Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Les Vampires

le Mar 20 Juin - 0:27
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: Les Vampires

le Mar 20 Juin - 0:28


» Retour au sommaire


L'histoire des Vampires


Les vampires sont nés d’une malédiction des déesses à l’encontre d’un elfe. Ils sont apparus pour la première fois sur la terre natale des elfes avant de les suivre lors de leur exil. Les vampires sont une race violente dominée par leur soif de sang qui tend à s’assagir avec en prenant de l’âge.



Un nouveau départ


Alors que la paix régnait entre tous les peuples, une nouvelle menace, un nouvel ennemi vint la menacer. Les Chimères, créatures éthérées venues d’un autre plan, bien décidées à s’en prendre à toutes les créations des Dieux, envahirent le continent. Les Vampires s’allièrent aux Humains et aux Elfes afin de repousser cette menace. Si dans un premier temps leur alliance parvint à tenir cet ennemi en respect, un évènement vint déséquilibrer le rapport de forces. L’ouverture d’une faille entre le plan astral et le plan physique permit de saturer le continent de haute magie et ainsi permettre aux Chimères de s’y déplacer en toute liberté. Il ne fallut pas longtemps à ces dernières pour prendre le dessus et mettre en échec l’alliance. Bientôt les vampires furent repoussés jusque dans leur retranchement et la capitale fut assiégée. Au prix d’une terrible bataille, les vampires parvinrent à repousser ces créatures. Mais cette petite victoire n’était que temporaire. Bientôt la seule solution pour survivre et continuer à se battre fut la fuite.

En compagnie des humains et des elfes, les vampires montèrent à bord de grands navires et prirent la direction des flots inexplorés, en quête d’un nouvel espoir. Après une traversée périlleuse, et guidés pas les dragons, la terre apparut à l’horizon. Ou plutôt les terres. Les vampires accostèrent dans l’archipel de Tiamaranta et décidèrent de s’établir sur une des îles qu’ils nommèrent Nyn-Tiamat.




» Retour au sommaire


Dernière édition par Origine le Mar 20 Juin - 0:33, édité 1 fois
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: Les Vampires

le Mar 20 Juin - 0:32


» Retour au sommaire


Territoire, politique et organisation


Solitaires par nature, les vampires ne sont pas faits pour vivre ensemble, bien que les récents efforts de Keziah et Kyne ont permis de faire bouger les choses. La plupart d'entre eux adoptent instinctivement une existence nomade lorsqu'on leur en laisse le choix. Ils possèdent néanmoins un royaume, un lieu qui leur ressemble et qui demeure leur dernier refuge en cas de coup dur. Autrefois, il s’agissait de souterrains, de galeries sombres descendant dans les entrailles de la terre. Aujourd’hui, sur l’île de Nyn-Tiamat, au climat polaire et au ciel couvert la majorité de l’année par des nimbostratus, les vampires se sont mis à évoluer en plein air.



Territoire


Aërthia, la forteresse vampirique

La cité vampirique est fondée à l’image de son créateur, les mots d’ordre sont la protection et la grandeur. Située entre la grande forêt de l’île et les montagnes, les vampires ont utilisé les nombreuses ressources en bois pour construire des fortifications autour de l’endroit qu’ils avaient choisi comme étant leur maison. Une barricade complète entoure la ville, où on peut constater l’amélioration des matériaux progressive jusqu’à la pierre. Mais la plus puissante fortification dont profite Aërthia est sa chaine de montagnes, un avantage militaire impossible à ignorer. Les fortifications se terminent là où les montagnes commencent.

La ville est divisée en deux étages, le plus haut complètement protégé d’un mur de pierre. Au sud de la ville, derrière la grande porte trône le château, aux murs pâles en pierre et aux tours à toits pointus, il est fortifié d’un deuxième mur de pierre, surélevé sur un deuxième étage. Une construction de défense sobre, les décorations ne sont pas opulentes, mais détaillées, ce qui en fait un bâtiment à la décoration subtile. Les roses sont des gravures récurrentes, la végétation est représentée artistiquement. De chaque côté du palais, les deux tours militaires défendent la cité. À l’est de ce château, les bâtiments des plus nobles sont construits à même les montagnes, ils bénéficient de l’endroit le plus protégé de la ville. À l’ouest, les ouvriers du château et les esclaves sont logés sur le même étage.

Le deuxième étage s’étend au nord, ainsi la ville est protégée par son château et non le contraire, puisque la ville est à l’arrière du château et des grandes portes. Les résidences les plus opulentes s’alignent près des murs de la ville. À l’est d’Aërthia, les bâtiments entourent un quartier pavé de pierre en une éclipse et une arche de pierre ouvre sur le quartier marchand. Les kiosques et commerces sont aussi disparates les uns que les autres et marchands de toutes races sont les bienvenus à venir commercer.

Le centre-ville accueille une diversité d’individus de classes sociales et de races différentes s’ils le désirent. Une grande place ronde aux dalles de pierre. Une partie de la terre reste non pavée pour y permettre de faire fertiliser la végétation l’été. Si la ville hivernale ne laisse pas la possibilité de créer de magnifiques jardins, la créativité des artistes est utilisée afin de donner son esthétique propre au centre-ville : Sculptures dans la pierre et dans les métaux, les décorations gothiques et les gravures à bas et haut relief donnent une allure unique à cette grande place.

À l’ouest, le quartier le plus pauvre prend place entre des ruelles plus étroites et aux bâtiments plus nombreux et plus douteux. On peut y retrouver les quartiers les moins sécuritaires.  


Chaîne de montagnes Nin Daaruth

Lorsque les premières fortifications furent faites, les vampires s’attaquèrent à excaver les montagnes, afin de les utiliser à leur plein potentiel. Par l’intérieur de la ville, une grande porte sévèrement gardée mène jusqu’à l’intérieur des montagnes. Un tunnel immensément long, mais aussi, un endroit de survie en cas de besoin. En effet, c’est à cet endroit que les vampires amassent des réserves de sang significatives. Et c’est aussi là que la marchandise du marché écarlate est réceptionnée avant d’être distribuée.


Le port de Nevrast

Au sud de l’île, le port de Nevrast grouille d’activité marchande et sociale. Des campements et des caravanes y sont souvent installés et des maisons de bois sont installées près des quais pour les marins. Une auberge accueille les voyageurs et les matelots, ainsi que quelques commerces. D’ailleurs, la maison de joie n’est pas trop loin par là.


Le port de Mereän

Le long tunnel des montagnes de Nin Daaruth n’est pas qu’un refuge. Au bout des montagnes, une grande porte s’ouvre sur un port d’urgence secret. Les seuls à connaître son existence sont le prince et ses conseillers, les ouvriers l’ayant construit étaient des esclaves ou des ouvriers suffisamment payés et menacés pour tenir leur langue. La construction est assez basique et les flottes y sont encore peu nombreuses.


Patriotisme




Merci à Orfraie Ataliel pour ce drapeau

Devise


De l'emprise de la mort nous revenons, portés par les ailes de la tempête...
Nous apportons la nuit éternelle....
Merci à Merithyn Shadowsong pour cette devise

Hymne


Vive le peuple de la nuit,
Dont la mort est la patrie
Que soit louée l’éternité
Qui nous comble de fierté

Gloire à la puissance du prince noir,
Prosternons nous devant son pouvoir
Que celui-ci nous mène  vers la victoire
Et que nos ennemis hurlent de désespoir

Vive la liberté et la cité de l’obscurité,
Vivre dans l’ombre est notre destinée
Nos cœurs endurcis ignorent la peur
Et nous apportons avec nous la terreur

Notre unique loi est celle du plus fort
Celui qui l’ignore connait un triste sort
Un châtiment parfois pire que la mort
Tel un condamné que la soif dévore

Nos crocs acérés déchirent les gorges mortelles
Afin de nous abreuver de ce nectar de sang
Tel est notre privilège de prédateurs immortels,
Parcourant la terre, rapides comme le vent

Notre lutte acharnée ne cessera jamais,
Car nous sommes les enfants de l’éternité
Le temps dévoreur est notre précieux allié
Nous hanterons pour toujours ces contrées

Merci à Nolan Kohan pour cet hymne



Lois et protocoles en vigueur


- Toute agression physique envers un vampire, un humain ou un elfe est proscrite et peut être punissable par la loi.

Morsures et transformations

- Le Commerce Ecarlate étant suffisant pour nourrir les vampires, les morsures ne sont pas nécessaires, ainsi, à moins d’accord préalable, elles sont proscrites.
- Une autorisation préalable de la couronne est nécessaire avant d’effectuer une transformation.
- Advenant une situation où il n’est pas possible de le faire, le vampire devra prouver ses intentions après la transformation et rencontrer toute autorité compétente en compagnie du nouveau-né.
- Transformer de nombreux humains et/ou elfes pour le simple plaisir de faire des transformations sans en assumer la responsabilité n’est pas tolérable, sans quoi le nouveau-né sera enlevé à la personne concernée et le créateur puni par la loi.
- L’accord du nouveau-né doit être donnée avant une transformation et doit pouvoir être prouvé
- Tout nouveau-né fait partie du peuple vampirique et donc a autant de droits qu’un autre vampire. Ces droits comprennent demander un jugement envers le vampire qui les a transformé si celui-ci n’assume pas ses responsabilités de manière adéquate selon les lois vampiriques appliquées.

Duels

- Les duels et règlement de comptes doivent se faire dans les règles. Les exécutions en dehors de ces duels sont considérés comme des assassinats et punissable par la loi.
- Excluant ce qui concerne le trône, les duels ne sont jamais à mort.
- Si un vampire désire en défier un autre en duel, une date sera décidée au moins trois jours à l’avance.
- L’utilisation d’objet magiques et de poison est proscrite, seule la véritable force doit déterminer le gagnant de ces combats.
- Un juge doit être présent sur les lieux pour déterminer le gagnant. Le juge a le droit d’arrêter le duel dès qu’il le désire.

Esclavage

- Aucun article ne fait mention d’esclavage dans les lois mais si un vampire est pris sur le fait à agresser physiquement un esclave, il sera jugé pour agression.
- Aucune morsure sans transformation ne sera condamnée même prise sur le fait.
- Il est interdit de transformer les esclaves sans leur accord.



» Retour au sommaire
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: Les Vampires

le Mar 20 Juin - 0:41


» Retour au sommaire


Caractéristiques et compétences des vampires


Les vampires sont des terribles créatures, ils sont les plus efficaces et les plus dangereux des prédateurs après les dragons diront certains, et leurs caractéristiques reflètent cette vérité.


Description physique


Il n’existe pas de vampire en tant que tel. On ne naît pas vampire, on le devient. Les vampires ont avant tout été un elfe ou un humain. C’est la vampirisation, phénomène de transformation qui se produit lorsque du venin vampirique est injecté dans les veines d’un elfe ou d’un humain, qui donne naissance à un vampire. Les vampires ont donc soit l’apparence d’un elfe, soit l’apparence d’un humain, sans compter quelques exceptions physiques qui font la particularité de cette race.

Avant tout, il faut savoir que les vampires sont des créatures magiques. Sans elle, ils ne peuvent vivre, car par définition un vampire est un mort-vivant : son cœur ne bat plus. Toutes ses fonctions dites vitales sont donc assurées par la magie qui coule en eux. De ce fait, ils n'ont, par exemple, pas besoin de respirer ou de dormir. En outre, la magie leur procure des capacités physiques sinon supérieures au moins égales à celle des elfes.

On peut noter sur leur peau une certaine pâleur, la température de leur corps est glacée et leurs yeux sont plus souvent cernés. En raison de leur « mort » les vampires sont figés dans le temps, ils ne vieillissent donc jamais. Et puisqu’ils sont morts, ils sont également stériles. Le seul moyen pour cette race de se perpétuer est la vampirisation. Enfin, la différence physique la plus caractéristique des vampires sont les canines proéminentes aussi tranchantes que des rasoirs qui ornent leur dentition.


Description phychologique


Le vampire est un prédateur par nature. Très différent de celui des autres races, l'esprit vampirique n'est que rationalité pure. Leur logique est d’une effroyable efficacité, mais ne laisse que très peu de place aux sentiments ce qui la rend impitoyable. L’intellect d’un vampire pourrait presque être comparé à celui d’une machine : information, analyse, réaction. Le tout dénué de sentiment qui n’est que synonyme de ralentissement empêchant une efficacité et un résultat optimum. C’est cette façon de procédé qui a donné au vampire la réputation de créatures insensibles. Cette façon de concevoir le vampire est néanmoins fausse. Seuls les plus odieux et les plus jeunes d’entre eux résonnent ainsi. En vérité, les vampires sont tout à fait capables de ressentir des sentiments, comme les autres races.

Bien que proches physiquement des autres races bipèdes, ils sont très différents psychologiquement parlant.


Diversité vampirique


Comme dit précédemment, on ne naît pas vampire, on le devient. Les vampires sont donc soit issus d’humains, soit issus d’elfes. Les vampires issus de ces deux races connaissent quelques divergences.

Les elfes vampirisés sont appelés les antiques. Ils sont connus pour être plus puissants et mieux contrôler leur besoin en sang que les vampires issus d’humains. Et bien sur, ils possèdent des oreilles pointues.

Sachez qu’aujourd’hui, l’écrasante majorité des vampires sont issus d’humains. Les antiques sont très rares et souvent extrêmement vieux. La faute à l’immunité que les dernières générations elfiques ont développée face aux venins vampiriques.

Par ailleurs, les vampires sont immortels et pourtant il est rare de trouver de très vieux vampires. La faute aux nombreuses guerres qui ont opposé les vampires à l’alliance des elfes et des hommes.

Ne vous attendez donc pas à ce que le staff accepte facilement un antique ou un vampire trop ancien.


Organisme


L’organisme d’un vampire est bel et bien mort, cependant son âme demeure à l’intérieur de son corps. C’est la magie qui va par la suite permettre cet être de survivre. Cependant, certaines fonctions du corps continues de fonctionner. Un vampire peut donc saigner, il peut pleurer, il n’est pas impuissant, mais est stérile. Ses cheveux et sa pilosité de même que ses ongles continuent de pousser même si de manière ralentie.

Enfin un point important qu’il faut aborder : la magie qui maintient le corps d’un vampire en étant de fonctionner puise sa force dans le sang qui coule dans ses veines. On pourrait dire que le sang est le carburant de la magie donnant vie aux vampires. Si bien que cette race est frappée par une terrible affliction qui a fait d’elle une race sauvage, presque bestiale : les vampires se nourrissent de sang. Cette soif les consume tout au long de leur existence et ils sont obligés d’apprendre à vivre avec et à les contrôler. Plus un vampire est jeune, moins il contrôle sa soif, plus un vampire est vieux, plus il contrôle sa soif. Les jeunes vampires sont particulièrement sauvages.

Pour survivre donc, les vampires ont obligation de boire du sang, plus ou moins régulièrement. Sans quoi ils commencent à dépérir et à se décomposer comme un cadavre avant de mourir une fois pour toutes. C'est une fin terrible et extrêmement douloureuse.

Il existe une différence notable sur les différents sangs existants et dont peut se repaître un vampire. Le sang d’un dragon en plus de n’avoir aucune valeur comburante est d’une extrême dangerosité. Le sang de vampire n’a aucune valeur comburante puisque déjà aspirée par la magie qui anime le vampire dans lequel il coule. Le sang d’animal n’a pratiquement aucune valeur comburante. Le sang d’elfe et de graärh qu’il soit immunisé ou non n’a que peu de valeur comburante et un goût qui arrachera une grimace à la majorité des vampires, peu de vampires l’appréciant. Le sang d’humain immunisé au venin vampirique une valeur comburante moyenne. Tandis que le sang d’humain non immunisé à une très forte valeur comburante et un goût exquis.


Transformation


La transformation s’opère par la morsure d’un vampire. Le venin vampirique se trouvant dans les canines de ce dernier. Sachez que le venin ne survit absolument pas où que ce soit. Donc le seul moyen de devenir un vampire c’est par morsure. La vampirisation est un traumatisme magique aussi bien physique que mental.

Parlons d’abord du mental. L’entièreté de la mémoire du nouveau-né vampire est effacée. En de rares cas, il peut survivre quelques bribes de souvenirs, mais en règle générale tout est effacé. Le vampire en vieillissant ou au travers d’une autre méthode plus rapide est capable de récupérer progressivement ses souvenirs, mais encore faut-il qu’il le veuille.

Parlons à présent du physique. La vampirisation est un véritable supplice. Le venin s’attaque au tissu vivant occasionnant d’atroces souffrances. Certains auront l’impression de brûler de l’intérieur, d’autres d’être déchiré de l’intérieur, d’autres d’être rongé de l’intérieur et d’autres encore de se décomposer de l’intérieur. Chacun vit sa vampirisation différemment, mais elle se fait toujours dans la souffrance. À cet instant, des transformations physiques peuvent avoir lieu (changement de couleur de peau, cheveux, yeux).

Concernant la durée de la transformation. Cela va dépendre de la quantité de venin injecté dans le sang et de l’endroit de la morsure. Plus la quantité est importante et plus la morsure est proche du cœur, plus la transformation sera rapide. La transformation peut ainsi prendre quelques heures à cinq jours.

Une fois le venin dans vos veines, il n’y a aucun de moyen d’y échapper … à moins que.


Remède et immunité


Il existe en réalité deux moyens d’échapper à la vampirisation.

Le premier est l’anti venin qui a été développé lors de la guerre des elfes et des humains contre les vampires. C’est une potion dont la préparation est délicate et qui est commercialisée partout dans l’archipel. Néanmoins, la potion ne se conserve pas longtemps et doit être utilisée le plus rapidement possible. L’anti-venin doit être pris le plus tôt possible, dans les vingt-quatre heures qui suivent la morsure. Après il est trop tard. Il est à noter qu’il s’agit d’un anti-venin, pas d’un antidote. On ne guérit pas un vampire. Une fois qu’on le devient, il n’y a pas de retour en arrière.

Le deuxième est une particularité génétique apparue depuis de très nombreuses années chez les elfes et depuis quelques années seulement chez les humains. Cette particularité est appelée l’immunité. Les personnes ayant cette particularité ne peuvent pas devenir des vampires, leur organisme parvenant à détruit le venin.



» Retour au sommaire
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum