Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Mar 10 Oct - 13:37
Artane fit d'être faussement vexé quand elle balança qu'elle paierait.

''Hé ! Je m'insurge ! J'ai dit que j'invitais. Je sais que je ne gagne pas des mille et des cents. Mais j'aurai de quoi payer nos consommations''

Tout dépendra aussi du volume qu'ils auraient à boire. Lui pourrait sans doute engloutir plus d'alcool que la fillette. Mais bon, il n'allait pas faire de grosses pronostics. Il verrait bien après tout. Puis les deux pintes de bières commandées arrivèrent. Elles furent déposées sur la table sans délicatesse. La mousse coulait le long du bord. Artane souriait. Une bonne bière digne de ces tavernes, réputée pour ne pas avoir beaucoup de goût.

Il attrapa la hanse de sa chope et observa Eleonnora. Elle paraissait un peu dépitée en voyant la taille du récipient qui se dressait devant elle. Elle l'attrapa et quand elle goûta la bière, elle ne parut l'apprécier. En même temps, elle avait été habituée à un autre genre d'alcool, plus raffiné que cette boisson de bas étage et pas chère.

Il but sa chope à son tour et prit deux longues gorgées. A force de parler, il avait la gorge sèche et il fallait bien une bonne dose de bière ingurgitée pour l'humidifier. Car à ce que lui demandait la jeune femme, il risquait d'avoir à causer longtemps. Elle ne lâchait pas l'affaire sur l'affaire de son père.

''Pas besoin de me payer va.... Au pire, si les commandes dépassent les capacités de ma bourse, tu paieras la différence. ''

Et voyant la fillette qui reprit une nouvelle gorgée, il fit un signe à la serveuse pour apporter la même chose dans quelques minutes.

''Alors ton paternel.... Je sais qu'il avait embarqué comme une personne normale sur les navires. La débâcle l'a beaucoup affecté. Une fois que tous débarquèrent ici, il prit la résolution de prendre sa retraite en demeurant dans l'anonymat.... Refaire ses réseaux, reprendre contact avec ses espions ...Il a compris qu'il était temps pour lui de se retirer et pour le bien de tous, y compris ses plus proches contacts et sa famille, il éviterait les contacts directs. Qui dit nouveau monde, dit nouveaux dangers. Que de mieux que tout devoir reconstruire pour prendre le pas sur celui qu'il était, à savoir l'ancien Régent ? Les vieilles rancoeurs, les désirs de vengeance....Ton père en se retirant et en se plongeant dans le secret, veut préserver la sécurité de son entourage. Dont toi....Voilà ce que j'ai appris. Et j'en sais pas plus.... Hormis qu'il était encore en vie. ''

Il termina de bière d'une traite et hop, deux nouvelles chopes furent posées. Artane l'attrapa et se prépara à boire une nouvelle gorgée

''A la tienne ma chère. ''

Et glou et glou et glou......Est ce qu'Eleonnora allait suivre ? Et est ce que sa réponse la satisferont bien assez tôt ?
avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Mar 10 Oct - 19:23
Cela faisait bien rire Eleonnora de voir qu'il s’inquiétait de payer l'addition. C'était bien ça la fierté des hommes. Jamais il ne se laisseraient entretenir par plus faible qu'eux, si on pouvait dire que la totalité des femmes étaient plus faibles. Néanmoins en ce qui concernait l'argent...elle ne pensait pas être la plus faible à cette table. Peu importe, si cela lui faisait plaisir. La gratuité de la boisson la rendait plus savoureuse. Mais il faudrait déjà qu'elle en ait une...De ce point de vue, cela ne devait pas coûter un bras donc le soldat avait surement les moyens de s'en charger.

Il se résigna alors à délivrer ce qu'il savait au sujet du vieux régent...La demoiselle l'écouta en silence sans laisser une émotion perturber son visage. Alors qu'il finissait son monologue la jeune femme attrapa sa pinte pour la finir d'une traite. Elle regrettait tellement de l'avoir laissé. Elle aurait dû insister. Jamais elle n'aurait dû embarquer sans lui. Qui sait dans quel état il était aujourd'hui? Allait-il même survivre? Malgré sa magie qui n'était pas des moindre, il s'était fait vieux et n'avait pas combattu depuis des années, devenant un simple gratte papier.

" Il n'est pas mort alors...dieu merci. Mais qu'est ce qui a bien pu lui passer par la tête? M'abandonner ainsi...  "

Elle attrapa la nouvelle pinte qui était arrivée comme par magie à sa gauche pour en boire une autre gorgée.

"Mince... Il s'est fait passer pour mort pour prendre sa retraite. Et il croyait que j'allais l'oublier ainsi? Que, comme ma soeur, j'allais faire mon deuil? Et que deviendra la famille Ostiz sans son patriarche? Sans ses fils? Un nom porté par une femme... "

Elle éclata d'un rire amère. C'en était ridicule. Lui qu avait pour ambition d'élever sa famille la laissait dans les mains de sa cadette. On savait très bien ce que cela signifiait. Un mariage et la famille n'existerait plus que dans les souvenirs des Gloriens rescapés. Elle qui rêvait d'indépendance dans sa jeunesse regrettait maintenant la présence de son père. Elle repensa à toutes ses crises d'adolescente effarouchée. Qu'est ce qu'elle allait faire sans lui? C'était encore trop tôt...Comment allait-elle gérer seule le fardeau qu'il lui avait laissé? Elle avait l'impression d'être seule au monde.

" Il me faisait tellement confiance? Je refuse de penser qu'il ait envisagé la disparition de notre nom...non...il ne pourrait jamais se permettre d'être aussi lâche, ce n'est pas mon père! J'ai intérêt me serrer la ceinture si je veux rester aussi ambitieuse...Jamais je ne laisserait le nom Ostiz couler dans les abysses de l'oubli! De toute façon je n'ai jamais trouvé de prétendant à ma hauteur. "

En effet, elle n'avait pas été très attirés par les petits nobliaux qui lui faisaient la cour uniquement pour son titre, son argent, et sa sois disant beauté! Elle eu un petit gloussement et empoigna sa pinte pour l'entrechoquer contre celle d'Artane.

" A la notre! "

La demoiselle voulu déglutir et ravaler tout le dégoût que lui inspirait sa situation mais elle bu à la place. Elle refusait de se laisser abattre par ceci. Elle n'avait aucune raison de fuir et la grande aventure ne faisait que commencer! Elle reposa avec violence cette deuxième pinte vide sur la table tandis qu'un malaise la prenait.

"Qu'est ce qu'il fait chaud ici..."

Elle enleva sa cape en en satin couverte de fourrure pour la reposer sur le dossier de sa chaise tout en se ventilant de la main. Son esprit s'embrouillait et ses joues s'enflammaient alors qu'un hoquet la secoua. Peut-être aurait t-elle du être plus prudente? Elle n'allait tout de même pas se dégonfler! Elle argua la servante avec de grands gestes.

"Deux autres s'il vous plait!"
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Jeu 12 Oct - 8:48
Comme elle même l'avait pensé, l'alcool déliait les langues. La jeune femme étalait une partie de ses ressentis quand à ce que lui narra Artane sur ce qu'il savait de son père. Il entendait bien l'amertume que provoquait la résignation de Crissolorio à prendre sa retraite et de ne pas chercher à se battre dans ce monde nouveau. En même temps, comment pourrait-on reprocher à ce vieux régent de stopper dans ses complots et ses manigances ? Durant bien des années, il avait servi Gloria et avait toujours veillé à lui rester loyale, quoi qu'il puisse arriver. Et maintenant, alors qu'il avait atteint un bel âge, il devrait tout recommencer, tout reformer ? Artane aussi aurait rendu les armes. Il était vrai que le vieux aurait pu au moins demandé à rester dans le giron des conseils et autres pour jouer de la politique et d'apporter son expérience pour aider à la reconstruction... Mais chacun ses choix.et elle leva sa nouvelle chope, comme si sa venue était toute naturelle.

''A la nôtre et surtout à la tienne. Tu as le mordant qu'il faut de toute façon pour que le nom de ta famille perdure. Et c'est pas une union qui efface le nom. Tu imposeras ta volonté et tu réussiras. Le nom des Ostiz ne s'effacera pas comme cela de toute façon. ''

Il lui renforcerait sa conviction en lui parlant ainsi et il termina sa chope avant d'entamer la seconde. Cette bière aurait pu être meilleure pour un tel moment. Allez, il n'allait pas faire la fine bouche après tout. Il manqua d'avaler de travers quand la seconde chope de sa compagne de début de beuverie posa brutalement son verre. Quoi déjà ? Et ben, elle avait une grande descente la gamine. Et quand elle affirma qu'il faisait chaud, Artane haussa un sourcil, avant de doucement sourire. L'alcool montait vite chez Eléonnora visiblement. Il manqua de rire devant son petit hoquet. Et dès qu'elle appela la servante à en ramener deux autres, il ne put s'empêcher de dire.

''Il fait chaud car tu as bu trop vite ta bière. Prend le temps de la boire et tu auras moins chaud...''

Bon, ce n'était pas vraiment une vérité ça. L'alcool provoquait ces effets là, surtout quand on n'avait pas l'habitude de boire comme elle. Lui, il pouvait se permettre de dépasser un peu ses limites. Et encore, cela dépendait avec quel alcool. Avec la bière, à la vitesse où buvait Eleonnora, elle serait dans les vapes alcooliques bien avant lui. Ca promettait.

''Tu parlais de prétendants.... C'est une obligation dans ta famille ces histoires de mariages ? T'es libre de décider non ? Et ainsi, tu préserveras ton nom. Les traditions à la nobliau sont vieillottes de toute manière et dénuées de sens je trouve....Mais avant de parler mariage, faut se relancer. As tu déjà des idées, des projets pour te remettre dans le bain ? Douée comme tu es pour le sens des affaires, je suis certain que tu arriveras vite à trouver quelque chose de rentable et qui te rapportera gros. En clair, les difficultés seront vite surmontés hein. Mais je dis des bêtises.... A la tienne ! '

Et reglouglouglou ! Lui aussi aurait bientôt la langue déliée par l'alcool. Suffira à Eleonnora de poser les bonnes questions pour savoir tout ce qu'elle voulait savoir....

avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Jeu 12 Oct - 18:09
Eleonnora se sentit revigorée par les éloges de son compagnon de beuverie. Elle ne s'attendais pas vraiment à ce qu'il soit aussi positif envers elle et cela lui réchauffa le cœur, bien plus que l'alcool qu'elle continuait d'ingurgiter. Rien que ça lui donnait le courage d'avancer. Elle avait bien raison, le soutiens des gens était trop cher pour qu'elle puisse s'en passer. Elle en oublia presque la douleur que lui provoquait la réaction de son père face à ses responsabilités. Il n'était pas si parfait finalement. Alors elle pourrait montrer qu'elle était meilleure! Ce vieux croûton n'avait pas fini d'entendre parler d'elle.

La demoiselle lui esquissa alors un beau sourire, devenue assez joyeuse pour oublier ses problèmes existentiels. Il s'était évidemment rendu compte qu'elle n'était plus tout à fait dans un état de sobriété complet. Surement avait-il raison sur le fait qu'elle buvait trop vite mais elle s'était déjà fait la remarque à elle même. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas permis de boire sans réellement faire attention. Dans ce genre d'environnement elle devrait rester sur ses gardes, étant assez intelligente pour savoir qu'Artane à lui seul ne pourrait jamais la sauver de certains imprévus. Néanmoins allez savoir pourquoi, elle se sentait confiante en sa présence. Peut-être avait elle juste envie de se détendre un peu après toutes ces aventures. Elle ne doutais pas que ce soit aussi le cas du soldat.

"Le mariage, c'est surtout une obligation envers la société...une femme seule est souvent discréditée...A un certain age cela signifiera que personne n'aura voulu de moi et je finirai comme une vielle folle. Une femme ne sers qu'à offrir une descendance à son nom."


Elle eu un petit gloussement.

"Ils en penseront ce qu'ils veulent ces idiot; Tu as raison, ces traditions sont simplement ridicules! De toute façon ils ne pourront qu'être jaloux et se traîneront à mes pieds jusqu'à mon plus vieil age! Car, figure toi, comme je parlais d'opportunités plus tôt, qu'elles sont bien plus nombreuses qu'on peu l'imaginer! ...On dit que de nouvelles îles ont été découvertes au large;Imagine un peu...C'est une réelle aubaine pour le commerce, plus ou moins légal, avec les gouvernements branlants que les peuples ont pu reconstituer!"

En effet, les cours des rois avaient beau se reformer, leurs effectifs avaient été réduit par la guerre ainsi que la traversée. Eleonnora était tout à fait impatiente de savoir quelles ressources pouvaient contenir ces nouvelles terres. Et elle n'aurait aucun mal à jouer selon ses propres règles alors que les gouvernements se reformaient avec difficulté. La voie maritime serait évidemment en pleine expansion...elle n'avait plus qu'à investir...et trouver les bons associés. Là ce n'était pas un problème.

"Mais toi, ça ne te fais pas rêver ces nouvelles étendues? ...ou compte tu rester dans l'armée Aldarienne? Puisque tu parlais d'une vie plus honnête.Tu sais, j'ai toujours un pied dans la cour donc si tu as besoin d'aide, car le rang de soldat est quand même précaire...enfin tu vois ce que je veux dire..."

Redoutait-elle qu'il s'éclipse une fois encore? La demoiselle savait qu'elle n'avait aucune emprise sur la liberté de ce genre d'homme mais avec un peu de chance il voudrait rester à servir le roi.
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Jeu 12 Oct - 20:47
Artane voyait bien qu'elle n'était pas dans un état d'ébriété suffisamment avancé pour commencer à dire n'importe quoi. Elle était dans une phase plutôt joyeuse, souriante et langue bien déliée. En même temps, elle était en compagnie d'Artane. Il était loin d'être un nobliau et donc elle pouvait parler ouvertement de choses qu'elle garderait devant une personne de son rang. Et encore, Artane demandait à voir pour ce dernier point. Il écoutait donc ses dires sur le mariage arrangé et tout le reste en terminant de boire sa chope ; il connaissait déjà ce qu'elle disait, mais l'entendre de la bouche d'un tiers était toujours intéressant. Il posa sa chope sur la table, commençant à sentir que l'alcool commençait à faire effet chez lui aussi.

''Tu fais fi de tout cela et tu fais ta propre voie. Les autres, tu les envoies paître dans la boue. A rester dans leurs vieilles coutumes, ils perdront du terrain là où tu iras le conquérir. Et tu as bien raison de dire que les nouvelles îles sont prometteuses. Elles sont à conquérirrrr ! ''

Il était stupéfait de son propre enthousiasme. Peut être parce qu'il avait entendu la jeune femme parler de commerce plus ou moins illégale. Elle ne perdrait jamais le nord la petite décidément. Mais elle avait raison dans un sens. Tout était à reconstruire, donc avant qu'on interdise les trafics de contre-bande. Si elle jouait bien son jeu et ses compétences, elle pourrait gagner aisément quelques voies de commerce non négligeables pour ses affaires. Sur le coup, il était bien tenté de se joindre à ses petits projets à venir, mais il avait promis de suivre une voie honnête ; presque honnête. Et il était encore trop tôt pour sortir des sentiers battus.

la servante apporta deux bières par personne, donc quatre. Artane songeait déjà à sa vessie qui se remplirait vite avec toute cette boisson qui restait à avaler. Il déglutissait mais gardait le sourire.

''Je ne suis pas vraiment un rêveur et partir visiter des terres inconnues..... Hum, faut aimer ce genre de danger tu sais. Des bestioles inconnues, des plantes vénéneuses.... et non, je ne compte pas rester dans l'armée. Ce n'est que temporaire. Car même si j'en laissais pas paraître, j'ai un petit projet....''

Avant d'entamer la suite, il poussa la première des chopes servies vers Eleonnora, toujours avec un large sourire. Et il attrapa la sienne.

''Soldat, mercenaire, contrebandier... Y a pas un métier qui n'est pas précaire tant qu'on doive porter une lame à sa ceinture pour être prêt à défendre sa vie. Je ne me vois guère dans un métier stable et routinier...C'est gentil de proposer le jeu de tes connaissances, mais je n'aimerai pas trop qu'on me connaisse de trop dans la haute société. Je le suis déjà auprès d'une ou deux personnes déjà par quelques petites actions guère glorieuses.... Non, je voudrai réussir à changer mon train train par moi-même. N'est ce pas toi qui tantôt cherchait à me secouer ? Et bien voilà, c'est chose faite. J'ai pour projet de prendre la mer, dans une petite goélette que j'ai repéré dans la rade et que personne ne veut prendre. Je suis en train de négocier pour l'avoir pour moi seul et sans débourser un seul sous. C'est cela où on la démantèle. Et comme elle est encore en bon état... et d'être capitaine d'un vaisseau, cela peut être une bonne et nouvelle aventure...''

Il entama enfin sa bière avec une grande gorgée.

''Capitaine Nordan, cela en jette non ? ''
avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Ven 13 Oct - 0:08
Un rire s'éleva tandis que le soldat faisait preuve d'enthousiasme à l'évocation de ces nouvelles îles. La demoiselle était heureuse de voir que son compagnon n'était pas, lui non plus, totalement frais. Eleonnora sourcilla alors qu'il annonçait ne pas être rêveur. Son regard pétillant disait bel et bien le contraire! Elle savait qu'il était un aventurier en herbe, un débrouillard des bas fonds et un vieux renard que peu de personne peu encore abuser. Sa liberté et son indépendance était son fanion. En quelque sorte elle l'enviait. Il pouvait partir à l'aventure et tout laisser derrière lui. Il y avait encore tellement de conditions qui l'entravait de son côté...

A ce moment même deux pintes furent emmenées...non, quatre! Elle eu un sourire joueur lorsqu'il poussa la première vers elle. Alors il voulait jouer à ça? Maintenant qu'elle était partie elle ne s'arrêterait pas! Elle l'attrapa volontiers et en prit une belle gorgée tout en écoutant Artane.

"' Je me doutais bien que tu t'en irais...Libre comme l'air! Jamais je ne réussirai à te retenir...Mais tu as bien raison, on est jamais mieux servit que par soi même en ce qui concerne nos ambitions et nos rêves! "

Elle leva sa bière en sa direction avant de la finir à son tour. Elle hocha la tête en approbation avec sa dernière remarque.

" Evidemment que ça claque! Toujours aussi rêveur dis moi car à part essayer de dompter les flots tumultueux...comment compte tu manger? Tu ne vas pas jouer au pirate dis moi! N'as tu pas dit plus tôt que tu souhaitais être honnête? Après je te solliciterai bien pour transporter mes cargaisons...légales. Mais je sais que ça finira en cacahuète avec toi!"

Elle termina sa phrase avec un grand éclat de rire. Elle se rattrapa à la dernière minute, se rendant compte bien trop tard que ce qu'elle faisait n'était pas réellement digne d'une dame de l'aristocratie. N’empêche cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas rit ainsi.
Elle senti alors une gêne notoire alors qu'elle tentait de contrôler ce rire. Elle regarda autour d'elle avant de se racler la gorge pour reprendre son sérieux.

"Je me sent légèrement...indisposée. Voudrais tu m'attendre un instant?"

Elle pointa du doigt la petite porte qui se situait au fond de la salle avec un petit sourire gêné. Sans vraiment attendre de réponse la jeune femme se leva de sa chaise, vacillant un instant, mais se retenant de justesse sur le dossier. Son esprit embrumé avait encore du mal à faire la mise au point. Elle tenta tout de même de se diriger d'un pas certain vers cette pièce salvatrice.

Elle atteignit la porte qu'elle ouvrit discrètement pour découvrir avec stupeur qu'elle donnait sur l’extérieur. Elle resta un instant interloquée avant qu'un client lui pointe du doigt la petite cabane, là bas, oui cette boite là, qui servait de "chiottes"...Elle n'écouta pas les commentaires qu'il rajouta à son information et se précipita dans le froid. Malgré l'alcool qui lui avait fait perdre bien des notions, elle se rendait compte de la morsure du froid...ah elle avait oublié a cape, zut! Elle couru alors jusqu'à la bicoque rafistolée. Elle surpassa tout le dégoût qu'elle pouvait avoir pour cette odeur pestilentielle et cette apparence....Dieu merci, elle avait bu et espérons qu'elle boive assez pour oublier cet instant gênant.
Alors qu'elle allait enfin sortir de cette enfer de saleté on tambourina à la porte. Derrière se trouvait un grand homme maigre et la mine quelque peu déconfite et la démarche bancale. Il avait surtout l'haleine qui empestait l'alcool. Et pas la première qualité.

"Les gamines ça devrait pas traîner à cette heure tardive...surtout pour boire avec des gredins."

Elle passa devant lui en ignorant le seul spectateur d'une des heures les plus embarrassantes de sa vie mais il n'en resta pas là et l'arrêta en lui attrapant le bras.

"Non mais de quoi j'me mêle?! "

Elle tentât de se dégager avec un coup sec. Elle n'avait pas prévu que sa poigne fut aussi molle et se vautra, entraînée par sa propre force et aussi l'ivresse qui l'avait gagnée. Elle se releva tant bien que mal ignorant les gestes du poivrot qui essayait peut-être de lui tendre la main, qui sait? Ses poings glacés se refermèrent alors que sa botte rencontrait le tibia de son adversaire présumé malgré le fait qu'elle tremble comme un feuille depuis qu'elle était rentrée en contact avec la neige gelée.

"On me manque pas de respect! "

Ça y est, elle commençait à faire n'importe quoi.
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Sam 14 Oct - 13:53
Artane affichait une mine un peu outrée ; faussement outrée

''Comment j'envisage de manger ? Mais qu'est ce qu'on fait avec un rafiot à ton avis ? Du commerce, du transport de passager. Je pense même, si je m'en tire bien, réussir à avoir un filet qu'on traîne derrière soi. Faudrait voir s'il en existe des solides. Quand à transporter tes marchandises, je ne pense que cela ne posera pas de soucis, tant que tu paies rubis sur l'ongle. Si tu vois ce que je veux dire. Et non, cela ne partira pas en vrille avec ce navire s'il devient mien ! On peut être honnête et éviter les ennuis. ''

Il but goulûment sa bière, tout en préparant sa défense, qui serait vaine devant elle. Eleonnora changea totalement de sujet de conversation quand elle fit part de son besoin d'aller se ''vidanger'' la vessie. Enfin, dit avec des mots convenables bien entendu.

''Mais fais donc. Je t'attends pour la suite...''

Et dès qu'elle fut partie, il en profita pour poser sa tête contre son bras posé sur la table, le temps de faire une courte pause à demi endormi, car l'alcool commençait à lui monter à la tête et comme il était un peu fatigué.... Quand il se réveilla en sursaut, Eleonnora n'était toujours pas revenue ? Combien de temps s'était-il écoulé  ? Il se leva et alla vers les toilettes, qui étaient dehors.

Il stoppa son arrivée quand il vit la jeune femme en proie avec un malotru.

''Et toi ! Lâche de suite cette fille veux tu ! ''

Il portait déjà sa main à son épée, prêt à jouer de son rang de garde pour faire cesser les ennuis à la fillette. Qui cherchait les ennuis là ? Quelle poisse décidément !

''Et si je veux pas ? ''

L'inconnu avait coincé la jeune femme contre lui, le bras lui entourant sa petite gorge. Mais il ne serrait pas. Il la tenait fermement.

''Alors faudra que tu rendes des comptes à la garde en personne. Lâche cette fille ! ''

Le malotru fit un large sourire. On voyait qu'il lui manquait deux dents.

''T'es peut être un garde mais tu es tout seul. ''

Artane parut hésiter. Quoi ? Qu'est ce qu'il voulait dire par là ? L'alcool lui embrumait le cerveau et avant qu'il ne comprenne, il sentit quelque chose de lourd le frapper à l'arrière du crâne. Il tomba dans les vapes avant même de tomber sur le sol enneigé.

''Je l'avais bien dit ''
''Bon, on en fait quoi de celui-là ? La donzelle peut rapporter un peu, mais lui ne me parait pas assez docile.
Bon on verra. Ligotons les tous les deux. Avec la descente qu'ils ont eu à la taverne, ils ne seront guère combatifs pour la suite ''


Le deux larron qui avait assommé Artane était un des clients qui les avait regardé avec une bonne discrétion. Il avait guetté le bon moment pour intervenir. Et d'ailleurs, il commençait à ligoter fermement Artane.

''Et ben voilà, ma petite donzelle. Si tu te montres sage, il te sera fait aucun mal. Une petite marchandise comme toi va nous rapporter un tout petit peu hein. Allez, à ton tour d'être attachée comme un saucisson ahahahah''



avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Lun 23 Oct - 23:14
Bien...elle avait mal mesuré l’ampleur des dégâts. Elle se retrouvait dans les bras de cet homme répugnant alors que son esprit embrouillé l'enlisait dans le tréfonds de ses pensées. Elle n'eu pas le temps de se débattre qu'un chevalier servant arriva face à son agresseur, lui arguant de la lâcher sur le champs. Elle le regarda les yeux embrumés de larmes:

"Artaaaane...je savais que tu viendrai!"

Il venait la sauver, hein? Rien ne pouvait arri-

"Attention, derrière toi!"

Trop tard; Cet air ahuri se fixa un instant sur le visage ce sauveur à la noix avant qu'il ne sombre dans le coma. Elle le regarda s’effondrer dans la neige avec de grands yeux. Elle avait raison, il ne lui arrivait que des bricoles avec lui! ça lui rappelait des souvenirs déplaisant et encore une fois c'est elle qui allait se débrouiller pendant que monsieur les gros bras était inconscient...Bravo!
Alors que le malfrat ligotait son compagnons immobile celui qui la tenait s'adressa à elle avec un ton des plus détestable. Il allait voir si elle était docile ce vieil ivrogne! Comme seule réponse la demoiselle, qui entre temps avait perdu toute notion des bonnes convenances, planta ses dents dans la chair du bras qui l'entravait. L'homme poussa un cri de douleur sans aucun doute mêlé à de la colère, relâchant brièvement son emprise sur la jeune femme. Celle ci en profita pour se faufiler loin de son entrave. Manquant de trébucher sur les pans de sa robe elle atteignit la porte de l'auberge, sa seule et unique échappatoire. Cependant au moment ou sa main effleura la poignée elle se sentit entraînée vers l'arrière.

"Tu croyais réellement pouvoir t'échapper ainsi petit agneau?"

Le deuxième larcin l'avait attrapée par le col et soulevée en l'air, l'empêchant d'atteindre son but.

"Sale garce! Tu vas pas t'en sortir comme ça!"

L'homme blessé s'approcha en serrant les dents et plaquant sa main sur la morsure qui avait laissé la trace de la parfaite dentition de la petite femme. Il leva son autre bras en sa direction pour lui infliger le châtiment qu'elle méritait. Détourant la tête et fermant les yeux elle cria avec un espoir vain.

"Je suis Eleonnora Ostiz! Ne me touchez pas ou...vous le regretterez!"

Elle attendit quelque seconde. Toujours aucun choc. Elle ouvrit prudemment les yeux. Il avait suspendu son geste et souriait de toutes ses dents. ce titre marchait encore? Peut-être que tout le monde ne savait pas que son père avait disparu...Parce que si c'était une rançon qu'ils voudraient, il n'y avait plus grand monde à vouloir la payer. Elle pensa à sa soeur. A peine arrivée elle lui posait des problèmes...l'alcool ne rendait plus son esprit clair, elle avait envie de pleurer. Et puis cet idiot qui était inconscient quand on avait besoin de lui!  

" Bien...je ne vais abîmer la marchandise. Et puis une lady ça se traite avec douceur.  "

Il fit un signe à l'autre qui la lâcha soudainement sur le sol et alors qu'elle recommençait à se débattre et pousser des cris dans l'espoir d'attirer l'attention, il lui plaqua la main sur la bouche pour la lui mettre en sourdine. Malgré la fait qu'elle se tortille dans tout les sens avec désespoir la demoiselle ne pouvait plus apporter grande résistance une fois ligotée. Le scélérat la jeta sur son épaule comme si elle n'était qu'un vulgaire sac à patate. Ah les gredins! Ils allaient le payer! Et cher!

"On fait quoi de l'autre? C'est un soldat...on peut pas vendre ça, c'est juste un tas de problèmes..."

Son compagnon haussa les épaules.

"Bah...on fait comme les corps, on le jette à l'eau."

Ils se dirigèrent alors à travers les ruelles étroites évitant avec attention les allées principales même si à cette heure plus grand monde ne devait circuler. Eleonnora perdait son énergie et sous la bise glacée, ses épaules nues lui brûlaient la peau sous l'entrelacement des cordes qui l'entravaient.  Si elle arrivait à attraper sa lame...Elle l'a! Dans son euphorie, certes contenue pour ne pas attirer l'attention, elle faillit la faire tomber mais la rattrapa de justesse...Le plus dur était encore à faire. Il ne tardèrent pas à arriver à la bordure du campement ou se trouvait un petit récif en continuité du port improvisé la par les colons.
Elle n'arrivait plus à réfléchir normalement alors que le gel de l'hiver, la brûlure de ses liens et la brume de l'alcool occupaient tout son esprit, elle voyait bien qu'Artane allait être condamné à une mort certaine dans les minutes à venir si personne n'intervenait. Elle fut posée à même le sol tandis que les deux compères attrapaient l'inconscient à deux pour s'occuper de son cas. Elle roula sur le bord ignorant la neige qui emmêlaient sa longue chevelure originellement bien coiffée.

"Si vous le poussez, je le suis! Et vous savez très bien que personne ne survit plus de quelques minutes dans ses eaux glacées...et ainsi entravée je n'ai pas de quoi assurer ma survie! Alors adieu la récompense car vous savez même pas à quel point ma famille est riche et puissante..."

Ils se regardèrent et avec une expression agacée reposèrent le soldat délicatement en levant les mains en l'air.

"Très bien, très bien ma'm'zelle...on lui fera rien mais éloignez vous..."

Elle secoua la tête avec vigueur et leur adressa un regard méfiant.

"Nan! Je veux m'assurer qu'il n'a rien!"

Ils se concertèrent à nouveau du regard et tandis que l'un haussait des épaules, l'autre fit un geste énervé vers l'homme encore saucissonné. Il voulait en finir au plus vite et cette petite garce gâtée commençait à l'irriter au plus haut point! Il jeta le corps sous le nez de la demoiselle échevelée tel un vulgaire paquet.

"C'est bon, z'êtes contente? J'vous rappelle que c'est vous l’otage et pas le contraire alors-"

Se libérant de ses liens qu'elle avait au préalable découpés alors qu'elle gagnait un peu de temps, la jeune femme serra contre elle Artane pour l’entraîner dans sa chute sous le regard ébahit de leurs agresseurs. Ils se précipitèrent au bord de la rame pour voir que les deux compagnons n'avaient pas encore sombrés dans l'eau gelée de la rive mais qu'il avaient atterrit sur une petite embarcation de fortune. De fortune, c'était le cas de le dire. Ces deux là n'étaient pas assez idiots pour sauter à leur tour pour ne pas prendre le risque de faire chavirer le bout de bois.

Eleonnora aurait bien poussé un éclat de rire mais elle avait déjà un saucisson sur les bras. Elle tenta de défaire ses liens avec ses doigts glacés et tremblants. Elle avait laissé sa lame avec les deux débiles qui l'insultaient plus haut et maudit le jour ou elle avait décidé de réduire l'attirail qu'elle gardait sous ses parures. Elle fouilla le soldat et trouva un petit poignard sous sa chemise.

"Artane, eh artane...réveille toi!
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Mar 24 Oct - 13:25
Quand Artane reprit connaissance, ce fut pour se sentir un peu ballotté par quelqu'un qui le secouait. Il entendait son nom à travers une brume épaisse et grimaça quand il sentit que sa tête était un tambour de douleur à l'arrière de son crâne. Un instant, il se demandait ce qu'il avait encore bu avant de se rappeler qu'il s'était frappé par derrière en tentant de sauver Eléonnora. Ce souvenir fut comme le coup de fouet qu'il fut nécessaire pour essayer de se redresser, car il se sentait allongé. Mais il cessa vite de bouger quand il aperçut l'éclat d'une petite lame non loin de lui. Un des ravisseurs s’apprêta à le poignarder froidement. Et en plus, il se sentait entravé... Mais il reprit vite contenance et secoua la tête pour chasser les dernières effets de sa perte de conscience précédente et reconnut la jeune femme qui essayait de couper ses liens avec son propre poignard. Ouf.... Mais bon, situation risible quand on songeait qu'il avait cherché à lui venir en aide et qu'elle était en train de le libérer.

Quand il entendit le clapotis de l'eau, malgré les gueulantes et les injures lancées par les ravisseurs au-dessus d'eau, Artane vira blême. Il nageait aussi bien qu'une enclume et en plus elle était glaciale. S'ils venaient à tomber, leurs chances de survie seraient vite réduits à du très peu d'en réchapper indemne. Mais au moins, la jeune femme termina de le libérer. Les autres beuglants paraissaient déjà en train de chercher un moyen de les récupérer. Hors de question de tomber dans leurs mains à nouveau.

Il aurait pu demander ce qui s'était passé durant son absence  de conscience forcée, mais il y avait plus urgent à faire. Une fois que toutes les cordes tombèrent sur leur embarcation qui tenait plus du radeau de fortune que d'une construction flottante, Artane se redressa comme il put et se plaça devant Eleonnora. Sans doute qu'elle protestera mais il n'avait pas de temps à perdre. Au moins, si leurs adversaires venaient à se décider de les tuer ; et pas de les couler, il fallait l'espérer, la jeune femme sera protégée. Et puis il avait son armure sous sa tunique de soldat.

Les sourcils froncés, il n'eut pas besoin de réfléchir longtemps. Il se concentra et tendit sa main, faisant le geste nécessaire pour terminer d'invoquer le sortilège. Le sol devient glissantes sous les bottes des malfrats et ils se mirent à dégringoler le long de la pente, hurlant de surprise et de frayeur, car ils voyaient l'eau se rapprocher à grand pas. Et ils tombèrent dans un plouf magistral, à l'unisson. Les vagues que provoqua leur chute fit tanguer la frêle embarcation

Spoiler:

[Offensif] Glissade
Permet de faire glisser et tomber un ennemi.
Geste clé : balayer l'air de la gauche vers la droite, main ouverte.

'''Oh....''

Artane manqua de perdre l'équilibre et posa un genou sur les planches, se retenant comme il put. Au moins Eléonnora était toujours avec lui. Les malfrats avaient fait surface et se débattaient, tentant de rejoindre le bord. Mais le poids de leur tenue et l'eau froide finissaient d'avoir raison de leurs vaines tentatives. Dans un dernier appel, ils coulèrent, la surface terminant de plus réagir à leurs débats désespérés... L'humain détourna la tête. Il détestait tuer, mais quand il n'y avait pas le choix.....Puis il regarda Eléonnora...

''Ca va ? Et euh.... merci pour les liens.... bon maintenant, faut trouver un moyen de rejoindre le bord....''
avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Mar 24 Oct - 22:38
La jeune fille fut soulagée de voir son compagnon se réveiller. Elle commençait à s’inquiéter de la longueur et la lourdeur de son sommeil. En effet, même après avoir été ligoté, trimbalé et bousculé dans tout les sens il n'avait pas ouvert l’œil une fois...mais bien heureusement la chute l'avait réveillé. Un petit sourire soulagé se dessina sur ses lèvres en voyant l'expression hébétée d'Artane qui se réveillait en sursaut et tentait de reprendre ses repaires.

"Bon retour sur terre."

C'est vrai que ça devait être difficile à comprendre; Passer d'une petite bagarre de taverne à une bicoque, déroutant. Cependant il n'avait rien à lui reprocher! Le soldat ne perdit pas instant et alors que les derniers liens étaient tranchés, il fit barrière entre la provenance du danger et la jeune aristocrate. Cette dernière fronça les sourcil avec agacement et lui donna un petit coup dans le dos en signe de mécontentement. Celui ci rebondit contre ce qui devait être son armure. Elle n'osa pas se mettre d'avantage en colère, prenant en considération que l'embarcation menaçait de chavirer à chaque nouveau mouvement. Elle se contenta de grogner dans sa barbe sur le fait qu'elle pouvait très bien se débrouiller toute seule et que si elle avait besoin de protection c'était peut-être quand il dormait et puis et puis...

Malgré le fait qu'il venait à peine de se réveiller, il ne perdait pas le nord et utilisa sa magie pour provoquer la glissade des malfrats qui risquaient à tout moment de les attaquer. La magie...elle y avait pensé? Pas vraiment. Qu'est ce qu'elle aurait pu faire contre deux ennemi tout en essayant de garder sauf son compagnon? Un sort mortel? Elle n'en avait jamais utilisé et ne comptais pas le faire de si tôt. Cela dit elle n'avait surement pas les mains propres. Il était de son habitude et de celle des gens de son espèce de laisser les boulots salissants aux subordonnés. Elle regarda avec de grands yeux les deux hommes patauger, se dépêtrer, se héler l'un et l'autre dans l'espoir de retrouver la rive. Mais l'eau glacée aurait vite eu raison d'eux et ils commençaient à sombrer dans un espoir vain ils suppliaient encore qu'on vienne les sauver. Elle ne pouvait pas détacher ses yeux de cet horrible spectacle. Elle avait déjà vu des hommes se faire tuer mais c'était toujours aussi insupportable. Dans un accès de faiblesse elle se pencha sur le côté de la barque et plaça sa main sur sa bouche pour refréner son malaise. Trop tard. Dans un tordement désagréable elle rendit son repas à la mer.
Elle se redressa, haletante, et regarda associé qui semblait s'inquiéter de la suite des événements.

" Comme tu peux le constater, je me porte comme un charme, merci bien. Et tout le plaisir fut pour moi...disons que la prochaine fois je préférerais prendre la place du dormeur....Enfin bon, je te remercie aussi d'avoir fait le sale boulot...On y va à la nage?."

Elle commença à retrousser ses manches et se stoppa net pour éclater de rire.

" Tu verrais ta tête! Bah alors? On est plus si courageux monsieur le guerrier? "

Rigolant à pleines dents elle menaçait de faire chavirer l'embarcation de fortune, elle tenta alors de se calmer pour ne pas trop paniquer Artane qui ne semblait déjà pas dans son assiette. A vrai dire elle non plus n'était pas au plus grand de sa forme, elle avait des nausée, elle était gelée, elle avait peur mais ça elle savait le cacher. C'était le minimum requis.

"Mais trêve de plaisanteries...Cette bicoque est censé être un moyen de locomotion alors....qu'est ce qu'elle ferait sans rames?"

Elle se pencha pour tâtonner sous les pieds du soldat. Ses doigts rencontrèrent, après quelques secondes de débâcle , un morceau de bois qui semblait en état de décomposition...et un deuxième. Elle en lança un à son compère et soupira.

" Je te préviens, je ne compte pas forcer!"








avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Jeu 26 Oct - 11:10
Artane ne fut pas le seul à ne pas supporter la scène morbide qui venait de se produire sous leurs yeux. Eleonnora avait rendu le contenu de son estomac. Au moins restait-elle sensible, même s'ils ne l'avaient mérité, à leur agonie aquatique. Si elle était restée insensible, c'est qu'elle aurait changé bien plus qu'il ne l'aurait cru. Il était ravi néanmoins qu'elle allait bien, malgré ce qu'ils venaient de vivre.

''Hum... Je pense que la prochaine fois, on évitera de se retrouver dans pareils bazars. Je m'attendais pas du tout qu'on subisse des ravisseurs ou alors ces espèces d'esclavagistes. La traversée et l'installation sont bien assez difficile comme cela... A croire qu'on est revenu à des bassesses barbares. Ces individus qui profitent du manque de sécurité et d'autorité... je te jure...''

Il ne put s'empêcher de regarder le lieu où avaient coulé les autres malandrins. Sa gorge se serra et il détourna le regard. Tuer pour survivre.... Il n'avait pas eu le choix. Pourtant, il n'aimait pas cela et quand il pouvait éviter. Mais là, autant pour lui que pour sa compagne, il n'avait pas eu le choix. Et de la sorte, ce seront deux hommes qui ennuieront plus personne. Un mal pour un bien au final. Par contre, il manqua d'être stupéfait en entendant la jeune femme proposer de repartir à la nage et elle retroussait les manches. Et quand elle se mit à rire de sa blague, Artane eut un rictus guère rassuré, même s'il aurait bien voulu en rire. Il lorgna l'eau, évitant de paraître trop apeuré.

''Ahah, très drôle....Déjà, lle est froide, donc je doute qu'on arrive à rejoindre le bord avant de mourir de froid... et ensuite...''

Il se mordit la lèvre avant de poursuivre plus murmurant :

''Je ne sais pas nager....''

En général, il gardait pour lui ce détail vital. Mais l'avouer ainsi à la fille de Crissolorio était comme une sorte de confidence. Puis avant même qu'il ne réfléchissait à comment faire naviguer leur radeau de fortune, Eleonnora se mit déjà en quête et trouva deux planches à la limite d'être vermoulue. Le garde regardait sceptiquement les deux rames improvisées.

''Bon. On va essayer de faire avec cela. Et je me doute bien que tu ne veuilles pas forcer. D'ailleurs, attrape cela. ''Dit-il en lui tendant sa cape. ''Moi je rame''

Il se rapprocha du bord du radeau et manqua de frémir en sentant qu'il penchait en avant... Il se mit à genou et commença à repousser l'eau avec sa planche, pour essayer de faire avancer le radeau en avant. Guère idéal, mais au moins, il éviterait de se tremper et la jeune femme par la même occasion. Et doucement, ils se mirent à avancer, pour faire le tour de la rade et essayer de trouver un point où remonter sur la terre ferme. Heureusement, une plage se trouva pas loin une fois le passage contourné. Il avait fallu le temps et Artane commençait à ne plus sentir ses doigts tellement le froid les engourdissait. Et quand ils furent à 10 mètres d'arriver sur la plage, le radeau commençait à craquer sinistrement.

''Diantre, c'est bien le moment !

Il donna plus de rythme pour se rapprocher du bord et quand il sentit le bois céder sous ses genoux, il eut le juste de crier :

''Accroche toi en avant et....''

CRAC et PLOUF ! Plus d'Artane. Il avait été englouti direct dans les eaux glacés. Et sa chute donna l'impulsion suffisante pour que le radeau termine sa course... Il s'échoua sur la plage et se rompit totalement. Au moins Eléonnora n'aura pas été trempé. Mais qu'en était-il d'artane ? La surface redevenait déjà sereine en surface. Et le temps passait déjà.

Quelque chose se mit à remuer. Et doucement, une silhouette ; enfin une tête, fit surface. Et finit par approcher de la plage pour sortir de l'eau. C'était Artane qui était revenu du fond aquatique, et pour revenir vers la surface, ben.... Il n'avait pas eu d'autres choses que de s'accrocher au fond et suivre son cours montant vers la plage. Heureusement qu'il avait de quoi respirer sous l'eau. Par contre, il frissonnait fortement. L'eau n'était pas de glace, mais elle était très froide. Et il n'avait pu s'empêcher de croiser les bras sous ses aisselles pour essayer de se réchauffer. Il savait que c'était peine perdue.

''Bon..... On s-s-e cas-sss-eee de là....''

Inutile d'épiloguer sur le reste. Eleonnora comprendra bien assez vite qu'ils devraient trouver quelque chose où se réchauffer. Mais heureusement Artane pointa un doigt au bout d'un bras secoué de frisson vers un baraquement de pêcheur, d'où sortait de la lumière....

''L-l-l-là...Di-di-di... antre ! Fais froid ! ''
avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Ven 27 Oct - 1:18
Eleonnora s'arrêta de rire alors que le soldat prenait un air gêné. A sa déclaration la jeune femme hésitait entre rire de plus belle ou prendre au sérieux des paroles qui n’étaient surement pas anodines vu l'expression qu'il abordait. Elle tenta de reprendre son calme laissant tout de même un sourire taquin se dessiner sur ses lèvres et s'approcha pour lui tapoter la tête comme elle l'aurai fait à un enfant apeuré.
Finalement le valeureux soldat et l'espiègle voleur qu'elle avait connu cachait une myriade de faiblesses. Au moins ce n'était pas un gros dur sans cœur comme certains idiots de mercenaires. Ainsi elle était soulagée de savoir que la traversée ne l'avait pas radicalement changé. Elle trouvait que cela lui donnait un côté assez touchant et en quelque sorte elle était heureuse qu'il ai assez confiance en elle pour les lui dévoiler. Comment ne pas s'attacher à pareil personnage?

Elle s’emmitoufla dans la cape dont le soldat s'était débarrassé, se recroquevillant dans un coin de la barque tout en regardant  Artane s'activer à faire avancer ce bout de bois flottant. Elle pouvait se reposer un instant...elle se sentait presque fatiguée alors que la tension commençait à retomber. La demoiselle regardait d'un air absent son acolyte s'efforcer de ramer sous le ciel crépusculaire où l'ont pouvait apercevoir les premières étoiles, où s'évaporait la vapeur blanche de leurs souffles. Cependant un craquement soudain la réveilla de sa torpeur.

Il semblait en effet que l'embarcation de fortune aurait du mal à les supporter tout les deux bien longtemps...Ils étaient pourtant prêt du but. Il était hors de question qu'elle se mouille! Elle eu à peine le temps de commencer à paniquer que le bois se mettait à craquer sous le rameur qui fut emporté par les profondeurs. Instinctivement Eleonnora s'accrocha au devant de la barque avec un cri de stupeur. Elle n'eut pas le temps de comprendre ce qui ce passait qu'elle recevait déjà un choc qui la fit voler quelques mètres au dessus de la barque qui se fracassa en morceaux quelques instants plus tard. Elle eu peine à se relever avec quelques égratignures, une jambe légèrement entaillée et des vêtements au compteur. Elle gémit en constatant le tout mais oublia vite ses petits malheurs en constatant qu'il lui manquait quelque chose de bien plus important.

"Artane!"

Elle se releva et boita jusqu'au rivage où clapotaient calmement les vagues. Ou était-il? C'est vrai, il ne sait pas nager! Devrait-elle aller le sauver?! Paniquée elle commença à jeter la cape qu'il lui avait laissé au sol, se préparant à plonger à son tour quand elle vit quelque chose remuer sous la surface. Une silhouette s'en dégagea. Elle ne put réprimer un soupir de soulagement. Mais en voyant l'état de son compagnon elle comprit qu'il n'était pas temps de souffler. Elle regarda dans la direction qu'indiquait le doigt tremblant de ce dernier et avec une expression confiante lui jeta la cape qu'il lui avait donné un peu plus tôt.

"Attrape donc ça en attendant, je me charge des négociations!"

Elle non plus n'était pas dans un état à traverser les rues dans le froid. Elle, le malheureux frissonnant sur ses talons, se dirigea donc vers l'habitation un peu branlante mais qui paraissait plus qu’accueillante pour les deux rescapés qu'ils étaient. La porte s'entrouvrit quelques secondes après qu'elle eu frappé laissant apercevoir un homme entre deux âges qui devait avoir la quarantaine.

" Mon ami et moi sommes rescapés d'une mauvaise aventure...et voyez vous nous ne sommes pas en état de passer plus de temps dehors, surtout par un temps pareil. Pourriez vous nous accorder l'hospitalité, ne seraisse que pour nous réchauffer? "

Elle avait bien évidement prit un air éploré de jeune fille en détresse; Ça marchait à tout les coups. L'homme les toisa les sourcils froncés avec une expression un peu perdue. Il tourna la tête vers l’intérieur comme pour consulter quelqu'un avant d'ouvrir en grand la porte avec un sourire quelque peu dubitatif mais qui se voulait accueillant.

" Allez tout les deux, vous pouvez rentrer."

"Merci beaucoup!"

Les deux rescapés purent alors entrevoir l’intérieur de la petite bicoque qui paraissait bien plus grande que vue de l’extérieure. Au centre de la pièce principale se dressait une table où était étalé un repas de trois couverts. Une femme se leva de sa place pour leur indiquer l'âtre et placer deux tabouret en face. Ils ne se firent alors pas prier et se précipitèrent vers la source de chaleur.

"Mon dieu mais vous allez mourir de froid...enlevez donc ces vêtements, on va les faire sécher au dessus du feu. En attendant je vais chercher de quoi vous couvrir...mhm Edgar tes vielles breloques, tu peux les prêter, non?"

"Mes vieilles...mph d'accord, d'accord... "

Elle s'empressa d'aller chercher le nécessaire dans une pièce adjacente séparée par un simple rideau de la salle principale. Son mari resta silencieux, laissant un regard suspicieux sur les deux arrivants. La jeune aristocrates pouvait comprendre qu'il était difficile d'accepter deux inconnus par les temps qui courent, qui sait sur qui l'ont pouvait tomber? Des naufragés prêts à tout? Des pauvres gens aillant perdu familles et richesse? On était jamais trop prudent et on sentait qu'au moindre faux geste il risquaient de se faire renvoyer ilico presto. Néanmoins ils avaient eu une chance inouïe de tomber sur une famille bienveillante...

" Vous êtes qui? "

Eleonnora se tourna vers la petite voix qui ne devait pas être celle de leur hôte. Deux grand yeux noirs étaient rivés sur les acolytes se réchauffant du mieux qu'ils pouvaient devant les flammes. Pas plus haut que trois pommes le petit bonhomme semblait intrigués par ces mystérieux invités arrivés de nul part. Elle lui adressa un grand sourire.

"Finn, n'embête pas le monsieur et la dame enfin!"

La mère, de retour, proposa une grande chemise rafistolée ainsi qu'un vieux pantalon de toile à leur invité encore tremblotant malgré la chaleur des flammes.

" Et pour l'amour de dieu, enlevez moi ces guenilles trempées!"

Eleonnora eu un petit sourire. Cela lui faisait penser à certains événements passés...
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Dim 29 Oct - 12:43
Il avait récupéré sa cape pour s'en couvrir, mais cela ne l'empêchait pas de trembler intensément. Sensation horrible que voilà et qu'il subissait. Il avait froid, si froid ! Heureusement que la jeune femme n'était pas tombée à l'eau elle aussi. Et surtout, que cette bicoque se trouvait toute proche. Eleonnora paraissait très sûre d'elle quand à ''négocier'' leur entrée. De toute façon, ils n'avaient pas vraiment le choix. Et une fois devant, la gamine fit ce qu'il fallait pour leur permettre de rentrer. Si Artane ne grelottait pas autant de froid, il en aurait souri. Toujours aussi maligne celle-là. Et une fois à l'intérieur, le garde ne se fit pas prié pour se mettre devant le feu. Et il avait hâte de sentir la douceur chaleur de l'âtre. Mais pour l'instant, c'était toujours froid.

*Diantre, à force de claquer des dents, je vais les fendiller.... Que j'ai froid ! *

Il était tellement à frissonner et à lutter contre un fort possible début d'hypothermie qu'il entendait à peine ce qui se tramait autour de lui. Il savait qu'il y avait trois personnes qui vivait dans cette bicoque... Il manqua par contre de sursauter devant l'exclamation indigné de la mère, qui voyait qu'il ne paraissait pas réagir plus que cela en continuant de porter sa tenue trempée. Il repoussa la cape mouillée, dévoilant qu'il était un garde aldarien. Au moins, cette famille serait en partie rassuré de l'identité d'un des nouveaux venus transis de froid.

Artane ne se fit pas prier, mais ses gestes étaient saccadés et tremblants. Au moins réussit-il à retirer sa tunique et son armure. Sentit-il rapidement la chaleur du feu sur sa peau. Là il se fichait d'être torse nu. Mais il n’omettait pas qu'il ne pourrait pas vraiment retiré son pantalon comme cela. Retira-t-il au moins ses bottes et ce qui allait avec. Tant pis si les jambes étaient encore trempées. Il n'oubliait pas qu'il avait un minimum de pudeur et puis y avait la mère ici et puis... Eléonnora.

Il revêtit la chemise rapiécée et recroisa ses bras en se les frottant. Au moins, sentait-il la chaleur du feu avec plus d'intensité cette fois. Mais il claquait encore des dents. Mais il réussit à parler un peu mieux que toute à l'heure

''M-merci..... et comme vous av-av-vez pour le constater, je suis un garde aldarien. ''

Et avant même qu'il puisse dire quelque chose. Il ressentit comme une drôle de sensation de somnolence et il se sentit s'effondrer sur lui-même.....

En fait, il n'était pas le seul à se retrouver forcer de dormir. Les membres de la brave famille eux aussi s'endormirent tout aussi vite. La fille de Crissolorio ressentira les effets... Mais pas assez, paraissant résister au sortilège. Une silhouette noire et encapuchonnée venait d'entrer dans la bicoque.

''Et bien..... On résiste à ce que je vois. Tant mieux... J'aurai préféré ne pas en venir là, mais quand on met à mal mes hommes.... Quitte à les faire périr. Ils paraissaient voir bien choisi leur proie et je me serai fait une belle mise sur ta petite tête. Mais je ne peux me permettre de laisser certains actes sans sévir.... Tu comprends sans doute cela... fille de Crissolorio. Les affaires sont les affaires... Et tu aurais du veiller à mieux regarder où tu mettais les pieds....''

L'homme était un mage renégat, d'une cinquantaine d'année, qui faisait dans les affaires hors la loi, rien que pour l'argent... Surtout qu'en ce moment, il profitait bien du manque de situation. Peut être qu'Eleonorra aurait une idée de qui était le type. Bon nombre de malfrats avaient fini sous les verrous du temps de la Régence de Crissolorio. Mais à l'exode, les choses avaient été telles qu'ils avaient fallu libérer bon nombre de ces prisonniers. Et bon nombre avaient repris leurs anciennes activités illicites, les étendant même....

''Donc ''justice'' doit être rendue de la même manière que celle ''subie'' par mes hommes. Et comme tes ''compagnons'' dorment, tu n'auras personne pour t'aider''

Spoiler:
[Offensif] Bulle mortelle
Permet d'enfermer un ennemi dans une bulle d'eau et d'ainsi éventuellement le noyer ou au moins le faire perdre connaissance.
Geste clé : Pousser l'air vers l'avant, les deux mains ouvertes.

Aussi vite parlé, aussi vite lança-t-il un nouveau sort et notre malheureuse se retrouva prise dans cette sphère d'eau.

Artane de son côté réussissait à reprendre conscience et écarquilla les yeux en voyant la gamine en prise avec cet homme venu de nulle part. Il tremblait encore de froid, mais n'en démordit pas, en voyant qu'Eléonnora manquait d'y rester. Depuis combien de temps était-elle là dedans.

''Toi ! Libères la ! ''
''Ah tiens, tu as réussi à te réveiller... Plus costaud que je ne le croyais.. mais passons. Pourquoi répondrais-je à ton exigence ? Comme beaucoup de personne, je rends justice à mes hommes que cette garce a tués ''
''Parce que c'est moi qui ai provoqué leur chute dans l'eau gelé ! Donc si tu veux que justice soit faite, laisse la et fais ce que tu as à faire avec moi !
''Je pourrais très bien vous tuer tous les deux pour la peine. Mais je n'ai pas de temps à perdre plus que de raison. "


Et aussitôt, il libéra sans grâce la jeune femme qui n'aurait pas eu vraiment le temps de boire la tasse et ce fut Artane qui se retrouva à flotter dans cette prison liquide.

*Quel imbécile.....*

A se demander pour qui allait cette pensée. Chose certaine était que le garde parut résister un court moment avant de donner des signes de suffocation. Il se débattait bien, pour essayer de sortir de la bulle. Et passé deux bonnes longues minutes, tout fut terminé. C'était un garde flottant et immobile qui résidait dans le coeur de l'eau, après qu'il ait rendu son dernier souffle.

''Voila, justice rendue... Tu as de la chance, ma chère. Encore un qui s'est dévouée pour ta petite personne et qui en laisse lui aussi la vie, sans aucun doute. Mais je suis magnanime, je te laisse son cadavre et ta vie sauve. Que cela te serve de leçon....''

Et le sombre malfrat se retira. Son départ provoqua la rupture du sortilège et de l'eau se répandit partout, tout en laissant un Artane immobile sur le sol, totalement trempée. Pas si immobile que cela quand il se mit à murmurer.

''Diantre.... il a mis du temps pour partir cet abruti ! ''

Il s'assit péniblement sur ses fesses, les bras croisés, car il avait toujours froid depuis tout à l'heure. Et dire qu'il était de nouveau trempé. Mais il n'omettait pas une chose : des explications à apporter de suite. Mais avant....

''Avant toute choses.... est ce que tu vas bien ? ''





avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Dim 29 Oct - 20:56
Artane était réellement dans un état pitoyable après sa baignade. Eleonnora posait un regard inquiet sur lui mais savait qu'il était assez costaud pour se remettre de cette mésaventure. Mais elle remerciait dieu d'avoir placé sur leur chemin une famille aussi bienveillante et accueillante malgré la situation. Elle entendit le soupir de soulagement du patriarche qui constatait que le soldat arborait le blason de la garde aldarienne. Voila une preuve qu'il n'avaient plus vraiment de soucis à se faire. La jeune femme regardait avec un certain réconfort son compagnon se changer tandis que la femme étendait ses vêtement trempés au dessus de l'âtre de fortune. La jeune femme n'était plus une adolescente rougissante devant le torse nu d'un homme comme elle était quelques années plus tôt. Aussi les muscles noueux striés de cicatrices de l'ancien malfrat ne lui évoqua que des souvenirs auxquels elle sourit avec nostalgie. Le foyer était doux et agréable, elle s'y sentait presque bien après ses mésaventures et elle sentait l'atmosphère se détendre autour d'elle. Elle se sentait cotonneuse et allait presque piquer du nez...non, elle ne devait pas s'endorm-

Des bruits sourds autour d'elle la réveilla de son état de torpeur. La bise hivernale balaya toute chaleur dans la pièce. Une silhouette noire et encapuchonnée se tenait dans l'encadrement de la porte qui s'était ouverte dans un grand fracas. Instinctivement la jeune femme se leva dans un mouvement vif...pas tellement. Des engourdissements provoqués par le sortilège altérait ses mouvements. Elle fronça les sourcils et s'efforça de son mieux à faire face à cette présence néfaste.

"Qui êtes vous?"

Elle possédait une magie surement plus puissante que les autres personnes présentes pour pouvoir résister. Il lui parla des hommes, de son père, de ses affaires...Il savait qui elle était. Il entra dans la lumière et elle pu observer ses traits tirés par un rictus malicieux. Elle savait quel genre d'homme il était. Peut-être un des plus répugnants de son espèce. Bien sur qu'il savait qui elle était. Mais il connaissait d'avantage son père. Ce genre de criminel aurait du rester sur la terre des anciens...Comment avaient-ils pu les laisser embarquer pour le nouveau monde avec le reste de la civilisation? Et on s'étonnait que le chaos règne d'avantage?

" Vous n'avez rien à faire ici, pas plus que vos hommes...ils l'ont bien mérités! Et vous aussi, vous subir-"

Elle n'eut le temps de terminer la phrase qu'elle peinait à articuler, le mage lançait déjà un nouveau sort qu'elle reconnu bien avant d'être prise au piège. Elle eu à peine le temps de prendre son souffle et la seconde d'après elle se débattait comme elle le pouvait dans sa prison d'eau.  Que pouvait-elle bien faire? Son corps engourdi sous le poids de l'eau et par le précédent ensorcellement semblait s'affaiblir peu à peu. Autour d'elle tout était flou, elle sentait le mouvement dans la pièce mais n'entendait rien, ne voyait rien. Artane allait-il encore tenter de la sauver?  Qu'est ce qu'il pouvait bien faire cet idiot de toute façon...Cette fois ci, même si elle aurait pu dire ça toutes les autres fois, c'était peine perdue. Elle étouffait. Elle sentait l'eau emplir ses poumons et lui brûler l’intérieur. Alors c'était ici qu'elle allait mourir? Elle aurait voulu revoir son père une dernière fois...

Alors qu'elle avait presque perdu espoir, que la douleur atteignait le seuil du supportable, le sort fut levé et elle tomba brutalement au sol. Toussant, crachant, exhortant elle se retrouvait sur le parquet à trembler comme une feuille après cette terrible expérience. Qu'est ce que...? Elle leva les yeux et...Artane?  Elle tenta de se relever avec peine mais retomba au sol à nouveau prise d'une une violente quinte de toux. Mais quel imbécile! Il avait prit sa place? Triple idiot!

" Lachez le! Il n'est personne...je vous en...prie. "

Elle le regardait suffoquer, se débattre comme elle quelques secondes plus tôt. Le temps s'écoulait et il semblait s'affaiblir peu à peu. Eleonnora ne pouvait supporter un tel spectacle...c'était bien pire que sa propre mort. Non, elle n'allait pas laisser faire ça tout de même...Avec le peu de force qu'il lui restait elle tenta de se lever vers leur agresseur. C'était trop tard. Ses lèvres bougèrent un instant, stoppant son mouvement désespéré. Elle savait que si elle se retournait elle le verrait. Le mal était fait. Elle ne voulait plus bouger. Il s'en alla comme il était parti, laissant la jeune fille...seule. Elle entendit un bruit sourd ainsi que l'eau se répendre dans la pièce derrière elle.

Elle se précipita vers lui...vers son corps inanimé...Les yeux écarquillés elle n'arrivait pas à croire ce qu'elle voyait. Elle s'agenouilla lentement auprès du cadavre de son ami...Elle passa une main sur sa figure. Merde...non, n'importe quel crétin mais pas lui! Les gouttes d'eau qui ruisselaient de ses cheveux le long de sa figure se mêlaient aux larmes qui venaient mouiller ses yeux.... attendez, depuis quand ça parle les cadavres?

" Artane...comment as tu...je..."

Il se relevait doucement devant la mine déconfite de la demoiselle bredouillante, ne sachant que dire devant ce retournement de situation inespéré. Elle renifla bruyamment.

" Euh...Est ce que j'ai l'air de bien aller? Nom de dieu Artane! "

Et d'où est ce qu'il se préoccupait de sa santé?! Elle secoua la tête. Ils étaient tout les deux trempés jusqu'à l'os et avaient vu la mort de prêt! On l'aurait cru prête à lui donner la claque de sa vie, l’éviscérer, l'insulter à mort...à la place elle se jeta dans ses bras, l'étreignant avec toute la force qui lui restait.

" Idiot! Tu es le pire des crétins! Vas tu donc arrêter de jouer avec mon pauvre cœur? "

Eleonnora était tellement soulagée de sentir la chaleur de son corps contre elle. Elle ne voulait même plus imaginer ce qui serait vraiment arrivé s'il ne s'était pas réveillé. Elle resta ainsi lovée contre son torse le temps de réaliser que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve puis lorsqu'elle fut calmée elle releva la tête pour le regarder avec un petit sourire.

" Alors vieux renard? Comment est ce que tu t'en est sorti cette fois ci? "

Elle se leva, grelotant à son tour. Elle serait bien restée collée à lui plus longtemps. Dire qu'elle avait évité d'être trempée tout à l'heure...et en plus le feu était éteint avec tout ça...Elle effectua un petit geste pour produire de petites flammèches peu demandeuse en énergie pour allumer un nouveau feu dans l'âtre.

Spoiler:
[Contrôle] Flammèches
Fait apparaître cinq petites flammèches, une pour chaque bout de doigts, sur la main droite ou gauche. Utile dans l'obscurité ou pour apprendre le contrôle à un jeune élève. Le feu peut brûler ou s'éteindre très vite à ce niveau. Une fois le sort bien maîtrisé, le feu peut devenir inoffensif et peut rester durant des heures.

Geste clé : Porter la main en question devant son visage (pas trop près évidemment), les doigts bien écartés les uns des autres.

Elle regarda autour d'elle ou les habitant de la maison étaient encore endormis...ils finiront par se réveiller avec un beau mal de tête. Elle s'en voulait un peu pour eux, ils n'avaient rien demandés. Devraient-ils ficher le camp avant qu'ils se réveillent? Elle s'en voudrait d'avantage...peut-être devrait elle laisser quelques pièces en guise de remerciements. Elle ne se sentait pas assez forte pour porter une assistance magique à trois personnes... Se levant, elle se pencha au dessus de l'âtre ou le feu commençait à prendre vie. Un dernier problème, ils étaient de nouveau trempés, et cette fois ci pas de vêtements de rechange! Elle pesta intérieurement...mais peu importe, ils étaient en vie.
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Lun 30 Oct - 11:09
A voir la tête de la jeune femme, Artane comprit rapidement qu'elle l'avait réellement cru mort. Il ne pouvait pas le lui reprocher. Il avait dû simuler tout cela pour faire croire à sa noyade et que l'autre malveillant parte d'ici. Donc forcément, sa question était mal venue et la tristesse qu'elle avait ressentie en le croyant mort... Il s'en voulait, vraiment. Mais s'il avait fait mine de lui faire comprendre qu'il simulait.... Ils seraient sans doute morts tous les deux. Et avant même qu'il n'ait eu le temps de s'excuser, elle se jeta dans ses bras. Il fut surpris par un tel geste mais ne put s'empêcher de lui rendre son étreinte. Jouer comme il avait joué avait été nécessaire pour éviter qu'elle ne périsse. Et en la sentant contre lui, il ne put s'empêcher d'avoir un étrange frisson, qui n'avait rien à voir avec le froid qu'il ressentait. Non, c'était plus chaleureux et plus appréciable.... Peut être parce qu'il avait justement besoin de se réchauffer. Non, c'était autre chose...

''Je n'avais pas eu le choix. Et ma question était malvenue, je m'en excuse. Au moins, tu es sauve, c'est le plus important. Et ton petit coeur est plus solide que tu ne veux bien le croire. ''

Elle était restée lovée contre lui, et lui la tenait dans ses bras, ne pensant plus à rien que de vouloir la rassurer. Clair qu'il était un idiot doublé de crétinerie. Il jouait de ses émotions, même en jouant le cadavre qui revenait à la vie. Mais chose qui le perturbait un peu était qu'elle avait montré un niveau d'émotions à son égard qui signifiait bien quelque chose. Il se mordit les lèvres.

Elle finit par relever la tête pour le regarder et elle affichait ce petit sourire comme elle savait si bien les faire. Elle finit par se lever, laissant une étrange pointe de regret dans le coeur du mercenaire voleur. Pendant qu'elle s'occupait à réveiller le feu éteint par l'éclat d'eau de toute à l'heure, il regarda autour de lui. La famille dormait sereinement.... Au moins n'étaient-il pas trempés. Mais il faudra trouver une solide explication. A nouveau, il commença à de plus en plus frissonner. Et pendant que la jeune femme était penchée sur le feu renaissant, il réussit à se lever et regarda autour de lui... Des couvertures avaient été préparées pour eux, avant même que ne vienne l'autre mage renégat.

Sans attendre, il les attrapa et se rapprocha du feu. Il n'oubliait pas qu'il avait une explication à apporter. Il n'eut qu'à montrer sa main, qui tremblait, pour présenter un simple anneau. Il eut un petit sourire espiègle.

''J'ai un petit sort pour respirer sous l'eau. Il ne tient pas longtemps, mais juste assez pour faire la comédie comme tout à l'heure. Tiens attrape cette couverture. Tu pourras retirer tes vêtements mouillés en étant en dessous. ''

Quand à lui, il retira la chemise rapiécée qui lui collait à la peau et il ne se souciait pas vraiment de la présence d'Eleonnora, se retrouvant à nouveau torse nu et il s'enveloppa dans sa propre couverture. Il grelottait toujours autant, mais au moins se retrouva-t-il un peu plus au sec. Il n'aurait pas craché sur une bonne bouteille d'alcool fort. Et le feu prit plus vivement vie.

''Bien joué pour le feu. ''

Il s'était rapproché et se tenait derrière la jeune femme. Sans rien lui demander, il l'attira à lui et l'entoura avec ses bras et sa propre couverture, tout en s'asseyant maladroitement. Il tomba sur les fesses oui, lui arrachant une grimace.

''Pardon. J'ai glissé. Je sais que c'est.... inconvenant, mais même si je grelotte, ma chaleur va se mêler à la tienne et tu auras plus chaud... et sous ta propre couverture euh.... retire ce qui est trempé. Je te rassure, c'est le temps qu'on n'ait plus froid. ''

Alors pourquoi son coeur se mettait à battre plus fort ? Le froid... oui, voilà c'était le froid.
avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Lun 30 Oct - 15:46
Eleonnora essorait ses cheveux du mieux qu'elle pouvait, ce sale mage n'avait pas épargné son brushing! Elle grelottait devant le feu dans lequel elle aimerait plonger rien que pour se réchauffer. Avec ces vêtement trempés qui lui collaient à la peau, impossible de réellement se réchauffer...Son compagnon semblait avoir trouvé une autre solution. Il lui jeta une des couvertures qui avait été préparées au préalable pour eux, avant tout ce grabuge. Elle s'enveloppa dedans alors qu'il lui expliquait comment il avait résisté au sort qui aurait pu lui être mortel. Elle secoua la tête avec un petit rictus amusé. Quel renard, plus d'un tour dans son sac. Même s'il avait faillit lui provoquer une crise cardiaque en jouant le cadavre, elle se sentait prête à lui pardonner n'importe quoi maintenant qu'elle réalisait qu'il avait échappé de peu à la mort pour la sauver.

" Tu aurais pu y rester s'il avait décidé de faire causette plus longtemps...Mais bon, tu me surprendra toujours grand gredin! ...Je te remercie de m'avoir sauvée. "

Elle rapprocha les pans de la couverture autour d'elle pour capter plus de chaleur. Elle hésitait tout de même à enlever ses vêtements en présence d'Artane...même couverte elle restait pudique. Cependant elle avait bien trop froid pour rester ainsi. De plus elle lui faisait confiance, et savait qu'il ne tenterait rien de déplacé envers elle...La demoiselle sentit une chaleur l’envelopper doucement. Derrière elle s'était rapproché Artane refermant ses bras autour de ses &paules pour la couvrir de sa propre couverture.

" Qu'est ce que tu- "

Elle fini sa phrase par une exclamation de surprise. Les entraînant tout deux dans sa chute le voleur grimaça une fois au sol. Toujours dans ses bras, ce qui lui avait permis d'adoucir sa chute, la jeune femme soupira. Qu'est ce qu'elle allait faire de lui? C'était elle qui était censée être maladroite pas le contraire. Elle allait se relever mais il resserra son étreinte lui faisant bien comprendre le but de son action. Eleonnora réalisa alors dans quelle situation elle était. Elle senti le rouge lui monter aux joues alors qu'il tentait de lui expliquer ce qu'il avait à l'esprit. Le voir torse nu, d'accord,  mais là, c'était autre chose! Les oreilles brûlantes elle se tenta de répondre, sentant le contrôle de la situation lui glisser entre les doigts.

" Mhm je euh si c'est pour nous réchauffer eh bien...je crois que je n'ai pas le choix? "

Elle sentait son cœur battre à cent à l'heure alors qu'elle commençait à dénouer son corsage...qu'est ce qu'elle était en train de faire? Elle stoppa son geste et se retourna vers l'objet de son embarras.

" Ferme donc les yeux sale vicieux! Que je ne t'y prenne pas, sinon gare à toi!"

Elle passa par dessus sa tête sa robe ruisselante puis se débarrassa de son jupon, omettant évidemment ses sous vêtements avec la pudeur qui lui restait encore. Elle discernait son corps serré contre le sien encore secoué de spasmes. Malgré ça une chaleur réconfortante émanait de lui se répandent en elle telle une vague ardente. Son cœur tambourinait si fort dans sa poitrine qu'on aurait dit qu'il voulait s'échapper de sa cage thoracique. Néanmoins, en dépit de ce moment inconvenant elle ne pouvait s'empêcher de sourire bêtement. Qu'est ce qu'elle n'aurait pas fait quelques années plus tôt pour se retrouver dans une telle situation...Dire qu'il y a quelques instants elle le croyait pur de toute idée dépravée envers elle...Elle ne savait que penser. Il la voyait comme une fillette, une gamine de toute façon, qu'est ce que cela pouvait bien changer? S'il semblait ressentir quelque affection à son égard ce n'était que de la tendresse. En quelque sorte, cette pensée la rendait triste. Ce n'était pas son habitude d'abandonner mais elle savait que l'homme qui la tenait dans ses bras à cet instant même ne pouvait répondre aux sentiments qui avaient germé il y a maintenant 3 ans; Devait-elle réellement se poser des questions à propos de ce qu'elle ressentait à ce moment présent?

" Dis Artane...tu sais, avant que tu partes, je n'ai pas réussi à te le dire mais...je t'aimais."

Elle avait décidé de briser ce silence malaisant mais allez savoir pourquoi, ça n'arrangeait absolument rien, bien au contraire. Elle se rétracta contre elle même. C'était son cœur qui avait parlé et ce dernier commençait à s'affoler de plus belle. Rha! mais elle n'était plus une adolescente, pourquoi elle se tourmentait pour ça? C'était ridicule! La demoiselle s'attendait presque à ce qu'il éclate de rire à sa confession...Elle secoua la tête avec vigueur.

" Oublies donc, ce n'est rien que...des enfantillages."


Dernière édition par Eleonnora Ostiz le Sam 25 Nov - 0:59, édité 1 fois
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Mar 31 Oct - 11:00
Artane avait gardé le silence, le temps que la jeune femme termine ses petites morales qu'il appréciait ; car signe qu'elle se remettait de sa petite mésaventure et de sa frayeur précédente quand il avait du jouer la comédie. Il était vrai que si ce sale mage avait été dans l'idée de faire perdurer son sort, il aurait couru un plus grand risque. Mais la durée magique de sa bague lui aurait offert encore bien des précieuses minutes. Mais cela était du passé et maintenant qu'il tenait Eléonnora dans se bras, enveloppée dans sa couverture. Il manqua de rire quand elle prit la décision de suivre ses conseils, à savoir de se dévêtir sous sa couverture pour virer ses habits mouillés.

''Oui M'dame, je ferme les yeux''

Il avait dit cela sur un ton taquin et ferma les paupières. Il détourna même la tête pour bien marquer ses intentions. Il avait un minimum de respect à l'égard des dames voyons. Depuis le temps, elle devait bien sans douter. Même même si elle restait une terrible et habile négociatrice, elle restait une jeune femme. Et quand elle eut fini de se dévêtir, ne gardant que ses sous-vêtements, elle s'était collée contre Artane, pour rechercher la chaleur qui lui avait promis d'une certaine manière. Il était vrai qu'il frissonnait encore, mais sa peau émettait de la chaleur. Même elle le faisait sans le vouloir, partageant cette propre chaleur. Et sans rien dire, Artane fixait le feu qui crépitait. Qu'il était étrange d'être dans un environnement silencieux qui avait manqué d'être un théâtre de tragédie. Et maintenant, il était là, avec une jeune femme dans ses bras. Son coeur battait la chamade et il ne pouvait s'empêcher d'avoir un frisson qui lui balaya la colonne vertébrale.

D'ordinaire, il était toujours ravi d'être en la compagnie d'une délicieuse compagne d'un soir. Il ne comptait même plus le nombre de donzelle qu'il avait tenu de la même façon que là, comme avec Eleonnora, l'entourant de ses bras chauds et protecteurs. Mais là, c'était différent et il ressentait quelque chose qu'il avait toujours refusé de s'accorder durant bien des années. Il n'avait pas besoin de se demander pourquoi ; il connaissait les raisons et quand Eleonnora évoqua quelque chose qu'elle avait ressenti pour lui. Il l'avait toujours d'une certaine façon. quand on connait les femmes, on devine aisément des choses, pour mieux les mettre de côté. Donc à l'énoncé de cette vérité qu'elle disait infantile à leur dernière rencontre, il ne put s'empêcher d'avoir un étrange sourire ; pour lui-même. Dire qu'il avait été un satané imbécile toutes ses années.

''Peut-on parler d'enfantillages quand il est question de véritables sentiments ? Je n'étais qu'un égoïste avant de partir, rien qu'à vouloir mener ma tronche comme je le voulais. Avori une attache ? Quelque chose de plus profond ? Je voyais cela comme quelque chose de.... hum, je n'ai pas le terme en tête. Mais j'étais dans l'idée que si je faisais quoi que ce soit avec toi... je risquais de m'attirer les foudres de ton père. Peut être qu'avec cette attitude, cela t'a blessé et que tu en ais au point de ce que tu as révélé.

Pouvait-on réellement parler d'une amourette d'adolescente avec la fille de Crissolorio ? Il n'était qu'un homme et ce n'était pas à lui de juger. En tout cas, de toutes ses dernières péripéties, il comprenait bien des choses qu'il regrettait de sa vie d'autan. Combien de coeurs avait-il pu briser de la sorte ? Et s'il était temps de cesser de se comporter comme un imbécile.

Doucement, sans demander sa permission, il l'obligea à un peu se retourner vers lui.

''Tu frissonnes encore....''

Eleonnora était une jolie jeune fille, même si notre mercenaire-voleur en avait connu des biens plus magnifiques. Mais ce n'était qu'une façade chez certaines de ces donzelles et l'intérieur était aussi creux que leur esprit... Ce n'était pas vraiment de leurs fautes à celles-là il le savait et il avait su en profiter pour leur plaisir commun. Mais Eleonnora avait quelque chose qui scintillait bien plus intensément que chez ces femmes là. La beauté intérieur était quelque chose difficile à cerner, mais quand on la découvrait....

Il avait passé sa main tremblante sur la joue un peu froide de la jeune fille. Et tendrement, il s'était rapproché d'elle, pour d'abord frôler ses lèvres et lui offrir un baiser timide. Après tout,elle restait un peu une enfant en apparence, une fragile jeune.... Crétin va. Elle n'avait rien de fragile que l'apparence ! Il la regarda droit dans les yeux.Il avait l'impression que son coeur allait exploser. Il lui offrit un baiser un peu plus fougueux cette fois, quelque chose qui se voulait désirant et l'attira à lui avec toujours cette même douceur. Et ce qu'il offrait était un baiser comme jamais il n'avait su le faire avec d'autres. La chaleur qui s'en dégageait était tout autre.

Il restait peu sûr de ses gestes, encore engourdi par le froid et il se retrouva sans trop savoir comment, sur son dos. Peu importait, au moins restait-elle dans une posture confortable. Il se détacha doucement d'elle, lui sourit et à nouveau, chercha le contact de ses lèvres, se faisant plus doux, plus léger... avant de poser sa tête sur le sol et de fermer les yeux, savourant son contact.... avant de s'endormir....
avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Mer 1 Nov - 1:21
A vrai dire, la demoiselle n'avait pas soupçonné un instant que les événements allaient prendre cette tournure.

Comme il l'avait bien dit, ce n'était pas le genre d'homme à qui elle aurait dû s'attacher. Elle savait qu'elle n'était pas la première à se tenir dans ses bras. Elle savait qu'elle n'était pas la première à profiter de sa chaleur, qu'elle n'était pas la première à tomber sous son charme. En quelque sorte, elle aurait voulu ne pas réagir à ce visage connu. Aurait-elle du s'enfuir en le reconnaissant? Elle ne voulait plus paraître enfantine à s'accrocher sous n'importe quel prétexte mais elle n'avait pas pu rester de glace en le voyant resurgir du tréfonds de ses souvenirs. Peut-être parce qu'il était le reflet d'un passé, aujourd'hui révolu, qu'elle regrettait. Peut-être parce qu'elle n'arrivait pas à faire le deuil de cette époque, elle se raccrochait à tout ce qui la lui rappelait. Mais surtout parce qu'elle savait qu'il restait au fond d'elle des problèmes qu'elle n'avait pas eu le courage de résoudre depuis tout ce temps. Ainsi blottie dans ses bras elle retrouvait son âme d'adolescente. Elle pouvait le sentir ce sentiment qui allumait en son fort intérieur un brasier ardent. Le feu la brûlait autant qu'il la réchauffait. Car elle s'attendait évidemment à être déçue, blessée et abandonnée par ce même homme comme quelques années auparavant. Elle soupira à cette pensée.

'' Mon père...toujours lui. Mais je comprend...de toute façon je devais bien souffrir de ma naïveté un jour ou l'autre. Alors ce fut au mieux que rien ne se soit passé...."

Ses paroles restaient amères dans sa bouche comme un arrière goût de regret. Elle préférait tout de même ça à être considérée comme n'importe quel trophée, un de plus pour ce genre de charmeur à deux sous. Mais était-il toujours le même? Il se disait plus sérieux...la traversée l'avait-il changé à ce point? Elle ne put contenir la lueur d'espoir qui s'allumait en elle. Et alors qu'elle rencontrait son regard elle pu y lire une émotion qu'elle n'avait jamais pu discerner chez lui.

Il passa une main tremblante et maladroite sur sa joue. Troublée, Eleonnora ne pouvait se détacher de ces iris qui lui renvoyaient toute la profondeur de ce qu'elle pouvait ressentir. D'une puissance inouïe mais pourtant si doux. A quoi pensait-il? Les mots qu'on lui avait appris étaient comme disparus; Elle aurait eu du mal à faire des phrases construites comme il le faudrait mais pour une fois elle n'en avait pas envie. Le silence répondait à toutes ses questions. C'est comme si son esprit était à moitié éteint, qu'une partie s'était noyée dans ses yeux. Et puis ses lèvres; Et puis sa peau.

Les gestes, uniques ambassadeurs de sa passion, la guidait au contact de ce qu'elle désirait avec ardeur. Elle avait envie d'être spéciale, que ce moment soit gravé dans la mémoire de cet homme comme s'il pouvait effacer tout les autres. Une déferlante de bonheur l’envahissait, comme elle n’en avait jamais ressenti de semblable. Elle savourait chaque seconde à son contact comme si c'était la dernière, comme si tout ceci n'était qu'un rêve....et si c'était le cas, pitié qu'elle ne se réveille pas....Elle répondait à chacun de ses baisers avec chaleur, l'encourageant à d'avantage. Cependant elle fut surprise par le manque de réaction de l'enjôleur alors qu'elle effleurait à nouveau ses lèvres....

"...Artane?"

Elle scruta son visage immobile avec une certain désarroi. Les paupières qui refusaient de s'ouvrir lui affirmèrent qu'il était bel et bien endormi. Elle haussa un sourcil. Elle hésita entre se montrer offensée ou apaisée par cette...réaction. Pas qu'elle était déçue qu'il s'endorme dans le feu de l'action comme ça...mais si un peu quand même. Néanmoins la jeune femme était bien trop heureuse pour lui en vouloir de quoi que ce soit. Elle déposa un dernier baiser sur le front de cet effroyable charmeur.

"On a jamais été sur la même longueur d'onde toi et moi."

Elle le recouvrit des dernières couvertures. Ce moment à ses côtés c'était spécial et nouveau; Elle qui pensait le connaitre, elle s'était trompée. Si on lui avait dit, elle ne l'aurait pas cru. Elle se rejoue le film en continu. Immergeant doucement de ce doux rêve, dans un état un peu second elle tenta de refaire le tri dans ses pensées mais impossible de réfléchir. Elle était encore submergée par l’adrénaline et le flot d'émotions qui la traversaient de part en part. Elle décida de se vider l'esprit en organisant le grabuge qu'ils n'avaient même pas prit le temps de ranger...

Encore plongée dans ses pensées, un bruit la fit sursauter. Un ronflement. La demoiselle inspira un grand coup. C'est bon, elle n'était plus sous le charme et elle aussi aurait aimé dormir! Elle enfila ses jupons qui avaient l'air d'avoir séchés entre temps et s'approcha du dormeur. Il semblait au proie d'un agréable rêve ce lourdaud! Se penchant sur lui elle souffla son nom en le secouant. Aucune réaction. Ah si! Un filet de bave...Super...

"DEBOUT LA DEDANS!"

S'il ne se réveillait pas avec ça, c'est qu'il était bouché...D'ailleurs, il ne fut pas le seul à montrer signe de vie dans la pièce. Un homme, se prenant la tête dans les mains comme en proie à un terrible mal de crâne se réveilla du long sommeil qui lui avait été imposé. Oups...elle avait crié trop fort. Il était surement plus résistant que son garçon et sa femme qui étaient toujours étendu dans un sommeil de plomb à l'autre bout de pièce. Il jeta un regard affolé à la jeune aristocrate.

"Qu'est ce que vous nous avez fait...?"

Elle se racla la gorge, gênée par ce retournement de situation. De plus elle n'avait prévu aucune argumentation...

"Eh bien...figurez vous que vous vous êtes fait attaqué par un mage...voleur. Oui, un mage voleur; Assez puissant pour endormir ses proies et voler tout ce qui leurs appartient sans qu'ils apportent de résistance...Heureusement que nous étions là, moi et...mon garde du corps. On s'y connait en magie, on a su déjouer son mauvais tour. Le monde est tellement dangereux de nos jours!"

Elle eu un rire embarrassé. Qu'est ce qu'elle racontait? Est-ce que c'était crédible une seconde? L'homme, qui semblait encore être dans la brume faisait mine de comprendre par des hochements douloureux. Eleonnora se retourna vers Artane qui émergeait encore et lui fit un signe le pressant de s'habiller.

" En tout cas merci beaucoup de nous avoir hébergés. C'était très...chaleureux! Erm oui, nous n'allons pas abuser de votre hospitalité, n'est ce pas? "

Il fallait qu'ils partent vite avant que l'homme se rende compte que quelque chose clochait. Elle ouvrit sa bourse et en sortit quelques pièces qu'elle fit rouler sur la table en bois dans un tintement qui détourna l'attention de leur hôte. Sur ce elle prit le soldat par le bras et l'emmena vers la sortie. Elle se confondit en remerciement en prenant prestement congé de la famille sans laisser le temps au patriarche de protester. Elle souffla une fois la porte refermée.

" On l'a échappé belle. Je n'aurai pas voulu passer pour une criminelle...Et puis qu'est ce qui t'as prit de t’endormir comme un gros sac à patate aussi? "


Elle lui asséna une petite tape derrière la tête en guise de réprimande.


Dernière édition par Eleonnora Ostiz le Lun 13 Nov - 19:58, édité 1 fois
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Lun 13 Nov - 10:01
Quand le physique surpassait le mental... on ne pouvait guère lutter et le sommeil avait donc vite emporté Artane dans les limbes du repos bien mérité, au grand dépit de la jeune femme. Mais cela, ça se verra plus tard. Il dormit si profondément qu'il ne se rendit même pas compte de sa proximité contre lui et plus tard, de son nom susurré à son oreille. Par contre, le cri qui le poussa à se réveiller brutalement ne manqua pas de le faire bondir dans ses couvertures. Et ce fut le coeur battant, les paupières clignant d'incrédulité, qu'il regarda autour de lui... Il se frotta les yeux et crut se réveiller d'un sale cauchemar... avant de voir les locataires de la maison qui se réveillaient à leur tour, se demandant ce qui se passait à leur tour. Non, ce n'était pas un rêve... Donc, sa chute dans l'eau, Eleonnora....Avait-il réellement ? Il passa sa main sur son visage, et remarqua le geste pressant de la jeune femme. Oui, oui, il allait s'habiller. Il était encore dans le cirage et son corps aspirait encore à dormir. Mais il ne pouvait rester ici.

Il s'habillait rapidement, heureux de sentir ses vêtements secs sur lui. Dire qu'il avait pris un bain glacé hier... bruhhhh, il en frissonna pour la peine. Et pendant que sa compagne déposa quelques pièces sur la table, pour payer pour le dérangement, il termina de ceindre sa ceinture portant son épée et plaça correctement son brassard de garde aldarien. L'habitant écarquilla les yeux et se rappela un peu plus de ce qui s'était passé. Déjà, Eleonnora attrapa Artane par le bras, qui n'eut pas le temps de dire quoique ce soit. Le patriarche, qui avait reconnu le brassard allait dire quelque chose de sympathique et la porte claqua avant qu'il n'eut le temps d'ouvrir la bouche.

Une fois dehors, Artane respira l'air froid et se frotta un peu plus les yeux. Il n'était pas encore totalement réveillé et il avait fini de remettre dans le bon sens les souvenirs de la veille, qu'il avait pris pour un cauchemar. En plus, la lumière du jour piquait un peu. A peine se retrouvait-il donc dehors et qu'il portait son attention sur sa compagne qu'il reçut une petite taloche sur l'arrière de son crâne. Il protesta et se frotta nonchalamment la zone touchée.

''Hé ! Je suis assez réveillé maintenant.... Et j'y peux rien si je me suis endormi... Après tout ce qu'on a eu comme sale quart d'heures la veille... D'ailleurs, je ne devrai pas tarder à aller faire mon rapport moi. On l'a échappé belle, mais je vais me prendre une sacrée soufflante. Et je vais devoir justifier cela... Heureusement que ces gens là étaient de bonnes âmes. Elles pourront témoigner.... Oui, je ne pourrais pas cacher cette affaire. Après tout, nous avons manqué d'y passer non ? ''

Bien entendu, il n'oubliait pas ce qu'il avait manqué et qui avait du frustré la jeune femme.

''Mais je suis désolé.... J'ai été un gros sac à patate... je n'ai pas trop ronflé au moins ? ''

Puis, il l'attrapa par le bras pour la caler contre lui. Il avait un bien étrange sourire. Il portait son index sur son doux menton féminin.

''Et je suis également désolé d'avoir brisé un début... chaleureux... On pourrait reprendre si tu le désires''

Et sans attendre qu'elle proteste ou donne son accord, il lui offrit un baiser, bien que matinal, se voulait plus que chaleureux. Et cette fois, il dura plus longtemps. Bien plus longtemps. Et il se détacha avec regret.

''Allez viens, je te paie le petit-déjeuner. Tant pis pour mon retard de rapport.... Au point où j'en suis.... Tiens, je pourrais remettre ma démission par après et voir pour ce petit voilier que je te parlais la veille.... mais on pourrait en causer plus... chaleureusement....''
avatar
Diplomate & contrebandière

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Flamand rose 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Mer 15 Nov - 1:38
Dans sa précipitation la demoiselle n'avait pas pensé à quel pont il pouvait faire froid à l’extérieur du logis. Elle avait connu bien plus pire...par exemple quelques heures auparavant. Elle n'avait même pas soupçonné que les premières lueurs seraient apparu entre temps. Elle avait l'impression de louper quelque chose, comme si elle aussi s'était assoupie, ce que n'était pas totalement impossible...Ce retour à la réalité lui laissait un étrange sentiment. Elle replaça sa cape sur ses épaules pour mieux se couvrir tandis que son compagnon semblait protester, encore dans les brumes d'un réveil quelque peu forcé. Il lui remémora les événements de la veille en lui rappelant son devoir de soldat.
 
"Le rôle du soldat obéissant et loyal te vas décidément à ravir...Mais tu as raison, on ne pas laisser ce genre d’événement sous silence. Plus idiots ou moins chanceux que nous y auraient laissés leur vie. Il est de ton devoir d'aider la populace; Le destin du royaume est entre tes mains petit soldat!"

Elle ricana avec un petit sourire taquin. Elle ne se faisait pas à l'idée que ce gredin soit devenu un homme aussi responsable et précautionneux de l'ordre. Depuis quand un ex-voleur décidait de défendre la loi? Pourtant elle était bien contente qu'il ai prit une direction plus juste au lieu de s'enfoncer dans les tréfonds de la criminalité...Il aurait pu devenir comme ses vauriens qui les avaient attaqués.

"Mais je ne crois pas qu'un homme de cette trempe aurait du lâcher une demoiselle en détresse comme tu l'as fait plus tôt...Tu as bien de la chance que je ne me soit pas vexée pour autant!"

Elle haussa un sourcil alors que ce dernier lui présenta ses excuses. Il était d'un agaçant...

"Bien sur que tu ronflais gros lourdaud! C'est peut-être pour ça que je n'ai pas réussi à dormir..."

Elle n'eu pas le temps de finir de se rebiffer qu'elle était attirée vers lui, se retrouvant contre son torse l'instant d'après. Elle avait encore du mal à croire ce qu'il s'était passé plus tôt mais Artane semblait s'être accommodé à la situation avec une facilité déconcertante. Elle tenta de donner son point de vue malgré son trouble cependant avant même qu'elle entrouvre les lèvres celles de cet effroyable charmeur rependirent à nouveau la chaleur à travers son corps. Un frisson parcouru l'échine de la jeune femme tel un choc électrique. Elle n'avait plus que la crainte que ce baiser s'arrête aussi subitement que la dernière fois. Après un long moment, mais infiniment trop court, ils se détachèrent l'un de l'autre. Eleonnora, les joues en feu, détourna le regard. Il s'avait s'y prendre le bougre. Il lui faisait complètement perdre tout ses moyens. Après un tel moment, il lui était impossible de jurer. Elle n'aimait pas se trouver aussi faible. Pourtant le sourire qui s'affichait sur son visage témoignait de ses véritables émotions.

"Quoi? Tu vas quitter ton poste comme ça sur un coup de tête? Ne me dit pas que je t’incite à la délinquance...Ah la la, moi qui croyais que tu avais réellement changé mais il suffit que l'on te fasse les yeux doux pour que tu bouleverses tes plans, petit galopin va! Non, pas de déjeuner tant que tu n'as pas réglé cette affaire! Nous passons à la caserne avant tout."

Elle haussa un sourcil en tentant de répondre à la fin de sa phrase, se demandant s'il était judicieux de relever son ton presque louche...

"Ne crois pas que c'est parce que j'ai été coopérative à ces...erm baisers...que je t'accorderai tout et rien. J'ai juste été surprise...rien de plus. Je les connais bien les coureurs de jupons comme toi et je ne me laisserais pas manipuler, crois moi! Mais si tu insistes...je veux bien discuter...."

Eleonnora se détourna le regard un instant. Bien évidement qu'elle avait mentit. Le joyau de son pendentif devait resplendir de milles feux sous sa chemise. Ce voleur lui avait déjà chapardé son cœur. Elle ne pouvait que douter de la sincérité de ses gestes qu'il avait sans aucun doute répété de nombreuses fois. Elle ne voulait pas se faire d'illusions idiotes et naïves, rester lucide. Pourtant il y avait bien quelque chose qui l'animait d'avantage; Elle voulait le coeur de cet homme: Une Ostiz ne renonce jamais à l'objet de son désir...à n'importe quel prix?
Elle lui prit le bras de son compagnon pour commencer à marcher en silence. La demoiselle jeta un dernier coup d’œil à la bicoque dont ils s'éloignaient progressivement. C'est clair qu'elle s'en souviendra.
avatar
Modérateur
Capitaine de Goélette


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Renard 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

le Lun 20 Nov - 9:47
La jeune femme était si rouge qu'elle aurait pu devenir une véritable écrevisse. Artane aurait rire de son embarras, elle qui se plaisait à tout contrôler, mais cela aurait été vache de sa part. Après tout, maintenant qu'il y avait quelque chose de naissant entre eux deux, il n'allait pas abuser pour chercher à avoir le dessus sur elle. Ils n'étaient plus dans ces négociations comme la dernière fois, dans les bas-fonds de la Cour des Miracles. Alors oui, le sourire qu'il avait véritable. et dire qu'il avait dû se couper de ce genre de sensations durant des années pour ne pas avoir à en souffrir. Quel crétin il était. Mais maintenant que la vie prenait une autre voie, il ne pouvait pas se permettre de rester comme l'homme d'autrefois, à jouer de la vie des autres pour son seul bon plaisir.

''Peut être bien que tu as eu une petite influence pour pousser la dernière marche d'une décision que je réfléchissais sans doute depuis quelques semaines. Mais je vois que madame reste exigeante hein''

Elle avait un peu raison de le pousser à faire son rapport. Après tout, plus vite les choses étaient réglées en mieux cela se terminait bien. Mais dans le cadre de son métier, il doutait que cela se ferait aussi simplement. Il s'attendait à avoir une sacrée soufflante de la part de son supérieur. Tant pis, il prendra sur lui. Sauf si la présence de la jeune femme l'aiderait. Après tout, même si Crissolorio n'était plus dans le circuit, son nom faisait trembler quelques têtes encore.

''Coopérative ? Meuh non voyons. Si je suis un de ces chenapans de coureur de jupons comme tu le dis si drôlement, alors pourquoi prévois tu des négociations ? ''

Son large sourire s'étendit plus encore. Il s'était rapproché un peu d'elle, pour lui frôler la jour de sa main gantée.

''Je suis certain que ces négociations seront intéressantes. Mais avant tout, ce fichu rapport à faire. Après on verra si je ne finis pas en petits morceaux dans les mains de mon supérieur...''

Cette perspective ne l'enchantait pas. Mais bon ! fallait bien non ? Eleonorra lui prit le bras et ils se dirigèrent vers la caserne. Et là, un des gardes en poste haussa un sourcil en voyant Artane arriver. Un rictus souriant à son visage en disait long sur ses pensées en voyant son collègue avec une fille au bras. Artane sourcilla quand il arriva à sa hauteur, avant de franchir la porte.

''Ce n'est pas ce que tu crois. Elle est témoin d'un acte que je viens consigner dans un rapport... long et fastidieux. ''
''Je vois... En attendant, l'adjudant t'attend déjà dans son bureau. Tu comprends que ton absence s'est fait remarquer...''
Contenu sponsorisé

Re: Perdue dans ce nouveau monde - Artane

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum