De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !
Curieux de connaître les dernières nouvelles de l'archipel ? Le topic des nouvelles elysiennes est là pour ça ! Mais attention, rumeurs et ragots peuvent se mélanger à la vérité...

Aller en bas
Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Sam 7 Juil - 5:24
3 juin 1762
Delimar, port

Il y avait presque vingt-quatre heures, Demens était entré dans la ville en se faisant passer pour un réfugié de la guerre. Conscient qu'il allait passer une période de temps indéterminée dans la ville, il avait déterminé qu'il lui serait plus utile de cacher son infection cristalline, aussi portait-il une grande cape usée qu'il avait eu l'opportunité de trouver dans un campement de guerriers une semaine plus tôt. On pouvait aisément deviner que son physique avait quelque chose d'anormal, car si ses cristaux étaient impossible à voir à travers le tissu, celui-ci se posait sur les plus imposants d'entre eux et il en résultait une silhouette qu'on pouvait interpréter comme une sévère malformation au niveau de l'épaule gauche, sans compter que son crâne déformé et sa semi-calvitie restaient à la vue de tous et chacun.

À son arrivée, le Cafard avait pris le temps d'observer les alentours afin de déterminer si quelque chose dans la ville pouvait lui être utile. Assurément, il s'agissait d'un lieu pensé d'abord et avant tout pour la guerre, car mis à part les champs de cultures et les fermes d'élevage situées à l'extérieur, la cité était une remarquable forteresse qui se voulait inébranlable, bien qu'elle n'eût pas encore été terminée. Durant ses premières heures en ce lieu, il avait aussi pris le temps de visiter chaque quartier, à commencer par le quartier central où se trouvaient les casernes militaires et qui n'avait rien à lui offrir d'utile. Ce quartier était entouré d'un second, probablement résidentiel vu les nombreuses habitations, et d'un troisième, celui-là manifestement axé sur le commerce et les divertissements. Le déserteur avait passé un peu plus de temps dans cette troisième zone, tâchant de repérer une personne qui semblait pratiquer l'alchimie et auprès de laquelle il aurait peut-être pu se faire passer pour un homologue, mais une fois de plus, rien d'utile ne sembla se manifester.

Le quartier situé le plus en bordure de la ville était pour sa part rempli d'auberges et d'autres lieux liminaires du même genre. Là, Demens pu payer pour avoir une chambre qui lui assurerait plus de discrétion la nuit venue. Si son accoutrement abîmé par le voyage et sa carrure grande et difforme avaient soulevé quelques questions chez l'aubergiste, son côté taciturne et sa monnaie avaient suffi pour qu'il laisse son client tranquille. Ce dernier pu donc dormir dans un bien meilleur confort que ce qu'il avait connu ces dernières semaines sans pour autant être en mesure de vraiment l'apprécier.

Le matin venu, il quitta l'auberge sans garder sa chambre réservée et se dirigea vers le port, lieu qu'il n.'avait pas encore exploré. Désirant quitter Calastin pour de bon, c'est assurément là qu'il trouverait les informations les plus utiles. Rendu sur place, il repéra des bancs de bois probablement installés là pour permettre à qui le veut d'observer les allées et venues des navires sur les flots. Il prit place sur l'un d'eau afin d'observer les embarcations tout en gardant l'oreille ouverte afin d'entendre les conversations échangées pour savoir qui prévoyait quitter l'île et, le cas échéant, quelle serait leur destination.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Anonymous
Invité
Invité

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Mar 10 Juil - 16:50
Artane pestait ardemment. Et il ne se gardait pas de le dire suffisamment fort pour qu'on entende qu'il râlait bien. Bien qu'il était capitaine d'une petite goélette, il restait un capitaine comme bien d'autres. A ses yeux, tous les capitaines ; hormis les plus doués, qu'il connaissait comme Soreïn par exemple, était de son même rang. Mais bon, ça, c'était purement personnel. Là, il grommelait en lâchant une injure. Toute la nuit, il avait attendu la venue d'un passager, qui voulait se rendre dans un petit port de pêche non loin d'ici. Au vue de sa petite plaidoirie presque à faire chialer un caillou, Artane avait accepté de ne pas exiger d'avance et au final ! Il aurait dû ! Son passager n'était jamais venu et à cause de cela, il avait perdu du temps et un peu d'argent. Il ne pouvait lever l'ancre s'il n'avait rien en soute ! Il croisa d'ailleurs son second qui se demandait ce qui se passait et qui l'attendait à leur navire, pour le départ prévu, mais différé pour une durée indéterminée. Le malheureux eut droit à un regard assez énervé.

''Ce qui se passe ? Là à cette heure, on devrait être en train de terminer les préparatifs. Tout cela à cause d'un abruti qui a geint de vouloir partir le plus possible, quitte à payer un bon pourboire. Et je me suis laissé avoir comme un bleu ! Je le sentais pourtant, mais j'ai été trop grand coeur, comme d'ordinaire. Excusez moi, mon ami, ce n'est pas contre toi.... cette perte de temps fait qu'on va devoir trouver de quoi remplacer ce voyage ! Car la capitainerie attend notre départ pour confier la place à un autre navire. ''

Et trouver un autre passager de dernière minute était plutôt difficile en ce moment. Et de la marchandise à transporter de dernière minute aussi ? A moins de tenter la contrebande.... Artane n'allait pas jouer ses petites relations sur l'instant. Il prenait le temps de parfaire les opérations pour de petites transactions, car il ne tenait pas à se faire remarquer. Alors s'il devait faire cela dans l'urgence.

''Dis moi où on va pouvoir trouver un autre passager pour pallier les frais !
""Aucune idée et au pire, Capitaine... on laisse traîner un chahut derrière nous et on vendra ce qu'on ramassera..."
"Mouais... c'est mieux que rien tu me diras et on rentrera peut être dans nos frais. Oui, tentons cela...''

Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Dim 5 Aoû - 6:06
Pendant une bonne quarantaine de minutes, Demens regarda les marins qui occupaient la place, certains formant de petits groupes, sans que rien d’intérêt ne se manifeste. Quelques personnes l’observaient au passage, mais comme son infection était dissimulée sous sa cape, seul son faciès hors norme était visible sans pour autant le rendre remarquable. Ce n’est qu’au bout d’un moment qu’il finit par entendre les bribes d’une discussion manifestement mouvementée qui venait de quelque part sur les quais.

Cherchant dans la direction du bruit, le déserteur se leva donc pour et repéra bientôt deux hommes situés tout prêt d’un bateau de taille plus petite que la moyenne. Sans entendre clairement ce qui se disait, il était simple de deviner que quelque chose les contrariait, même pour quelqu’un d’aussi socialement inapte que le Cafard. Le ton rebaissa cependant rapidement et plus aucun écho ne parvint jusqu’à lui, mais il ne cessa pas pour autant d’observer le duo. Un vieil homme vint alors à ses côtés pour lui aussi observer la scène et commença à parler d’une voix rocailleuse.

- L’pauvre gars, y s’est fait avoir! Hier soir y m’contait que y’attendait un passager à ram’ner dans un coin pas loin, mais personne s’est jamais pointé.

L’ex-tortionnaire mis quelques secondes à saisir que c’était à lui que l’inconnu s’adressait. Jamais il n’avait pu saisir pourquoi des gens parlaient parfois ainsi à des étrangers, d’autant plus qu’il s’agissait souvent de paroles inutiles, mais pour une fois, l’information était pertinente pour lui.

- T’es pas un jasant, toi, hein?

Comme pour mieux appuyer sa remarque, ;e vieillard poussa un petit rire, mais voyant que Demens ne réagissait pas le moins du monde à sa présence même, il repartie en ronchonnant quelque chose pour lui-même. De nouveau seul, le déserteur s’engagea alors sur le quai principal, puis bifurqua sur le quai secondaire où il avait vu les deux hommes échanger un peu plus tôt. Ceux-ci n’étaient cependant plus là, mais il poursuivit sa route jusqu’à arriver à la hauteur du navire. Il s’arrêta alors et observa le bâtiment qui flottait sur l’eau sans y repérer le moindre mouvement.

~ Ils sont probablement descendus à la cale. ~

Conscient que de monter à bord d’un navire du genre sans s’annoncer risquait de lui causer des problèmes, il resta simplement debout sur le quai à attendre que quelqu’un à bord ne le remarque.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Anonymous
Invité
Invité

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Sam 18 Aoû - 18:57
Laisser traîner un chahut... Artane pestait à ce dernier recours. Sa goélette, la belle petite Rosée du matin était taillée pour la vitesse, pas pour jouer les bateaux de pêche traînards. Mais comme il devait compenser l'abandon de dernière minute de ce passager. D'ailleurs, s'il revoyait sa tête, il lui dirait sa façon de penser, avec des mots bien fleuris. Au moins, c'était histoire de lui payer sa perte de temps. Il finit par se gratta l'arrière de la nuque. Advienne que pourra. Avec de la chance, il tombera sur le cadavre frais d'un de ces poissons à corps d'hommes et pourrait le revendre à un bon prix, pour les cristaux et les écailles que ces bestioles possédaient naturellement. Ou alors... ou alors, il tomberait sur un coffre rempli de pièces d'or et là, ce sera la fête durant deux nuits durant ! Mais c'était beau de rêver !

''Bon, allez ! Allons chercher ce chahut dans la cale. J'espère que tu l'as rangé au bon endroit et surtout, correctement ! ''
''Euh... c'est à dire que....''
''Quoi ? C'est à dire ? C'est à dire que si jamais il a été mal plié, crois moi, tu passeras le temps qu'il faudra sur le pont pour le démêler... Tout seul ! Allez zou. allons le chercher. ''


Ainsi les deux hommes se retrouvèrent dans la cale, à aller l'énorme filet qui auront à traîner tout à l''heure dans leur sillage. Heureusement, il ne leur fallut pas longtemps pour le remonter et notre observateur encapuchonné put voir deux hommes souffler à porter une énorme caisse assez longue.

''T'as de la chance !"
"Oui, Capitaine ''


Le marin était tout sourire, car le chahut n'aura pas à être démêlé

"Bien, nous allons... Oh"

Il remarqua la présence d'une personne étrange sur le quai, qui paraissait guetter la venue de l'équipage, ou du moins un des marins, sur le pont de la petite goélette. Artane leva un sourcil circonspect. Il paraissait louche, le gaillard, mais qui ne l'était pas ici ? Et puis, lui-même pouvait paraître louche aux regards de d'autres personnes, rien qu'à cause de quelques fines cicatrices qui parsemaient son visage.

''Vous attendez quelqu'un mon brave ? Où alors, souhaitez-vous un renseignement ? Si c'est pour me vendre quelque chose, ce n'est la peine, j'ai déjà donné. ''

Autant anticiper non ?
Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Jeu 13 Sep - 18:06
L’homme n’eut même pas à attendre cinq minutes qu’il entendit qu’on revenait sur le pont du navire. Sans pouvoir voir ce qui se passait de sa position, il comprenait qu’on transportait quelque chose de lourd et d’encombrant. Deux voix s’échangeaient quelques mots tour à tour, ponctuant leurs phrases de grognements d’effort et bien vite le déserteur aperçu le même duo qu’il avait vu de loin plus tôt. Les deux hommes transportaient à présent une longue caisse au contenu inconnu qu’ils déposèrent sur les planches.

- T’as de la chance!
- Oui, Capitaine!

Celui à qui était adressé la dernière remarque souriant à pleines dents, manifestement très heureux de quelque chose. C’est alors qu’il se tourna vers Demens et le remarqua, haussant un sourcil. Le marin n’était pas le plus costaud gaillard qui soit, mais son corps affichait néanmoins quelques indices quant à son expérience maritime. Il semblait néanmoins avoir un certain niveau d’hygiène personnel considérant sa barbe bien entretenue, de même qu’une tendance au combat s’il fallait en croire les quelques cicatrices apparaissant sur son visage.

- Vous attendez quelqu'un mon brave ? Ou alors, souhaitez-vous un renseignement ? Si c'est pour me vendre quelque chose, ce n'est la peine, j'ai déjà donné.

L’ex-tortionnaire resta un silencieux encore un court moment et regarda dans les alentours, produisant   le son étrange qui résultait de la friction des cristaux de son cou les uns contre les autres. Mis à part l’autre équipage, personne ne se trouvait dans les environs immédiats, aussi le Cafard ramena son attention vers le Capitaine, haussant le ton pour être bien entendu.

- Mon nom est Hefix Volkarth. Je recherche un moyen de quitter Calastin.

Et ce fut tout. Il avait jugé plus utile d’user d’une de ses fausses identités considérant qu’on le rechercherait peut-être plus tard, bien qu’il lui semblât peu probable qu’il soit présentement une priorité.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Anonymous
Invité
Invité

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Mar 9 Oct - 18:53
Artane sut d'office que le gaillard cherchait visiblement à se faire discret, à avoir comment il avait regardé autour de lui avait de prendre la parole. Notre capitaine avait assez traîné dans les bas fond puis dans la Cour des Miracles pour encore reconnaître l'attitude que certaines personnes de l'ombre affichait. Quoique... cela pourrait être très bien être un amoureux transi qui avait été trop loin avec l'élue de son coeur, ayant découvert que celle-ci était mariée et que le mari cherchait rancoeur au point de vouloir son coeur. Bah, de toute façon, Artane ne se souciait plus trop de ces affaires là, même pour une piécette, car cela apportait trop d'ennuis. Et désormais, c'était un honnête capitaine de goélette ! Fini les entourloupes pour profiter d'une situation comme celle songée pour se remplir un peu les poches !

L'encapuchonné avait donc regardé autour de lui. En tournant la tête, il y avait eu l'émission d'un son assez étrange.

*Bah, sans doute ses breloques, qu'il cache pour se faire passer pour un démuni. *

Peu importait la classe sociale du bonhomme, tant qu'il payait sa place. Car après s'être présenté, il avait émis le souhait de voyager. Oui bon, enfin, un moyen de quitter Calastin. Il n'y avait pas eu de précision de destination, ni de but précis... Artane avait déjà compris.

"Ca tombe bien, j'ai de la place pour un passager. La place est au tarif normal et payable avant de mettre le pied sur le pont. Si vous avez des affaires, il faut les faire embarquer maintenant. Je suis bon prince aujourd'hui, vos affaires ne vous imposeront pas de forfait financier en plus. C'est gratis. "

Le tarif normal était celui qui avait cours ici à Délimar, à quelques pièces d'or près. Comme Artane voulait profiter des bonnes conditions pour lever l'ancre, il ne voulait pas perdre de temps à négocier le prix d'embarquement de son étrange et futur passager. Vu la situation, il aurait pu demander un prix plus élevé, mais bon.... Au moins avait-il un passager.

"Ah et une fois que nous aurons quitté Calastin, vous me direz où vous souhaitez que je vous débarque"'
Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Mer 17 Oct - 21:25
Demens n’eut pas à attendre pour avoir sa réponse. Peu importe si ce que le vieil homme lui avait dit était vrai, le Capitaine lui confirmait qu’il y avait une place pour un passager supplémentaire et c’est tout ce qui lui important dans l’immédiat. Cependant, si le déserteur avait en sa possession une somme d’argent qu’on pourrait qualifier d’adéquate vu sa situation, il ignorait tout concernant les tarifs de transport pour les individus, aussi s’enquit-il de l’information.

- Je n’ai rien à transporter, sinon cette sacoche. Je suis prêt à partir immédiatement. Quel est votre tarif?

Sans le savoir, le Cafard avait l’avantage d’être capable de voyager léger, n’ayant envers ses avoirs qu’un lien utilitaire. En plus de ses cristaux symbiotiques, il avait pris le temps de cacher ses quelques armes parmi les items qui se trouvaient dans sa sacoche, se doutant bien qu’en un lieu comme Délimar, surtout en ces circonstances, porter ouvertement ses lames à sa cuisse comme il en avait l’habitude n’aurait fait qu’attirer encore plus l’attention. C’était maintenant pour l’homme balafré qu’il poursuivait son rôle de réfugié de guerre, si on pouvait le dire ainsi, mais il ignorait encore tout concernant les allégeances de ce dernier et devait donc se montrer prudent quant aux informations qu’il allait révéler.

~ Je pourrai toujours le tuer si ma couverture est compromise. ~

Et il ferait de même avec l’autre marin à bord du bateau au besoin. Bien entendu, son expression totalement passive ne laissait rien paraître de ses intentions, d’autant plus que ces hommes pouvaient aussi bien être des pirates qui le mèneraient à bon port sans poser de question pour ce qu’en savait l’ex-tortionnaire. Ou bien, plutôt que d’éliminer ces hommes si la situation le demandait, il pourrait les amadouer avec ses connaissances alchimiques en leur offrant gratuitement des produits pour lesquels ils devraient en d’autre circonstance en payer le plein prix.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Anonymous
Invité
Invité

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Ven 2 Nov - 17:08
Artane demeurait toujours dubitatif quand à son futur passager. Sa conscience devenue plus professionnelle lui soufflait encore de changer d'avis. Mais il avait des frais à payer sur son navire et un équipage à nourrir. Ses marins étaient des amis, mais ils aimaient se nourrir d'autre chose que de biscuits séchés et de poissons une fois en mer. Plus encore quand on longeait les côtes et qu'on pouvait jeter l'ancre dans des ports proches les uns des autres. Bon d'accord, à quelques jours par voie de mer, mais bon, c'était mieux que des jours entiers sur le dos d'un cheval, sous la pluie, la poussière et le froid. Bref, vous l'aurez compris, voyager vite en mer est bien, mais sans négliger un minimum de confort.

''Bien alors si vous n'avez rien à embarquer. Allez, embarquez directement à mon bord et pour le tarif..."

Comme il l'avait dit, le tarif standard pour une traversée classique, en apportant le prix en pièces d'or - vu que le bonhomme lui avait demandé des précisions sur le tarif. Autant afficher la couleur non, pour qu'il puisse embarquer en payant comptant contre sa place.

Spoiler:
J'ai aucune idée du véritable prix, mais compte cela pour une petite dizaine de pièces de po, voir un poil plus. Un truc pas trop cher quoi. Mais bien entendu, je te demande pas réellement tes po :p

Une fois qu'il eut le prix en pièces sonnantes et trébuchantes dans la paume, et que son passager eut monter à bord, Artane lança un ordre à son Second :

''Va me chercher nos deux loustics, qui sont, j'espère pour eux, à la capitainerie. Ainsi, tu feras une pierre deux coups : de récupérer nos gars et d'annoncer notre départ. ''

Comme la capitainerie évoquée n'était pas loin, il ne fallut donc guère de temps, une fois que le second avait acquiescé, de s'y rendre et d'en revenir. Mais cela laisserait juste un peu temps pour Artane de converser un peu avec son passager du moment, histoire de faire la causette et d'en savoir un peu plus sur lui.

''Vous avez décidé de tout laisser derrière vous et de partir à l'aventure ? Recommencer sa vie à zéro, en laissant en plan ce qu'on a derrière soi, c'est que quelque chose. Il faut en vouloir et s'accrocher. Au début, c'est difficile, mais après, quand on arrive à atteindre ce qu'on veut, on ne regrette pas. J'ai un peu fait cela et je me suis retrouvé à la barre de mon petit bijou des mers. "

Que de mieux que de commencer par une petite conversation lambda en parlant d'abord par soi ? Peut être qu'il détendra son nouveau venu à bord et qu'il en saura un peu plus sur lui. Puis le Second revint avec deux autres marins et ils montèrent à bord, le capitaine donna ses ordres pour lever les amarres et prendre la mer. Doucement, la Rosée du Matin prit la direction de la sortie du port, pendant que les marins s'afféraient à déployer voile après voile, qui, faisant cela avec expertise, donnèrent toute la voilure à la goélette pour qu'elle prenne fièrement de la vitesse une fois le port derrière eux.

Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Jeu 29 Nov - 5:57
Demens vint rejoindre le Capitaine sur le pont, avançant d’une démarche assurée. Le tarif était tout à fait dans ses moyens considérant qu’il ne dépensait pratiquement jamais en dehors de quelques achats de nourriture afin de se sustenter. Dès qu’il eut payé, Artane se tourna vers son unique membre d’équipage présent, l’envoyant aussitôt en quête des autres. Celui-ci répondit par l’affirmative et s’éloigna par là où était arrivé l’alchimiste plus tôt. Tout juste où commençait le quai se dressait un bâtiment intégré dans la structure générale, probablement la fameuse capitainerie.

- Vous avez décidé de tout laisser derrière vous et de partir à l'aventure? Recommencer sa vie à zéro, en laissant en plan ce qu'on a derrière soi, c'est quelque chose. Il faut en vouloir et s'accrocher. Au début, c'est difficile, mais après, quand on arrive à atteindre ce qu'on veut, on ne regrette pas. J'ai un peu fait cela et je me suis retrouvé à la barre de mon petit bijou des mers.

Le Cafard observa le marin d’un regard impassible et resta en silence pendant un moment bref, mais tout de même assez long pour qu’un malaise commence à s’installer.

- Je ne pars pas à l’aventure.

C’était la seule chose qu’il trouva à dire puisque la question portait sur le sujet. Néanmoins, il fit un effort pour développer un peu, sentant qu’il n’allait pas pouvoir rester complètement muet durant tout son trajet.

- Je ne laisse rien derrière non plus. Je quitte Calastin car y rester m’est inutile.

Il détourna le regard pour observer davantage le navire dont Artane semblait si fier, bien que lui ne voyait qu’un ensemble des planches soigneusement assemblées. La seule autre embarcation sur laquelle Demens s’était déjà trouvé appartenait à Kaithiel Fitzaald et tout ce qu’il aurait pu en dire était que ce bateau-ci était moins grand. Tandis qu’il levait les yeux vers les mats et y remarquait des glyphes, un groupe d’homme monta à bord avec parmi eux celui qui se trouvait déjà sur le pont quelques minutes plus tôt.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Anonymous
Invité
Invité

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Sam 15 Déc - 18:20
Le regard froid et impavide de Demens était pesant et le silence qui s'allongeait commençait à créer une atmosphère un peu pesante. D'ordinaire, Artane s'en contrefichait et profitait pour asticoter un peu plus un passager qui cherchait à jouer les durs. Mais avec ce passager là, quelque chose lui soufflait la prudence. Vous savez, le genre de petite voix qui souffle la sécurité, la précaution, ce genre de chose si on désire rester en vie un jour de plus, voir un peu plus longtemps encore, qu'il ne faut pas négliger... et bien cette fois (et comme souvent), Artane allait l'écouter.

Toujours mal à l'aise donc, Artane essaya de trouver quelque chose, avant de s'en retourner à ses affaires.

''Certes.... tout voyage n'est pas forcément une aventure. Et vous avez raison, de quitter un endroit si plus rien d'intéressant s'y trouve''

Il se fit violence pour ne pas jouer les pies bavardes. De toute façon, il avait un navire à s'occuper et un équipage à commander.

''Bon ben, si jamais vous souhaitez vous installer en bas, dans la soute, il y a un endroit aménagé pour les passagers. C'est étroit, et juste équipé d'un hamac, mais c'est largement mieux que de dormir dans une paillasse''

Il se retint également de lui demander s'il avait dormi dans un hamac. Tous les humains avaient participé à l'Exode et donc avaient été contraint pour la plupart d'entre eux de dormir dans ce genre de lit d'appoint suspendu. Sauf pour les plus riches ou les plus malins. Mais il n'aborderait pas ce sujet, comprenant que son passager du moment ne fera  pas plus la conversation que cela. En même temps quand on embarque pour tout quitter, comme celui-ci l'avait énoncé, pas besoin de s'interroger plus que de raison sur qui était ce type.

Le capitaine entreprit donc de donner ses ordres pour terminer les tâches à terminer, au moment où la goélette sortit totalement du port. Cela se sentait à travers le plancher du pont, qui se souleva et s'abaissa au rythme de la coque qui fendit les flots, non brisés par les digues d'entrée du port. Le navire prenait la haute mer, pour de bon. L'air fut plus salin et quelques mouettes braillaient au dessus du mât principal, comme si elles espéraient que ce navire soit un bateau de pêche. Mais dommage pour elles, elles n'auront même pas une miette.

Artane orienta son navire de telle façon a avoir le meilleur vent possible à avoir dans les voiles. Ainsi, la goélette partira le plus rapidement loin des terres.
Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Mar 25 Déc - 23:51
Sans émettre de remerciement ni montrer le moindre signe de reconnaissance, Demens se dirigea vers la soute désignée par Artane. Exactement comme il l’avait décrit, l’endroit était étroit et dénué de meuble, mais le déserteur n’était définitivement pas de genre à se soucier de son confort. Dans l’immédiat, il savait qu’il quittait pour de bon Calastin et qu’il allait ainsi pouvoir se rendre à destination, à-moins que le Capitaine n’en décide autrement.

Tandis que l’homme de science s’assoyait dans le hamac, il sentit tout le bâtiment qui se mettait en mouvement sur les flots. Le tangage et le roulis était doux, mais assez grands pour que quelques items çà et là glissent ou roulent au sol selon leur forme. Les lieux étaient somme toute propres et probablement entretenus adéquatement afin de mieux traverser le temps, et si le Cafard se remémorait à présent quelques souvenirs de la grande traversée où les passagers y mettaient tous un peu du leur pour aider à bord, il n’avait retenu que très peu de ces informations puisqu’elles ne lui étaient plus utiles depuis la colonisation de l’archipel.

À un moment, le navire dû couper une vague un peu plus imposante que les autres car une lourde caisse jusqu’ici immobile glissa de quelques centimètres non loin de l’ex-tortionnaire, révélant ce qui semblait être un rat desséché, probablement une des seules vermines qui avait réussi à se faufiler à bord il y a un moment sans pour autant trouver le moyen d’y survivre. Demens le récolta donc et l’emballa dans un mouchoir de tissu pour le ranger dans sa sacoche puisque certains éléments du petit rongeur lui seraient certainement utiles.

Au bout d’un moment, les planches de l’escalier qu’avait plus tôt utilisé le déserteur craquèrent sous les pieds du second qui venait à sa rencontre.

- Monsieur Volkarth, il y a le Capitaine qui voudrait vous voir.

Le Cafard se releva et suivit le marin jusque sur le pont. Un bon vent chargé de l’odeur caractéristique de la mer soufflait dans les voiles et propulsait le bateau à bonne allure. En regardant au nord, on pouvait encore deviner la côte de Calastin tandis que dans toutes les autres directions il n’y avait rien de plus qu’une eau d’un vert profond. Bientôt, le passager arriva aux côtés d’Artane qui tenait à barre à deux mains, discutant avec un autre membre de l’équipage.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Anonymous
Invité
Invité

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Mar 15 Jan - 20:18
La petite goélette prit joyeusement la mer. Elle fendait les vagues au rythme de la poussée du vent dans ses voiles. Petit à petit, le port devenait de plus en plus petit, au point de se confondre avec la couleur de la terre. La terre elle-même s'éloignait elle aussi et bientôt, elle disparut presque, comme avalée par le lointain horizon. Il restait qu'un lointain rivage qui se dessinait. Le rivage paraissait proche et si loin à la fois Quand Artane remarqua cela, il sut qu'il était temps de faire chercher son étrange passager. Il envoya son Second le faire sortir de ce que lui servait de cabine.

Le temps qu'il remonte, Artane était avec un autre des marins et l'écoutant. Le passager vint se placer aux côtés du capitaine, qui fit signe à son matelot de retourner à ses tâches. Celui-ci parut hésiter, car l'allure peur avenante de Demens ne lui disait rien qu'il vaille. Artane était capable de se défendre, sur ses premières pensées, mais laisser son capitaine avec un homme tel que lui n'était pas pour le rassurer. Mais, de toute façon, ce passager voulait atteindre une destination, une côte, un rivage. Il ne pouvait se permettre de tuer le capitaine.... Sauf s'il était fou ou suicidaire. Il jeta un dernier regard à Demens, puis à Artane, qui le rassura d'un simple regard.

Artane tenait toujours la barre, regardant à nouveau le lointain comme pour se fixer un point invisible pour tenir le cap. Cela ne dura quelques instants avant qu'il ne prenne enfin la parole. La présence de Demens jetait déjà un froid, vu que ce n'était pas un homme très causant. Qui sait ce qu'il allait lui apporter comme demande de destination...

“Bien. Nous y voilà. Nous nous trouvons suffisamment éloigné des côtes pour déterminer votre destination. Alors, où souhaitez vous que je dirige mon navire ?”

Il ne s'était pas amusé à lui demander si on était assez loin pour lui.
Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Ven 15 Fév - 22:27
Artane remercia son Second et lui dit qu’il pouvait retourner à sa tâche, mais le concerné resta un très court instant planté sur place à observer Demens et son capitaine avant de s’éloigner. Le déserteur attendit en silence la suite des choses, puisqu’on lui avait dit qu’on voulait lui parler. Le capitaine regardait droit devant tandis qu’il tenait la barre à deux mains. Autour, le vent soufflait assez pour gonfler les voiles sans poser problème pour autant.

- Bien. Nous y voilà. Nous nous trouvons suffisamment éloigné des côtes pour déterminer votre destination. Alors, où souhaitez-vous que je dirige mon navire?

Mis à part quelques informations superflues car implicites la question était directe et aurait satisfait l’ex-tortionnaire s’il avait été en mesure de ressentir la moindre forme de satisfaction. Bien entendu, c’est de son ton toujours aussi neutre qu’il répondit.

- Néthéril.

Il marqua une pause, jugeant qu’il valait mieux rester vague.

- N’importe où sur la côte me conviendra.

L’idée d’aller sur le territoire neutre lui semblait on ne peut plus logique vu sa situation. S’il était resté à Sélénia, il serait probablement en prison depuis un bon moment déjà. Peut-être même l’aurait-on condamné pour ne plus avoir à s’occuper de lui, un prisonnier n’étant assurément pas la chose la plus utile en temps de guerre. Cependant, il savait aussi que sur cette île se trouvait Athgalan, la cité pirate, et qu’en ce lieu il pourrait probablement exercer sa profession au grand jour sans trop se soucier du jugement d’autrui.

Une bourrasque de vent un peu plus forte souffla et l’air traversa la cape usée qui cachait toujours ses cristaux. D’un côté, le tissu fut bombé durant quelques secondes tandis que de l’autre, il épousa les arêtes de son infection, laissant entrevoir d’étranges formes sans pour autant découvrir quoi que ce soit. Demens ne s’en formalisa pas outre-mesure. Si Artane le questionnait sur le sujet, il saurait lui répondre adéquatement.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Anonymous
Invité
Invité

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Mar 26 Fév - 21:16
Son passager commençait à lui donner un peu... hum... comment dire.. la chair de poule. Artane avait déjà eu affaire à des hommes un peu louches, froids en apparence comme en paroles, mais des comme lui... Il pouvait difficilement dire s'il avait déjà croisé un type de ce genre. Peut être que son vieil instinct de filou bonimenteur lui soufflait de rester prudent. Quand bien même qu'il n'était pas seul à bord de la Rosée du Matin, il ne savait rien de ce type, ce qu'il était capable. Cela se trouvait, il était un redoutable mage et tout ce qui allait avec !

*Allez, détendons nous.... C'est juste un passager. Il veut juste se rendre à Néthéril, à ce qu'il vient de dire; Donc pourquoi je devrais m'inquiéter ?

En plus, il avait déjà rallier Néthériel pour ravitailler des avants-postes, non loinde la cité pirate. Il évitait de jeter l'ancre dans le port de cette dernière pour ne pas s'attirer des ennuis. Les avants-postes ? C'était suffisant pour du commerce normal comme un peu de contre-bande. Oui, il se l'avouait, il faisait un peu de commerce souterrain, histoire de compléter un peu ses gains, mais rien qui pourrait s'avérer dangereux. Et en plus, il ne le faisait pas systématiquement à chaque voyage. Juste de temps en temps.

Savoir que son passager du moment voulait débarquer sur la première côte de Néthéril venue était autant un soulagement qu'une aubaine d'information. L'homme ne se compliquait pas la vie et en même temps, il voulait débarquer discrètement, loin des regards et de la populace typique des bords de mers.... Artane ne doutait pas au final ce que cet homme pourrait avoir à se reprocher, mais après tout.... moins il en savait et mieux ce serait pour lui. Il n'était plus dans le domaine pour manquer de risquer sa peau à savoir qui faisait quoi... C'était bon pour les gens qui se vouaient totalement à des risques inutiles. Lui, avait fait un pas dans un milieu de droiture et de..... C'était quoi déjà le mot ? Heureusement que sa douce et fière âme soeur n'était pas là pour lui taper derrière le crâne. D'ailleurs, il pensait déjà à son retour...

''Si le vent nous est favorable, nous serons en vue des côtes de Néthéril dans moins d'une semaine. ''

Comme pour souligner ses mots, une petite bourrasque souffla, remuant les mèches de cheveux des gens présents sur le pont. Et cela fit soulever les atours de l'hôte à bord. Artane n'était pas certain d'avoir vu ce qu'il avait vu, mais cela ne l'avait pas empêché de sourciller... demandait-il ou pas ?

''Euh.... je ne sais pas quel fourbi vous porter sous vos habits, mais rassurez-moi d'un fait.... cela n'a rien de dangereux pour mon navire et mon équipage ?
Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Mar 19 Mar - 21:28
Artane aurait bien pu dire que le voyage allait prendre un mois, Demens n’aurait pas réagit différemment. Pour seule réponse, il tourna la tête vers la proue du navire pour observer l’horizon et c’est dans cette même position qu’il répondit au Capitaine.

- Non.

Il resta là pendant encore un court instant, puis se dirigea vers l’avant du pont en voyant qu’il n’avait plus besoin de rester près de la barre. Une semaine serait vite passée, ensuite il pourrait se diriger vers son objectif final. Il aurait pu demander à être déposé directement dans la cité pirate, mais il se doutait bien qu’une telle demande risquait d’être mal reçue selon à qui elle était adressée. Il marcherait une fois rendu sur l’île, tout simplement.

Les premiers jours en haute mer se déroulèrent sans que rien d’exceptionnel ne se produise. Le temps était toujours aussi clément qu’au moment du départ, le vent variait en force, mais maintenant toujours le bateau à une bonne allure. Puisque le maître à bord avait accepté de transporter l’ex-tortionnaire, les autres membres de l’équipage devaient tolérer sa présence puisqu’il devait parfois se joindre à eux pour participer à différentes tâches simples : briquer le pont, gérer la marchandise dans la cale, se débarrasser d’éventuelles vermines qui sortaient de leur cachette. Dans tous les cas, il s'assurait de garder sa cape afin de dissimuler ses cristaux et personne n'osait vraiment relever le morceau de tissu pour voir ce qu'il couvrait.

Durant ces moments de travail commun, toute tentative de la part de l’équipage part d’engager ne serait-ce qu’un début de conservation avec le Cafard était rapidement avortée son laconisme. L’intéressé était cependant assez efficace à l’ouvrage pour qu’on ne s’en formalise pas trop, puisqu’il réapprenait ici des gestes qu’il avait posé lors de la grande traversée. Lorsqu’il n’avait pas besoin d’être actif, il retournait dans le hamac qui lui était assigné, y restant en silence jusqu’à ce qu’on retourne le chercher au besoin.

Au quatrième jour cependant, le ciel c’était lentement couvert de nuages gris et le vent avait commencé à se faire plus fort, produisant du même coup de plus grosses vagues. Tandis qu’il s’affairait sur des cordages, le déserteur entendit Artane échanger avec son second quant à l’éventualité d’une tempête. Lui-même se rappelait quelques-unes particulièrement fortes qui avaient frappées la flotte durant l’exil, aussi savait-il à quoi s’attendre. Pour l’heure, son expertise limitée en la matière lui laissait tout de même savoir qu’il pouvait s’agir d’une cellule pluvieuse en formation, mais sans plus.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Anonymous
Invité
Invité

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Jeu 25 Avr - 18:48
Artane retint d'afficher un fort sourcillement, se demandant si ce simple non était réellement sincère ou non. Mais pour l'intégrité physique de son passager, celui-ci ne devait pas tenir à finir le voyage à la nage. Donc, dans un certain sens, soit c'était effectivement pas du tout dangereux, soit il était plus que certain de maîtriser la possible dangerosité de ce que le Capitaine avait manqué d'apercevoir. Tant que cela ne compromettait pas la vie de ses hommes ou l'état de son navire, Artane pourra faire comme s'il n'avait rien vu. Mais vu le mystère qui entourait un peu plus son embarqué, il préférait pas chercher à en savoir plus. Car trop en savoir pouvait être potentiellement un risque... un gros risque. Donc des fois, l'ignorance était une bonne chose.

Le reste de l'équipage de la petite goélette comprit rapidement que de chercher à tirer plus d'un mot de cet homme ne serait qu'une perte de temps. Mais ils apprécièrent malgré tout son aide, même pour des basses besognes ; autant cela servait sans doute à notre terrien de passer du temps que de se montrer de bonne volonté malgré son mutisme. Au moins, cela permettait de rendre l'atmosphère plus sereine. Surtout que le temps était avec eux sur les quelques jours suivants qui passèrent. Le vent était favorable, la mer pas trop de mauvaise humeur ; un temps assez idéal pour assurer une bonne course pour leur passager... Sauf au jour suivant, où le temps changea, se montrant plus gris, plus menaçant... La mer commençait à se montrer un poil plus menaçante, sa couleur bleuté apaisante tirait vers un bleu grisé peu rassurant. Artane regardait les nuages au loin, l'air soucieux. Tout bon marin qui se respectait n'aimait pas les tempêtes. Son second et ami n'avait pas tardé à arriver, pour aborder ce fait.

''Qu'en penses-tu ? ''
"Qu'il est encore difficile de savoir si on va l'avoir de plein fouet ou non....''
''On va l'avoir de travers en tout cas... et on n'aura pas de quoi s'abriter sur le chemin... On ne va que tenter de la prendre sur sa fin''
''Et pourquoi pas la contourner ? ''
''On peut tenter aussi, mais par précaution, préparons malgré tout à subir un sacré crachin''


Et Artane vira sa goélette de telle sorte qu'il espérait réellement la prendre en périphérie. Car en mer, même une simple nuée pluvieuse pouvait devenir une véritable tempête. Puis, il leva la tête, pour voir si son passager était toujours présent dans les cordages

''Monsieur Volkarth, pouvez-vous venir me rejoindre je vous prie ? ''

Quand le dénommé l'aura rejoint, il ne cacha pas le risque de tempête.

''Et un de mes hommes va vous montrer comme tenir à une ligne de vie, ou vous rappelez les bases, si vous avez eu à affronter de fortes tempêtes durant l'Exode. Je pourrais comprendre que vous préféreriez vous enfermer dans la cale''

Même si c'était un risque de s'y retrouver coincé si jamais le navire viendrait à prendre l'eau... Mais de cela, il n'en fit point part. Puis, doucement, la cellule orageuse se rapprochait d'eux, malgré le cap pris pour essayer de l'esquiver. On entendit le tonnerre gronder dans le proche lointain et la mer commençait à faire de plus en plus le gros dos.
Demens Torqueo
Alchimiste

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

le Mer 5 Juin - 3:26
HRP:
Les actions et les paroles d'Artane ont été réalisées en accord avec la joueuse.

Demens sentit qu’on faisait virer le bateau et bientôt le Capitaine l’interpella sous son nom factice. Il alla donc le rejoindre à la barre et Artane lui exposa la situation : comme il l’avait entendu, un risque de tempête se présentait et donc on allait montrer au passager comment survivre en cas de problème majeur. Celui-ci acquiesça simplement et suivit deux hommes d’équipages qui lui démontrèrent le fonctionnement de la ligne de vie. Une fois cela fait, il retourna à sa tâche dans les cordages en observant d’un œil indifférent le ciel se transformer.

Les nuages, encore d’un gris clair plus tôt, s’étaient assombris très rapidement, confirmant par la même occasion que la tempête était inévitable. Des flashs ponctuels apparurent bientôt, accompagnés chaque fois d’un grondement sourd qui n’allait qu’en s’intensifiant. La mer se fit elle aussi de plus en plus houleuse, puis une pluie torrentielle s’abattit finalement sur le bâtiment, rendant la navigation particulièrement difficile. Quelques membres d’équipage remplacèrent rapidement la grande voile pour une plus petite prévues pour ce genre de conditions tandis que le second dictait des ordres aussi fort que possible pour se faire entendre à travers le vent, Artane étant trop occupé à la barre pour s’en charger.

N’ayant aucun ordre adressé à sa personne, Demens se cramponna simplement à la structure de bois qui venait renforcer le mat. Sa cape gorgée d’eau était plaquée contre son corps, révélant mieux que jamais les arêtes de ses cristaux, mais en cet instant, pratiquement personne n’y portait attention. Seul Artane, bien qu’occupé à lutter avec la barre pour diriger son navire, avait aperçu l’aspect curieux de la silhouette moulée sous la cape. Forcément, il sourcilla en voyant cela, se demandant ce que c’était et si cet homme qui était son passager était bien un être humain. Jamais de sa vie, il n’avait vu une telle chose couvrir le corps d’un homme ; de ce qu’il avait pu entre-apercevoir bien entendu.

Un long moment passa pendant lequel les marins mirent à profits des aptitudes qu’ils préféraient ne pas utiliser. À plus d’une reprise, le bateau contourna les vagues, jusqu’à ce qu’il en heurte une de plein fouet. Le choc fut tel que plusieurs hommes tombèrent au sol, mais tous surent vite se remettre sur pied à l’exception du déserteur, seul à bord qui n’avait pas le pied marin. Pour ajouter à sa malchance, l’une des cordes rattachées au mât céda sous la tension et, tel un énorme fouet, vint frapper de plein fouet le dos du Cafard. Non seulement sa cape déchira, révélant son infection cristalline, mais sa peau aussi, mettant sa chair à vif. Pourtant, il ne sembla pas ébranlé le moins du monde par cette terrible blessure et se releva pour se cramponner de nouveau. Sous l’effet de la pluie, sa plaie semblait saigner sans cesse, mais il ne s’en formalisa pas et patienta que la tempête finisse par s’apaiser.

Après quelques heures à secouer le navire sans autre cérémonie, la tempête se calma finalement. La pluie, le vent et les vagues demeuraient, mais l’intensité avait diminué et semblait s’être stabilisée. Tous en profitèrent pour faire l’inventaire des dégâts subis à l’exception du Capitaine qui vint le retrouver. Un bref instant, il hésita à le questionner quant à sa peau cristalline de même que pour sa blessure. Il réussit à prendre la parole.

- Qu’est-ce donc que ces cristaux à même la peau ? Et pour votre blessure, vous n’êtes pas ébranlé ni souffreteux de celle-ci… Mais bon sang, est ce que vous êtes humain au moins?

- Ces cristaux résultent d’un accident alchimique. Concernant ma blessure, mon esprit-lié me permet de mieux y résister.

- Vous auriez pu au moins me le dire au moment d’embarquer, j’aurai été moins surpris et cela aurait moins déplu à mes hommes. Découvrir des choses étranges en mer peut être synonyme de malheur. Vous avez de la chance que je ne sois pas un superstitieux.

Le passager n’ajouta rien. Son infection n’avait rien d’étrange, ni sa résistance, aussi il ne comprenait pas vraiment les dires du Capitaine, mais il semblait avoir évité d’être jeté par-dessus bord. Après cet incident, plus personne ne s’adressa à Demens à l’exception d’Artane ou de son second lorsque cela était nécessaire. Le mauvais temps les suivit durant encore quelques jours, puis le reste du voyage se déroula sans autre péripétie. Arrivé en vue de Néthéril, le bateau bifurqua pour éviter les eaux d’Athgalan et longea la rive de loin durant encore deux jours. Lorsque le Capitaine jugea qu’ils étaient dans une zone sécuritaire, il fit jeter l’ancre, puis avec deux de ses hommes, il mena son passager à terre en barque. Ce dernier remercia machinalement celui qui l’avait conduit jusque-là, puisqu’il semblait important d’agir ainsi, et, après avoir observé la goélette repartir vers l’horizon, il se mit en marche vers l’ouest de l’île, là où se trouvait la cité perfide, but ultime de son voyage.



Ce n'est pas parce que je veux
C'est simplement parce que je peux

#336633
#990000

Le Cafard ne parle pas, il agit.
Contenu sponsorisé

En attendant le départ [PV Artane Nordan] Empty Re: En attendant le départ [PV Artane Nordan]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum