De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !
Curieux de connaître les dernières nouvelles de l'archipel ? Le topic des nouvelles elysiennes est là pour ça ! Mais attention, rumeurs et ragots peuvent se mélanger à la vérité...

Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Artane Nordan (terminé) Empty Artane Nordan (terminé)

le Lun 4 Sep - 13:56


Artane Nordan



Identité de votre personnage

Race : Humain
Nom : Nordan
Prénom : Artane
Surnom : Les surnoms de votre personnage
Date de naissance : 1730
Age réel : 33 ans
Age en apparence : Entre  35 et 40 ans
Lieu de naissance : Gloria
Lieu de vie : Son navire
Rang social : Petit peuple
Poste/emploi : Capitaine du Rosée du Matin, sous bannière délimarienne

Caractéristiques (Cliquez ici pour les compétences)



Force physique : Moyen
Agilité : Bon
Furtivité : Moyen
Réflexes : Bon
Endurance : Moyen
Résistance : Moyen

Force mentale : Moyen
Perception : Moyen
Intelligence : Moyen
Beauté/charisme : Bon
Navigation : Moyen
Magie : Moyen

Epée : Très Bon
Dague et poignards : Moyen
Armes d'hast : Médiocre
Armes contondantes : Très faible
Hache : Médiocre
Fouet : Médiocre
Art du lancer : Médiocre
Bouclier  : Moyen
Armes de trait : Médiocre 
Mains nues/pugilat : Moyen
Equitation : Bon
Dressage : Moyen


Equipement


Arme principale :

Dent tranchante

Epée simple en acier, sans ornement particulier. Elle porte le nom très original de Dent Tranchante. Elle appartenait à Gondar avant qu'Artane ne la prenne pour lui à la mort de ce premier. Même si son surnom connu que de ses seules oreilles a de quoi paraître ridicule, Artane s'est déjà amusé à la présenter comme nommé ainsi devant des adversaires -de petits adversaires-.
Echantement :
Magasin à énergie (renforcement) :
A apposer sur un bijou ou une arme. Permet d'emmagasiner une petite quantité d'énergie magique, en faisant ainsi une seconde réserve. Lorsque la réserve devient vide, l'utilisateur pourra la remplir à nouveau.
Solidité : Rendre une épée incassable et faire qu'elle ne s'émousse plus

Alliage en Aren
Spoiler:
Alliage de rysine, cobalt et vrai-argent ainsi que de poudre de tourmaline . De couleur bleuté, dont la nuance peut être choisie et fonction du forgeage et de la température. Cet alliage est relativement résistant, et il a la particularité d'absorber l'énergie magique de la trame ou des sorts de niveaux faibles et moyens. L'arme est donc une réserve supplémentaire d'énergie pour son porteur.
+ Résistance physique niveau 3
+ Réservoir magique niveau 3
+ Absorption magique niveau 2
+ Esthétique niveau 3


Autres objets :

Une Goélette :
Rosée du matin est bâtiment de taille moyenne et non ponté qui s’apparente à un voilier, équipé de deux mâts de grande taille. Il se caractérise par des voiles auriques (ou voile triangulaire) dans l'axe du navire, à la base de tous les mâts, surmonté ou non, d'une voile aurique (en forme de flèche) ainsi que par un mât arrière (grand-mât) plus grand que le mât avant (mât de misaine). Malgré sa robustesse moyenne, le navire compense par sa grande vitesse qui en fait un bâtiment privilégié pour la course. Ce bateau peut être utilisé pour le commerce, servir d’embarcation ou même être utilisé au combat. Il transporte deux paires de voiles de rechange, six rames, deux ancres et quatre armes marine de petit calibre. Quatre personnes sont nécessaires pour le manier. Son coût d’entretien est modeste.

Protection d'avant-bras en mithril :
Provenance elfique
Protection d'avant bras en mithril, gravée d'un lion en bronze. Ce dernier à la particularité de rugir quand une menace directe pour son porteur se trouve dans un rayon de cinq mètres.  
Glyphe : Détection du danger – soutien


Armure de chat :
Provenance humaine
Armure de voleur, très souple, elle est enchantée pour donner une agilité de félin à son porteur (+ 1 à la caractéristique). Matériau : cuir.
Glyphe : Augmentation d'Agilité (+1) - draconique
Améliorations:
Remplace le cuir de vache d'une armure de cuir par du cuir de crocodile pour augmenter grandement sa résistance, et aussi sa durabilité.
Résistance niveau  1
Durabilité niveau  1

Poney
Beaucoup moins chers que les chevaux, tout aussi robustes mais beaucoup moins rapides. Courageux pour les combats mais pas assez souples.

Dague de corps à corps simple

Epée très courte pour le corps à corps.



Dagues Agiles
Provenance elfique
Dagues magiques qui sont capables de rectifier leur trajectoire d'elles-mêmes et d'atteindre la cible visée même si son porteur a mal visé, ou si la cible a bougé. Ceci ne marche toutefois qu'une seule fois par cible...
Glyphe  : Une fois par cible, permet d'atteindre sa cible même si on aurait dû manquer – Asbeth

Bottes de chasse
Provenance humaine
Des bottes en cuir épais, particulièrement résistantes et pourtant très souples, de couleur marron. Ces bottes confèrent à leur porteur une agilité et une rapidité hors du commun, s'apparentant à la légendaire agilité elfique, tout en rendant vos pas des plus silencieux et des plus discret. Quand bien même vous marcheriez malencontreusement sur une branche...
Glyphe :  + 1 en Agilité.

Poigne du Brise-crâne
Gantelets noirs en cuir recouvrant les mains des poignets jusqu'à la base des doigts. Possède trois barrettes en métal sur le revers. Facilite le maniement des armes lourdes et intensifie les dommages infligés à main nue.

Bague en argent
Une bague simple qu'il porte à l'index gauche.
Glyphe : Parfum entêtant : Apposé sur une armure ou un bijou dégage un parfum magique qui peut séduire quelqu'un

Bague Umbrea :
Provenance vampirique
Bague magique pouvant faire disparaitre son porteur pendant quelques minutes (1 tour d’intrigue). Une seule utilisation par jour.
Glyphe : Disparition – soutien
Glyphe : Respiration aquatique : Respiration aquatique : 100 Po
Apposé sur un bijoux permet au porteur de pouvoir respirer sous l'eau, délai maximal d'une demi heure - Élémentaire

Peigne des ombres :  
Provenance vampirique
Petit peigne discret fait de bois de rose sombre sur une monture d'ivoire héraldique enchâssé d'une unique gemme d'améthyste. Il dégage une aura subtilement dérangeante et lugubre et luit faiblement.
Effet 1 : Permet de prendre de contrôle d'une créature à l'esprit faible ( un animal, ou un simple d'esprit )
Effet 2 : Renforce la puissance des sorts liés à l'esprit
Glyphe 1 : Contrôle mental – funeste
Glyphe 2 : Soutien de l'esprit – draconique

Clef de quatre :
Provenance humaine
Une petite clef discrète forgée dans l'or rouge, son bout figure un nœud à quatre boucles entrelacées. S'adapte à toutes serrures, permet d'ouvrir n'importe quelle porte.
Glyphe : Adaptation – soutien

Attirance extrême:
Provenance elfique
Potion faite d'un mélange distillé de fleurs des ombres et de poudre d'onyx, elle dégage une agréable odeur mais possède un goût étrange, elle se porte en parfum mais est plus puissante lorsqu'elle est bue. Provoque l'attirance d'un être pour celui qui possède la potion.
Effet : Attirance extrême

Petite Ecaille de Firi

Don d'Océan :
Provenance elfique :
Un petit flacon empli d'eau provenant de la fontaine Vif-argent et conservée fraîche par magie. Rend toute son énergie à celui qui la boit et efface les blessures ainsi que la peine, permet de rester une semaine sans boire et apaise également la soif de sang des vampires.


Objet non équipé :

Armure de Sombre Flot
Provenance vampirique:
Armure d'anciens pirates, elle permet de se fondre dans l'eau et de passer inaperçu. Froide, elle rend le porteur plus rapide. Bleu et noire, elle ressemble à une tunique de marin. Matériel : cuir.
Glyphe  1 : affinité aqueuse
Glyphe 2 : rend le porteur plus rapide

Cristal de magie (tombola décembre 2016)





Description physique



Que dire de cet homme...qu'il est d'une bonne taille, même s'il frôle les 1.80 mètre, qu'il a une assez bonne carrure sans être trop large, musclé sans que cela fasse pâlir d'envie les hommes qui le croisent ; en fait, il serait plus du genre musclé, mais noueux, dans le genre légèrement athlétique, mais pas de quoi faire des envieux quoi....

Pour ce qui du visage, il a de quoi attirer le regard de quelques damoiselles en mal de connaître le grand frisson. Elles n'ont qu'à le regarder pour voir en lui un individu qui a roulé sa bosse un peu partout, dans le style aventurier sans peur et sans reproche, prêt à secourir la demoiselle en détresse. Certes, il a une tête d'un baroudeur, mais ce que les dames s'imaginent en le regardant, elles sont loin du compte. Visage donc bien droit avec un menton prononcé et des pommettes légèrement saillantes, Artane se plait à entretenir un semblant de barbe, un bouc quoi, qui s'accommodent bien avec ses sourcils épais et sombres. Ses cheveux bruns foncés sont suffisamment longs pour qu'il les attache en queue de cheval. Ses yeux sont bruns également et on arrive à y lire son côté railleur et charmeur à la fois (quand il est dans ces humeurs là). En somme un regard assez expressif. 

Son teint montre qu'il passe plus sa vie dehors que dans une maisonnée. Ajoutez à cela les cicatrices anciennes qui parsèment son visage. Une ne peut pas se louper : elle lui barre horizontalement tout le visage, en passant par le nez. D'autres anciennes lui parcourent le corps, mais pour cela, il faut... le voir dévêtu. Notons la présence de favoris un peu négligés. 


Description mentale



On s'attend en le voyant (si on est une dame en manque de personnes héroïques) à croiser le fier aventurier gentil, brave et tout le reste qu'on ne retrouve niaisement dans les contes de capes et d'épée. Artane a peut être quelques qualités, mais pas celles auxquelles on s'attend. Pas celle du héros irréprochable, genre le bon vieux paladin. Ça, c'est certain. 

Bien qu'il sache se battre, ce n'est pas quelqu'un de très courageux. Oh non pas que c'est un peureux, mais disons qu'il tient à rester en vie quand la situation dégénère de trop au risque d'y laisser la vie. Quand il sait qu'il faut tout lâcher pour rester sauf ; et entier de préférence, et bien il fera ce qu'il faut. Ce n'est pas un couard attention. Non non. Il veille à son intégrité. Malgré tout, il peut lui arriver de faire preuve d'un peu de témérité, quand il sent qu'il a ses chances... ou quand il est acculé dans certaines situations. 

Ce n'est pas un mauvais bougre sur le plan caractère. Il sait se montrer courtois, poli, gentil, souriant... quand il s'agit de répondre à quelques entourloupes à mener pour remplir une mission pas très légale ou pour son propre compte. Oui, vous avez compris : c'est un homme qui sait mettre en avant ses talents de charmeur et de beau parleur pour jouer les bonimenteurs. En somme, quand il s'agit de se remplir les poches avec de l'argent assez facilement gagné, pourquoi donc se gêner ? C'est un style de vie qui peut être très lucratif... quand on ne vient pas à se faire attraper ou à rater lamentablement l'opération menée. Par moment, il se montre trop confiant quand à certaines opérations et cela lui apporte des déboires. Et oui, même s'il donne l'impression d'être doué, il lui arrive d'être un peu... crédule. C'est mieux que le terme naïf qu'il vous dira

En somme, c'est un touche à tout et de par son expérience acquise dans quelques domaines peu recommandables, il arrive à jouer la comédie, à mentir... à condition de pas trop en faire, chose qui peut arriver quand il ne fait pas attention. Bien oui, la maladresse, cela peut arriver à tout le monde et même s'il en a déjà fait les frais, il ne fait rien pour les éviter... Et de ce qu'il a appris, il sait user de bons nombres de talents pour accomplir de petits méfaits ect... A savoir qu'il n'apprécie pas de tuer. Tant qu'il peut l'éviter bien sûr, hormis s'il n'a pas le choix et que c'est préserver sa vie. Tuer n'est que pour les assassins. Et parfois, il sait faire preuve d'altruisme, comme si une part de lui voulait exprimer un côté bon dans la profondeur de son âme. Et cela peut lui arriver comme cela, même si après il se maudit d'avoir pu accepter d'agir de la sorte. N'oublions pas de noter qu'il cherchera de préférence la facilité à la difficulté, même pour des missions simples, officielles ou non officielles. Ou à son compte. Quand on vise un truc, autant le faire simplement et donc avec le moins de risque possible.

Il peut se montrer moqueur, railleur ou provocateur, mais là aussi quand il arrive à mesurer un peu les risques. Quand il sort réellement de ses gonds, ces aspects là fonctionnent tout aussi bien. S'il se met en colère, il ne mâchera pas ses mots... enfin... tout dépendra de qui sera en face de lui.

N'omettons pas non plus (une fois encore) qu'il est un brin individualiste, même si cela ne lui interdit pas de s'associer avec des gens normaux, ou alors peu recommandables, le temps d'une tâche à accomplir. Après s'il sait leur fausser compagnie avec les avantages -genre en prenant tout le magot pour lui- de cette même tâche accomplie, il n'hésitera pas à le faire. Au risque de se faire des ennemis bien entendu. Un peu de piment dans la vie, y a que cela de vrai, même si cela lui a déjà porté préjudice, car des fois, il ne calcule pas vraiment les conséquences...

Bien qu'il se vante d'avoir une existence simple, Artane entrevoit un jour la possibilité de vivre décemment, de l'argent qu'il aura su économiser... oui car dès qu'il réussit une petite entourloupe juteuse, et bien... il lapide assez rapidement ses gains. Il apprécie la boisson au point de joyeusement se soûler ou encore de profiter de charmantes compagnies. La vie et ses bienfaits. Ils sont là pour en profiter non ? Ah mais il tient en tout sérieusement à améliorer sa condition, avec cet argent si chèrement gagné... quand il se décidera à le faire. Un jour...

Alignement : Il se plaît à mener sa petite vie, à son rythme comme il le désire. Rares sont les fois où il se bat réellement pour une cause juste. S'il vient à le faire, c'est sans doute parce qu'il estime ne pas avoir le choix. Mais au fond de lui, au lieu de laisser tomber l'affaire, il va mener l'affaire jusqu'à son terme. Sauf quand ca chauffe de trop pour lui.




Histoire



Que la personne qui se complaît à raconter aux enfants que le vilain petit canard devient un cygne blanc évite de dire dans la morale de son petit conte que cela s'applique à toute personne qui vient à naître dans ce monde. Ce n'est pas vrai, ce n'est qu'un pâle et vil mensonge. Déjà tout le monde ne naît beau, riche avec un futur destin glorieux dans le courant de sa belle vie. Non non. Ca, comme dit, cela ne se retrouve que dans les histoires. La réalité est tout autre et bien réelle. Il y a des êtres qui viennent au monde avec une cuillère d'argent dans la bouche et d'autres... et bien dans le cas d'Artane, c'est presque à l'opposé. Bon il ne vient pas au monde dans la plus sordide des masures non plus. Non, il découvre le monde en l'an 1730, le temps en naissant dans une maison de charme et de plaisir ayant une assez bonne réputation au sein de Gloria -La Rose Ecarlate ; pour qui y va bien entendu. (pour ne pas dire passe hein). 

De sa mère, il en gardera quelques souvenirs car le temps qu'elle découvre qu'elle l'attendait, il s'était avéré trop tard de recourir à certains produits qu'on trouvait chez certains herboristes. Donc déjà, elle ne l'avait pas désiré. Oh, elle lui avait apporté de l'affection, mais pas comme une vraie mère, car à peine venu donc dans ce vaste monde, Artane fut confié à une sorte de famille d'accueil, un couple de personne qui n'avaient jamais pu avoir d'enfants et qui étaient les deux seuls employés de la maison. Le début de son enfance fut donc des plus simples et communes, comme s'il était un enfant aussi commun que n'importe qui dans les niveaux inférieurs , à la différence près qu'il se trouvait dans un environnement bien particulier pour grandir. 

Artane se montra être un gosse assez intelligent très tôt. Même si ses parents adoptifs cherchaient à lui apprendre ce qu'il fallait pour être un homme normal et accompli (comme eux quoi) tout en se montrant aimant, Artane ne sut jamais leur rendre complètement la pareille. Oh, il les avait aimés, tous les deux. Il se rappellera toujours des délicieux gâteaux au miel de Nary et de la grande patience de Loroth. Mais comment rendre leur amour quand on découvre très tôt qui vous a mis au monde et que cette personne vous aime comme si vous n'étiez qu'un ami plus ou moins cher ? Il est difficile alors d'accorder quelque chose dans son intégralité à une tierce personne quand la première vous apprend d'emblée une dure réalité de la vie. Et rien n'est plus important que l'affection de la mère véritable. Sauf qu'il ne la trouvera jamais complètement. 

Même s'il ne trouva pas dans son enfance ce qu'un enfant sain devait avoir, il trouva des compensations autre part. Quand ce n'était pas auprès de ses parents adoptifs, c'étaient auprès des autres fille de la maisonnée, qui appréciaient en ce jeune enfant son sourire et son charme, hérités de sa mère. Par elles, il apprit bien des petits trucs qui lui serviront plus tard et avide qu'il devint d'apprendre plein de chose, il profita d'excellentes cachettes pour espionner certains clients de la maison. Bon d'accord, y avait du voyeurisme là-dessus, mais ce n'était pas cela qu'il recherchait en fait. Non, il cherchait à imiter le jeu des nobles, à savoir leur façon de parler, leurs manières. Que de mieux que de les copier pour aller les singer dans la rue ou pour jouer avec ses amis des bas quartiers. Quel gosse n'imite pas les adultes ? Et là, à la Rose Ecarlate, il avait du large choix. 

Avec les gosses de la rue, on est d'abord copains inséparables et puis quand on grandit, on se sent pousser des ailes et capable de conquérir le monde. Là, à peine âgé de dix ans, Artane découvrit la voie du chapardage, du vol à la tire, du coupage de bourse à la ceinture et bien d'autres larcins des gosses de rue. Du jeu, on approchait doucement des avantages qu'apportait le vol d'argent, gagné avec aisance et sans trop de difficulté. Enfin quand on a de la chance, car le nombre de fois que la petite bande dut courir pour ne pas se faire attraper. Artane avait eu de la chance sur cette période. Mais son intérêt pour ce genre d'activité lui plut et il voulut même en faire son mode de vie. Mais quand on grandit, on voit plus loin encore et il se lassa de jouer les voleurs des rues, surtout quand vos parents adoptifs apprennent ce que vous faites et vous punit en conséquences. 

Puis vient un moment où l'enfant grandit encore et voit plus loin. Un jour, à l'aube de ses quinze ans, il eut assez de rester. Le désir de partir lui vint quand un soir il espionna un vieux mercenaire qui raconta après avoir bien bu quelques uns de ses récits aventureux. Bon l'alcool enjolivait ses récits mais envoûta le jeune Artane. Et il guetta le départ de cet homme pour le convaincre de partir avec lui... Enfin le harceler à sa manière. Le guerrier avait fini par accepter, malgré un long soupir. 

Le mercenaire s'appelait Gondar et avait un âge assez avancé pour un homme maniant l'épée. Il avait fini par accepter la présence d'Artane face à ses arguments. Là où un gosse demanderait à partir à l'aventure avec lui, le jeune garçon avait plus évoqué le besoin d'avoir un ''écuyer'', un compagnon de voyage qui l'aiderait à s'occuper de ses affaires, à entretenir son matériel, porter certains effets.... Artane dévoilait la carte du dévouement serviable pour partir avec lui. Ce qui avait marché, surtout quand on emploie le bon ton de conviction. Bon plus tard Gondar découvrira un peu le mensonge dans tout cela, car le jeune Artane n'accomplira pas tout ce qu'un vrai écuyer servant devait accomplir, se défilant toujours au bon moment. Mais cela n'empêchera pas les deux hommes d'apprendre réellement à se connaître et à s'apprécier, au point qu'après un an à voyager avec Gondar, Artane accomplira réellement et volontairement ce qui devait être fait. Et ce malgré des petits contrats que prenait le vieux mercenaire, car il prenait ce qu'il était encore capable de faire. Courir la plaine au grand galop, c'était fini pour lui. Mais il voyageait de villages en ville ect, juste assez pour que cela convienne parfaitement à Artane

En la compagnie de Gondar, Artane apprit à manier l'épée et à monter à cheval et indirectement le caractère du jeune homme calqua une partie de celui du vieux mercenaire. Juste de quoi comprendre que la vie pouvait avoir de bon côté quand le côté bon de soi se dévoile. Mais Artane veilla raidement à ne pas se laisser prendre dans son ascendant. Et durant cinq ans, Artane resta au côté du mercenaire, apprenant ce qu'il avait à apprendre de lui et contribuant même à bon nombre de petites missions avec lui

Un soir, alors que le duo campait non loin d'un petit village, Artane chercha à questionner le vieil homme. Au début, pensant le voir somnoler, il se demandait s'il ne le laisserait pas tranquille, mais la question qui le taraudait était importante pour lui. Jamais il n'avait demandé à Gondar d'où il venait. En cherchant à le réveiller, il découvrit avec effroi que celui-ci ne se réveillera plus jamais. Gondar s'était doucement éteint dans son sommeil. A l'aube, à l'emplacement de leur campement se dressait un petit cairn : la dernière demeure de Gondar. Artane avait été peiné de sa perte, mais il hérita indirectement de son épée et de sa vieille monture. On est alors en 1750, Artane a une vingtaine d'année et il va mettre les pieds dans un monde qui va se retrouver en pleine effervescence, bien au delà de ce que Ambarhùna connaissait auparavant et au-delà des histoires tirées des légendes. Des légendes qui vont reprendre vie. 

Une période chaotique, incertaine et dangereuse se pointa alors sur Ambarhùna. Entre le retour fantastique des dragons qui ramena la magie sur Ambarhùna et le malaise du retour des suceurs de sang, bien des choses allaient bouleverser bien des vies. La famine qui se déclara en 1751 emporta bon nombre de personne, dont les parents adoptifs d'Artane, revenu à Gloria pour les revoir avant d'essayer de pas trop se retrouver impliqué dans les histoires de guerre qui ravageaient les terres Ambarhùnéennes. Car même à Gloria et dans ses environs, la guerre était là, réellement où évoquée sur le bout des lèvres. Et quand bien même les événements se précipitèrent à savoir l'éclosion des dragons et des conflits qui s'intensifièrent entre les trois peuples dAmbarhùna, Artane réussit à sortir son épingle de survie du jeu en naviguant dans divers milieux, même celui de la petite criminalité. Quand il fallait rester en vie, tout était bon à prendre, même de se faire recruter temporairement au sein des gardes d'un petit village en périphérie de la capitale, même si on ne fait que donner un faux nom. L'armée recrutait en masse, pourquoi ne pas en profiter ? La vie dure imposait des choix durs et quitte à voler aussi pour manger à sa faim, il ne se gênait guère. Car même en période de conflits, certaines formes d'économies de crapules et autres fonctionnaient toujours... et prospéraient même. Il n'espérait qu'une chose : que l'espoir apparu en même temps que les dragons viendrait vite. Ce n'était pas pour les affaires les guerres et encore moins pour mener sa vie comme il l'entendait. Dommage pour lui, c'était sans compter le débarquement d'une nouvelle situation catastrophique : les Almaréens. 

Catastrophique était le mot oui. Leur conquête fut si rapide qu'Artane au moment de se décider à quitter Gloria, se retrouva coincé par le siège mené par les forces adverses. Le choix avait été simple à la ''reddition'' de Gloria. L'Empereur alors en place, Fabius, accepta de signer un semblant de traité de paix avec les Almaréens. Et la catastrophe resta présence pour notre pseudo mercenaire En plus d'être de sacrés fanatiques au nom de Néant ; de quoi pester sur les Dieux  qui avaient laissé mené la barque par leur Frère tiens, les Almaréens appliquaient une discipline et un respect de la loi plus qu'extrêmes. En plus de devoir adorer Néant, il fallait rentrer dans le droit chemin de la vie normale de la servilité... Difficile pour Artane qui n'avait fait que mener une existence palpitante d'escroc, beau parleur, mercenaire peu fiable et tout le reste qui le caractérise tant et qu'il adore. Comment vivre décemment avec ce peuple serré du derrière comme pas possible. Des lois à respecter, et blablabla. Bon, il fallait avoir, ils avaient bien mené leurs affaires à conquérir de vitesse une grosse partie du continent, à faire reculer vampires, elfes et mages... puisque tout ce qui touchait de près ou de loin à la magie était leur ennemi à occire à tout prix.... . 

Pour continuer à rester le plus paisiblement en vie, Artane se décida après une difficile réflexion de s'engager dans la garde de Gloria. C'était cela, où il finissait par se faire attraper par les Almaréens et à payer le prix fort de ses petits forfaitures. Donc fallait bien consentir à quelques petits sacrifices. Et qui ne fut guère plaisant d'ailleurs, le temps de son petit enrôlement. Surtout quand on cherche à recruter parmi les gardes des soldats pour compléter les forces en position. Quitter la ville était tellement tentant, mais avec l'armée Almaréensne qui stationnait tout autour de la capitale... Il sut pourtant profiter d'une aubaine quand il fallut des volontaires pour une mission bête de logistique. Oui car pour Artane, sortir seul attirait plus l'attention que de sortir de façon plus... officielle. C'est ainsi qu'il put quitter Gloria en faussant compagnie à ceux qu'il accompagnait... tant pis s'il n'était pas payé. A lui la libération des contraintes subites... Pour mieux retomber dans des nouvelles. 

En effet, on se croit libre et au final, on se fait choper par les rebelles. Heureusement, et une fois encore,Artane réussit à expliquer qu'il n'avait rien à voir avec les forces adversaires ; pour une fois qu'il ne mentait pas vraiment ! Quand on finit par lui accorder le bénéfice du doute, notre mercenaire découvrit rapidement l'importance que revêtait cette rébellion... en plus de croiser vampires et elfes présents aux côtés des hommes. Cela fut comme un déclic, se rappelant un peu la vision que Gondar avait sur le monde. Peut-être qu'il était temps de cesser de fuir, de chercher à être que dans son petit coin. Et s'il participait un peu aux événements ? En même temps, c'était cela ou se retrouver prisonnier dans les mains des rebelles ou manquer de se faire tuer par les Almaréens et ceux qui se sont alliés à eux. Donc presque mal gré bon gré il rejoignit aux forces de l'opposition au pouvoir de Fabius ; même si au fond de lui, sa petite âme admet que cela n'est pas si mal de servir une cause juste. 

Il sut offrir ses quelques talents pour les rebelles, même s'il jouait plus de son épée dans la plupart des cas. Il profita de leur contact pour apprendre quelques petites bases de magie, puisque cette dernière était revenue en même temps que les dragons. Et quand vient la bataille décisive, qui manqua de réduire la rébellion à Néant, il crut qu'il y laisserait sa vie, regrettant amèrement le choix qu'il avait fait et de comment sa vie aurait pu être s'il n'avait pas rejoint Gondar. Il cessa de se questionner quand il fallut se battre comme jamais pour essayer de pas perdre face aux flots des Almaréens venir réduire à néant les rebelles. En effet, il se retrouvait plongé dans la bataille qu'on nommera plus tard la bataille de l'Aube Rouge. Même si la victoire fut acquise, elle fut chèrement payée par de nombreuses pertes. Et il ne fallut pas s'arrêter là. Les Almaréens étaient totalement désorientés après la perte de soutien de leur dieu, une telle aubaine ne se reproduira sans doute pas. De ce qui resta des forces alliés, tout cela se dirigea vers la capitale, pendant que les rebelles pansaient leurs plaies et entamaient le lourd bilan de cette terrible bataille. 

Nordan ne se rappellera que de s'être battu comme un forcené, avant de sentir comme une intense morsure dans le dos et de plonger dans une totale obscurité. N'étant pas équipé comme un soldat en armure, préférant la souplesse et la légèreté d'une armure de cuir au lieu des lourdes en plaque, il avait reçu le lourd coup d'une arme du genre masse cloutée de guerre dans le dos. Ca c'est ce qu'on lui expliquera quand il reprendra conscience, après avoir été longuement soigné par un guérisseur puis par un Baptistrel. Longtemps, il prendra conscience que le coup reçu aurait pu le faire passer de vie à trépas, remettant alors en question ce besoin de servir quelque chose de juste. La longue trace des griffures mordantes de la masse qui était encore visible dans son dos était pour lui un témoignage marqué à vie. Le destin avait joué le félin mortel, avide de lui arracher les chairs pour le prix de bien des choses dont il n'avait sans doute pas conscience ; ou qu'il ne voulait pas savoir... alors que seul le hasard était en cause. 

Cela manqua de remettre en question le choix à faire quand le Tyran Blanc arriva pour dominer Ambarhùna.... Mais l'expérience vécue avec les Almaréens lui suffit à prendre la voie des Protégés. Durant les longues cinq années du règne terrible du Tyran Blanc, Artane se fit discret, n'agissant seulement comme un homme ''normal''. Il avait réussi à se trouver une fois encore une place adéquate dans l'arrière ligne, jouant sur la logistique, l'ouvrier, l'homme manoeuvrier... Oui cacher ses talents de bretteur ne fut pas difficile malgré les cicatrices qui passaient sur son visage. Suffisait de trouver une bonne histoire à raconter et le tour était joué. 

Une fois le Tyran Blanc tombé, il quitta rapidement le désert, disparaissant quelques temps. Et quand on le retrouva, ce fut après avoir quitté les quelques petites bandes de malfrats et des bandits de chemins. Il devenait trop dangereux d'être dans ce monde là avec la chasse organisée par les soldats des deux royaumes humains mis en place. Et surtout que l'idée de tuer des pauvres malheureux innocents ne lui convenaient pas. Toujours la croix et la bannière de convaincre les autres de pas tuer pour le simple plaisir de tuer....

On sait qu'il trainait encore dans les environs de Gloria en début de l'an VII, sans doute cherchant un bon moyen pas trop dangereux de se faire une petite affaire juteuse..... Jusqu'à ce qu'il manque de mal tombé et méchamment quand il s'en prit à Luna, pensant s'attaquer à une simple voyageuse.
La bande de malfrat avec qui il s'était associé avait décidé de passer à un acte plus morbide que de simplement la voler. Là il changea de camps mais cela ne suffisait pas à répondre de ses actes. Surtout quand Orfraie était dans les parages. La jeune Régente lui laissa une chance, mais à condition de ne plus virer dans le brigandage. Artane ne put que tenir parole, voyant la chance qu'il avait ne pas finir sa vie sur l'échafaud.

Les choses auraient pu suivre leur cours s'il n'y avait pas eu les chimères. Les choses se précipitèrent tellement que même Artane n'eut pas eu le temps de sentir le vent tourner. Et pour une fois qu'il commençait quelque chose de bien dans son début de vie plus rangée...

Le départ des terres qu'il connaissait fut un choc pour lui et il peina sérieusement à s'en remettre. Durant la traversée, quand il n'était pas plongé dans la morosité, il s'occupait l'esprit à aider l'équipage du navire sur lequel il avait embarqué. Ainsi, après de longs mois de traversées, il sut vers quoi s'orienter et se trouver une nouvelle voie. Peut-être avait-il carrément changé, mais aujourd'hui, on le trouve à bord d'une petite goélette, qu'il dirige dignement en bon capitaine qu'il est devenu... Mais Artane reste Artane n'est ce pas ? Qui sait s'il a réellement changé et ne profitant pas d'une nouvelle existence pour reprendre ce qu'il savait faire de mieux.


Liens



Sa mère : Enrietta. Elle était une belle femme qui louait ses services pour des demandes... masculines. Nordan se rappelle qu'elle était très prisée de certains nobles de Gloria et plus tard, quand la vieillesse la rattrapa imposant de céder sa place à des plus jeunes pour répondre aux besoins de la clientèle, elle sut tirer son épingle du jeu pour contribuer à la gestion de la La Rose Ecarlate. En quittant le ''nid familiale'', Nordan perdit tout contact avec elle, ne cherchant guère à savoir ce qu'elle était devenue...

Gondor : un vieux mercenaire qu'il croisa quand il était adolescent et qui lui apprit le maniement de l'épée. Un homme porté sur la boisson mais qui a toujours été honnête et droit. Un homme qui a su apporter sans nul doute le bon côté d'âme pour Artane

Nary et Loroth : Ses parents adoptifs, qu'il a aimé mais pas comme il aurait dû. Partagé entre l'amour qu'il éprouvait pour sa mère même si cette dernière ne le lui rendait pas et celui de ses deux parents adoptifs, il a eu du mal de savoir sur quel pieds danser

Luna et Orfraie : Il se rappelera toujours de la rencontre avec ces dames là. Surtout quand on vient à attaquer l'une d'elles et qu'on découvre qu'elle est la Régente en personne. Il a eu de la chance qu'elles aient décidé de le laisser partir. Il aurait pu finir ses jours en prison. A cela, en échange, il devait cesser ses activités malhonnêtes dans le genre du brigandage.

Firindal : un gentil dragon. Il lui a même donné une écaille.

Ses quatre hommes d'équipages

(j'oublie sans doute des liens. M'en faire par par mp)



Derrière l'écran



Petite présentation : Cf Cynoë

Particularités rp ? : Cf Cynoë

Rythme RP ? (Une réponse RP dans les 7 jours est attendue) : Cf Cynoë

Comment avez vous découvert le forum ? : Cf Cynoë

Avez vous signé le règlement ? : (Clic!) fait





Dernière édition par Artane Nordan le Jeu 7 Sep - 15:21, édité 3 fois
Luna A. Kohan
Co-fondatrice
Princesse Sélénienne
Dragonnière

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Artane Nordan (terminé) Empty Re: Artane Nordan (terminé)

le Jeu 7 Sep - 1:22
Je vais corriger cette fiche


Artane Nordan (terminé) 1517763557-luna
Luna A. Kohan
Co-fondatrice
Princesse Sélénienne
Dragonnière

Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Artane Nordan (terminé) Empty Re: Artane Nordan (terminé)

le Jeu 7 Sep - 16:06

Bienvenue sur tes nouvelles terres Invité

Tu as été choisi(e) par l'esprit-lié du Renard dont tu as atteint le niveau 1. Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure.

Tu peux aussi adresser tes questions ici

Bonne chance pour cette nouvelle aventure qui s'offre à toi !



Artane Nordan (terminé) 1517763557-luna
Contenu sponsorisé

Artane Nordan (terminé) Empty Re: Artane Nordan (terminé)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum