De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !

Partagez
Aller en bas
avatar
Commandant de la Garde Royale

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Cheval 2
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Entre marriage et anniversaire. [PV: Orfraie Ataliel et Harthea Thaidforodren]

le Mar 12 Juin - 5:01
4 Décembre 1762

-Dis Maman! C'est vrai que notre Marraine s'est mariée avec une humaine?

Une jeune enfant elfe venait d'entrer dans le bureau de sa mère, telle une tornade dans le désert. Harthea regardait sa fille approcher, un sourire sur les lèvres. Puis, du coin de l'oeil, elle remarqua ses deux autres enfants qui guettaient la réaction de leur mère depuis le coin de la porte.
L'Amazone posa alors sa plume et les regarda tous les trois, un large sourire sur les lèvres, le tout amplit de son amour inconditionnel. Le soleil venait de se lever et la journée promettait déjà d'être bien agitée.


-Entrez donc tous les trois et approchez. Déjà, Aerlynn, combien de fois t'ai-je dis de ne pas entrer comme ça dans mon bureau. Il y a des choses fragile ici. Que feras tu si tu les casses? La petite fille baragouina un "désolé" entre ses lèvres, faussement contrit. Ensuite, pour répondre à ta question, en effet, elle s'est unie à Luna Duruisseau Kohan. Est ce que cela vous dérange? Les trois firent non de la tête, en rythme, donnant un bel effet à la scène. Ce qui, bien sûr, ne manqua nullement de faire rire Harthea. Bien. Je comptais vous en faire la surprise, mais nous allons la rejoindre pour lui souhaiter son anniversaire en avance et la féliciter pour cette union. Avez vous son cadeau de prêt?

Les trois enfants lancèrent un "oui" à l'unisson, rendant leur mère encore plus fier d'eux. Puis ils partir se préparer tandis qu'Harthea se replongeait dans les notes qu'elle avait sous les yeux. Elle avait récupéré une copies des écrits d'un des marins qui avait fait parti de l'expédition au Cratère, et s'était penché sur la traduction des textes qu'elle avait pu mémorisé alors. Cela recouvrait relativement peu de chose, elle le savait, mais l'Heryn megil n'avait pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin.
Elle était passé par tellement de choses ces derniers temps... Son corps avait subit une profonde transformation, ouvrant à la fois les possibilités et son esprit. Harthea parvenait à manger d'avantage et sentait que le temps s'écoulait différemment pour elle que pour le reste du monde. Quelque chose en elle avait changé. Elle se sentait étrangement en communion avec le monde autour d'elle. Et cela ne manquait aucunement de l'attirer vers les ruines du Cratère, origine de cette transformation. Mais pour le moment, elle cherchait à comprendre les choses.
Elle pensait que ce lieux était un temple en l'honneur des Déesses Vie et Faune, mais elle n'avait rien pour prouver cette hypothèse. Bien sûr, elle l'avait soumit à la Couronne elfique, dans un rapport détaillé, lorsqu'elle avait put reprendre son service après l'évènement. Mais elle en avait vivement discuter avec quelques conseillers. Pourtant, la frustration restait car elle n'avait rien pour étayer pareille affirmation.

Après un moment, l'elfe referma son manuscrit et la Conscientia qui trônait à côté d'elle sur un pied d'estalle afin de toujours être consultable. Elle l'avait compulsé si souvent ces derniers temps et pourtant elle ne cessait de découvrir quantité de secret qu'elle n'aurait imaginer exister. Le savoir des elfes était immense. Elle le savait de longue date. Mais là, il s'agissait d'un trésor inestimable.
L'Egide du Roi laissa trainer sa main sur le tome un moment avant de pousser un soupir et de prendre la direction de sa chambre ou une femme de chambre l'attendait en poussant un soupir en voyant la Maîtresse de maison arriver.


-Vous n'êtes pas raisonnable, Madame. Vous devriez vous reposer. Vous passez vos journées et vos nuit à étudier vos manuscrits, si bien que vous ne dormez, pour ainsi dire, plus.
-Tu as parfaitement raison Zelnya. Je suis désolé.
-Vous me répondez cela systèmatiquement, mais vous ne changez rien, Madame. Et depuis que vous êtes devenue une Immaculée, cela empire. Je crains le pire pour votre santé. Vous en faite bien trop, entre votre travail et vos études. Il faut que vous vous reposiez.
-C'est pour cela qu'aujourd'hui, je vais voir la marraine des enfants avec eux. Histoire de prendre un peu l'air et d'en profiter un peu pour penser à autre chose.
-Ce n'est pas suffisant, Madame. Il faudrait vraiment que vous en profitiez pour prendre un congé et vous reposer réellement, sans penser à vos études ni à vos obligations Ne pourriez vous pas demander à être déchargé de votre fonction de Commandant de la Garde pour trouver un travail moins prenant?

La Première Immaculée poussa un profond soupir.

-Tu sais très bien que nous ne sommes pas assé nombreux pour se permettre cela. Je dois rester et assurer cette fonction. C'est la charge qui m'a été confiée. Je compte bien l'assurer jusqu'au bout.

La demoiselle de chambrée poussa un soupir à son tour et ferma la porte de la chambre.

-Alors, prenez au moins une heure de repos dans un bon bain. Cela vous fera le plus grand bien et vous détendra.

Harthea se laissa déshabiller par sa dame de compagnie et plongea bientôt dans le bain tiède, se plongeant jusqu'aux épaules avec une délectation non feinte. Cela faisait combien de temps qu'elle n'avait savourer ce simple confort de la vie de la noblesse? Bien trop longtemps, elle devait bien l'avouer. Cela ne laverait pas tous ces jours passés sans décoller de ses rouleaux de parchemin et ses manuscrits. Mais au moins, cela lui offrait une sensation de bien être tellement agréable...
Ce n'est qu'une heure plus tard qu'elle fut réveillée par Zelnya qui lui présenta immédiatement un drap de bain pour sécher sa Maîtresse indisciplinée.
Puis, ensemble, elles apprêtèrent la tenue de la Maîtresse de la Famille. En temps normal, ce titre reviendrait à la mère d'Harthea, mais c'est la jeune elfe qui avait rebattit la Famille Thaidforodren et avait assuré leur survie dans la société elfique, même si ses enfants avaient été sauvés par Orfraie et Aramis. Donc Lindorië laissait volontier ce titre à sa fille. Quand à Amandil, il avait reprit son service dans les forces elfiques, retrouvant son rang dans la hiérarchie. Mais il demeurait moins gradé que sa fille. Il ne lui disputait donc pas le titre de responsable de la Famille. Bien au contraire. Il étiat fier de ce qu'elle avait accomplit.

Les préparatifs finit, la petite famille se retrouva à l'entrée de la demeure. Les enfants avaient revêtu des tenues amples et légère, blanche et bleue, couleurs de la Famille Thaidforodren, avec un aigle en broche sur l'épaule. Toutefois, Harthea avait sur l'épaule son éternel Sy'el qui l'accompagnait, sur l'épaule de sa "mère".
Ensemble, ils se dirigèrent vers le Palais Impérial ou demeurait Orfraie, qu'ils ne tardèrent à voir et à rejoindre. Claur alla frapper avec sa jumelle sur la porte des quartiers de l'ancienne Princesse Impériale.




Mélancolie

Paroles =#9999FF
Pensées =#6600FF
avatar
Co-fonda
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niveau 2
Esprit-lié n°2: Inséparable, niveau 2
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Entre marriage et anniversaire. [PV: Orfraie Ataliel et Harthea Thaidforodren]

le Ven 15 Juin - 1:35
Depuis quelques jours, Orfraie était sur un petit nuage. Rien ne semblait en mesure d’ôter ce sourire heureux de ses lèvres charnues. Ni le conseil elfique, ni ses prérogatives en tant que générale, rien. Il y avait eu des ragots, forcément, car elle s’était unie à une humaine, mais même cela ne parvenait pas à entamer sa bonne humeur.

Le soleil était à peine levé lorsqu’Orfraie ouvrit les yeux. Étendue au milieu de son grand lit, elle observa le plafond quelques instants avant de se tourner sur le ventre. Les draps étaient aussi doux que soyeux et glissèrent sur sa peau nue, révélant les courbes tentatrices de ses hanches. Le soleil continuait doucement sa course dans le ciel et la guerrière-aux-cheveux-de-feu contempla ce phénomène jusqu’à ce que son estomac lui rappelle qu’elle devait se nourrir.
Et quel plaisir de pouvoir avaler, jour après jour, un repas différent ! Quel plaisir de goûter à de nouvelles saveurs ! Petit à petit, Orfraie s’était faite à sa nouvelle condition de vivant, mais après tant d’années sous le même régime alimentaire, la princesse immaculée prenait un réel plaisir à chacun de ses repas, un plaisir de la vie comme elle aimait tant le souligner.

Ainsi, lorsque son estomac grogna une deuxième fois en se tordant, l’Ataliel quitta ses draps pour la fraîcheur matinale de sa chambre. Bien qu’elle eut retrouvé son statut de princesse, elle séjournait toujours dans l’aile des dragonniers au sein du palais royal. Loin de l’embêter ou la vexer, cela l’arrangeait, car elle y bénéficiait d’un calme absolu.
L’air frais de ses appartements la fit foisonner, aussi couvrit t-elle son corps nu d’un kimono léger puis, d’une main, tandis qu’elle observait son reflet dans un grand miroir sur pieds, elle coiffa rapidement sa longue chevelure lie-de-vin si caractéristique de sa personne.

Quelques minutes plus tard, alors qu’elle observait de nouveau ce ciel bleu depuis son balcon, l’on fit quelques brefs coups à sa porte. Aussitôt, ses sens se mirent en alerte et la princesse des ombres huma l’atmosphère. Elle reconnut aussitôt la délicieuse odeur de son déjeuner, mais aussi l’odeur corporelle du serviteur qui le lui apportait.

— Entrez !

Sans attendre d’avantage, le valet ouvrit la porte des appartements de la princesse et déposa sur l’unique table de la pièce de quoi combler l’appétit de la guerrière. Ceci fait, il se tourna vers l’occupante des lieux.

— Avez-vous besoin d’autre chose ?
— Non, c’est parfait. Merci, Erÿn.


Le jeune elfe s’inclina face à la dragonnière puis quitta les lieux d’un pas rapide. Orfraie, quant à elle, se mit à table avec plaisir et savoura longuement le jus de fruit frais qui lui avait été servi, avant de s’attaquer au gros du repas.

Lorsqu’elle eut terminé, repue et heureuse, elle se dirigea vers la salle d’eau de ses appartements afin d’y prendre un bain bien mérité. C’était pour elle le point de départ de sa journée. Elle se savonna donc rapidement, lava ses cheveux et sortit de l’eau devenu tiède. Elle s’enroula dans une grande serviette de bain tout en peignant ses longs cheveux humides.
L’absence de domestiques pour toutes ces tâches pouvait troubler certaines personnes, mais Orfraie appréciait le fait de pouvoir prendre soin d’elle toute seule.
D’un sort, elle sécha sa crinière de feu – elle les gardait sur le dos – puis s’habilla simplement, comme elle en avait l’habitude, avec une tunique de belle facture d’un vert de jade rappelant les écailles de son Lié-d’amour.

Ce fut à cet instant que l’on toqua à sa porte, quelques coups brefs qui n’étaient pas ceux d’un domestique devina Orfraie en se tournant vers l’entrée.

— Entrez ! Fit-elle avec en souriant, car elle savait qui se cachait derrière la porte. Déjà, elle ouvrit les bras afin de recevoir du mieux possible les câlins de ses filleuls.


Orfraie's voice


— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
avatar
Commandant de la Garde Royale

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Cheval 2
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Entre marriage et anniversaire. [PV: Orfraie Ataliel et Harthea Thaidforodren]

le Mer 20 Juin - 15:31
Les deux enfants poussèrent la porte lorsqu'ils entendirent leur marraine les inviter à rentrer. Harthea était juste derrière eux, la petite Priscillia se tenant à ses côtés. Malgré les années, la jeune humaine restait attachée à sa mére, regardant son frère et sa soeur avec un regard empreint d'envie et de sagesse. L'envie de pouvoir aussi simple qu'eux dans leur quotidient, et la sagesse d'une humaine qui grandit. Elle n'avait que six ans lorsque Harthea l'avait receuillit, mais désormais, elle en avait dix et elle se voyait vieillir progressivement alors que Claur et Aerlinn ne semblait pas vieillir le moindre du monde.

La petite famille entra dans les appartements d'Orfraie, tandis que Claur et Aerlinn se précipitèrent pour faire un câlin à leur marraine.


-Désolé pour le dérangement, Orfraie. On voulait te féliciter pour ton union et célébrer ton anniversaire avec un peu d'avance. As tu quelque chose de prévu pour la journée? Demanda l'Amazone.

Celle ci avait passé beaucoup de temps loin de tout, s'isolant, presque sans s'en apercevoir, du reste du monde, n'en sortant que pour aller accomplir son travail et passer un peu de temps avec ses enfants. Mais elle devait l'avouer, entre sa transformation et son étude pour essayer de comprendre ce qui s'était passé, la mère était fatigué. Donc, l'idée de passer une journée loin de tout l'attirait d'autant plus.
Et puis, le fait de pouvoir voir son amie et modèle avait quelque chose d'appaisant pour la jeune elfe. Combien de fois Harthea s'était-elle demandé comment son aînée agirait dans telle ou telle situation?
Si l'Egide du Roi agissait plus souvent en utilisant les mots qu'en se battant, c'était aussi parce qu'elle avait apprit énormément de l'histoire d'Orfraie. Harthea n'était pas devenu une baptistrel parce qu'elle ne s'en sentait pas la fibre et qu'elle aimait avoir sa liberté d'agir comme elle l'entend. Mais elle cherche toujours à privilégier la parole avant le geste. Un hommage à Orfraie? Pas que. C'était aussi un héritage de l'éducation de ses parents, diplomate et guerrier. Un mélange qui avait forgé le caractère de la cavalière.

Harthea jeta un oeil dans l'appartement, mais nul part elle ne vit de trace du Lié de la Générale, ce qui la fit hausser un sourcil.


-Ton petit Firindal n'est pas là?




Mélancolie

Paroles =#9999FF
Pensées =#6600FF
avatar
Co-fonda
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niveau 2
Esprit-lié n°2: Inséparable, niveau 2
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Entre marriage et anniversaire. [PV: Orfraie Ataliel et Harthea Thaidforodren]

le Ven 20 Juil - 22:27
Orfraie n’avait jamais beaucoup de visite et se réjouissait de la présence de ses filleuls ainsi que de son amie. Lorsque la porte s’ouvrit, la princesse était prête à recevoir les deux enfants qui sautèrent dans ses bras tandis que les deux battants cognaient contre le mur. C’est qu’ils avaient mis beaucoup d’entrain dans cette arrivée.
Seule Priscillia demeura aux côtés de sa mère adoptive, beaucoup plus réservée que l’était les deux enfants biologiques de la blonde. Cela n’avait rien d’étonnant et s’accentuerait avec le temps. La petite humaine qu’Orfraie avait rencontrée à Sandur avait bien grandi, mais aussi mûri.

— Bonjour à toi aussi, Priscillia, lui dit l’Ataliel en se relevant. Elle lui souriait et était repassé en langue commune. Et bonjour à toi, Harthea. Ne t’excuse pas, c’est toujours un plaisir de vous voir.

La commandante de la garde royale et la générale des Rôdeurs ne s’étaient pas vue depuis un long moment. Orfraie avait eu la bougeotte avec Firindal, mais Harthea n’avait pas donné signe de vie non plus. Connaissant cette dernière, la Liée de Feu avait quelques doutes sur ce qui l’avait maintenu occupé tout ce temps. Toutefois, elle préférait laisser la blonde lui en parler plutôt que de la lancer sur le sujet.

— Non, je n’ai rien de prévu. Elle eut un petit rire tout en passant à côté d’Harthea pour refermer les portes. Mon petit Firindal… l’as-tu bien regardé ? Plaisanta Orfraie en invitant la petite famille à s’asseoir dans le petit salon d’un geste. Le petit dragon qui grimpait sur mon épaule a bien grandi. Il n’est pas loin, en revanche, et vous salue.

La Liée de Feu envoya une caresse mentale au grand dragon de Jade. La présence de sa moitié lui manquait, mais ils étaient toujours connectés par l’esprit malgré tout. Pour autant, Orfraie aimait l’avoir près d’elle tout en sachant que cela n’était pas possible à chaque instant du jour et de la nuit.

— Que voulez-vous faire, alors ? s’enquit la guerrière. Voulez-vous boire ou manger quelque chose ? Rajouta-t-elle ensuite en désignant la table. Il y a bien assez pour tout le monde.


Orfraie's voice


— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
Contenu sponsorisé

Re: Entre marriage et anniversaire. [PV: Orfraie Ataliel et Harthea Thaidforodren]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum