De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !

Partagez
Aller en bas
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

[FB] Un dragon et un ivrogne

le Lun 17 Juil - 12:59
Mi Octobre de l'an 7

Il était déjà minuit passé quand Artane sortit de la taverne. On entendit quelques protestations de la part du tavernier, qui avait du se faire violence pour se décider à virer son dernier client. Il voulait terminer de ranger, nettoyer son établissement, fermer la porte et aller se coucher. Là, le gugusse qui râlait de se retrouver dehors alors qu'il avait de quoi encore payer ses consommations était resté plus longtemps que prévu, au bon vouloir du tavernier au début. Mais toute chose avait une fin et le propriétaire de la taverne.

Artane fut poussé violemment dehors, d'une bonne tape dans le dos. Il tituba et manqua de se casser la figure par terre.

''Hé !! Mais je n'avais même pas fini mon verreehhhh ''

La porte claqua et le verrou fut mis. Ce sera là la seule réponse qu'il recevra du malheureux tavernier.

''hé ben je ne reviendrai plus ici !!! ''

Il retint un léger hoquet et ne put s'empêcher de sourire. Il avait eu de la chance finalement ne pas tomber. Il aurait pu casser la bouteille qu'il avait réussi à subtiliser au tavernier. Il lui devait bien cela et en plus, il avait attrapé une bonne bouteille : un des bons crûs d'Aldaria... Cela apprendra à ce gros balourds de laisser traîner des boissons de qualité sur son comptoir. C'était cela ou alors la petite caisse ouverte. Sans doute qu'il avait commencé à faire ses comptes avant de chercher à le mettre dehors. Il avait eu de la chance que notre mercenaire-voleur eut préféré boire que de se remplir les poches.

Artane partit en titubant pour se trouver un petit recoin tranquille, pas trop éloigné de la rue et qui n'était pas en impasse. Ainsi, il pourra fuir si quelqu'un venait lui chercher les noises. Mais à cette heure, il se demandait bien qui et surtout dans un quartier réputée calme. Un bref instant, il se rappela de la rencontre avec Mëryl. Un chouette brin de fille, mais il était dommage qu'elle était elfe.

Un sourire aux lèvres, il regarda sa prise : la bouteille volée

''Toi.... ça va être ta fêteee ma jolieeeee''
avatar
Modérateur
Dragonne affranchie

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Sam 19 Aoû - 4:35
Peut-être que ça n'avait pas vraiment plu à Mëryl, peut-être qu'elle avait agit un peu rapidement et que ça n'avait pas été nécéssaire, peut-être aussi qu'elle avait effectivement agit sans réfléchir à la conséquence de ses actes, qu'elle avait agit sans retenue, alors que son corps entré en phase de croissance fulgurante commençait tout juste à transformer ses petites canines en un arsenal meurtrier. Mëryl avait insisté sur le fait que par la suite il avait eu du mal à marcher – En même temps, peut-être que comme ça au moins un bipède comprendra que se déplacer à pattes c'est beaucoup mieux que à pieds – et qu'elle n'avait pas à faire ça que ce n'était en aucun cas une bonne manière de faire. Bon voilà, il y avait tout ces peut-être, mais d'un autre coté, là dessus, la dragonne noire ne se mentait pas à elle même, ça avait été une superbe attaque furtive. Il n'avait rien vu venir ! Et il ne l'avait même pas vu elle alors qu'elle se carapatait dans l'obscurité. Une détente parfaite, un mouvement d'accroche optimal, une morsure maîtrisée et bien positionée, une force de pression jaugée pour se coupler à la force de rotation et faire un maximum de dégâts. Elle en avait encore le goût du sang dans la bouche.  Et son cri ! Ridicule et hilarant, elle y avait distingué une certaine féminité, Aïasil en riait à le moindre repensée, ça avait été juste extra !

Après s'être faite légèrement grondée par Mëryl, elle n'avait pas trop aimé et avait décidé de passer le reste de la soirée seule, sa liée devait encore... s'installer avec l'autre bêta là, tout ça, du travail dont elle se faisait un plaisir à ne pas participer, et dont elle aurait un plaisir encore plus grand à saboter, mais elle en avait déjà assez fait comme ça. Donc elle se contenta de gambader, découvrir Gloria, d'une manière comme d'autres... Si cette ville lui avait semblé sale et hostile à première vue, en s'y aventurant de nuit, elle trouvait là un véritable paradis. Elle pouvait passer la soirée à voler, mordre, griffer, réduire en charpie les affaires qui traînent ici et là et s'amuser à se faire courir après par les bipèdes qui, piégés par son camouflage, perdaient très vite la course. Aïasil la dragonne noire, un véritable Fléau pour les quartiers populaires de Gloria.

A force de gambader, elle entendit un humain, un plutôt grand ( ou gros ), à la voix rauque, allongé dans un coin d'une rue sale. Elle qui était alors déçue de ne plus trouver de victimes à tourmenter se voyait traversée d'un trait de joie . Elle s'approcha de l'homme adossé au mur, en toute discrétion, afin de lui faire une attaque surprise quand elle le reconnut de suite. C'était le dragueur de tout à l'heure ! Il avait un joli bandeau là ou elle l'avait mordu qui d'ailleurs était encore un peu tâché de sang, effectivement, la morsure avait été opti, elle ne l'avait pas loupé. Mais maintenant qu'elle le contemplait là, elle trouvait malgré tout... différent. Il semblait de visage beaucoup moins intimidant avec un « sourire » débile, et de comportement à moitié fou. Elle pensa qu'il s'adressait à elle en sortant un objet transparent – fait de verre donc – mais en fait, il semblait s'adresser à... la bouteille elle même.

« Hey toi, l'humain, pourquoi tu parles à du verre ? Tu as l'air très bête quand tu fais ça, le verre, ça ne parle pas. »

Se dévoilant de l'ombre en sautillant  jusqu'à ses pied sous un léger clair de lune qui mettait l'argent de ses yeux en valeur, elle exposa à ses yeux primitifs son corps magnifique de dragonette – et un aperçut léger de l'intérieur de sa gueule à laquelle il avait déjà pu goûter avec un petit « sourire » narquois, si l'on pouvait appeler ça ainsi pour un dragon. Et de son esprit, elle se lia au sien, toujours sans aucune douceur et avec brutalité, elle ne savait pas vraiment faire autrement de toutes manières. Pourtant, cela n'avait pas l'air de le déranger, en revanche, elle, elle fut étonné, le contact avec son esprit semblait flou, elle avait du mal à le cerner, et il semblait penser à … beaucoup de choses en même temps, de manière très vague. C'était un peu comme une transmission mal codée, ou alors, juste l'impression que l'interlocuteur est très atteint mentalement.

Aïasil passa outre cet étrange état d'esprit en supposant qu'il était simplement plus crétin qu'elle ne pensait, et commença à le renifler, ce qu'elle arrêta totalement devant la puanteur qu'il dégageait... Cet homme était.. stupéfiant ! Comment un bipède pouvait-il être à la fois aussi moche, aussi sale, aussi puant, aussi débile et attardé mental ? Mais elle ne se laissait pas déstabilisée par cette étrange rencontre, elle tâchait de rester polie malgré tout.

« Tu sens vraiment très mauvais, plus que les autres bipèdes, si je puis me permettre »

Ajouta-t-elle malicieusement, particulièrement fière de sa petite formule de politesse que lui avait apprit Mëryl et qu'elle venait de réutiliser à merveille.




- Passion -

Mon image

.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Lun 28 Aoû - 9:31
Il avait débouché la bouteille et se prépara porter le goulot à ses lèvres  quand une voix retentit dans son esprit embrumé d'alcool.

"Quoiiii ? ''

Il lorgna sa bouteille, un sourcil haussé. Depuis quand les bouteilles parlaient-elles ? Et parler à du verre n'était pas une idiotie, surtout quand on est bourré. D'ailleurs, la raison s'évapora instantanément quand il décida de répliquer.

''Mais... j'ai le droit de te parler, petite bouteille.... de toute façon, tu vas... bientôt finir vidée. Alors.... chttttt.

Non mais pour qui elle se prenait celle-là ? Une petite voix tenta bien de remonter dans cette tête enivrée pour le rappeler à la voix de la raison, pour lui souffler qu'une bouteille ne parlerait jamais sauf si fantaisie d'un magicien sur un objet du quotidien. Mais au fur et à mesure que le goulot se rapprochait à nouveau des lèvres de l'humain, quelque chose se passa et manqua de faire pousser un cri de surprise à Artane. Une silhouette reptilienne venait de surgir hors des ténèbres et se tenait maintenant devant lui. C 'était noir, cela avait des ailes, c'était plus grand qu'un petit chien. Par contre, la présence qui s'insinua en lui plus fortement que la petite phrase de toute à l'heure fut assez brutale. Sa pauvre tête à la limite de la gueule de bois lui arracha une grimace... cette sensation... Il la connaissait ! Certes, pas aussi bestial, mais il avait déjà eu un contact de ce genre par le passé... Il regarda sa bouteille puis la chose noire et luisante....Au final, c'était.... un dragon ! Bien. Alors de quoi il se mêlait lui ?

''Je parle à ma bouteille si je.... veuxxxx d'abord... Et toi, t'es qui pour sortir comme un diablotin hors de sa boîteuhhhh ? ''

Et à croire que l'être draconique se fichait de sa trogne... Comment cela il sentait mauvais ? Maladroite, il leva son bras, manquant de renverser la bouteille et sentit son aisselle. Moui... un peu fort sans doute mais bon ! Il puait pas !

''Non.... je pue pas... mais si je sens fort.... respirrre par ta p-pppp-petite gueule de dragon.... Et puis toi aussi tu sens fort... tu sens le gecko des rues....''


Dernière édition par Artane Nordan le Jeu 5 Oct - 15:41, édité 1 fois
avatar
Modérateur
Dragonne affranchie

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Mer 4 Oct - 22:55
Les dragons ne pouvaient ni rire ni sourire, c'était des gestes et réflexes qui leur étaient totalement étranger. Pourtant, dans un vocabulaire très bipède, on pouvait dire qu'Aïasil se marrait bien. Elle n'avait jamais rien vus d'aussi comique ! Elle ne savait pour quelle raison il était à ce point handicapé mentalement, mais le voir répondre à la bouteille en pensant que c'était le verre qui s'était permit d'entrer dans sa tête pour le narguer était absolument hilarant. Si elle ne pouvait pas sourire, son regard à la fois pétillant de malice et aussi narquois que possible ne reflétait que trop bien l'état d'esprit de la dragonne. Alors là, j'en ai trouvé un beau ! Se disait-elle.

Et effectivement, ses mouvements paraissaient exagérés et lents, tout comme les muscles de sa mâchoire, c'est bien pour ça qu'il avait l'air d'un attardé, il parlaitent mal. Quelque chose lui paralysait les muscles et le rendait abruti, une tumeur au cerveau peut-être. Dans ce cas, elle pourrait le tuer et lui arracher quelques morceaux goûteux, ça lui abrègerait ses souffrances... Mais taquine comme elle était, elle n'allait pas manquer une occasion de s'amuser un peu ! Un si beau jouet ! Ce serait gâcher le plaisir !


"Moi, je suis Aïasil, la dragonne d'obsidienne ! Tu n'as jamais entendu parlé de moi ?"


Ce serait un crime ! Une épouvante ! Une ignominie et il faudra lui faire payer ça ! Mais Aïasil était capable d'un peu de patience quand elle savait qu'elle avait tout son temps pour torturer sa proie. Comme pour prendre possession de sa victime, elle trottina à ses cotés et se rapprocha de lui. Puis sans plus lui demander son avis que lorsqu'elle avait connecté leurs esprits , elle lui grimpa en lui marchant sur l'entre jambe pour se caler contre son torse velu et plein de sueur. Et elle recommença à lui renifler sous les bras et sous le menton. Un soudaine sensation d'écœurement contracta tout les muscles de son corps, dont ceux de ses griffes qui se plantèrent un peu plus profondément dans son abdomen. Aïasil faisait à peine la taille d'un chat, mais mordait et griffait beaucoup plus ! Heureusement pour l'ivrogne, pas assez pour que ce soit réellement douloureux.


"Pouah ! Non non non, je t'assure que de tout les humains que j'ai rencontré, tu es celui qui pue le plus."


Lui annonça-t-elle avec franchise. Puis comme pour fuir l'odeur, elle se retourna ( en lui donnant un petit coup de queue au passage ) et se dirigea vers sa jambe, là c'était la partie ou elle allait s'amuser un peu, sauf s'il était vraiment trop stupide, ce qui demeurait un gros risque. Là, comme pour lui faire un beau sourire sadique, elle retroussa ses babines écailleuses pour dévoiler quelques unes de ses dents pointues qui avaient entaillé sa chair il y a quelques temps. Elle ouvrit la gueule et d'un looong et douloureux coup de langue, elle récupéra un peu de son goût sur sa blessure.


"Mais je comprend pas, tu ne sentais pas comme ça tout à l'heure, et puis ton sang goûte toujours bien, c'est une technique de défense pour pas te faire croquer ?"


Elle lui fit de jolis yeux ronds, comme pour lui faire comprendre qu'elle était à la fois désolée et vexée, avant de renchérir sous une pointe beaucoup plus sadique.


"J'espère que non, parce que j'aimerai bien recommencer."

Elle dû tout juste se retenir de faire claquer ses mâchoires tant l'envie lui prenait, mais ça risquait de l'effrayer et elle ne voulait pas qu'il lui échappe.




- Passion -

Mon image

.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Jeu 5 Oct - 16:54
Il se grattait doucement la tempe, essayant de réfléchir. Diantre, qu'il peinait ce soir ! D'habitude, il arrivait à réfléchir plus rapidement que cela. Le nom de ce petit lézard lui disait quelque chose. Mais quoi ? Il avait déjà entendu ce nom et il n'y avait pas longtemps en plus... Ahh ! Qu'il détestait de ne pas trouver quand il avait cela à portée d'esprit ! Et au moment où il allait réplique quelque chose, voilà qu'il eut l'impression de tomber un peu en arrière pour se retrouver sur le cul. Pourtant, la dragonne qui commença à lui monter dessus n'était pas assez lourde pour le pousser. L'avait-il voulu ? Il n'en savait rien. En tout cas, il se crispa quand le lézard cracheur de feu passa d'abord sur son entrejambe. Vicieuse. Puis il chercha à l'attraper doucement, avec un geste un peu aléatoire en faite, pendant qu'elle continuait son escalade sur lui. Là elle se mit à le renifler de partout.

''Hééé... m-mais... c''esssstt finneuh oui ? ''

La dragonne descendit de son perchoir pour se mettre non loin de sa jambe blessée et pansée. Artane grommelait encore du claquement de la queue contre lui. Et à voir ses petites dents visibles, il balbutia :

''Maiaiiissss, qu''essstttt qu'tu racontes, noiraude..... Quoi mon sang ? Et mais c'est dégeeuuuuu. ta langue là ! ''

Mais qu''est ce qu'elle faisait ? Et comment cela recommencer ? Il se gratta la tempe. Et là, un éclat de souvenir lui revint, lui contraignant d'écarquiller les yeux. Stupéfait, il fixa la dragonne.

'' C'est toi la saleté qui m'avait mordu ! ''

Là on va dire que le coup de la stupéfaction avait poussé l'enivré à être clair dans ses dires. Enfin presque.

"Salléééttté pou dragon..... Aisss... Asisilllll. Rha ! Aisilllll... Oui, je me rappelleuh de toi. La liée... de Méryl...... Dragonne jalouse va ! ''

Il regarda sa bouteille, puis la noiraude écailleuse.

''Recommencer.... et si au lieu de mordreuuhhhh de lach-chair... tu buvais un coup..... t'es un dragon nonnnnn ? tu sais boireeeee, obligéeee''

Il dut savoir profiter d'un bref instant ou Aïasil entrouvait sa gueule pour lui amener le goulot à ses dents. Le verre tinta avec un peu de brusquerie contre ses petitsz crocs que l'alcool coulait déjà sur sa langue et dans sa gueule...

''Santé la noiraude ! ''
avatar
Modérateur
Dragonne affranchie

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Lun 30 Oct - 13:20
Quel délice que ce petit éclat de stupéfaction dans le regard de ce résidus d'homme lorsqu'il comprit que c'était elle qui lui avait esquinté sa jolie petite jambe poilue. Elle eu un petit sourire malicieux et une vague de chaleur fut émise de son esprit, c'était sans doutes sa façon de rire.

“Oui c'est moi qui t'ai mordu, j'étais bien hein ? Discrète et tout ! T'es tellement bête que t'as rien vus venir !”

Malgré son soudain éclair de génie devant la grande révélation, qui lui avait permis d'énoncer avec une certaine clarté ses pensées, Il se mit à balbutier à nouveau. Comme s'il cherchait ses pensées, pourtant Aïasil n'était pas sûre qu'il soit vraiment capable de penser à quoi que ce soit.

“Aïa.. Aïa.. Aaah tu y es presque !”

La noiraude, fière de sa renommée, s'apprêtait à écarter ses magnifiques ailes pour se faire belle dans la grande révélation, comme la magnifique petite princesse de l'espèce draconique qu'elle était, mais le seul adjectif qui vint enjoliver son portrait de la part de l'humain bourré fut “jalouse”.

Choquée, offensée par ce mot qui n'avait aucun sens, ou du moins ne lui correspondait pas du tout, ses pupilles se firent plus fines alors qu'elle analysait le corps de l'homme à la recherche de l'endroit le plus vulnérable. Elle était posée dessus, alors elle ne vit pas son entrejambe, mais ça aurait été une bonne idée d'y penser. Une vague de pensées cette fois bien plus froide vint avertir le clochard. Elle approcha sa gueule meurtrière de son visage de manière menaçante.

“Moi ? Jalouse ? Comment oses-tu me traiter sur ce ton misérab...”

On ne pouvait pas couper les mots d'un dragon en lui obstruant la voie orale mais on le pouvait en lui enfonçant une bouteille dans la gorge, la surprise vînt sécher la langue d'Aïasil, qui comprenait ni ce que faisait l'humain ni son charabiat : Evidemment qu'elle savait boire, elle buvait de l'eau tout les jours et c'était franchement pas l'épreuve la plus dure que l'on pouvait soumettre à un dragon. Elle savait que ces trucs en verre ou en cuir que portaient les humains étaient creux, et que c'était pour mettre de l'eau dedans, pour faire des réserves. Néanmoins, ce ne fut pas de l'eau qui coula entre ses quenottes, plutôt un liquide âcre qui lui brûlait la langue et les papilles gustatives, puis la gorge à mesure que le flot d'alcool y coulait. Mais qu'était-ce donc ? Se sentant agressée et en danger, elle paniqua et se débarassa du goulot le plus vite possible. Le liquide se déversant sur ses écailles et coulant de son menton. Comme un chat qui vomissait son herbe, elle écarta la gueule vers le sol et toussota dans l'espoir de faire sortir l'étrange boisson de son organisme. Malheureusement pour elle l'alcool se diffusait vite dans le sang... Elle pouvait déjà sentir une vague de chaleur s'étendre lentement depuis son estomac vers le bout de ses griffes et de ses cornes.

“Bwah.. c'est.. c'est dégueu ! C'est quoi ?”




- Passion -

Mon image

.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Lun 20 Nov - 9:48
Si Artane n'avait pas été aussi imbibé d'alcool, il aurait perçu la moquerie de la jeune saurienne. Il aurait su réagir en conséquent. Mais voilà, quand on a un esprit embrumé comme le sien, on ne devait pas s'attendre à voir des éclairs de génie dans ce même esprit. Par contre, son cerveau nota la réaction différente de la dragonne quand elle se sentit offusquée par ses paroles. Il écarquilla même les yeux en voyant se rapprocher de son nez le râtelier bien pointu qu'étaient ses crocs. Certes, elles étaient encore petites, mais elles avaient de quoi faire très mal si elle venait à mordre ; encore. Mais peu importait sa réaction au final, car Artane avait réussi à la prendre par surprise pour lui faire boire l'alcool fort en lui mettant le goulot dans la gueule.

La dragonne se débattit et une partie de ce qu'elle aurait pu avaler terminer sur son menton et un peu par terre. Artane sourcilla devant l'acte de rébellion de la saurienne.

''Quoii ? Mais ce gâchis quoiiiiiii.... Heureusement qu'il en resteuhhh encore un peu. C'est bon hein ! ''

Il porta le goulot à ses lèvres et prit une bonne gorgée. Ahhhh, cela faisait du bien là où cela passait. Il ne manqua pas de rigoler (comme un soûlé, ce bon rire de débile) quand la reptile volante disait que cela était dégueulasse. Peut être qu'elle n'en avait jamais bu de sa vie.

''Meuhhh nonnn, ce n'est pas mauvaissss... Tu n'y connais rien.... Un dragon n'est pas un bipèdeuuhhh..... je pensais que tu savais boirreuh.... C'est du whiskyyyy.... C'est fort hein.... C'est comme si tu buvais du feu.... Tu connais ça le feu hein la lézarde..... Ca fait quoi de goûter du feu liquide ? T'en veux encore ???? Je suis bon princeeeee, je peux encore p-p-p-partager avec... toi..... Et ca fait du bien... de sentir la chaleur envahir son ventre hein..... Avoue que tu sens cela.... ca fait quoi ? Du bien hein''

Il pointait déjà le goulot vers Aiasil.
avatar
Modérateur
Dragonne affranchie

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Mer 27 Déc - 14:55
Ah non non, ce n'était pas bon du tout. C'était brûlant et beaucoup trop sucré, et bizarre et ça, qu'elle n'aimait pas, la dragonette l'avait bien fait savoir. Son comportement offusqua même le vieil alcoolique qui commença à râler en parlant de gâchis. Pour Aïasil, il était clair que c'était du poison et elle le percevait réellement comme tel, pourtant, observer l'humain stupide porter le goulot à ses lèvres et ingérer le mystérieux liquide lui procurait une inquiétante sensation, quelle créature était assez stupide pour aimer s'empoisonner ? Elle ne faisait même pas le lien entre son état et le dit poison, pourtant, elle ne put que s'en douter lorsqu'elle sentit la chaleur douce s'étendre de son ventre vers la fine membrane de ses ailes.

Elle le sentait, l'alcool déversé dans les veinules de ses ailes en faisait picoter les bouts, ses petites pattes semblaient tremblé et son esprit s'éclairsifiait, comme si... Comme si elle avait et pouvait désormait comprendre un tas de choses nouvelles. En fait, elle se rapprochait à nouveau de l'alcoolo, plus sûre d'elle, elle avait envie de mordre, de sauter , de griffer, de faire plein de trucs. Le feu qui avait été allumé en elle lui donnait des ailes, elle se sentait capable de tout et de rien. Ce n'était que parce qu'elle était curieuse de connaître la suite qu'elle s'abstenait de se jetter sur le visage de l'humain pour lui dévorer le nez. La suite, de ce qu'il racontait. Bizarrement, son esprit qui lui semblait limpide ne l'était du tout, et elle se laissait hypnotiser par la voix cassée du poivrot, elle connaissait bien le feu... Elle aimait bien le feu. En fait, c'était pas si mal son truc.

“Tu m'as … fais.. quoi ? Je me... sens touteuh.. b..bizaaare.. pas normale”

Sa propre voix, purement télépathique, était confuse, le lien qui l'unissait à l'humain, brouillé, trouble. Elle avait perdus en précision, elle dérivait, se trompait de sens dans ce qu'elle voulait dire, si elle ne se concentrait pas, elle pourrait sortir n'importe quoi. Et un fléau de sensations confuses, sans réel sens evahissaient son esprit et celui de l'homme déjà complètement bourré.

Effectivement, c'était bizarre, d'un point de vue extérieur soit celui du poivrot qui était malheureusement trop confus pour tirer de réelles conclusions, la dragonne qui lui montait dessus semblait en panique, elle respirait plus vite et ses pupilles étaient plus dilatées qu'à la normale, l'alcool semblait déjà avoir un effet fort sur elle. Que se passerait-t-il si elle en prenait plus ? Les mots du vieux sonnaient faux, pourtants, venant d'un homme dans un si pitoyable état, ils semblaient vrais, la touchaient profondémment, au niveau de cette chaleur au fond de son ventre qui ne demandait qu'à s'accroître. Oui, en fait oui, c'était bien.

Elle le voyait reprendre une gorgée, elle était jalouse. Elle commença à s'avancer un peu plus sur sa poitrine velue pour mordiller le cul de la bouteille, comme si de ses petits crocs elle pouvait percer la bouteille.

“Ouais...j'en v..veux encore, donne, donne.”


Mais le bonhomme lui tendait déjà le goulot comme on lui tendait de la nourriture, et ses petites dents vinrent rapidement l'encercler. Sans demander son reste, elle poussa le goulot plus profond dans sa gueule et souleva le museau afin de finalement y faire descendre la liqueur...




- Passion -

Mon image

.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Lun 8 Jan - 18:26
Artane était tellement ivre qu'il considérait Aiasil comme une personne normale tout aussi bourrée que lui et non plus comme une jeune dragonne. Et même s'il avait encore l'esprit capable de réfléchir, il paraissait complètement omettre que les mots qu'il "entendait" étaient issus de la pensée draconique. Mais l'alcool poussait à des comportements tels qu'on raisonnait totalement de travers. L'obsidienne en faisait les frais et Artane aurait bien ri d'elle s'il avait su qu'elle était dans l'idée de lui bouffer le nez, avant de changer totalement de chemin réflexionnel et de réclamer sa dose de son breuvage. Oui car clairement, à la voir tenter de prendre la bouteille en tâtant le cul de la bouteille de ses petits crocs, de voir qu'elle était d'une attitude réactive quand à vouloir sentir l'alcool à nouveau dans son gosier et sa langue. Nul doute qu'elle appréciait la sensation de forte chaleur que cela lui apportait !

Artane sentit l'empressement de la petite noiraude.

''Hééé... d-d-d-oucemmennnnttt. Tu vasss la faire tomber si... nonnnn sinon ! Ceu s-sss dommage qu'elle se casse par terrreeeeuh hein ''

Et quand on tendait quelque chose à un dragon avide de s'enivrer, il ne refusait pas la bouteille. A croire qu'Artane avait su d'avance la réaction d'Aiasil. Mais en même temps, quand on était en mode poivrot, qu'on buvait avec d'autres enivrés... il était normal de faire tourner la bouteille. Car on avait toujours plus soif quand on était bourré. Donc Aiasil ne refusa pas la bouteille, sut l'attraper entre ses petites dents et porta la bouteille à la verticale pour que la gravité fasse son office. Et là.... le volume sera largement plus supérieur à ce qu'Artane lui avait fait ingurgiter.

''héééé ! Mais.... boisssss pas tttttout ! ''

A entendre les deux trois déglutitions qui s'en suivirent, le contenu de la bouteille allait rendre l'âme dans peu de temps... même maintenant ! Artane voulut boire aussi et il fut dépité en tenant la bouteille, goulot vers le bas, sans plus qu'une seule petite goutte n'en sorte.

''bééééé... Moi ausssiiiii. Soif ! Chaaaaa se chavvourrre cha. Et tu,,,, tu as tout bu !

Sur un ton à demi remonté, il porta une main dans sa chemise, et sortit une petite flasque argentée. Il ouvrit le bouchon et but une bonne rasade....

''Voilààààche... cha va.... mieugggg. Et toiiiiii, petite....... tu sens comment ? Euh.... te seenncche, comment ? ''

Il n'allait pas en s'améliorant l'humain....

''Téééé ma poto.... métinant...... par ce brovagggeee, on est fait pour être coooopainn.''
avatar
Modérateur
Dragonne affranchie

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Mer 7 Mar - 21:05
Glou glou glou !

Elle ne s'arrêtait plus, le parfum, le goût, la brume qui s'épaississait à l'intérieur de sa tête, tout ces petits facteurs maintenaient la bouteille tout en haut au dessus d'elle, le goulot enfoncé dans sa gueule, bien encadré par ses solides petits crocs, laissait la liqueur s'engouffrer dans sa gorge, ouverte pour acceuillir le liquide, qui coulait alors le long de son oesophage en enflamant toute sa chair au passage. La dragonne aurait pu lâcher la bouteille et tituber pour encaisser le coup, mais elle continuait, elle se disait qu'elle était un dragon, elle ne craignait pas le feu, qu'il soit magique, draconique ou.. alcoolique !  ET glou et glou et glou ! Bientôt, il ne restait plus rien à l'intérieur de la bouteille. Peut être que l'humain sale aurait pu intervenir à temps pour en sauver quelques gouttes, mais le bougre était lui même trop brûlé par cette boisson pour pouvoir réagir correctement. Il arriva tout de fois à récupérer la bouteille de verre avant qu'Aïasil s'effondre en arrière, roulant sur son torse et dans ses jambes.

L'homme tint la bouteille à l'envers, espérant récupérer une goutte, sans succès, sa voix déviante lui fit comprendre qu'il n'était pas très content qu'elle ai tout bu. Mais Aïasil... s'en fichait, elle avait tout vidé ! Elle était trop forte ! Et elle gigotait à présent dans ses pattes pour essayer de se redresser, mais curieusement, elle n'y arrivait pas, elle se contentait en réalité que de remuer son abdomen et ses hanches de manière aléatoire, en agitant puis recroquevillant ses pattes contre elle. Elle s'arrangea pour extirper ses cornes d'entre ses genoux, pour pouvoir regarder l'homme à la bouteille d'un unique oeil d'argent qui semblait presque briller dans le noir.

“Oui.. oui.. oui..”

Son regard était un peu fou, l'alcool lui faisait contempler le bonhomme sous un tout autre angle, et elle avait beaucoup de mal à faire le clair dans son esprit. Tout se bousculait, le contact d'esprit à esprit qu'elle entretenait avec lui se rompait presque, gangrené par un flot ininterrompu de pensées, comme un cancer.

“J'ai gagné. J'ai tout bu, c'est moi la plus forte.. Je..euh... maîtrise le feu ! Je suis .. la … dragonne de la nuit ! Je suis.. la reine .. de la lune ! Je suis .. obsidienne.. enflammée... Feu !”

Elle se concentrait fort... trèèèès très très fort, pour arriver à lui transmettre ses poétiques pensées. Resserer leur lien fraternel qui commençait à naître, le laisser s'étendre et se développer. N'étaient-ils pas bien là tout les deux ? Fidèles compagnon de boisson ? Elle devait lui dire, elle partageait avec lui un moment magnifique ! Son oeil se ferma, et elle souffla fort, très fort, comme pliée de rire.

“T'es tellement moche... hiiiihihi.”

Adorable n'est-ce pas ?




- Passion -

Mon image

.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Sam 24 Mar - 11:05
Si Artane avait été plus sobre, il aurait bien ri de voir la malheureuse dragonne dandiner sur ses pattes, de voir son corps de mouvoir comme si dotée d'une pensée propre. Il en aurait bien ri et aurait eu de quoi faire de magnifiques comparaisons. Mais dommage pour lui, lui aussi commençait à devenir de plus en plus imbibé au fur et à mesure que l'alcool montait dans son cerveau. C'était à peine s'il percevait le manque de clarté des pensées draconique, que l'Obsidienne ivre cherchait à lui transmettre. En même temps, quand deux enivrés cherchaient à converser, d'ordinaire, cela partait sur tout et rien, aboutissant à une conversation sans queue ni tête. Là, l'échange entre les pensées et les mots arrivaient à la même finalité : cela devenait n'importe quoi. Même si les brides de pensées de la dragonne devenaient chaotique, notre mercenaire-voleur ne percutait même pas. Lui même peinait à essayer de garder sa ligne de songes clair... Et c'était chez lui aussi l'anarchie. En résumé, nous avions là une bonne paire de pochtrons.

Malgré les difficultés que rencontraient la dragonne, elle réussissait à envoyer quelque chose de très amical, mais avec quelque chose de plus. Un lien de frère à frère... Euh non, ce n'était pas cela.... hum, c'était quoi... Ah oui, un lien fraternel ! Voilà ! La dragonne lui faisait comprendre ce qu'elle ressentait envers lui, plus et infinité ! Mais il y avait quelque chose d'un peu plus intense encore, qu'Artane ne comprit pas de suite. Mais son esprit allait trouver... du moins supposer trouver

''Oui,,,, tu as gueugnnéééé, La Grandeeeeuhhhh Rènnnnnnnnnnnneeee de la NUitttttt ! Tuu méérri-tterais une couronne !!! Et mouaaaaa..... un cadoooo de la Rèneeeee. ''

Et là, son esprit bourré comprit ce qu'il croyait ressentir à travers le lien ''fraternel'' de la dragonne, qui ne faisait qu'exprimer sa joie enivrée de partager ce moment avec son compagnon bipède de beuverie...

''Et ohhhhh.... doudoudou-ceuuussemment sur ton cerveau... Granndeeee Rène.... J'veuuxxx bien fait keupinkeupin, mais pas de lien......! Nannnn, pas de lien.... veux pas être dragouuunierrr moi.... justeeeeh pote de beuverieeee''

Voilà, il se sentait soulager et il ne put que rire de la réplique de la dragonne noire à son égard....

''Weepppp, suis mocheuuhh... Normal.... je suis un zhumin.... et toi une belle.... dragouuunnettte.... Diissss... t'crois que tu peux m'aufrrirrrr une de t'écailleuh ? ''
avatar
Modérateur
Dragonne affranchie

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Sam 28 Avr - 14:42
Aïasil n'était pourtant clairement pas un dragon de nature sociale et encore moins affectueuse, il était alors effectivement très étrange que de son esprit chaotique ressurgisse des pensées qui pouvaient s'apparenter à un semblant d'amitié, ou d'affection. Mais cette curiosité s'arrêtait là, Aïasil n'était clairement pas prête à assumer un quelconque lien avec cet homme là, elle ne le traitait pas de moche pour rien, c'était le fondement fondamental de sa pensée, or Aïasil ne se  lie pas avec ce qui n'est pas beau, pas d'amitié, et encore moins de l'âme.

“Tu .. toi jamais dragonnier.. Tu.. es.. trop moche pour...”

Lui assura-t-elle avec grande sincérité, en gigotant comme elle pu, avec une maîtrise fragile de ses mouvements, pour tenter de se remettre approximativement à l'entroit. Elle utilisa ses pattes arrières pour pivoter et lui présenter ses flancs plutôt que son entrepatte. Et après, elle tenta de lui regrimper dessus, plantant délicieusement ses griffes dans son torse pour le faire crier comme une fille et pour qu'il puisse ainsi appuyer sa thèse, comme quoi le moche était faible et le faible était moche. Et qu'en plus, les moches ne sont pas dragonniers..ah ! Mais dans son délire, le malheureux lui avait demandé autre chose encore. Noyée dans la masse de bégaiements alcoolisés, elle n'entendit pas de suite ce qu'on lui demandait. Après un certain temps de latence, l'information finit par fuser dans son esprit à toute vitesse, amorçant une réaction de défense instantanée : Il lui demandait un cadeau !

Un cadeau de la reine, oh le fourbe !  Ah non non pas questions ! Pour la simple et bonne raison que du coup, elle l'avait dit elle et en plus il l'avait dit lui,  la reine c'était elle, que si c'était elle la reine, alors d'une part, c'était elle qui décidait qui méritait quoi, or lui elle trouvait qu'il mértiait rien, donc il aurait rien, et d'autre part, la reine fait ce qu'il lui plait, or, lui donner une écaille ne lui plaisait pas, alors elle ne le ferait pas.


“Naaan..pas mes écailles...elles sont trop jolies pour toi.. j'en suis très fière..aah....”


Dès lors elle aurait dû s'énerver, le mordre, lui montrer que c'était vraiment elle la reine et que quand c'est non, et bien c'est vraiment non, et que ça ne se discute pas. Mais la pauvre s'était affaisée contre le torse de l'ivrogne, toute raplaplat,elle avait perdu tout de sa sur-énergie passée, l'alcool lui montait trop à la tête pour qu'elle arrive à former une quelconque claire pensée, elle se voyait destituée de toute sa force et sa clairvoyance et la télépathie n'en était que d'avantage brouillée. Elle lui bavait dessus maintenant, affalée contre lui, victime d'une sur-dose d'alcool et sombrant dans un sommeil terriblement attirant pour la dragonette.

“Je suis .. fatiguée...”

Arrivait-elle encore à marmoner.




- Passion -

Mon image

.Thème actuel :

Code couleur : 00fff7
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

le Mar 22 Mai - 14:34
Comment cela il était trop moche ? Lui qui arrivait à faire soupirer d'envie des jeunes filles de familles bourgeoises en mal d'aventure d'une nuit avec un fripon ? Comment pouvait-on dire qu'il était moche ? Il n'avait rien d'un très beau jeune homme, c'est vrai, avec les quelques vieilles et fines cicatrices qui couvrait son visage, mais il avait un côté brun ténébreux, dans le genre aventurier sans peur et sans reproche qui faisait tomber les belles damoiselles. Mais bon, là pour ce soir, la seule demoiselle qu'il avait à disposition, qui était en plus sur lui, était une jeune dragonne. Pas de quoi pavoiser. Et vu qu'elle était une dragonne, que pouvait-elle comprendre à la beauté humaine d'abord ?

''J'suuiiissss pas mochheeeee. T'essss pas Zumainnneeee pour comprenddreeug''

L'alcool n'aidait vraiment pas. C'était même de mal en pire. Et même, ne l'avait-il pas déjà dit ca ? Bah, il ne savait plus et ce n'était pas trop grave après tout.

''Me doouuutteee que tes écaillesss sont plus belles.... pou-pourquoi pas une toute petttiiittte hein ? ''

De toute façon, chercher à négocier dans son état était impossible. Du moins, il ne cherchait même pas à discuter plus. Maintenant, ce n'était plus une petite dragonne qu'il avait sur lui, mais une sorte de loque écailleuse, totalement ivre, qu'elle virait doucement dans le sommeil éthylique. Elle lui bavait même dessus, lui trempait sa chemise.

''Beurk.... Mouais.... moi aussi... fatiguayyyyyyy''

Des deux, on ne saura jamais qui se sera endormi le premier. Peut-être avaient-ils sombré de concert. Chose certaine était qu'au réveil d'Artane, les choses seront un peu différente. Il se réveillait, maugréant de la migraine qui lui tambourinait la tête. Il était étalé sur une bâche qui couvrait une vieille meule de foin oubliée derrière des écuries. Il se rappelait pas d'avoir bougé jusqu'ici et... Quelle idée de se mettre une dose pareille, comme à son habitude. Il se frottait les yeux quand il sentit une douce chaleur contre son flanc. Il trouva une petite dragonne noire lovée contre lui, roulée en boule. Il déglutit et remarqua qu'il avait quelque chose entre ses doigts ? Une toute petite écaille, de la taille d'un demi-ongle de son auriculaire.

*Elle va me tuer....*

Si elle s'en rappelait. Il la rangea vite dans sa besace de ceinture, pour éviter des ennuis. Puis, discrètement, il regarda où il avait pu la prendre sans qu'elle eut à en souffrir. Il remarqua sur sa patte postérieure gauche une petite écaille manquante sur son plus gros doigt griffu. Ouf... au moins, ce n'était pas sur une partie plus importante de sa cuirasse. Mais allait-elle le ressentir au réveil ? Il n'osait pas trop bouger pour ne pas la réveiller.
Contenu sponsorisé

Re: [FB] Un dragon et un ivrogne

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum