De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !
Curieux de connaître les dernières nouvelles de l'archipel ? Le topic des nouvelles elysiennes est là pour ça ! Mais attention, rumeurs et ragots peuvent se mélanger à la vérité...

Aller en bas
Orfraie K. Ataliel
Co-fondatrice
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Mer 5 Déc - 17:32
10 février 1763

Cela faisait dix jours que la tempête s’était calmée. Le sable encombrait encore de nombreuses rues, maisons et portes. De nombreux Elfes balayaient devant chez eux ou utilisaient la magie pour débarrasser, au plus vite, la ville de tout ce sable. Les enfants, de plus en plus nombreux, profitaient de cette occasion pour s’amuser. De nombreuses constructions éphémères avaient vu le jour depuis la fin de la tempête tandis que leurs rires emplissaient les rues.

Depuis son bureau, Orfraie s'était penchée sur le déploiement de ses Rôdeurs. Après la tempête, le corps d’élite avait de nouveau sécurisé les environs immédiats de la cité ainsi que de son port. Le réapprovisionnement avait donc repris son cours, au grand soulagement des Elfes, les navires pouvant de nouveau approcher Keet-Tiamat. Par la suite, la Conseillère et Générale avaient décidé de pousser un détachement de ses troupes jusqu’au désert, là où la tempête de sable avait débuté. Une vingtaine de Rôdeurs s’étaient donc rendu près des ruines du mystérieux temple aperçu par Orfraie des jours plus tôt, alors qu’elle se trouvait face aux Chimères.

La Liée se souvenait encore de la sensation des vrilles la retenant prisonnière. Machinalement, elle se frotta les poignets. Elle songea alors à Firindal tandis que son regard se perdait par sa fenêtre. Son Lié ne lui en voulait plus, mais leurs retrouvailles avaient été houleuses… Le souvenir de ce Graärh mystérieux et son regard brillant de gourmandise fit frissonner la princesse. Elle était convaincue que ce félin les aurait tous dévorés, Firindal en premier, s’il en avait eu l’occasion. Qui était-il ? Orfraie se remémorait des vêtements en lambeaux, comme s’ils étaient portés depuis des siècles. Cela ne faisait pas de sens à moins d’être hyper matérialiste. Ce pourrait-il que ce Graärh se soit retrouvé sous le sable du désert pendant tout ce temps ? La Liée partagea cette pensée avec Firindal tandis qu’elle fermait la porte de son bureau.

« Conseillère ? »

On l'appelait de plus en plus ainsi dernièrement, venant demander son avis sur telle ou telle question. Même au conseil, son avis était de plus en plus écouté lui semblait t-il. Orfraie se retourna et fit face à un jeune immaculé.

« Je vais aller voir ce temple de mes propres yeux. » répondit t-elle à la question muette.

En passant à côté de lui, elle serra doucement son épaule. Ce Sainnûr avait à peine deux cent ans. Son regard trahissait l'angoisse grandissante qui prenait racine dans le coeur de nombreux elfes et immaculés. Les Chimères, maintenant cet étrange Graärh dont le souffle était assez puissant pour créer cette tempête de sable qui avait coupé les Elfes du monde pendant une semaine.

Orfraie sortie à l'extérieur du Palais et rejoignit Firindal. Elle caressa tendrement sa tête, déposa un baiser sur le bout de son museau puis laissa ses doigts glisser le long de ses écailles jusqu'à ce qu'elle grimpe sur son dos.

# Tu es prêt ? #


Quelque temps plus tard, Firindal et Orfraie survolaient le campement des Rôdeurs. On le discernait à peine du sable, les tentes et les tenues de ses soldats se mariant parfaitement avec le décor. Instinctivement, la guerrière resserra sa prise autour de la poignée de la selle. La dernière fois qu'ils avaient volé ici, la tempête s'était déchaînée autour d'eux jusqu'à clouer Firindal au sol.

# Ca va bien se passer. # Transmis t-elle mentalement au jeune dragon. Sa main, gantée de cuir, se posa sur son cou et elle lui transmis sa propre assurance. Ils étaient ensemble et c'était ce qui importait. # Peux tu te poser au campement ? #

L'imposant dragon souffla l'air autour de lui lorsqu'il s'approcha du sol. Le sable vola et les Rôdeurs se couvrirent le visage et les yeux. Une fois stabilisé, Orfraie sauta à terre, heureuse de se dégourdir les jambes. L'un de ses soldats se détacha du rang. Son armure avait la couleur du sable.

« Nous avons sécurisé les environs. Le temple est à une centaine de mètres, dans cette direction. » expliqua t-il en désignant une direction du doigt. « Si vous êtes prêt, nous pouvons y aller. » dit-il en regardant successivement Firindal et sa Liée. Cette dernière transmit une demande au Jade.  Elle faisait, bien sûr, allusion au Graärh. # Sens tu une présence hostile ? #




Une petite mise en bouche. Lomion, je ne voulais pas forcer ton arrivée. Ceci dit, je suggère que les Rôdeurs t'arrêtent lorsque tu t'approche trop et te conduise à Orfraie. Wink


It's not a question of can or can't. There's some things in life you just do

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] 1550273874-orfraiesignature

— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
Lómion Estarus
Artisant

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Ven 7 Déc - 0:31
Jamais j’aurais pensé voir une tempête de sable d’aussi prés.. Ça avait été un moment des plus terrifiant et paradoxalement, très intéressant… C’était un spectacle à couper le souffle… Je devais comprendre comment ces tempêtes pouvaient se former.. Elles s’étendaient réellement sur toute notre île ? Se pouvait-il que ce ne soit pas une tempête naturelle... Il y avait tant de questions que je me posais.. Et je me devais d'y répondre.. Même si pour ça, je devais prendre quelques risques inconsidérés… J’avais donc tenté de sortir en pleine tempête et je compris très rapidement .. Que c’était loin d’être une bonne idée, je dirais même plus que pour le coup.. J’avais été un parfait idiot… Heureusement pour moi.. Je ne m'étais pas assez éloigné du village pour que ça ai des conséquences désastreuses. Je m’en tira avec pas mal de petite plaie, un vêtement ravagé et quelques problèmes de respiration et surtout, ma fierté en avait pris un coup.. J’avais été obligé de faire demi-tour très rapidement. Je finis par me rendre compte au bout des quelques jours que cette tempête m’avait donné une grande leçon de vie, on ne pouvait pas gagner contre la nature, nous être bipède devions rester humble face à elle.

La tempête comme toutes les tempêtes n’était que de passage et un calme assez relatif revins sur la capital elfique. C’est en me baladant que je commençai à entendre des discutions sur les fameuses ruines.. Celle où il y avait eu des chimères, quelque chose sans le genre, J’avais entendu dire que le temple à sa belle époque avait été faite par cette étrange race poilue… Les Graärh. C’était des rumeurs et pour le moment, rien ne me prouvait que tout ceci soit réel… En tout cas.. Je comptais bien me faire mon propre avis sur le sujet. C'était un temple ou personne encore n’étais rentré.. et c'était pas trop loin.. Je devais absolument tenter le coup. Je me préparai donc longuement pour faire cette expédition. J’avais pris une espèce de turban pour protéger mon visage ainsi que mes fines oreilles d’elfe et des vêtement adapté à la chaleur ainsi que de quoi boire et manger ainsi qu’une carte. J’étais presque tenté de prendre mon corbeau avec moi, mais j’avais peur que la chaleur soit trop insupportable pour lui, c’est donc seul que je partis pour ce long périple.

Le voyage fut terriblement long et surtout dangereux.. Je crus bien mourir à plusieurs reprise .. Il y avait plein de bestioles effrayante qui ne rêve que d’une chose.. Faire un bon rôti d’elfe, sans ma magie, on aurait sûrement retrouvé que des ossement de moi.. En plus des animaux sauvage, il y avait aussi la chaleur et le soleil qui jouait contre moi et qui rendis ce voyage des plus pénible. J’eu un peu de mal à y croire quand j’aperçu une espèce de campement..Je compris rapidement que c’était le fameux campement des rôdeurs qui se trouvait juste à cotés du temple que je souhaitais justement visiter.. J’étais au bon endroit ! Je n’eu pas réellement le temps de me féliciter pour mon sens de l’orientation et de me réjouir d’être arrivé à destination que deux gros baraquer me tombèrent dessus. Apparemment, un civil comme moi n’avait rien à faire ici.. Je le saluât poliment, je leur expliquai tout de même que j’avais fait un long chemin ici et.. Que je ne comptais pas partir sans avoir vu ce temple de mes yeux. Ne sachant pas quelle décision prendre avec moi, ils décidèrent de m’emmener à leur chef. J’eu la surprise de voir que leur chef en question n’était autre qu’Orfraie dont les exploits étaient connus dans le monde entier.. J’avais du mal à croire que je la voyais de mes propres yeux.. J’entendis l'un des types qui m’avait attrapé parler.


Rôdeur : Générale .. Nous avons trouvé un intrus prés du campement


En apercevant la demoiselle, je ne pus m’empêcher de la saluer, comme tout elfe correcte l’aurait fait. Je croisa mes deux mains sur ma poitrine et m’inclinai assez bas.. Une présence aussi importante se devait d’être honoré.


Excusez moi… Je n’avais pas l’intention de vous gêner ou de m’introduire.. Je souhaité tout simplement voir le temple, il m’intrigue énormément. Je me pose énormément de question à son sujet et je voulais absolument tenter d’y trouver des réponses…

Je ne m’étais pas redressé, attendant bien entendu le consentement de la dame avant de le faire, comme le voulait la politesse.
Firindal
Administrateur
Dragon Lié


Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Ven 7 Déc - 16:52
Keet Tiamat... L'île désertique. Celle ci avait été isolé du monde et Firindal n'avait pu la rejoindre immédiatement. En effet, suite à l'expédition dans le sud de l'île, il s'était retrouvé sur l'endroit le plus hostile de l'archipel qui puisse être. A savoir l'île de Tiamat elle même. Et pour comblé le tout, il s'y était retrouvé accompagné par l'enfant humaine de la Capitaine de la Garde Royale. Il avait donc fallut que le dragon veille sur l'enfant et qu'il trouve un moyen de la ramener chez elle. Cela lui avait prit de nombreuses journées qu'ils avaient passé ensemble, apprenant à se connaître mutuellement d'avantage. Si bien que que le dragon avait apprit également à apprécier la jeune humaine.
Le Jade avait veillé à fournir à la petite de quoi se nourrir le temps de leur séjour commun, la protégeant comme il pouvait. Mais il avait admiré le courage dont elle avait preuve, refusant de verser la moindre larme quand aux mésaventures qu'ils vivaient.
Finalement, la tempête s'été calmée d'elle même, libérant le passage pour rentrer à la maison. Firindal s'envola alors avec l'enfant sur son dos et fila directement à la capitale elfique. Il espérait que quelqu'un avait déjà annoncé la terrible nouvelle aux elfes. Cependant, sa première priorité fut d'aller ramener la petite Priscilla  chez elle. Il se posa devant la demeure Thaidforodren, provoquant un rassemblement conséquent de badauds qui virent la jeune fille descendre. Les portes de la maison s'ouvrir, laissant apparaître les grand parents et le frère et la soeur de Priscilla, ainsi qu'une autre elfe que Firindal ne connaissait pas.
Il se tourna vers les parents et leur adressa une pensée.


'Votre fille fut prise par les Chimères. J'ai pu récupérer la petite et vous la ramené. Je m'en vais chercher pour retrouver votre fille. Et pour cela, je retournerais chaque pierre de l'archipel si il le faut, mais je la retrouverais et je lui arracherais la chimère qui l'a prise. Je n'aurais de répit que le jour ou je les aurais tous arraché aux corps qu'ils ont volé."

Il n'ajouta pas qu'il s'agissait là d'une promesse. Après tout, cela n'était pas nécessaire, car pour lui, les pensées n'avaient le droit d'être des mensonges. Il se refusait à même y songer un jour car cela reviendrait à corrompre son être même.
Une fois les paroles partagée, il reprit son envol en direction du palais ou il ne tarda à retrouver sa Liée de Feu. Bien sûr, il avait encore en travers de la gorge la proposition qu'elle avait sortie au félin quelques jours plus tôt. Firindal s'était alors assuré du bien être d'Orfraie, puis il avait gardé le silence pendant plusieurs jours, ne bougeant pas d'un pouce, sauf pour manger un peu. Il accueillait les interrogations de la Sainnür, mais ne répondit pas, ne sachant, de toute façon quoi apporter comme réponse à ces questions. Quel genre de créature pouvait bien rester prisonnière sous les sables pendant des temps interminables. Même les dieux ne semblait pouvoir prisonnier bien longtemps. Alors une créature mortelle? C'était impensable. Et pourtant, le Jade l'avait vu sortir des entrailles de la terre, exprimant toute sa rage et son désir de chaire. Le jeune saurien en avait, d’ailleurs, les écailles qui se hérissaient à cette seule pensée.

Orfraie s'approcha, lui demandant si il était prêt. Étrangement, il n'eut pas besoin de lui demander de quoi elle parlait, car il devinait de lui même. Enfin, deviner, c'était beaucoup dire. Les ruines occupaient une grande part de l'inquiétude qui habitait Orfraie actuellement. Il se laissa donc harnacher et déploya ses ailes pour s'envoler dès que possible. Le temps fila alors comme l'eau qui coule dans le lit de la rivière, tandis que le duo se rapprochait du dernier lieu de leur mission. Alors qu'il survolait la région, Firindal lâcha un grognement instinctif, signifiant son mécontentement quand au fait que tant de dangers persistaient en ces lieux et que nul ne semble les connaître. Il trouvait cela inadmissible et comptait bien lever ces secrets.
Encore quelques brasses et le duo vint se poser dans un campement ou les attendaient les soldats d'Orfraie. L'un d'entre eux, d'ailleurs, les accueillit, leur signifiant que les ruines se trouvaient un peu plus loin de là. Le dragon leva la tête dans la direction indiquée.


"Pas de présence hostile. Non. Par contre, je sens une présence curieuse qui s'approche du campement."

Cependant, à peine eu-je le temps de répondre que l'un des Rôdeurs s'approcha, accompagné d'un elfe encagoulé. Il le présenta comme un intru, puis l'inconnu se répandit en excuse de s'être introduit là ou il n'aurait dût être. Le dragon tandis le coup vers l'elfe.

"Est-il répréhensible d'être curieux? Est-ce une mauvaise chose que de vouloir savoir?" Demanda Firindal. Il connaissait déjà la réponse à cette question pour l'avoir posé à de nombreuses reprises. Et chaque fois, il m'apparait que la curiosité n'est guère répréhensible quand il s'agit de comprendre le pourquoi du comment. "Avez vous fait quelque chose qui soit particulièrement interdite?"

Il alla sans dire que non, Firindal n'attendait pas de réponse à ces questions existentielles. Il se redressa et commença à prendre la direction des ruines, s'arrêtant à une dizaine de pas de là ou il s'était posé

"Comment se présente les alentours des ruines?
Ilyanth Neolenn
Cawr

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Sam 8 Déc - 15:33
La brume océanique nimbait Keet-Tiamat, l’ile mirifique où le peuple Elfique avait trouvé refuge après leur exode d’Ambarhùna et nommée ainsi en hommage à la dragonne Keetech. Ilyanth avait entrepris de s’y rendre en raison des nombreuses tensions existantes entre les Elfes et les Immaculées, espérant pouvoir, de par son rôle de maitre Baptistrel, contribuer à la paix et l’harmonie entre les peuples. Par ailleurs, le Cawr se posait d’innombrables questions concernant l’immaculation, ce mystérieux phénomène qui touchait les elfes et les vampires et avait débuté peu de temps après l’arrivée des Ambarhùnéens sur l’archipel. Est-ce que l’étrange magie qui régnait au sein de ces îles, en dépit de l’absence de dragons, en était la cause ?

Des visiteurs, chaque jour plus nombreux parvenaient au domaine, le derme recouvert de ces énigmatiques veinures irisées et la psyché parfois affectée par cette transformation inattendue.  Hélas pour l’instant, le chanteur à la voix ardente possédait des hypothèses mais aucune réponse définitive à leur fournir au sujet de l’immaculation, car le mystère qui l’entourait demeurait épais.

Tout en contemplant la danse des vagues de l’océan, le lié du feu se remémora sa précédente rencontre avec Kalyna Vallael, la dame au teint immaculé, et son immaculation survenue en sa présence. Il se rappela l’avoir tenu dans ses bras, ressentant ses émotions grâce à ses vibrations, vivant sa transformation par procuration et son palpitant se mit à battre plus fort à cette pensée.  

Alors que le navire le transportant accostait sur les rives de Keet-Tiamat, le Chantefeu apprit que l’ile avait été frappée par une monstrueuse tempête de sable et coupée du monde extérieur durant une semaine. Celle-ci venait tout juste de se calmer et l’ile était recouverte d’une épaisse poussière sablonneuse, transformant ses paysages austères en des plages d’or fin qui scintillaient de mille feux sous les rayons du soleil.

La capitale Elfique semblait métamorphosée en une cité des sables et les enfants jouant à l’extérieur réalisaient des sculptures à l’aide de ces grains dorés présents en abondance. L’effervescence était à son comble et l’elfe constata la présence de nombreux gardes et soldats destinés à sécuriser la ville et d’habitants occupés à déblayer les abords de leurs demeures. La tension nerveuse peinait à retomber et Ilyanth en raison de sa sensibilité aux vibrations du monde pouvait percevoir le flot d’émotions et l’anxiété qui émanait de cette foule aux visages inquiets.

Intrigué par l’origine de ce phénomène climatique inhabituel et désireux d’apporter son aide et son soutien, en tant que maître-barde, aux éventuels blessés et rescapés du drame, le Rhapsodien décida de se rendre jusqu’au cœur du désert, à l’endroit où cette tempête de sable avait pris naissance. L’anxiété latente qui l’habitait ne faisait que croitre et l’elfe solaire sentait naitre en lui un mauvais pressentiment car cette histoire n’augurait rien de bon.

Une fois parvenu à destination au terme d'une traversée de l'immensité brûlante, le Chantefeu embrassa du regard les lieux, mais partout où ses yeux se posaient il ne voyait qu’un amoncellement de sable et des dunes sur lesquelles le souffle du vent faisait naître des tornades sablonneuses.
Cependant, les vibrations du monde lui indiquaient des présences toutes proches et en marchant dans cette direction, l’elfe discerna bientôt la forme d’un campement et aperçut un attroupement de soldats. Ce dernier reconnut sans peine les rôdeurs, cette garnison de combattants d’élite dévolus à la protection du Royaume Elfique. En les voyants, le maître Baptistrel poussa un soupir de soulagement et marcha vers le campement, espérant pouvoir y trouver les réponses à ses questionnements et apporter son aide si nécessaire. Mais alors qu’il s’apprêtait à pénétrer dans la zone sécurisée, l’elfe fut rapidement arrêté par plusieurs rôdeurs chargés de la surveillance.

- Halte là ! Il est interdit aux civils d’entrer dans ce périmètre sans autorisation ! Puis-je connaitre votre identité et la raison de votre présence en ces lieux ?

- Bonjour, répondit le Cawr en exécutant le salut Elfique. Mon nom est Ilyanth Neolenn et je suis un maître Baptistrel. Je suis venu jusqu’ici en quête de réponses sur la cause de cette mystérieuse tempête de sable qui a frappé Keet-Tiamat et aussi car je souhaite me rendre utile si besoin. Pourriez-vous me conduire à votre générale la princesse Orfraie Ataliel ou si c’est impossible lui faire parvenir un message afin de l’informer de ma présence ?

En générale consciencieuse et soucieuse du bien-être de son peuple, Orfraie se trouvait probablement sur les lieux, aidant de son mieux et veillant au bon déroulement des opérations.

Orfraie K. Ataliel
Co-fondatrice
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Lun 10 Déc - 0:19
Pas de présence hostile. Mais une présence curieuse. Orfraie haussa un sourcil en direction de Firindal, puis détourna le regard vers l'horizon. Les dunes à perte de vue dissimulaient donc une personne curieuse... Fort bien. Qui que soit cette personne, elle ne pourrait passer le barrage formé par les Rôdeurs sans les alerter.

La prédiction était juste. Quelques instants plus tard, un jeune Rôdeur dans son armure couleur sable s'approcha du groupe formé par la Générale, son Lié et son Second. Tous toisèrent l'inconnu. Orfraie croisa les bras sur sa poitrine, déportant son poids sur sa jambe gauche. Elle ne portait pas son armure d'Everelle, mais elle n'en avait pas besoin pour être impressionnante. De plus, la simple présence du Jade à ses côtés dissuadait les plus fous de jouer au malin.

Mais contre toute attente, l'intrus se confondit en excuses. Le ton de sa voix poussa la guerrière l'écouter et à ne pas simplement le confiner dans une tente le temps que les Rôdeurs explorent les lieux. La question de Firindal lui coupa également l'herbe sous le pied. Mais Orfraie demeura impassible tandis que son esprit effleurait celui du jeune elfe. Un mage, sentit t-elle. Peut-être pourrait t-il être utile...

« Restez près de moi. » lui ordonna t-elle avant de tourner les talons et suivre Firindal. « Quel est votre nom ? » lui demanda t-elle après quelques secondes.

En quelques pas, la distance qui séparait le campement des ruines fut avalée. Orfraie s'arrêta près du flanc du jeune dragon, y posant sa main droite.

« Générale ! » fut t-elle une nouvelle fois interpellé. Le concerné poussa un soupire et se détourna une seconde fois de son but. Un autre Rôdeur s'approchait au pas de course.

« Un Maître Baptistrel vient de se présenter aux abords du campement. Il dit s'appeler Ilyanth Neoloenn. Il propose son aide. » Cette fois-ci, le regard d'Orfraie s'illumina. Ce nom ne lui était pas inconnu. « Faites le venir. »

Quelques minutes plus tard, le Rôdeurs revint en escortant le Maître Barde. En redécouvrant les traits de son visage, celui de la guerrière s'éclaira.

« C'est un plaisir de vous revoir, Maître Neolenn. » le salua Orfraie. « Votre présence est bienvenue, qui sait ce que nous allons trouver en bas. »

En bas, en effet, car le petit groupe se trouvait au sommet d'une dune. Lorsque la Générale se retourna, son corps disparu momentanément dans un nuage noir avant de réapparaître vêtu de son armure. Le métal noir et mat ne reflétait pas la lumière du soleil. Palantir, en revanche, brillait légèrement dans son dos. Fait de métal argenté, l'arc éveillé vibrait d'une puissante magie. Moins puissante, la magie de Fëalocë, la dent de dragon, était tout aussi palpable. Vêtue comme pour la guerre, Orfraie était prête à tout.

Devant elle, le mausolée recouvert de sable avait été déterré par les Chimères. Une partie, tout du moins. En vérité, on ne voyait qu'une ouverture percée dans une grande pierre. Une porte brisée, devina l'Ataliel, et sur laquelle étaient encore visible quelques glyphes Graärh qu'elle ne pouvait comprendre.

D'un bond, l'immaculée ouvrit la marche. Elle glissa dans le sable, se stabilisant d'une main, et descendit au pied de la dune. Ou du trou. Vue d'en bas, la porte brisée était plus grande qu'elle le pensait. Firindal pourrait sans doute s'y glisser, mais peut être faudrait t-il agrandir l'ouverture pour assurer son confort. Ou réduire la taille du saurien.

Une fois rejointe par le Jade, Ilyanth, Lomion et trois Rôdeurs, Orfraie s'approcha davantage. Après un instant d'hésitation et un unique regard vers ses coéquipiers, elle pénétra dans le temple. « Restez ici. » Il y faisait particulièrement sombre. Malgré le soleil haut dans le ciel, elle ne voyait pas plus loin que sa main tendue devant elle. Et elle n'aimait pas cela. Qui sait ce qui pouvait se cacher dans les ombres ?

Son pouce et son index jouaient avec son alliance. Lunorfraie vibrait sous ses doigts, doucement, jusqu'à ce qu'un petit papillon de lumière se matérialise aux côtés de l'Ataliel. La petite phalène dorée s'envola à travers la salle et révéla rapidement des murs taillés dans la roche, comme si elle se trouvait dans une grotte. La phalène revint rapidement auprès de la Liée. Elle n'offrait pas assez de lumière pour révéler l'intérieur du temple.

« J'espère que vous n'avez pas peur du noir. » fit Orfraie en sortant du temple. « Il va nous falloir de quoi éclairer convenablement l'intérieur. Et agrandir cette entrée. Je crains que tu ne sois bloqué si tu essai de passer ainsi, mon doux Lié. À moins que vous puissiez utiliser votre magie pour remédier au problème sans abîmer le temple, Ilyanth ? Si ma mémoire ne me trahit pas, les Baptistrels ont se pouvoir. » lui dit t-elle d'un air entendu. Et en effet, le chant d'étrécissement pouvait permettre à Firindal d'entrer dans le temple sans l'abîmer. Orfraie lui transmit cette pensée, mais c'était au Jade de décider. Agrandir l'entrée au risque d'abîmer le temple ou laisser Ilyanth lui ôter quelques centimètres.


It's not a question of can or can't. There's some things in life you just do

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] 1550273874-orfraiesignature

— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
Firindal
Administrateur
Dragon Lié


Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Mer 12 Déc - 23:11
Au final, ce ne fut pas une, mais deux personnes qui rejoignirent le campement des elfes de La Liée de Feu. Un qui avait tout du voyageur et qui semblait plein de vie, tandis que le second, celui qui se répandait en excuse.
L'accueil que lui réserva Orfraie laissa Firindal penser qu'il devait s'agir là d'un Baptistrel plus ou moins réputé.
Ce fut finalement une petite troupe qui suivit les deux liés jusqu'aux ruines, vibrant souvenir de ce qui s'était déroulé quelques jours plus tôt en ce lieu. Ici, un imposant félin avait surgit des entrailles de la terre tandis que le Jade se trouvait entravé par la magie des Chimères qui avait ouvert la porte à la monstruosité sans même savoir ce qui se cachait derrière. Une preuve de leur stupidité si il en était encore nécessité, au yeux du jeune saurien. Par deux fois il avait été possédé par l'une de ces abominations et il était tombé une troisième fois dans leurs ignobles piège, frôlant une nouvelle possession. Cela était une tâche indélébile à son honneur de dragon. Une tâche qu'il porterait jusqu'à son dernier souffle. Il prit une profonde inspiration en continuant d'avancer, peu enclin à la discussion. Le lieux le mettait bien trop mal à l'aise.
Finalement, sans que le moindre Graärh ne se présente, la troupe parvint à l'embrasure brisée de ce qui pouvait être un tombeau ou un temple ensevelit. Pour ce qu'il en savait, aux yeux de l’Éclat-de-Jade, cela restait une grotte. D'un style différent de la Grotte de Luna ou de la Grotte des elfes, mais une grotte quand même. Enfin, si. Celle ci avait quelque chose que les autres n'avaient pas. Une odeur de renfermé et de chat s'en dégageait et irritait quelque peu les naseau du saurien.
Orfraie fit remarquer que les lieux étaient obscures et peu propice à ma taille. Elle se tourna donc vers le baptistrel pour lui demander de le rétrécir. Mais elle n'avait pas prévu que les jours anciens avaient laissé une touche de nostalgie dans l'âme de son Lié de Jade. Il regrettait quelque peu l'époque ou il pouvait se loger sur les épaules de sa Guerrière de Feu. Aussi avait-il obtenu au près d'un artisan elfe une bague qui pouvait lui permettre de palier à cela. Il ne l'avait encore jamais utilisé jusque là, mais on lui avait certifié l'efficacité du glyphe attaché au bijou. Il activa donc le glyphe, régulant juste le flux de magie pour réduire sa taille à celle d'un gros chien. Bien sûr, il ne pourrait garder éternellement cette taille.
Quoi que. Il venait d'avoir une idée subtile, pour ne pas dire malsaine. Il allait combiner l'effet de ce glyphe avec une stabilisation, un petit sort draconnique qu'il avait déjà évoqué avec un certains humain, un soir à Sélénia.
Cela ne prit qu'un instant pour ce faire. Mais désormais, il n'aurait plus de problème pour passer dans les couloirs. Et au pire, il n'aurait aucun scrupule à lâcher le sort de stabilisation si le danger se fait vraiment trop pressant.


"Est ce que ce genre de taille te conviendrait mieux, ma chère Orfraie?" Demanda-t-il d'un ton presque amusé et nargueur, avant de s'aventurer dans les ténèbres.

Il préférait avoir la lumière des bipèdes dans son dos que devant ses yeux. C'était le meilleur moyen de ne pas se faire aveugler par cette lumière et permettre à ses yeux de voir les silhouettes qui pourraient se dégager dans les ténèbres. Cependant, ce qui l'inquiétait d'avantage, c'était de savoir le genre de piège qui pouvait y avoir en ces lieux. Et surtout, ou était donc passé ce Graärh immense? Etait-il retourné dans sa grotte ou avait-il décidé de partir ailleurs?
Firindal cherchait donc des traces pour obtenir des réponses à ces questions, histoire de ne pas se jeter complètement dans l'inconnu.

Equipement utilisé:
Griffe du vent:
Bague articulée faite d'iridium. Le bijou d'un blanc argenté gravé d'arabesques vient recouvrir la totalité du doigt du dragon, de même que sa griffe. Il est serti d'une pierre de jade, pour représenter Firindal, et d'une spinelle lie-de-vin afin de représenter sa liée.


   Griffe de vent : ce glyphe lui donne la propriété de provoquer des bourrasques de vent à chaque attaque. - Élémentaire

   Son dérangeant: Lorsque la griffe d'iridium gratte le sol, le son déstabilise les adversaires du propriétaire qui ressentent le besoin de se boucher les oreilles (Bloquer le son ou jet de force mentale réussi annule l'effet) - glyphet unique draconique
   Joaillerie draconique : Indestructibilité + Adaptabilité - glyphe unique draconique
   Taille Moindre: Permet de réduire pendant 1 heure au maximum sa taille jusqu’à celle d’une petite souris. S’active et s’annule par la pensée. Utilisable 1 fois par jour. - Glyphe draconnique

Sort utilisé:
[Conscient] Stabilisation

   Le dragon fige sa taille au moment du lancer de sort. Il ne pourra plus grandir physiquement jusqu’à ce qu’il lève le sort. Lorsque le sort est levé, le dragon reprend sa croissance physique normalement jusqu’à ce qu’il décide d’utiliser à nouveau le sort.
Lómion Estarus
Artisant

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Jeu 13 Déc - 16:29
Alors que je restais incliné devant la demoiselle, j’entendis une voix très forte dans ma tête.. C’était comme-ci ça me replissais le crâne.. Heureusement qu’il ne hurlait pas, ça serait comme des coups de marteau ou de hache dans mon crâne. Les mots dits par le dragon me touchèrent par contre : est-il répréhensible d'être curieux ? Est-ce une mauvaise chose que de vouloir savoir ? Je n'étais pas vraiment que mes parents soient d’accord avec cette phrase, mais moi, ça me touchait énormément.. C’est donc toujours incliné que je pris la parole pour répondre au dragon.. Même s'il n’attendait sûrement pas de réponse.

Je vous remercie de vos sages paroles…. En effet, je pense qu’il n’y a aucun mal à être curieux .. D’ailleurs, la curiosité et le savoir ont toujours guidé mes pas, mais c’est aussi à moi de savoir ou je dois m’arrêter pour ne pas porter préjudice aux autres.

Une fois qu’elle eu donné le droit de me redresser, je le fis avec une certaines grâce et réserva au dragon, c’était très important pour moi.

Je me nomme Lómion Estarus


Il était normal que je me présente.. Je connaissais le nom de la demoiselle, il aurait été malpoli de ma part de la laissée ainsi dans le flou. En tout cas, une fois de nouveau droit, une troisième personne se ramena.. Un inconnu de plus. Je le saluai à l’elfique, un poing droit fermé soutenant ma main gauche ouverte puis pour la troisième fois de la journée, je m’inclinai, mais plus légèrement et sans quitter des yeux le jeune elfe.. Il n’était clairement pas difficile de comprendre que j’étais moi-même de nature elfique.

Notre petite troupe se dirigea vers les ruines qui m’interrogeaient tant. Deux problèmes se posaient à nous : il n’y avait pas assez de lumière pour qu’on puisse voir ou nous allions et le dragon était bien trop grand pour pouvoir passé dans l’entrer, le temple n’avait clairement pas été fait pour eux. Le nommé Firindal trouva la solution tout seul à l’aide d’un anneau qui visiblement avait le pouvoir de diminuer la taille de son porteur. Voilà que le majestueux et beau dragon avait maintenant la taille d’un gros chien.. C’était.. Très surprenant. Je profitai de ce petit moment pour enlever mon turban qui ne me servirait clairement pas dans les ruines. Les autres purent enfin voir mes traits elfiques.. Je souffla doucement, ça faisait un bien fou de libérer mes oreilles de le dessous. Je caressai doucement mes oreilles pointues puis replaçai rapidement ma coiffure pour être présentable. Je pris 5 secondes pour observer la réaction des gens face à mon visage et en particulier face à mon tatouage qu’on ne pouvait clairement pas raté.

Il nous restait donc plus qu’un seul problème.. La lumière.. Je me concentrai soudainement, ce qui.. Il faut l’avouer pouvait avoir un effet étrange vue qu’ils ne me connaissaient pas du tout. Je tendis légèrement la main, paume vers le haut et commença doucement à l’ouvrir. Une petite boule de lumière apparue dans ma main. Je continuai dans mon geste jusqu’à ce que la boule de lumière atteigne une taille suffisante pour éclairer nos pas et qu’on puisse y voir un minimum. Je lançai la boule dans l’entrer des ruines.. Il y avait maintenant une légère lueur.


Normalement, cette boule devrait suivre nos mouvements, ce n’est pas grand chose, mais, cela pourra au moins nous aider à ne pas marcher dans un trou.


Lux était un petit sort, pas très dur à faire, mais je le trouvais pratique.. J’avais toujours été doué pour les sorts d’invocation, mais étrangement, je me sentais toujours aussi fier d’arriver à ce simple sort. Je venais aussi de révéler sans le vouloir une nouvelle chose sur moi, j’étais un mage. D’un coté, ce n’était pas vraiment important, ils n’étaient pas mes ennemis et je n’avais aucun intérêt à cacher ce que j’étais. En plus de ça, j’étais vraiment content si mon petit sort pouvait aider cette expédition.



Sort utilisé:


[Invocation] Lux
Crée une boule de lumière qui précède le lanceur sur son chemin, l'éclairant dans un petit périmètre. Le périmètre dépendra de la taille de la boule lumineuse. La boule persistera après avoir été lancée jusqu'à ce que son lanceur l'"éteigne" ou jusqu'à ce qu'un autre mage l'"éteigne" ou si son lanceur tombe inconscient, quelque soit le type d'inconscience (endormissement, assommage)

Ilyanth Neolenn
Cawr

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Mer 19 Déc - 2:05
Alors qu’il s’approchait de l’entrée du campement, Ilyanth fut arrêté par plusieurs rôdeurs chargés de surveiller les lieux et contraint de décliner son identité et la raison de sa présence au sein de cette zone interdite aux civils. L’elfe solaire s’empressa d’obéir et demanda à l’un d’entre eux d’en avertir la princesse Ataliel. Le rôdeur s’exécuta et revint quelques instants plus tard avec l’ordre de mener le maitre-barde jusqu’à sa générale.

Lorsque le Chantefeu posa son regard aigue-marine sur la flamboyante princesse son visage s’illumina d’un sourire de joie. Plusieurs années s’étaient écoulées depuis leur dernière rencontre près de l’ancien domaine Baptistral mais Ilyanth n’avait jamais oublié Orfraie, cette Dragonnière à la destinée incroyable et rocambolesque. Née princesse elfe, destinée à un mariage arrangé, elle s’était rebellée contre l’autorité paternelle et avait choisi sa propre voie en devenant Baptistrelle, Chantepluie plus précisément. Puis suite à un cruel coup du sort, cette dernière avait été contrainte de rompre son serment et était devenue générale des rôdeurs, combattant vaillamment à l’aide de ses talents d’archère. Vampirisée par la suite et rejetée par une partie de son peuple, elle avait finalement pu réintégrer leurs rangs et retrouver son titre de princesse après son immaculation. Ainsi par un curieux caprice du destin, leurs chemins se croisaient à nouveau.

- C’est également un plaisir de vous revoir chère princesse Ataliel. Je ferais mon possible pour prodiguer mon aide tant que cela reste conforme à mon serment et à l’harmonie, répondit-il avec aménité.

A ses côtés, il aperçut la forme reptilienne et désormais imposante de son lié, Firindal le dragon de Jade. Lors de leur dernière rencontre, celui-ci n’était encore qu’un dragonnet et le maitre-barde se souvint avec nostalgie de la leçon de chant et de musique improvisée qu’il lui avait donné sous la clarté de l’astre lunaire.

- Bonjour Dragon de Jade, comme vous avez grandi depuis notre dernière rencontre. A l’époque vous n’étiez encore qu’un dragonnet qui se tenait perché sur l’épaule de sa liée. A présent, vous voilà transformé en une créature imposante et majestueuse. Vous rappelez-vous de la leçon de chant que vous aviez voulu prendre à l’époque ?

Le chanteur à la voix ardente se remémora cette magnifique nuit au bord d’un lac de montagne, à proximité du domaine, où il avait rencontré l’Ataliel et son lié et l’amusante leçon de chant donnée à ce dernier.

C’est alors qu’il remarqua la présence d’une troisième personne à leurs côtés, un jeune homme qui possédait l’allure d’un magicien et se nommait Lomion Estarus. Le Baptistrel le salua également et dès après la troupe se mit en route en direction des ruines du mausolée.

Orfraie ouvrait la marche et leur demanda de l’attendre pendant qu’elle effectuait une première inspection du temple plongé dans l’obscurité.

Une fois qu’ils l’eurent rejoins devant l’entrée, les aventuriers découvrirent qu’un problème de taille risquait de se poser. En effet, Firindal ne pouvait pas pénétrer à l’intérieur du bâtiment, sans risquer de rester coincé, à cause de stature trop imposante. Cependant, Ilyanth avait la possibilité de pallier facilement à ce problème à l’aide d’un chant d’étrécissement, comme le soulignait la princesse Immaculée. Alors que le Cawr s’apprêtait à demander au dragon de Jade s’il accepterait d’être rétréci par ses soins, celui-ci révéla être en possession d’une bague ornée d’un glyphe permettant le même effet.

Après cela, les compagnons d’aventures franchirent l’entrée du mausolée et Lomion utilisa un sortilège, faisant apparaître une boule de lumière afin de dissiper les ténèbres qui régnaient à l’intérieur. C’est ainsi qu’ils découvrirent une vaste salle, d’allure caverneuse, et plongée dans une semi-obscurité. Ilyanth remarqua que la roche avait été creusée et que ses parois étaient ornées de gravures et bas-reliefs représentants des formes géométriques et des motifs ésotériques. Le lieu ressemblait à une construction troglodyte à l’architecture singulière et l’elfe solaire ne se rappelait pas en avoir vu de pareille auparavant. Des tapisseries recouvraient également une partie des murs mais elles étaient déchirées ou rongées par le temps ainsi que le reste du mobilier que comportait cet étrange endroit. Les meubles, pour la plupart, étaient brisés et leurs restes ainsi que des coussins éventrés jonchaient le sol.  Sur des plateaux et des récipients en argent, on pouvait apercevoir des restes décomposés de nourriture.

En voyant cet endroit dans un état si lamentable et empli d’objets utilitaires, le lié du feu en déduisit qu’il avait dû servir d’habitation ou de prison à quelqu’un de très nombreuses années auparavant. Mais pourquoi habiter ou retenir un individu captif dans un tel lieu ? Le lié du feu ferma les yeux et se concentra sur les vibrations du monde, cherchant à saisir par leur biais quelques fragments d’information. Hélas, celles-ci ne révélaient rien de particulier, hormis l’empreinte magique des sceaux brisés qui se dissipait peu à peu. Toutefois, tout cela ne lui disait rien qui vaille et ce mausolée lui semblait des plus sinistres.

Le maître barde se tourna alors vers la princesse immaculée :

- Princesse Ataliel, est-ce que vous avez des informations concernant cet endroit ? A en juger par son état déplorable et les outrages du temps, cette salle est très ancienne et était habitée par un ou plusieurs individus.

Orfraie K. Ataliel
Co-fondatrice
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Sam 12 Jan - 0:51
Orfraie n'avait pas envie d'entrer dans le temple sans Firindal. Elle espérait donc que Ilyanth vienne en aide au Jade. Mais, surprise ! le jeune saurien pouvait régler ce problème lui-même. Orfraie lui coula un regard en coin, un sourire sur les lèvres et observa sa taille s'amoindrir. C'était étrange de le voir de nouveau si petit. Cela fit, immanquablement, remonter de nombreux souvenirs. « Nostalgique ? » lui demanda-t-elle à haute voix. De cettw façon, elle pouvait inclure Lomiòn et Ilyanth dans la conversation. « À moi aussi, ces jours où je te portais sur mes épaules, me manquent. Mais seulement un peu. » le taquina-t-elle.

Elle lui caressa le haut du crâne, maintenant qu'elle le pouvait sans problème. Puis, ses doigts glissèrent le long de l'une de ses cornes. Enfin, elle lui emboîta le pas, non sans jeter un coup d'oeil à ses deux autres compagnons. L'apparence surprenante de Lomiòn l'intrigua, mais il n'était pas tant de s'interroger davantage sur le quasi-inconnu. Comme précédemment, Orfraie libéra la phalène dorée afin d'éclairer les alentours. Le peu de lumière produite par l'apparition permettait aux yeux de l'immaculée de percer l'obscurité.
Une autre lueur attira le regard améthystes. À ses côtés, l'elfe-tatoué fit naître une sphère lumineuse au creux de sa paume. La lueur blanche et stérile éclairait efficacement l'intérieur du temple, mais elle ne révélait pas encore tout ce qui se cachait dans les ténèbres.

Une vaste salle s'offrait à eux. Les murs de cette 'caverne' étaient sculptés de motifs qui, pour l'Ataliel, n'avaient aucun sens. Par endroits, la pierre était dissimulée sous de lourdes tapisseries à l'apparence miteuse. Le temps avait visiblement fait son œuvre ici. « L'apparence de ces tapisseries colle avec celle du Graärh que nous avons brièvement rencontré. Ses vêtements étaient d'un autre temps. » révéla Orfraie tout en s'avançant dans la pièce, prête à dégainer au moindre signe de danger. « Pas vraiment. C'est pour cela que nous sommes là. Nous avons découvert la localisation de cet endroit après nous être aventurer au coeur du cratère qui se trouve au centre de l'île. L'un des bas-reliefs du temple qui se trouve là bas nous à permis de trouver ce caveau. Mais, ça ne colle pas, l'état de ces lieux ou même des vêtements du félin est déplorable. Qui pourrait survivre ainsi ? »

Il y avait plus de questions que de réponses, assurément. Orfraie s'avança dans la noirceur, la petite phalène virevoltant autour d'elle pour éclairer ses pas. C'est alors que, sans le vouloir, la Liée mis un coup de pied dans un gravats. La pierre fut propulsée contre une cloison, se situant au fond de la caverne.

« On dirait que… ça sonne creux. »

L'ouïe du Liève ne pouvait la tromper sur ce point. L'Ataliel s'approcha du fond de la caverne. Il y avait également une odeur âcre qu'elle ne parvenait pas à identifier. Mais elle semblait venir de derrière le mur.

« Il y a quelque chose derrière ce mur de roche. Il ne doit pas être très épais. Sentez-vous quelque chose, une protection quelconque ? » demanda t-elle en se tournant vers Ilyanth. « Et toi, Firindal, sens tu quelque chose ? Je me demande s'il y a une serrure ou une façon de passer sans tout détruire... »


It's not a question of can or can't. There's some things in life you just do

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] 1550273874-orfraiesignature

— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
Firindal
Administrateur
Dragon Lié


Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Dim 20 Jan - 15:43
Maintenant que Ilyanth en parlait, le jeune dragon de jade se souvenait en effet de cette sublime nuit ou lui est Orfraie avait croisé, lors d'une promenade ce baptistrel au yeux quelque peu nostalgique. Lui et Orfraie avait apprit quelques bases de chant à l'enfant qu'il était à l'époque.

"Il est des choses que l'on souhaite oublier et d'autres que l'ont préfère garder pour l'éternité. Cette soirée est désormais un souvenir qui vivra éternellement en moi, cher Ilyanth. N'en doutez pas. J'ai beau avoir quelques difficultés à retenir les visages de vos semblables, je n'en oublis pourtant pas ce que les gens font."

Effectivement, pour Firindal, ce qui importe, ce n'est pas tant ce que les gens sont que ce qu'ils font. Un tyran qui veille au bien être de son peuple pourrait avoir l’appui du dragon de jade. Enfin, si il parvient à le convaincre. Ce qui est là une toute autre histoire.

Effectivement, le jeune Éclat-de-Jade avait déjà songé depuis lontemps à comment il pouvait gérer sa taille, car il avait comprit qu'un jour viendrait ou il ne pourrait plus rentrer dans les constructions des bipèdes à cause de sa taille. Or, il voulait pouvoir suivre en permanence sa Liée. Et pour cela, il avait fait l'acquisition d'une bague qui lui permettait de changer sa taille à volonté. Il ne l'utilisait guère pour le moment, mais cela pourrait s'avérer utile le moment venu. Et justement, cette tombe en plein désert était une opportunité de démontrer sa débrouillardise et le fait qu'il pouvait réfléchir plusieurs étapes à l'avance.
Toutefois, il est une chose qu'il n'avait pas prévu avant de pénétrer dans ce lieux sombre et morbide. C'est les effet du temps sur les choses, notamment sur les produits biologiques qui finissaient par pourrir et provoquer de fortes odeurs difficilement appréciable pour le nez d'un dragon. Il n'avait rien contre les charognes. Mais là, il s'agissait de tout autre chose. En effet, à mesure qu'ils avançaient, éclairé par les lumière du phalène de la Guerrière de Feu et de l'orbe de lumière du baptistrel, l'odeur malsaine se renforçait.
Ils parvinrent dans une pièce à la décoration passé de mode et qui affichait clairement les dégâts que le temps pouvait infliger à toute chose.
Les babines retroussées, pour essayer de chasser l'odeur infecte, le Jade regardait partout sans réellement savoir quoi chercher. Il vit que sa Liée commençait à inspecter les choses, venant même taper sur le mur. Il décida alors de sonder la trame autour de lui et ne tarda à ressentir quelque chose d'étrange. Cette chose était en train de s'éteindre. Enfin, plutôt ces choses, car il ne tarda à comprendre qu'il s'agissait là de plusieurs glyphes. Mais il était désormais difficile, voir impossible de déterminer de quoi il pouvait bien s'agir car leur faiblesse actuelle ne permettait d'en comprendre l'utilité comme ça.
Cependant, cela venait de la même direction que celle qu'Orfraie avait indiqué. Un mur qui leur barrait le passage. Qu'a cela ne tienne. Alors que la Princesse illuminée lui demandait si il parvenait à sentir quelque chose, il s'approcha du mur, un sourire sur ses babines, dévoilant ses croc aiguisés comme des lames de couteau.


"Tu veux dire à part cette odeur infecte de pourriture?" Il se dressa alors sur ses deux pattes arrières avant de libérer légèrement le glyphe de rétrécissement, reprenant partiellement sa taille, et vint s'appuyer sur le dit mur qui commença doucement à grincer, sous la violence du choc des deux pattes avant de Firindal qui vinrent s'appuyer violemment contre. Puis il exerça toute sa force sur la construction, la forçant à céder sous ses efforts. Les briques  glissèrent les unes contres les autres, avant de finalement tomber pour libérer le passage devant Firindal. "Est ce que cela vous suffira pour passer, ou dois-je faire s'écrouler le reste de l'édifice?

La remarque pouvait paraître acerbe, mais il prévenait qu'il n'accepterait pas de remarques sur la maladresse éventuelle. Il n'était pas là pour faire de la dentelle. Les Chimères l'avaient agacé au plus haut point et il voulait en découdre dès que possible. Pas question d'attendre qu'une porte s'ouvre devant eux. Il les enfoncerait toutes, sans faire dans la finesse.
Lómion Estarus
Artisant

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Mar 22 Jan - 13:13
Les trois parlaient de leurs souvenirs communs.. Ce qui ne m’intéresser pas le moins du monde vue que je n’en faisais pas parti. Du coup, pendant qu’ils discutaient avec nostalgie du temps ou le dragon avait la taille d’un chihuahua, je regardais le temple.. Il me semblait vieux et surtout en mauvais état. Une odeur assez forte de pourriture me vint au nez.. Je le fronçai doucement et mis un petit linge sur mon nez pour atténuer légèrement l’odeur. C’était vraiment très fort et je doutais que ça vienne uniquement du corps d’un rat mort.. Ou alors.. Il y en avait plusieurs. L’odeur semblait venir du mur.. C’était étrange tout de même.

Visiblement.. On n'est pas les seuls à avoir visité cet endroit.. Je me demande ce qui a pu mourir ici…

Le dragon grossit légèrement, visiblement, le sort qui l’avait maintenue petit n’allait pas durer longtemps. Le dragon décida de détruire le mur qui nous barrait la route.. Un nuage de poussière se leva.. Me piquant les yeux. L’odeur de pourriture augmenta aussi, m’explorant au visage. Évidement, ce n’était pas vraiment pour me plaire.


Je crois que ça suffira effectivement !


J’avais hâte de m’éloigner de cette odeur, elle me rappelait un peu trop la guerre, on n'avait pas toujours le temps de dégager les cadavres qui se mettaient à pourrir… Ça devenais assez insupportable de combattre avec l’odeur de mort de ses anciens camarades. Je m’avançai dans « l’entrée » que nous avait fait le dragon. Je voulais m’éloigner de l’odeur au plus vite.. Je regardais au passage les murs pour regarder s'il y avait d’anciennes peintures.. Des choses qui m’indiquerait ce qu’avait pu être l’endroit.. À quoi ça avait pu servir. Peut-être que ça avait était un lieu de culte aux déesses ? Peut-être qu’un peuple encore inconnu.. Tout cela me faisait rêver. Je m’étais un peu éloigné de mes compagnons.. Concentré sur les murs. Mes doigts parcouraient le mur, les frôlant avec délicatesse. La pierre était chaude, ce qui me paraissait logique vue qu'on se trouvait dans un désert.. Ça devait cuir dehors. Je trouvais ce temple exceptionnel .. Il y avait tant de choses à découvrir et j’étais heureux de pouvoir y participer. Cette journée semblait bien partie.. J’avais vu un dragon.. J’avais parlé à un dragon et maintenant.. Je visité les ruines d’un temple. Je poussai un petit soupire de plaisir.. Heureux, j’en oublierais presque l’odeur incommodante de l’endroit. Il n’y avait plus qu’a espérer que la journée continue comme ça.

C’est fantastique !
Origine
Admin

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Jeu 24 Jan - 3:07
Très vite, et sans demi-mesure, Firindal fait s'écrouler le mur qui se dresse face au petit groupe. L'odeur de pourriture se fait si forte qu'elle pique les yeux et fait se retrousser les narines. Lòmion est le premier à entrer. Mais peut être aurait-t-il dû laisser la Générale des Rôdeurs inspecter la pièce avant lui ? Finalement, Lòmion découvre que les murs sont recouverts d'étagère presque intégralement vides. Celles qui ne le sont pas supportent des restes de nourriture avariée dont se dégage une forte odeur de pourriture.

Mais il y a autre chose. Rapidement, le jeune Elfe se sent nauséeux. Cela pourrait être mis sur le compte de l'odeur, mais d'autres symptômes s'ajoutent rapidement. Pris de vertige, il manque de trébucher. Sa bouche et sa gorge le brûlent et il commence à avoir du mal à respirer. Puis soudain, il s’effondre, à demi inconscient.
Ilyanth Neolenn
Cawr

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Ven 25 Jan - 18:21
En revoyant le dragon de jade, désormais adulte, l’elfe solaire sentit poindre en son sein une bouffée de nostalgie. Plusieurs années s’étaient écoulées depuis cette magnifique nuit où les étoiles scintillaient de leur plus bel éclat, tels des diamants glacés, et où le dragonnet avait tenté de s’exercer au chant.

Visiblement, Firindal lui aussi gardait précieusement en mémoire ce souvenir et le fit savoir à Ilyanth, qui le gratifia d’un sourire radieux.
- Cher dragon de Jade et princesse Ataliel, j’espère qu’à l’avenir nous aurons d’autres occasions de nous construire de merveilleux souvenirs communs.

Ensuite, accompagné de l’elfe nommé Lomion, le chanteur et les deux liés pénètrent à l’intérieur du mausolée abandonné afin d’en débuter l’exploration. Ces ruines oubliées, sombres vestiges du passé, étaient bien mystérieuses et en examinant les motifs qui ornaient les murs ; Ilyanth se remémora certains tatouages et gravures typiquement Graarh. Pourtant les tapisseries et les décorations de cet endroit étaient différentes de toutes celles qu’il avait vues jusqu’à présent.

Se pouvait-il que ce temple perdu aux confins de l’étendue désertique représente un antique héritage du peuple félin ?
Une telle découverte ne l’étonnait qu’à moitié car les rescapés d’Ambarhùna n’avaient foulé le sol de cet archipel que depuis relativement peu de de temps. Des pans entiers de la culture et de la civilisation des autochtones restaient à découvrir.

Pourtant, en inspectant ce lieu délabré, le lié du feu éprouvait un mauvais pressentiment. Les marques de griffures sur les tapisseries et les objets réduits en piteux état témoignaient d’une grande violence et une aura de haine et de colère imprégnait l’atmosphère de cette pièce. Tout cela ne disait rien qui vaille au Baptistrel.

Ensuite, celui-ci interrogea l’Ataliel afin d’en apprendre davantage et en entendant la réponse de cette dernière une ombre pensive naquit dans son regard aigue-marine.

- Des vêtements d’un autre temps ? A première vue, ces ruines semblent très anciennes et même s’il m'est impossible de les dater, nous pouvons supposer qu’elles représentent les vestiges d’une ancienne civilisation Graarh. Mais quelque chose m’interpelle à propos de celui qui occupait ce lieu. Si ce dernier est resté enfermé tant d’années, il doit être extrêmement âgé et à ma connaissance les hommes-félins ont une espérance de vie qui avoisine les 100 ans. Or ces ruines semblent dater d’une époque antérieure et l’état de délabrement et les restes de nourriture décomposés montrent qu’elles sont restées longtemps inexplorées. Je me demande même si les Graarh actuels connaissent son existence…

Intérieurement, Ilyanth songea qu’à son retour sur Néthéril, il devrait peut-être essayer de rencontrer l’un d'entre eux pour l’informer de cette stupéfiante découverte et le questionner à ce sujet.

- Je m’interroge également sur un autre point, poursuivit le Chantefeu avec gravité. En constatant tous les dégâts et les marques de griffures causés par ce mystérieux occupant, j’en déduis qu’il ne se trouvait pas ici de son plein grès. Peut-être était-il retenu captif. Est-ce que le Graarh que vous avez vu présentait certaines particularités hormis ses vêtements ? Nous ne devons éliminer aucune hypothèse et il s’agit peut-être d’un Graarh très différent des autres ou issu d’une race spécifique.

Le mystère s’épaississait de plus en plus et l’elfe allait de surprises en surprises. Tout d’abord, il y avait eu cette tempête de sable frappant Keet-Tiamat et l’isolant du monde pendant une semaine. Puis la découverte de ce temple au cœur de l’immensité brulante et maintenant cet homme-félin semblant venu de temps immémoriaux et enfermé dans ce mausolée. Mais par qui et dans quel but ? Encore une énigme à résoudre.
Ensuite, les aventuriers improvisés poursuivirent leur inspection et la flamboyante immaculée en projetant, par inadvertance, des gravillons contre les murs remarqua que ceux-ci sonnaient creux.

A partir de cette constatation, celle-ci en déduisit que quelque chose se trouvait de l’autre côté de la cloison pierreuse. Dès après, la princesse aux mires d’améthystes se tourna vers le chanteur et l’interrogea pour savoir s’il percevait quelque chose.
Ilyanth secoua la tête négativement :

- Je ne ressens rien de particulier, hormis la magie des scellés magiques de l’entrée qui ont été brisés.

Sans plus attendre, Firindal fit s’écrouler une partie du mur et aussitôt une odeur nauséabonde de pourriture envahie la pièce. Le Chantefeu sentit un haut de cœur le gagner face à une telle puanteur et mit une main devant son le bas de son visage pour éviter de trop respirer ces vapeurs pestilentielles.
Lomion fut le premier à entrer pour inspecter cette étrange salle mais peu après ce dernier, saisi de vertiges, sombra dans l’inconscience.

- Princesse Ataliel, il est à demi-inconscient, je pense que ferions mieux de trouver un moyen de le sortir de là sans nous mettre en danger car nous ignorons ce qui se trouve de l’autre côté. Une fois qu’il sera en sûreté, j’aimerais l’examiner pour évaluer son état et le soigner pour le remettre d’aplomb. dit l'elfe qui tentait de conserver un calme olympien pour gérer au mieux cette situation.
Orfraie K. Ataliel
Co-fondatrice
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Sam 2 Fév - 23:19
Le mystère était entier, mais au moins avaient-t-ils des indices. Il y avait quelque chose derrière ce mur et le petit groupe était décidé à découvrir ce qui se cachait derrière. Tournée vers son Lié, Orfraie espérait que ses sens draconiques seraient en mesure d'apporter un peu de lumière.

« Oui, à part cet odeur infecte. » répondit-t-elle en levant les yeux au ciel. Un sourire en coin affichait son amusement face aux propos ironiques du dragon. Firindal et elle avaient le même genre d'humour, ce qui contribuait à renforcer leur Lien.

Avant de pouvoir dire quoi que ce soit d'autre, Orfraie recula de deux pas lorsqu'elle comprit ce que le Jade avait en tête. Cela manquait cruellement de subtilité, mais la guerrière devait reconnaître l'efficacité de la manoeuvre. La poussière soulevée par les briques se déposa partout au alentour, que ce soit sur les meubles en morceaux, les vêtements des bipèdes ou les écailles de Firindal.

« C'est parfait, mon tout beau. Parfait. » répondit-t-elle en glissant sa main droite dans sa chevelure. La poussière rendait ses cheveux aussi crépus que du crin de cheval, pour son plus grand déplaisir. À travers leur Lien, Firindal pouvait sentir toute l'ironie dont faisait preuve Orfraie, qui se moquait donc gentiment de lui… mais qui avait la délicatesse de garder cela entre eux deux.

L'espace était dégagé et, avant que la générale soit en mesure de l'arrêter, Lòmion fut le premier à entrer dans la salle suivante tout en ignorant les règles les plus élémentaires dans ce genre d'exploration. C'était Orfraie qui devait passer la première, pas le jeune elfe. La guerrière était entraînée à déceler les pièges. Elle possédait également des capacités que le jeune inconscient n'avait pas.

« Lòmion, revenez ici ! »

Mais il était trop tard ! Les yeux d'Orfraie s'agrandirent de surprise lorsque le jeune elfe s'effondra de tout son long, soulevant à nouveau un nuage de poussière. Ilyanth fut le plus prompt à réagir.

« Je vais le chercher. »

Était-ce du courage ou de l'inconscience ? Quoi qu'il en soit, Orfraie s'avança dans l'ouverture en retenant son souffle. De cette façon, elle n'était pas incommodée par l'odeur pestilentielle et fut en mesure de s'approcher du jeune elfe, qu'elle souleva sans effort et chargea sur son épaule. Sans perdre de temps, la Liée de Feu rejoignit ses deux compagnons et s'éloigna de l'ouverture. Elle s'autorisa alors à parler.

« Sortons d'ici le temps de nous occuper de lui. »

Sans attendre davantage, Orfraie rejoignit l'entrée du temple. Une fois à l'air libre, elle déposa le jeune elfe dans le sable, à l'ombre de l'entrée, et s'autorisa enfin une grande goulée d'air frais. Étonnamment, elle se sentait en pleine forme.

Spoiler:
La magie du Lien permet à un dragonnier de retenir son souffle sans problème pendant une certaine durée. C'est ce que Orfraie a fait pour aller chercher Lòmion. Elle ressort donc sans ressentir le moindre symptôme... De quoi Lòmion a t-il était victime ?


It's not a question of can or can't. There's some things in life you just do

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] 1550273874-orfraiesignature

— Dialogue en langue commune : #00cc99
— Dialogue en Elfique : #00cc99
Pensées en italique
# Télépathie
Firindal
Administrateur
Dragon Lié


Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Lun 11 Fév - 10:38
Lês bipèdes ont réellement de drôles d'habitudes. Telle était la pensée de Firindalen voyant le jeune elfe se précipiter vers l'inconnu. Il n'eut cependant pas le temps de l'en empêcher que déjà, le jeune chercheur s'évanouissait. Orfraie se précipitait alors pour le rattraper, retenant son souffle en profitant de l'un des avantages que lui procurait le fait d'être une dragonnière.
Elle l'avait taquiné lorsqu'il lui avait demandé si elle voulait qu'il trouve autre chose que l'odeur qui empestait le lieu. Cependant, la méthode qu'il avait utilisé pour ouvrir le mur semblait l'avoir, à minima, satisfait dans une certaine mesure. Firindal avait jeté un regard à Orfraie lorsqu'elle lui avait caressé les écailles et devait reconnaître que la poussière ruinait lamentablement le teint naturel de sa chevelure de feu. Celle ci semblait désormais être passablement poisseuse. Or, le Jade savait que la Flamboyante aimait demeurait présentable. Cela ne la dérangeait pas de se salir pour le travail qu'elle avait à accomplir, mais elle appréciait de se sentir propre lorsqu'elle le pouvait. Et le fait que cette fois ce soit son Lié qui soit responsable n'aidait pas vraiment. La remarque en fut d'autant plus teinté d'un humour grincheux. Ce à quoi, le jeune dragon avait répondu par un large sourire sur sa gueule.

Pour la suite, il ne pu que regarder les choses se produire. Il laissa Orfraie sortir avec son poids mort sur l'épaule. Puis il se tourna vers Ilyanth.


"Pourriez vous les accompagner et leur recommander de ne pas rester à côté de la porte? je vais procéder à un peu de ménage, histoire que cela soit plus respirable pour tous le monde. J'attendrai que vous soyez tous sorti, mais je ne sais pas à quel point cela peut s'avérer dangeureux. Donc il faut mettre un peu de distance pour que vous ne risquiez pas d'être brûlé également."

Bien sûr, Firindal comptait bien réguler la flamme qu'il utiliserait, mais il ne pouvait exclure le fait que l'odeur soit l'annonce d'un gaz qui pourrait prendre feu dans une explosion incontrôlé. Il devait donc s'assurer que les bipèdes seraient, au moins, loin de l'entrée des lieux.

"Orfraie? Lorsque vous êtes tous hors de tout risque, peux tu me faire un petit signe?"

L'intrépide patienta un moment et lorsqu'il reçu le signal, il alluma doucement une petite flammèche dans sa gueule et commença à se promener dans les lieux. Jusqu'à ce que...
Origine
Admin

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Jeu 14 Fév - 3:32
Telle une poupée de chiffon, Lomîon est chargé sur l'épaule de la princesse et celle-ci le conduit hors du temple. Seul Firindal reste à l'intérieur. Ilyanth rejoint rapidement la Rôdeuse est prend en charge le jeune inconscient. En l'examinant, le Baptistrel se rend rapidement compte que l'Elfe souffre d'un empoisonnement et, à l'aide de sa magie, se charge de le soigner.

Pendant ce temps, Firindal se charge de purifier la pièce nouvellement découverte. La petite flamme ne suffit pas et c'est finalement un véritable souffle brûlant qui parvient à purifier l'atmosphère. En effet, l'air se réchauffe et la toxine est évacuée par le haut.

Firindal a de quoi être fier de lui ! L'air est de nouveau respirable ! Le jeune dragon est donc le premier à s'aventurer plus loin. D'abord, il ne trouve rien d'intéressant si ce n'est des restes de nourriture gâtée depuis des lustres ou des objets brisés. Mais dans l'apparente désolation, son regard tombe sur une gravure à même le mur. Elle est presque au niveau du sol, ce qui explique pourquoi il ne la pas vu immédiatement.

C'est à ce moment qu'Orfraie revient, accompagné d'Ilyanth et de d'un Lòmion en forme mais tout penaud. La gravure est en Graärh ancien et est donc indéchiffrable, mais elle revêt sans aucun doute une certaime importance : En effet, ce pan de mur est le seul à être intact, si ce n'est l'usure à cause du passage du temps.
Lómion Estarus
Artisant

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Lun 18 Fév - 11:42
Je finis par ouvrir les yeux, je n’étais plus à l’intérieur du temple et le ciel chaud du désert se trouvais au-dessus de moi. Je compris de suite mon erreur qui aurait bien pu mettre fatal si on ne m’avait pas sorti de là. J’arrivais pas à y croire, comment j’avais pu faire une chose aussi stupide. Je m’étais toujours considéré comme quelqu’un d’intelligent et voila que j’avais fait une erreur que même un elfe de 5 ans n’aurait pas fait. Je m’en voulais à mort.. Je m’étais ridiculisé en face d’eux.. Je m’étais ridiculisé devant des gens important et encore pire, je m’étais ridiculisé devant un dragon.. Et ça.. Je ne me le pardonnerais jamais.

Je me redressai doucement, n’osant pas vraiment les regarder. Je me sentais tellement fautif.. Tellement mal. Je remerciai les deux de m’avoir aidé à sortir de là, regardant mes pieds. On fini par entrer à nouveau dans le temple, visiblement, le dragon s’était occupé de rendre l’air respirable.. Je m’inclinai doucement devant lui et les autres avant de dire :

Je suis désolé, je vous ai fait perdre du temps.. J’ai manqué de réflexion et de prudence… C’est une leçon que je n’oublierais pas..


Il était clair que je n’allais plus être aussi imprudent… C’était à la porter de tous être capable d’un minimum de réflexion pouvait apprendre de ses erreurs.. Je ne me ridiculiserais pas une deuxième fois. Je me tiendrais tranquille… Même si j’avais toujours hâte de découvrir tout ce que cachait ce temple… J’avais au moins était refroidi. Je refis mon sort de lumière qui s’était éteins quand j’avais perdu connaissance. À nouveau.. La boule de lumière éclaira les sombres ruines.. S'il y avait eu un piège... Il y en aurait sûrement d’autre je trouvais ça assez inquiétant, il faut l’avouer, je trouvais ça aussi assez… Excitant. J’espérais tout de même pas finir empoisonné une fois de plus.

Je soufflai fortement et regardai autour de moi, l’endroit me semblait toujours aussi fantastique.. Il y avait plein de détail qui m’indiquer que c’était un peuple que je ne connaissais pas qui avait construit ce temple... L’architecture était si.. Unique..

Je me demande qui a construit cet endroit.. À quoi servait-il ? Pourquoi avoir emmuré  les pièces du temple…


Peut-être qu’il y avait eu quelque chose d’encore plus dangereux le dedans… À l’époque ? Allait-on découvrir le cadavre d’un ancien détenu ou.. Alors un vieux sort interdit… Quelque chose ? Quelque chose que je ne toucherais pas en tout cas… Comme le disait l’expression… Touche avec les yeux… Je resterais sage.
Ilyanth Neolenn
Cawr

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Mar 5 Mar - 19:22
Après l’effondrement du mur, Lomion s’aventura à l’intérieur de la nouvelle pièce qui venait d’être découverte, mais les vapeurs méphitiques qui l’emplissaient le plongèrent dans l’inconscience.

L’elfe solaire n’hésita pas à réagir ; il fallait sortir le jeune elfe de ce lieu, sans toutefois agir de manière inconsidérée et mettre ses comparses en danger. Orfraie fut celle qui se dévoua pour porter secours du magicien téméraire car son grade de générale et ses capacités de Dragonière en faisaient la personne la plus appropriée.

Elle s’empara de Lomion, toujours inconscient, portant son corps à bout de bras afin de le mener à l’extérieur. Puis, conformément aux conseils de Firindal, Ilyanth accompagna la princesse immaculée et l’elfe évanoui et leur recommanda de rester en retrait le temps que le dragon de jade fasse un peu de ménage et rende l’air de la salle à nouveau respirable.

Lomion, quant à lui, ingéra une grande bouffée d’air pur, ce qui eut pour effet de dissiper les effets du gaz toxique et de le ramener à la conscience. Pendant ce temps-là, l’écailleux s’était chargé de l’inspection de cette mystérieuse salle qui, à l’instar de la précédente, comportait des restes de nourritures en décomposition et de multiples objets brisés. C’est alors que le dragon remarqua un pan de mur, demeuré intact, et sur lequel d’étranges inscriptions étaient gravées. Le maitre barde s’approcha avec curiosité et les observa avec attention. Vraisemblablement, il s’agissait d'une écriture en Graarh ancien, ce qui rendait ce texte indéchiffrable…Cependant, Ilyanth ne parvenait pas à détourner les yeux de ces symboles à la signification opaque à son esprit mais dont celui-ci pressentait l’importance.

S’arrachant à sa contemplation, le chanteur à la voix ardente se tourna vers la flamboyante princesse.

- Princesse Ataliel, j’ignore la signification de ces symboles gravés sur le mur mais je pense qu’il s’agit de Graarh ancien. J’aimerais les recopier et les apporter au domaine car je pressens que ce texte revêt une certaine importance. Par ailleurs, il y a sur Néthéril une légion dont la Kamda Aleeshaan se nomme Sa Hila et sa Tribyoon Leksa. Pour l’instant, il existe des négociations visant à parvenir à une ouverture entre le domaine et leur légion, mais j’aimerais leur faire parvenir la copie de ces inscriptions car certains de leurs érudits pourront peut-être déchiffrer ce texte en Graarh ancien.

Ensuite, l’elfe sortit de sa sacoche plusieurs parchemins et entreprit de recopier méticuleusement le texte antique.
Origine
Admin

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

le Sam 6 Avr - 20:25
Tant de questions et si peu de réponses. Le mystère restait entier, même après la découverte des symboles gravés.

Orfraie donna son accord à Ilyanth et ce dernier recopia la mystérieuse écriture sur un rouleau de parchemin. L'aide des Chanteurs ne serait pas de trop pour en déchiffrer le contenu, surtout si le Domaine parvenait à tisser un lien avec la Légion Graärh de Néthéril.

Une fois l'écriture mise en sécurité dans la besace de l'Elfe, le petit groupe décida de d'explorer le reste de la pièce. Malheureusement, ces plans furent contrariés par l'arrivée d'un Rôdeur. Après un salut envers sa Générale - et sans se départir de son calme militaire -, ce dernier informa le groupe de la présence de Chimères dans les environs. Un contingeant de guerrier était déjà partit pour empêcher l'ennemi d'approcher.

Avec ces informations, Orfraie ordonna au petit groupe de se replier vers le campement Rôdeur qui était plus facilement défendable et moins dangereux que cet ancien temple en ruine. Malheureusement, le groupe de Rôdeur envoyé en éclaireur n'était pas parvenu à repousser les quelques ennemis. Un premier sort - une boule de feu - est lancé dans le désert et manque de toucher Ilyanth alors que ce dernier se replit derrière les rangs Rôdeurs.

Orfraie prend aussitôt le commandement de ses troupes. Tout le monde sait que l'ennemi veut leur mort et que parlementer est inutile.

D'autres projectiles fendent les cieux depuis l'autre côté de la dune d'en face, là où les Chimères semblent se cacher. La cuvette dans laquelle se trouve le temple offre peu de couverture. Par contre, les sables environnants sont parfaits pour se cacher et prendre l'ennemi à revers. Ou se faire prendre à revers.
Lómion Estarus
Artisant

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

Hier à 1:28
Des notes…  Je n’étais pas le seul à  prendre des notes sur  tout ce que je voyais, il  faut dire que c’était totalement fascinant. Je remarqua  que  l’elfe  tenter de retranscrire  les   écrits  incompréhensible  sur les murs.. C’était une bonne idée, je ne comprenais même pas pourquoi j’en avais pas moi même eu l’idée  moi-même, c’était presque impardonnable..  En tout cas, je décida  de l’imité afin de pouvoir en apprendre plus quand j’en aurait  le loisir.  Je me  concentra.. me  foutant  d’avoir l’air de « recopier » mon camarade elfique, le savoir avant tout !  Il avait l’accord  pour recopier ça.. je voyais pas pourquoi  ça poserais  problème.  J’avais toujours de quoi  noter.. au cas ou, aujourd’hui encore, je m’en félicité.   Je m’arrêta quand j’entendis qu’on allait passé à  la prochaine pièce, je frémis, j’avais hâte de  découvrir ce que cachait cette nouvelle pièce.  Cette fois-ci, j’attendais   sagement que la princesse et le  dragon  annonce qu’il n’y avait  aucun danger..  je ne referais pas l’erreur de me précipiter.

On eu pas vraiment le temps de vérifier ça, un rôdeur vins  nous annoncer une terrible  nouvelle.. Il y avait  des chimères  dans le coin. J’eu un long frémissant d’horreur. Quiconque avait  déjà  vue une  chimère s’en souvenais.. C’était des monstres..  Le sang .. Ils  semblaient adoré ça.. J’étais  aussi persuader qu’ils adoraient voir souffrir les gens.  Il y avait   autre choses.. Celons certains récit, une chimère  pouvais nous changer radicalement.. on était plus maître de nous même.. On était plus que des pantins..  Des posséder.  Je trouvais qu’il n’y avait pas pire que  de se perdre, il  valait  mieux  mourir que de perdre sa personnalité.. d’être l’esclave d’un  autre..  Du coup, il faut bien l’avouer, je  ne me fit  pas prié pour  faire demis-tour et me rendre  au campement.  Une  boule de feu  débarqua de nul  part et faillis  toucher  notre compagnon.  Je n’arrivais pas à   voir  d’ou sa venais mais une chose était certains.. On était en train de nous attaquer…

J’avais jamais était  un soldat… Un  combattant, pendant la guerre, j’avais préféré  au maximum servir de mes pouvoirs  pour protéger plutôt que  d’attaquer.. La tension était maintenant palpable..  Ça tirais  aussi à  l’opposé de nous.. j’avais  la très mauvaise sensation d’être  tomber dans un  piège.. je n’aimais pas ça. Je me chuchota à  moi même.

Aller Lomion… c’est pas le moment de paniquer,  réfléchis..


je ferma   les yeux  souffla  un moment puis  doucement je m’accroupis prêt  du  sol… C’était pas par peur  de recevoir une  une boule de feu, non je préparais  juste  quelque chose.  Je posa doucement la paume  de ma main sur le sol pui je la  leva  sèchement dans la direction  d’ou provenais les  boules de feu.  Un buisson de ronce  commença à  pousser.. il était pas très épais car, il n’y avait pas beaucoup de végétation dans le coin.. Il avait même l’air  rachitique mais, j’espérais que  mon invocation nous protégerais un minimum ou au moins.. Qu’il permettrait  aux  rôdeurs de s’avancer vers l’ennemi. J’étais un mage.. un mage elfique et  clairement, le désert ne m’avantager pas…  beaucoup de  mes sorts étaient  basé  sur la végétation et.. ici.. c’était pas vraiment ça mais.. Je fairais au mieux pour les aidé..  C’était d’ailleurs certainement  ma seule  chance de  survie.. les aider..  Il fallait pas négligé  le dragon aussi, il  allait être un allier de taille, si il ne jugeait pas que la situation était  trop dangereuse pour sa lié et qu’il  parte avec. Les dragons étaient  des créatures intelligente peut être même plus que nous, les sous-estimé pourrais bien être la dernière chose à  faire avant de mourir  griller.  Ils étaient notre meilleurs atout.

Je ne suis pas de votre armée,  j’ai bien peur de ne pas vous êtres des  plus utile mais,  si je peux avoir une quelconque utilité.. Ce serait avec  plaisir que je  vous aiderais.  Je m’en remet  à  vous et à  vos ordres !


Je m’inclina légèrement.


Sort utilisé:
   [Invocation] Revendication des ronces
   Génère une barrière de ronces pouvant servir à se protéger de sortilèges à faible ou moyenne puissance de frappe ou à blesser un individu prit dans une course effrénée. Ne peut se pratiquer sur des lieux avec peu ou dépourvus de végétation. La densité du mur dépend de la présence plus ou moins importante de végétation. Il disparaît cependant après avoir encaissé un choc.

   Geste clé : Poser la paume de la main sur le sol et la lever sèchement vers la direction souhaitée sans fléchir le bras.
Ilyanth Neolenn
Cawr

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

Hier à 14:23
Dès qu’il reçut l’autorisation de la générale des rôdeurs, Ilyanth s’empressa de recopier le texte, gravé à même la pierre, et dont les symboles demeuraient un mystère, mais si les hommes-félins d’antan avaient choisi de le retranscrire, de manière à ce qu’il survive au temps, c’est que cet écrit devait posséder une certaine importance.

Le Chantefeu n’avait qu’une connaissance fragmentaire de la culture Graarh, mais il savait que la transmission orale jouait un grand rôle dans leur civilisation, ce qui le confortait dans l’idée que ce texte n’était pas anodin. Les mots s’envolaient mais les écrits restaient. Aussi, l’elfe solaire estima préférable d’en faire une copie afin de pouvoir l’emporter avec lui, dans l’espoir que le rapprochement entre le domaine Baptistral et les membres de la légion de Néthéril ait suffisamment abouti pour que ceux-ci acceptent de le traduire.

Une fois sa besogne achevée, le maitre-barde rangea soigneusement le précieux manuscrit dans sa besace. Pendant ce temps-là, l’elfe magicien l’avait imité, sans doute par curiosité intellectuelle car la valeur de ce texte était certainement inestimable.

Toutefois, leur exploration n’était pas encore achevée car le mausolée recelait peut-être encore bien des mystères. Alors que les membres du groupe continuaient à inspecter le lieu, en quête d’autres informations à propos de son mystérieux occupant, ils furent interrompus par l’arrivée d’un rôdeur.
Ce dernier salua révérencieusement sa générale, avant de les informer de la présence d’un groupe de chimères, aux abords du campement, d’un ton calme qui traduisait sa parfaite maitrise de lui-même.

Ilyanth écouta les informations transmises avec le militaire avec attention avant de dire à la princesse Ataliel.

- S’il faut aider à protéger le campement et ce lieu, je suis prêt à fournir mon aide, aussi bien comme soigneur que comme soutien car la magie Baptistrale ne se limite pas aux soins. Du moins si vous le jugez approprié car je m’en voudrais de représenter une gêne pour vous et vos subordonnés.

Après cela, la princesse aux prunelles d’améthyste les invita à se replier vers le campement rôdeur pour des raisons de sécurité, car ce lieu serait plus simple pour se mettre à l’abri que ce temple en ruine, peut-être truffé d’autres pièges.

Hélas, pour l’instant le groupe de rôdeurs n’était pas parvenu à repousser leurs ennemis et le combat s’annonçait long et éprouvant. En traversant la zone de désert qui menait du mausolée au campement, le Chantefeu manqua d’être touché par une boule de feu. Par chance, celle-ci manqua sa cible et n’aurait pas peut-être occasionné de dégâts trop importants au lié du feu en raison de son affinité avec cet élément.

Mais mieux valait se replier derrière les rangs rôdeurs pour éviter de devenir une cible facile, d’autant plus que le maitre-barde ne possédait aucune compétence martiale.

Rapidement, Orfraie prit le commandement des opérations alors que les projectiles commençaient à pleuvoir sur eux. Sans compter que la position du campement, au milieu des dunes des sables, pouvait représenter un avantage…ou un inconvénient selon la stratégie de leur adversaire.

- Princesse Ataliel, si vous m’y autorisez je vais utiliser un chant destiné à renforcer la volonté de vos soldats.

Ensuite, le chanteur flamboyant se concentra et sa voix ardente commença à s’élever, insufflant de la flamme du courage aux alliés.
Spoiler:
Le chant du feu
Il réchauffe le lieu où se trouve le chanteur, il permet de renforcer la volonté, de réconforter les êtres et de purifier du mal, associé en général au dragon rouge.
Lorsqu'on utilise le nom du feu pendant le chant, celui-ci peut devenir une arme de grande puissance.

-Renforcée par la note Ys, elle permet au chanteur de participer à une bataille sans être affecté
-Avec Alea le chant est capable de calmer les peurs les plus terribles
-Avec Ela il permet de créer une flamme qui ne s'éteint jamais (le sortilège jadis était utilisé par l'un des premiers Baptistrels pour enchanter la chandelle de Crynella, une flamme enfermée dans un globe d'eau symbole de l'amour éternel)
-Grâce à la note Oen, le chant permet de créer un bucher funéraire saint.  
Contenu sponsorisé

Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth] Empty Re: Par le passé connaît-on l'avenir ? [Pv : Firindal, Lomion et Ilyanth]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum