Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:37
Ilyanth Neolenn

Le chantefeu écoutait les paroles du ténébreux avec perplexité tant celles-ci sonnaient étrangement à ses oreilles.

- Le plan astral ? La chimère ? Qu’est-ce donc ?
demanda-t-il en fronçant les sourcils. Comment suis-je parvenu ici et où sont les esprits ? Pourquoi étais-je en train de chanter ? Vos propos me semblent si sibyllins et ma tête me fait tellement mal...

Disant cela, le jeune elfe posa sa main sur son front à la peau chaude et où palpitait encore la douleur de la possession par la créature chimérique.

Ses pensées étaient si confuses qu’il ne parvenait pas à comprendre la raison de sa présence sur le plan astral. Son regard fut soudain attiré un lieu cerné par un écrin de verdure et il ressentit le violent désir de s’y rendre. Après qu’Alford l’ait juché sur son épaule, tous deux s’acheminèrent en direction du palais de Végétal. Autour d’eux, les palais des autres esprits n’étaient que ruines et désolation ; une odeur pestilentielle et cadavérique émanait de celui de Vie tandis que le bâtiment d’Océan exhalait la puanteur d’un marais putride.

Lorsqu’ils parvinrent à proximité du sanctuaire de Végétal, leurs narines furent assaillies par les effluves parfumées de la végétation luxuriante qui s’y trouvait. Ilyanth manifesta son envie de le visiter et le mercenaire se risqua à y pénétrer, en dépit de la difficulté à progresser au travers de cet enchevêtrement de ronces et de lianes.

Puis celui-ci demanda au Baptistrel s’il ne l’avait pas déjà rencontré auparavant car ce dernier éveillait quelque chose en lui.

Songeur, Neolenn réfléchit à cette question, mais il était incapable de se remémorer le visage de ce vampire.

- Je ne sais pas, je ne me souviens pas vous avoir vu…dit-il avec franchise. Tout est si vague dans ma tête, peut-être que je me trompe…

Ensuite, avec douceur et en plongeant ses prunelles claires dans celles du guerrier, l’elfe ajouta :

- Pourquoi pensez-vous cela ? Est-ce que je vous rappelle quelqu’un ou quelque chose ?

Les deux rebelles poursuivaient leur route à travers la forêt dense et au fil de leur avancée, les fleurs devenaient plus nombreuses ; tout d’un coup, alors qu’Alford allait marcher sur l'une d'entre elles.

Le chantefeu poussa soudain un cri :

- Non ! Arrêtez ! Ne marchez pas sur cette fleur !

Confus, Ilyanth sentit ses joues s’empourprer. Pourquoi réagissait-il ainsi ? D’un air contrit, ce dernier murmura :

- J’ai un mauvais pressentiment…S’il vous plait, faites attention, ne marchez pas sur ces fleurs…
Spoiler:
L’elfe miniature et le vampire continuent tranquillement leur discussion tandis qu’ils se rapprochent du Palais de Végétal. Petit à petit l’odeur infecte d’un charnier pourri qui émane du Palais de Vie est remplacée par l’odeur nauséabonde d’un marais putride, cela semble provenir du Palais d’Océan. Les deux rebelles s’approchent encore et toujours du Palais de Végétal. Finalement, les effluves parfumés des végétaux s’y trouvant vous parviennent.

Alford se risque finalement à entrer dans la forêt recouvrant le domaine du Palais de Végétal. Il est assez difficile d’y progresser tant la végétation est dense. Il y a des fleurs un peu partout et alors que le vampire progresse, il s’apprête à marcher sur l’une d’entre elles.

Que fait Ilyanth ?

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:38
Alford Gorder

« Je vous avouerai que pour ma part je ne suis pas vraiment le mieux placé pour répondre à vos questions… Le grand écarlate sera dans doute plus à même de satisfaire votre curiosité. » Ne manqua pas de répondre Gorder mine de rien avec un certain malaise aux questions de l'elfe. Dans les faits il culpabilisait légèrement de ne pouvoir répondre à toutes les questions de l'elfe, mais il est vrai qu'il ne se pensait pas le mieux placé pour cela de toute manière. Alors autant ne pas se prétendre plus érudit qu'il ne l'était vraiment...

Et dans les faits, il avouerait que lui-même aimerait bien en apprendre bien plus sur le monde dans lequel il venait de renaître, ne serait-ce que pour savoir en quoi il avait eu et il a une importance... Le savoir, pour peut-être trouver un véritable sens à sa vie qui sait ? En dehors de l'espoir bien entendu…

Et dans les faits, il se demandait vraiment si ça avait été une bonne idée de venir jusqu'ici et de vouloir maintenant pénétrer dans ce palais recouvert de verdures, car en vérité le vampire avait l'impression que quelque chose pourrait tout à fait les y guetter dans l'ombre et n'attendre que le bon moment pour leur sauter dessus... Mais heureusement, l'ancien mercenaire avait plutôt confiance en ses talent martiaux et espérait dans les faits qu'il ne ferait pas trop preuve de témérité en se disant que dans le pire des cas il pourrait faire en sorte qu'ils s'en sortent vivant. « Faire », car il doutait dans les faits vu son état que l'elfe puisse beaucoup l'y aider…

« D'accord, merci d'avoir essayer. » Répondit néanmoins le vampire avec sérieux et calme quand l'elfe lui avoua ne pas se souvenir de lui ou savoir qui il était. Probablement qu'il ne le connaissait pas ou bien juste qu'il semblait l'avoir oublier pour l'instant comme il semblait avoir tout oublier depuis qu'il s'était fait posséder…

« Vous me donnez l'impression de me rappeler quelqu'un que je connaissais quand j'étais encore vivant... » Ne manqua pas sinon de répondre le nocturne avec franchise lui aussi à la question de l'elfe…

Par contre, Alford dû ensuite s'arrêter brusquement alors qu'il marchait quand l'elfe lui dit tout à coup qu'il ne fallait pas marcher sur les fleurs alors que par mégarde Gorder faillit marcher sur l'une d'entre-elles. Le vampire par réflexe évita donc de marcher dessus et dit avec prudence…

« D'accord, je vais essayer de faire attention. » Il ne savait pas si le mauvais pressentiment de l'elfe était fondé, mais celui-ci devait sans doute savoir de quoi il parlait pensa le mercenaire… Et puis, Alford devait avouer qu'il était enclin à lui faire aisément confiance de toute manière...

Par contre, ce qui ne manqua pas d'inquiéter Gorder et de le mettre sur ses gardes. C'est les craquements qu'il entendit tout à coup autour de lui et la voix qui résonna… Pour dire ceci...

« Qui est là … Maitre est-ce vous ? … Non cela ne se peut … Qui êtes-vous ? … Que venez-vous faire ici … dans le verger des Esprits ? … »

Gorder qui reste quelques instants silencieux suite à cela, ne put que répondre avec prudence. En se basant sur ce dont Verith l'avait informé auparavant.

« Je suis le porteur du contrat originel… Celui qui liait les esprits à origine et au nom duquel ils ont décidés de mourir pour offrir ce qu'ils ont crées à leur création. Et l'elfe m'accompagnant est un baptistrel... » Il se cantonnait à ce qu'il savait, en espérant que cela lui donnerait un minimum de légitimé… Surtout dans le cas où cette voix étrange proviendrait de ce que l'on pourrait apparenter au gardien des lieux. Restait juste à voir si c'était bien ce qu'il fallait dire, en tout cas Gorder avait essayé de jouer la carte de l'honnêteté pour l'instant… Et à ses yeux c'était une bonne chose d'être sincère et non de mentir, ne serait-ce que car un mensonge découvert était par la suite bien difficile à défendre… Du moins, de ce qu'il savait...






Directives :

Spoiler:
Le vampire et l’elfe miniaturisé, qu’il transporte sur son épaule, continuent tranquillement leur discussion tandis qu’ils se rapprochent du Palais de Végétal. Ils s’éloignent du Palais de Vie, passent non loin du Palais d’Océan qui n’est plus qu’un marécage putride et finissent par arriver à l’orée du domaine de Végétal.

Les deux rebelles se risquent à y rentrer. Il est assez difficile d’y progresser tant la végétation est dense. Il y a des fleurs un peu partout et alors que le vampire progresse, il s’apprête à marcher sur l’une d’entre elles. Ilyanth semble soudainement s’alarmer, peut-être par raison. Le vampire peut alors entendre une sorte de craquement dans les arbres tandis qu’il pose son pied à l’écart de la plante.

Les craquements se font un peu plus fort, tout autour des deux intrus. Une voix finit par s’élever entre les craquements du bois.

« Qui est là … Maitre est-ce vous ? … Non cela ne se peut … Qui êtes-vous ? … Que venez-vous faire ici … dans le verger des Esprits ? … »

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:38
Ilyanth Neolenn

Le vampire semblait ne pas être en mesure de répondre à ses questions et l’elfe en ressenti une légère déception.

- Je comprends…dit-il dans un murmure.

Ensuite, ils poursuivirent leur conversation et Alford confia au jeune Rhapsodien que son visage lui semblait étrangement familier et éveillait des réminiscences du passé.
Ilyanth réfléchit un bref instant avant de répondre avec empathie :

- Les vampires perdent leur mémoire lorsqu’ils sont transformés, peut-être pourrais-je un jour vous aider à la retrouver…En tant que maître Baptistrel, je pourrais utiliser le pouvoir du chant-nom pour vous rendre vos souvenirs perdus…

Puis, comme à regret, ce dernier ajouta :

- Mais dans mon état présent, je ne pense pas être en mesure d’utiliser mon chant…

Dès après, les deux aventuriers s’acheminèrent à l’intérieur de cette forêt dense. Au fur et à mesure de leur avancée, les fleurs devenaient de plus en plus nombreuses et l’elfe observait cette flore inconnue, avec un mélange de crainte et de fascination.

Tout d’un coup, le mercenaire manqua d’écraser l’une d’entre-elles, provoquant une forte réaction émotionnelle chez le Cawr. Son intuition lui soufflait de se montrer circonspect et de ne pas marcher sur les plantes qui se trouvaient dans ce domaine, bien qu’il soit incapable d’en déterminer la raison. Ses pensées étaient encore nébuleuses et peut-être s’agissait-il simplement de son instinct atavique d’Elfe, soucieux de préserver la nature.

Soudain des craquements retentirent, la végétation alentour parut s’animer et une voix retentit. Celle-ci les interrogea afin de connaitre la raison de leur présence dans le verger des esprits.
Gorder demeura quelques instants silencieux avant de répondre qu’il était le porteur du contrat originel, liant les esprits et au nom duquel ceux-ci avaient décidé de mourir.

En entendant ces paroles, Ilyanth crut que son cœur allait s’arrêter de battre dans sa poitrine. Les esprits étaient morts ? Par Dracos, comment une telle chose était-elle possible ? La seule chose dont il se rappelait était leur combat contre Vraorg et une épaisse brume continuait à obscurcir ses souvenirs…

- Les esprits…sont morts…bredouilla-t-il d’une voix éteinte tandis que ses yeux s’embuaient de larmes.
Ainsi leurs guides et protecteurs avaient disparu, les laissant seuls pour affronter la menace qui planait sur Armanda. Un profond silence envahit la forêt et l’elfe se sentit gagner par une profonde mélancolie. Qu’allait-il advenir à présent ?

Tout d’un coup, une série de fleurs se mit à luire d’une faible lueur, semblant indiquer une route à suivre. Et de nouveau la mystérieuse voix retentit :

« Venez jusqu’à moi…enfants des esprits. Laisse-moi voir ce pour quoi mon maitre est mort en valait la peine… »


Neolenn se tourna vers son compagnon :

- Je veux suivre la direction indiquée par ces fleurs, je veux aussi comprendre ce qui s’est passé…


Ils suivirent le chemin des fleurs scintillantes, s’enfonçant profondément au cœur de la forêt. Leurs pas les menèrent jusqu’à une large clairière où se trouvait un bâtiment en ruines, recouvert d’une épaisse mousse. Devant ces décombres, se tenait une mystérieuse créature, ressemblant à un arbre bipède.
Ilyanth darda sur lui sur prunelles Azurées, songeant que cet être sylvestre ressemblait à un Ent, cette race d’arbre dotée d’intelligence et de conscience.

Le chantefeu exécuta le salut Elfique, avant de s’adresser à lui avec révérence :

- Nous sommes les enfants des esprits et nous avons entendu une voix résonner dans la forêt, avant que le chemin des fleurs de lumière nous guide jusqu’à vous.
L’elfe et le vampire se sont enfoncés dans la forêt recouvrant le domaine de végétal. Tant bien que mal ils y progressent jusqu’au moment où la forêt entière semble prendre de vie, des craquements se faisant entendre tout autour d’eux. Bientôt une voix s’élève et Alford y répond. Un long silence s’installe jusqu’à ce que, au sol, une série de fleurs ne commencent à briller d’une légère lumière indiquant un chemin à suivre.

« Venez jusqu’à moi … enfants des esprits. Laissez-moi voir si ce pour quoi mon maître est mort en valait la peine. »

Le chemin conduit profondément dans la forêt, jusqu’à une large clairière où s’élève un tas de ruines recouvert de mousse. Devant lesdites ruines se tient une créature. Une sorte d’arbre bipède.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:39
Alford Gorder

« Euh et bien… Quand vous le pourrez, pourquoi pas ? » Répondit Gorder avec un air pensif quand l'elfe lui proposa de l'aider à retrouver sa mémoire en disant qu'il pourrait lui chanter son chant nom. Dans les faits Gorder ne comprenait pas grand-chose à ces histoires de chant nom, mais il accepta assez rapidement cette proposition tout de même étant donné qu'il se disait que cet elfe était tout à fait digne de confiance… Et puis, Alford devait avouer que ça ne lui déplairait pas forcément que l'idée de pouvoir possiblement retrouver sa mémoire, mais bon ça ce serait pour plus tard... D'abord, ils devaient accomplir la quête qui les avaient menés dans ce soit disant plan astral et surtout visiter ce palais remplie de végétaux...

Et dans les faits, Gorder ne savait pas vraiment s'il avait bien fait de révéler qui il était, du moins de ce que lui avait raconté Verith quand la voix de ce qui semblait être le gardien des lieux leur demanda ce qu'ils faisaient ici et qui ils étaient. Et en vérité, Gorder était trop concentré sur l'instant sur la possible réaction de l'entité vivant en ces lieux pour vraiment se concentrer sur l'elfe qui pour sa part semblait attrister de la nouvelle qu'il avait annoncé.

Et dans les faits, Gorder se dit que ça devait être bon signe sinon quand des fleurs s'illuminèrent ensuite devant eux pour former un chemin qu'ils suivirent immédiatement. La créature voulant les voir pour savoir si ce qui avait valu la mort de son maître en valait la peine. Alford qui se disait que ça devait avoir son importance pour cet être, conclut que c'était bien la moindre des choses en effet, même si ça ne le rendait pas moins prudent… Après tout, on ne savait jamais... De toute manière, l'elfe qui était à ses côtés ou plutôt sur lui désirait en savoir plus lui aussi, donc il n'y avait pas vraiment de contestations quant à cette idée. Et puis l'on semblait être uniquement entre gens de bonne compagnie ici après tout !

Ainsi, ils ne tardèrent guère à arriver ensuite dans ce qui semblait être une vaste clairière où Alford ne manqua pas de se faire immédiatement monopolisée l'attention par la créature végétale et humanoïde qui lui faisait face… Par le grand écarlate… S'il avait dû combattre cette chose cela aurait été une sacrée épreuve pensa Gorder, sauf s'il lui avait mit le feu. Il était pas mal satisfait du coup de se dire que cette créature ne semblait pas spécialement agressive…

Gorder se contenta donc de saluer simplement d'une manière humaine la créature quand l'elfe et la créature finirent par parler et de répondre pour sa part avec sincérité. Ce après ces paroles ci exprimées par l'ent.

« Porte-mort … porte-feu. L’un transporte le tueur de mon maitre … l’autre le tueur de ses créations. Vous ne devriez pas être ici … comment-être vous arriver jusqu’ici … pourquoi-être vous venu ici … Il ne reste plus rien ici … seulement le danger et la fin inexorable. »

« Nous sommes ici à cause des chimères… Celles-ci ont tentées de quitter ce plan de ce que j'ai compris, ce que nous avons fait c'est les empêcher d'y arriver, mais les circonstances ont fait que nous avons dû ensuite pénétrer dans un portail menant au plan astral pour échapper à la mort… Maintenant, nous sommes ici et cet endroit semble être le seul où on ne trouve pas ces créatures en ce plan je crois, mais même ici je ne me sens pas en sécurité… Comme si quelque chose guettait dans l'ombre. » Gorder sembla hésiter puis demanda à l'égard de l'ent avec une certaine fascination, pas de trace de la moindre peur dans son regard, juste de la curiosité.

« Qu'est-ce que vous êtes exactement ? Peut-on faire quelque chose pour vous aider ? » Pourquoi avait-il proposé son aide ? Probablement par réflexe, comme si quelque chose au fond de lui, lui disait qu'il serait bien de venir en aide à cette créature qui devait se sentir bien seule et amère… Le vampire n'y avait même pas réfléchit en faîte avant de le dire, mais maintenant que c'était fait. Il supposait qu'il serait bien de ne pas revenir sur sa parole maintenant...





Directives :

Spoiler:
L’elfe et le vampire se sont enfoncés dans la forêt recouvrant le domaine de végétal. Tant bien que mal ils y progressent jusqu’au moment où la forêt entière semble prendre de vie, des craquements se faisant entendre tout autour d’eux. Bientôt une voix s’élève et Alford y répond. Un long silence s’installe jusqu’à ce que, au sol, une série de fleurs ne commencent à briller d’une légère lumière indiquant un chemin à suivre. À nouveau la voix se met à parler. Sans attendre, les deux êtres suivent le chemin qui les conduit profondément dans la forêt, jusqu’à une large clairière où s’élève un tas de ruines recouvert de mousse. Devant lesdites ruines se tient une créature. Une sorte d’arbre bipède.

« Porte-mort … porte-feu. L’un transporte le tueur de mon maitre … l’autre le tueur de ses créations. Vous ne devriez pas être ici … comment-être vous arriver jusqu’ici … pourquoi-être vous venu ici … Il ne reste plus rien ici … seulement le danger et la fin inexorable. »

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:39
Ilyanth Neolenn

Après qu’Ilyanth eut salué l’arbre vivant, celui prit la parole afin de leur demander la raison de leur présence en ce lieu. Alford répondit à sa question et lui demanda s’ils pouvaient l’aider de quelque manière que ce soit.

L’elfe avait écouté ces explications d’une oreille attentive, tentant de reconstituer les bribes de sa mémoire oubliée. Ainsi ils se trouvaient dans le plan astral en raison de l’invasion des chimères…Hélas, cela ne lui évoquait rien de particulier pour l’instant ; fort heureusement, son mal de tête commençait à s’estomper.

Ensuite, l’Ent prit la parole d’une voix caverneuse et lente, hachant ses mots, comme s’il en proie à la faiblesse, mais peut-être s’agissait-il simplement de sa nature.
« Oui … les Chimères … vous avez bien fait de venir ici. Elles ne peuvent passer le mur … c’est sans nul doute … de tout les endroits de la création … celui qui tombera en dernier … mais c’était aussi stupide. Les créations de Vie sont devenues folles depuis sa disparition … elles se sont mises à s’entredévorer. Je suis le gardien de ce qui reste de la demeure de mon maitre … j’entretenais son jardin … aujourd’hui j’entretiens sa tombe. Vous ne pouvez rien faire pour m’aider … cette mission m’est dévolue. »

Les paroles de l’Ent semblaient empreintes d’une certaine tristesse et de résignation et Neolenn ne put s’empêcher de ressentir une profonde empathie pour ce serviteur dévoué, destiné à demeurer le gardien des uniques vestiges de son maître.

Du reste, désormais, à quel destin seraient voués les Armandéens ? Malgré son amnésie, le chantefeu sentait que les créatures qui les menaçaient représentaient un danger à nul autre pareil. Depuis des années, les guerres et les ennemis se succédaient et ils étaient toujours parvenus à en triompher, grâce au soutien des Esprits. A présent, livrer à eux-mêmes, se pourrait-il qu’ils doivent livrer leur ultime bataille ?

L’arbre bipède se tourna en direction du lié de feu et tendit un bras, en forme de branche et sur ce qui ressemblait à un doigt, se trouvait une graine.

« Mangez ceci petit porte-feu … Elle annulera le sort. »

Le Baptistrel la prit et demanda au mercenaire de le déposer sur le sol afin qu’il puisse reprendre sa taille réelle. Puis, il l’avala ; l’effet ne tarda pas à se faire sentir et Ilyanth se mit à grandir jusqu’à reprendre ses anciennes proportions.

Celui-ci poussa un soupir de soulagement avant de dire à la créature végétale :

- Je vous remercie infiniment pour votre aide. Je me sens peiné que nous ne puissions rien faire de plus pour vous noble gardien du domaine végétal, mais vous avez toute ma sympathie. Je pense qu’il vaut mieux que nous vous laissions à votre tâche.

Ensuite, le maître barde se tourna vers Alford :

- Je crois qu’il vaudrait mieux que nous rejoignions les autres avant le retour du dragon rouge.
Spoiler:
L’elfe miniaturisé et le vampire finissent par arriver à ce qui semble être le cœur de la forêt. Un tas de ruines, recouverte d’une faible végétation et un être sylvestre se tiennent devant eux. La créature parle lentement, peut-être est-ce dû à sa nature ou peut-être à un affaiblissement. La discussion s’engage alors et elle vous répond.

« Oui … les Chimères … vous avez bien fait de venir ici. Elles ne peuvent passer le mur … c’est sans nul doute … de tout les endroits de la création … celui qui tombera en dernier … mais c’était aussi stupide. Les créations de Vie sont devenues folles depuis sa disparition … elles se sont mises à s’entredévorer. Je suis le gardien de ce qui reste de la demeure de mon maitre … j’entretenais son jardin … aujourd’hui j’entretiens sa tombe. Vous ne pouvez rien faire pour m’aider … cette mission m’est dévolue. »

La créature se tourne alors vers Ilyanth et s’approcha doucement, tendant ce qui semble être un bras et sur ce qui semble être un doigt se trouve une graine.

« Mangez ceci petit porte-feu … Elle annulera le sort. »

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 19 Juin - 0:40
Alford Gorder

Alford hocha doucement la tête quand l'ent leur expliqua que les créations de vie qui se trouvaient donc dans le palais de vie étaient devenues folles et s'étaient entre-dévorées. Quant au gardien du palais de végétal, celui-ci gardait maintenant la tombe de son maître et il n'y avait rien que pouvait faire le sang chaud et le sang froid pour l'aider. Dommage, Gorder avait pitié de lui d'une certaine manière, ça ne devait pas être une vie après tout d'être coincé ici et privé de tout espoir…

Par contre, ce qui étonna un peu Gorder c'est quand l'arbre humanoïde proposa tout à coup à l'elfe de manger une graine qu'il lui tendit en disant que cela annulera les effets du sort… Celui qui l'avait rapetissé ? Alford se dit que ce ne serait pas une mauvaise chose, surtout qu'il sentait que les lieux n'étaient pas sécurisés et qu'il ne vaudrait mieux pas réduire leurs chances de survie.

« J'espère que vous vous sentez mieux. » Ne manqua pas d'ailleurs de glisser le mercenaire avec réflexion, ce alors qu'il surveillait les environs, se disant qu'il ne vaudrait mieux pas en tout cas aller voir ce qui se passait du côté de palais de vie… Après tout… Qui sait ce qu'ils pourraient y trouver ?

« Oui, il vaut mieux que nous rejoignions les autres en attendant que le noble écarlate revienne. » Se contenta ensuite de confirmer passivement le vampire quand l'elfe lui dit qu'il vaudrait mieux ne pas s'attarder ici. Ce qui était vrai, surtout qu'ils ne pouvaient malheureusement rien faire pour l'être qui gardait ces lieux... Et puis, Alford se disait qu'il ne valait mieux pas non plus qu'ils restent trop longtemps seul à seul tous les deux, au risque sinon que l'ancien mercenaire finisse par péter un plomb si jamais il commençait à avoir faim…

Ainsi, après avoir fait leurs adieux à l'arbre vivant, ils ne tardèrent guère à décider de rejoindre les autres et ils entamèrent donc la marche pour les retrouver et ensuite attendre l'arrivée du grand écarlate qui avait sans doute dû avoir fort à faire pour les faire poireauter en ces lieux et ce malgré les dangers qui semblaient s'y cacher...






Directives :

Spoiler:
La conversation continue et la créature sylvestre vous met en garde sur les dangers des environs avant de venir en aide à Ilyanth pour lui permettre de retrouver sa taille normale. Le chantefeu propose alors de sortir de la forêt pour retourner auprès de Kälyna et d’Arya avant le retour de Verith. Que fait Alford ? Acquiesce-t-il à la demande d’Ilyanth ou au contraire préfère-t-il rester ici encore un peu pour poser d’autre question ou faire autre chose ?
avatar
Modérateur
Dragon libre


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Mar 20 Juin - 22:25
¤ Rencontre ¤

Une sensation, un pressentiment, ou peut-être était-ce son instinct. Verith ne savait pas vraiment pourquoi, mais quelque chose avait attiré son regard en direction du palais de mort. Il y avait quelque chose là-bas. Quelque chose qui l’attirait, quelque chose qu’il cherchait, quelque chose qui l’appelait. C’était étrange, complexe, Verith ne savait pas vraiment comment décrire cela, mais il devait s’y rendre. C’est donc prudemment qu’il décolla en indiquant aux bipèdes de rester sur place. Ce lieu était dangereux, il puait la mort et il faut toujours faire confiance à son nez pour ce genre de chose. Volant bas pour ne pas se faire emporter par les vents de la tornade sévissant au niveau du palais de vent, le dragon rouge se pressa, tout en restant vigilant, de rejoindre la demeure de mort.

Le rouge atterrit à l’entrée et ses yeux se posèrent sur le sol de ce domaine qui était recouvert de manière éparse de squelettes noirâtre. Verith s’avança, prêt à se défendre, marchant sur les ossements, les faisant craquer sous lui. Ces os lui étaient familiers, il y en avait une majorité provenant d’animaux, mais également de bipèdes. Et bientôt, des ossements de dragons apparurent. Le rouge ne put s’empêcher de lâcher un grognement, mais continua son chemin vers ce lieu qui captait son attention. Enfin, une série de miroirs se dressa face à lui. Ils étaient tous disposés, à la façon d’un jardin. Méfiant, le colérique s’approcha et posa son regard sur les différents miroirs. Ces derniers ne reflétaient pas son reflet, ils ne reflétaient rien du tout d’ailleurs. Mais bientôt, une lueur apparut dans l’un d’entre eux, une lueur fantomatique, ainsi qu’un bruit, un son, une parole … Verith. Son nom émanait d’un de ses étranges miroirs. Intriguer, le rouge s’approcha. Lorsqu’il fut face à ce dernier, la lueur prit la forme d’une silhouette, une silhouette qu’il ne mit pas longtemps à reconnaitre.

Le sang du dragon ne fit qu’un tour, instinctivement il leva sa patte pour l’envoyer contre le miroir. Un fracas eut lieu, le miroir se détacha du sol, laissant apparaitre le socle caché sous la terre dont il venait d’être arraché. Une légère pluie tomba ensuite au côté du miroir, une pluie d’écailles et de sang. En frappant, le colérique s’était blessé. Verith lâcha un grognement de rage en observant sa blessure.

« Cesse ceci Verith, tu n’y gagneras rien. »

Le rouge bondit jusqu’au miroir désormais au sol, son regard haineux se posant sur le personnage qui venait d’apparaitre à l’intérieur.

« Toi ! Tu es mort, je le sais, je l’ai vu dans l’esprit d’Alford. »

« Je le suis, mais mon âme demeure existante, elle fut rappelée par Mort lorsque j’ai perdu la vie. »

La griffe du rouge se posa sur le miroir, se préparant à appuyer dessus de toutes ses forces pour le briser.

« Tu ne devrais plus exister. Toi l’honni d’entre tous ! Ces pitoyables déités ont été bien trop clémentes avec toi, mais maintenant qu’elles ne sont plus, je vais arranger ça. »

« Ne fais pas cela Verith. Cela ne servirait à rien. Il y a plus important que ta rancœur envers moi. Tu ne devrais pas être ici, mais si tu l’es, ce que quelque chose de grave s’est produit. Mais c’est également une chance. »

« Les morts n’ont pas à se soucier des affaires des vivants. Je m’emploie à réparer tes erreurs et celles de ceux qui nous ont créées. Les chimères ne sont qu’un léger contretemps. »

« Écoute-moi ! J’ai besoin de ton aide ! »

« Mon aide ? Tu oses réclamer mon aide après tout ce que tu as fait ? Tout ce que j’ai subi par ta faute ?! »

« Je ne la réclame pas pour moi, Verith, mais pour tous ceux qui sont morts. Avec le décès de Mort, les âmes des défunts ne vont plus sous sa garde, ils errent dans des limbes sans jamais trouver de repos. De terribles conséquences pourraient en découler. »

« Mensonge ! Tout ce qui sort de ta bouche n’est que fiction ! Tu serais prêt à inventer n’importe quelle histoire pour servir tes intérêts. »

« Verith ! »

« Les morts ne racontent pas d’histoire mon frère. »

Une deuxième voix s’éleva du miroir, alors qu’une nouvelle silhouette apparaissait à sa surface, plus draconique.

« C’est impossible. »

« Écoute-le ! »

« Je connais tes griefs à l’égard de cet être, mon frère. Mais je peux t’assurer qu’il ne te ment pas. Si tu ne le fais pas pour lui, alors fais-le pour moi. Pour le frère que tu n’as jamais connu. Je te fais cette requête, d’un frère à un autre. Emporte ce miroir avec toi, suis les indications et trouve un moyen de ramener l’équilibre afin que les âmes des défunts connaissent le salut … à défaut de pouvoir être réincarnées. »

***

De longues minutes plus tard, Verith réapparut là où il avait laissé les bipèdes un peu plus tôt. Il atterrit non loin d’eux et les observa. Ils étaient tous là. Bien, ils semblaient avoir obéi. Dans l’une de ses pattes se trouvaient un large miroir couleur obsidienne.

« Je vois que vous êtes tous là. Kälyna, Baptistrel. »

Le rouge leva son autre patte, blessé et la présenta à eux.

« Soignez-moi ma blessure du mieux que vous pouvez avant que l’on ne se remette en route. J’ai eu quelque complication et j’ai fait une fâcheuse rencontre au sein du jardin de mort. »
avatar
Administratrice
Guerrière libre

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Sauterelle 3
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Ven 23 Juin - 16:29
On pouvait s’imaginer que l’endroit avait été magnifique et ce, à en couper le souffle. C’était un aspect qui n’avait pas changé, mais cette fois-ci le souffle était coupé pour une raison opposée : le royaume des dieux était désolation, ruine et putréfaction. C’était un parfum de déchéance qui émanait de chaque palais. Ils étaient bel et bien morts.

L’or de Kälyna vint accrocher celui du grand dragon rouge et elle acquiesça d’un signe de tête face à sa demande de rester sagement à l’endroit où ils se trouvaient. Elle resta silencieuse bien que des questions s’étaient faufilées dans son esprit. Que Verith fasse ce qu’il avait à faire, ça ne la regardait pas tant et aussi longtemps qu’elle n’était pas impliquée. De toute façon, il irait quand même et cela n’aurait que pour finalité de le retarder. Le temps était précieux. Il valait mieux s’échapper de ce monde parallèle le plus rapidement possible.

La poussière du décollage du dragon retombée, voilà que le minuscule elfe élevait l’envie d’aller visiter le palais de Végétal. Un regard froid se posa sur lui, la signification était simple : elle ne suivrait pas. L’idée d’aller ailleurs ne l’enchantait guère et ce n’est pas tant la volonté de Verith qui la retenait. C’est ainsi qu’Ilyanth et Alford quittèrent pour faire une expédition chez feu Végétal.

Le temps passa sans encombre pour les deux Vallaël. Heureusement, on ne pouvait s’ennuyer entre de bonne compagnie et le paysage offrait de quoi jaser. Un moment plus tard, le vampire et le baptistrel revinrent… en vie, sains et saufs. Tant mieux pour eux. Ensuite, la silhouette de Feu de l’Ire se dessina dans le ciel et celle-ci vint les rejoindre. Il n’avait pas l’air particulièrement content. C’était compréhensible à en voir l’état de sa patte.

« Une fâcheuse rencontre? »

Kälyna s’était interloquée. Qu’est-ce qu’il avait bien pu se passer au cœur du palais de Mort? Et qu’était ce miroir? Sombréclat avait bien des questions. Les réponses viendraient en temps et lieu, n’est-ce pas? Elle avait une tâche à accomplir avant.

« Veuillez allonger votre patte vers moi. Cela pourrait être douloureux. »

Sûrement pas pour l’imposant dragon qu’il était, mais il valait mieux prévenir. Usant de télékinésie, elle débrida la plaie afin d’en retirer toutes traces de pièces de verre. Débouchant ensuite son outre et usant de son sort unique, elle fit sortir l’eau afin de nettoyer la plaie. Inutile de soigner une blessure souillée. Heureusement que les Chimères ne pouvaient traverser la barrière, car elles auraient ressenti immédiatement leur présence autrement.

« Joignez votre voix à la mienne, Voix Ardente. »

Deux chants différents deviendraient chaotiques et seraient inharmonieux. Mais en duo, cela serait certainement magnifique et des plus efficaces. C’est ainsi que la voix de la prêtresse blanche s’éleva au cœur du royaume des Dieux.

[Soin] Soins
Referme les blessures à condition qu'elles ne soient pas trop graves, répare les os. Marche aussi sur les végétaux et animaux.

Geste clé : Chant elfique.

Directives:
Le groupe de marcheurs à travers les mondes que forme Kälyna, Arya, Alford, Ilyanth et Verith, vient d’arrivée au sein du lieu de vie des dieux. Mais voilà que le groupe se sépare. Verith s’en va en direction du palais de Mort et vous ordonne de ne pas bouger. Alford et Ilyanth ne sont pas de cet avis et partent explorer le palais de Végétal un peu plus loin.

Le temps passe et pendant ce temps-là Kälyna est seule avec Arya. Fait-elle quelque chose de particulier ?

Après un long moment, Alford et Ilyanth reviennent, Ilyanth semble avoir retrouvé se taille normal. Verith n’arrive pas très longtemps après eux. L’une de ses pattes est blessée et dans l’autre il porte un étrange objet, une sorte de plaque d’obsidienne, ou peut-être est-ce du verre teinté de noir. Le dragon vous demande à toi et Ilyanth de lui soigner la patte du mieux que vous pouvez. Que fait Kälyna ?


avatar
Administratrice
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niveau 2
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Mer 28 Juin - 14:17
ARYA VALLAËL

Les émeraudes fixèrent brièvement le grenat des écailles de Verith, puis l’Elfette acquiesça à sa demande de rester sur place et de l’attendre. La curiosité était grande dans le cœur de la Blanche, mais elle ne tenait pas particulièrement à questionner le dragon. Mais comment ne pas hausser un sourcil face à son départ vers le Palais de Mort ? Qu’y cherchait-il ?

A peine fut-il parti que le jeune Elfe voulu explorer les alentours, dont le palais de Végétal. Sous son heaume, l’Elfette le dévisagea mais la masse de métal qu’elle était ne bougea pas d’un pouce. Celle-ci ne comptait guère bouger malgré sa curiosité. Si les deux autres ne tenaient pas tant à leur vie, tant pis pour eux ! C’est ainsi qu’ils disparurent à leur tour, laissant les deux Vallaël ensemble. Arya se rapprocha de son ainée et les deux sœurs discutèrent, commentant le paysage désolé qui s’étendait tout autour d’elles.

Un moment plus tard, Alford et Ilyanth réapparurent. Ce dernier avait retrouvé sa taille ordinaire. Peu de temps après eux, ce fut au tour de Verith de réapparaître et de ce dernier semblait s’élever une aura de colère. C’était là normal à la vue de sa patte en piteux état que le Baptistrel et Kalyna s’empressèrent de soigner. Mais qu’est-ce qui avait pu blesser à ce point un dragon ? Les écailles n’étaient définitivement pas du beurre après tout.
Toutefois, ces questions quittèrent rapidement l’esprit de l’Elfe lorsque son regard se posa sur la plaque que le Rubis portait dans l’autre patte. L’on aurait dit un miroir teinté ou une plaque de métal noir, en tout cas quelque chose que Arya ne parvenait pas à identifier.

« Qu’est-ce que cela ? » demanda t-elle, cet objet devant sans doute avoir de l’importance pour la suite de leur quête.

Mais soudain, une violente impulsion se fit sentir, le sol tremblant sous les pieds de la guerrière qui se retourna vivement. Prête à lever sa faux, il n’y avait pourtant aucun ennemi apparent, juste une nature désolée… Mais ce tremblement semblait venir du Palais qu’Arya reconnut comme celui de Néant.

« Cela ne me dit rien qui vaille. Nous ferions mieux de prendre les devants et d’aller voir. » proposa t-elle.

Spoiler:
Le groupe de marcheurs à travers les mondes que forme Kälyna, Arya, Alford, Ilyanth et Verith, vient d’arrivée au sein du lieu de vie des dieux. Mais voilà que le groupe se sépare. Verith s’en va en direction du palais de Mort et vous ordonne de ne pas bouger. Alford et Ilyanth ne sont pas de cet avis et partent explorer le palais de Végétal un peu plus loin.

Le temps passe et pendant ce temps-là Kälyna est seule avec Arya. Fait-elle quelque chose de particulier ?

Après un long moment, Alford et Ilyanth reviennent, Ilyanth semble avoir retrouvé se taille normal. Verith n’arrive pas très longtemps après eux. L’une de ses pattes est blessée et dans l’autre il porte un étrange objet, une sorte de plaque d’obsidienne, ou peut-être est-ce du verre teinté de noir. Le dragon demande à Kälyna et Ilyanth de lui soigner la patte. Alors que Kälyna s'exécute, une violente impulsion se fait ressentir dans toute la zone. L'impulsion semble venir du palais le plus éloigner : celui du néant. Que fait Arya?




Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
avatar
Cawr

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Oiseau du paradis 2
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Jeu 29 Juin - 22:22
Ilyanth venait de sortir du domaine de Végétal, en compagnie d’Alford, mais son esprit demeurait troublé par l’annonce des terribles événements qui frappaient leur monde. Ainsi les chimères, entités maléfiques du plan astral, menaçaient de déferler sur leur terre natale…Ils devaient lutter afin de les empêcher de s’en emparer, mais par quel moyen ?

Le Baptistrel et le mercenaire rejoignirent les deux elfettes qui attendaient devant les ruines des différents palais, comme l’avait ordonné l’écarlate. Quelques instants plus tard, le dragon rubicond refit son apparition et Neolenn remarqua que la patte de ce dernier comportait une plaie à vif. D’un ton impérieux le reptilien ordonna à l’elfette aux prunelles dorées et au maître barde d’user de leur magie afin de le soigner.  
La femme-elfe s’exécuta, employant un sort de soin et demanda au chantefeu d’unir ses efforts aux siens. Bien qu’encore affaibli par le choc causé par la possession de la chimère, Ilyanth ferma les yeux et sa voix mélodieuse, aux sonorités enchanteresses, s’éleva à l’unisson avec le chant de la Vallael, formant la plus sublime des symphonies.

Qu'il était étrange de pouvoir contempler deux êtres si dissemblables, l’un semblant incarner une figure solaire et pleine de bonté et l’autre le mystère et la froideur lunaire,  unir leurs forces et chanter en chœur afin de guérir la blessure du colérique.

Soin] Soins
Referme les blessures à condition qu'elles ne soient pas trop graves, répare les os. Marche aussi sur les végétaux et animaux.

Geste clé : Chant elfique.

Le lié du feu remarqua que ce dernier portait dans son autre patte un étrange objet, ressemblant à une plaque d’obsidienne, à moins qu’il ne s’agisse de verre noir. Fasciné le Cawr ne parvenait pas détacher son regard céruléen de ce mystérieux objet, dont la forme lui rappelait celle d’un miroir. Par ailleurs, celui-ci dégageait d’étranges vibrations, comme s’il possédait à la fois un et plusieurs chant-noms. Neolenn n’avait jamais rencontré un tel objet auparavant et se questionna à son sujet. De quoi pouvait-bien s’agir ? Intérieurement, il se promit de l’examiner de plus près dès qu’il aurait achevé son chant. Tandis que lui et la Vallael continuait à soigner le Rouge, une violente impulsion secoua toute la zone.

La secousse provenait du palais de Néant et l’elfette à la chevelure couleur de neige proposa de s’y rendre afin de découvrir ce qui en était la cause. Tandis qu’ils se rapprochaient du bâtiment, Neolenn fut frappé par l’état de délabrement de ses ruines qui semblaient en proie à la destruction depuis plus longtemps que celles des palais des autres divinités.

Une série de tentacules semblables à ceux invoqués par Ascheriit, se trouvent dispersés un peu partout et s’agitaient, paraissant maintenir l’édifice et l’empêcher de s’écrouler. Soudain, au milieu des décombres, le fils du soleil crut distinguer une forme blanchâtre et translucide, qui se retourna et s’enfuit dès qu’elle se sentit observée. L’apparition spectrale passa à travers l’embrasure de la gigantesque porte menant à l’intérieur du palais du Néant et disparut de sa vue.

Le jeune Elfe se tourna vers ses compagnons d’aventure.

- Je viens de voir une créature blanchâtre dans ces ruines. Dès l’instant où elle a senti mon regard pesé sur elle, elle s’est sauvée et a disparu à l’intérieur du palais. Est-ce vous l’avez vu aussi ? Croyez-vous que cela a une signification et que quelque chose se dissimule à l’intérieur du palais du Néant ?
Spoiler:
Le groupe de marcheurs à travers les mondes que forme Kälyna, Arya, Alford, Ilyanth et Verith, vient d’arrivée au sein du lieu de vie des dieux. Mais voilà que le groupe se sépare. Verith s’en va en direction du palais de Mort et vous ordonne de ne pas bouger. Alford et Ilyanth ne sont pas de cet avis et partent explorer le palais de Végétal un peu plus loin.

Après un long moment, Alford et Ilyanth reviennent. Verith n’arrive pas très longtemps après eux. L’une de ses pattes est blessée et dans l’autre il porte un étrange objet, une sorte de plaque d’obsidienne, ou peut-être est-ce du verre teinté de noir. Le dragon demande à Kälyna et Ilyanth de lui soigner la patte. Kälyna s’exécute, mais que fait Ilyanth ?

Le Baptistrel peut remarquer que de singulières vibrations émanent de l’objet en possession de Verith. Le miroir semble posséder à la fois un seul et une infinité de chants-nom. Qu’est ce que cela peut bien être ?

Alors que Verith se fait soigner, une violente impulsion se fait ressentir dans toute la zone. L'impulsion semble venir du palais le plus éloigné : celui du néant. Arya émet l’idée de s’y rendre pour voir de quoi il en retourne. Et c’est ce que le groupe fait.

Le palais de Néant est dans un sale état. Il est également en ruine, à la différence près qu’il semble dans cet état depuis plus longtemps que les sept autres. Des tentacules semblables à celles invoquées par Ascheriit, sont éparpillés un peu partout dans les domaines et s’agitent lentement. Certains semblent même retenir certaines parties d’édifice de s’écrouler.

Au milieu de tous les décombres, Ilyanth crut distinguer une fois encore une forme blanchâtre. Celle-ci lui tourne le dos dès qu’elle se sent observer et s’enfuit. Elle passe à travers ce qui devait être l’encablure de la gigantesque porte menant à l’intérieur du palais de Néant et disparait de son champ de vision.

Que fait Ilyanth ?

avatar
Invité
Invité

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Mar 4 Juil - 18:37
Le grand écarlate ne tarda guère à revenir après qu'Alford et Ilyanth en aient finit avec leur petite visite du palais de végétal et… Visiblement le dragon semblait blessé, ce qui ne manqua pas d'inquiéter Gorder qui se demanda quelle menace pouvait bien les attendre et quelle était la gravité de celle-ci pour qu'elle arrive ainsi à blesser le noble écarlate… Celui-ci d'ailleurs ne fut pas très expansifs au sujet de ce qui lui était arrivé et Alford en conclut que ça ne servirait à rien de poser des questions inutiles, il se contenta donc de regarder l'air de rien les mages soigner le dragon…

D'ailleurs, c'était quoi ce machin ésotérique dans la patte de son protecteur ? Il ne saurait dire, mais ça devait avoir de l'importance pour que celui-ci prenne la peine de le ramener ici. Mais une importance à quel niveau ? Cela il le saurait aussi en temps voulu sans doute.

De plus, visiblement il avait rapidement été décidé qu'ils devaient se rendre au palais de Néant avant tout autre chose, Alford se demanda bien pourquoi exactement, mais en conclut que cela les aideraient peut-être dans leur quête en effet. Par contre, les ruines du Néants étaient fichtrement sinistres, on voyait bien que tout était tombé en ruine depuis belle lurette et Gorder se fit assez vite la réflexion que ce n'était pas bon signe… D'autant plus qu'il avait lui aussi ressenti l'impulsion qui provenait de cet édifice.

Surtout que bon sang ! Il ne pouvait s'empêcher bien entendu de faire gaffe à ces satanés tentacules fort similaires à celui qu'avait pu invoquer l'autre chimère chanteuse pour attaquer le chantefeu. Après tout ces créatures ne devaient pas du tout être amicales, même si heureusement elles semblaient trop occupés à soutenir l’édifice pour beaucoup d'entre-elles pour en plus se préoccuper d’eux. Heureusement, car cet endroit en grouillait...

Et il vit sinon comme tout le monde à peu près la forme blanchâtre qui n'avait guère mit de temps à disparaître lorsque l'elfe fit remarquer la présence de celle-ci. Cela pour entrer dans ce qui semblait être le palais du Néant… Intéressant. Alford finit donc par dire avec sérieux alors que les tentacules environnants commençaient à s'agiter pendant qu'ils approchaient de la porte du palais.

« Je vais voir ce que c'est. » Il porta la main à la poignée de son épée de lumière, prêt à dégainer celle-ci pour trancher tout ce qui voudrait s'en prendre à lui et avança donc vers la porte. Déterminé à voir ce qui se trouvait derrière et surtout persuadé que cette créature blanchâtre avait peut-être son importance.







Spoiler :

Spoiler:
Après un long moment, Alford et Ilyanth reviennent. Verith n’arrive pas très longtemps après eux. L’une de ses pattes est blessée et dans l’autre il porte un étrange objet, une sorte de plaque d’obsidienne, ou peut-être est-ce du verre teinté de noir. Le dragon demande à Kälyna et Ilyanth de lui soigner la patte. Les deux s’exécutent.


Alors que Verith se fait soigner, une violente impulsion se fait ressentir dans toute la zone. L'impulsion semble venir du palais le plus éloigné : celui du néant. Arya émet l’idée de s’y rendre pour voir de quoi il en retourne. Et c’est ce que le groupe fait.


Le palais de Néant est dans un sale état. Il est également en ruine, à la différence près qu’il semble dans cet état depuis plus longtemps que les sept autres. Des tentacules semblables à celles invoquées par Ascheriit, sont éparpillés un peu partout dans les domaines et s’agitent lentement. Certains semblent même empêcher certaines parties de l’édifice de s’écrouler.


Ilyanth fait remarquer la présence d’une forme blanchâtre. Alford a à peine le temps de la voir disparaitre lorsque celle-ci passe à travers ce qui devait être l’encablure de la gigantesque porte menant à l’intérieur du palais de Néant, pour disparaitre de son champ de vision.


Qu’est ce que cela peut bien signifier ? Serait-ce comme la dernière fois dans le temple ? À mesure que le groupe s’approcher de la porte du palais, les tentacules environnants commencent à s’agiter.

Que fait Alford ?

- Rentrer dans le palais ?
- Ne pas rentrer dans le palais ?

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Sam 8 Juil - 16:51
Une fois encore, elle les attendait. Cette lumière, cette lueur, cette anomalie. Venue d’ailleurs, venue de nulle part, d’un lieu inconnu. Les intrus en ces lieux. L’être à la recherche de la vérité. L’être dont la voix fera trembler le monde. L’être dont le fardeau dépasse de loin sa force. L’être torturé. L’être fraternel. Aucun n’avait à se trouver ici. Aucun n’aurait dû se trouver ici. Et pourtant ils étaient là. Ils étaient tous là. Bravant des forces qui de loin les dépassent. Récompense ? Aide ? Ou obstacle dans leur avance. Nul ne sait ce qu’apportait cette lueur à ces intrus. À l’instant où le porteur du contrat originel franchit l’encablure de la porte du palais, un flash de lumière se produisit, atteignant tous les intrus en ces lieux.

***

Cette fois-ci, la vision apparut directement dans leur esprit. Elle était plus nette, plus claire. La seule chose qui leur apparut floue était les individus en présence. Leurs corps étaient recouverts de lumière si bien que seules leurs silhouettes étaient distinguables. Le reste en revanche leur apparaissait parfaitement.

Une maison, une petite maison de bois, humble, pauvre d’apparence. Les volets battant légèrement sous la petite brise marine qui parcourait le lieu. Le sable, la mer. La maison était en bord de mer. Debout se tenait une femme, elle était le linge sur fil relier d’un mur de la maison à un arbre ressemblant à un palmier.

À ses pieds se trouvait un couffin dans lequel reposait, endormit, un nourrisson. Une voix s’éleva alors.

« Kaëmen ! Dit à tes sœurs de sortir de l’eau s’il te plait ! »

La vision se mit à bouger, pour montrer une autre silhouette, un jeune homme sans doute, qui avait les pieds dans l’eau et regardait l’horizon. De dernier mit ses mains devant la bouche de sorte à former en entonnoir et cria. Aucun son n’en sortit … du moins, aucun son ne fut perçu par les intrus. Bientôt, de nouvelles silhouettes, plus petites, accoururent vers lui, tandis que deux sortirent de l’eau. L’une d’elles s’exprima.

« Grand frère ! Grand frère ! Regarde ce qu’on a trouvé Léoïn et moi ! »

La silhouette prénommée Léoïn ouvrit la main, faisant apparaitre une petite perle d’un éclat nacré incroyable, qu’elle offrit à la silhouette prénommée Kaëmen. La ribambelle sortie de l’eau, revenant sur la terre ferme, s’approchant de la silhouette maternelle qui tenait dans ses bras le couffin. De l’objet émanaient de petits cris, le nourrisson devait réveiller.

Soudainement, le silence s’abattit sur la vision. Au sol, une ombre commença à grandir. Les protagonistes de la vision levèrent les uns après les autres les yeux au ciel. Leurs faciès, visibles, passant de la curiosité, à l’émerveillement avant de passer à la peur. Un nouveau flash lumineux se produisit et la vision prit fin.

***

La vision venait de prendre fin, le flash lumineux venait de se dissiper. Il avait ébloui tout le monde, de la même manière.
avatar
Administratrice
Guerrière libre

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Sauterelle 3
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Mar 11 Juil - 17:38
La patte de Verith était désormais soignée grâce au duo de chanteurs formé par Kälyna Vallaël et Ilyanth Neolenn. Le palais de Néant était leur nouvelle destination. Était-ce une bonne idée d’aller assouvir la curiosité qui était née en ce groupe lorsqu’une impulsion avait retenti? S’il n’y allait pas, que feraient-ils? Se tourner les pouces n’aiderait en rien à sortir de ce monde étrange et bien que ce n’était pas une piste en tant que telle, qui sait ce qu’ils trouveraient là-bas? Le danger, pour sûr.

C’est d’abord les ruines du Rien qui les accueillirent. L’endroit était en pire état que les autres palais, signe de la longue déchéance de cette défunte divinité. Sa marque y était : de longs tentacules ténébreux virevoltaient dans tous les sens, éparpillés un peu partout. Certaines perles de Néant s’affairaient même à tenir la structure du domaine pour ne pas qu’il s’écroule. Les elfes avaient perdu leur domaine face à cette magie, désormais maîtrisée par Ascheriit et les Chimères.

Une silhouette lumineuse attira leur attention. Le groupe s’engouffra alors dans le palais dont les Perles étaient heureusement trop occupées à faire autre chose que de leur accorder une attention particulière. Une vision les frappa. Kaëmen? Léoïn? Jeunes enfants près de l’eau. Qu’est-ce que cela voulait signifier? Pourquoi voyaient-ils Léoïn offrir une perle nacrée à Kaëmen? En quoi cela allait-il les aider?

Mais voilà qu’à peine les premières questions effleurèrent leur esprit, que les ruines tout entier se mirent à trembler. Les tentacules s’agitèrent, le sol se craquela et une monstruosité en sortit. Une voix rompit le silence et la tranquillité des lieux.


« Voleur… voleur… rendez-le-moi !! »


C’était une énorme créature qui venait de parler. Elle n’avait qu’un seul œil, il était globuleux et jaune. Ses bras, et on pouvait deviner que c’était le cas de ce qui lui servait de jambes, étaient formés par des tentacules. Seul le buste du mollusque géant aux couleurs mélangées de mauve, de rose et de vert sortait du sol. Il avait la taille de Verith et l’un de ses bras tentaculeux volait en la direction du groupe afin d’écraser les individus.


Ce n’était pas le temps de parlementer ou en tout cas, Sombréclat laisserait cet art au maître chanteur. Verith se préparait déjà à l’attaque et la magicienne se joignait à lui dans son projet. Le plan qu’elle s’était forgé dans son esprit était simple : passer à l’attaque et rester le plus possible hors d’atteinte du monstre. La Sauterelle se téléporterait hors du lieu d’impact du bras du mollusque. Ensuite, Kälyna formerait des imitations d’elle-même puis une pluie d’étoiles se transformerait en un déluge lumineux. Ce serait de toute beauté.







Actions:

[Défensif (illusion)] Kaléidoscope
Ce sort permet de créer de trois à cinq répliques de soi-même autour de son adversaire afin de le déstabiliser, une seule est la véritable et peut donc attaquer l'ennemi. Le nombre de copies augmente avec le niveau du Magicien. (Très Puissant : 3, Maître Magicien : 4 et Grand Maître : 5)

[Offensif] Pluie d'étoiles filantes
Fait tomber une pluie de lumière autour du lanceur, provoquant des explosions magiques
Geste clé :  Une main tendue vers le ciel et petite complainte elfique

[Offensif] Déluge lumineux
Fait tournoyer la pluie de lumière invoquer par « Pluie d’étoile filante », concentre chacune de ses goûtes entre ses mains avant de la lancer en une seul contre l’endroit visé. Provoque d’assez lourds dégâts.
Geste clé : deux mains vers le ciel pour concentrer la lumière puis lancer.

Directives:
Alors que le groupe arrive à l’entrée du Palais de Néant, un flash de lumière se produit et une vision frappe leurs esprits, découvrant une scène appartenant au passé du dieu du néant. Qu’est-ce que tout cela peut bien signifier ? Où tout cela peut-il bien amener ?

Une fois la vision terminée, Kälyna reprend ses esprits, comme tous les autres. Le calme et le silence règnent, jusqu’à ce qu’il soit rompu par une voix, grave et profonde : « Voleur … voleur … Voleur ! »

Les ruines du palais tout entier se mettent à trembler et les tentacules présents un peu partout à s’agiter. Le sol devant vous se craquelle et une monstruosité en sort. Une sorte de mollusque géant, un amas de chair et de tentacules visqueux dont l’œil globuleux vous fusille du regard : « Voleur … voleur … rendez-le-moi !! »

L’un des bras tentaculeux de la créature se lève et il l’envoie en votre direction pour vous écraser.

Que fait Kälyna ?

(Indice de taille. Seul le buste de la créature sort du sol, elle fait la taille de Verith.)


avatar
Modérateur
Dragon libre


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Ven 14 Juil - 21:51
¤ Molusque ¤

En dépit de l’interlude que Verith avait connu de son côté, son chemin en compagnie des bipèdes devait reprendre. Il fallait trouver un moyen de sortir d’ici, de sortir du plan astral et au plus vite. La seule chose que Verith espérait, c’était sortir sans que trop de temps se soit écoulé. Tout était malheureusement possible dans le plan d’existence des dieux.

La sœur de Kälyna fut la seule à relever la présence de l’objet singulier que rapportait le dragon rouge.

« Un fardeau. »

Verith lui répondit, son ton ressemblait presque à une plainte.

« Hériter de la mort des dieux. Je vous expliquerais de quoi il en retourne une fois que nous serons retournés sur notre plan. »

Une fois que Sombréclat et le chantefeu eurent fait cesser les saignements de sa patte, le groupe se remit en marche, en direction du palais de Néant, du palais de celui que l’on nommait Kaëmen, le dieu du Néant. C’est avec vigilance qu’ils entrèrent dans le domaine de ce dernier. Tout était en ruine, comme partout ailleurs, à l’exception que cela l’était depuis plus longtemps. Des tentacules s’élevaient ici et là, un peu comme des arbres, s’agitant doucement. Qu’est-ce que cela pouvait bien être ? Les autres dieux représentaient des éléments, mais Néant était un élément assez singulier et difficile à saisir, alors pourquoi des tentacules ?

Alors que le groupe approchait de l’édifice en ruine, une nouvelle lueur fit son apparition et disparut. Elle était semblable à celle aperçue dans le temple du Néant. L’hypothèse fut confirmée quand une nouvelle vision du passé s’offrir à eux. Une vision néanmoins différente. Elle montrait des silhouettes lumineuses, dans une scène somme toute banale de bipède. Néant, autrement dit Kaëmen était encore présent, ainsi que Léoïn. Rapidement, Verith comprit que cette scène avait lieu avant la scène dévoilée dans la précédente vision.

Ce que ne comprit toutefois pas Verith, c’était l’intérêt de cette dernière. Pourquoi ? Pourquoi leur révéler ceci ? Quel était l’intérêt ? À moins que … Le contrat originel. Les dieux seraient-ils nés dieux où le seraient-ils devenus au moment de la conclusion du contrat ? Voilà une piste à creuser. Peut-être devrait-il en parler avec Kälyna une fois sortit d’ici. Mais y avait-il un autre message caché dans ces visions ? Sans doute … Cependant, Verith n’eut pas le temps d’y prêter davantage d’attention. Le sol trembla puis s’ouvrit devant eux. Une créature monstrueuse, visqueuse et recouverte de tentacules en sorties. Cette dernière les attaqua sans attendre.

Kälyna ne perdit pas de temps et esquiva l’attaque en se déplaçant magiquement hors de portée. Verith, lui, ne prit pas cette peine et se contenta de lever sa patte avant gauche pour venir saisir le bras-tentacules qu’on projetait en sa direction afin de le bloquer.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Ven 14 Juil - 21:59
.: Jet 1 :.

Kälyna use de sa magie pour attaquer le créature.

Compétence utilisée : Magie niveau Exceptionnel. Taux de réussite 95.

Modificateurs =>

- Race = Elfe : +5

Total taux de réussite : 95
Total taux de réussite critique : 9

Résultat =>

- 9 ou moins réussite critique.
- 95 ou moins réussite.
- 96 ou plus échec critique.


.: Jet 2 :.

Verith use de sa force pour intercepter le coup de la créature.

Compétence utilisée : Force physique niveau Exceptionnel. Taux de réussite 95.

Modificateurs =>

- Race = Dragon : +10

Total taux de réussite : 95
Total taux de réussite critique: 14

Résultat =>

- 14 ou moins réussite critique.
- 95 ou moins réussite.
- 96 ou plus échec critique.

avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Ven 14 Juil - 21:59
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'MJ' : 83, 27

Kälyna : Réussite
Verith : Réussite

Le coup de la créature est stoppé net par Verith, tandis qu’une violente explosion magique se produit sur le buste de la créature.
avatar
Cawr

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Oiseau du paradis 2
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Dim 16 Juil - 12:47
Autour d’eux, tout n’était que ruines et désolation et seuls les filaments noirâtres et les perles du Néant empêchaient l’édifice de s’écrouler. L’elfe ressentit un malaise à la vue de ce palais ravagé et un mauvais pressentiment l’envahit. Se pouvait-il qu’une menace plane à l’intérieur de ces décombres ? Alors qu’ils s’acheminaient à l’intérieur, une lueur apparut et laissa bientôt place à une vision. Durant celle-ci, Ilyanth aperçut des êtres, dont le corps semblait constitué de lumière, et dont seule la silhouette était distinguable. En arrière-plan, se trouvait une demeure, d’allure modeste, sur une plage de sable fin. A proximité se tenait une femme, occupée à étaler du linge sur un fil relié à la maison, avec un couffin à ses pieds. Le Chantefeu observait la scène, interloqué et cherchant à donner un sens à ses images surgies de nulle part. Une voix résonna évoquant « Kaëmen » et Neolenn reconnut sans peine le véritable nom de la divinité du Néant. La vision se modifia en une autre scène, montrant le dieu au bord de l’eau, entouré de ses sœurs, dont l’une d’entre elles lui tendait une perle. Soudain, la figure maternelle réapparut, tenant le nourrisson dont les cris résonnèrent. Dès après les images mentales s’évanouirent, laissant la place à un profond silence. Un peu troublé, le lié du feu s’interrogea à propos de ces mystérieuses visions. Qu’est-ce que cela pouvait signifier ? Avaient-elles un rapport avec les chimères et leur présence en ce lieu ?  Cependant, le Baptistrel n’eut guère le temps d’approfondir sa réflexion que le sol se mit à trembler violemment. Quelques secondes plus tard, une voix monstrueuse résonna dans les ruines du palais, et une créature d’une rare laideur, dont l’aspect évoquait un poulpe cyclopéen surgit des ruines.

Avant même qu’Ilyanth eut pu dire quoique ce soit ou même esquisser un geste, l’étrange mollusque bipède attaqua la Dame Blanche qui parvint à l’esquiver grâce à son totem. L’écarlate en profita pour agripper les tentacules de leur assaillant afin de l’immobiliser.

C’est alors que le cœur flamboyant remarqua le mystérieux objet de verre noir, déposé par le dragon sur le sol juste avant le début de son combat contre la créature tentaculaire. Verith s’écria à l’attention des membres du groupe qui n’étaient pas encore engagés dans la bataille  « Que l’un d’entre vous s’éloigne avec ceci et le mette en sécurité ! »

- Je m’en occupe ! répondit le maître barde avant de se baisser et de s’emparer de l’objet.
Tout d’un coup, une silhouette apparut à sa surface et Ilyanth la regarda comme hypnotisé. Qu’est-ce cela pouvait bien être ? Sans compter le chant-nom énigmatique qui émanait de lui.

Toutefois, mieux valait ne pas rester là et mener l’objet de verre noir en lieu sûr avant de chercher à en percer les secrets. Après l’avoir saisi, Neolenn décida de fuir en direction de la sortie du palais.
Spoiler:
Le groupe arrive devant l’entrée du palais du Néant et un flash lumineux se produit. Une nouvelle vision apparait, mettant en scène une fois de plus Néant et ces sœurs. Qu’est ce que tout cela signifie ?

Lorsque la vision se termine, un tremblement de terre se produit. Le palais s’écroule un peu plus et du sol surgit une créature parfaitement monstrueuse. Cette dernière vous attaque. Verith parvient à bloquer son attaque. Ilyanth, Alford et Arya n’ont donc pas à faire d’esquive.

Alors que le combat commence, le dragon rouge pose son étrange morceau de verre noir à quelques pas d’Ilyanth.

« Que l’un d’entre vous s’éloigne avec ceci et le mette en sécurité ! »

Que fait Ilyanth ?

- S’éloigne-t-il avec le miroir (Une silhouette se dessine d’ailleurs à la surface de l’objet)
- Attaque-t-il la créature ?
- Fait-il autre chose n’incluant pas les deux précédentes options ?
avatar
Invité
Invité

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Ven 21 Juil - 17:12
Quand il entra dans le palais du Néant, Alford fut immédiatement accueillit par un flash lumineux qui fit apparaître une étrange vision dans son esprit. Et cette vision qui se livrait à lui fut fort curieuse… Une vision étrange, mais que Gorder eut l'impression qu'elle était aussi fort banale dans les faits. Il n'avait concrètement encore jamais vu ce genre d'activités ou de lieux en tant que vampire, mais quelque chose lui disait que tout cela n'était pas spécialement étrange dans les faits… Il ne comprit donc pas vraiment le sens de tout cela, même s'il ne manqua pas de bien noter ce qu'il venait de voir dans son esprit... Après tout il avait remarqué la présence de Néant et de ses sœurs, ce même s'il se demanda surtout en quoi voir ceci pourrait l'aider.

Mais il n'eut pas de toute manière le temps de davantage y réfléchir, car peu après une créature monstrueuse de la taille de Verith et surtout difforme apparut. Le genre de monstre qui sortait d'Alford ne savait où, mais qui n'était sûrement pas là pour des raisons amicales. Et d'ailleurs la magicienne elfique et l'écarlate ne manquèrent pas de réagir à cette nouvelle présence indésirable. Ce alors que le baptistrel pour sa part s'occupait du machin qu'avait ramené Verith tout à l'heure…

Et pour le moment, tout semblait se passer à peu près bien… Le baptistrel s'éloignait du champ de bataille, Verith avait bloquer l'attaque de la créature et celle de l'elfe avait touchée la monstruosité, même si celle-ci semblait se régénérer malgré les blessures qui lui avaient été infligées. Et Alford en voyant cela eut finalement une idée.

Il prit son arbalète légendaire en main, chargea un carreau incendiaire rapidement, visa, puis tira sur l’œil de la créature en espérant que celle-ci s'enflamme… Avec de la chance elle aurait ainsi du mal à se régénérer si elle prenait feu… Ou du moins serait aveuglée, après il ne savait guère dans les faits ce que ça ferait réellement, mais ce serait sans doute plus constructif au moins que de rester là les bras ballants à ne rien faire pendant que la situation risquait tout de simplement de virer à la catastrophe.







Directives :

Spoiler:
Le groupe arrive devant l’entrée du palais du Néant et un flash lumineux se produit. Une nouvelle vision apparait, mettant en scène une fois de plus Néant et ces sœurs. Qu’est ce que tout cela signifie ?

Lorsque la vision se termine, un tremblement de terre se produit. Le palais s’écroule un peu plus et du sol surgit une créature parfaitement monstrueuse. Cette dernière vous attaque. Verith parvient à bloquer son attaque. Ilyanth, Alford et Arya n’ont donc pas à faire d’esquive.

Ilyanth saisit le miroir noir posé au sol et s’éloigne du champ de bataille afin de se mettre en sécurité.

Le bras-tentaculaire retenu par Verith commence à s’enrouler autour de la patte du dragon et Alford remarque que les parties toucher par le projectile de Kälyna sont en train de se régénérer. Le monstre prépare quelque chose, mais quoi ?

Que fait Alford ?

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Dim 23 Juil - 20:04
Alford se saisit de son arbalète et essaye de tirer dans l’œil de la créature.

Compétence utilisée : Arbalète  niveau Très Bon. Taux de réussite 65.

Modificateurs =>

- Race = Vampire: +5
- Arbalète Souffle de Verith = Enchantement Arbalétrier d’élite (+2 niveau à l’arbalète) : +20

Total taux de réussite : 90

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 90 ou moins réussite.
- 91 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.


Dernière édition par Le conteur le Dim 23 Juil - 20:05, édité 1 fois
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Dim 23 Juil - 20:04
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'MJ' : 90

Alford : Réussite
avatar
Modérateur
Dragon libre


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 24 Juil - 11:20
¤ A l'attaque  ¤

Une monstrueuse créature se dressait devant le dragon rouge. Une horreur du Néant à n’en pas douter. La bête ressemblait à une sorte d’amas de chair pustuleuse et de tentacules qui parvenaient à conserver une cohérence d’une manière parfaitement inconnue. Quelle était cette chose ignoble ? Une création ? Une dégénérescence ? Une sorte de gardien des lieux ? Quoi qu’il en soit, cette chose infâme les attaquait, elle était donc une ennemie et il fallait l’abattre. Le colérique n’avait pas plus de temps à perdre ici, il fallait filer au plus vite avant que trop de temps ne se soit écoulé sur le plan physique.

Levant une patte, le rouge parvint à bloquer l’attaque de l’ignominie, tandis que Sombréclat faisait pleuvoir sur elle un déluge de lumière qui la toucha de plein fouet. Du sang noir se mit à couler au sol de même que des amas de chairs arrachées à la créature. Mais il ne fallut pas bien longtemps pour que les blessures de celle-ci ne commencent à se colmater par de la nouvelle chair. Quelle était cette sorcellerie ?

La chantefeu pour sa part obéi aux ordres du grand rouge et se saisit du miroir des morts avant de s’éclipser d’ici. L’elfe n’était, de toute manière, pas capable de combattre, alors autant qu’il serve à quelque chose d’autres. Arya semblait sous le choc de cette apparition monstrueuse et mit du temps à réagir, alors qu’Alford, lui, saisit rapidement l’arme que le dragon lui avait offerte et la braqua en direction de la bête. Un carreau fila et manqua de peu de la rater, mais dans un dernier instant, le carreau vint riper contre l’œil de la créature qui se recula alors en poussant un rugissement de rage, lâchant Verith par la même occasion. L’un des bras tentaculaires de la créature se précipita contre son œil pour le frotter avant de se préparer à contre-attaquer. Tiens donc, l’horreur tentaculaire n’avait pas réagi lorsque Sombréclat lui avait ouvert tout un flanc, mais elle s’horripilait quand son œil était touché.

« Sombréclat, Alford, Arya. Je vais l’immobiliser. Tâcher de trouver moyen de frapper son œil, cela semble être son point faible. »

Grondant de rage, le colérique changea de posture pour s’apprêter à bondir. Sa queue claqua dans l’air, sa gueule s’ouvrit et ses pattes avant s’écartèrent légèrement l’une de l’autre. Il s’apprêtait à lui sauter dessus et lui bloquer les membres à l’aide des siens. Sans attendre plus longtemps, le rouge bondit toutes griffes de dehors. Sa patte droite s’élançant contre le bras tentaculaire droit. Sa patte gauche s’élançant contre le bras tentaculaire gauche. Sa queue, elle s’apprêta à saisir l’occasion pour venir s’enrouler autour du cou du monstre et lui immobiliser la tête. Tandis que sa gueule, elle, se prépara à mordre une épaule.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 24 Juil - 11:25
.: Jet 1 :.

Verith s'attaque à la créature pour essayer de l'immobiliser.

Compétence utilisée : Combat au sol niveau Exceptionnel. Taux de réussite 95.

Modificateurs =>

- Race = Dragon : +10

Total taux de réussite : 95
Total taux de réussite critique: 14

Résultat =>

- 14 ou moins réussite critique.
- 95 ou moins réussite.
- 96 ou plus échec critique.

Jet 2

Le veilleur essaye de s'extirper de l'attaque de Verith.

Compétence utilisée : Agilité niveau Bon. Taux de réussite 55.

Total taux de réussite : 55

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 55 ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.

Règle :

Le meilleure score réussi emporte le duel.

Une réussite de Verith entraîne un bonus de +10 aux prochains jet d'attaque.
Une réussite critique de Verith entraîne un bonus de +20 aux prochains jet d'attaque.




Dernière édition par Le conteur le Lun 24 Juil - 11:27, édité 1 fois
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 24 Juil - 11:25
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'MJ' : 76, 65

Verith : Réussite
Le veilleur : Echec

Le veilleur est immobilisé.

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Lun 24 Juil - 11:49
Le combat fait rage à l’intérieur du Palais de Néant. Le sol et l’édifice tremblent sous ce dernier. Ilyanth, lui, s’échappa du bâtiment en transportant tant bien que mal le miroir. Mais à peine sorti du Palais, ce dernier lui glisse des mains et tombe au sol. Alors que le chantefeu se baisse pour le ramasser, la silhouette à la surface de l’objet en profite pour agir. Une main couverte de flamme jaillit du miroir et vient saisir l’elfe à la gorge, l’enserrant avec force. Une voix s’élève alors, féminine et chaleureuse.

« Oh toi, serviteur des flammes, entends ces mots. Reçois les dernières bribes de mon pouvoir. Que ma voix soit tienne, que mon élément soit tient. Que la lumière pourfende l’obscurité. Frappe sans retenue la corruption de ce lieu. »

La main libéra de son emprise le cou de l’elfe chanteur alors qu’un stigmate de flamme apparaissait sur sa peau. Comme il était apparu, le membre incandescent et mystérieux rentra dans le miroir et la silhouette se dissipa.

avatar
Cawr

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Oiseau du paradis 2
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Les ruines des dieux

le Mer 26 Juil - 16:17
Conformément aux ordres du dragon de l’ire, l’elfe du soleil s’empara du mystérieux objet de verre noir, et s’empressa de s’enfuir afin de le mettre en sécurité. Celui-ci entendait gronder derrière lui les bruits de la bataille que ses compagnons livraient contre cette créature informe, semblable à une masse putride d’organes en dégénérescence. Ilyanth savait qu’il ne leur serait d’aucune utilité, car son serment de Baptistrel l’empêchait de blesser et de tuer quiconque sans perdre ses pouvoirs. Cependant, malgré sa haine de la violence, son cœur se serait à l’idée de ne représenter qu’un poids mort, incapable de protéger autrui ou de lutter pour préserver ce qui lui était cher. La tristesse et le désappointement s’insinuaient en lui, accompagnés d’une étrange sensation, celle d’être observé…Au fur et à mesure qu’il s’éloignait de l’endroit où le combat faisait rage pour gagner la sortie du palais, cette impression ne fit que croître…

Le maître barde venait à peine de franchir la porte du palais de Néant, que soudain, perdant sa concentration, ce dernier laissa choir le mystérieux objet. Neolenn allait se précipiter pour le ramasser, mais avant même qu’il ne puisse faire le moindre geste, un étrange phénomène se produisit.
Une main incandescente, semblant faite de feu et de lumière pure jaillit du miroir et se précipita dans sa direction, pour enserrer son cou, comme pour l’étrangler. Le chantefeu sentit la peur et l’incompréhension le gagner. Que se passait-il et que lui voulait cette chose ? Neolenn se débattit, en vain, cette main flamboyante possédait une force colossale. C’est alors qu’une voix féminine retentit, emplie de douceur et de chaleur.

«  Oh toi, serviteur des flammes, entends ces mots. Reçois les dernières bribes de mon pouvoir. Que ma voix soit tienne, que mon élément soit tient. Que la lumière pourfende l’obscurité. Frappe sans retenue la corruption de ce lieu. »

Lorsque ces paroles cessèrent, le chanteur sentit se défaire l’étreinte autour de sa nuque et un stigmate de feu apparut sur sa peau mate. L’apparition retourna à l’intérieur du miroir et le lié du feu sentit la chaleur s'accroître dans son corps, l’envelopper et augmenter l’intensité de son pouvoir. Sa peau était parcourue d’une mystérieuse sensation, ressemblant à une série de picotement et elle se mit à luire, réfléchissant la lumière, comme si des flammes intérieures filtraient à travers ses pores.

Interloqué, le Rhapsodien ramassa le miroir et observa son propre reflet. Il remarqua qu’une série d’arabesques ornaient désormais sa gorge, à l’endroit où la main incandescente l’avait saisi. Celles-ci renvoyaient une lumière incandescente comme si elles étaient constituées de feu.
Le Cawr sentait la puissance d’un brasier gronder en lui, semblable à la sensation ressentie lors de son initiation de chantefeu mais en plus intense et en plus violente…

Intérieurement, ce dernier comprit que son serment venait d’être levé et que cette nouvelle force lui permettait de blesser et de tuer sans perdre ses pouvoirs.

Prenant l’objet et le serrant tout contre lui, Neolenn décida de retourner à l’intérieur du palais et d’utiliser la force de son chant ardent.
D’une voix pleine d’énergie, celui-ci entonna le chant du feu, sentant la bénédiction de l’être qui venait accroître sa puissante.
Le chant du feu
Il réchauffe le lieu où se trouve le chanteur, il permet de renforcer la volonté, de réconforter les êtres et de purifier du mal, associé en général au dragon rouge.
Lorsqu'on utilise le nom du feu pendant le chant, celui-ci peut devenir une arme de grande puissance.

-Renforcée par la note Ys, elle permet au chanteur de participer à une bataille sans être affecté
-Avec Alea le chant est capable de calmer les peurs les plus terribles
-Avec Ela il permet de créer une flamme qui ne s'éteint jamais (le sortilège jadis était utilisé par l'un des premiers Baptistrels pour enchanter la chandelle de Crynella, une flamme enfermée dans un globe d'eau symbole de l'amour éternel)
-Grâce à la note Oen, le chant permet de créer un bucher funéraire saint.  

Mage Correct

Spoiler:
Suivant les ordres du dragon rouge, le chantefeu attrape le miroir noir et quitte le Palais afin de se mettre à l’abri. La dérangeante sensation d’être observé se faisait grandissante à mesure qu’il s’éloigne, si bien que, perdant sa concentration, le miroir lui échappe des mains.

C’est à ce moment que se produisit un phénomène. Une main jaillit du miroir pour étrangler Ilyanth. La force de l’apparition est colossale si bien que l’elfe ne peut s’y soustraire. Cependant il ne ressent pas la moindre sensation d’étranglement malgré qu’on lui serre le cou. À l’inverse, une grande chaleur l’envahie de même qu’une grande magie.

Lorsque la main se retire, Ilyanth peut sentir des picotes dans son cou. Le miroir reflète son reflet et laisse apparaitre des arabesques là où il a été touché.

Ilyanth ressent que son serment a été levé. Il est momentanément capable d’utiliser son pouvoir de baptistrel afin de combattre, de blesser et de tuer sans craindre de perdre ses pouvoirs.

Que fait le chantefeu ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum