Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Tarek d'Ocmurancia [Terminée]

le Ven 15 Sep - 6:03


Tarek d'Ocmurancia



Identité de votre personnage

Race : Elfe
Nom : d’Ocmurancia
Prénom : Tarek
Surnom : Les surnoms de votre personnage
Date de naissance : Août de l'an 1663 du troisième âge.
Age réel : Une centaine d’année
Age en apparence : 16 ans
Lieu de naissance : Terre d’ Ambarhùna
Lieu de vie : Keet-Tiamat, Endëarumë
Rang social : petit peuple
Poste/emploi : aucun

Caractéristiques (Cliquez ici pour les compétences)



Force physique : moyen
Agilité : moyen
Furtivité : faible
Réflexes : bon
Endurance : moyen
Résistance : bon

Force mentale : moyen
Perception : bon
Intelligence : bon
Beauté/charisme : moyen
Navigation : très faible
Magie : moyen

Epée : bon
Dague et poignards : moyen
Armes d'hast : médiocre
Armes contondantes : médiocre
Hache : médiocre
Fouet : médiocre
Art du lancer : moyen
Bouclier  : faible
Armes de trait : moyen
Mains nues/pugilat : bon
Equitation : faible
Dressage : moyen


Equipement


Arme principale : Aucun

Autres objets : Morceau d'armure, collier de diamant, pantalon, petite cape et foulard.




Description physique





De couleur brune un peu sombre, ses cheveux, de couleur blanc-gris comme tous les membres de sa familles, et ses yeux semblait refléter son contraire, sa tignasse passe d’ailleurs presqu’aucunement inaperçu en raison que la majorité, voir presque l’entièreté de son espèce possède une longue crinière lisse et non lui. Tarek possède un physique d’un mètre soixante-seize, mince, anguleux et assez travaillé pour son jeune âge. Étant de famille pauvre, il ne possède que peu d’affaire et à même récupérer une partie de l’armure de son père qui figure sur son épaule gauche, un pantalon noir, une cape courte qu’il possède depuis trop longtemps et d’un foulard qu’il porte constamment sur lui. Son physique atypique procure de la méfiance chez les gens alors qu'il n'aspire qu'à leurs sympathie mais il apprit à faire avec, bien qu'il ne soit pas le seul dans ce cas. Peut-être arbore t-il une dichotomie que les elfes n'apprécient pas mais c'est surement juste lui.


Description mentale





Tarek est mu par son désir de vengeance contre lui-même, du fait de n’avoir pas pu être utile lorsque le moment fut le plus critique pour lui et pour sa famille, de n’avoir pas pu aider voir sauver son père. Depuis, il affronte chaque problème avec courage et férocité, bien que la vie est pour le moins compliqué au sein de la communauté elfe du fait d'un trop plein de coutume et de règle pour un vivre en société dont il ne s'accorde pas toujours. Du fait de son jeune âge impétueux, il est tout aussi sujet à la fierté raciale que ses congénères arborent haut et fort mais reste ouvert d’esprit, il est donc un peu susceptible. L’absence de son père créa un vide qu’il chercha à combler en essayant par tous les moyens de plaire à sa mère et en subvenant à ses besoins, mais cela a t-il abouti à un résultat escompté ? Il l’espère mais le doute demeure. Son lien avec sa mère est la preuve indéniable de son trait de loyauté lorsqu’il s’adonne corps et âme à une tâche qui lui tient à cœur. Il prend donc toujours part à la cause des pauvres et des incompris même s’il se sent seul à le faire, du fait qu’il n’a absolument pas l’art de convaincre les autres. Sur ce point, c’est bien également la raison pour laquelle il n’apprécie que très peu les vampires, espèces déchus et vils à ses yeux bien qu’il préféra se sentir être de leurs côtés lorsque les almaréens furent l'ennemi commun sur Ambarhùna. En tout cas, c’est ce qu’il s’imaginerait vivre où dire lorsque ce destin se présentera à lui, il n’a pour ainsi dire pas vraiment vécu d’aventure à contrario de son père ou bon nombre d’elfe qu’il a côtoyé par le passé. Il s’occupera toujours de sa mère mais est très impatient de partir et faire ses preuves.


Alignement : A tendance à aider les autres mais sait rester neutre en fonctions des volontés des personnes qu’il côtoie.




Histoire



Ma venue fut fort apprécié par mon père, un nouvel être d'Ocmurancia destiné à la servir après son existence matériel. Pour ma part, je n'y ai pas souvent compris grand chose durant mon enfance, une fable familial venant d'un ancêtre dragonnier et de Zaeriah, la dragonne de diamant, mais père disait que même si elle n'était plus, nous portions encore ses attributs, faisant certainement référence à la couleur de nos crinières et de nos yeux. Devais-je y croire alors que les dieux étaient réels ? Il en parlait, probablement comme nos ancêtres avant lui, comme une déesse dont devrions être reconnaissant et fier. A mon sens, je n'avais jamais vu de dragon, et le seul en qui je pouvais croire était l'Esprit-Dragon.

Un retour titanesque, en l'an 1750 de grâce, quand trois dragons sauvages revinrent de leur exil pour soutenir l'alliance des trois peuples. Cela se fit sentir par un regain magique, d'après ce que je voyais et ce que j'entendais autour de moi. Pour moi, je n'avais jamais rien trop sentis d'alarmant, j'étais d'ailleurs très peu sensible à la magie et je le déplorais un peu, il me tardait de manier l'épée comme père et d'aller combattre mais cela devait être amusant de pouvoir envoyer une boule de feu ou un éclair. Cet exaltation ne fut que de courte durée. Trois ans après, alors que les vampires émergèrent de nouveau de leur antre pour s'en prendre aux humains, une immense flotte aborda par les mers, guidés par Néant. Père était souvent absent, puisque soldat, il était beaucoup solliciter en tant que vétéran ayant survécu à bon nombre de guerres précédentes. Ce qui était sur, une armée débarqué dont ne sais où, cela n'augurait rien de bon et mon père risquait d'être de plus en plus absent.

Un soir, avant que mon père n'aille se greffer à l'armée pour combattre se nouvel ennemi, j'osais lui poser une question légitime sur un point de notre famille qui m'échappait.

- Père, qu'est-ce qu'Ocmurancia ?


Il grimaça, peut-être le moment était mal choisi pour le lui demander, peut-être que cela pourrait également être la seule chance pour moi de lui demander.

- Comme tu le sais, notre ancêtre Ewen se lia avec la dragonne Zaeriah. Elle vit en lui les qualités appréciable pour se lien avec un simple elfe comme lui, lui qui n'avait rien de particulier. Ewen vécu la première exode de notre peuple, de notre terre natale à Ambarhùna, et la guerre contre les vampires ne cessait pas. C'était une dragonne libre, et n'était pas d'avis des dragons liés mais, leur rencontre changea sa vision des choses, comme à Ewen. Ses cheveux et ses yeux prirent une teinte blanche et l'on disait de lui sous la lune que sa crinière brillait d'un éclat de mille diamant et que son âme même fut baigner dans le souffle du diamant. Corps et âme, même dans la bataille, la dragonne et son dragonnier se battait avec une fureur à faire pâlir les dieux eux-mêmes !
Je pensa sur le moment qu'il aimait bien en rajouter mais je me laissais emporter par ses qualités d'orateur. Il bravait le feu sans interdit et était imperméable aux lames ! Ewen était un grand guerrier. Mais avec le temps, son propre peuple commençait à le craindre, voyant que sa loyauté allait de moins en moins vers les siens mais plus vers les dragons, ce qui était la vérité et Ewen voyait peu à peu les siens se détourner de lui. Dans cette confusion, ce fut la première fois pour Zaeriah qu'elle lui confia l'existence d'Ocmurancia, un sanctuaire se trouvant dans les étoiles dont elle était la gardienne. Elle lui proposa s'il le voulait, de quitter cette vie pour en découvrir une autre et de veiller sur ce sanctuaire même dans l'après-vie.

- Tu veux dire qu'il n'est pas aller dans le royaume de Mort ? Comment est-ce possible ?

- Je n'ai pas tous les détails mais tu as compris. Il était hésitant au début, il allait être père. Avant de se décider, il attendit la naissance de son fils avant d'accepter.

- Tu veux dire qu'il abandonna sa femme et son enfant ?

- Oui, mais si tu veux la suite, il va falloir arrêter de me couper.

- Pardon père.

- Une fois son fils venu au monde, il accepta l'offre de Zaeriah et partit vers les étoiles où il réside à jamais.

- Euh .. C'est fini ?

- Oui.

- ... d'accord. Et comment fait-on pour s'y rendre ?


Mon père esquissa un grand sourire, arborant un air de mystère satisfait et répondit simplement :

- Pour cela, il faut d'abord vivre ta vie.


L'arrivée du Tyran blanc officialisa mes pires craintes, nous dûmes déjà quitter notre foyer pour, de fil en aiguille, arriver vers le désert d'Esfelia. J’ai bien des souvenirs aujourd’hui mais aucun ne furent plus enclin à me réveiller la nuit que ceux qui nous condamnèrent à l’exil. Je me rappelais branlant, les exodes incessants. Tout en suant l’angoisse et la peur, je me rappelais les empires anciens, les nouveaux puis les trahisons. Les cris des enfants terrorisés, l’odeur putride de la mort de mon peuple se faisant décimés jusqu’aux confins d’Ambarhùna. Et dans cette euphorie sanglante provoquée par des êtres venus d’on ne sait où, humains comme non humains, divin ou presque, mes parents se disputaient.

- Miliana, vous devez partir, je vais vous faire gagner du temps !
- Non, on peut s’en sortir ensemble !
- Tu ne comprends pas, je dois aider notre peuple à s’enfuir, qui serais-je si je ne n’aidais à ma famille en premier temps ?


Cela durait depuis quelques minutes, minutes qui se trouvaient cruciales pour notre survie. Je vis alors mon père s’approchant de nous et nous enlaça. Je déduisais avec désespoir que cela serait la dernière fois que je le verrais, et bien que je comprisse la nécessité de son acte, je ne pouvais empêcher mon cœur de se briser par mille éclats tel un cristal qui croyait être un diamant.
J’étais jeune à ce moment-là, je n’avais pas dépassé une centaine d’année mais les souvenirs anguleux de la tragédie du monde dont nous étions issus me rappelleront à quel point notre peuple avait été présomptueux et arrogant. Pourtant, l’espoir avait renaquit, les dragons de retour une fois de plus, la volonté de vaincre et l’instinct de survie poussaient tout le monde à avancer vers le désert d’Esfelia pour embarquer. Enfin, plutôt pour s’enfuir.

- Il est temps fils.


Un flot de paroles qui furent imprononçés jusqu’alors me vinrent aussi vite que les larmes aux yeux, je n’avais plus de temps et les secondes qui s’écoulèrent devinrent les plus précieuses qui me restaient. Un instant, un seul, j’ouvris la bouche pour parler mais rien ne vint.

- Garde ça pour moi.


Décrochant une chaîne de son cou, il l’accrocha au mien.

- Cette pierre a toujours été dans notre famille, elle en est le symbole et l’origine de notre credo.


Il n’avait pas besoin de le prononcer, la mélodie venait s’inscrire en mon esprit comme la brise apporterait le pollen à celles et ceux qui en ont besoin :
« Juste est celui qui en revêtira l’armure,
Révélé à celui dont les intentions sont pures,
Dévoilés à ceux qui ne sont que d’augures
Contraires aux volontés premières qui jadis vécurent.
D’Ocmurancia naquirent les êtres sans censures
Portant la flamme, l’empreinte, la brûlure
D’une mère qui souhaitait combler la fissure
D’un espoir aussi dur que le Diamant.
»

Puis l’on nous emmena, ma mère et moi.

Ce fut la première fois pour moi que je pris le grand large sur un immense bateau. J’étais effrayé, ma mère tentait tant bien que mal de garder son courage mais je percevais sa détresse, de plus, j’avais l’impression qu’à tout moment, nous sombrerions dans le vide. Après tout, il n’y avait que des planches de bois qui nous séparaient de la mort. Et même si le grand Esprit-Dragon nous indiqua le chemin, nous avancions, sceptique de ce que nous irions trouver. Je regardais penseur l’horizon qui s’étiolait à chaque brise poussant un peu plus notre navire, m’imaginant l’impossible derrière l’océan.

- Ça sert à rien p’tit, les dieux sont mort, notre terre est perdu et même si les dragons nous montrent le chemin, rien ne nous garantis qu’on  finira par trouver une terre. Dans le pire des cas, on manquera d’eau et de vivre pour la traversée.
- Vous avez une curieuse façon de remonter le moral …
- Remonter le moral ? J’sais pas faire, être lucide par contre !
dit-il en s’esclaffant.

Etrangement, il réussit à étirer un rictus sur mon visage c’est alors que les lumières apparurent, la magie afflua et tout sombra autour de moi.

Lorsque je vins à la réalité, ma mère était là ainsi que l’humain avec lequel j’avais discuté. « Nous sommes arrivés » me dit ma mère. En l’espace d’un éclair, j’eus un flash, ne comprenant pas ce que j’y vis, je demandai :

- Et mon père … ?
- Il a rejoint Zaeriah, il vogue à ses côtés à travers les étoiles et veille sur Ocmurancia, fier et indestructible.
- Il ne chevauche pas la grande Dragonne de Diamant ?
- Non, ce privilège est réservé à Ewel, ton ancêtre, le dragonnier de Zaeriah, le premier qu’elle mena en Ocmurancia.
- Est-ce que père veille sur nous ?
- Bien sur mon trésor, il est à présent un gardien des étoiles.


Je me rendormis.
Puis vint l’installation, les cités s’érigèrent, chaque race sur son île, l’épée de damoclès pendant dangereusement sur le crâne de la paix, ma mère étant tombée malade, je subvenais seul à nos besoins.
La vie nouvelle sur ces nouveaux petits mondes n’augurait qu’un bref moment de répit, nous profitions en subodorant que le mal de notre ancienne terre ne revienne nous hanter.

Il faudra être prêt.



Liens



Miliana d'Ocmurancia : mère de Tarek

Egor d'Ocmurancia : Père de Tarek

Ofraie Ataliel : Il sait qui elle est de par sa notoriété et ils se sont croisés une fois sur le même navire lors de la fuite d'Ambarhùna vers Tiamarantha et une fois dans une rue d’Endëarumë lorsqu’il prenait une raclée.



Derrière l'écran



Petite présentation : Moi c’est Seth, j’ai 24 ans

Particularités rp ? : j’ai déjà eu des expériences rp il y a quelques années

Rythme RP ? (Une réponse RP dans les 7 jours est attendue) : je tâcherais de respecter les délais, sinon je préviendrais

Comment avez vous découvert le forum ? : par les voies impénétrables d’Internet

Avez vous signé le règlement ? : yep(Clic!)





Dernière édition par Tarek D'Ocmurancia le Mar 19 Sep - 16:21, édité 7 fois
avatar
Administratrice
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niveau 2
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Tarek d'Ocmurancia [Terminée]

le Ven 15 Sep - 6:34

Caractéristiques


Force mentale : Faible correspond à quelqu’un de plutôt trouillard et pas du genre à l’action. Il risque de tétaniser face aux dangers / à la peur. Tu peux l’augmenter à moyen si tu le désir.

Ton personnage s’éparpille au niveau des armes, surtout à son âge. Je te suggère d’en garder une à bon (ou très bon) et une à moyen voir une troisième à faible. Le reste en médiocre. Tu peux aussi passer la magie à moyen si tu le désir. Smile

Equipement

Tu dis que ton personnage possède une partie de l’armure de son père. Cela rendre dans les autres possessions. Tu peux aussi y mentionner le collier de son père ou plus généralement ses vêtements. Smile

Physique

Je crois qu’il manque des mots dans ta description physique. Relis toi à voix haute. :scratch : Il y a aussi des fautes de grammaire que tu peux corriger facilement. Ta description reste courte (trop, il te manque 5 mots en fait). Tu peux sans doute nous en dire un peu plus! Smile

Mental

bien que la vie est pour le moins compliqué au sein de la communauté elfe.
En quoi est-elle compliquée? Les Elfes vivent plutôt bien et prennent soin des jeunes. Si ton personnage a du mal à joindre les deux bouts il est fort probable que d'autres lui viennent en aide.

Sur ce point, c’est bien également la raison pour laquelle il n’apprécie que très peu les vampires, espèces déchues et vils à ses yeux bien qu’il préfère être de leurs côtés lorsque les almaréens sont les ennemis. En tout cas, c’est ce qu’il s’imagine vivre où dire lorsque ce destin se présentera à lui

Je n’ai pas compris Oo

Histoire


J’aime beaucoup ta façon d’écrire. J’y trouve quelque chose de poétique. Par contre, tu dois nous parler un peu de son passé avant le départ. Même sans entrer dans les détails, comment était son enfance? Il est assez vieux pour avoir vécu les évènements qui ont secoué Ambarhùna avant l’exil. Tu dois en parler un peu (pas besoin d’en faire 15 chapitres, mais on veut savoir où il était/ce qu’il a fait).

Ce sera l’occasion d’apporter des lumières sur :

- Qui est Zaeriah?
- Ocmurancia?
- Dragonne de Diamant? Il y a pu avoir un dragonnier dans la famille, lié à une dragonne dont les écailles rappelaient cette couleur. Par contre, les Dragons sont des créatures terrestre qui n’ont rien à voir avec les Dieux.


Liens


Tu dois y mettre sa mère (et son père, même s’il est mort). Pas de frère ou de sœur? Ainsi que toutes autres personnes susceptibles d’être importante au cours de son histoire (mentor, ami etc.).

Derrière l'écran


Bienvenue Seth =D




Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
avatar
Administratrice
Dragon affranchi


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Tarek d'Ocmurancia [Terminée]

le Lun 18 Sep - 4:36
Alors, où en sont les modifications ?



Voix de Kaalys | Couleur de RP : gold




avatar
Invité
Invité

Re: Tarek d'Ocmurancia [Terminée]

le Mar 19 Sep - 1:23
C'est chose faite ! Smile
avatar
Administratrice
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niveau 2
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Tarek d'Ocmurancia [Terminée]

le Mer 20 Sep - 3:19

Compétences :


Tu as encore trop d’armes. Je te rappelle ce que je t’ai dis :
Ton personnage s’éparpille au niveau des armes, surtout à son âge. Je te suggère d’en garder une à bon (ou très bon) et une à moyen voir une troisième à faible. Le reste en médiocre. Tu peux aussi passer la magie à moyen si tu le désir.

Cependant, tu as :
» Épée : bon
» Dague : moyen
» Art du lancer : moyen
» Bouclier : faible (on parle ici de savoir se battre au bouclier. La parade avec une arme rentre dans la catégorie de l’arme)
» Arme de trait : moyen
» Mains nues : bon

Tu dois faire une croix sur plusieurs compétences, à toi de voir quoi, mais tu dois respecter ce que je t’ai dit la première fois.

Histoire


Pour ce qui est de l’histoire, ça va. Il y a juste deux choses à savoir dont l’une à changer :

L’ancêtre de ton perso a pu être lié à un dragon, mais sur Ambarhùna seulement. Il n’y en avait pas sur la terre natale des Elfes. C’est un petit détail à changer lorsque le père raconte son histoire.

Second point, sur lequel je tien à être claire et cela ne pourra pas changer : tout ce qui entoure Ocumurancia est légende, fable et conte. Ce n’est pas la vérité, ce n’est pas ainsi que le monde tourne. Ton personnage peut y croire s’il le souhaite, mais il n’ira jamais là bas s’il venait à mourir, cet endroit n’existe pas, si ce n’est dans son imagination.

Tu as 4 jours pour effectuer tes modifications.




Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
avatar
Administratrice
Dragonnière
Générale des Rôdeurs Elfique

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Lièvre, niveau 2
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Tarek d'Ocmurancia [Terminée]

le Lun 25 Sep - 20:04
Ton délai de 4 jours est dépassé. J'archive.




Dialogue en langue commune : #AB1212
Dialogue en Elfique : #DB6A6A
Pensées en italique
Télépathie entre #
Contenu sponsorisé

Re: Tarek d'Ocmurancia [Terminée]

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum