Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Contexte : La découverte de Tiamaranta

le Dim 4 Juin - 20:15

La découverte de l'archipel de Tiamaranta


Je me souviens encore de cette journée, où les larmes brouillaient notre vue tandis que nous jetions un dernier regard sur notre ancienne terre. Elfes, Vampires et Humains, nous errions tous sur les flots inexplorés, condamnés à la mort. Et à tous, elle disparaissait au large, elle qui nous avait accueillis. Grâce elle, nous avions pu survivre… Qu’avons-nous fait pour lui montrer notre gratitude ? Rien. Non, pire que rien. Nous l’avons ravagée avec nos guerres incessantes. Cependant, après des siècles de guerres raciales, la paix est enfin arrivée. Nous avons joui de cette dernière, nous l’avons préservée et nous avons essayé de nous racheter pour nos erreurs passées. Hélas en vain…


Je me souviens encore de cette journée, où mes yeux plein de larmes fixaient avec une infinie tristesse, cette terre que nous n’avons su défendre.

Affligé par leur défaite, le deuil de leur mort et la perte de leur terre, les expatriés quittèrent la terre des dragons aujourd’hui terre des Chimères. Mais pour aller où ? L’errance une fois de plus les attendait sur ces eaux inconnues. Tels leurs ancêtres, ils allaient devoir subir cette épreuve. Les trois races y survivraient-elles ? Leur unité y survivrait-elle ? Ou trouveraient-ils tous la mort à bord de leur embarcation ?

Je me souviens de ce jour terrible où le désespoir avait saisi nos âmes. Au plus profond de nous, nous l’avions tous senti. Une chose effroyable venait de se produire. En provenance de cette terre que nous avions quittée, des flots de lumières éclairèrent la nuit. Parcourant le ciel, une aurore boréale, fleuve de lumière à même le ciel, se répandit jusqu’à l’horizon. Nous sentîmes la magie déborder en nous. Ce spectacle nous fascina et nous terrifia à la fois. Le souvenir douloureux des Chimères fit surface. Peu importe où nous irions, elles nous traqueraient. Si l’océan n’aurait pas notre peau, eux l’auraient.

Les jours suivants, les lumières dans le ciel obscur de la nuit furent effroyables. La magie déborda et l’océan sembla devenir fou. Une tempête frappa la flotte des rescapés. De nombreux bateaux coulèrent, de nombreuses vies furent perdues. Le voyage n’aurait probablement pas la fin escomptée.

Je me souviens de ce jour, alors que je m’apprêtais à sauter par-dessus bord, où j’entendis un terrible rugissement. Les dragons, libres et liés, qu’on pensait partis pour toujours réapparurent et pointèrent leurs griffes vers le sud. Le destin ne nous avait pas abandonnés, l’espoir renaissait alors dans nos cœurs.

Après plusieurs mois de navigation plein sud, une voix s’éleva. Puissante et émue. La terre, non, les terres étaient en vue. Plusieurs îles apparaissaient à l’horizon. Et dans l’esprit de tous les rescapés résonnèrent deux mots : L’archipel Tiamaranta.

Sans attendre, la flotte mit le cap sur la plus grande de ses îles où ils débarquèrent.


avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: Contexte : La découverte de Tiamaranta

le Dim 4 Juin - 20:18

La découverte de l'archipel de Tiamaranta


La terre ! La terre était en vue ! L’espoir fit son retour au sein de toutes les âmes abritées par la flotte. Sans attendre, ils se dirigèrent vers cette terre salvatrice et accostèrent. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’accostage jeta un froid. Dans tous les sens du terme. De la glace, voilà ce qu’était cette terre. De la glace, rien que de la glace, une immense et épaisse calotte polaire stérile de toute vie. Le vent glaçait les os, risquant de provoquer des gelures. Du ciel, il ne cessait de tomber de la neige et le soleil était obstrué par les nuages. La visibilité était mauvaise. Les conditions de vie y seraient bien trop rudes. Si les vampires pouvaient s’y faire, ce n’était pas le cas des elfes et des humains et sans ces derniers les vampires ne sauraient survivre. C’est alors que le ciel se dégagea. La tempête de neige cessa quelques instants pour découvrir au loin de grandes chaînes de montagnes.

Sans attendre, les exilés reprirent la mer pour explorer les côtes de cette nouvelle terre. De la glace, rien que de la glace. Jusqu’au moment où ils dépassèrent les montagnes. C’est alors qu’elle apparut. De la terre, de la terre ferme, de la véritable terre ! Avec de la végétation. Avec de la neige et un froid important, mais la vie était présente. Une vaste toundra polaire s’offrait aux rescapés de la haute mer.


Le 4 février de l’an 1761


Les Elfes, Vampires et Humains semblent avoir enfin trouvé leur nouvelle terre d’accueil après huit mois d’errance sur l’océan.


Février & Mars de l’an 1761


Les deux premiers mois qui suivirent l’arrivée sur l’archipel de Tiamaranta furent consacrés à la création d’un campement provisoire en l’attente de construction future, ainsi que l’exploration de la terre nouvellement découverte. Il s’avéra rapidement que la terre ne faisait à peine un tiers de la taille de leur ancien continent et qu’elle était aux trois quarts composée d’un inlandsis. Cette terre s’apparentait plus à une vaste île qu’autre chose. Les tensions déjà présentes ne tardèrent pas à s’aggraver. L’endroit était bien trop petit pour accueillir les trois peuples. Alors que les esprits échauffés commençaient à envisager la possibilité d’en venir aux armes pour régler ce problème, un navigateur humain fit une découverte. Cet endroit ne s’appelait pas l’archipel de Tiamaranta pour rien et quatre îles furent découvertes.


Août de l’an 1761


Quatre mois passèrent après la découverte des nouvelles îles de l’archipel. Elfes, Vampires et Humains parvinrent à calmer temporairement les tensions naissantes pour les explorer en vue de signer un traité de partage de territoires pour permettre à chaque peuple d’y fonder leur royaume.

Alors que le mois d’août se terminait, un accord fut enfin trouvé. La première île où la flotte a débarqué fut cédée au peuple vampirique et nommée Nyn-Tiamat. La deuxième île découverte, située au centre de l’archipel fut déclarée zone neutre et nommée Tiamat. La troisième île située à l’ouest fut cédée au peuple des hommes et nommée Calastin. La quatrième île découverte, située au sud de la première, fut cédée au peuple elfique et nommée Keet-Tiamat. La cinquième île située entre Calastin et Keet-Tiamat fut elle aussi déclarée zone neutre et nommée Nethéril.


Jusqu’à avril de l’an 1762


Les trois races désormais séparées sur trois îles différentes durent faire face à la réalité de leur nouvel habitat. L’archipel de Tiamaranta était de loin différent en de nombreux points à leur ancienne terre. La magie y était puissante, la faune et la flore y étaient différentes… et hostiles.

Afin d’installer leur peuple et reconstruire leur civilisation détruite, tous durent faire face à l’hostilité des créatures habitant cette région inédite. Plus horribles les unes que les autres, différentes d’une île à l’autre. Luttant pour leur survie, poussée à une exploration plus minutieuse de leurs territoires pour comprendre l’origine de ces créatures, sur chaque île une découverte majeure fut faite. Que cela soit au milieu d’une jungle, au sommet d’une montagne ou au fond d’une grotte, des ruines furent découvertes.

Traces d’une civilisation oubliée ? D’une autre création des Dieux ? Nul ne le sait. Mais au sein de l’archipel de Tiamaranta sommeille un secret. Un secret qui pourrait bien sauver le destin des Elfes, des Vampires et des Humains face aux Chimères.


Mois d’Avril-Mai-Juin de l’an 1762


Un violent évènement a eu lieu sur l’île de Calastin. De vives tensions ont chahuté le pouvoir royal de l’empereur Nolan Kohan depuis l’arrivée sur l’archipel. Ce qui lui est reproché sont les agissements de sa lignée, de son père et du cousin de ce dernier dont les disputes pour la couronne ont scindé la race humaine en deux royaumes. Ce schisme a été vu par beaucoup comme un affaiblissement de la suprématie humaine en raison d’intérêts privés. Beaucoup voient désormais la lignée des Kohan comme un symbole d’égoïsme et d’affaiblissement de la race humaine. Mais les tensions n’ont pas pour unique origine les déboires de la famille Kohan. Les Caladoniens attachés à leur indépendance vis-à-vis du royaume humain ont voulu la conserver et se sont donc opposés au pouvoir royal. Les Almareniens , grands perdants de la guerre du Néant, ont vu dans ce nouveau départ une chance de faire renaître une partie de leur tradition. Et les Glacernois, floués par les traités de paix des trois races, contraints de céder leurs montagnes aux elfes, se sont eux aussi détournés de la lignée royale. Alors que l’humanité construisait ses premières cités, le sud de l’île de Calastin se révolta. Des batailles eurent lieu entre le nord sous contrôle du pouvoir royal et le sud sous contrôle d’une coalition de cités ayant décidé d’obtenir leurs indépendances. Mais les combats tournèrent court et un cessez-le-feu fut signé. Deux royaumes se dressent l’un contre l’autre sur l’île de Calastin : Le royaume Sélénien et le Royaume des cités libres.


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum