De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !

Partagez
Aller en bas
avatar
Co-fonda
Dragonnière
Princesse sélénienne

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Grenouille 1
Esprit-lié n°2: Inséparable 1
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Le mariage (PV)

le Jeu 11 Oct - 17:17
1er décembre 1762
Milieu d’après-midi

Mariage de Luna et Orfraie


Luna avait attendu ce jour avec tant d’impatience. Les derniers temps avaient été difficiles, mais tout cela était derrière elle. Rien au monde ne viendrait gâcher ce premier décembre, car c’était enfin le jour où elle s’unirait officiellement à celle qu’elle aimait plus que tout au monde : Orfraie Ataliel. Les deux amoureuses n’avaient pas besoin de bagues, de grandes cérémonies ou n’importe quel chichi pour prouver leur amour. Après tout, elles n’avaient rien à prouver et peu leur importait l’opinion des autres. À l’exception peut-être des quelques chanceux invités qu’elles avaient choisis avec soin pour partager ce moment. Elles avaient cependant aimé le concept de célébrer leur amour et de fêter avec amis et famille. De toute l’histoire de la royauté, cela était certainement le plus petit et le plus simple des mariages. Elles laisseraient à Aegnor Evanealle et Aramis Thredë le record, si cela en est un, de la plus grande célébration aux innombrables invités.

Les futures mariées avaient choisi une petite île située entre Keet-Tiamat et Nétheril où la température s’avérait toujours clémente peu importe la saison. Nul besoin de manteau ou de foulard et ce, même en hiver. Une maisonnette en bois avait été construite depuis quelque temps déjà et elles avaient préparé le nécessaire pour la célébration : une arche fleurie faite en bois, des chaises pour les invités ainsi qu’un coin sur la plage où ils pourraient tous manger à table. Pour les gens qui désiraient dormir sur la plage, il y avait des tentes et de petites cabanes. La possibilité de dormir à la belle étoile était également présente, ainsi que celle de dormir à bord de leur propre navire ou encore de monter son campement. Ce n’était pas les possibilités qui manquaient et bref, tout était prêt pour accueillir les invités qui étaient arrivés pour la plupart quelques jours ou quelques heures à l’avance.

Le soleil montait doucement dans le ciel ouaté et le grand moment arriva enfin. Les invités avaient déjà pris place sur la plage et Orfraie attendait près de l’arche. Près d’elle se trouvait Firindal qui portait un beau nœud papillon. Sous l’arche fleurie se trouvait Amaury Ataliel qui présiderait la cérémonie du mariage, qui s’avérait être un mélange de traditions humaines et elfiques. Sa voix d’or s’éleva et se mélangea parmi les vagues en un chant.

Les regards se tournèrent derrière pour voir la silhouette d’un dragon cuivré s’avancer dans l’allée. Alkhytis était particulièrement mignon avec son nœud papillon noir et sa joie était palpable. Il était fier qu’on lui ait confié une importante mission : transporter le coussin contenant les bagues pour les marriées. Il prenait très au sérieux cette tâche et se concentrait à ne pas détruire le coussin avec sa gueule. Il se plaça près de l’arche, révélant ainsi derrière lui la mariée et son frère.

La princesse sélénienne rayonnait de joie. Elle avait opté pour une robe particulièrement simple pour ce qu’on aurait pu s’attendre d’une noble. Or les gens qui la connaissaient suffisamment savaient qu’une robe intense ne la représentait pas. C’était une robe bustier d’un blanc pur. Elle était haute basse, c’est-à-dire que le tissu était plus court à l’avant et lui dévoilait ses jambes jusqu’aux genoux. On pouvait voir ses sandales blanches à petits talons. L’arrière de la robe descendait jusqu’au sol. Il n’y avait pas de traîne. Le tout semblait léger et permettait à Luna de se mouvoir gracieusement sans contraintes.

La chevelure de Luna était joliment tressée. Elle portait le diadème de lumière que lui avait offert jadis Saemon Methus et un voile était joint à ce dernier. Il lui dissimulait le visage. C’était le voile qui avait eu droit à toute la complexité de sa tenue. Il cascadait dans son dos jusqu’à ses pieds. Des perles dansaient sur le pourtour du tissu et il avait été finement travaillé pour y inclure des motifs de fleurs blanches.

Le sourire de Luna était radieux et il le devint encore plus lorsque son regard pétillant se posa sur Orfraie. Son cœur s’extasiait de voir sa bien-aimée. Qu’est-ce qu’elle l’aimait! L’Ataliel était resplendissante. Au rythme du chant du baptistrel, Luna s’avança, bras dessus bras dessous avec Nolan Kohan qui l’accompagnait le long de l’allée couverte de sable et de pétales blanches.


avatar
Co-fonda
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niv 2
Esprit-lié n°2: Inséparable, niv 2
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le mariage (PV)

le Ven 19 Oct - 1:00
Le grand jour était arrivé. Après moult péripéties et moments d'incertitudes - pour le monde, pas pour le couple ! - le jour du mariage de Luna Kohan et Orfraie Ataliel était enfin là. Le premier décembre était donc une journée placée sous le signe de l'amour pour les deux femmes qui, prochainement, se lieraient à tout jamais devant leurs proches. Bien sûr, elles n'avaient pas besoin de tout ce cérémoniel ni de la validation de qui que ce soit, mais l'idée de partager ce moment avec amis proches et familles plaisait aux deux femmes.

La petite île où la cérémonie prenait place était un havre de paix. En ce début décembre, il faisait bon vivre et les invités se régalaient de la douceur du climat. Il n'y avait que des Humains et des Elfes dans l'entourage proche des mariées. Pour la blonde, il s'agissait d'amis ou de ce qu'elle considérait comme sa famille adoptive. Pour Orfraie, ses quelques amis proches étaient présents, bien sûr, mais on comptait surtout les membres de sa famille de sang. Ses parents étaient tout deux présents pour ce beau jour. Nerwende était resplendissante, souriante et chaleureuse. Elessar était plus froid, collant davantage à cette image d'elfe rigide qui faisait l’apanage du beau-pleuple. Toutefois, son regard ne trompait pas, l'homme était heureux lui aussi... Mais sans doute pas uniquement parce que sa fille faisait un mariage d'amour. Non, comme beaucoup, Elessar voyait dans le mariage de sa fille l'alliance de deux princesses, deux dragonnières et le rapprochement des Elfes et des Hommes. C'était un mélange puissant et une pensée qu'Aegnor Evanealle, l'Empereur des Elfes, partageait également.

Tandis que le soleil poursuivait tranquillement sa course dans le ciel, Orfraie remonta rapidement l'allée centrale. S'était elle qui attendrait Luna devant l'arche où, tranquillement, Amaury Ataliel vint se placer. Bien qu'aveugle, le Baptistrel offrit un magnifique sourire à la dragonnière qui le lui rendit. Sans aucun doute, son chant-nom vibrait de bonheur mais aussi d'une pointe de stress et d’excitation. La princesse immaculée ne portait pas de robe en ce grand jour. Elle ne se reconnaissait pas vraiment dans ce genre de vêtement et avait donc préféré une tenue plus pratique. Orfraie portait donc un pantalon et des bottes assortie, la douceur de la saison le lui permettait. Son haut était une tunique de facture assurément elfique, dont le tissu léger était brodé d'arabesques florales. Les teintes rappelaient le rose orangé des coucher de soleil, quoi qu'un peu plus clair, rehaussé par les arabesques argentées de sa tenue. Sa chevelure de feu était habilement tressée en une coiffure qui semblait complexe au premier coup d’œil et plusieurs mèches étaient enfermées dans des petites bagues en argent qui se mariaient parfaitement à sa tenue. Enfin, elle portait Perception à son oreille, le dragon de la boucle d'oreille semblant brillait de mille feux.

Mais c'était peu de chose en comparaison du grand dragon de jade qui vint s'asseoir près d'Orfraie. Firindal avait rangé sa possessivité envers sa Liée pour offrir à cette dernière une belle journée. En cela, elle le remerciait.

Soudain, l'assemblée se retourna. Les lèvres d'Orfraie s'étirèrent en un doux sourire tandis qu'Alkhytis serpentait dans l'allée. Il portait entre ses crocs un coussin sur lequel était disposé les alliances. L'échange d'anneaux ne faisait pas partit de la coutume elfique, mais il s'agissait d'une tradition chez les Humains que Luna et Orfraie tenaient à conserver. Le beau dragon vint se placer à côté d'Amaury mais plus personne ne le regardait. Tous, et surtout l'Ataliel, admirait l'avancée de Luna au bras de son frère adoptif. Nolan était charmant, mais la petite blonde était tout simplement magnifique. Orfraie découvrait sa robe pour la première fois, ainsi que la coiffure que Luna avait choisit.

Après un instant de pure admiration, l'ancienne elfette sembla s'éveiller d'un rêve. Son sourire n'avait jamais été aussi grand. Avec la grâce propre à son peuple d'origine, Orfraie remonta l'allée pour aller quérir la main de Luna que Nolan lui confia. De son autre main, la dragonnière serra doucement le bras du jeune Empereur

— Je te jure de prendre soin d'elle et de l'aimer jusqu'à mon dernier souffle, souffla t-elle pour qu'il soit le seul, en dehors de Luna, à l'entendre.

Les deux femmes réunies remontèrent tranquillement l'allée jusqu'à l'arche devant lequel elles prirent place, leurs mains toujours jointes.

— Tu es magnifique, chuchota Orfraie en se penchant à l'oreille de Luna. Elle effleura sa joue en se redressant puis tourna son regard vers Amaury dont le chant touchait à sa fin.

inspirations:


It's not a question of can or can't. There's some things in life you just do



— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
avatar
Co-fonda
Dragonnière
Princesse sélénienne

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Grenouille 1
Esprit-lié n°2: Inséparable 1
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le mariage (PV)

le Ven 26 Oct - 22:11
Parfaite. C’est le premier terme qui vint à l’esprit de Luna lorsqu’elle posa ses azurs sur sa future épouse. Orfraie était parfaite à ses yeux. Elle était sublime dans sa tunique elfique qui lui allait à ravir et qui appuyait les flammes de sa chevelure tressée. Mais ce n’était pas pour sa beauté que la jeune humaine l’avait choisie. Elle l’aimait pour son cœur passionné et authentique qui faisait battre le sien à l’unisson. Mais aussi pour son intelligence, son courage et sa tendresse. Sa Lune possédait une belle force de caractère et pourtant, elle était à la fois un puits de douceur. Elle était son phare. Lumineuse, sa présence était rassurante. À jamais, Luna désirait qu’elle puisse peindre un sourire sur le visage de sa bien-aimée, comme cette dernière savait si bien le faire sur elle. Être avec Orfraie, c’était un futur joyeux mêlé d’éclats de rire et ce, peu importante toutes les catastrophes et le chaos qu’il pourrait y avoir.

Se trompait-elle lorsqu’elle pensait qu’elles se complétaient parfaitement toutes les deux? La princesse des lumières ressentait ce lien qu’elle avait avec la princesse des ombres. Un lien qui lui rappelait celui qu’elle avait Alkhytis. Immuable, indestructible et puissant. Accepter Orfraie, c’était aussi accepter qu’elle partageait sa vie avec Firindal tout comme elle acceptait sa relation avec le dragon cuivré.

Luna remonta l’allée aux côtés de Nolan sans jamais quitter sa fiancée des yeux. Bon, faux, elle ne put s’empêcher de sourire de plus bel en voyant son Alkhychou s’avancer joyeusement avec son coussin et se placer près d’Amaury.  À mi-chemin, la dragonnière de jade vint la rejoindre. Nolan serra également le bras d’Orfraie et vint lui confier la main de sa sœur en guise de réponse. Il releva également le voile de son visage. Normalement, cela aurait dû être le père de Luna qui s’occupe de cette tâche. Malheureusement, son père biologique et son père adoptif n’étaient plus de ce monde pour pouvoir profiter, ou râler, de ce moment. Chassons les idées troubles. Luna n’en avait pas. Elle sourit à son frère qu’elle aimait énormément et l’enlaça.  Elle était heureuse qu’il fût là pour elle et que son cœur accepte sa relation avec une femme d’une autre race.

Sa main serra fortement celle de la radieuse Feu-des-Étoiles. Après que Nolan eut rejoint Alkhytis à l’avant, les deux amoureuses s’avancèrent au rythme de la musique conférée par le Baptistrel.  

- Pas autant que toi. Lui chuchota-t-elle à son tour pendant qu’elles marchaient. Tu es resplendissante!

Amaury avait terminé son chant d’ouverture. Il débuta par des mots de bienvenue et des discours d’amour. Il était également heureux pour les mariées. Orfraie et Luna se tinrent les mains ensemble, l’une envers l’autre. Le maître de cérémonie entama un nouveau chant, celui où il racontait l’histoire des deux amoureuses depuis leur naissance à ce jour. C’était là une tradition elfique.

* Je t'aime, Orfraie! C'est avec toi, et nulle autre, que je veux vivre ce moment. * Lui transmit la dragonnière de cuivre par la pensée. * J'espère que ce ne sera pas trop gênant. * Poursuivit-elle en finissant sa télépathie sur une touche d'humour.


avatar
Co-fonda
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niv 2
Esprit-lié n°2: Inséparable, niv 2
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le mariage (PV)

le Jeu 8 Nov - 2:29
C'était le bonheur qu'Orfraie décelait dans les prunelles azurées de Luna. Le bonheur et l'amour, comme toujours et, la mariée l’espérait de tout son cœur, pour toujours. Cette petite blonde, si jeune en comparaison de ses siècles d'existence, avait réussi à faire chavirer son cœur. Mieux encore, elle était parvenue à lui passer la bague au doigt. Et cela, plus personne ne l'espérait depuis longtemps, songea Orfraie en souriant.
Mais comment ne pas tomber complètement amoureuse de Luna ? Elle était magnifique, bien sûr, mais ce n'était pas que pour cela que la dragonnière était là aujourd'hui. Outre ce physique qui lui plaisait, c'était le mental de son Soleil qui la faisait chavirer. Un peu naïve, Luna n'en était que plus touchante de sincérité. Droite, juste, courageuse et forte lorsqu'il le fallait. Elle était un pilier pour Orfraie malgré l'âge avancé de cette dernière, tout comme l'immaculée était un pilier pour la dragonnière cuivrée. Elles se complétaient, elles étaient les deux faces d'une même pièce. Elles étaient inséparables.
Inséparable, comme les deux dragons qui se trouvaient à leurs côtés. Ce mariage était aussi l'acceptation totale du lien de l'autre avec l'un des deux sauriens. C'était rejoindre ce lien, en quelque sorte, et former une toile à quatre brins. L'avenir promettait d'être intéressant, sans doute parfois un peu compliqué, mais définitivement bon.

Devant l'arche, Amaury avait terminé son chant. Ce mariage hors du commun regroupait autant de tradition humaine qu'elfique, c'est pourquoi la suite promettait d'être un peu longue pour les invités. Songer à cela fit sourire la princesse immaculée dont le regard se posa sur son cousin. Le chant nom était propre à chacun et sa longueur proportionnelle aux années vécues. Celui de la Liée de Jade serait donc naturellement plus long. Orfraie, pour sa part, avait hâte d'entendre celui de Luna et découvrir son existence. Il n'y aurait plus de secrets entre elles après cela. Outre Firindal, Luna serait celle qui connaissait le mieux l'Ataliel et vis versa.

La voix du Baptistrel rappelait Orfraie à de vieux souvenirs. Elle savait à quel point chanter un chant nom pouvait être complexe. Elle admirait donc d'autant plus la voix magnifique de son cousin, dont les paupières recouvraient désormais ses yeux aveugles.

# Gênant ? Attends d'entendre mon chant-nom, répondit la mariée par télépathie.

Après presque sept cent ans d'existence, il ne faisait aucun doute qu'Orfraie gagnait en matière de moment gênants. Mais il n'y aurait pas que cela, malheureusement. Luna verrait également les côtés sombres de son histoire, ses peines et ses douleurs. Se marier était l'acceptation de l'autre, tout entier et qu'importe son histoire. Cela était d'autant plus vrai dans la tradition elfique.

À la fin de son chant, Amaury fit naître une longue tige verte qui s'enroula autour des poignets des deux mariées. Leurs mains jointes, elles étaient désormais liées pour prononcer leurs vœux. Ceci fait, elles pourraient s'échanger les anneaux dont Alkhytis avait la garde. Ce serait Firindal qui les libérerait du lien végétal.

Les vœux étaient sans aucun doute la partie qu'Orfraie redoutait le plus. Elle n'avait pas le tract, mais elle voulait absolument trouver les bons mots pour Luna.

— Sous le ciel constellé d'étoiles je ne pensais pas avoir trouvé la femme de ma vie lorsque mon regard s'est posé sur toi la première fois. Nous sommes devenues amies mais les évènements firent que nous ne nous sommes guère revues avant de longs mois et alors même, ton coeur ne pouvait être mien.
Mais lorsque la nuit éternelle m'a enveloppée, tu étais là. Tu as étais l'une des première à m'accorder ta confiance alors que tu avais toutes les raisons de me rejeter.
Puis tu m'a embrassé à l'ombre de cet arbre. Tu m'as accueilli dans ton coeur alors que mon propre peuple me tournait le dos.
Je suis née une seconde fois à tes côtés. Tout en toi me plaisait et me plaît. Nous nous ressemblions tant tout en étant si différentes. Tu étais et es mon pilier dans cette vie qui ne cesse de nous mettre à l'épreuve. Par ce mariage, je lie ma vie à la tienne pour l'éternité et il me tarde tant d'être ta femme.


It's not a question of can or can't. There's some things in life you just do



— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
avatar
Co-fonda
Dragonnière
Princesse sélénienne

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Grenouille 1
Esprit-lié n°2: Inséparable 1
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le mariage (PV)

le Jeu 15 Nov - 20:28
La voix d’Amaury Ataliel était splendide tandis qu’il chantait tour à tour le chant-nom des mariées. Il n’y avait pas de secrets entre les deux amoureuses, rien qu’elles ne désiraient cacher à l’autre. Cependant, il était faux de croire qu’elle connaissait chaque seconde de l’histoire de l’autre. Était-ce réellement nécessaire? Non, car elles se tournaient vers l’avenir. C’est ce qui importait. Malgré les peines et la colère qu’il y aurait puisqu’il était certain qu’il y aurait de moments difficiles et de lourdes épreuves, une chose était certaine : elles seraient ensemble. Ensemble à braver les tempêtes. Il y aurait de l’amour, des rires, de la joie et un fort sentiment de sécurité et de sérénité. Ensemble, c’est ce qu’Orfraie et Luna se promettaient aujourd’hui.

Le passé de l’ancienne baptistrelle fut certainement plus long que la jeune humaine. Elle s’y laissa bercer par chaque note. C’était sa Orfraie et peu importe son passé, elle l’acceptait et elle l’aimait. Puis Luna écouta sa propre histoire. Il y avait là quelques plaies qui s’étaient difficilement refermées et dont elle garderait à jamais les cicatrices. Ces moments douloureux, ils faisaient partis d’elle. Toutefois, les bons moments surpassaient les mauvais. Il y avait des moments comiques, mais aussi des temps où son cœur chavirait de joie. Il n’y avait plus de Florence Beauchamp. Elle était Luna, la petite lune, la Larme de Néant, la princesse des lumières, la liée-Dorée… Désormais sœur de Nolan Kohan et princesse sélénienne. Elle en avait fait du chemin en seulement vingt-deux ans, non? Les événements s’étaient enfilés pour qu’elle soit le Soleil de ses Nuits. Et aujourd’hui, à l’issue de cette cérémonie, elle deviendrait Luna Ataliel Kohan.

- Orfraie. Je t’aime tellement et tu ne peux t’imaginer à quel point. Il n’existe pas de mots assez puissants pour décrire à quel point je t’aime, mais heureusement on a le droit de tricher… Prononça-t-elle avec une touche d’humour. À ses paroles, elle transmit à sa future épouse une vague d’amour. Pourquoi ne pas profiter des avantages d’être dragonnière? C’est toi que je veux et nulle autre. Tu es mon autre moitié, je ne pourrai m’imaginer vivre sans toi. Poursuivit-elle. L’autre moitié était bien sûr réservée à Alkhytis. Je sais qu’ensemble nous pourrons braver toutes les épreuves. Je ne te promets pas que ce sera facile à tous les jours, car on aura des hauts et des bas. Mais je te promets de toujours t’aimer et de toujours être à tes côtés quoiqu’il arrive. Je veux t’épouser, Orfraie Ataliel.

Voilà les vœux que prononça la jeune femme. Luna était sincère, elle voulait partager à jamais sa vie avec la dragonnière de jade. Les poignets désormais scellés, elle plongea son regard dans celui de sa bien-aimée. Quelques minutes plus tard, Firindal vint couper la tige verte comme le voulait la tradition elfique. Par la suite, Alkhytis s’avança près des amoureuses avec les alliances.

« Orfraie Ataliel, désirez-vous prendre pour épouse Luna Kohan ici présente, de l’aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves tout au long de votre vie? » Demanda le maître de la cérémonie.


Les deux amoureuses unissaient leur regard et leurs mains. Le mariage était inutile pour prouver leur amour, mais Luna réalisa aux mots prononcés par Amaury à quel point elle avait hâte à ce moment. Ses lèvres étaient également impatientes de se fermer sur celles de la Flamboyante. Son coeur fondit de joie en entendant Orfraie prononcer que oui, elle désirait l'épouser.

« Luna Kohan, désirez-vous prendre pour épouse Orfraie Ataliel ici présente, de l’aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves tout au long de votre vie? » Demanda le maître baptistrel.


- Oui, je le veux ! S'exclama la princesse sélénienne.

Amaury n'eut pas besoin de le répéter deux fois, car Luna attrapa les lèvres d'Orfraie dès qu'il eut évoquer la permission. Elle embrassa son épouse avec tout son amour et la serra contre elle.

C'est alors que Luna perçut un chant... Et ce n'était pas celui d'Amaury. Non, c'était le chant d'oiseaux, des inséparables pour être précise...


avatar
Co-fonda
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niv 2
Esprit-lié n°2: Inséparable, niv 2
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le mariage (PV)

le Lun 26 Nov - 0:42
Trouver les mots pour dire à l'autre combien on l'aime et à quel point on veut vivre avec lui pouvait être une tâche compliquée. Orfraie, en tout cas, le pensait. Elle savait, de tout son être, désirer être aux côtés de Luna... Mais elle avait également souhaité le lui dire d'une façon plus poétique et travaillée. Mais au final, sans aucun doute, un simple " Je t'aime " suffisait.

Après Orfraie, ce fut au tour de Luna de prononcer ses vœux. Elle le fit en toute simplicité, exactement comme l'Ataliel l'avait imaginé. Son trait d'humour lui tira évidemment un petit rire tandis qu'elle recevait de plein fouet la vague d'amour de sa future femme. Elles étaient les seules, ou presque, à pouvoir comprendre cette phrase. Mais, sans aucun doute, la complicité qu'elles affichaient devant cette arche faisait chavirer bien des coeurs dans l'assemblée. Puis, l'espace d'un instant, les améthystes se posèrent sur Alkhytis. Celui qui l'avait surnommé Feu-Des-Étoiles ne manquerait certainement pas de l'éviscérer si elle faisait du mal à Luna, de quelque façon que ce soit. Mais en attendant, l'autre moitié de la blonde n'avait pas à s'en faire.

Leurs poignets liés furent séparés par l'intervention de Firindal. Malgré sa taille, il s'sectionna d'une griffe les liens végétaux qui avaient maintenu les deux femmes ensemble. La partie Elfique de la tradition avait été respectée. C'était maintenant au tour de la partie Humaine. Alkhytis s'approcha doucement des deux mariées, tenant toujours le coussin entre ses mâchoires d'acier. Il était consciencieux, mais louchait également sur les deux anneaux. Leur éclat attisait l'amour du Cuivré pour tout ce qui brillait. Sentant son trouble, Orfraie ne pouvait s'empêcher de sourire, amusée. Elle haussa un sourcil dans sa direction lorsque leurs regards se croisèrent.

Amaury attira ensuite les améthystes sur lui. Il prononça la phrase tant attendue avec sérieux tandis que la princesse elfique sentait son coeur s'emballer dans sa poitrine. Malgré l'émotion qui enserrait sa gorge, sa voix fut aussi claire que du cristal lorsqu'elle plongea son regard dans celui de Luna et répondit : « Oui, je le veux. ». La tension qui emplissait chaque fibre de son être disparue une fois ces mots prononcés. Orfraie attendit ensuite que Luna les répète à son tour. Contrairement à l'Ataliel, la petite blonde les cria presque.

« Vous pouvez embrasser la mariée. »

Pourtant, le Baptistrel n'avait pas encore terminé sa phrase que Luna saisissait le col d'Orfraie et l'attirait vers elle. Surprise, l'immaculée sourit contre les lèvres délicieuses de sa femme et passa doucement ses bras autour de sa taille, l'attirant contre elle. L'envie d'approfondir ce baiser était grande, mais la Liée de Feu avait assez de retenue pour s'en empêcher. Le faire réveillerait invariablement son désir pour Luna et ce n'était pas encore le moment pour cela. Ni le lieux étant donné les paires d'yeux braquées sur elles.

Puis, comme sa femme, Orfraie entendit un nouveau chant. Il n'avait rien à voir avec celui du Baptistrel, mais il n'avait rien à envier à sa beauté. Délaissant les lèvres de Luna, l'Ataliel se tourna vers l'assemblée tout en gardant un bras enroulé autour de sa taille. Les regards, comme celui de la princesse, se tournèrent vers l'origine de ce chant mélodieux. Là-bas, un peu plus loin, elle distingua deux formes fantomatiques perché dans un arbre. À cause du soleil, Orfraie plissa les yeux. Elle reconnue les oiseaux, mais une voix dans l'assemblée la pris de court.

« Des inséparables ! »

La Liée croisa le regard de Luna, puis la tira avec elle dans l'allée. Elles allèrent à la rencontre de ces Esprits main dans la main, leurs alliances brillants sous l'éclat du jour. Orfraie s'arrêta à quelques pas du palmier et plissa de nouveaux les yeux pour observer les formes fantomatiques. Les deux inséparables continuèrent de chanter, comme pour fêter le mariage à leur façon, puis prirent leur envol. Ils firent le tour de l'assemblée, passèrent sous l'arche, puis se posèrent chacun sur l'épaule de l'une des mariées. Ils lancèrent à l'unisson un dernier gazouillis, puis s'évaporèrent dans l'air. À cet instant, quelque chose en Orfraie s'éveilla. Comme un sixième sens entièrement tourné vers son épouse.

« Voilà notre ultime bénédiction... » murmura l'ancienne elfette en prenant en coupe le visage de Luna. Elles s'embrassèrent encore sous les applaudissements de leurs amis et de leur famille. « Et maintenant... Fêtons ! » lança Orfraie en se séparant des lèvres de Luna, qu'elle ne quitta pourtant pas du regard.


It's not a question of can or can't. There's some things in life you just do



— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
Contenu sponsorisé

Re: Le mariage (PV)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum