De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !
Curieux de connaître les dernières nouvelles de l'archipel ? Le topic des nouvelles elysiennes est là pour ça ! Mais attention, rumeurs et ragots peuvent se mélanger à la vérité...

Aller en bas
Luna A. Kohan
Co-fondatrice
Dragonnière
Princesse sélénienne

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Luna Duruisseau Empty Luna Duruisseau

le Mar 22 Aoû - 16:44


Prénom et nom



Identité de votre personnage

Race : Humaine
Nom : Duruisseau
Prénom : Luna
Surnom : Florence Beauchamp (nom de naissance), princesse des lumières et bien d’autres titres ou surnom
Date de naissance : 21 septembre de l'an 1740
Age réel : 23 ans
Age en apparence : Dans la vingtaine
Lieu de naissance : Un petit village qu'on ne retrouvait même pas sur les cartes.
Lieu de vie : Sélénia la majestueuse ou Endëaerumë
Rang social : Noble
Poste/emploi : Conseillère en relations diplomatiques

Caractéristiques (Cliquez ici pour les compétences)



Force physique : Faible
Agilité : Très bon
Furtivité : Bon
Réflexes : Très bon
Endurance : Faible
Résistance : Faible

Force mentale : Très bon
Perception : Bon
Intelligence : Très bon
Beauté/charisme : Très bon
Navigation : Moyen
Magie : Très bon

Epée : Bon
Dague et poignards : Faible
Armes d'hast : Médiocre
Armes contondantes : Médiocre
Hache : Médiocre
Fouet : Médiocre
Art du lancer : Très faible
Bouclier  : Très faible
Armes de trait : Grand-maître
Mains nues/pugilat : Très faible
Equitation : Bon
Dressage : Moyen



Equipement


Arme principale : Mélodie II, arc glyphé et reforgé
Éclat, lame fine glyphée et reforgée

Autres objets : Carquois d'abondance
Dagues agiles
Mur thoracique, bouclier légendaire
Armure du dragonnier du soleil levant glyphée et reforgée
Cape elfique reforgée
Manteau de chaleur perpétuelle
Châle des murmures
Protection d’avant-bras en mithril
Robe métamorphose
Bottes de chevauche vent reforgées
Diadème de lune
Épingle de l’esprit glyphée et reforgée
Dangpen
Boucles d’oreilles de beauté
Pendentif des longs voyants
La voix des Vents
Amulette de protection
Clair de lune
Nexus du cœur (lié à Orfraie Ataliel)
Anneau d’enchevêtrement glyphé
Bracelet d’action
Bracelets de silence
Bague Umbrea
Sacoches magiques x2
Vièle à archet et son étui
Canif des ombre
Outre infinie
Corde elfique
Couverture des saisons
Pierre de communication (avec Dawan Sywel)
Pierre de communication (avec Orfraie Ataliel)
Melodia
Ambrosia
Guérison ultime
Potion de guérison/cicatrisation forte
Don de l’esprit océan x2
Statuette d’Alya
Cape écarlate
Diadème des Lumières
Épée simple
Robe des quatre saisons
Aigle de chasse
Gemme de vivacité
Vaïwe, destrier légendaire




Description physique



Souriante, c’est certainement son sourire que l’on remarque en premier chez cette jeune femme aux lèvres rosées. Son regard bleuté vient ensuite croiser le vôtre et sa main droite arborant cinq doigts se lève joyeusement pour vous saluer. Pourquoi tant de détails qui semblent pourtant superflus? Parce que la jeune femme a vécu un incident à ses treize ans : son annulaire et auriculaire droits ont été tranchés par de vilains bandits. Tout cela n’est qu’histoire ancienne, car la magie baptistrelle fait des miracles. Sans être complètement ambidextre, Luna se sert énormément de son côté gauche, pour se battre à l’épée par exemple.

C’est une jolie jeune femme, dire le contraire serait mentir. Des courbes gracieuses se dessinent sur son corps svelte et légèrement musclé par ses années d’entraînement.  Elle est un peu plus grande que la moyenne avec son 1,70m, mais ce n’est pas par sa taille qu’elle se démarque. Elle n’a pas de traits particuliers d’ailleurs : aucun tatou, aucune cicatrice prononcée, aucun grain de beauté… Une cascade dorée touche ses épaules, sa chevelure légèrement ondulée rappelle le blé. Après tant d’années à avoir eu des cheveux au milieu du dos, la blonde s’est enfin résolue à les couper courts. La couleur de sa peau est plutôt pâle et lorsqu’elle est gênée, cela se voit rapidement par un teint rouge qui apparait.

À moins d’être conviée à un événement important où le choix de l’habillement est primordial et donc que la dragonnière soit obligée de porter une robe, celle-ci optera plutôt pour des vêtements simples et confortables. Il n’est pas rare de la voir vêtue d’une tunique longue attachée à la taille par une ceinture, des pantalons et de longues bottes. Quelques bijoux décorent sa peau. Notamment, un nexus du cœur à son doigt qu’elle ne quitte jamais, un diadème, quelques colliers, bracelets et autres.



Description mentale



Souriante, c’est certainement son sourire que l’on remarque en premier chez cette jeune femme. Son regard bleuté vient ensuite croiser le vôtre, miroir azuré de son âme et de ses émotions. L’étincelle de curiosité et d’émerveillement vient facilement s’y loger, tout comme les lueurs d’amusement, de tristesse, de colère ou de frayeur. La dragonnière n’est pas des plus douées pour dissimuler ce qu’elle ressent ni pour se cacher derrière le mensonge.

Fière, déterminée et têtue, voilà trois termes qui la décrivent bien. Lorsque Luna a une idée derrière la tête, il devient difficile de la lui faire changer. Elle ne sait pas s’arrêter et l’abandon ne fait pas partie de son vocabulaire. Cela peut paraître une belle qualité, mais parfois cela devient bien problématique.

Luna est une boule d’énergie, pouvant s’emballer pour un rien rapidement. Sa bonne humeur peut rapidement être contagieuse et parfois sa frénésie est malvenue. Toutefois, avec les années, la jeune femme a appris à être plus posée, plus sérieuse et à réfléchir avant d’agir… quoique pas toujours. Le problème c’est qu’elle pense avant tout avec le cœur plutôt que la raison.

Simple, la dragonnière n’aime pas se compliquer la vie et n’a pas besoin d’une vie luxurieuse pour être heureuse. Les pièces d’or, les grandes maisons et les beaux bijoux ne sont pas des arguments capables de la convaincre. Elle ne dit pas non à un peu de confort cependant. Elle aime bien collectionner les objets. Lorsqu’un individu lui donne un item, la princesse des lumières le gardera indéfiniment même s’il n’a plus d’utilité ou qu’il n’a pas de valeur réelle.

L’ancienne Régente aime côtoyer la solitude. Elle pourrait s’étendre dans l’herbe pendant des heures à observer les nuages ou encore ficher des flèches dans une cible les unes après les autres. Elle aime le son de la pluie et voir le ciel être déchiré par les éclairs, lorsqu’elle n’est pas directement en dessous! Elle n’est pas asociale pour autant. Elle apprécie la compagnie des gens qui lui sont chers et se lie facilement d’amitié aux gens qu’elle rencontre. Elle n’aime pas lorsqu’on lui donne des ordres, qu’on la dénigre et n’apprécie pas être enfermée dans un endroit clos.

Alignement : Neutre bon. Mais qu'est-ce que cela signifie? Luna a le coeur sur la main, elle sera portée à aider autrui. Elle croit en la bonté des gens et qu'ils ont droit à une seconde chance. Détrompez-vous, elle sait lever les armes et faire couler le sang si elle le juge nécessaire. Mais cela est généralement la dernière option... La jeune femme est loyale en ce qui concerne les gens auxquels elle tient et suit généralement les lois établies. Mais il lui arrive d'en déroger quand elle les trouve injustes. Luna n'est pas du genre à se soucier des normes conventionnelles et déroge des règles de la société.




Histoire



Mon histoire? Mon passé? Je ne sais même pas par quoi commencer.  Ma naissance, peut-être? Oui, pourquoi pas. Allons-y pour ça…

Naissance – 21 septembre 1740
Je dois vous avertir que ce sont des informations qui m’ont été racontées. C’est évident que je ne me rappelle de rien puisque je n’étais qu’un tout petit bébé. Est-ce la stricte vérité? Probablement pas, mais c’est ma vérité.

C’est dans la forêt aux couleurs orangées que j’ai vu le jour, c’était la nuit en réalité où une lune lumineuse chassait les ténèbres. Il y avait une femme que je n’aurai jamais la chance de connaître. Tout ce que je sais d’elle, c’est un surnom : la dame aux champignons. Drôle de surnom? C’est qu’elle se promenait en forêt avec un panier et ramassait des champignons. Elle m’a mis au monde tandis qu’elle quittait le mien à cause d’une maladroite flèche et d’une pincée de malchance. L’instigateur du malheur m’aurait sauvée et m’aurait confiée à une famille comme un petit cadeau dans un panier.

Florence Beauchamp – 1740 à 1753
Pendant près de quinze années, j’ai cru que j’étais née dans ce petit village situé à quelques lieux de Gloria. Mes parents -non, je ne les appellerai pas adoptifs- ne m’ont jamais raconté comment j’étais entrée dans leur vie et pour quelles raisons ils avaient accepté de me prendre. J’ai longtemps été une Beauchamp, fière membre de cette famille que j’aimais plus que tout. Certes, mon grand frère prenait le plus grand honneur à me taquiner. Mais n’est-ce pas là une preuve d’amour? Croyez-moi, je lui rendais bien la pareille! J’ai eu une enfance plutôt tranquille. J’ai aidé au travail à la ferme, à prendre soin des animaux, à s’occuper des champs, à faire de la couture, les repas, etc. Je ne ressentais pas le besoin d’avoir plus ou de faire autre chose.

On a craint le retour des vampires, nouvelle qui est arrivée telle une rumeur, car jamais nous n’en avions vus. En tout cas, s’ils étaient là, ils nous ont ignorés et c’est tant mieux!

Je me rappelle encore du retour des dragons, ces créatures grandioses qui ont apporté avec eux la magie. C’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé apprendre et à pratiquer les gestes pour créer des phénomènes spéciaux. Très pratique pour enquiquiner Damien! Un jour, tandis que j’étais près de l’eau à observer les nuages, une grenouille volante m’est apparue. Je vous laisse deviner la suite…

La vie était toute simple et sereine. C’était bien comme ça.

Luna Duruisseau - 1753
Mais je peux vous assurer que ce ne fut pas toujours le cas. En effet, le premier événement qui est venu troubler la douceur de mon enfance et qui a fait qui je suis réellement aujourd’hui s’est déroulé à mes treize ans. Ces cris qui m’extirpèrent de mon sommeil, je m’en rappellerai toute ma vie. Je ne vous décrirai pas la vision qu’on m’a offerte, mais je peux vous dire que c’était horrible. Encore aujourd’hui, mes cauchemars me rappellent la scène. Le jour où des brigands sont venus mettre à sang et à feu mon village a fait un tournant dans ma vie. Ma mère, mon père, mon grand frère… tout comme mes voisins, ils ont rejoint Mort. J’ai failli y perdre la vie aussi. J’ai perdu mon annulaire et auriculaire gauches, tranchés par une lame d’un brigand en bloquant son coup. J’ai été sauvé par un homme vêtu de noir qui portait un masque de corbeau. J’ai tout perdu.

Tout perdu…?

J’étais vivante et j’ai gagné un mentor. Où une Florence Beauchamp a disparu, une Luna Duruisseau a vu le jour. Celle-ci apprit à lire, à écrire, à tirer de l’arc, à se servir d’une lame courte, à survivre par elle-même. J’ai aimé cet assassin, Ombre ou devrais-je plutôt dire Saemon Methus, comme un grand frère. Il est devenu tout mon univers.

Luna, la Voleuse - 1753
Ombre quitta pour la forêt des elfes pour la trêve entre les races, car des envahisseurs venaient de mettre le pied sur nos terres. Je ne pouvais pas le suivre. Il avait cependant promis de venir me rejoindre à Aldaria lorsque les négociations seraient terminées. J’étais restée avec son frère, membre d’une guilde de voleur, jusqu’à ce qu’il doive quitter. J’attendis alors patiemment mon mentor. Les jours se transformèrent en semaines puis en mois. Pendant tout ce temps, je me débrouillais comme je le pouvais, ne prenant pas remord ou presque à voler ici et là.

Luna, la Rebelle - 1753-1754
Mais mon univers s’écroula à nouveau lorsqu’on vint m’apprendre que Saemon Methus était mort durant la Bataille des Bois Sombres (Je découvris éventuellement qu’il n’avait pas été tué). J’étais à nouveau seule au monde. Mais on n’a pas accepté que la gamine que j’étais reste seule malgré mes protestations. On m’a emmenée à Aigue-Royale, là où  la rébellion se formait. C’est ainsi que je suis devenue la pupille de l’empereur légitime, Korentin Kohan.

J’ai fait la connaissance de nombreuses personnes qui ont su marquer ma vie. Je pense notamment à Matis Falkire avec qui j’ai fait une expédition dans le désert pour retrouver l’un des artéfacts des Dieux. Je ne vous dirai pas que je n’avais pas été conviée à cette mission et que j’étais sortie en douce des souterrains pour m’y joindre. C’est dans les plaines par après qu’il m’a montré comment se battre à l’épée et qu’il m’a offert ma première lame longue. Les elfes, peuple qui avait dû fuir leur forêt suite au sillage de mort semé par Néant, avaient également joint la rébellion.  J’ai rencontré une jolie elfette à la chevelure nacrée et nous sommes devenues amies… plus qu’amies. C’est à cet endroit que j’ai connu Dawan Sywel et il devint mon meilleur ami, mon grand frère elfique, quoi!

Je ne sais plus quelles sont les raisons qui m’ont emmenée à quitter Aigue-Royale et à rester à Gloria, la capitale soumise aux Almaréens. Non loin d’Althaïa, j’ai fait une étonnante rencontre : un assassin que j’avais cru mort. En effet, Saemon n’était pas mort à la Bataille des Bois Sombres! Ah! Mais c’est ça…! Je l’ai suivi jusqu’à Gloria où il s’était établi et avait pris possession d’une auberge. Les retrouvailles furent particulières. Il ne put jamais en être autrement entre lui et moi. J’ai appris que c’était par sa maladresse qu’il avait tué la femme aux champignons. Vous vous rappelez? Je vous en avais parlé au début : c’était ma génitrice. C’est lui qui m’a laissée dans les bonnes mains des Beauchamp. La nouvelle m’a fait un choc. Mais je ne lui en ai pas voulu. Au final, il a veillé sur moi, non?  

Luna, la Larme de Néant - 1754
C’était imprudent. Au temple du Néant, à Gloria, Matis et moi avions décidé de prendre une mission. Les informations recueillies par les rebelles disaient qu’il y aurait une opportunité de libérer Nolan Kohan des mains des Almaréens. Mais ce fut un piège! Et pour sauver la vie de Matis, j’ai dû sacrifier ma liberté. Le Prêcheur m’a capturée… torturée… brisée… Leur étrange magie a opéré en moi tandis que Néant faisait de mon corps une marionnette.

La Larme de Néant, c’était moi. C’est moi qui, inconsciemment, a causé le chaos à Aigue-Royale. C’est par ma faute que les Almaréens ont pu entrer dans les souterrains pour mettre à sang les rebelles. Je ne sais pas comment la bataille aurait été sinon… Mais ce jour-là, on a tous perdu. Que l’on soit Rebelle, Loyaliste, Almaréen, Vampire ou Elfe.

Les événements n’auraient pas pu devenir pires, n’est-ce pas ?

Luna, la Protégée - 1755 - 1758
Faux.

Le Tyran blanc est venu mettre la zizanie sur ces terres et a apporté avec lui son lot de douleurs, de craintes et de colère. Je n’ai pas été sous son joug. J’ai eu la chance de pouvoir m’échapper dans ce désert aride. Ce ne fut pas le cas de tous… Encore heureux ceux qui ont pu être Théocrates et s’abstenir des cruautés du Blanc. Je n’aurais pas voulu être prisonnière de Morneflamme. Qui l’aurait voulu?

Séparé de mon père adoptif, j’ai pu prendre la voie des armes et devenir soldate. Je ne sais pas s’il s’y serait opposé, car nous avions besoin de toute l’aide nécessaire. Les Dieux étaient avec nous. Mais nous semblions si impuissants malgré tout.

C’est sous les diamants des étoiles que j’ai fait la rencontre d’Orfraie Ataliel. Ce fut une rencontre inoubliable.  Je m’en rappelle comme si c’était hier. Ne pensez pas que c’était tout rose. Elle a quand même failli m’étrangler! Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait quelqu’un d’autre à cette oasis et définitivement, ce fut son cas à elle aussi. Je pensais toujours à Enetari. Mais cela ne m’a pas empêché d’embrasser cette elfette à la chevelure lie-de-vin qui a su accrocher mon regard. La princesse a pu soulager mon coeur souffrant d’un manque d’amour. Enetari était Théocrate. Je ne l’avais pas vu depuis trois longues années. Pensait-elle seulement à moi?

Et finalement, ce que nous attendions tous est finalement arrivé: le Tyran a été tué. Suite à la grande bataille de Sandur, la paix a enfin pu revenir.

Mais la paix… Peut-elle réellement exister?

Luna, la Dragonnière - 8 janvier 1760[/color]
La fin du Tyran avait emmené les différents peuples à rebâtir leur domaine. J’étais passé au Domaine Baptistral afin de visiter mon ami Dawan et c’est cette journée-là qu’il m’a montré les oeufs de dragons qu’ils gardaient précieusement. Ma main fut attirée sur l’un d’entre eux. Ce fut plus fort que moi… Et touchant la coquille cuivrée, une petite créature s’est dévoilée : Alkhytis.

Mon cher Alkhychou, je t’aime plus que tout au monde. Jamais nous ne serons séparés, je te le promets.

Luna, la Régente - 1760 - 1762
La paix n’est pas restée, ce n’est pas si étonnant. Il y a toujours ceux qui aspirent au chaos et à l’anarchie. Le traité de paix a bien uni les peuples, mais les ennemis ont su frapper lors du mariage impérial elfique. Korentin Kohan a été empoisonné. C’est ainsi que ses derniers mots servirent à m’anoblir et à faire de moi la Régente d’Aldaria en attendant que Nolan soit en âge de régner. Je pris cette responsabilité à grand coeur, mais pas avec grande joie.

Parlant de non paix, je dois nécessairement mentionner les Chimères. C’est durant ces années qu’elles ont commencé à se faire remarquer. C’est à cause d’elles que j’ai perdu Enetari… ou devrais-je dire par ma faute? C’est moi qu’elle a protégée. Certes, c’était son rôle de garde du corps. Mais je m’en veux encore aujourd’hui.

Sur une note plus joyeuse, c’est durant ces années que j’ai rencontré à nouveau Orfraie. Transformée en vampire, elle m’avait oubliée. Ce ne fut pas mon cas, bien que j’ai tenté de garder pour moi ce qui s’était passé entre nous dans le désert. Mais il s’avérait que son instinct se rappelait… Et lorsqu’elle a retrouvé sa mémoire, je peux vous dire que j’en ai bavé.

Je m’accroche avec douceur à ses améthystes qui savent me faire rêver. Je suis avide de ses lèvres sur ma peau et de ses doigts dans ma chevelure.

Lune de mes Jours, je ne sais pas ce que je ferais sans toi. Cela m’est égal que l’on soit deux femmes, une humaine et une vampire. Je me moque de ce que pense les autres.

Luna, la Diplomate - 1763 - ...
Les Chimères ont gagné. Je ne sais pas si je peux l’avancer ainsi, mais en tout cas nous avons perdu ces terres que l’on croyait posséder. Les eaux nous ont transporté à un nouvel endroit: Tiamaranta. Mon frère, Nolan Kohan, est devenu empereur. Je suis heureuse pour lui. Cela semble être ce qu’il désire. Je n’ai plus besoin d’être Régente. C’est une page qui se tourne. Je ne suis pas triste ou amère, détrompez-vous.

C’est une nouvelle aventure qui s’annonce. Une aventure où je soutiendrai Nolan dans ses tâches puisque je suis devenue conseillère et plus précisément diplomate. Cela tombe bien, car une charmante vampiresse se trouve actuellement chez les Elfes. C’est une nouvelle aventure que je vivrai aux côtés d’Alkhytis, ce n’est pas l’exploration qui manquera.

Il faut aller de l’avant. Inutile de ressasser le passé.



Liens



Saemon Methus : Assassin et premier mentor de Luna, il lui a montré à survivre dans ce monde cruel. Elle l’affectionne particulièrement, mais leurs chemins ont dû se séparer.

Daniel Beauchamp (décédé) : Père de Luna. Il est mort lors de l’attaque de son village par des brigands.

Camille Desjardins (décédée) : Mère de Luna. Il est mort lors de l’attaque de son village par des brigands.

Damien Beauchamp (décédé) : Grand frère de Luna. Il est mort lors de l’attaque de son village par des brigands.

Tristan Beauchamp : Petit frère de Luna. Il ne se rappelle plus d’elle puisqu’il était très jeune lors de l’attaque de son village.

Korentin Kohan (décédé) : Père adoptif de Luna. Il l’a anoblie et a fait d’elle la Régente d’Aldaria avant d’être plongé dans la glace pour le préserver du poison. Son corps a dû être abandonné lors de la fuite du continent.

Matis Falkire : Ami de Luna. Ils ont vécu de nombreuses aventures ensemble.

Enetari Terendul : Premier amour de Luna. L’Elfe s’est sacrifiée pour sauver Luna de la Chimère-Louve. Luna ignore la magie qu’a opéré son destrier légendaire sur elle.

Dawan Sywel : Meilleur ami de Luna et son grand frère elfique. Le Baptistrel est très important pour elle.

Nolan Kohan : Nolan n’est peut-être pas son petit frère de sang, mais il est son frère. Un point, c’est tout. Elle l’affectionne particulièrement et l’enquiquinera comme toute bonne soeur.

Orfraie Ataliel : La Lune de ses Nuits. Cette vampiresse qui possède le coeur de Luna.

Alkhytis : Lié à Luna, la dragonnière de cuivre ne peut s’imaginer une vie sans lui. Il est tout pour elle.



Derrière l'écran



Petite présentation : Je m’appelle Maï, je suis Québécoise, j’ai 28 ans. Je suis pharmacienne. J’ai un gros chat que j’aime catkiss Et c’est ça…

Particularités rp ? : J’utilise parfois des expressions québécoises sans m’en rendre compte… Et je ne comprends pas toutes les expressions françaises Razz

Rythme RP ? (Une réponse RP dans les 7 jours est attendue) : Oui, cap’tain !

Comment avez vous découvert le forum ? : Je suis l’une des admins Razz

Avez vous signé le règlement ? : Oui !





Dernière édition par Luna Duruisseau le Jeu 24 Aoû - 3:19, édité 2 fois


Luna Duruisseau 1517763557-luna
Luna A. Kohan
Co-fondatrice
Dragonnière
Princesse sélénienne

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Luna Duruisseau Empty Re: Luna Duruisseau

le Mar 22 Aoû - 16:45
FFIIINIIIIIIIIIIIII


Luna Duruisseau 1517763557-luna
Anonymous
Invité
Invité

Luna Duruisseau Empty Re: Luna Duruisseau

le Jeu 24 Aoû - 8:17

Bienvenue sur tes nouvelles terres Invité

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure.

Tu peux aussi adresser tes questions ici

Bonne chance pour cette nouvelle aventure qui s'offre à toi !

Contenu sponsorisé

Luna Duruisseau Empty Re: Luna Duruisseau

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum