Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

[Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:11

Seul, ne comptant que sur nous-mêmes, nous nous sommes rendus au-devant de l’ennemi et l’avons mis en échec. Cependant, nous ignorons encore les conséquences de notre action. Alors que le combat se terminait, le temple du néant dans lequel nous nous trouvions s’est effondré sur lui-même. Afin d’éviter la mort, nous n’avions d’autres choix que de plonger dans la faille qui venait tout juste de s’ouvrir.

De l’autre côté se trouvent des plaines dont le sol est recouvert d’un nuage. Une végétation aussi luxuriante qu’inédite se dresse devant nous. À l’horizon, un mur semblant toucher le ciel s’élève. Le silence règne en maître en ce monde, seulement déranger par quelques … sifflements.

INTRIGUE : Les ruines des dieux. Le 1 Décembre an 7 du quatrième âge

Les joueurs disposent d'un délai de 3 jours pour poster à compter de la réception des directives. Nous vous encouragerons même à poster plus vite encore si vous le pouvez (l’intrigue n’en sera que plus développée).  Les RP d’intrigue sont prioritaires sur tous les autres rp normaux.


  • Kälyna Vallaël
  • Arya Vallaël
  • Ilyanth Neolenn
  • Alford Gorder

L'ordre pourrait changer à tout moment. Verith n'a pas d'ordre prédéfini et peut poster à tout moment si cela s'avère nécessaire.


Spoiler:


Petite explication sur le mode de jet de dés. Il s’agit d’un dé allant de 0 à 100.

Niveau pour les compétences physique, mentale et combat:

Aucun niveau : 0-5
Catastrophique : 0-15
Très faible : 0-25
Faible : 0-35
Moyen : 0-45
Bon : 0-55
Très bon : 0-65
Maître : 0-75
Grand maître : 0-85
Exceptionnel : 0-95

Niveau pour la magie:

Mage très faible : 0-25
Mage faible : 0-35
Mage correct : 0-45
Mage puissant : 0-55
Mage très puissant : 0-65
Maître-mage : 0-75
Grand-maître-mage : 0-85
Mage exceptionnel : 0-95

Explication : il faut donc faire un score compris entre ces deux valeurs pour réussir l’action. Si le score le dépasse, alors l’action n’est pas réussie.

Les réussites critiques sont comprises entre 0 et 5.
Les échecs critiques sont compris entre 96 et 100.

La réussite critique entraine une conséquence positive (comme un bonus ou une attaque plus puissante suivant la situation) l’échec critique entraine une conséquence négative (comme un malus où une blessure suivant la situation).

L’environnement et les événements extérieurs peuvent influer sur le score à atteindre, en bon comme en mauvais (Ex : état physique, climat, nombre d’ennemi ou d’allié, l'action à faire, ect…), au travers d'un bonus ou d'un malus.


Dernière édition par Le conteur le Dim 13 Aoû - 21:04, édité 2 fois

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:15
Suite directe de => : Intrigue : Vivre à l'ombre du danger

Kälyna Vallaël, Arya Vallaël, Ilyanth Neolenn, Alford Gorder ont plongé dans la faille menant au plan Astral par l'intermédiaire de Verith. Le passage est instable en raison de sa création récente et de la confrontation du Néant et de la Haute magie. Le groupe est violemment secoué par des turbulences.

.: Jet 1 :.

Kälyna Vallaël

Compétence utilisée : Agilité niveau Très bon. Taux de réussite 65.

Modificateurs =>

- Race = Elfe: +5
- Objet "Bottes de chasse" = Bonus Up 1 niveau : +10

Total taux de réussite :  80

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 80 ou moins réussite.
- 81 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 2 :.

Arya Vallaël

Compétence utilisée : Agilité niveau Bon. Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = Elfe: +5

Total taux de réussite :  60

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 60 ou moins réussite.
- 61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 3 :.

Ilyanth Neolenn

Compétence utilisée : Agilité niveau Bon. Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = Elfe: +5

Total taux de réussite :  60

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 60 ou moins réussite.
- 61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 4 :.

Alford Gorder

Compétence utilisée : Agilité niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateurs =>

- Race = Vampire : +5
- Objet "Armure du chat" = Bonus Up 2 niveau : +20

Total taux de réussite :  65

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 65 ou moins réussite.
- 66 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 5 :.

Verith

Compétence utilisée : Agilité niveau Bon. Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = Dragon: +10

Total taux de réussite :  65

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 65 ou moins réussite.
- 66 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.


Dernière édition par Le conteur le Lun 19 Juin - 0:17, édité 2 fois

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:15
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat:

Kälyna Vallaël => Réussite
Arya Vallaël =>Réussite
Ilyanth Neolenn => Echec
Alford Gorder =>Réussite
Verith => Echec

Les turbulences sont violentes. Verith est balloté dans tous les sens. Il perd prise sur tout le monde. Fort heureusement, Kälyna, Arya et Alford parviennent à s’agripper à lui. Ce n’est pas le cas d’Ilyanth …

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:21
Kälyna Vallaëll

Le rire de Kälyna s’était fané sous le chant de l’ancien ami du baptistrel ardent. Si pour ce dernier Ascheritt ou désormais Vehasiel n’était pas détesté, pour la dame blanche cela en était autrement. Chimère exécrable, profiteuse, nuisible… Il n’y avait pas de mots assez puissants pour décrire l’aversion qu’elle avait à l’égard de ce nouvel ennemi. En plus de le voir être détruit, une flamme brûlait de le voir englouti de désespoir où tous ses plans seraient anéantis un par un. Elle y verrait… Et quelque chose lui disait que ce groupe à laquelle elle appartenait aujourd’hui en serait également le chef d’orchestre.

En effet, le portail que désirait ouvrir Vehasiel au sein du temple de Néant venait d’être détruit à la plus grande frustration de la Chimère. Victoire? Qu’une petite si on voulait le considérer ainsi, car le danger était toujours présent. La confrontation magique que personne ne pouvait voir la source aussi bien que la mage d’exception se transforma en un déséquilibre énergétique. Le sol trembla, les colonnes s’effondrèrent et ce qui servait de plafond aurait fait des crêpes de nos aventuriers si une gigantesque silhouette écarlate n’avait pas attrapé Kälyna, Arya, Alford et Ilyanth pour passer à travers une sorte de faille là où se tenait un instant d’avant le portail.

Tenue par la patte de Verith, Sombréclat n’eut pas de mal à ressentir toutes les violentes turbulences. Elle s’accrocha du mieux qu’elle put, mais le dragon rouge était secoué dans tous les sens! Eux aussi… Mais l’air glissait facilement sur leur petite masse si on faisait la comparaison face au géant. Ce sont les bourrasques qui gagnèrent, car Verith lâchèrent ses passagers.

La dernière chose dont l’ancienne prêtresse se rappelait était une main blanche qui parvenait à s’accrocher à un doigt rouge. Ensuite, plus rien et tout était devenu noir. Lorsque l’or fut libéré de ses geôliers, un éclat formé d’un mélange de curiosité, d’émerveillements et de méfiance s’y glissa. Kälyna se redressa sur le sol couvert d’une mystérieuse brume et cligna à nouveau des paupières. Était-elle en train de rêver? La végétation était luxurieuse et des plus colorées. C’était exotique. Jamais elle n’avait vu quelque chose de tel. L’endroit et les odeurs ne lui disaient rien du tout. Nul besoin de se pincer pour savoir que ce n’était pas un songe… Mais ça paraissait si irréel!

En un bond, elle se trouva sur ses pieds. L’idée qu’elle venait de s’écraser et qu’elle aurait pu avoir quelque chose de cassé ne lui avait même pas effleuré l’esprit tant ce dernier se sentait euphorique. Kälyna se sentait si bien! Comme jamais… Ce qui se rapprochait le plus de ce sentiment, c’était de se trouver aux côtés de cet inoubliable dragon blanc que personne n’aimait sauf une…

Ses pas de danse la menèrent joyeusement à sa sœur dont elle offrit un sourire et une main blanche.

« Rien de cassé, Sylmaë? »
(En elfique)

L’or vint ensuite caresser le vampire qui reprenait également conscience et se tourna plutôt vers le Feu de l’Ire. Voix Ardente étant manquant. Nulle inquiétude ne vint abimer les traits sereins de son visage.

« Nous ne sommes plus en Armanda. »

   
Directives:
Il y a quelques minutes encore, Kälyna et le reste du groupe se trouvaient en Armanda, au sein du temple du Néant, aux prises avec un ennemi puissant, au centre d’une confrontation magique qui les dépasse. Puis, quelque chose s’est produit : un terrible déséquilibre énergétique. Le portail de Vehasiel a été détruit puis le temple s’est effondré sur lui-même. Face à ces évènements, Verith vous à tous attrapés et a sauté dans une sorte de faille qui s’est ouverte là où se tenait le portail.

À l’intérieur de la faille, de violentes turbulences vous ont secoué dans tous les sens. Verith est le plus touché en raison de sa taille et vous lâche tous. Kälyna parvient néanmoins à s’accrocher à lui.

L’elfette perd ensuite connaissance.

Lorsqu’elle se réveille, Kälyna est étendu au sol, dans un endroit qu’elle ne connait absolument pas. Le sol est recouvert d’une petite couche de brume. La végétation alentour est … totalement inconnue, très colorée, très exotique. Des odeurs inconnues parviennent à ses narines. Mais ce qui frappe le plus Kälyna c’est qu’elle se sent extrêmement bien ! Elle se sent légère et pleine d’énergie. La magie ici est omniprésente. En tant que puissante magicienne elle se sent presque euphorique sous cette magie abondante. Elle réalise alors qu’elle n’est pas en Armanda, car en Armanda il n’y a aucun endroit semblable sinon elle l’aurait sentie.

Non loin d’elle se trouve Alford, Arya et Verith allongés sur le sol en train de reprendre conscience.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:22
Verith

¤ L'autre monde ¤

Lorsque Verith rouvrir les yeux, il était de l’autre côté de la faille. Allonger sur le dos, il avait mal partout comme s’il venait de livrer un combat féroce contre un ancestral. Que s’était-il passé déjà ? Les souvenirs revinrent lentement au dragon rouge. Armanda, les Chimères, Vehasiel, le portail, Alford, la faille, l’effondre du temple, puis lui sautant dans la faille en saisissant les bipèdes pour échapper au plafond qui lui tombait dessus. Quelle idée stupide il avait eue, mais elle restait moins stupide que celle de rester dans le temple pour mourir. Le colérique lâcha un grognement roula sur le côté avant de se remettre sur le ventre avant de se redresser. Il étendit les ailes, s’assurant qu’il n’avait rien de casser.

Le regard doré du colosse grenat se posa sur le paysage face lui. Une brume blanche, semblable à du coton, couvrait le sol de quelques centimètres. Autour d’eux, une végétation luxuriante et inédite. Ainsi que … le silence. Le rouge se retint de ne pas lâcher un soupire, ne voulant pas crier victoire trop vite.

« Nous ne sommes plus en Armanda. »


« Finement observez, Sombréclat. Nous sommes dans un endroit encore pire et dangereux que le vieux continent. »


Un frisson désagréable parcourut les écailles de Verith alors que les souvenirs de son dernier passage ici lui revenaient. Non, calme, il devait rester calme.

« Mais dans notre peine, nous avons de la chance, au moins nous sommes parvenus à éviter une mort certaine lors de l’effondrement … Peut-être pour connaitre un sort pire encore. Nous sommes dans le plan Astral. C’est ici que vivaient les Esprits. Et c’est ici que vivent les Chimères. Rester sur vos gardes, nous sommes encore en territoire ennemi. Vérifier vos colliers et tâcher de rester calme. »


Le grand rouge se redressa, se mettant sur ses pattes arrière, tout en tendant son museau le plus haut possible avant de commencer à regarder autour de lui.

« Il faut trouver au plus vite un moyen de retourner sur le plan physique, ou à défaut un endroit où nous mettre à l’abri. »


Les naseaux du colérique humèrent l’endroit, cherchant un effluve familier qui le conduirait. Dire qu’il chercha ça alors qu’il haïssait profondément les propriétaires des lieux. Il finit par trouver l’odeur qu’il cherchait, mêler à d’horribles effluves qui n’annonçaient rien de bon.

« Hâtons-nous, chaque seconde que nous passons ici à son importante. »


Le museau de Verith se tourna vers les bipèdes. Il les compta, étaient-ils tous là ? Un, deux, trois et … Trois ? Il n’y en avait que trois ? Où était passé le quatrième ? La mémoire revint au grand rouge, il se souvint avoir été secoué dans tous les sens, il se souvint avoir lâché sa prise sur les bipèdes. Avaient-ils été séparés à ce moment-là ? Mais dans ce cas-là où avait bien pu atterrir le chantefeu ?

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:23
Alford Gorder

Par la peste… Alford lorsqu'il reprit conscience se rappela très bien ce qui s'était passé juste avant. Le moment où sa petite idée avait permit d'empêcher une catastrophe certainement et celui où Verith l'avait saisit brusquement pour bondir dans un portail… Ensuite, il s'était surtout souvenu du chaos et des gros efforts qu'il avait fait pour rester accroché à son protecteur envers et contre tout alors que les éléments s'étaient déchaînés contre eux. Le noble saurien écarlate n'étant pas arrivé à garder sa prise sur Gorder, ce dernier avait donc dû y donner du sien pour ne pas être envoyé valdinguer dans les airs… Puis ensuite, il s'était évanoui… Et alors que tout ce qui s'était passé juste avant lui sembla bien irréel, en constatant que les deux elfettes et le dragon rouge étaient là, il en conclut que non…

Et… Où se trouvaient-ils ? Gorder n'arrivait pas à être à l'aise malgré le fait que l'endroit où ils se trouvaient avait l'air féerique. Peut-être parce que la végétation et les odeurs environnantes étaient totalement inconnues ? Il n'y avait pas besoin de plus en tout cas pour que le vampire sente que tout ceci était dangereux. L'inconnu est toujours source de périls après tout, car on ne sait pas à quoi s'attendre et ainsi se plonger dans celui-ci est sans conteste la meilleure façon de se faire surprendre très désagréablement… Il se préparait donc au pire et son instinct de survie prenait le contrôle comme chez tout bon prédateur. Priorité, s'assurer d'être en sécurité, ensuite il demanderait sans doute à son protecteur s'il pouvait manger car il avait bien mérité un bon repas et le doux goût du sang humain dans sa gorge. Et certes il était encore plutôt gavé, mais n'était-ce pas le dragon qui avait insisté pour qu'il boive le plus possible ? Mais d'abord sécurité. Le vampire qu'il était savait qu'il était en danger et se préparait donc à devoir y faire face en priorité... Un bon prédateur doit sécuriser les alentours avant de pouvoir se reposer après tout...

Et en dehors de cela, les autres semblaient aller bien… Où se trouvait l'elfe chanteur d'ailleurs ? Où se trouvait-il ? Pensa le vampire tout à coup angoissé en observant les environs avec une grande attention, il n'avait pas remarqué qu'à un quelconque moment celui-ci s'était séparé d'eux et tout à coup, le vampire ressentit une certaine angoisse… Il fallait le retrouver ! Peu importe les douleurs qui parcouraient son corps et le fait qu'ils étaient maintenant dans un endroit inconnu et dangereux d'après ce que disait Verith. Ils devaient retrouver l'elfe, enfin… Quand ils sauraient quoi faire finit-il par conclure lorsque la logique vampirique reprit le dessus. Par contre, Gorder ne put que voir sa méfiance exacerbée lorsque le noble dragon rouge précisa qu'ils se trouvaient en territoire ennemi. Le vampire vérifia sinon machinalement si son collier était toujours là et… Ce dernier été détruit, mais plus dérangeant encore, il y avait encore ce cylindre qui sortait toujours de sa poitrine… Ce cylindre lumineux qui devait dégageer encore beaucoup d'énergie et évidemment le vampire se dit que ce ne serait pas forcément une bonne idée de continuer à l'exhiber étant donné ce qui s'était passé avant...

Le grand bretteur fit donc ce qui lui semblait le plus urgent alors que son esprit vampirique continuait à analyser froidement la situation très dangereuse dans laquelle ils se trouvaient tous. Il devait d'abord essayer de régler le problème de ce cylindre, l'ancien mercenaire qui n'avait aucune idée d'autres moyens de le faire fit donc au plus simple. Il saisit le cylindre de ses deux mains et tenta ensuite de l'enfoncer dans son corps… Après tout de ce qu'il comprenait, c'était une partie de lui, de ce fait… Autant faire en sorte qu'elle revienne à lui. Oui, ça lui semblait une excellente idée. De toute manière, il n'avait rien de mieux en tête et c'était toujours mieux que se balader avec ce truc exposé à l'air libre au risque que toutes les créatures probablement très dangereuses rôdant en ces lieux veulent sa peau à lui en particulier pour récupérer cela… Ensuite, il faudrait absolument retrouver l'elfe aux cheveux de feu… Mais d'abord, autant éviter une catastrophe si possible.






Directives :

Spoiler:
Il y a quelques minutes encore, Alford et le reste du groupe se trouvaient en Armanda, au sein du temple du Néant, aux prises avec un ennemi puissant, au centre d’une confrontation magique qui les dépasse. Puis, quelque chose s’est produit : un terrible déséquilibre énergétique. Le portail de Vehasiel a été détruit puis le temple s’est effondré sur lui-même. Face à ces évènements, Verith vous à tous attrapés et a sauté dans une sorte de faille qui s’est ouverte là où se tenait le portail.

À l’intérieur de la faille, de violentes turbulences vous ont secoué dans tous les sens. Verith est le plus touché en raison de sa taille et vous lâche tous. Alford parvient néanmoins à s’accrocher à lui.

Le vampire perd ensuite connaissance.

Lorsqu’il se réveille, Alford est étendu au sol, dans un endroit qu’il ne connait absolument pas. Le sol est recouvert d’une petite couche de brume. La végétation alentour est … totalement inconnue, très colorée, très exotique. Des odeurs inconnues parviennent à ses narines. Non loin de se trouve Kälyna, Arya et Verith allongé sur le sol en train de reprendre conscience.

Cet endroit n’est pas Armanda. Cet endroit est le plan Astral. Cet endroit est dangereux.

Mais l’attention du vampire est totalement détournée sur un autre évènement. À l’instant où le Verith a ordonné de vérifier les colliers, le vampire s’est tourné vers le sien. Il a alors pu remarquer deux choses. Premièrement, que son collier est brisé. Deuxièmement, qu’un cylindre lumineux sort toujours de sa poitrine et que beaucoup d’énergie s’en dégage. Que faire ?!

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:25
Alford parvient à faire rentrer le contrat originel en lui. Mais il est peut-être déjà trop tard. La formation de la faille a attiré quelques Chimères curieuses. Vont-elles repérer le groupe ?

.: Jet 1 :.

Verith

Compétence utilisée : Force mentale niveau Exceptionnel. Taux de réussite 94.

Modificateurs =>

- Race = Dragon : +10
- Collier Tarenth affaibli = Bonus : +5
- Émotion instable = Malus : - 10

Total taux de réussite : 94
Total taux de réussite critique: 9

Résultat =>

- 9 ou moins réussite critique.
- 94 ou moins réussite.
- 95 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 2 :.

Alford

Compétence utilisée : Force mentale niveau Maitre. Taux de réussite 75.

Modificateurs =>

- Race = Vampire : +5
- Ordre de Verith = Bonus : +10
- Collier Tarenth détruit = Bonus : -5

Total taux de réussite : 85

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 75 ou moins réussite.
- 76 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.


.: Jet 3 :.

Kälyna

Compétence utilisée : Force mentale niveau Maître. Taux de réussite 75.

Modificateurs =>

- Race = Elfe: +5
- Ordre de Verith = Bonus : +10
- Collier Tarenth affaibli = Bonus : +5

Total taux de réussite : 94
Total taux de réussite critique : 5

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 94 ou moins réussite.
- 95 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 4 :.

Arya

Compétence utilisée : Force mentale niveau Bon. Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = Elfe: +5
- Ordre de Verith = Bonus : +10
- Collier Tarenth affaibli = Bonus : +5

Total taux de réussite : 75

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 75 ou moins réussite.
- 78 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:26
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résutat : Réussite de tout le monde.

La brume au sol semble bouger comme si le vent passait dessus, puis plus rien.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:27
Arya Vallaël

Spoiler:
Il y a quelques minutes encore, Arya et le reste du groupe se trouvaient en Armanda, au sein du temple du Néant, aux prises avec un ennemi puissant, au centre d’une confrontation magique qui les dépasse. Puis, quelque chose s’est produit : un terrible déséquilibre énergétique. Le portail de Vehasiel a été détruit puis le temple s’est effondré sur lui-même. Face à ces évènements, Verith vous à tous attrapés et a sauté dans une sorte de faille qui s’est ouverte là où se tenait le portail.

À l’intérieur de la faille, de violentes turbulences vous ont secoué dans tous les sens. Verith est le plus touché en raison de sa taille et vous lâche tous. Arya parvient néanmoins à s’accrocher à lui.

L’elfette perd ensuite connaissance.

Lorsqu’elle se réveille, Arya est étendue au sol, dans un endroit qu’elle ne connait absolument pas. Le sol est recouvert d’une petite couche de brume. La végétation alentour est … totalement inconnue, très colorée, très exotique. Des odeurs inconnues parviennent à ses narines. Non loin de se trouve Kälyna, Alford et Verith allongé sur le sol en train de reprendre conscience.

Cet endroit n’est pas Armanda. Cet endroit est le plan Astral. Cet endroit est dangereux.

Parmi le groupe, seul le chantefeu manque à l’appel. Vous ne savez absolument pas où il est. Vous ne savez même pas s’il a atterri sur le plan Astral comme vous. Et à dire vrai, vous n’avez pas le temps de vous en préoccuper. Un frisson parcourt l’échine de l’elfette quand elle voit la brume bouger autour de ses pieds et qu’un semblant de sifflement se fait entendre avant de s’estomper. Il ne faut pas trainer dans le coin et Verith vous indique une direction, le Nord.

En vous avançant en direction du nord, Arya peut sentir quelque chose de solide sous ses pieds, comme les pavés d’une route. Autour d’elle, l’environnement change dès qu’elle cesse d’y prêter attention. Fleurs et arbres disparaissent et reparaissent, changeant de place.

Tout s’était passé trop vite. Pendant une minute, Arya avait crue voir son heure arriver avant d’être entrainé par Vertih dans une faille, vestige du portail. Le Temple du Néant avait laissé sa place à de très violentes turbulences et la jeune Vallaël avait eu toutes les peines du monde à rester accrocher au grand Rubis. Lui-même, d’ailleurs, avait semblé très secoué durant toute la … Traversée. Mais une turbulence, plus forte que toutes les autres, eut raison du dragon et Arya se sentit partir en arrière, ses pieds ne trouvant plus rien pour s’appuyer et ses mains cherchant désespérément une écaille à laquelle s’accrocher. Par la suite, ce fut le noir total.

Ce fut en un violent sursaut que Arya se redressa, ses doigts se resserrant autour de la faux qui gisait à ses côtés. Elle portait encore toutes les pièces de son armure et au travers des fentes de son heaume, elle observa ce paysage inconnu. Le sol était recouvert d’une couche de brume qui ne lui disait rien qui vaille tandis que la végétation alentours étaient… très colorée, luxuriante même. De nouvelles senteurs chatouillaient ses narines et elle se surprit à inspirer longuement, curieuse.

Kalÿna arriva dans son champ de vision d’un pas dansant. Elle semblait heureuse et cela fit plaisir à Arya, bien que leur situation ne se prêtait pas forcément à tant d’éclat. La cadette demeura silencieuse, l’observant, puis saisit la main blanche de laquelle elle s’aida. Une fois sur ses pieds, la Faucheuse prit le temps de bouger un peu avant de répondre, son sourire audible.

« Oui, ça va. Inutile de te retourner la question. »

Les doigts de la guerrière serrèrent doucement ceux de la Prêtresse, puis ses émeraudes se posèrent sur l’immense masse rouge qu’était Verith. Elle l’observa se remettre sur ses pattes, toujours aussi impressionnée par sa taille, avant qu’un immense frisson parcoure son corps à l’entente de l’endroit où ils se trouvaient.

« En plein dans la gueule du loup… » Fit sombrement la Rose Blanche, plus pour elle-même que pour les autres. Dans un ample mouvement, elle vint accrocher Elentari à son dos, toujours comme si l’immense lame ne pesait rien. « Le Chantefeu manque à l’appel. » nota Arya, mais le groupe n’avait pas le temps de pousser les recherches alentours et n’avait, d’ailleurs, aucun moyen de savoir s’il était bien arrivé dans le Plan Astral. Je me demande ce que cela fait de rester coincer entre le plan physique et le plan astral…

Un nouveau frisson parcouru ensuite l’échine de l’elfette lorsqu’elle se rendit compte que la brune bougeait autour de ses pieds. Sa main, imperceptiblement, s’était posée sur le manche d’Elentari et elle était prête à utiliser la lame… Mais le danger sembla s’estomper aussi rapidement qu’il était arrivé, la brume reculant comme poussée par un vent invisible. Au moins, son collier était intact, pas comme celui de Alford.

Le groupe prit la direction de ce qui devait être le nord, mais cela demeurait incertain. Sur ce plan, Arya n’avait aucun repaire et accordait sa confiance au Rubis pour les guider… Et tandis qu’ils marchaient, l’Elfette sentait quelque chose de dur sous ses pieds, comme s’il y avait une route pavée… Et il y avait ce décor …

« Il me semble que… Le décor change, que les arbres et les fleurs… changent de place dès que mon regard n’est pas directement posé dessus… »

Elle frissonna. Qu’était-ce donc encore ?

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:28
Ilyanth Neolenn

Tandis que le chantefeu tentait de faire échec au plan de Véhasiel qui consistait à ouvrir un portail d’énergie ; ce dernier disparut dans un vortex et surgit derrière l’elfe pour le saisir par la gorge, à l’aide de son bâton, afin de l’empêcher d’user de son pouvoir de Baptistrel…

Ilyanth était désarçonné par cette parade inattendue et ignorait comment se défaire de l’emprise de son ennemi, qui l’entraina à sa suite…C’est alors que des forces puissantes se déchainèrent, faisant trembler violemment le temple du Néant qui commença à s’effondrer…La chimère en profita pour fuir dans le siphon qu’elle venait de créer au centre du portail, grâce à son chant, abandonnant les aventuriers à leur funeste sort.
Conscient du terrible danger qui les menaçait, l’écarlate attrapa le Rhapsodien ainsi que ses autres compagnons et les emmena dans la faille qui venait de se former à l’endroit où se trouvait le portrait ouvert par Véhasiel.

Hélas, une fois à l’intérieur, les perturbations se révélèrent si fortes que Neolenn fut contraint de lâcher prise et sombra dans le vide, avant de perdre connaissance…
Lorsqu’il se réveilla, son corps était étendu sur le sol…Le maître barde se redressa sur un coude et jeta un regard inquiet autour de lui, c’est alors que celui-ci remarqua qu’il se trouvait étendu sur une fine couche de brume…

Autour de lui, se trouvait une végétation inconnue, composée de plantes et d’arbres aux formes étranges et inconnues…Leurs couleurs vives et chatoyantes ne ressemblaient à rien de comparable à ce qu’il avait vu auparavant…elles étaient d’une singularité rare et dégageait une mystérieuse beauté, à la fois fascinante et effrayante…

De même, les senteurs et les effluves parfumées qui chatouillaient ces narines lui étaient totalement inconnues…En humant ces odeurs nouvelles, ce dernier éprouvait une sensation d’étrangeté et ne parvenait pas à définir si elles étaient agréables ou déplaisantes…C’était juste…bizarre…

- Où suis-je ? se demanda-t-il en continuant à balayer les lieux du regard et en se relevant lentement.

Soudain, son cœur bondit dans sa poitrine et il s’aperçut de l’absence de ses comparses et du dragon…Effrayé, Ilyanth se mit à les appeler mais seul lui répondit l’écho de sa propre voix…

Que c’était-il passé ? La dernière chose dont le chanteur se souvenait était leur fuite éperdue du temple du Néant, leur plongée dans la faille qui venait de se former ainsi que les violentes secousses et sa chute…Puis, l'obscurité s'était emparé de son esprit et il venait de se réveiller seul, dans ce lieu inconnu et à nul autre pareil…

La peur et l’inquiétude commencèrent à sourdre dans cœur. Qu’avait-il bien pu advenir d’eux ? Etaient-ils morts ? Le chantefeu se refusait à admettre cette idée…Pour l’heure, sa seule certitude était le fait qu’il ne se trouvait plus sur Armanda, mais dans un endroit étrange qui demeurait un mystère…
Neolenn n’avait d’autre choix que de poursuivre sa route et partir à leur recherche. Mais quelle direction prendre ? Le Baptistrel observa avec attention l’environnement alentour, tentant de se repérer, en vain…

En levant la tête, ses prunelles aigue-marine distinguèrent un immense édifice, ressemblant à un gigantesque mur qui s’élevaient jusqu’aux cieux, obstrués d’épais nuages…A cette vue, le lié du feu sentit un frisson courir le long de son échine, tant cet univers lui semblait déroutant.

Dans une autre direction, il aperçut un brouillard opaque qui s’étendait également jusqu’à la voûte céleste…Vers où aller dans ce cas ?
Le chanteur était dérouté et se sentait comme captif au sein d’une mystérieuse prison. Toutefois, ce dernier décida de se diriger vers le brouillard opaque afin de l’inspecter de plus près.

Spoiler:
Il y a quelques minutes encore, Ilyanth et le reste du groupe se trouvaient en Armanda, au sein du temple du Néant, aux prises avec un ennemi puissant, au centre d’une confrontation magique qui les dépasse. Puis, quelque chose s’est produit : un terrible déséquilibre énergétique. Le portail de Vehasiel a été détruit puis le temple s’est effondré sur lui-même. Face à ces évènements, Verith vous à tous attrapés et a sauté dans une sorte de faille qui s’est ouverte là où se tenait le portail.

À l’intérieur de la faille, de violentes turbulences vous ont secoué dans tous les sens. Verith est le plus touché en raison de sa taille et vous lâche tous. Ilyanth ne parvient pas à s’accrocher à lui et est projeté au loin.

Le chantefeu perd ensuite connaissance.

Lorsqu’il se réveille, Ilyanth est étendu au sol, dans un endroit qu’elle ne connait absolument pas. Le sol est recouvert d’une petite couche de brume. La végétation alentour est … totalement inconnue, très colorée, très exotique. Des odeurs inconnues parviennent à ses narines. Mais ce qui frappe le plus Ilyanth se sont les vibrations de cet endroit. Elles sont fortes et totalement inconnues, avec des notes inédites. Face cet orchestre étranger les sens de Baptistrel d’Ilyanth sont surexploités si bien qu’il en a le tournis. Il réalise alors qu’il n’est pas en Armanda. De plus, une chose est sûre, il ne pourra pas compter sur ses capacités de chanteur pour s’orienter.

Ilyanth peut également remarquer qu’il est tout seul. Alford, Kälyna, Arya et Verith ne sont pas là.

Que faire ? Que penser ? Où aller ?

Autour de lui, l’environnement se ressemble, il n’y a aucun point de repère. Le chantefeu parvient néanmoins à distinguer deux choses. D’un côté, en levant la tête, il peut distinguer un gigantesque édifice qui ressemble à un mur et qui monte jusqu’au ciel. Ciel qui est par ailleurs obstrué de nuage. Et d’un autre côté une sorte de brouillard opaque qui s’élève aussi jusqu’au ciel.

Vers où se rendre ?

- Le mur ?
- Le brouillard ?

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:29
Kälyna Vallaël

Ici, la magie était omniprésente et c’était une sensation euphorique qui était impossible à décrire à ceux qui n’en savait rien. Toutefois, le visage blanc de la prêtresse s’assombrit et reprit ses traits sévères habituels.

« Ne restons pas ici. Allons-y. »

C’est un ordre qu’elle savait que ses compagnons écouteraient sans protester, surtout que Verith allait également en ce sens. Un long frisson parcourut l’échine de l’elfette lorsqu’elle remarque que l’étrange brume autour de ses pieds bougea et non, ce n’était pas le vent. Le danger rôdait dans ce monde qui leur était inconnu et dont ils n’avaient pas leur place. Le Plan Astral recelait de nombreuses surprises et sans la présence des Esprits, qu’était-il venu de ce monde qui était le leur? Danger et mort les attendaient. Il valait mieux être prêts à tout. Déchirée entre ce sentiment de vouloir rester indéfiniment en ce lieu magique et celui de repartir le plus rapidement possible, c’est cette deuxième option qui gagnait. Kälyna n’aimait pas les hautes végétations qui les entouraient et voir ce qu’on pouvait appeler « ciel » être caché par ces longues branches aux feuillages multicolores. Qui sait ce qu’il arrivait si on touchait à cette jolie fleur mauve qui trônait tout en haut de cet immense arbre?

Elle hâta le pas lorsqu’un sifflement déchira la tranquillité des lieux pour finalement laisser la place à la musique de leur pas silencieux. Les Chimères n’étaient pas loin. Elles guettaient. Les avaient-elles remarqués et s’amusaient à leurs dépens comme un chat le ferait avec une petite mouche? Que savait-on des Chimères? En tout cas, suffisamment pour se dire qu’on ne voulait pas être remarqués et que les événements ne seraient pas joyeux si c’était le cas. C’était inquiétant. À ajouter à cela, il y avait ce qu’Arya avait remarqué et qui se confirmait au fil de leur marche : l’environnement changeait. Comment ne pas se perdre ? Facile… En étant déjà perdu. Quelqu’un savait-il où ils étaient et où ils devaient aller? Comment retrouver le maitre chanteur avec tout ça? Pas que le devenir d’Ilyanth inquiétait la prêtresse, mais puisqu’ils étaient venus à cinq, ce serait bien qu’ils repartent à cinq. Quoique… tant que c’était à trois, voire à deux, c’était ça qui lui apparaissait l’essentiel.

« Ne parlait-on pas d’un portail dans le désert d’Esfelia, dans la ville des Protégés? »

L’ancienne Théocrate ne l’avait jamais emprunté, mais les rumeurs étaient plus que réelles. Dans la ville de Sandur, il y avait eu un portail qui menait au Plan Astral. Où exactement dans le royaume des Esprits? L’ennemie ne savait pas et cette information ne lui avait pas paru essentielle à leur mort, à la guerre de Sandur et encore moins suite à sa capture. Mais y avait-il moyen de le retrouver et de le réactiver? Était-il seulement encore fonctionnel? Avec cet ancien Protégé amnésique de vampire, Kälyna doutait avoir la réponse qu’elle désirait. Maintenant, la présence de la Voix Ardente lui aurait plu afin d’assouvir sa curiosité. Où avait-il bien pu atterrir?

Se déplaçant en ligne droite et ce après de longues minutes qui se transformèrent certainement en heures, les arbres finirent par se faire moins grands et moins présents. Une haute formation gris pâle s’éleva majestueusement à l’horizon.

« Un mur?! »

Le groupe était encore très loin de l’avoir atteint. Mais il se dressait sur toute sa longueur en ce qu’on pouvait extrapoler être un gigantesque cercle et touchait le ciel. Qu’était-ce? La palissade du royaume de l’un des Esprits?

Ça ne servait à rien de rester là à ne pas bouger. Le groupe reprit donc son avancée et sans comprendre comment, Kälyna tomba au sol. Son sens de l’équilibre défaillait! Le côté rassurant, ou pas, c’était que les autres étaient également affectés par ce déséquilibre. Le corps gracile de Sombréclat ne voulait rien savoir. Il lui était impossible de se redresser. Comprenant qu’il n’y avait rien à faire ou enfin, ne désirant pas épuiser son énergie en vain contre ce mystère, Kälyna resta au sol et chercha à comprendre ce qu’il pouvait bien se passer. Était-ce simplement que les lois armandéennes de la physique ne s’appliquait plus?



Directives:
À peine arriver qu’il faut déjà se mettre en route. Verith ne semble pas vouloir s’attarder ici et il a raison. Un frisson parcourt l’échine de l’elfette quand elle voit la brume bouger autour de ses pieds et qu’un semblant de sifflement se fait entendre avant de s’estomper. L’ennemi est déjà là, vous être sur le fil du rasoir, un faux mouvement pourrait suffire à être repéré et subir une attaque. Pour ne rien arranger, Arya fait remarquer que l’environnement est changeant. Mieux vaut rester vigilant pour ne pas se perdre sans quoi l’elfette risquerait d’errer ici pour l’éternité, à condition de ne pas se faire attraper par une Chimère entre temps.

Le chantefeu manque toujours à l’appel, mais seul le vampire semble s’en émouvoir. Il a l’air nerveux.

Vous marchez. Vous marchez pendant longtemps. Au fur et à mesure que vous vous avancez vers le nord, Kälyna remarque apparaitre à l’horizon un mur. Un gigantesque mur qui s’élève jusqu’au ciel.

Que fait Kälyna ? Que dit-elle ? Propose-t-elle quelque chose ?

Au bout d’un certain moment, Kälyna tombe au sol sans comprendre pourquoi, enfin si, elle est totalement déséquilibrée. Elle n’est pas la seule, dans cas puisque tous les autres tombent également au sol, sans parvenir à se redresser. Vos corps semblant avoir perdu toute notion de l’équilibre.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:30
Alford Gorder

Bien évidemment, l'avis général, un avis qu'Alford partageait d'ailleurs était qu'il ne fallait pas s'attarder ici. Ne serait-ce que pour la bonne raison qu'il était rarement une bonne idée de rester trop longtemps à un endroit dangereux, mais aussi qu'il faudrait partir tôt ou tard à la recherche du chantefeu. Même si visiblement cette dernière idée ne semblait pas être tant une priorité que cela pour les autres…

Ce qui pouvait se comprendre d'une certaine manière, de toute façon Alford était bien trop à cran à cause de son instinct de survie somme toute vampirique pour se concentrer longuement sur ce genre de réflexions. Ce car il était certain qu'à chaque instant un ennemi d'une nature plus ou matérielle pouvait surgir de n'importe où... D'ailleurs, c'est dans cette optique, celle que si un ennemi apparaissait il ne serait pas forcément matériel ou tuable que le vampire avait prit en main son arbalète et avait armée celle-ci avec un carreau hurleur. À défaut de pouvoir tuer quoi que ce soit, il espérait ainsi pouvoir le terroriser histoire d'avoir le temps d'agir juste après… Et dans le meilleur des cas, si c'était tuable. Un carreau hurleur pouvait aussi bien transpercer de part en part quelqu'un qu'un projectile classique.

Et visiblement, il avait bien fait, car tout à coup, un frisson parcourut l'échine de Gorder qui vit la brume commencée à bouger autour de ses pieds, ce alors qu'un sifflement se fit entendre temporairement, témoignant sans aucune doute que l'ennemi ne se trouvait pas loin d'eux. L'une des elfes ne manqua pas d'ailleurs de faire remarque que l'environnement autour d'eux était changeant, ce qui n'était pas rassurant et Alford ne put en conclure que la seule attitude raisonnable ici était la vigilance absolue et parfaite. Mais aussi la discrétion...

Et c'est ainsi observateur des alentours, calme et surtout très vigilant que Gorder marcha pendant un long moment en compagnie du reste du groupe. Le vampire étant pleinement concentré sur sa survie, sur celle des autres et si possible sur le fait de retrouver cet elfe. Car s'il voulait sortir d'ici, il vaudrait mieux après tout qu'ils soient là pour s'entraider… Ce serait après tout un sort peu enviable pour n'importe lequel d'entre-eux de se retrouver isolé au milieu de ces contrées hostiles, un sort auquel était en train de goûter le baptistrel malheureusement...

Quant au mur qu'ils ne tardèrent pas à voir à l'horizon, Alford se contenta de le regarder avec une certaine curiosité, mais il ne commenta pas spécialement la chose. Il était trop ignorant à ce sujet à cause de son amnésie et sans doute trop jeune en tant que vampire pour vraiment avoir grand-chose d'intéressant à dire là-dessus après tout.

Puis tout à coup ! L'ancien mercenaire et tout le reste du groupe tomba au sol, enfin disons plutôt que tout le monde fut déséquilibré et ne manqua pas de se vautrer à terre plus ou moins lourdement. Gorder qui avait gardé tant bien que mal son arbalète dans les mains se retourna assez péniblement pour être dos à terre et remarquer peu à près le baptistrel qui est en train de chanter en s'approchant d'eux. Avant même d'envisager le fait qu'il soit content que l'elfe soit encore en vie ou même qu'il soit peiné que celui-ci soit à première vue à l'origine de ceci, l'esprit vampirique de Gorder fit un froid travail analytique... Et un calcul simple.

Il était tomber à terre tout à coup en ayant perdu son sens de l'équilibre, il sentait son esprit s'engourdir et comme par hasard, c'est à ce moment qu'il voyait l'elfe revenir et ce alors que celui-ci chantait, ce dernier était donc probablement la source de tout ceci. Le vampire tenta donc immédiatement et instinctivement de pointer son arbalète dans la direction de l'elfe, non pas dans l'optique de tirer sur ce dernier ce qui pouvait être compliqué sur l'instant, mais celle de le faire paniquer par l'intermédiaire du carreau hurleur, ainsi quand il eut pointé son arbalète dans une direction convenable, Gorder libéra le projectile de son arme dans l'intention de distraire l'elfe plus ou moins fortement pour ensuite en profiter pour le neutraliser sans trop le blesser si possible. En supposant bien entendu que si son idée marchait, ils seraient à nouveau libre de leur mouvement...






Directives :

Spoiler:
À peine arriver qu’il faut déjà se mettre en route. Verith ne semble pas vouloir s’attarder ici et il a raison. Un frisson parcourt l’échine du vampire quand il voit la brume bouger autour de ses pieds et qu’un semblant de sifflement se fait entendre avant de s’estomper. L’ennemi est déjà là, vous êtes sur le fil du rasoir, un faux mouvement pourrait suffire à être repéré et subir une attaque. Pour ne rien arranger, Arya fait remarquer que l’environnement est changeant. Mieux vaut rester vigilant pour ne pas se perdre sans quoi le vampire risquerait d’errer ici pour l’éternité, à condition de ne pas se faire attraper par une Chimère entre temps.

Le chantefeu manque toujours à l’appel, mais cela ne semble émouvoir personne en dehors du vampire.

Vous marchez. Vous marchez pendant longtemps. Au fur et à mesure que vous vous avancez vers le nord, Alford remarque apparaitre à l’horizon un mur. Un gigantesque mur qui s’élève jusqu’au ciel.

Que fait Alford ? Que dit-il ? Propose-t-elle quelque chose ?

Au bout d’un certain moment, Alford tombe au sol sans comprendre pourquoi, enfin si, il est totalement déséquilibré. Il n’est pas la seule, dans cas puisque tous les autres tombent également au sol, sans parvenir à se redresser. Vos corps semblant avoir perdu toute notion de l’équilibre.

Peu de temps après, Ilyanth apparait, il est en train de chanter, il s’approche doucement de vous. Vos paupières commencent à s’alourdirent.

Objet utilisés :

Spoiler:
-Souffle de Verith :
Une arbalète lourde et longue dont le canon en forme de tête de dragon a été taillée et conçue pour envoyer des carreaux particulièrement loin avec une précision très enviable. Cette arme a été envoûtée par le dragon Verith, en récompense des loyaux services rendus par Alford Gorder, lui accordant ainsi de grands pouvoirs et le transformant entièrement. Son canon est composé d’un métal noirâtre inconnu en Armanda, de même que son arc d’un bois rougeâtre veiné d’or. Peut être utilisée avec n’importe quel type de carreau. 
Effet 1 : Arbalétrier d’élite (+2 à l’arbalète)
Effet 2 : Bourrasque ailée (Le carreau, lorsqu’il est tiré, produit une violente bourrasque qui a 50% de chance de soulever la cible touchée ou de la repousser.)
Effet 3 : Chasseur draconique (+ 1 Furtivité/Perception)
Effet 4 : Arbalète du protégé (Propriété draconique + Indestructibilité)


-Carreaux Hurleurs
Carreaux en bois de frêne ou de chêne, et à la flèche en métal sombre dans laquelle est sculptée à la base une bouche ouverte. Ces carreaux poussent un hurlement à glacer le sang quand on les tire, avec pour conséquence que toute créature se trouvant à quelques mètres de leur trajectoire se voit pétrifiée de terreur pendant quelques instants. Une forte volonté mentale peut résister à cet effet.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:30
Malheureusement, lors de son précédent choix, Ilyanth a pris la mauvaise route. En préférant la brume au mur, le chantefeu c’est tout droit dirigé vers la plaine chimérique au lieu du mur d’enceinte du domaine des esprits. Il n’a pas fallu longtemps aux Chimères plus puissantes que celles arpentant les plaines cotonneuses pour le repérer. Telle une brebis au milieu d’une meute de loups, l’Armandéen n’a pas tenu longtemps. L’une d’entre elles prenant possession de son corps.

Sans scrupules, elle a mené les siens jusqu’aux intrus avant de les affaiblir pour permettre une possession.

Mais l’action d’Alford vient perturber son chant en créant l’émotion de terreur. Donnant une chance à Ilyanth de se libérer.

.: Jet 1 :.

Ilyanth

Compétence utilisée : Force mentale niveau Bon. Taux de réussite 55.

Modificateurs =>

- Race = Elfe: +5
- Ordre de Verith = Bonus : +10
- Emprise d'une puissante chimère = Malus : -10

Total taux de réussite : 60

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 60 ou moins réussite.
- 61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:31
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résulat: Echec

Ilyanth ne parvient pas à se libérer mais déstabilise grandement l'intrus dans sa tête.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:32
Ilyanth Neolenn

Ilyanth marcha en direction de l’épais brouillard, mais au fur et à mesure de ses pas, une sensation étrange s’insinuait en lui…

La brume autour de lui se faisait de plus en plus opaque et changeante, comme si celle-ci était animée d’une vie propre…Neolenn balaya les alentours du regard et s’aperçut avec consternation qu’il se trouvait captif de ce qui ressemblait à une gigantesque plaine vaporeuse…

Perdu et désorienté, ce dernier tenta de rebrousser chemin, mais le brouillard opaque l’enveloppait, comme pour lui faire barrage.
Soudain, des rires moqueurs résonnèrent et l’elfe entendit résonner des voix qui paraissaient inhumaines.

« Où crois-tu donc aller mon gentil petit Baptistrel ? ».

Le lié du feu avait beau inspecter les lieux du regard, il ne voyait hormis cette mystérieuse brume…En choisissant cette route, le chantefeu s’était jeté tout droit dans un piège ? La peur jaillit dans son cœur et il tenta de fuir à travers les murailles brumeuses qui l’entouraient. Autour de lui, les rires résonnaient de plus belles et le Cawr les entendaient qui se rapprochaient…

- « Tu peux toujours courir aussi vite que tu veux, tu ne pourras pas nous échapper ».

Le chantefeu poursuivit sa course éperdue, tentant de fuir ces voix aux tonalités horrifiantes, jusqu’au moment où ce dernier trébucha et s’étala de tout son long sur le sol. Un rire caverneux retentit et Neolenn se boucha les oreilles avec ses mains pour ne plus l’entendre.

« Je t’avais dit que tu ne pourrais pas nous échapper, te voilà pris au piège ».
Le jeune Baptistrel écarquilla les yeux d’horreur, cette fois-ci la voix ne provenait pas du monde environnant, mais de l’intérieur même de sa tête ! Quelqu’un ou quelque chose venait de faire intrusion dans son esprit ! De toutes ses forces, celui-ci essaya de chasser la créature qui avait osé profaner son sanctuaire mentale….Hélas, elle était trop forte et Ilyanth sentait son emprise sur lui s’affermir de plus en plus…

Alors que sa conscience s’affaiblissait et était sur le point de s’éteindre, le Rhapsodien s’adressa mentalement à l’entité maléfique qui venait de prendre possession de son être :

- Qui êtes-vous et que voulez-vous faire de moi ?

La chimère répondit d’un ton sarcastique où transparaissait la froideur et la cruauté :

- Connaitre mon nom ne te servira à rien, mais puisque tu tiens tellement à le savoir, je vais te répondre. Dans le monde d’où je viens, on me nomme Azariel et je suis une chimère. Quant à toi, ton corps me servira de joli réceptacle et je compte m’en servir pour rendre une petite visite à tes amis, qui doivent certainement se demander où tu es passé…
Le cœur flamboyant sentit une nouvelle fois l’effroi et la douleur jaillir en lui. Ainsi, en raison de sa malencontreuse erreur, ce dernier était condamné à devenir l’instrument de la perte de ses compagnons…

Retrouvant un regain de combativité, le maître barde tenta de repousser l’intrus hors de son esprit et de son corps, mais sa puissante était trop grande.

- Vous êtes des créatures désincarnées et dépourvues de corps et c’est la raison pour laquelle vous possédez les êtres vivants ? A vos yeux, nous ne sommes que de misérables réceptacles, tout juste bons pour vous permettre de survivre et d’envahir notre monde n’est-ce pas ? C’est la raison pour laquelle vous avez besoin de toute cette haute magie et vous nous avez attaqués au domaine ? demanda-t-il avec l’énergie du désespoir.

Hélas, ses questions demeurèrent sans réponses et sa conscience se mit à faiblir, encore et encore, et bientôt ce fut l’obscurité…

Azariel se releva lentement et ferma les yeux et lorsqu’il les rouvrit, ses prunelles bleutées luisaient d’un éclat adamantin. Un sourire sardonique s’afficha sur son visage à la beauté irréelle et il décida d’aller s’occuper des autres aventuriers qui avaient eu l’outrecuidance de pénétrer dans leur univers.

Ce monde était le sien et il en connaissait les moindres recoins, les retrouver s’avérerait une tâche aisée. Sans compter que celui-ci disposait à présent des incroyables pouvoirs de la magie Baptistrale. Il ne lui restait qu'à mener les siens jusqu'aux intrus et à les affaiblir, avant de prendre possession de leurs corps.

C’est près du mur d’enceinte, créé par les esprits, que la chimère découvrit les Armandéens et elle commença à entonner le chant de Maeg, afin de leur faire perdre l’équilibre et permettre leur possession par d’autres de ses congénères. Sa voix magnifique résonnait, s’élevant vers les cieux et si d’ordinaire elle incarnait la beauté et la paix, désormais, celle-ci était devenue synonyme de haine et de violence.

Son plan semblait marcher à merveille, jusqu’au moment où l’un de maudit fils d’Armanda décocha le carreau d’une arbalète, et un cri effroyable retentit, déstabilisant Azariel.

« Que s’était-il passé ? Pourquoi ce carreau avait-il fait naître une telle frayeur dans son cœur ? »

Ilyanth avait l’impression de flotter, telle une forme sans consistance, captif d’un monde désincarné…Tout d’un coup, un bruit tonitruant le réveilla de sa torpeur…

« Où suis-je ? Et que se passe-t-il ? », pensa-t-il, les idées encore nébuleuses après le sommeil où l'avait plongé la sombre entité. C’est alors que celui-ci prit conscience de la scène qui se déroulait sous ses yeux. Il croisa le regard d’Alford allongé sur le sol ainsi que ses autres compagnons…

Azariel en était la cause ? Ce monstre avait employé son chant sacré de Baptistrel pour immobiliser ses amis !

- Arrête ! Laissez les tranquille ! Je ne compte pas te laisser leur faire du mal sans réagir ! hurla-t-il en pensée à la chimère.

Neolenn usa des faibles forces de sa conscience pour essayer de se libérer de cette créature qui parasitait son mental. Malheureusement, la chimère se révélait bien trop forte et ne desserrait pas son emprise, laissant l’elfe impuissant.

- Qu'espérait tu pauvre fou ? Ne crois pas venir à bout de moi si facilement, mais avant que ne te rendorme bien gentiment tu vas assister au spectacle de la possession de tes compagnons.

Azariel eut un rire mauvais et ses yeux s’étrécirent, brillant de haine, tandis qu’ils se posaient sur Alford, toujours allongé sur le sol.

- Toi le misérable qui a osé m’attaquer, tu vas à présent subir le juste châtiment que tu mérites.

Dès après, la chimère se mit à chanter de nouveau, bien décidée à venir à bout de la résistance des Armandéens, une bonne fois pour toute. Cette fois encore sa voix cristalline et mélodieuse s’éleva, visant sa cible.

Chant d'étrécissement
Chant Baptistral permettant de diminuer la taille de la cible ou de l'objet, allant de quelque heures à un état définitif volontairement choisit par celui qui subit le sort.
Note Alya

Maître Mage

Spoiler:
’heure est grave !

Malheureusement, lors de son précédent choix, Ilyanth a pris la mauvaise route. En préférant la brume au mur, le chantefeu c’est tout droit dirigé vers la plaine chimérique au lieu du mur d’enceinte du domaine des esprits. Il n’a pas fallu longtemps aux Chimères plus puissantes que celles arpentant les plaines cotonneuses pour le repérer. Telle une brebis au milieu d’une meute de loups, l’Armandéen n’a pas tenu longtemps. L’une d’entre elles prenant possession de son corps.

Tu es désormais une vilaine et méchante Chimère !

Sans scrupules, elle a mené les siens jusqu’aux intrus avant de les affaiblir pour permettre une possession en les attaquant à l’aide du « chant deMaeg ». Face à cela, Alford a essayé de riposter en tirant un carreau d’arbalète à côté d’Ilyanth qui s’est mis à émettre un son terrible venant créer la terreur chez ceux qui l’écoutent. La Chimère semble avoir été déstabilisée et Ilyanth a pu utiliser cette occasion pour tenter de l’expulser de son corps. Malheureusement ce fut un échec. La Chimère est parvenue à reprendre le contrôle, bien que déstabilisé.

À nouveau elle va attaquer. Mais qui ? Et comment ? Cela reste à ta discrétion !

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:32
La Chimère utilise le corps et la magie d'Ilyanth pour attaquer les intrus.

Compétence utilisée : Magie niveau Maître Mage. Taux de réussite 75.

Modificateurs =>

- Race = Elfe: +5
- Cible multiple = Malus -5 par cible : -20

Total taux de réussite : 60

Résultat =>

- 4 ou moins réussite critique.
- 60 ou moins réussite.
- 61 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:32
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :


Résultat: Echec critique!

Conséquence mystérieuse.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:33
Arya Vallaël

Directives:
Le groupe s’est rapidement mis en marche, Verith ne semble pas vouloir s’impatienter ici. Nul doute que le danger doit être grand. L’environnement alentour est changeant, la brume au sol semble bouger comme si quelqu’un d’invisible venait de passer. L’endroit n’est pas sûr, l’ennemie est là, tout autour, mais ne repère pas le groupe. La situation est tendue et pourtant la progression est rapide.

Tout le monde est vigilant et rien ne se produit. Puis, alors qu'à l’horizon un mur géant apparait, quelque chose se produit. Tous les membres du groupe perdent l’équilibre et sentent leurs paupières s’alourdirent. Ilyanth fait alors son apparition et il n’est pas dans son état normal. Alford semble tenter de l’attaquer, mais le rate. Le vampire brise néanmoins le sort du chantefeu ce qui vous permet de retrouver votre équilibre. Cependant, cette sensation d’endormissement est toujours présente.

Le Baptistrel possédé s’approche alors un peu plus, il parle, mais derrière sa bouche c’est la Chimère qui s’exprime. Une voix grave s’échappe alors d’Ilyanth, chargé d’une puissante magie prête à s’abattre sur vous et … Et Ilyanth rétrécit. Il rétrécit rapidement jusqu’à ce que seul le sommet de son crâne dépasse de la brume au sol.

Arya entend alors des sifflements qui s’estompent et la sensation d’endormissement disparait. Elle ne les avait pas entendus jusqu’ici et réalise qu’elle subissait déjà l’attaque d’une Chimère ! Mais pourquoi celle-ci a-t-elle cessé ? Est-ce parce que … parce qu’elle aurait été surprise par ce qui viendrait d’arriver au corps de l’hôte que l’une d’entre elles possédait ?

Très peu de temps après, l’elfette sent un esprit chargé de colère s’étendre tout autour et des cris stridents de douleur éclatent un peu partout. La voix de Verith raisonne alors dans sa tête : « Accrochez-vous vite à moi avant qu’elles ne reviennent à la charge ! »

En même temps qu’elle entend ceci, Arya remarque des petites mains dépassées de la brume à côté du crâne d’Ilyanth et d’où s’élève un charabia incompréhensible et très aigu. Peut-être est-ce l’occasion de maitriser le chantefeu et de voir comment le libérer après avoir fui ?

L'impatience du grand rubis était palpable et le groupe ne s'attarda pas, reprenant sa marche au milieu du plus grand danger qui soit. Sur le qui-vive, Arya gardait un œil sur sa sœur mais aussi sur Alford puisqu'elle en était responsable. Sa méfiance vis à vis du nouveau né ne s'était pas amenuisée malgré les apparences et elle se tenait aussi bien prête à l'aider que le tuer.
Mais la vigilance du groupe permit à ses membres de se frayer un chemin dans le Plan Astral sans rencontrer de danger. Rien ne s'était produit, ou rien de détectable, et c'était pour le mieux. Quelque part, en sachant cela, le moral serait meilleur …

Ou pas.

Arya fut surprise par l'apparition d'un immense mur et avant de pouvoir faire quoi que ce soit, elle se sentit perdre l'équilibre. Fort heureusement, la guerrière parvint à retenir sa chute en se tenant fermement sur Elentari, mais ses paupières soudainement très lourdes ne lui permettaient pas de se relever aussitôt, la laissant en position de faiblesse face au nouveau arrivant... Qui s’avéra être Ilyanth! L'attaque du Vampire sembla toutefois briser la concentration du Baptistrel, car Arya fut en mesure de se relever malgré ses paupières lourdes.

Sa prise se raffermit sur sa faux et la guerrière plia légèrement les genoux. Elle était aussi bien prête à attaquer que se défendre, ses émeraudes posés avec fermetés sur la cible Baptistral. Il était clair qu'elle était prête à le tuer si cela devenait nécessaire... Mais, alors que Arya s’apprêtait à attaquer, cette dernière désamorça son geste et observa avec stupéfaction l'elfe... Disparaître dans la brume. En vérité, son propre chant venait de se retourner contre lui et un immense éclat de rire s'empara de la guerrière, mais le cri de Verith rappela à Arya que le danger était toujours présent et, cessant de rire, elle leva sa faux et en pointa l’extrémité vers le Baptistrel, dont elle voyait les mini-mains dépasser de la brume. Faisant fi de l'hilarité qui manquait de la faucher malgré la situation critique, elle lança son grappin magique dans sa direction tandis qu'elle agrippait à Verith de son autre main, et ramena ainsi le petit Elfe au creux de ses doigts qu'elle referma autour de son corps et de son visage pour l'empêcher de proférer le moindre son.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:33
Verith

¤ Un pari risqué ¤

Le plan astral. Cet endroit pouvait être magnifique tant tout ici était inédit, mais derrière cette beauté se cachait un danger fatal et une pourriture impie. Verith le savait pour être déjà venu ici par le passé. Et il espérait sincèrement que cette visite se passerait mieux que la précédente. Les anciens propriétaires des lieux n’étant plus de ce monde cette probabilité était plus qu’élevée. Cependant, il fallait rester sur ces gardes. Les Chimères étaient là, à l’affut, attendant le moindre faut mouvement. Le faux mouvement ne vint pas des protégés de Verith, mais du Baptistrel égaré. Dans ce monde, un mauvais choix entraine de funestes conséquences. Posséder par une Chimère le chantefeu usa de ses pouvoirs pour les attaquer, mais aussi indiquer aux autres Chimères leur existence. Leurs bijoux ne servaient plus à rien, ils devraient donc se débrouiller avec les moyens du bord. Le regard du rouge était porté sur le titanesque mur d’enceinte. Combien de temps pour l’atteindre en volant ? Moins de cinq minutes ? À condition d’être seul, mais avec les bipèdes qu’il devrait transporter et qui l’alourdirait, mieux valait tabler entre cinq ou dix minutes. Pendant ce temps, ils subiraient l’assaut des Chimères. À moins d’utiliser ceci et courir le risque d’affoler et rameuter la totalité des ennemis. Si seulement il avait la confirmation que la protection magique était toujours active malgré la disparition des propriétaires. Grognant intérieur Verith médita sur le choix à faire, laissant les bipèdes gérer la situation avec le Baptistrel. Fort heureusement pour eux, la Chimère sembla s’embourber dans les pouvoirs de ce dernier et se placer dans une situation plus que désavantageuse pour elle. Les sifflements des Chimères résonnaient autour d’eux, cherchant à les endormir pour prendre possession de leur corps. Elles semblèrent néanmoins se relâcher sous la surprise provoquée par l’une de leurs congénères au sein du maitre chanteur. Bien ! Le choix était vite fait, il fallait profiter de la situation. C’était un pari risqué sur lequel le rouge misait gros. Maudit bipède, toujours là pour se mettre dans ses pattes.

« Accrochez-vous à moi ! »


L’ordre du rouge tonna impérieusement dans l’esprit d’Alford, Kälyna et Arya. Il laissa la tâche de se saisir du Baptistrel miniature à l’un d’entre eux pendant qu’il déployait ses ailes et son esprit. La psyché du dragon rouge, chargée de ses sentiments virulents, rugis à travers l’éther de ce monde, provoquant un tsunami dans cet océan calme. Les Chimères qui y nageaient furent violemment balayées par ses émotions. Même si elles sont attirées par elles comme des papillons par la lumière d’une torche, lorsque ces dernières sont trop fortes elles s’y brulent. Verith avait bien retenu les paroles d’Edwyn Ruddy et l’appliqua une fois de plus.

Une fois les bipèdes accrochés à lui, l’enfant de l’orage décolla brusquement et quitta les lieux où résonnaient les cris de douleur des Chimères. Il fonça sans attendre droit en direction du mur, prenant rapidement plus d’altitudes. Une fois de plus il libéra son esprit pour chasser les ennemis éthérés qui s’approchaient. De plus puissants sifflements se firent entendre, des Chimères plus fortes pointant le bout de leur nez. Mais la chance sourit aux audacieux. Le sommet du mur finit par apparaitre alors que le sol, lui, n’était presque plus distinguable. Le dragon et ses passagers finirent par passer de l’autre côté. Le rouge serra la mâchoire, attendant le résultat de son pari. Derrière eux, des petits bruits semblables à des flèches tombant au sol se firent entendre. La barrière était toujours en place et quelques Chimères étaient venues s’écraser dessus, périssant par la même occasion. Un soupire de soulagement s’échappa du colérique avant qu’il ne soit brutalement ramené à la réalité. Un vent violent le frappa et il manqua de perdre le contrôle. Au sein de ce mur d’enceinte où se tenaient les demeures des Esprits, une tornade statique s’élevait à la place du Palais de Vent. Rugissant, le rouge fit de son mieux pour essayer de rejoindre le sol et finit par atterrir brutalement.

Secouant la tête, un peu sonné, le rouge regarda autour de lui. Qu’est ce que c’était que ce bordel ? Il n’y avait pas de tornade la dernière fois qu’il était venu. La réalité apparue alors aux yeux du colérique, rien n’était comme avant. Le palais d’Océan n’était plus qu’une ruine entourée d’un marécage putride. Le palais de Feu était recouvert de flammes et de lave en fusion. Le palais de Terre semblait être retourné à la terre puisque plus rien ne s’élevait à cet endroit. Le palais de Vent n’était plus qu’une tornade phénoménale. Le palais de Mort était effondré. Celui de Végétal était recouvert de végétation, ne permettant pas au dragon de voir son état. Celui du Néant n’avait pas changé, une ruine comme à sa première visite. Enfin, le rouge posa son regard sur le dernier palais, une vague de profond ressentiment se traversant, un grognement instinctif de colère faisait vibrer ses écailles. Le palais de Vie, celui qui l’avait maudit. Il avait presque envie de se jeter dessus et de détruire le dernier vestige de cet être infect si une épouvantable odeur de charnier s’en dégageant ne le rebutait et ne le rendait méfiant.

Lentement, Verith se redressa et s’intéressa enfin aux bipèdes. Ils étaient tous là. Bien.

« Il semble que l’on s’en soit sorti. Admirez, bipèdes, la demeure de ceux que vous avez vénérés. Je crois qu’une construction reste à jamais à l’image de son bâtisseur après sa mort. Tout n’est que ruine, comme eux. »

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:34
Ilyanth Neolenn

Un sourire mauvais aux lèvres, la chimère entonna son chant afin de terrasser ses ennemis. Sa voix pure et mélodieuse s’éleva et l’entité maléfique savourait déjà sa victoire ; soudain, en raison d’un étrange coup du sort, son chant se retourna contre elle et le corps de son hôte rapetissa, au point d’atteindre la taille du tibia d’un individu lambda ! Tel était pris qui croyait prendre ! A présent, seule sa tête émergeait de la brume et ses adversaires, par contraste, semblaient posséder des proportions titanesques.

Désarçonnée, la chimère ne savait plus quelle attitude adopter pour s’extirper de cette situation périlleuse : devait-elle fuir, appeler ses congénères à l’aide ou essayer d’employer un nouveau sortilège ? Cependant, elle n’eut guère la possibilité d’y réfléchir davantage, ni même de tenter quoi que ce soit, car la gigantesque main d’Arya s’avança dans sa direction et l’empoigna fermement, l’empêchant de se débattre et d’employer le pouvoir de sa voix.

Profitant de ce retournement de situation inattendu, le groupe se sauva à la hâte, afin d’échapper au danger que représentait les autres chimères. L’écarlate s’élança en direction du mur d’enceinte des esprits, emportant les bipèdes avec lui…Au fur et à mesure de leur avancée, la conscience affaiblie d’Ilyanth ressentait la panique qui gagnait la créature chimérique qui avait pris possession de son corps. C’était une terreur si atroce qu’elle ébranlait tout son être…

- Que se passe-t-il ? Pourquoi as-tu si peur ? murmura le jeune Elfe à l’attention d’Azariel.

- Arrête-les ! dis leur de ne pas aller dans cette direction ! hurla celui-ci d’une voix où transparaissait l’horreur la plus absolue.

Interloqué et ne sachant quoi répondre, le cawr demeura silencieux et quelques secondes plus tard, il sentit l’intrus tenter de s’extirper de son enveloppe charnelle, malmenant la conscience de son hôte, mais sans y parvenir.

Tout d’un coup, le chantefeu sentit la frayeur le gagner à son tour. Qu’est-ce qui pouvait bien susciter un tel effroi chez la chimère, au point de la faire presque divaguer ?
Brusquement, le groupe d’aventuriers passa de l’autre côté de l’édifice aux immenses proportions et à cet instant le Cawr ressentit une épouvantable souffrance psychique, comme si sa conscience était écartelée et menaçait de se déchirer…Au contact d’une puissante barrière de protection, la créature maléfique qui le parasitait se désintégra…
La conscience de l’elfe éprouva la douleur de cette terrifiante agonie ainsi que l’horreur, le déchirement de l’âme et l'épouvante face à la mort et à l’anéantissement comme si c’étaient les siennes.

Ce dernier poussa un cri épouvantable, en sentant son être comme aspiré par un trou béant et sa vie faiblir, encore et encore jusqu’à disparaître. Face à tel choc, son mental finit par craquer et il sombra dans l’inconscience.

Lorsque celui-ci reprit connaissance quelques instants plus tard, le lié du feu ressentait un violent mal de tête. Une douleur lancinante vrillait son esprit et ses pensées étaient terriblement confuses…

Il se sentait comme un agonisant, revenu du royaume des morts. Affolé, ce dernier jeta des regards inquiets autour de lui. Que s’était-il passé ? Que faisait-il ici ? Qui étaient ces gens ?

Leurs visages lui paraissaient vaguement familiers mais il ne parvenait pas à dissiper le brouillard opaque qui l’empêchait d’avoir accès à ses souvenirs. Sa mémoire lui semblait si nébuleuse et les seules bribes de souvenirs qui revenaient à son esprit étaient des images floues de Sandur, du combat des protégés contre Vraorg et…rien d’autre, juste des visions brumeuses qui telles des mirages s’éloignaient quand il tentait de s’en rapprocher.
Tout d’un coup, le Baptistrel écarquilla les yeux de surprise, en prenant conscience de sa petitesse et de sa captivité à l’intérieur de la main géante d’Arya.

Il avait rétréci ! Comment et pourquoi le retenait-on prisonnier dans cet endroit insolite, à nul autre pareil ?

Emprisonné et bâillonné, l’elfe commença à remuer, espérant qu’on le relâcherait et lui expliquerait le fin mot de toute cette singulière histoire…
Spoiler:
Ilyanth venait de se faire posséder par une Chimère et cette dernière utilisant son enveloppe charnelle et ses pouvoirs pour s’en prendre à ses compagnons. Ces derniers ont riposté, mais le chantefeu n’a pas été assez puissant pour tirer profit de cette situation et se libérer de l’emprise mentale. C’est alors que la Chimère s’apprête à utiliser la puissance des Baptistrels incarnée en un chant pour affaiblir grandement ses adversaires … mais tout ne se passe comme prévu. Le chant s retourne contre elle et le corps d’Ilyanth rapetisse encore et encore et encore jusqu’à arriver au niveau du tibia d’une personne lambda. On peut dire que tout ne s’est pas passé comme prévu.

Profitant de l’occasion, le groupe fuit cet endroit à toute vitesse en direction du mur. Ilyanth se fait saisir par la main géante d’Arya qui l’empêche de pouvoir proférer le moindre son.

Au fur et à mesure que le mur s’approche, Ilyanth peut sentir la Chimère paniquer. Elle essaye de s’échapper du corps qu’elle vient de posséder n’y arriver pas. Puis, à l’instant même où le groupe passe de l’autre côté de l’édifice titanesque, le chantefeu est très violemment secouée mentalement. La Chimère agonise au contact d’une protection magique puis se désintègre. Ilyanth ressent la mort de la créature comme si c’était la sienne et s’évanouit quelques instants.

Lorsqu’il se réveille, Ilyanth est toujours tout petit et un très violent mal de crâne s’empare de lui. Son esprit est en désordre et sa mémoire également. Il ne se souvient que de manière très fragmentaire pourquoi il est là et comment il est arrivé. Ce problème s’étend à d’autres parties de son histoire.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:35
Kälyna Vallaël

Non, ce n’était pas ce monde étrange qui avait changé soudainement les règles de la physique et de la gravité. Tournant l’or vers les bruits de pas, Kälyna aperçut la silhouette du Baptistrel de Feu s’avancer vers eux. Des sifflements retentirent et le sommeil la tenailla. Les Chimères approchaient et il devint évident qu’Ilyanth ne pouvait plus être comptés comme un potentiel allié. Alford avait opté pour tirer délibérément un carreau à côté de sa cible… C’était bien gentil de sa part, un peu trop si on demandait l’avis de l’elfette, car ainsi tout le groupe était mis en péril. Heureusement le vent tourna dans le sens que la magie baptistrelle se retourna contre son chanteur. Pouvait-on dire que ce n’était qu’une question de chance? La magie baptistrelle, bénéfique comme elle se devait de l’être, avait-elle une conscience propre et avait décidé de nuire à la Chimère qui voulait l’utiliser pour faire le tort à autrui? On pourrait philosopher longtemps sur le principe, mais ce n’était pas le sujet du jour. Bref, Voix Ardente était devenu minuscule et Arya avait eu la sage idée de l’enfermer dans ses bras, l’empêchant par la même occasion de pouvoir chanter.

Après cela, la fuite avait été la solution. Kälyna s’était aussitôt accrochée à la patte de Verith lorsqu’il l’avait ordonné. Le groupe avait gagné les cieux. On s’était rapproché de la haute barrière pour finalement la dépasser.

« Je ne les ai jamais portés en mon cœur. »

Voilà ce que l’ancienne prêtresse de Vraorg avait prononcé froidement lorsqu’ils furent enfin au sol. L’endroit n’était plus que déchéance. Bonjour la ruine, la destruction et la pestilence. Ça n’annonçait franchement rien de bon.


« La chimère a été chassée de son corps. »


Verith faisait bien évidemment référence à la petite chose qui couinait entre les mains d’Arya. Au lieu d’y accorder davantage d’attention, Kälyna porta l’or sur les alentours. Où pouvait bien se trouver la sortie? Quels étaient les prochains dangers qu’ils croiseraient?


Directives:
Le groupe ne semble pas être venu seul dans ce monde, ils ont également amené la chance avec eux. Alors qu’une situation très défavorable s’installait, la Chimère ayant prit possession du chantefeu c’est emmêlé les pinceaux et a été victime de son propre sort. Saisissant l’occasion, Verith ordonna à tout le monde de s’accrocher à lui alors qu’il prend son envol en direction du mur.

Après quelques minutes d’un vol très mouvementé, le groupe atterrit brusquement de l’autre côté du mur, dans le domaine des esprits. Tout n’est que ruine, destruction et pestilence. Une odeur terrible de charnier putréfié agresse les narines de l’elfette.

Même si vous êtes parvenu à échapper aux Chimères, Kälyna ne se sent pas à hors de danger pour autant.

Des petits bruits se font entendre, ils proviennent du Baptistrel miniaturiser qui s’agite. Verith vous indique que la Chimère a été chassée de son corps au moment où vous avez passé le mur.

Que fait, que dit Kälyna alors qu’elle foule de ses pas le domaine sacré de leurs créateurs ?

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:35
Alford Gorder

Alford eut du mal à en croire ses yeux quand après que le chantefeu possédé se soit mit à chanter, il vit celui-ci diminuer tout à coup en taille pour devenir minuscule… C'était… Mais… Qu'est-ce qui c'était passé ? Gorder commença à se demander si c'était volontaire de la part de la chimère ou si cela venait de quelque chose d'autre ? Il ne savait guère, mais il n'allait pas s'en plaindre, car visiblement le vampire pouvait à nouveau se relever et ce n'était guère pour lui déplaire au vu du fait qu'ils semblaient entourés par la menace chimérique…

Il ne restait donc qu'à mettre l'elfe en sécurité… Ah non l'autre elfette s'en était occupée, qu'elle tâche de ne pas l'endommager dans ce cas. Après tout, ce serait dommage qu'en dehors de Verith la seule personne vraiment bienveillante ici soit blessée. Gorder se contenta donc de faire ce qu'avait ordonné l'écarlate de ce fait et s'accrocha à lui avec vigueur lorsque le dragon se mit à s'envoler vers le mur.

Par la peste ! Il espérait bien que ce qui affligeait l'elfe, la possession bien entendu soit réversible, il aurait d'ailleurs préféré s'occuper lui-même du cas de ce dernier. Certes, c'était sans doute une très mauvaise idée au niveau pragmatique de confier la garde de quelqu'un à un vampire comme lui… Mais au niveau affectif, il se disait qu'il aurait su faire preuve de plus douceur et d'indulgence pour sa part envers la petite créature, mais bon… Gorder tâcha de ne pas trop y penser, surtout que ce n'était pas vraiment sa tête, mais son cœur mort qui parlait en pensant cela. Sa tête elle par contre s'exprimait d'une toute autre manière, comme celle d'un prédateur aux aguets qui se sentait en grave danger et qui voulait retrouver une certaine sécurité… Rapidement.

Une sécurité qu'il n'eut pas le moins du monde l'impression de trouver lorsqu'ils se retrouvèrent peu après de l'autre côté du mur où ils purent contempler des ruines de toutes sortes, à la fois magnifiques, gigantesques et inquiétantes… Par contre, Gorder pour sa part ne sentit pas vraiment l'odeur de charnier non loin, mais il ne manqua pas de s'inquiéter pour son odorat lorsqu'il tenta de le solliciter... Est-ce qu'il venait de perdre son sens de l'odorat depuis qu'il avait reniflé l'odeur de la substance de tout à l'heure ? Le vampire à cette simple pensée fut particulièrement inquiet même s'il n'en montra rien… Comment ferait-il pour chasser ou pister à l'avenir sans son odorat ? Non, il faudrait qu'il voie dans le cas où ce serait définitif comment le soigner. Il ne pouvait pas décemment se priver de son odorat, surtout que le goût du sang risquait peut-être d'en être altéré s'il n'en sentait pas l'odeur… Quoique cette pensée-ci n'avait pas trop de logique…

Par contre, ce qui rassura un peu Alford, ce fut d'apprendre que le baptistrel miniature ne représentait plus de danger, bien… Cela lui faisait un sujet d'inquiétude en moins… Par contre, il se demanda vraiment ce qu'ils devaient faire maintenant qu'ils étaient dans ce que Verith lui avait en partie montré auparavant par la pensée… Quoique, tout ceci était dans une état bien moins glorieux et splendide que ce qu'il avait pu voir dans sa tête, dommage…

« Il faudrait vérifier s'il y a le moindre danger dans les environs... » Se contenta donc de dire le vampire d'un ton très concentré et vigilant, visiblement c'était sa préoccupation première de l'instant, ce qui était tout à fait normal. N'étaient-ils pas en territoire très hostile après tout ? Relâcher sa garder équivaudrait peut-être à la mort ici et c'est pour cela d'ailleurs qu'il avait fait cette proposition, certes il avait bien envie de visiter les lieux, mais autant rester prudent. Et au final, il préférait laisser le noble écarlate décider de ce qu'il fallait faire. Ce alors que pour sa part, le vampire était prit d'une étrange tristesse alors qu'il contemplait calmement les alentours, comme si cela était la représentation d'une gloire passée et absolue qui avait été perdue injustement…

Par contre, il se demandait aussi maintenant que le baptistrel avait reprit ses esprits, si ce dernier ne pouvait pas lui-même annuler le sort qui avait diminué sa taille ? Néanmoins, il se dit que si c'était le cas ce dernier ne manquerait pas lui-même d'y penser. De toute manière Gorder n'était pas vraiment dans le bon état d'esprit pour discutailler. Le fait de survivre et de sortir ici représentant en réalité sa véritable préoccupation. Les autres étaient bien secondaires pour l'instinct vampiriques qui l'animait, elles se manifesteraient donc quand les choses auront repris un cours normal. Surtout qu'il ne voulait même pas imaginer ce que cela devait faire d'être possédé comme l'avait été le baptistrel, le malaise qui parcourut le vampire rien qu'en y pensant était très désagréable… Si seulement il pouvait tuer ces choses comme l'on peut tuer n'importe quel être vivant ! Fuir était une option qui lui déplaisait dans les faits, mais la plus logique avec la situation actuelle malheureusement...





Directives :

Spoiler:
Le groupe ne semble pas être venu seul dans ce monde, ils ont également amené la chance avec eux. Alors qu’une situation très défavorable s’installait, la Chimère ayant prit possession du chantefeu c’est emmêlée les pinceaux et a été victime de son propre sort. Saisissant l’occasion, Verith ordonna à tout le monde de s’accrocher à lui alors qu’il prend son envol en direction du mur.

Après quelques minutes d’un vol très mouvementé, le groupe atterrit brusquement de l’autre côté du mur, dans le domaine des esprits. Tout n’est que ruine, destruction et pestilence. Mais l'odeur ne parvient pas aux narines du vampire. L'infecte puanteur de la substance visqueuse et sombre qui coulait dans les cordons au sein du temple du néant neutralise son sens olfactif.

Même si vous êtes parvenu à échapper aux Chimères, Alford ne se sent pas à hors de danger pour autant.

Des petits bruits se font entendre, ils proviennent du Baptistrel miniaturiser qui s’agite dans sa main. Verith indique que la Chimère a été chassée de son corps au moment où vous avez passé le mur. Il ne représente plus un danger.

Que fait, que dit Alford alors qu’il foule de ses pas le domaine sacré de leurs créateurs ?

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:35
Verith

¤ Mauvais souvenir ¤

Les yeux du dragon d’orage se posaient sur la scène qui s’offrait à lui. Une scène de destruction. Non, pas une scène de destruction, ce qui était arrivé aux royaumes des Esprits ne pouvait être qualifié de destruction. La destruction était un art, un terme laudatif. Ce qui se présentait à lui n’était ni plus ni moins qu’un signe de décadence. Oui, exactement ! Il s’agissait la preuve de la déchéance de ceux qui c’étaient toujours cru puissant ! Le rouge aurait pu rire de ce spectacle pitoyable. Oh, il en était content, très content, mais le souvenir amer de sa dernière visite revenait le hanter. Il se revoyait encore, dans le palais de Vie, en présence du maitre des lieux et d’Edwyn.

°°°

« Si tu veux détruire les liens Verith, si comme tu l'as annoncé tu veux la fin de ces duos magiques entre les ancestraux et les bipèdes alors il faudra commencer par t'en prendre à moi. C'est moi qui dois cristalliser ta haine, moi le fondateur. J'ai créé le Lien. Je suis le premier des Dragonniers »

« Tu n'as aucun droit Edwyn Ruddy, aucun autre celui que t'a accordé Mort. Celui de pourrir dans la honte avec les tiens, attendant le moment propice pour mourir. Je ne saurais te tolérer plus longtemps. Je vais en finir ici et maintenant même si cela doit me couter la vie. Mais soi sûr d'une chose je t'arracherais la manière de libérer les miens de la monstruosité dont tu les as accablés ! Je te maudis Tarenth ! »


« Tu sais à présent, et ta vindicte à l’égard de cet être est compréhensible. Mais je ne tolère pas que l’on apporte cette violence et ce chaos ici, pas plus que je ne tolère tes affronts passés. Tu as la vérité, immonde à tes yeux, sans le moindre doute. Et tu m’as donné une première réponse. Entend moi maintenant, Verith »


°°°

Verith serra les crocs, ses griffes se plantant dans le sol, venant détruire les pavés de pierres blanches qui composaient le chemin sur lequel il se trouvait. L’évènement se rejouait dans sa tête. La parole d’Edwyn, les siennes, celle de Vie. Le moment où il avait été maudit, ou ses yeux s’étaient assombris, où son cœur avait été assailli de sentiments extérieurs, où ses griffes avaient été enchainées incapable de tuer. Un grognement sourd fit vibrer les écailles du colérique alors que la douleur de l’humiliation qu’il avait reçue refaisait surface. Puis, un autre évènement se joua dans son esprit. Sa seconde rencontre avec Vie. Le moment où il était mort. Verith prit une grande inspiration et se redressa et un rire s’échappa de lui. Un rire mauvais.

« Je n’ai contemplé de spectacle aussi plaisant que depuis que j’ai vu Vie mourir ! »


Le museau du grand rouge se tourna en direction de l’elfette à la faux.

« Oui sœur de sombréclat. Tu peux libérer le chanteur. La Chimère n’est plus en lui, tu peux le relâcher. Cependant, garder un œil sur lui. La dernière fois que je suis venu ici, j’étais accompagné de deux bipèdes. L’un d’entre eux a été possédé et qu’on l’a chassé elle a perdu connaissance un bon moment. Il semble être encore conscient. Mais la barrière qui protège ce lieu des Chimères les tue. Si elle était encore à l’intérieur de lui à ce moment-là, le choc a pu être violent. »


Verith garda le silence puis tourna violemment son museau en direction du palais de mort, fronçant les sourcils.

« Bipèdes … restez sagement ici. Ne fais pas de bêtises et restez sur vos gardes. Je dois aller vérifier quelque chose. »


Sans leur laisser le temps de répondre, le rouge déploya ses ailes et partit avec précipitation en direction du palais de l’esprit de la mort.
Arya saute son tour. Surveillez vos boites vous allez tous recevoir un MP avec un choix à faire

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:36
Ilyanth Neolenn

La main géante d’Arya relâcha son étreinte, libérant l’elfe qui tomba sur le sol. Encore déboussolé par la possession chimérique dont celui-ci venait de faire l’objet et l’esprit nébuleux ; Ilyanth lança des regards mi- apeurés, mi- intrigués autour de lui, cherchant à lever le voile d’oubli qui obscurcissait sa mémoire.

Quel était cet étrange endroit ? Le Rhapsodien ne se rappelait pas être venu en un tel lieu…Une atmosphère incomparable régnait et il aperçut ce qui ressemblait aux ruines de plusieurs palais. A cette vue, le Chantefeu sentit son cœur se serrer de douleur. Qu’avait-il pu bien se passer pour que ces bâtiments somptueux se retrouvent dans un tel état de délabrement ?

Il se tourna vers le groupe de personnes présentes et remarqua deux elfettes, un vampire et un dragon. L’une des elfe arborait une chevelure d’un noir de jais, des yeux dorés et la beauté de son visage était masquée par un maquillage blanchâtre. Quant à sa comparse, sa longue chevelure neigeuse contrastait avec son teint halé…
L’attention du Baptistrel se porta ensuite sur le vampire dont l’allure martiale suggérait qu’il était un guerrier aguerri. Tout d’un coup, le dragon écarlate déploya ses ailes pour s’envoler en direction d’un des palais délabré. Néanmoins, avant son départ, ce dernier leur intima de ne pas s’éloigner et d’attendre son retour.

Encore troublé par sa métamorphose et la perte de sa mémoire, Neolenn se tourna en direction du vampire et lui demanda d’une voix douce :

- Qui êtes-vous et où sommes nous ? Pourquoi suis-je dans un tel état ?

Les deux elfettes demeuraient immobiles, bien décidées à respecter la volonté de la créature draconique. Le lié du feu laissait son regard azuréen vagabonder sur les palais en ruines et une immense mélancolie l’envahit en songeant à toute cette destruction.

Tout d’un coup, ses prunelles claires furent attirées par un bâtiment entouré d’une végétation luxuriante. Comme hypnotisé, le Cawr ne parvenait pas à s’arracher à cette contemplation et ressentit le violent désir de s’y rendre. Etant donné sa petite taille, il aurait bien des difficultés à se frayer un passage à travers cette jungle de végétaux.

- Pouvez-vous me prendre sur votre épaule et me mener jusqu’à là-bas ? demanda-t-il à Alford.

Puis, malgré les protestations des deux femmes-elfes, le chantefeu et le vampire se dirigèrent vers le palais de Végétal. Une fois à l’entrée du domaine, ils se trouvèrent en présence d’une forêt très dense, emplie d’une myriade de fleurs. Le maître barde se sentit soudain envahi d’une indicible nostalgie et se remémora les anciens bois Elfiques, désormais disparus…

- Je voudrais entrer à l’intérieur et visiter ce palais, dit-il à l’attention du mercenaire.
Spoiler:
Ilyanth est finalement libéré par Arya. Il est toujours frappé par son sort qui ne semble pas vouloir se dissiper. L’elfe a subi le contrecoup de la possession par la Chimère et la mort de cette dernière. Son esprit est encore troublé et sa mémoire affectée.

Verith quitte le groupe pour s’envoler en direction du Palais de Mort en vous ordonnant de rester sage et de ne pas bouger. Si Arya et Kälyna semblent vouloir respecter cette volonté, ce n’est pas le cas d’Alford ainsi que de toi. Vous vous trouvez dans un endroit unique et vous n’y reviendrez sans doute jamais.

La tentation est trop grande et vous finissez par céder et vous mettre en route pour le Palais de Végétal. En dépit de quelques protestations des deux elfette, vous continuez.

Vous arrivez à l’entrée du domaine de l’esprit Végétal. Une épaisse forêt, très dense, vous fait face. Cette dernière est en très bon état et une multitude de fleurs poussent çà et là.

Que fait Ilyanth ? Se risque-t-il à entrer dans la forêt pour chercher le Palais de l’Esprit sans doute recouvert par toute cette végétation.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:37
Alford Gorder

Le Grand écarlate avant de s'envoler leur avait dit de rester ici, Alford était d'ailleurs plutôt d'accord avec le fait d'obéir à cette volonté, après tout elle était assez logique, de plus le dragon devait savoir ce qu'il disait. Par contre, ce qui finit par accaparer l'attention du vampire ce fut l'elfe minuscule se trouvant au sol et qui lui posait maintes questions auxquelles le vampire essaya de répondre en écarquillant légèrement les yeux. Pourquoi c'était à lui qu'on posait des questions ? Euh d'accord… N'empêche cet elfe était vraiment minuscule…

« Je suis un protégé de l'écarlate. » Oui, il se définissait bien comme cela, quant à son nom et son prénom. Gorder n'en savait pas encore assez sur l'homme qu'il était avant pour se les accaparer, quant aux autres questions… « Nous sommes dans… Ce que l'écarlate appelle le plan astral et vous êtes dans un tel état car… Vous étiez en train de chanter et d'user un sort alors que vous étiez possédé par une chimère et disons que les choses ont fait que vous êtes ainsi maintenant. » Dans les faits comme il ne savait pas vraiment en quoi consistait la magie baptistrelle, il essayait de répondre de son mieux sans pour autant mentir en avançant des connaissances qu'il n'aurait pas…

Par contre, ce qui surprit Gorder ce fut le fait que la minuscule l'elfe lui fasse ensuite une demande bien particulière. Le prendre sur son épaule et le mener jusqu'aux ruines encombrées de végétaux ? Le vampire regarda sur les côtés comme s'il vérifiait si c'était bien à lui qu'on s'adressait, puis répondit calmement.

« Vous êtes sûr ? Euh... » Il devait pourtant obéir à l'écarlate, mais quelque chose chez cet elfe faisait que Gorder se disait bien qu'ils pouvaient disons s'absenter un peu avant de revenir. Est-ce que l'ancien mercenaire se sentait le cœur de refuser cela à l'elfe ? Pas vraiment… « D'accord, faisons ainsi. Mais ne nous absentons pas trop longtemps... » Finit-il donc par dire calmement en ne sachant pas s'il devait être content de lui rendre service, ou se sentir un peu coupable de désobéir un peu au rouge ou bien curieux à l'idée des prochaines découvertes qu'il pourrait faire. En tout cas, il se sentait toujours aussi nerveux, le vampire avait toujours l'impression après tout que le danger guettait par ici et maintenant il devait en plus veiller à la sécurité de l'elfe en plus de la sienne. De quoi le mettre bien à cran en vérité…

Ainsi, les deux visiteurs se rendirent au palais de végétal pour se retrouver une fois à l'entrée de celui-ci devant ce qui semblait être une forêt très dense. Il y avait beaucoup de fleurs d'ailleurs par ici… Fichtre, dommage que Gorder ne puisse pas les sentir, il était prêt à parier en plus que c'était des fleurs qu'on ne trouvait nul part ailleurs...

« Je… D'accord, mais tâchons de ne pas trop nous y attarder. » Répondit sinon le mercenaire d'un air pensif à Ilyanth lorsque celui-ci lui dit qu'il aimerait entrer dans ce palais. Le mercenaire entra donc d'un pas prudent, mais sans paraître trop inquiet pour ne pas gâcher la visite à l'elfe, en se disant qu'au moins ainsi ils étaient seul à seul…

« Dîtes… Par hasard, est-ce que nous nous serions déjà vu quand j'étais… Pas comme je suis maintenant ? J'ai une impression de déjà vu en vous voyant... » Demanda t-il sinon calmement à l'elfe alors qu'ils entraient dans cette forêt pour chercher le palais de végétal en se disant qu'au moins il avait toujours sa vue et son ouïe pour se guider. Par contre, il se demandait bien ce qui pouvait se trouver dans l'édifice sans doute ésotérique qu'ils cherchaient, mais qu'importe... Il tâcherait en tout cas de faire attention, surtout à l'égard de l'elfe parce que ce dernier n'était pas vraiment dans le meilleur état possible et imaginable pour se défendre… Néanmoins, voilà bien l'éternelle question, quelles découvertes étranges allaient-ils faire ? Alford se demandait presque quand il allait pouvoir revenir à la normalité de sa vie de vampire… Car là, il avait tout simplement l'impression de ne pas être du tout à sa place pour le moment… Et c'était loin, très loin d'être un sentiment agréable au vu des dangers auxquels ils avaient été très récemment confrontés...











Directives :

Spoiler:
Après une rapide discussion, Verith quitte le groupe pour s’envoler en direction du Palais de Mort en vous ordonnant de rester sage et de ne pas bouger. Si Arya et Kälyna semblent vouloir respecter cette volonté, ce n’est pas le cas d’Ilyanth ainsi que de toi. Vous vous trouvez dans un endroit unique et vous n’y reviendrez sans doute jamais.

La tentation est trop grande et vous finissez par céder et vous mettre en route pour le Palais de Végétal. En dépit de quelques protestations des deux elfette, vous continuez.

Vous arrivez à l’entrée du domaine de l’esprit Végétal. Une épaisse forêt, très dense, vous fait face. Cette dernière est en très bon état et une multitude de fleurs poussent çà et là.

Que fait Alford ? Se risque-t-il à entrer dans la forêt pour chercher le Palais de l’Esprit sans doute recouvert par toute cette végétation.
Contenu sponsorisé

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum