Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Éclaireuse

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Fennec, niv 3
Esprit-lié n°2: Vautour, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Sam 7 Oct - 11:17
le 22 Juillet 1762,


Asshaal était une éclaireuse, alors elle devait éclairer sa tribu, son peuple dans l’obscurité de l’ignorance de leur terre si dangereuse. Quasiment chaque créature de leur faune pouvait s’avérer dangereuse, même les immenses et puissants rhinocéros laineux. Elle en ferait bien des jambières d’ailleurs, mais c’était une autre histoire. Depuis peu, de nouvelles créatures encore plus dangereuses avaient fait leur apparition proche de leur terre. Sans doute que les tribus les plus faibles s’avéraient choir face à cette nouvelle épreuve, mais pas la sienne, pas tant que la féline soit en vie. Son regard de braise se devait d’être attentif, y compris sa formidable ouïe aiguisée sans doute par des années de chasse. Il était loin le temps où elle tentait de survivre au milieu des hautes chaleurs, que cette faim irascible la tenaillait au point de devenir folle. Non, maintenant elle avait grandi, elle était devenue forte même si petit à petit son régime alimentaire avait changé, mais ce n'était pas cela qui allait la dégoûter d'une manière ou d'une autre. Ces peaux lisses comme parlaient certains n’étaient que du gibier comme un autre. Ils étaient des étrangers sur nos terres se croyant tout permis. Ils  avaient apporté un trouble dans l'équilibre simple de la vie des Graarh, ainsi que beaucoup de bruit et une forme de pestilence. Maintenant, certains cadavres continuaient de marcher, une folie de ceux qui s'étaient détournés des esprits.

Le moins que l'on pouvait dire, c'était que ces peaux lisses étaient pour la plupart extrêmement bruyants, ils étaient tellement imbus d'eux-mêmes, à se croire les maîtres d'un monde qu'ils ne faisaient que découvrir. Le peuple Graarh n’était pas du genre à partir en guerre, la dernière fois que son peuple s’était réuni, cela avait mal tourné. Cependant, il fallait bien démontrer à ces fous qu’il valait mieux respecter les terres qui les avaient accueillies. Le système d’apprentissage était extrêmement simple parmi son peuple, l’expérimentation. Asshaal n’avait aucune compassion envers personne, aucune pitié, elle chassait autant que possible loin de sa tribu ces peaux lisses. La majorité des nouveaux envahisseurs que la léoparde rencontrait étaient ces cadavres ambulants. Leur affrontement envers les Graarh devait être le plus difficile de leur histoire, car ils leur étaient impossibles de transformer les siens, comme bénit par les esprits.  

« Hmmm …. Que la chasssse commence …   »

Dit simplement la Graarh en captant une certaine tension dans la toundra, quelque chose n’allait pas. Elle était presque certaine que c'étaient encore ces cadavres qui marchent ou peut-être quelques stupides humains. Ils étaient sans doute encore pires. Elle pouvait tout aussi bien ramener également du gibier, cela fera plaisir à tout le monde d’avoir de la viande à manger. Elle était suffisamment grande pour évoluer dans ce pays neigeux sans aucun problème. Elle n’avait qu’à suivre le léger silence de la nature autour des opportuns, ils laissaient ainsi une sorte de piste aisée à suivre. Elle se faisait discrète au possible, c'était une de ses spécialités après tout. Il tombait un petit peu de neige, uniquement pour rendre ce paysage plus beau qu’il n’était encore. Elle laissait alors la neige lui tomber sur son pelage ocre pour un meilleur camouflage. Asshaal utilisait les arbres et en étant accroupi pour se cacher malgré sa grande taille. Rien qu’à l’idée de trouver de quoi manger lui faisait grogner son ventre, avide de la moindre nourriture, insatiable. Elle se figea un instant en entendant de bruits et des paroles, ce fut alors qu’elle vit encore bien loin un petit groupe de peaux lisses. Elle en plissa les yeux en essayant d’en déterminer le plus faible, le plus malade ou le plus blessé, l’instinct que voulez-vous.


Dernière édition par Asshaal Sitaare-ke-Tahat le Ven 13 Oct - 8:05, édité 1 fois
avatar
Administratrice
Guerrier

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Chouette, niv 3
Esprit-lié n°2: Salamandre, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Dim 8 Oct - 5:19
Le Harfang des neiges été un rapace d’une élégance, d’une puissance et d’une beauté sans pareil. Et bien qu’il chassait de nuit, il n’était pas rare d’en croiser le jour, ce qui rendait cette forme très discrète malgré une envergure d’un mètre soixante dix.

En vérité, cet oiseau qu’on appelait « chouette Harfang » était un hibou, mais ma forme ailée en avait prit les traits, ou s’en rapprochait, si bien que la confusion était systématique. Et c’était sans nul doute mon mode de transport favori. Chevaucher le vent était un privilège et un plaisir incommensurable et il ne se passait pas un jour sans que je remercie l’esprit-lié de la chouette pour ce cadeau. Il m’arrivais souvent de me remémorer ma première métamorphose, mes premiers vols, mes premières chutes. Tout cela était loin maintenant…

Suite à ma rencontre avec Irina, j’avais laissé cette dernière retrouver son équipage. Pour l’heure, je devais faire route seul, j’avais encore des affaires à régler. Et c’était pour cette raison qu’en ce jour, je planais au dessus des plaines glacées. En plus d’offrir un moyen de locomotion particulièrement rapide, emprunter la voie des airs me mettait à l’abri des prédateurs de mes terres. Seuls les dragons, désormais, pouvaient représenter un danger, mais jusqu’alors aucun n’avaient tenté de me manger. Sentaient-il que sous cette forme ailée se cachait un bipède? Ou peut être étais-je simplement trop petit pour satisfaire leur appétit… Quoi qu’il en soit, je n’allais pas m’en plaindre, ça non.

Toutefois, en ce jour, ma route croisa celle de l’un des miens. Malgré la légère neige qui tombait, je la vis sans difficulté. Son pelage n’avait pas les teintes blanches des Graärh de Nyn-Tiamat, ce qui me mis la puce à l’oreille quant à son identité. Et lorsque je me fus poser, en quelques battements d’ailes maîtrisés, je la reconnus. Asshaal, née sur Néthéril mais ayant grandi parmi les miens, sur Nyn. Je l’observais de mes grands yeux jaunes de chouette et, je devais l’avouer, maintenant qu j’avais de quoi comparer je trouvais que les traits de son visage se rapprochaient de ceux des bipèdes-à-la-peau-lisse. Cette constatation me laissa un étrange sentiment, jusqu’à ce que mon attention soit accaparée par l’objet de sa chasse.

Des bipèdes, évidemment. Des vampires à la vue de leur facilité à se mouvoir dans le froid et la neige. Et il se dégageait d’eux une grâce prédatrice dont j’avais appris à me méfier. Devais-je rejoindre mon amie dans cette chasse? Bien qu’elle fut douée, je doutais de ses chances face à trois vampires, car leurs forces étaient semblables aux nôtres.

Je ne pouvais pas parler et sûrement pas reprendre ma forme initiale sans alerter les vampires de ma présence, ou trahir celle de Asshaal. Je devais donc attendre qu’elle lance son assaut pour être en mesure de me retrouver sur mes deux jambes à mon tour. Cependant, afin de ne pas attirer l’attention dans sa direction, je quittais la branche sur laquelle je m’étais posé et m’envolai vers les bipèdes, tout en gardant mes distances afin d’adopter l’attitude d’un simple volatile. J’avais en effet remarqué que la nature avait tendance à se taire en la présence de non-mort, je me devais donc de respecter cela pour ne pas me faire repérer.

Spoiler:
Esprit-lié n°1 : Chouette, niveau 3 :
  1. Spirite au corps léger capable d’effectuer de grands sauts et de retomber sans se faire de mal.
  2. Spirite pouvant effectuer des sauts encore plus grands, ses jambes devenant plus musclées et puissantes.
  3. Le spirite devient capable de se transformer en chouette.


« Come to the dark side, we have ronron »

avatar
Éclaireuse

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Fennec, niv 3
Esprit-lié n°2: Vautour, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Dim 8 Oct - 17:30
Asshaal n'avaient yeux que pour ses proies, les trois vampires qui osaient fouler leur territoire. C’était devenu une habitude que de se croire chez eux dans ces neiges ancestrales. Les Graarh n'étaient pas si difficiles à comprendre, il suffisait simplement de garder ses distances et de ne pas venir à leur rencontre pour palabrer pendant des heures. Si ces trois morts qui marchent étaient venus jusqu’ici, c’était bien en toute connaissance de cause. Ils venaient à nouveau les défier pour tenter de voir si la résistance de la légion du Nord était toujours intacte. C’était également le devoir de la féline de prouver que telle était bien le cas. À quoi bon des avertissements sans fondement qui se répéteraient encore et encore ?  Les actes étaient toujours bien plus parlants que des mots, et elle avait faim. Bon, elle avait presque tout le temps faim, ce n’était sans doute pas la bonne excuse.

Les contacts entre les deux légions étaient si rares, que la présence d’une fauve dans le nord était suffisamment rare pour devenir aisément identifiable au milieu de la blancheur laiteuse du pelage des nordiques. Elle n’avait pas fait attention aux piafs qui gardaient silence au passage des morts. Son cœur battait rapidement, elle sentait ses muscles prêts à tout moment à agir afin de bondir sur le dernier. Le combat risquait d’être âpre et difficile, mais elle devait le faire ou au moins de faire assez peur pour les faire fuir. Elle espérait bien en tuer un rapidement et retourner se camoufler pour continuer à les harasser encore et encore. Elle n'aurait aucune pitié pour ceux qui osent fouler le territoire de sa meute. Sans doute, aurait-elle mal pris une comparaison avec ces peaux lisses et sa propre personne, mais pour le moment, elle guettait la moindre erreur du vampire en queue de peloton.

Asshaal avait bien remarqué qu’ils n’avaient pas trop de problèmes dans le froid, dans la neige. C'était également sans doute un indice à propos de pourquoi la légion du Nord n'avait que peu à craindre avec le général Hivers de leur côté. Elle avait remarqué que le premier en tête était sans doute un combattant, comme le dernier, mais il était moins impressionnant. Par contre celui du milieu semblait plus chétif dans une robe. C’était sans doute un magicien, ou quelque chose du genre. Cependant, elle ne craignait pas la magie, elle n’avait que peu d’impact sur sa personne et ce genre d’adversaire était frêle. Ils semblaient décrire un large cercle autour du village sédentaire Graarh, étaient-ils en repérage ?  Il fallait agir, et la féline utilisa alors un moment de pause dans leur avancée pour prendre un gros caillou le glissant dans sa bouche. Elle sortit ses griffes, qui glissèrent dans les poings de pugilat, et elle grimpa rapidement en haut d’un arbre sans bruit. À peine quelques grincements se firent entendre dans le calme lourd de mort de la toundra. Le premier commençait à se demander s’il y avait une présence.

Asshaal lança alors de toutes ses forces le caillou à l'opposer de sa position. Immédiatement, les deux vampires plus martiaux se tournèrent dans la direction, et le plus expérimenté des deux posa sa main sur la garde de son épée. À pattes de velours, elle s'avança le long d'une large branche les surplombant toutes griffes dehors. Un glyphe brillait au niveau de ses poings de pugilat, tandis qu’elle sauta en direction du guerrier vampire de queue. Elle aurait pu fort bien lui sauter dessus pour lui assainir de lourds dommages, mais ce n’était pas le but de la manœuvre. La panthère s’écrasa alors en frappant de ses poings le plus lourdement possibles contre le sol, qui commença à onduler et à provoquer un tremblement de terre. Totalement prit par surprise le jeune guerrier vampire et le mage vampire tombèrent à terre en se demandant ce qu’il pouvait se passer. Le guerrier vampire plus expérimenté s’affala à moitié, mais sans doute qu’il réussirait à se remettre debout plus rapidement.

Il ne fallait pas perdre de temps ! Avec les yeux exorbités et comme en furie, dans un grognement de prédatrice, elle se jeta alors sur le jeune guerrier sans défense en lui plantant ses griffes sur ses deux flancs pour maintenir sa proie. Elle se jeta de tout son poids pour venir lui arracher la jugulaire à coup de crocs. Un râle plus tard et un large coup de dents, une gerbe de sang souilla la neige et le visage d’Asshaal. Elle semblait être prise par la folie du combat, de la chasse et de la prédation. Elle ressortit alors ses griffes en prenant une pose impressionnante recouverte de sang en poussant un terrible grognement animal.


avatar
Administratrice
Guerrier

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Chouette, niv 3
Esprit-lié n°2: Salamandre, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Lun 9 Oct - 4:26
Prendre un peu de hauteur étant toujours une bonne idée lorsque l'on souhaitait observer quelque chose. Grimper en haut d'un arbre pour ensuite bondir sur une proie ou prendre son envol pour tournoyer au-dessus d'une certaine zone. Quoi qu'il en soit, depuis les cieux, j'avais une vue imprenable sur la toundra, sur les trois vampires mais aussi sur Asshaal. Eux semblaient mener une petite expédition. Étais-ce bien sérieux de partir seulement à trois ?

Le chef de file semblait être un guerrier à la vue de son équipement lourd. Sans le moindre doute, il allait être le plus difficile à abattre, du moins d'une façon conventionnelle. Son armure laissait peu de place pour trancher la chair, même avec mes griffes. Par contre, elle était encombrante, bruyante et un véritable étouffoir sous de hautes températures. Et par chance, je pouvais créer le feu.
Le second vampire était sans doute un mage. De constitution plus faible, il restait un adversaire redoutable. Au corps-à-corps, il avait sans doute peu de chance face à un adversaire tel que Asshaal ou moi-même. En revanche, ses sorts pouvaient poser véritablement problème. Pour le tuer, un peu de finesse était nécessaire.
Enfin, le troisième portait une armure clouté, plus légère, moins résistante et moins recouvrante. Il devait sans doute être le plus agile de tous. Et ce fut la cible choisie par Asshaal, qui bondit tel un fauve, toutes griffes dehors. Toutefois, elle se réceptionna à côté du guerrier et frappa plutôt le sol de ses poings, provoquant un tremblement de terre localisé qui fit perdre l'équilibre au petit groupe.

Pas bête.

La mort du vampire fut rapide et sanglante. Asshaal s'était jetée sur sa gorge comme un fauve et l'avait tout bonnement arraché. Le sang, presque noir, maculait déjà la neige et le pelage de mon amie tandis que les deux autres vampires se relevaient. L'apparence bestiale de la féline l'aida à garder les deux non-morts à distance, mais cet effet de surprise n'allait certainement pas durer.

Je décidais alors de piquer vers le sol, rabattant mes ailes immaculée contre mes flancs. Au dernier moment, je les rouvris et plantai mes serres dans les yeux du mage, ne lui laissant pas la moindre chance de viser avec l'un de ses sorts. Toutefois, un coup d'épée dans ma direction me força à me replier à grands coups d'ailes afin de ne pas ... y perdre de plumes. L'expression était de circonstance.

Toutefois, hors de question pour moi d'en rester là. Alors que je revenais à la charge en volant au ras du sol, je repris ma forme initiale. Je retrouvais avec plaisir la sensation de la neige sous mes pattes tandis que je courrais dans leur direction, tel un véritable félin. A quatre pattes, nous autres Graärh étions plus rapide que n'importe quels bipèdes. Toutefois, je laissais à Asshaal le plaisir d'égorger le mage. Ma cible était le guerrier en armure lourde, sur qui je bondis. Je dus toutefois esquiver un coup d'épée - que je bloquais à l'aide de mon gantelet gauche - avant de pouvoir sortir mes griffes et les planter, aussi assurément qu'une dague l'aurait fait, dans l'aisselle droite de mon adversaire. Les lames de trente centimètres se faufilèrent à travers la maille d'acier et transpercèrent l'épaule de part en part.

J'étais tenté d'en finir avec le feu, mais à quoi bon me fatiguer à user de la magie alors que j'avais ce vampire à ma merci ? Mes griffes trouvèrent donc sa gorge aussi aisément que les crocs d'Asshaal l'auraient fait et, dans un râle et une gerbe de sang noirâtre, le guerrier rendit son dernier soupir. Derrière moi, je laissais la féline en finir avec le dernier non-mort et entrepris de nettoyer mes griffes avec une poignée de neige, puis je les rétractais. Je repris ensuite une poignée de poudreuse et la passais sur mon pelage pour en ôter le sang.




HRP : Les griffes de Vaakin ont cette apparence

Gantelets-griffe
Gantelets de chitine de vers de glace, très résistant, prenant tout l’avant bras et pourvue sur le dessus des mains de trois encoches. Par un ingénieux mécanisme, trois longues griffes rétractables peuvent jaillir de ces emplacements et former de redoutable armes. La longueur de ces lames ne dépasse pas les 30 centimètres. Lorsque les lames sont rentrées, ces gantelets passent pour de simples pièces d’armure.

» Amélioration Graärh - Réservoir à curare : Les griffes sont en vérité creusées d’un minuscule sillon qui laisse passé une dose de curare. Si la chair de la proie est entaillé, le poison pénétrera le corps et provoquera une paralysie progressive, violente et rapide des muscles du corps, puis des organes. Originellement utilisé lors de la chasse, le curare est ici détourné par Vaakin pour venir plus rapidement à bout de ses adversaires.


« Come to the dark side, we have ronron »

avatar
Éclaireuse

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Fennec, niv 3
Esprit-lié n°2: Vautour, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Lun 9 Oct - 18:27
Du sang noir venait de gicler de la gorge du vampire assassin, il n'avait eu aucune chance face à l'assaut brutal de la féline. Elle avait ce fluide vital pour l'origine rouge carmin partout sur le visage et sur son armure, mais sa seule réaction était de passer lentement sa langue le long afin d'avoir un avant-goût. Elle grogna de plaisir comme appâtée devant ce repas alors que le vampire mage était toujours face à Asshaal et bien en vie. Elle gardait sa gueule ouverte, tout croc dehors, afin de mieux capter l'odeur du futur repas. Elle ne pensait qu'à cela et rien d'autre comme obnubilée. Cependant, alors qu'elle allait sauter à la gorge du mage, car il était la proie la plus proche, un grand rapace se jeta au visage du vampire mage qui hurla de douleur avec ses yeux abîmés par le volatile.

« grmmm... »

Se contenta de laisser exprimer la Graarh pendant qu'elle avançait à pas rapides jusqu'au vampire, qui tentait d'y voir quelque chose. Il tenait vaguement un bâton face à lui en essayant de percevoir l'image de la panthère. Elle se doutait que ce n'était pas la nature qui venait de s'éveiller et tentait de se défendre, mais bien un Graarh de sa connaissance capable d'une telle prouesse et ils n'étaient pas légion, sans mauvais jeu de mots. Elle avait entièrement confiance en lui pure s'occuper du guerrier, et il ne se fit pas prier. Après une rapide charge en vol, puis à pattes, un second félin géant fit son apparition pour le plus grand malheur des vampires, maintenant bien désœuvrés. À eux deux, sauvage ainsi et n'hésitant pas une seule seconde, Asshaal ne pouvait qu'imaginer la terreur dans les cœurs faibles des peaux lisses. Le guerrier vampire devait faire partie d'une certaine élite, car malgré la situation, il eut le temps de tenter de s'attaquer à la bête monstrueuse qu'était Vaakin. Cependant, il n'eut aucune chance, et bientôt le sang coulait une nouvelle fois au travers de l'armure lourde vampirique. La corruption noirâtre s'écoulait lentement me long du métal froid des griffes de son compagnon. La féline s'en trouvait encore davantage excitée par la situation. Elle était prête à le dévorer vivant sur l'instant.

Alors que le mage vampire totalement paniqué d'être seul face aux deux Graarhs, il tenta vainement de produire un effet magique, qui ne sembla pas fonctionner sur Asshaal à la grande surprise du mort-vivant. Cependant habituée que cela n'arrive ainsi assez souvent, elle avança avec la grâce et la puissance d'une fauve jusqu'à sa proie. Elle agrippa sa gorge à l'aide de ses deux mains en lui faisant sentir ses griffes contre sa peau. Il était clairement à sa merci, mais elle n'était pas décidée à en finir déjà. Était-ce par jeu d'un morbide assuré, de s'amuser avec sa proie, car elle le pouvait ? Elle était bien une prédatrice, mais bien plus encore. Avant de dire quoi que ce soit, elle le souleva lentement à l'aide de ses deux mains jusqu'à sa hauteur le faisant avoir les pieds dans le vide sur bien une trentaine de centimètres. Il était totalement sous son emprise. Si bien qu'elle prît le temps de l'observer sous toutes les coutures en penchant la tête sur le côté. Elle bandait tous ses muscles afin de se montrer supérieur. Asshaal avait le poil hérissé et respirait à toute allure en se remettant de la décharge d'adrénaline. Elle poussa un long grognement sourd au fond de sa gorge, alors qu’elle était satisfaite. En pressant à l’aide de ses pouces griffus, elle lui tint ce langage.

« Ce que les peaux-lisses peuvent être laid … Tu sens la mort … mais ce n’est pas forcément déplaisant … »

S’amusa alors à dire dans un premier temps, pendant que le mage commençait à devenir de plus en plus blanc. Il essaya alors quelques secondes de lutter contre cette poigne, mais elle était décidément impossible à briser pour quelqu'un de sa carrure dans sa position. La féline se pencha lentement en humant le visage du vampire en soufflant en secouant la tête de désapprobation. Il allait commencer à parler pour essayer de négocier, mais immédiatement, la Graarh imposa sa voix pour le faire taire.

« Nous autre, nous n’aimons pas parler pour ne rien dire et épiloguer, alors écoute moi bien, et tes mots devront être juste … »

Asshaal était également une gardienne, elle avait beau être une sauvage, elle n’en restait pas tacticienne et fine. Le vampire hocha la tête très rapidement, paniqué, pleine d’espoir de pouvoir vivre. Cependant, telle une araignée, elle tissait sa toile lentement autour de sa proie. Ce n’était pas par jeu, mais par nécessité.

« Combien êtes-vous de combattants ? Où est votre camp ? Que faites-vous ici sur NOS terres ? Envahisseur importun ! »
avatar
Administratrice
Guerrier

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Chouette, niv 3
Esprit-lié n°2: Salamandre, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Mer 11 Oct - 3:38
Je continuais à nettoyer ma fourrure aussi assurément qu'un chat l'aurait fait, mon regard posé sur la dépouille à mes pieds. Le sang continuait de maculer la neige qui l'absorbait inlassablement, comme un Graärh assoiffé buvant des litres d'eau. La mort de ce vampire avait été rapide entre mes griffes. J'avais fait preuve d'une certaine clémence, comme souvent, car je ne jugeais pas la souffrance utile ici. Malgré ma nature féline, je trouvais que me comporter trop sauvagement entachait mon honneur et me rapprochais de ces vampires qui se conduisaient comme des monstres avec les miens. Et pour rien au monde je voulais leur ressembler. J'avais toujours eu un certain respect pour mes adversaires, y comprit pour ces suceurs de sang, malgré ma haine profonde envers eux. C'était ce respect qui m'avais empêché d'ôter la vie à Irina quelques jours plus tôt et c'était ce même respect qui me poussa à brûler le corps du vampire, auquel je mit le feu d'une pensée. Rapidement, la fumée s'éleva haut dans le ciel, accompagnée par l'odeur très caractéristique de la chair brûlée.

Je me tournais enfin vers Asshaal. Celle-ci était en prise avec le mage et s'en sortait à merveille. Je savais que la magie avait peu d'effet sur elle, son esprit-lié la protégeant de ses effets. Toutefois, ce même esprit avait fait naître en elle un appétit quasi-insatiable qui exacerbait sa bestialité. C'était pour cela que je n'avais jamais jugé Asshaal aussi durement que les autres.

Le mage vaincu, elle le souleva de terre aussi facilement qu'une plume et l'observa longuement. Le malheureux ne pouvait pas voir la féline face à lui, ses yeux crevés par mes serres, mais il pouvait sans aucun doute sentir le souffle de cette dernière sur son visage émacié. Je m'approchais à mon tour, tranquillement, et vint me poster à côté de l'éclaireuse, mes bras croisés sur mon torse dévêtu. Le vampire était encore plus blanc qu'auparavant, la peur le tenaillant sans aucun doute. J'avais peu de doute sur ce qu'elle comptait faire de lui, mais c'était sa proie et je n'avais aucun droit de lui dicter quoi faire.

- Notre camp a été attaqué dernièrement. Il n'y avait que nous trois ! Commença le vampire. Cette information me fit hausser un sourcil et, avant qu'Asshaal reprenne la parole, je pris les devants.

- Où se trouvait t'il ?
- Beaucoup plus au nord, au pied de la montagne. Nous devions ramener des esclaves à la capitale.

Les doutes qui m'habitaient devinrent peu à peu une certitude. Afin de tirer tout cela au clair, je lui posais une ultime question.

- Qui vous a attaqué ?
- L'un des vôtres. Il disait s'appeler Grand'griffes. Il était avec une vampire ! Cette traînée nous a trahi !
- Je vois. Je te remercie pour cette réponse. Répondis-je en commençant à m'éloigner. La suite risquait d'être sanglante.
- Vous allez me laisser partir ?
- Cela ne dépend pas de moi.

Je lançais un regard à Asshaal, puis hochais la tête, lui signifiant qu'elle pouvait faire du non-mort ce que bon lui semblait.




HRP : Pour le camp, j'ai fais le lien avec mon RP avec Irina, où Vaakin lui propose d'aller attaquer un camp vampire pour prouver sa bonne foi et libérer les esclaves qui s'y trouvent.


« Come to the dark side, we have ronron »

avatar
Éclaireuse

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Fennec, niv 3
Esprit-lié n°2: Vautour, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Jeu 12 Oct - 17:07
Asshaal ne cherchait pas à être magnanime durant ses chasses, elle faisait dans l'efficacité et rien d'autre. Si elle devait être rapide dans le cas d'avoir plusieurs à abattre, elle tuait rapidement, sinon, cela dépendait de son humeur, mais la faim prenait en général le dessus. La féline avait sa propre notion de l'honneur, élément extrêmement important dans la vie d'un Graarh. Après tout lorsque dans une société, on ne pouvait avoir de famille, d'amour  et qu'à partir de six ans il fallait se débrouiller seul, que restait il ? C'était une manière que de sublimer la race dites intelligente la plus poilue de ces terres. Aider les siens à se sortir de l'esclavage était sans doute démontrer la faiblesse de ces derniers, mais sans doute que cela valait tout de même mieux que de subir tant de malheurs.

Asshaal sentait son envie  de dévorer son adversaire immédiatement, mais son instinct et sa raison luttaient ensemble. Il fallait avoir des informations pour lutter contre cet envahisseur. Plus le temps durerait, plus ces peuples étrangers seront puissants. Qu'arrivera t'il lorsque l'humble peuple voyageur félin sera dépassé ? La loi du plus fort régissait la vie, même des soit-disantes races intelligentes. La panthère en était certaine, il fallait lutter dès maintenant ou disparaître à plus ou moins long terme. Elle sentit une légère coulée de bave le long de sa gueule ouverte. Ses yeux et son ventre imaginaient l'effet que ferait cette chaire qui parlait à la dévorer. Son regard se faisait plus incisif, plus prédateur.

Tandis qu'Asshaal essayait de faire parler le mort qui marche, son acolyte du moment en profita pour lui poser des questions. Il semblait parfaitement savoir d'où et de comment ces vampires venaient. Avait-il quelque chose à voir avec cela ? La féline était consciente de la haine qu'il ressentait pour ce genre de créature. Elle serait sans doute bien plus mauvaise que lui si jamais elle perdait autant que Vaakin. C'était là une preuve d'un grand honneur, même si ce dernier n'était plus vraiment de la même tribu maintenant. Cela ne lui importait pas tellement, seuls les actes comptaient, pas les mots. Elle écoutait les oreilles grandes ouvertes le récit du vampire au sujet de son camp attaqué, elle n'allait pas pleurer, mais aurait-elle seulement pleurer un jour ? Bon, c'était une autre histoire évidemment. Elle laissa Vaakin mener l'interrogatoire, elle voyait bien qu'il avait des choses à éclaircir, et m'a féline allait de toute manière en apprendre bien assez. Elle plissa les yeux, elle devrait aller vérifier si ce camp au nord au pied de la montagne existait encore. Un indice en plus sur le système d'esclavage en prime, elle n'en demandait pas tant. Le pire, c'était bien que le vampire trouvait que ramener de force des esclaves était normal. Elle commença à grogner sans même se rendre compte, que sa prise autour du cou se contractait agacée de ce qu'elle entendait. Le vampire parla également d'une capitale, tout devrait être brûler par sécurité. Dire que son peuple avait laissé faire cela, est-ce que le cor de la légion devait sonner une nouvelle fois ?

 « Arrête... Je vais pleurer... Retournez d'où vous venez... Vous n'êtes pas les bienvenues ici...     »  

 « Mais... Mais nous ne pouvons pas, nous n'avions pas le choix que de fuir !   »  

 « Et vous osez amener la mort et la corruption chez nous.   »  

Asshaal se doutait de qui avait pu attaquer, et c'était tant mieux, il aurait son soutient. Qu'une vampire trahisse son camp lui était totalement égal, mais est-ce que cela pouvait faire mieux passer qu'elle pouvait être quelqu'un de bien ? Sans doute que non. Il fallait traiter ces envahisseurs avec le plus de dureté, sinon comment pourraient-ils être traité en égaux ? Le vampire quémandait déjà la liberté, la vie, mais c'était bien trop tard. L'éclaireuse n'écoutait déjà plus depuis un moment. Elle cogna fortement le mage vampire contre l'arbre qui lui avait servi de tremplin pour l'assaut. Si elle avait raté son attaque, sans doute que les vampires auraient tout fait pour lui mettre un collier autour du cou, comme quoi la vie ne tenait à rien.

 « Du sang... Pour l'esprit du sang...   »  

Commença alors par dire à voix basse, mais tout à fait audible par Vaakin.

 «  Par... Pardon ?   »  

Commença par demander le vampire incrédule de la situation. Qui pouvait se targuer à s'intéresser aux croyances d'un peuple que l'on réduisait à l'esclavage ?

 « De la chaire... Pour l'esprit de la chaire !   »  

Commença alors à monter le ton comme presque en trance, alors qu'elle commençait à sa manière une sorte de prière aux esprits. Elle avait choisi d'offrir aux esprits qui en voudraient cette proie. Après tout, son peuple priait plusieurs fois par jour les esprits qui avaient su les maintenir en vie en ce monde si rude et dangereux. Elle commença alors à plonger ses griffes puissantes dans la gorge de sa proie, qui ne pouvait contester sa sentence que par d'étranges gargarismes sanglants. Elle n'en avait cure, elle était déjà loin, très loin et plus qu'affamée. C'était une manière cruelle, voir monstrueuse de tuer, mais elle ne s'en privait pas.

 « Tu seras dévorer par les bêtes et la vermines ! Ton esprit ne reposera pas avec nos esprits sacrés. Ton corps ne sera pas brûler par respect !     »  

Commença alors à crier Asshaal au vampire mourant, alors qu'elle écartait en grand ses bras en s'adressant aux cieux.

 « Grands esprits sacrés protecteur des Graarh ! Je vous offre cette proie ! Repétez vous de sa chaire, moi votre humble servante pour cette vie et la suivante. Du sais-je faire bonne chasse et défendre votre nom avec honneur et force.   »  

Finit alors par dire en laissant le corps s'écrouler au sol, éventré, répendant au sol le sang. Elle baissa le visage en se penchant en avant afin de bien montrer son infériorité et sa diligence face aux esprits.
avatar
Administratrice
Guerrier

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Chouette, niv 3
Esprit-lié n°2: Salamandre, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Dim 19 Nov - 16:36
Je m'étais éloigné de quelques pas par respect pour Asshaal et sa proie. Je n'avais aucun droit sur celle-ci, je ne pouvais que la regarder écraser son cou un peu plus à chaque seconde qui s'écoulait.

Toutefois, mon regard se voila l'espace d'un instant lorsque le vampire fit référence à son ancien monde. Je savais parfaitement qu'il disait la vérité, Irina m'ayant conté, quelques jours auparavant, l'histoire des trois races ayant accosté sur nos littoraux. Pour autant, je tins ma langue et me contentai de fixer le malheureux, pensif. Ma semblable avait raison sur un point : ils avaient apporté la mort avec eux. Les choses auraient été différentes s'ils étaient venus sur nos terres en paix. De cela, j'en étais convaincu.

Le bruit d'un crâne se fracassant contre le bois me fit relever la tête. Les bras toujours croisés sur mon torse, j'observais l'immense main d'Asshaal maintenir le visage du vampire contre le tronc. Ses paroles ne laissaient aucun doute sur ses intentions et je ne comptais toujours pas intervenir. Honorer les esprits était le devoir de chaque Graärh et il aurait été pure folie de m'y opposer. J'observais donc les griffes de la femelle transpercer la chair et le sang se répandre sur la neige une fois encore.

Bientôt, le corps tomba dans la neige et le vampire, à peine vivant, observa Asshaal s'éloigner de quelques pas en écartant les bras. Son air agar laissait deviner qu'il comprenait à peine ce qui était en train de se passer, son esprit déjà presque éteint. Puis mon regard se posa sur l'éclaireuse. Mon poil se hérissa dans mon dos face à la scène qui se déroulait sous mon regard. Asshaal était une guerrière puissante et la voir ainsi honorer les esprits avait quelque chose de profondément beau et terrible à la fois.

A mon tour, je m'inclinais devant les esprits, récitant mentalement quelques mots à leurs égards, puis m'approchai d'Asshaal. Je posais une patte sur son épaule et désignai le vampire de menton.

- Souhaites-tu reprendre quelques forces avant de partir ? Je connais ton goût pour la chair fraîche, mais laisse moi nous la préparer. J'ai envie d'essayer quelque chose, rajoutais-je.


« Come to the dark side, we have ronron »

avatar
Éclaireuse

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Fennec, niv 3
Esprit-lié n°2: Vautour, niv 3
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

le Mer 22 Nov - 8:34
Rien ni personne n'aurait pu retenir la main d'Asshaal en cet instant. Cela pouvait paraître cruel, monstrueux, mais aux yeux de la Graarh, qu'est-ce qui différenciait une proie vampire d'une autre proie dite plus conventionnelle ? Absolument rien du tout évidemment, la réponse à cette question était une évidence. Elle se demanda tout de même ce qui avait pu faire fuir tout un peuple, même plusieurs. Cependant, ce n'était pas par compassion ou par curiosité, mais surtout pour savoir à quel danger risquait son peuple de se faire manger. C'était donc des lâches, qui avaient fuit sans autre choix d'après les dires du mort qui marche. Elle laissa retomber la proie par terre une fois mort. Elle n'allait pas toucher à cette proie, elle était pour les esprits. Avec le sang sombre du vampire, elle traça quelques symboles cabalistiques comme pour de la décoration. Puis elle commença à se lécher les mains pour se nettoyer, non sans ronronner légèrement du goût du sang dans sa bouche. Son ventre grognait de faim à ces effluves délicieuses, elle se dirigea alors vers la première proie morte, bien décidée à le dévorer sur l'instant.

« Si on les laisse s'installer sur nos terres sans réagir, notre peuple court à sa perte. Nous devons leur montrer que nous ne sommes pas rien. Tu l'as entendu ce lâche ? Faire des nôtres des esclaves ?! Ils ne sont même pas dignes d'être des bannis dans notre société ! Je dois trouver une solution, peut-être qu'il est temps de réunir la légion. »

Commenta alors Asshaal en venant prendre d'une main un pied de l'éclaireur vampire mort pour de bon cette fois-ci. Ce n'était pas très innocent qu'elle parle si ouvertement, même si Vaakin souffrait d'un mauvais statut social.

« Les seuls étrangers un tant soit peu respectable sont ceux avec les longues oreilles. Mais ils doivent respecter nos terrains de chasse ! »

Grogna alors la féline comme de plus en plus furieuse de la situation. Elle hocha la tête lentement à l'invitation de son aîné à goutter à sa proie.

« Ce serait dommage de gâcher de la viande, même si elle a une drôle de couleur. »

Asshaal lâcha alors le pied de l'éclaireur en l'indiquant de la main par la suite comme une invitation à en disposer. Il devait faire vite, car elle avait de plus en plus faim. Un léger filet de bave s'échappait de sa gueule, il fallait calmer l'esprit du vautour, qui à l'instar de la protéger, devait être rassasié.

« Un conflit est inévitable je pense, sinon ces étrangers vont nous affaiblir petit à petit. Je ne mourrait pas sans combattre, les esprits sont avec nous, ils ont toujours été nos guides. Je devrais peut-être les interroger. »

Se demanda alors ouvertement la jeune femelle.

« Le sort des morts qui marchent est déjà scellé à mes yeux. Pour les peaux lisses plus roses, je ne sais pas trop. J'hésite, mais quant aux oreilles pointues, je pense que cela serait dommage de les dévorer. Je devrais peut-être les rencontrer même si je suis une guerrière. Mais est-ce que je peux quitter si longtemps ma tribu ? Je dois demander conseil à notre guide. »

Asshaal avait tellement faim, qu'elle se mordillait son propre bras pour tenter de tenir. Vaakin avait intérêt à faire vite avec ce qu'il comptait faire. Elle se sentait de moins en moins sous son propre contrôle.
Contenu sponsorisé

Re: Que les morts restent morts (pv Graarh)

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum