De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !

Partagez
Aller en bas
avatar
Capitaine des Pirates

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Coccinelle 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Dim 20 Mai 2018 - 6:15

Nathanaël

Compétence utilisée : navigation niveau maître. Taux de réussite 75.

Modificateur => + 5 race eflique

Résultat =>  réussite !

- 5 ou moins réussite critique.
-  80 ou moins réussite.
- 81 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.



- Haine -

.Thème actuel :

Code couleur :ff6600
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Dim 20 Mai 2018 - 6:15
Le membre 'Arakjörn Nygdmer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'MJ' : 5
avatar
Admin
Capitaine des gredins


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Orque, niv 3
Esprit-lié n°2: Lion, niv 3
Esprit-lié n°3: Bourdon, niv 3
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Mar 22 Mai 2018 - 4:34
¤ Abysse ¤

« On bouge, sortez toutes les voiles ! »

Nathaniel s'était saisi d’une épée de tranchait un à un les cordages qui reliaient le maelstrom à la frégate sélénienne, permettant à celle-ci de ne pas couler. Tout ceci n’avait que trop duré, il avait espéré obtenir le pactole avec les moyens conventionnels, malheureusement cela n’avait pas fonctionné. Il aurait dû s’en douter. Depuis le début il aurait dû tuer chacun de ses ennemis et venir prendre sur leurs cadavres ce dont il avait besoin. L’elfe sombre sentit sa force décroitre et dû relâcher le courant ascendant qui empêchait le butin de couler plus encore. Il étouffa un juron détourna le regard. Tant pis, il plongerait pour aller le récupérer. Cela n’était au final pour lui qu’un contretemps et rien de plus.

On lui avait signalé la disparition de l’empereur qui s’était évaporé. Le lâche avait fui, abandonnant ses hommes. Il se disait grand et noble, mais au final il ne valait guère mieux que le pire des pirates. Par sa faute, par son entêtement certains de ses hommes étaient morts, et maintenant, tous les autres allaient être enserrés par les bras glaciaux de la mort. Il n’avait pas de nouvelle de l’homme qu’il avait envoyé pour récupérer son saboteur. Tout homme qui n’est pas à sa place reste sur place. Cela valait également pour le saboteur. Quand le capitaine tendait une main, il fallait la saisir sans attendre, sans quoi on était seul responsable des conséquences qui en découleraient.

De nouveaux tirs vinrent toucher le navire de ligne, l’endommageant plus encore. Il ne devait plus subir de dégât à bâbord sans quoi la situation atteindrait un stade critique. Puisqu’aucun de ses collaborateurs n’était capable d’accomplir son travail correctement, alors il allait le faire. L’aileron de la baleine fit feu une nouvelle fois et vint s’abattre avec violence sur le nouvel arrivant. Pour la première fois, le capitaine posa les yeux dessus. Il ressemblait à une frégate sélénienne en piteux état. Était-ce un glyphe qui lui donnait cette apparence ? Au final, cela n’avait aucune importance, ce n’était qu’un mort en sursis. Son équipage avait dû être laminé par les précédents tirs ayant touché son centre. Maintenant, il allait envoyer tout ce beau monde à la mer.

On lui rapporta le message du capitaine Soreïn, ce qui enragea encore plus le gredin, mais surtout le fit s’interroger. Comment était-il parvenu à voir cela ? En usant de son écholocation, lui avait vu que les séléniens avaient balancé les diamants par l’une des failles causées par son précédent tir, mais les passagers de la Demoiselle des horizons comment y étaient-ils parvenus ?

« Qu’on envoie le message suivant : personne ne s’approche de la frégate sélénienne, elle doit couler avec la totalité de son équipage, cela enverra un message à sélénia. Quiconque s’en approche sera abattu par le Maelstrom sans la moindre sommation. Dites que les diamants sont au frais sous l’eau, mais une fois les navires ennemis couler, je pourrais aller les récupérer, cela n’est rien de plus qu’un malheureux contretemps. Enfin, avertissez le capitaine Oswald, s’il ne fait demi-tour immédiatement pour engager l’ennemi, il sera considéré comme traitre à la confrérie et n’aura nul endroit sur mer ou sur terre pour se cacher. »

L’empereur sélénien avait fui, alors tout son équipage mourrait en se noyant, endolori par le froid de cette partie de la mer de Reshenta. Quand le capitaine des Gredins tendait une main, il fallait la saisir, sans discussion. Une mauvaise nouvelle en suivant une autre, le capitaine sentit que les glyphes de son navire faisaient défection. Ça, ce n’était vraiment pas normal. Il ordonna à maitre-glyphe du navire de s’occuper de réparer ça au plus vite tandis qu’il se dirigeait à la proue de son vaisseau.

« Envoyons tous ces connards aux abysses. »

L’elfe à la chevelure d’écume sortit une petite fiole qu’il porta directement à ses lèvres, s’empressant d’avaler ledit contenu. Le don d’océan fit rapidement son effet, le pirate put sentir l’énergie parcourir son corps à grande vitesse et lui revenir entièrement. Il était comme neuf. Un soupire d’aise s’échappa de lui alors qu’un sourire prédateur s’étirait sous son foulard.

« Ouvrez la gueule de la baleine ! »

L’elfe serra le poing, activant les sept pièces de six. La barre du Maelstrom vira immédiatement de bord. Le navire du capitaine des gredins prit la direction de la nouvelle frégate. Les deux se fonçant dessus face à face.

Un bruit de mâchicoulis effroyable se fit entendre. La poulaine s’étendit un peu avant de venir s’ouvrir et soudainement une lance semblable à celle des armes nautiques en sortie. Elles étaient cependant bien plus imposantes. Nathaniel posa une main sur le bastingage de la proue et laissa son esprit-lié de l’orque se déchainer. Des bulles semblèrent se former autour de la coque du bâtiment et la gueule de la baleine se mit à rayonner. La magie des esprits-liés, catalysée par l’arme nautique unique, vint faire vrombir l’océan.

Très bientôt, un projectile aqueux sous haute pression prenant la forme d’un large trait viendrait transpercer la coque de cet indésirable.


Directive:
Le plan ne semble pas aussi bien se dérouler qu'escompté, alors que Nathanaël dans sa rage cherche à intimider les hommes séléniens, si certains se rendent, d'autres résistent et cherchent à s'enfuir. Mais une fumée noire s'élève des entrailles de la frégate sélénienne, le feu en a donc pris l'intérieur. Le sbire envoyé récupérer le saboteur n'est pas revenu. D'autre part, Nathanaël, perturbé et épuisé par les récents évènements, ne parvient pas à maintenir le trésor à la surface de l'eau, celui-ci coule donc plus profondémment. Enfin, la brume qui était apparue sur le champs de bataille semble partiellement se dévoiler pour laisser place à une autre frégate sélénienne, à l'aspect terrifiant. Avançant droit vers le Maëlstrom en chassant les débris du brick sélénien qu'il vient d'abattre. Après un instant ou chacun retient sa respiration. Ses canons de proue font feu sur le brick d'Oswald. L'un de ses mâts s'écroule, il semble fortement touché. Là ou le pirate aurait dû riposter, il semble battre en retraite, cherchant à s'échapper vers le grand large en contournant son ennemi. De son coté, Soreïn s'est déplacé hors de portée des tirs, laissant le Maëlstorm pour compte. Nathanaël pourrait presque comprendre pourquoi : Depuis que le Maëlstorm a été touché par les projectiles du navire ennemi, ses glyphes magiques ne fonctionnent plus et les canons se situant dans la zone touchée ne fonctionnent plus. De son coté, le navire sélénien restant n'hésite plus à faire feu à nouveau, profitant de la fragilité du Maelstorm et de la déroute de ses alliés. Le navire de ligne est maintenant très sérieusement touché et beaucoup de morts et de blessés sont à signalés. Sans raison apparentes, l'Espérance fini tout de fois par faire demi-tour :  la situation tourne au plus mal pour les pirates... que fais Nathanaël ?

Equipement:
Don d'Océan :
Provenance elfique
Un petit flacon empli d'eau provenant de la fontaine Vif-argent et conservée fraîche par magie. Rend toute son énergie à celui qui la boit et efface les blessures ainsi que la peine, permet de rester une semaine sans boire et apaise également la soif de sang des vampires.

Sept pièces de six :
Les pièces de six sont des bagues fabriquées par un mage Sélénien à la demande des six capitaines de la confrérie d’Athgalan. Les bagues ne paient pas de mines et ressemblent presque à de la pacotille, le mage à l’origine de leur confection aurait été un bien piètre joaillier. Ainsi, elles ne sont que de vulgaires anneaux, mais chacun est unique. Celui destiné au capitaine pirate serait fait d’or. Celui destiné au capitaine des gredins serait fait d’argent. Celui destiné au capitaine des catins serait fait de bronze. Celui destiné au capitaine des contrebandiers serait fait de palladium. Celui destiné au capitaine des assassins serait fait de cobalt. Et celui destiné au capitaine des esclaves serait fait de fer. Tous recèlent néanmoins le même pouvoir, destiné à soumettre l’océan.
Le capitaine (glyphe draconique) : Le glyphe recouvre les quatre places d’enchantement, ainsi aucun autre ne peut être apposé dessus. Permet de prendre le contrôle de la barre du navire sur lequel le porteur se trouve et ainsi le diriger à sa convenance. Il faut néanmoins être niveau maître en navigation pour pouvoir utiliser l’enchantement.

Le Maelstrom :
Le Maelstrom est un navire de ligne qui appartenait à l’origine à l’empereur Nolan Kohan. Ce dernier devait lui être offert, mais Nathaniel a réussi le coup de force de lui subtiliser et de prendre la fuite avec. Il s’agit d’un bâtiment de très grande taille et ponté. Caractérisé par quatre mâts de très grandes tailles : le mât de beaupré à la proue, le mât de misaine à l’avant, le grand mât en son centre et le d’artimon à l’arrière. Toutes ses voiles sont gréées en carré, mais le mât d’artimon dispose de deux brigantines et le mât de beaupré de trois focs, ce sont des voiles triangulaires. Toutes les voiles sont couleur cuivre. Il s’agit d’un navire de guerre, même s’il lui arrive de transporter des  marchandises. Seule la frégate peut espérer avoir une chance contre lui, si ce bâtiment est puissant, il est désavantagé face aux navires rapides en raison de sa manœuvrabilité complexe et de sa rapidité moyenne. Toutefois, si son capitaine est habile, vous pourriez vous faire surprendre. Seuls les meilleurs marins peuvent le manier. Il transporte quinze paires de voiles de rechange, deux ancres et cinquante-six armes marines de moyen à gros calibre (trois rangées sur chaque flanc, soit vingt-huit sur chaque flanc et neuf par rangées. Les rangées étant comprises ici comme des « étages » au sein du navire). Cent-cinquante personnes sont nécessaires pour le manier. Son coût d’entretien est très élevé. (Le navire de ligne peut être comparé au Man'o'war).
Glyphe 7 : (draconique ) La gueule de la baleine : La gueule de la baleine est une arme marine unique en son genre. Le canon est situé à proue du navire, dissimulé par la poulaine qui s’ouvre en deux à la façon d’une gueule pour le révéler et lui permettre de tirer. Le projectile est aqueux, un sort de trait d’eau épais et sous très haute pression. Pour fonctionner, elle doit être maniée directement par un spirite lié à l’esprit-lié de l’orque. Le canon vient permettre de canaliser l’eau et l’énergie de l’esprit-lié. Le projectile est ainsi capable transpercer le bois et tout métaux, mais il est également capable de transpercer les écailles d’un dragon et le blesser. Sa portée est deux fois supérieure à celle d'une arme marine normale et n'est capable de tirer qu'une seule fois tous les deux tours. L'utilisation de l'arme épuise l'utilisateur.

Esprit-lié utilisé:
Esprit-lié de l'orque niveau 3 : Ses dents deviennent pointues. Il est capable d’utiliser l’écholocation sans se fatiguer. Sa maîtrise de l’eau s’améliore (niveau maître) (Ex: peut créer des vagues hautes de plusieurs mètres ou calmer la houle. Peut contrôler l'eau et lui donner une forme en contrepartie d'une totale concentration (aquakinésie)). La maîtrise de l’eau le fatigue proportionnellement à la complexité demandée.


avatar
Mercenaire

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Baleine, niv 1
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Lun 28 Mai 2018 - 5:52
Bégonia se dit qu'au moins ces maudits pirates n'auraient pas leur trésor en voyant comment les choses tournaient, mais surtout que son idée de mettre le feu au navire avait peut être contribué à donner envie à ces derniers de s'en aller. Bien, maintenant que faire ? Eh bien il supposait que le plus simple serait de s'en aller maintenant... Ou d'en profiter pour survivre surtout, alors Castin fit le simple ou du moins le plus malin. Ne sachant pas si on savait ou non que c'était lui qui avait mit le feu, il avisa au lieu de se battre pour aller entrer dans une embarcation de récupérer une chaloupe endommagée et d'essayer disons de le réparer sommairement de son mieux.

Pas qu'il était un fabricant d'embarcations professionnelles disons, mais il faisait confiance à sa jugeote pour arriver à faire un minimum les choses correctement. Après tout ce n'était rien de magiquee, surtout des bouts de bois assez étanches à maintenir ensemble. Quant à ce qu'il devrait faire ensuite pour survivre, il aviserait, il savait juste que la meilleure manière de s'en sortir était de ne pas se faire blesser déjà en prenant part à la bagarre générale qui avait lieu autre part dans le navire pour les embarcations.

Par contre, allait-il profiter seul de sa chaloupe ? Hum il n'était pas un salaud non plus, il conclut donc qu'il aviserait pour embarquer d'autres personnes, du moins si elles se tenaient à carreau. Après tout il priorisait avant tout sa propre survie, mais s'il pouvait étendre celle-ci à d'autres personnes, autant ne pas dire non. Il n'était pas après tout une vermine sans valeur comme les pirates qui en plus d'êtres venus les détrousser auraient voulus les tuer ou les réduire en esclavage, voilà bien des gens inutiles à la société après tout.







Directives :

Spoiler:
La frégate Sélénienne est dans état lamentable. Si elle n’a pas coulé, c’est uniquement parce que le navire pirate l’ayant abordée la retenait grâce à des cordages. Malheureusement, celui-ci coupe les cordages et s’en va, abandonnant les Séléniens à leur sort. Bégonia a mis le feu au navire et celui-ci se propage rapidement. Il ne s’éteindra pas facilement, d’ailleurs l’éteindre ne changera rien. La frégate commence à couler.

La panique s’empare à  bord, tout le monde veut fuir. Seul problème, la précédente bordée à détruire et endommager la grande majorité des chaloupes. Les marins commencent à en venir aux mains pour embarquer à bord de celle restante.

Que fait Bégonia ? Se bat-il pour obtenir une place dans une des embarcations ? Essaye-t-il de trouver une chaloupe endommagée pour tenter de la réparer ? Où s’emploie-t-il à construire un radeau de fortune ? Ou alors fait-il autre chose ?
avatar
Marin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Pïe 2
Esprit-lié n°2: Lémurien, niv 2
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Lun 28 Mai 2018 - 11:16
Foutoir impromptu.

Un tricorne à large bord, une sorte de keffieh et enfin un large manteau qui remplacerai sans peine celui d'Archibald, trop reconnaissable par l'équipage. C'était parfait, la garde-robe du capitaine tombait à pic. Il noua le keffieh autour du bas de son visage, enfonça le tricorne sur sa tête et enfila le grand manteau qui pendait jusqu'à ses mollets. Il n'aurai qu'à rentrer sa queue la dessous et il passerai incognito. La jeune fille se faufila derrière lui et essaya de lui parler mais avec les bruits de bataille, d'incendie et de froufrou de ses essayages vestimentaires le pirate ne l'entendis pas. Il réfléchit à toute vitesse, en sortant la lettre signée du sceau de l'orque, preuve de son allégeance au camps des vainqueurs, que la fille, aussi chamboulée qu'elle était, était peut-être elle aussi une pirate et qu'elle constituait aussi sa porte de sortie et que...
AÏE
Un signal de douleur vint electriser tout l'appendice caudal annelé et remonta dans le dos, en raidissant tout les muscles possibles sur son chemin.
"AAAAAAAAAAÏÏEEUUUH ! MAIS VOUS ÊTES DINGO ?! C'est très malpoli de mordre la queue des gens sans leur consentement !!! Regardez moi ça j'ai les poils plein de bave maintenant ! Lâche ! TU LÂCHE TOUT DE SUITE J'AI DIT ! MÉCHANTE FILLE !" réprimanda Archibald comme à un chien trop foufou.
"Non mais qu'est ce que c'est que c'était que ces manières ! On a pas le temps de se mordre l'un l'autre, on doit rejoindre le bateau qui ne brûle pas et qui n'est pas sur le point de couler et..." La houle changea de mouvement brusquement. Oh non...
non non non non non non non. Il savait ce que ça voulait dire, il sentait les accoups de la traction qui se libérait petit à petit entre les deux navires.
Il donna un coup sec de la queue, la rentra sous son manteau et jaillit sur le pont à pas précipités. "IL SE CASSE ! L'ENFOIRÉ ! RAMENEZ VOUS VITE MADAME TOUTE NUE ON DOIT SAUTER !"
N'attendant aucune réponse, et poursuivant son chemin parmi les décombres des combats il vit le capitaine pirate, dans toute sa majestueuse aura, couper une à une les cordes. Ça n'allait pas se passer comme ça ! Archibald prit son élan au milieu des Sélénien et des pirates qui se battaient encore ou qui tentaient d'apprêter les chaloupes. Le saut allait être tendu, il rangea la lettre dans sa poche, raffermit sa prise sur sa hache et il s'élança. Il sprinta sur la longueur du pont, il fit un saut pour prendre appui sur le bastingage et s'élança dans les airs, la hache en l'air, prête à se planter dans la coque au cas où il n'arriverai pas à atteindre le pont. C'était le moment de faire honneur à son esprit-lié acquis récemment et de montrer toute sa nouvelle agilité.
...
Et s'il finissait à l'eau et bien il espérait très très fort, mais en pensant qu'il était vraiment dans de sales draps, que l'autre cinglée serait assez sympa pour l'aider comme lui l'avait fait...

Directives:
La frégate Sélénienne est dans état lamentable. Si elle n’a pas coulé, c’est uniquement parce que le navire pirate l’ayant abordée la retenait grâce à des cordages. Malheureusement, celui-ci coupe les cordages et s’en va, abandonnant les Séléniens à leur sort. Archibald ne le sait pas encore, mais il a loupé sa chance de s’enfuir. C’est alors qu’une sensation désagréable se produit, la jeune fille qu’il a sauvée lui mord sa queue de lémurien.

C’est l’odeur de la fumée qui le ramènerait à la réalité. Le navire coule, mais en plus il est en feu. Il faut évacuer, malheureusement, le Maelstrom est déjà loin. Que faire ? La panique s’empare à bord, tout le monde veut fuir. Seul problème, la précédente bordée à détruire et endommager la grande majorité des chaloupes. Les marins commencent à en venir aux mains pour embarquer à bord de celle restante.

Que fait Archibald ? Se bat-il pour obtenir une place dans une des embarcations ? Repère-t-il un marin en train de réparer une chaloupe ? S’emploie-t-il à construire un radeau de fortune ? Ou alors fait-il autre chose ?


drunken Naviguer et chanter, telle est ma fierté.drunken
king Un marin bourré vous attaque, prévoyez une douche et des pansements. king
Un bien bel homme, d'art et de chant
Odeur d'opium, et de talent
Mais désormais, tel une bête
Un être laid, tu es abjectes.
                                              Toryné Dalis
avatar

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Lun 28 Mai 2018 - 12:49
Archibald Habbot

Compétence utilisée : Agilité niveau Bon. Taux de réussite 55.

Modificateur =>

Race = Humain : 0
Esprit-lié = Lémurien niveau 1: +5
Saut à la dernière minute = Malus : -10

Réussite totale : 50

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 50 ou moins réussite.
- 51 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.



Dernière édition par Le conteur le Lun 28 Mai 2018 - 12:50, édité 1 fois
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Lun 28 Mai 2018 - 12:49
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'MJ' : 33

Réussite

Archibald court au milieu du pont pratiquement détruit, se faufilant parmi la panique et le début d'incendie. Il bondit et parvient à atteindre le maelstrom s'agrippant in extremis à un rebord. Il se retourne, tendant la main pour saisir Alyssa ... si elle a décidé de le suivre.

avatar

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Ven 1 Juin 2018 - 6:26
[color=#009900].: Jet 1 :.[/color]

Tentative de Nathaniel d'empêcher la fuite du capitaine Oswald.

Compétence utilisée : Prestance/charisme niveau Très bon. Taux de réussite 65.

Modificateur =>

Race = Elfique : +5
Esprit-lié = Lion niveau 3 ( bonus +1 compétence charisme débloquer dès le niveau 2 ) : +10
Equipement = Chor-Srot glyphe "Artefact du forge-orfèvre" (Indestructible et +1 en Charisme/prestance) : +10

Total taux de réussite : 90

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 90 ou moins réussite.
- 91 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.

[color=#ffcc00].: Jet 2 :.[/color]

[color=#ff0000]Condition : Réussite du jet 1.[/color]

Tir du brick pirate sur le navire inconnu.

Brick pirate

Compétence utilisée : navigation niveau bon. Taux de réussite 55.

Résultat =>  

- 5 ou moins réussite critique.
- 55  ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique

[color=#009900].: Jet 3 :.[/color]

Tir du Maelstrom sur le navire inconnu.

Compétence utilisée : navigation niveau maître. Taux de réussite 75.

Modificateur => + 5 race eflique

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 80 ou moins réussite.
- 81 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

[color=#990099].: Jet 4 :.[/color]

Tir du navire inconnu sur le Maelstrom

Compétence utilisée : navigation niveau très bon. Taux de réussite 65.

Total taux de réussite : 65

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 65  ou moins réussite.
- 66 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique

[color=#ff0000].: Jet 5 :.[/color]

Tir de La Demoiselle des Horizons sur le Brick Sélénien

Compétence utilisée : navigation niveau Très-bon. Taux de réussite 65.

Modificateur =>

Race = Vampirique : +5
Equipement : Frégate « Espérance » (La Demoiselle des Horizons) glyphe Vieux loup de mer (+1 de compétence navigation) : +10

Total taux de réussite : 80

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 80 ou moins réussite.
- 81 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

[color=#ffcc00].: Jet 6 :.[/color]

Tir du Brick Sélénien sur La Demoiselle des Horizons

Compétence utilisée : navigation niveau bon. Taux de réussite 55.

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 55  ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique

avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Ven 1 Juin 2018 - 6:26
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'MJ' : 44, 8, 77, 15, 4, 49

Deuxième absence de réponse d'Alyssa à l'intrigue. Conséquence, sortie d'intrigue. Elle parviendra à embarquer à bord d'une chaloupe.

La crainte des représailles de la confrérie s’éveille dans le cœur du Capitaine Oswald, il fait alors demi-tour et se dirige vers le navire inconnu.

Les tirs du Maelstrom et du navire inconnu se croisent. Deux énergies s’entrechoquent avec violence et à la surprise de l’équipage du navire inconnu, la leur n’annule pas celle du bâtiment adverse. Le Maelstrom est touché à la proue, mais le tir à dévier suffisamment pour ne pas toucher l’arme nautique avant. Le projectile du Maelstrom a aussi été dévié sous l’impact des énergies et frappe le navire inconnu tout le long de sa coque tribord. Le Brick pirate arrive alors et envoie une bordée, aggravant les dégâts causés par le tir précédent.

Le capitaine Soreïn manie La Demoiselle des Horizons de sorte à l’approcher du Brick Sélénien et un échange de tir a lieu. Le capitaine vampire sait saisir le bon timing et tir une bordée dévastatrice, causant d’importants dégâts et neutralisant une bonne partie des armes adverses ce qui lui vaut une bordée de retour qui n’inflige à son vaisseau que des dégâts légers. Le Brick Sélénien s’éloigne alors de la frégate pirate en fonçant droit vers la frégate Sélénienne en train de couler.

Alors qu’un calme s’installe à la suite des échanges de tirs, un grincement effroyable émane du navire inconnu suivi d’un sifflement.

avatar

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Ven 1 Juin 2018 - 7:13


Deux sifflements s’élèvent depuis le navire inconnu. Ils montent, ils montent, haut dans le ciel, semblant s’éloigner pour finir par disparaitre. Est-ce un tir ? Est-ce autre chose ? Les fils des divins le seront très vite. Sur La Demoiselle des Horizons et le Maelstrom, un roucoulement guttural, semblable à celui d’un pigeon dont la syrinx serait malformée ou endommagée, se fait entendre.

Sur la poupe du navire, quelque chose apparaît, la gravissant, passant par-dessus le bastingage, pour arriver sur le gaillard arrière. Un être humanoïde, nu, difforme, à la peau brunâtre ou noirâtre, couvert de façon éparse, comme ci mal tondu, de plume à moins que cela ne soit des poils drus et épais, s’avance. Sa tête et son visage sont immondes. Ses yeux sont uniformément blancs et un bec proéminent déforme son faciès vers l’avant. On dirait un bipède à qui on a greffé une tête de poussin géant.

Une sombre énergie émane de lui, malveillante, mais le pire c’est la sensation mêlant peine et révulsion qui prend aux tripes quand vos yeux se posent sur cette créature.

Les bêtes penchent la tête sur le côté, observant la première personne à leur portée. Qui est donc ? De la rage ? De l’appétit ? De la folie ?

Les créatures lèvent leurs membres avant, laissant apparaitre de terribles serres à la place de leurs doigts.
avatar
Empereur des Hommes
Dragonnier presque-lié

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Coq 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Sam 2 Juin 2018 - 15:29
En se rendant à bord de l’Espérance, dans l’espoir de pactiser avec le chef de ce navire ennemi ; Nolan avait pris un risque considérable, acceptant même de perdre sa liberté car ce dernier n’était pas naïf au point d’ignorer que sitôt le pied posé sur le pont de ce vaisseau, il deviendrait le captif des forbans. Une fois qu’un des membres de l’équipage le mena auprès du capitaine Sorein, le souverain Sélénien décida d’user de toute sa force de persuasion pour le convaincre de sauver son équipage prisonnier de la frégate naufragée en échange d’une récompense mirobolante.

Mais est-ce que ce flibustier au visage marmoréen et au sourire carnassier saurait se montrer sensible à l’offre lucrative de ce jeune empereur, prêt à se sacrifier pour sauver ses sujets menacés de noyade ? L’adolescent attendait le cœur battant son verdict qui tomberait comme un couperet et signifiait la vie ou la mort pour ses hommes.

Après un temps qui lui parut interminable, le capitaine prit la parole afin de lui signifier qu’il acceptait de secourir son équipage et de les ramener à Sélénia en échange d’une juteuse rançon.

En entendant la décision du chef pirate, Nolan ne pût s’empêcher de pousser un soupir de soulagement, sentant diminuer la tension nerveuse qui l’habitait jusqu’à là. Suite à ces négociations, il était parvenu à convaincre Sorein de venir en aide aux siens, en les faisant prisonniers et de leur éviter par la même occasion un funeste sort.

Dès après, le capitaine vampirique ordonna à ses membres d’équipage de commencer à se préparer pour la suite des opérations. Après cela, il s’adressa au jeune empereur et lui demanda de coopérer en remettant ses possessions à l’un de ses hommes ainsi que de ne rien tenter d’irraisonnable, afin de ne pas s’attirer ses foudres et d’encourir un terrible châtiment.

- Je vous promets de me tenir tranquille pendant toute la durée de l’opération. Je suis un Kohan et je n’ai qu’une parole. Si vous tenez la vôtre alors je tiendrais la mienne.

Le gamin venait à peine d’achever sa phrase que le propriétaire de l’Espérance ordonna que le prisonnier soit bâillonné et ligoté à une place située à droite de la barre, tout en plaçant une couverture sur ses épaules pour le dissimuler aux regards indiscrets.  Ensuite le forban aux mires de givre décida d’exécuter la première partie de son plan qui consistait à neutraliser le dernier brick Sélénien.

Entravé par des liens et rendu muet par le bâillon, l’empereur de Sélénia n’avait guère d’autre choix que d’assister impuissant à cette scène, incapable de faire un geste ou de proférer le moindre mot. La peur et le doute s’insinuèrent à l’intérieur de son esprit, que se passerait-il si le pirate décidait de le trahir ? Désormais, celui-ci était privé du moindre pouvoir d’action, réduit au rang de simple spectateur et serait peut-être condamné à assister à l’agonie de son équipage…

Cependant, en dépit de la situation délicate dans laquelle il se trouvait, le gamin gardait l’espoir que le capitaine Sorein se montre digne de sa confiance et parvienne à secourir ses hommes.

Les prunelles couleur topaze de Nolan se rivèrent sur le Maelstrom aux prises avec le mystérieux navire fantôme, pendant que la demoiselle des horizons se chargeait de détruire le brick sélénien. Ce dernier, fortement endommagé, au lieu de virer de bord afin de retourner à l’attaque, se mit au contraire à filer tout droit en direction de la frégate en perdition. L’adolescent observait interloqué son manège. Brusquement une détonation magique retentit, faisant s’agiter son esprit-lié : qu’est-ce que cela pouvait bien signifier ? Était-ce en lien avec ce vaisseau fantôme sorti de nulle part ? Et pourquoi battait-il pavillon Sélénien ? Les questions se bousculaient dans la tête du jeune homme, qui à cet instant, aurait voulu se débarrasser de son bâillon afin de pouvoir prendre la parole. Hélas, celui-ci ne pouvait pas et était contraint d’attendre passivement la suite des événements.
Une accalmie semblait se profiler, quand soudain des sifflements retentirent, laissant ensuite place à un silence de mauvais augure….

A bord du vaisseau, la tension et la nervosité étaient palpables et le blond pressentait que le pire restait à venir.

C’est alors que, confirmant son intuition, un cri guttural, aux sonorités dissonantes et lugubres résonnèrent derrière lui suivis des bruits de pas.
Tournant la tête dans cette direction, quelle ne fut la stupeur du jeune empereur en aperçut une créature difforme, aux traits repoussants et paraissant jaillie d’un cauchemar. Cet être humanoïde, à la peau brunâtre, possédait un faciès monstrueux, muni d’un bec ressemblant à celui d’un oiseau et des yeux globuleux d’un blanc laiteux. Jamais auparavant Nolan n’avait vu quelque chose d’aussi hideux et sa seule vue l’emplissait d’un sentiment de dégoût et d’un profond malaise, mélangeant tristesse et appréhension.

L’abomination leva les bras dévoilant des ersatz de mains terminées par des doigts griffus, semblables à des serres et son aspect patibulaire et ses mimiques menaçantes emplirent de peur l’adolescent. Et comble de malchance, cette créature paraissait beaucoup s’intéresser à lui…

Le souverain sélénien se mit à gigoter dans l’espoir d’attirer l’attention du second du capitaine Sorein mais ce dernier semblait totalement concentré sur la bataille navale. Redoublant d’effort, le gamin se mit à donner de vigoureux coups de pieds sur le sol. Enfin Joshua regarda dans sa direction et dit :

- Tu fais trop de bruit, le capitaine Sorein t’a demandé de te tenir tranquille jusqu’à la fin des opérations. Dès que les choses seront rentrées dans l’ordre tu seras détaché et traité en invité de marque.

- Hummmmmmmm se contenta de répondre Nolan qui se contorsionnait, en tentant de montrer d’un signe de tête la bestiole qui se trouvait derrière eux.

Hélas, l’homme continuait à le fixer avec perplexité, ne paraissant pas saisir son message ni prendre conscience du danger et l’adolescent décida d’activer le pouvoir de son esprit-lié du Coq afin de s'entourer d'une aura d'autorité. D’un signe du regard, ce dernier désigna le bâillon qui l’empêchait de parler, indiquant qu'il souhaitait que celui-ci soit ôté:

Joshua s’exécuta et le gamin prit la parole à la hâte :

- Vite demandez au capitaine Sorein la permission de me détacher et de me rendre mes effets personnels ! Une affreuse bestiole nous menace et je désire être libéré de mes liens pour pouvoir protéger ma vie !

Une fois que le second du capitaine eut délivré Nolan et rendu ses possessions, le Sélénien décida qu’étant donné l’attitude hostile de la créature, qui n’attendait que le moment propice pour l’attaquer ; la meilleure tactique a adopter serait de tenter de l’immobiliser à l’aide d’un sort avant qu'elle ne passe à l'acte.

[Offensif] Stase

Paralyse la cible, totalement : elle ne peut plus que penser
Geste clé : Former une croix avec les mains

Spoiler:
Nolan a réussi à faire pactiser Soreïn afin de sauver son équipage. Mais le voilà maintenant prisonnier de celui-ci. Son seul espoir que le pirate tienne parole.

L’empereur n’est plus réduit qu’à un rôle de spectateur et assiste à une bataille navale sur laquelle il n’a plus aucun pouvoir. Le capitaine Soreïn fait pleuvoir la mort sur l’unique bâtiment sélénien encore en état de se battre, le touchant sévèrement. Nolan peut néanmoins rapidement remarquer que le Brick Sélénien ne vire pas de bord pour revenir à l’attaque, au contraire, il continue sa route droit vers la frégate sélénienne en train de couler.

Une détonation magique se produit et Nolan peut sentir en son esprit-lié s’affoler, quelque chose vient de se passer, quelque chose d’important.

Pourtant, tout ce calme et de nouveaux sifflements s’élèvent avant de disparaitre … jusqu’au moment où …

Un roucoulement guttural, déformé et faux se fait entendre dans son dos alors que des bruits de pas suivent. Quelque chose vient de monter à bord. En observant derrière lui, le jeune souverain peut voir une créature cauchemardesque qui l’observe. Leurs regards se croisent … soutenir la vue de cette créature est étonnamment difficile. Quelque chose nait dans le cœur de Nolan, qu’est-ce donc ? Du dégoût ? De la peine ? De la culpabilité ? Peut-être les trois ? Quoi qu’il en soit, cette bête le met extrêmement mal à l’aise et il n’est pas le seul dans ce cas-là. Tous les membres de l’équipage à proximité ressentent ce mal-être.

L’innommable créature lève alors ses bras avant, révélant ses serres de rapace à la place de ses mains. Elle ne semble pas être là avec des intentions pacifiques. Par malchance, Nolan est bâillonné, a les mains liées et n’a plus aucune de ses possessions sur lui.

Comment va-t-il se tirer de ce mauvais pas ? Que fait-il?


avatar
Pirate

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Cerf 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Mer 6 Juin 2018 - 22:50
Le vieux loup de mer aurait pu s'offusquer que l'Empereur humain puisse suggérer que le pirate ne tienne pas sa parole. Après tout, il avait sa fierté de commandant de navire. Si il ne tenait pas ses promesses, son équipage ne le suivrait pas dans ces péripéties qui l'on conduit jusqu'au Royaume de la Déesse Mort. Et cela, Joshua le savait parfaitement. Il connaissait son Capitaine de longue date et il détestait que l'on puisse insulter son commandant de la sorte. Mais il remarqua le regard de Soreïn qui lui intimait le silence.
Le second se chargea lui même d'attacher le jeune souverain, serrant un peu plus fort les liens. Une pure excentricité de la part de l'officier, mais c'était sa façon à lui de faire comprendre sa désapprobation de l'insulte qu'avait insinué le jeune homme à l'encontre du vampire.
Soreïn portait toujours son attention sur le reste de la flotte, essayant d'estimer là ou l'on aurait besoin de lui, mais surtout, là ou il pourrait agir de manière efficace. Mais alors qu'il commençait à voir ses efforts commencer à payer et son plan s'établir dans son esprit, il fut le témoin consterné de la preuve définitive de l'idiotie de Capitaine des Gredins. Celui ci ordonnait que l'on abandonne à leur sort les infortunés et que l'on coule également le brick restant.
Le maître de l'Espérance était-il le seul à voir la valeur de ces êtres humains pour les pirates? Ils représentaient un trésor que bien peu peuvent espérer obtenir un jour. Et voila que dans son arrogance, Nathanaël allait laisser cet trésor lui échapper, par pure vanité parce que le trésor qu'il convoitait lui avait échappé. Et cela ne manqua pas de faire tiquer le Maître du bord.

Soreïn vint faire manœuvrer son navire, jouant avec la puissance de chacune de ses voiles et de ses mâts, pour venir se placer non loin du brick et lâcher une salve magique infligeant de très lourds dégâts à la nef. Mais celle ci parvint à reprendre une route et a se diriger vers les restes sombrant de la frégate sélénienne. Avaient-ils un désir de vengeance en essayant d'éperonner la Maëlstorm ou cherchaient-ils à sauver leurs camarades? Le Capitaine ne le savait car il ordonna une nouvelle salve contre le brick afin de le couler définitivement. Il sauverait également les membres d'équipage qui sauteraient à la mer, mais il ne laisserait certainement pas le navire approcher d'avantage de la frégate de l'Empereur ou de cette mystérieuse nef qui semblait s'en prendre également au Trois-ponts du Gredin.

Maestrea vint rejoindre le vieux loup de mer sur le château arrière, jetant un oeil au paquet caché sous la couverture. Sa voix rauque résonna doucement dans le tonnerre de la bataille.


-Voila une bien belle prise, mon beau Capitaine.
-Ce n'en est pas une. Il s'est rendu à nous en échange du sauvetage de son équipage. Nous pourrons alors l'échanger contre une rançon juteuse.
-Et tu souhaites te mettre le Gredin à dos pour cela?
-Son contrat n'a plus de valeur depuis que l'Empereur à fait jeter son trésor à la mer. Donc, désormais, c'est chacun pour soit. Je ne l'aide que parce que je connais Nathanaël et que je l’apprécie un minimum. Mais il n'a de cesse de commettre des bourdes tellement énormes qu'elles font passer son navire de ligne... Pardon, Majesté, votre navire de ligne, pour une coque de noix. Nous avons eu la chance que l'agent de Nathanaël parvienne à saboter la frégate, sans quoi, nous aurions pu être dans de sales draps avec cette bataille. Et à cause de ce qui se passe ici, j'ai déjà perdu trop d'homme pour que j'ai le désir de me plier aux ordres d'un Capitaine qui n'est pas le miens. Je suis le seul Maître à bord de ma nef, après les Dieux. Et c'est pas un elfe hautain qui pourra changer cela. Et puis, qui sait. Si cela tourne au grabuge, je trouverais bien une solution de replis.

En disant cela, Soreïn jetait un regard presque amusé à Nolan.
Mais alors qu'il termina sa phrase, quelque chose se produisit. Soreïn ressentit comme une détonation magique, mais sans les effets pyrotechniques qui accompagnent habituellement ce genre d'explosion. Non. Ce coup-ci, cela avait quelque chose de beaucoup plus sinistre.
Le marin regardait les trois navires restant, cherchant d'ou cela pouvait bien provenir. Le Maëlstorm était engagé avec le brick pirate contre la frégate mystérieuse et tout semblait normal. Ou presque. Les coups d'arme de marine avaient cessé, semblait-il.
La réponse vint du jeune souverain qui commença à s'agiter. Joshua commença par lui ordonner de se la fermer, mais le gamin continuait de gesticuler. Finalement, le second défit le baillon et le jeune Kohan plaida pour qu'on lui rende ses armes afin qu'il puisse se défendre contre la créature qui les attaquait.
Soreïn suivit son regard et découvrit la créature de cauchemar qui avait posé pied sur le pont de son navire. une insulte suprême pour le Capitaine.
Joshua adressa un regard à son commandant, qui hocha de la tête, et libéra le souverain avant de lui restituer ses armes.
Dans le même temps, Maestrea, toujours aux côtés de son Capitaine, tira son épée de son fourreaux, tandis que Soreïn tirait, pour sa part sa douce Effrois et chargea avec l'elfe sur la créature, l'attaquant de toute leur âme, unit dans le désir de protéger leur famille. Il avait activé le glyphe de son arme, l'enrobant d'une douce, mais terrifiante aura. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas sortie son arme pour l'utiliser. Et aujourd'hui était une bonne occasion de l'utiliser. Il allait tailler cette créature en petit morceau pour avoir eu l'audace de monter à bord.
Derrière lui, on pouvait entendre Joshua et les marins qui étaient proche hurler pour se joindre à leur Capitaine dans la mêlée qui se présentait à eux.
Mourir? Ils n'en avait pas peur en cet instant. Ils allaient protéger leur foyer, leur famille et leur Capitaine. Rien ne pouvait les effrayer, surtout soutenu par l'aura de l'Esprit-Lié du Cerf de Soreïn.

Directives:
Soreïn a conclu un pacte avec l’empereur de Sélénia, une récompense conséquente l’attend si celui-ci sauve son équipage. Le capitaine vampirique prend le risque de se mettre à dos la confrérie des pirates en doublant l’un de leurs capitaines, mais pour remporter gros il faut parier gros !

Le pirate reprend alors le combat contre le Brick Sélénien et parvient à lui infliger de lourds dégâts. Contre toute attente, le bâtiment ennemi ne revient pas à la charge et fonce droit vers la frégate de l’empereur, celle-ci s’enfonçant rapidement sous l’eau. Quelques barques semblent néanmoins flotter autour de l’épave. Peut-être a-t-il l’intention de sauver l’empereur, censé être à bord, avant de prendre la fuite.

Plus loin, le Maelstrom combat le navire inconnu, aidé par le capitaine Oswald qui a fait demi-tour après avoir reconsidéré les avantages et inconvénients d’une fuite. Une détonation magique a lieu  et Soreïn peut sentir son esprit-lié s’affoler, quelque chose vient de se passer, quelque chose d’important.

Alors qu’un calme semble s’installer après les derniers échangent de tirs, l’horreur s’invite à bord de son navire. Sur le bastingage arrière, une créature de cauchemar fait son apparition, le capitaine vampirique peut remarquer que Nolan, libérer, use de sa magie contre la bête.

L’innommable monstruosité est alors prise de convulsions frénétiques et pousse un cri strident, vrillant les tympans de l’équipage. D’abord immobile la bête se met à bouger lentement, de façon erratique, retrouvant petit à petit sa mobilité. Combien de temps ce ralentissement va-t-il durer ? Pire encore qu’elle est cette créature ?

Que fait Soreïn ? Quels sont ses ordres face à ces évènements ?
Arme utilisée:
"Effroi" : L'arme préférée de Soreïn. Une épée qu'il a prise durant un combat contre un officier glorien et qu'il s'est approprié après l'avoir tué.
Il découvrit ensuite que l'épée provoquait l'effroi chez l'adversaire (Effroi, Glyphe Funeste) et que quelque soit l'attaque qu'il portait ou qu'il encaissait, jamais la lame ne perdit son tranchant ni sa splendeur (Solidité, Glyphe de Soutien).
Il décida alors de la baptiser "Effroi"
Spoiler:
 

  •  Glyphe: Effroi
  •  Glyphe: Efficacité
  •  Glyphe: Solidité

avatar

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Ven 8 Juin 2018 - 6:00
Tir de La Demoiselle des Horizons sur le Brick Sélénien.

Tu as posté hors délai et demandé un deuxième délai alors que tu avais déjà eu le tient. Je ne vais pas supprimer ton post sachant qu’il est déjà écrit et posté (et que j’aurais dû rester vigilant, mais j’avais zappé que tu en avais déjà eu un part Arak), mais il faut néanmoins une conséquence. Tu auras donc un malus à ton jet, ton taux de réussite total sera divisé par deux.

Compétence utilisée : navigation niveau Très-bon. Taux de réussite 65.

Modificateur =>

Race = Vampirique : +5
Equipement : Frégate « Espérance » (La Demoiselle des Horizons) glyphe Vieux loup de mer (+1 de compétence navigation) : +10
Malus : -40

Résultat => 40

- 5 ou moins réussite critique.
- 40 ou moins réussite.
- 41 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.

avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Ven 8 Juin 2018 - 6:00
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'MJ' : 97


Échec critique : La Demoiselle des Horizons vire de bord et se prépare à faire feu. Au même moment l’homme envoyé par Joshua dans la salle des glyphes du navire, sur ordre de son capitaine, afin de refaire fonctionner celles qui avaient cessé de fonctionner, agit. Une erreur est commise et une surcharge magique se produit. Le système de protection se met en marche empêchant une explosion au sein du bâtiment. Malheureusement, l’ensemble du navire n’est plus alimenté en magie : glyphe, arme nautique et tout autre objet connecter à l’alimentation magique du rafiot cessent s’éteint. Les tirs n’ont donc pas lieu.

(info: les jets de combat contre les créatures à bord des navires arriveront à la fin du tour).
avatar
Mercenaire

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Baleine, niv 1
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Lun 11 Juin 2018 - 5:36
Castin trouvait franchement qu'à trop aider les gens on ne finissait que par s'attirer des ennuis, mais bon... Que pouvait-il faire d'autre ? Les laisser mourir en sachant qu'il aurait potentiellement pu les sauver ? Certes il était cynique, mais il n'était pas pour autant du genre à montrer de l'indifférence devant cela, de plus… Ce n'est pas par ce qu'on trouvait le monde infecte et plus ou moins sombre qu'on devait contribuer à garnir la pile de déchets qui représentait bien ce dernier.

Le problème était par contre qu'à aider d'autres personnes, maintenant leur chaloupe se remplissait peu à peu d'eau et qu'ils allaient probablement couler, du moins c'est ce qui aurait pu arriver s'ils n'avaient pas remarqués un brick non loin. Un brick qui fut évidemment le bienvenu vu qu'ils purent rejoindre celui-ci.

Le problème ou plutôt la chose étrange, c'est qu'un navire pirate les suivait aussi, mais ne leur tirait pas dessus… La très mauvaise nouvelle sinon, c'est que l'empereur n'était plus là… Castin qui avait tout simplement celui-ci disparaître se mit à dire tout à coup au capitaine qui voulait fuir.

« L'empereur n'était pas sur le navire quand celui-ci a coulé ! De toute manière tant que nous ne l'avons pas retrouvés nous ne pouvons pas rebrousser chemin, je croyais que c'était votre devoir de protéger votre souverain ? Alors reprenez un minimum de nerfs et faîtes ce qu'on attend de vous capitaine ! Imaginez ce que l'on va penser de nous si on dit que nous avons perdu le roi ici ?! La honte et le déshonneur pour nous tous ! » Se permit donc de dire Castin à ce dernier quand ça parla de se replier, sans doute que c'était téméraire de la part d'un mercenaire comme lui d'essayer ainsi de s'imposer face à un capitaine de navire, mais bon il n'avait pas forcément faux dirons nous, surtout dans le cas où en effet il fallait sauver l'empereur et il semblerait qu'un navire pirate était entre-eux et leur but.

« Quelqu'un pourrait-il aller dans le nid de pie et regarder de loin ce qui cloche dans ce navire de corsaires sinon ? C'est étrange qu'ils ne nous tirent pas dessus pour nous ralentir alors qu'ils ont l'air encore parfaitement en forme pour leur part... » Ajouta t-il ensuite en désignant le navire pirate qui les suivait sans les arraisonner pour les ralentir.







Directives

Spoiler:
Bégonia, malgré la zizanie qui s’empare du navire, parvient à se tenir à l’écart et trouve une chaloupe endommagée qu’il décide de réparer du mieux qu’il peut. Sa réparation improvisée attire deux individus qui décident de lui venir en aide. Les réparations sont sommaires, mais elles devraient leur permettre de flotter au moins un temps.

La frégate finit par couler, Bégonia est sauf à bord d’une chaloupe. Toutes celles qui étaient encore en état sont-elles aussi à la mer, mais bien que trop rempli. Le risque de chavirer et de couler est grand. De nombreux malheureux n’ont pas eu la chance de trouver une embarcation, certains s’accrochent à des bouts de bois, d’autres essayent de nager. Malheureusement, l’eau du récif des crocs de givre est glaciale. Très rapidement ses hommes perdent leur force et se noient.

Bégonia a la possibilité d’en sauver quelques-uns, malheureusement nul ne sait si leur chaloupé rafistoler tiendra le coup. (S’il décide de venir en aide aux malheureux pour tenter d’en sauver au moins quelques-uns en les embarquant, c’est ce qui se produira. Une voie d’eau venant lentement remplir le fond de la chaloupe).

Fort heureusement, tout espoir n’est pas perdu. Un Brick Sélénien arrive au niveau de l’épave de la frégate, dont il ne dépasse plus que la surface de l’eau le nid-de-pie. Le Brick est néanmoins très endommagé et poursuivi par une frégate pirate qui, étrangement, n’a pas fait feu à nouveau.

Des cordes et échelles de corde sont jetées par-dessus le bastingage du navire et l’équipage appelle les naufragés à monter à bord le plus vite possible.

Les partenaires d’infortunes de Bégonia rament sans attendre vers le bâtiment pour y grimper.

À bord, le capitaine cherche frénétiquement parmi les naufrager l’empereur de Sélénia. Il ne sait pas où il se trouve, il le cherche, souhaitant le trouver avant de prendre le large pour espérer échapper aux pirates.

Peut-être Bégonia peut-il lui dire ce qu’il sait. Peut-être peut-il le convaincre de retourner au combat au lieu de fuir. Où peut-être peut-il faire tout autre chose. Que fait Bégonia ?
avatar
Marin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Pïe 2
Esprit-lié n°2: Lémurien, niv 2
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Jeu 14 Juin 2018 - 12:31
Tout les muscles d'Archibald étaient tendus et fatigués. Il se tenait au bastingage avec une main et sa hache entre ses dents. Il observait le pont en pagaille qu'il venait de quitter en sautant, cherchant du regard sa compagnonne d'infortune. Il y avait beaucoup de marins et de soldats qui s'activaient pour mettre à flot les chaloupes. Parmi eux une petite silhouette emmitouflée dans un drap se feufilait pour monter à bord d'une d'elle. Très bien, elle avait sûrement plus de chances de survivre ainsi. Dommage... Elle était plutôt belle sans ses vêtements....

Dans un ultime effort Archibald se hissa sur le pont où il s'écroula au sol. Ses corps lui paraissait en train de brûler à vif ce qui n'était pas tout à fait inexact à cause de l'effort qui l'avait fait tirer sur ses brûlures et son dos le faisait toujours un peu souffrir. Et tout ça pour un salaire au rabais au final. Enfin, s'il arrivait à percevoir son salaire, le capitaine pouvait encore le lui refuser ou son équipage lui trancher la gorge en pensant à un membre de l'équipage ennemi. Il se redressa sur ses coudes et observa le pont et se rendit compte que les manœuvres d'esquives et les réparations des dégâts occupaient trop l'équipage pour qu'un matelot s'occupe de lui. Un choc sourd et magique vint frapper le navire et heureusement pour Archibald, il était allongé. Néanmoins une sensation d'extrème malaise monta avec le choc. C'était magique, et c'était très désagréable. Sa longue queue sembla se figer et tomber au sol faiblement, sa vision devint moins vive et les bijoux des marins se ternirent soudain, tandis que pour la première fois depuis longtemps, aucune remarque, aucune pique sur la situation ne lui venait à l'esprit. Le lémurien et la pie en lui n'avaient plus envie de faire des cabrioles ou de bavarder, ils étaient très tendus.

Alors au milieu des silhouettes d'hommes et de femmes en habits maritimes, une grosse forme poilue et difforme apparue. Une abomination. Elle était de l'autre côté du pont, des cordages et des matelot la séparait de lui et pourtant elle était trop proche. Ses yeux blancs laiteux croisèrent ceux du spirite à queue de lémurien et il eut aussitôt l'envie de se jeter par dessus bord. Une vague de dégoût et de tristesse coupables le prit. Comment avait on pu laisser cette créature monter à bord ? Comment les dieux avaient ils pu donner naissance à cette chose ? Pourquoi la laissait on parcourir la même mer que nous autres humains ? La créature émit des roucoulements guturaux affreux et dégaina ses griffes. Elle était là pour se battre et Archibald su tout de suite qu'il allait falloir contre-attaquer et il fut pris d'un profond désespoir.
Avoir ne serait qu'un contact indirect, même pour la tuer, avec cette créature le dégoûtait au plus haut point. Il détourna son regard pour voir si les autres étaient dans la même situation et il vit sur leur visage la même grimace de dégoût qu'il faisait. Les premiers matelots commencèrent à s'écarter de la créature et Archibald comprit que si tout le monde agissait ainsi, elle ferait des ravages. Celle-ci commença à se rapprocher de lui et à hurler.
Il bondit sur ses pieds, et fébrilement il sortit sa fronde de son sac. Il encocha un galet, fit tournoyer la lanière de cuir et visa la tête au bec crochu. Il ne voulait plus du tout voir ces yeux ou entendre ces beuglements affreux, et il espérait qu'en la touchant, son aura s'arrêterait et que d'autre s'occuperait d'elle. Jamais il ne se battrait seul contre cette chose.

Directives:
Se sentant pousser des ailes, Archibald bondit d’un navire à l’autre, parvenant à se rattraper in extremis au Maelstrom. En regardant derrière lui, il remarque que malheureusement, la jeune inconnue ne l’a pas suivi, il la voit s’approcher d’une chaloupe avant de la perdre de vue.

Son attention est néanmoins rapidement ramenée à la réalité. Le Maelstrom s’est éloigné de la frégate sélénienne, s’approchant du navire inconnu. L’atmosphère tout entière se met à vibrer puis une détonation magique se produit. Archibald peut sentir en son esprit-lié s’affoler, quelque chose vient de se passer, quelque chose d’important.

Lorsque le saboteur parvient à remonter sur le pont du navire, il remarque que quelque chose est monté à bord en même temps que lui. Côté du bâbord du pont, une tête monstrueuse apparait, suivie d’un corps tout aussi difforme.

Un roucoulement guttural, déformé et faux se fait entendre alors que des bruits de pas suivent. Archibald peut voir une créature cauchemardesque. C’est alors que leurs regards se croisent. Soutenir la vue de cette créature est étonnamment difficile. Quelque chose nait dans le cœur d’Archibald, qu’est-ce donc ? Du dégoût ? De la peine ? De la culpabilité ? Peut-être les trois ? Quoi qu’il en soit, cette bête le met extrêmement mal à l’aise et il n’est pas le seul dans ce cas-là. Tous les membres de l’équipage à proximité ressentent ce mal-être.

L’innommable créature lève alors ses bras avant, révélant ses serres de rapace à la place de ses mains. Elle ne semble pas être là avec des intentions pacifiques. Elle pousse un cri semblable à celui d’un aigle enroué.

Que fait Archibald ?


drunken Naviguer et chanter, telle est ma fierté.drunken
king Un marin bourré vous attaque, prévoyez une douche et des pansements. king
Un bien bel homme, d'art et de chant
Odeur d'opium, et de talent
Mais désormais, tel une bête
Un être laid, tu es abjectes.
                                              Toryné Dalis
avatar
Admin
Capitaine des gredins


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Orque, niv 3
Esprit-lié n°2: Lion, niv 3
Esprit-lié n°3: Bourdon, niv 3
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Ven 15 Juin 2018 - 4:42
¤ Clandestin ¤

Le Maelstrom avait changé de cap pour filer droit sur le navire inconnu. Ce fouteur de merde non prévu dans ses calculs allait subir le courroux du capitaine des gredins. On ne mettait pas le foutoir sur son pont impunément. Ainsi, l’elfe sombre décida de sortir l’artillerie lourde, d’user de l’arme la plus puissante de son bâtiment, son arme nautique fonctionnant à la magie des esprits-liés. Le canon n’était pas encore parfait, mais il avait passé les phases de test, il était à présent temps de voir ce qu’il valait en combat réel. Sans attendre, Nathaniel infusa sa puissance dans ledit armement, ce dernier fonctionna et fit feu. Il allait ouvrir en deux l'ennemis. Cependant, il se produisit quelque chose qu’il n’avait pas prévu. L’inconnu fit également feu et les deux projectiles s’entrechoquèrent. Oh il n’y avait rien de bien surprenant à cela, mais ce qui fut étonnant et pour le moins désagréable ce fut la sensation qui en résulta. Les deux énergies des projectiles se frappèrent de plein fouet et une résistance eut lieu, conduisant à une détonation magique. L’orque et le lion du pirate vrombir en lui. Qu’est-ce que c’était que ça ? Avec quel type d’énergie s'est enfoiré avaient tiré . Depuis quand Sélénia avait-il ce type de navire ?

Les deux tirs ricochèrent certes, mais touchèrent le navire de l’autre. L’elfe à la chevelure d’écume fut secoué et tomba au sol, il se dépêcha de se relever pour regarder par-dessus le bastingage. Un soupire de soulagement s’échappa de lui. Fort heureusement la gueule de la baleine n’était pas touchée. Levant par la suite le regard il observa l’état du navire ennemi. Il avait touché celui-ci sur toute la longueur de son côté tribord. Le navire du capitaine Oswald fit alors feu à ce moment frappa durement le bâtiment adverse. Parfait. Il était temps d’abattre ce rat des mers. Mais hors de question d’utiliser à nouveau l’artillerie principale après ce qui venait de se passer.

« Ranger la gueule de la baleine ! Sortez toute la voile et les avirons ! On va éperonner ses enflures. Que le capitaine Oswald essaye de faire virer de bord la frégate. »

Alors que les ordres du capitaine retombaient et que tout le monde s’apprêtait à y obéir, un bruit sinistre se fit entendre. Le pont du Maelstrom un passage clandestin venait de faire son apparition. Nathaniel vint poser son regard sur lui et frémit alors que son cœur se soulevait. Quoi ? Qu’est-ce que c’était que ça encore ? Une bête immonde se dressait là, mi-oiseau m-bipède, à l’allure décharnée. On dirait presque au vu de son état on pourrait presque croire qu’il s’agissait d’une sorte de poussin maléfique. Qu’est-ce que c’était laid. Une expression renfrognée de dégout se figea sur le visage d’Eärendil alors qu’une question n’avait de cesse de lui trotter dans la tête. Qu’est-ce qu'était cette saloperie ? Il y avait des créatures inconnues sur cet archipel, mais il n’avait jamais rien croisé de la sorte. Il avait un pressentiment encore plus mauvais que lorsqu’il se tenait face à vaseux. L’hésitation sembla envahir le navire.

« J’ai donné des ordres ! Tout le monde à son poste. Et que les autres aident à maitriser cette saloperie. Ne la tuez pas, je la veux vivante ! »

L’elfe sombre retira son foulard et sortit de sa poche un petit pot. Se saisissant de sa masse, il vint nouer le récipient à l’extrémité de son arme. Puis, sans attendre, il s’élançant dessus en beuglant l’ordre d’attaquer.

Equipement:
Sept pièces de six :
Les pièces de six sont des bagues fabriquées par un mage Sélénien à la demande des six capitaines de la confrérie d’Athgalan. Les bagues ne paient pas de mines et ressemblent presque à de la pacotille, le mage à l’origine de leur confection aurait été un bien piètre joaillier. Ainsi, elles ne sont que de vulgaires anneaux, mais chacun est unique. Celui destiné au capitaine pirate serait fait d’or. Celui destiné au capitaine des gredins serait fait d’argent. Celui destiné au capitaine des catins serait fait de bronze. Celui destiné au capitaine des contrebandiers serait fait de palladium. Celui destiné au capitaine des assassins serait fait de cobalt. Et celui destiné au capitaine des esclaves serait fait de fer. Tous recèlent néanmoins le même pouvoir, destiné à soumettre l’océan.
Le capitaine (glyphe draconique) : Le glyphe recouvre les quatre places d’enchantement, ainsi aucun autre ne peut être apposé dessus. Permet de prendre le contrôle de la barre du navire sur lequel le porteur se trouve et ainsi le diriger à sa convenance. Il faut néanmoins être niveau maître en navigation pour pouvoir utiliser l’enchantement.

Le Maelstrom :
Le Maelstrom est un navire de ligne qui appartenait à l’origine à l’empereur Nolan Kohan. Ce dernier devait lui être offert, mais Nathaniel a réussi le coup de force de lui subtiliser et de prendre la fuite avec. Il s’agit d’un bâtiment de très grande taille et ponté. Caractérisé par quatre mâts de très grandes tailles : le mât de beaupré à la proue, le mât de misaine à l’avant, le grand mât en son centre et le d’artimon à l’arrière. Toutes ses voiles sont gréées en carré, mais le mât d’artimon dispose de deux brigantines et le mât de beaupré de trois focs, ce sont des voiles triangulaires. Toutes les voiles sont couleur cuivre. Il s’agit d’un navire de guerre, même s’il lui arrive de transporter des  marchandises. Seule la frégate peut espérer avoir une chance contre lui, si ce bâtiment est puissant, il est désavantagé face aux navires rapides en raison de sa manœuvrabilité complexe et de sa rapidité moyenne. Toutefois, si son capitaine est habile, vous pourriez vous faire surprendre. Seuls les meilleurs marins peuvent le manier. Il transporte quinze paires de voiles de rechange, deux ancres et cinquante-six armes marines de moyen à gros calibre (trois rangées sur chaque flanc, soit vingt-huit sur chaque flanc et neuf par rangées. Les rangées étant comprises ici comme des « étages » au sein du navire). Cent-cinquante personnes sont nécessaires pour le manier. Son coût d’entretien est très élevé. (Le navire de ligne peut être comparé au Man'o'war).
Glyphe 2 : (amélioration) Éperon :  Pointe renforcée située à la proue du bateau faite de bois et d’adamantine pouvant servir à éperonner les navires et briser la glace.

Catherina  :
Catherina est une masse d’arme faite en bois palissandre avec en son cœur une tige de vrai-argent, extrêmement résistant, mesurant environ un mètre vingt. Sa poignée est faite en cuir de cerf afin d’offrir une prise en main agréable. Son extrémité supérieure a une circonférence légèrement plus grande que son extrémité inférieure. On retrouve à l’extrémité inférieure une décoration en d’or muni d’un anneau permettant de l’accrocher à la taille. Son extrémité supérieure est entourée d’un chapelet d’adamantine, augmentant les dégâts, mais également de deux extensions. En effet sont noué à la masse, à l’aide de lanière de cuir de cerf, deux petites cornes de rhinocéros laineux desquels ressortent des pics en adamantine afin d’offrir des dégâts de types perforant en plus de contondant. Cette masse a une histoire. Elle porte le nom de la mère adoptive de Nathaniel. Elle également l’arme fétiche de ce dernier et il ne s’en sépare jamais. Nath y tient beaucoup et s’emploie très souvent à la considérer comme une vraie personne et la faire parler, nul ne sait si c’est pour s’amuser ou par déséquilibre mental.

Glyphe 1: Efficacité (draconique) Donne +1 de compétence dans le domaine de l’arme utilisée. Ne s’applique pas sur la magie. L’effet ne peut pas être cumulé. Effet permanent.
Glyphe 2: Toile d’araignée (cristal de magie) À chaque impact, une toile d’araignée se créé, immobilisant de plus en plus la cible.
Glyphe 3: Désespoir( gemme de sang) Fait perdre le moral à la personne blessée qui peut alors abandonner le combat.
Glyphe 4: Retour  (rune) Permet à l’arme d’apparaître dans la main de son propriétaire par un simple appel mental.


Poussière d'Ambre :
Cadeau Noël Luna
Un petit pot contenant de la poussière ocre qui est obtenue à partir d'ambre écrasé. Paralyse le membre dès que la poudre touche un corps ; pour plus d'efficacité, il est conseillé de viser les voies nasales afin de mieux diffuser le produit et avoir de meilleurs résultats.


avatar

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Ven 15 Juin 2018 - 5:15
.: Jet 1 :.

Nolan Kohan use de sa magie pour retenir la bête, celle-ci parvient néanmoins petit à petit à s'en libérer. L'empereur redouble d'effort pour la maitriser plus longtemps. Y parviendra-t-il?

Compétence utilisée : Magie niveau Maître. Taux de réussite 75.

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 75 ou moins réussite.
- 76 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.

Une réussite critique entraine un bonus de +20 sur le jet de Soreïn.
Une réussite simple entraine un bonus de +10 sur le jet de Soreïn.
Un échec critique entraine un bonus de -10 sur le jet de Soreïn

.: Jet 2 :.

Soreïn et son équipage attaque la créature inconnue. Parviendront-ils à la tuer?

Compétence utilisée : Epée niveau Très bon. Taux de réussite 65.

Modificateur =>

Race = Vampire : +5
Equipement = Effroi Glyphe Efficacité (+1 un niveau dans l'arme) : +10
Equipement = Effroi Glyphe Effroi (provoque la peur chez l'ennemi) : +5
Equipage = Avantage du nombre : +5
Jet de Nolan = Bonus/Malus potentiel : +10

Total taux de réussite : 95
Total taux de réussite critique : 10

Résultat =>

- 10 ou moins réussite critique.
- 95 ou moins réussite.
- 96 ou plus échec critique.

.: Jet 3 :.

Test de perception du nid-de-pie du Brick Sélénien. Voit-il quelque chose?

Compétence utilisée : Perception niveau Bon. Taux de réussite 55.

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 55 ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.

Une réussite critique fait automatiquement réussir le jet de Bégonia.
Une réussite simple entraine un bonus de +10 au jet de Bégonia.
Un échec critique entraine un malus de -10 au jet de Bégonia.


.: Jet 4 :.

Bégonia tente de persuader le capitaine du dernier Brick Sélénien. Sa verve sera-t-elle assez suffisante?

Compétence utilisée : Charisme niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateur =>

Jet du nid-de-pie: Bonus/Malus potentiel.

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 45 (sous condition) ou moins réussite.
- 46 (sous condition) ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.

.: Jet 5 :.

Archibal fait un remix de David et Goliath et attaque l'innommable créature. Visera-t-il juste?

Compétence utilisée : Arme de jet niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 45 ou moins réussite.
- 46 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.

Une réussite critique entraine un bonus de +20 sur le jet de Nathaniel.
Une réussite simple entraine un bonus de +10 sur le jet de Nathaniel.
Un échec critique entraine un bonus de -10 sur le jet de Nathaniel.

.: Jet 6 :.

Nathaniel attaque la créature avec l'intention de la capturer. Y parviendra-t-il?

Compétence utilisée : Armes contondantes niveau Moyen. Taux de réussite 45.

Modificateur =>

Race = Elfe : +5
Equipement = Chor-Srot glyphe Savoir faire du forge-orfèvre ( +1 en arme contondante) : +10
Equipement: Catherina glyphe efficacité (+1 dans l'arme) : +10
Equipage = Avantage du nombre : +5
Tentative de capture = Malus : -10
Equipement = Pot d'ambre (Possibilité de paralysie, facilitation de la capture) : +5
Jet d'Archibald : Bonus/Malus potentiel : +10

Total taux de réussite = 80

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 80 ou moins réussite.
- 81 ou plus échec.
- 96 ou plus échec critique.

.: Jet 7 :.

Tentative du Brick pirate de faire virer de bord de le navire inconnu. Réussit-il?

Brick pirate

Compétence utilisée : navigation niveau bon. Taux de réussite 55.

Résultat =>  

- 5 ou moins réussite critique.
- 55  ou moins réussite.
- 56 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique

Une réussite critique entraine un bonus de +20 sur le jet de Nathaniel.
Une réussite simple entraine un bonus de +10 sur le jet de Nathaniel.
Un échec critique entraine un bonus de -10 sur le jet de Nathaniel.

.: Jet 8 :.

Eperonnage du Maelstrom sur le navire inconnu. Réussit-il?

Compétence utilisée : navigation niveau maître. Taux de réussite 75.

Modificateur => + 5 race eflique
Jet Brick pirate : Bonus/Malus potentiel : +10

Taux de réussite totale : 90

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 90 ou moins réussite.
- 91 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique.

.: Jet 9 :.

Tir du navire inconnu sur le Brick Pirate

Compétence utilisée : navigation niveau très bon. Taux de réussite 65.

Total taux de réussite : 65

Résultat =>

- 5 ou moins réussite critique.
- 65  ou moins réussite.
- 66 ou plus échec.
- 95 ou plus échec critique



Dernière édition par Le conteur le Ven 15 Juin 2018 - 5:36, édité 2 fois
avatar
Admin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elysionrpg.forumactif.org

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Ven 15 Juin 2018 - 5:15
Le membre 'Le conteur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'MJ' : 16, 94, 61, 36, 9, 36, 7, 28, 24

Nolan puise davantage dans ses ressources magiques pour maitriser la créature. Celle-ci se remet à bouger de manière beaucoup plus erratique. Soreïn et son équipage se lancent à l’assaut, cette dernière oppose néanmoins plus de résistance que prévue. Le combat dure un peu plus longtemps et elle finit par se libérer du maléfice de Nolan. Elle tue plusieurs membres de l’équipage avant que le capitaine vampirique ne parvienne à lui transpercer la boîte crânienne à l’aide de son épée.

Le nid-de-pie observe la frégate pirate, mais ne remarque pas l’information essentielle : l’empereur est à bord. Heureusement, Bégonia parvient à faire reprendre contenance au capitaine Sélénien.

Pendant ce temps-là, à bord du Maelstrom, Archibald bande sa fronde et décoche un galet qui s’enfoncer dans l’œil de la créature, lui crevant et la faisant chanceler sous la surprise et la douleur. Grâce à son intervention, Nathaniel parvient à abattre son arme sur le bec de la créature et explose le pot d’ambre. Inhalant le produit celle-ci se met à bouger beaucoup plus difficilement. A l’aide de lances et cordes et filets, l’équipage parvient à immobiliser la créature.

Le capitaine Oswald semble avoir repris du poil de la bête, à moins que cela ne soit la peur de la confrérie qui lui donne des ailes … ou l’oblige à fournir de meilleur résultat. Celui-ci tire sur le navire inconnu pour attirer son attention. Cela fonctionne, aggravant une fois encore les précédents dégâts. Le navire vire de bord pour poursuivre le Brick pirate. Malheureusement, par cette manœuvre il offre son flanc au Maelstrom qui le percute de plein fouet. Les navires sont violemment secoués, le tir du navire inconnu est empêché.

avatar
Mercenaire

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Baleine, niv 1
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Dim 17 Juin 2018 - 9:43
Bon, la situation devenait comment dire… Gérable ? Du moins c'est l'impression de Castn qui vit qu'étonnament le capitaine accepta ses propos sans lui hurler dessus en retour, plus étonnament, il alla même jusqu'à accepter l'idée de se rapprocher de la frégate pirates maintenant qu'ils s'étaient rendus comptes que celle-ci était malmenée par une créature dangereuse à son bord et aussi jusqu'à nommer Bégonia comme superviseur de l'abordage… Quoique est-ce que c'était vraiment une récompense ça ? Probablement pas, après tout c'était un poste risqué, mais bon il aurait l'air sacrément stupide de reculer maintenant, alors autant ne pas revenir sur ses propos ou se raviser...

Plus étonnant encore sinon, quand ils décidèrent donc d'aller aborder cette frégate de malotrus pour évidemment exploiter la faiblesse de cette dernière, personne ne les attaqua. Quoique, ces pirates devaient être trop occupés supposa t-il pour penser à cela. D'ailleurs, quelle bonne nouvelle ! Il semblerait qu'ils n'aient même pas à devoir gérer cette créature agressive, bon ça laissait quand même les pirates survivants à malmener. Quoique, y avait-il vraiment besoin de faire couler le sang pensa Castin ? Quitte à subir encore plus de pertes ? Non, autant se la jouer finauds…

C'est ainsi qu'en débarquant sur le vaisseau ennemi, Castin dit à voix haute alors qu'il était accompagné de plusieurs hommes, tout en hésitant pas évidemment à user du sort forte voix pour qu'on l'entende mieux.

« Le sang a assez coulé ! Rendez-vous et aucun mal ne vous sera fait. » De toute manière c'était eux qui les avaient attaqués à l'origine, alors il était bien gentil de leur proposer une telle solution, mais bon lui n'était pas un monstre. Cela et puis, bon ce n'est pas comme s'il avait été du genre à hésiter à tuer par le passé quand nécessaire, mais bon quand ça ne l'était pas, c'était tout de suite moins intéressant disons. Cela et puis, disons que s'ils subissaient encore plus de pertes, le voyage de retour au port allait être plus que périlleux…

D'ailleurs, c'était d'autant plus un argument pour convaincre les pirates de se rendre, après tout eux aussi allez avoir besoin de conserver leur équipage en vie maintenant. Restait juste à voir si ces derniers allaient choisir la voie de la raison ou bien si le sang allait couler. Pour sa part, Castin partait du principe que les choses allaient dégénérer d'une manière ou d'une autre même s'il espérait le contraire, après tout l'on est jamais trop prudent...





Directives :

Spoiler:
Les paroles de Bégonia font mouche chez le capitaine et le nid-de-pie informe que l’ennemi semble être en prise avec une créature à son bord. Sans hésitation, le capitaine du Brick Sélénien fait faire demi-tour au bâtiment pour s’approcher de la frégate pirate. Celle-ci ne tire pas à mesure que vous approchez. Finalement, la décision est prise de l’aborder.

Le Brick se met bord à bord avec la frégate et des cordages sont lancés afin de maintenir les deux navires côte à côte. À bord du navire pirate, le combat vient tout juste de s’achever. Au milieu du pont se trouve une horrible et inconnue créature au crâne ouvert en deux. La bataille qui a eu lieu ici semble avoir été particulièrement éprouvante.

Les Séléniens se lancent à l’attaque. Le maitre d’abordage ayant été tué par le précédent tir subit, le capitaine nomme temporairement Bégonia à ce poste.

Que fait Bégonia ?
avatar
Empereur des Hommes
Dragonnier presque-lié

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Coq 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Lun 18 Juin 2018 - 12:22
Face à cette monstrueuse créature, à la peau décharnée et au bec acéré, Nolan n’eut guère d’autre choix que d’user de sa magie afin de l’immobiliser. Et par chance, son sortilège sembla fonctionner, du moins durant quelques instants, que l’empereur utilisa à bon escient pour s’éloigner aussi loin que possible de cette abomination. Jamais auparavant, ce dernier n’en avait affronté de pareille et tandis qu’il se concentrait dans le but de la maintenir statique ; l’adolescent s’aperçut que sa magie paraissait impuissante à complètement l'immobiliser et devait faire face à une mystérieuse force en provenance de la créature au faciès d’oiseau. Soudain, cette dernière se remit en mouvement, d’abord de manière chaotique et puis plus ordonnée. Sentant que sa puissance magie perdait progressivement du terrain, le jeune souverain redoubla d’efforts pour garder la monstruosité immobile, le temps de permettre aux pirates de se lancer à l’assaut de celle-ci car celui-ci pressentait qu’elle parviendrait à se libérer de son sortilège.

Le combat qui s’en suivi fut d’une extrême violence et Nolan vit le sang gicler de tous côtés tandis que les forbans combattait la hideuse créature qui les frappait à l’aide de ses griffes, lacérant leurs corps aussi facilement que s’il s’agissait de vulgaires marionnettes. Sa force semblait incommensurable et même l’équipage de l’Espérance ne parvenait à pas à la terrasser. Cependant, l’adolescent était déterminé à continuer à lutter, encore et toujours, jusqu’à la limite de ses forces s’il le fallait pour aider l’équipage de flibustiers.

- Courage ! Tenez bon n’abandonnez pas ! Nous finirons par l’avoir, cria-t-il dans le but d’encourager les malheureux combattants qui risquaient leur vie pour vaincre ce monstre.

Le monarque de Sélénia puisa dans toutes ses ressources magiques et mentales, sentant des gouttes de sueur ruisseler sur son front, et la fatigue le gagner tandis qu’il continuait à maintenir, tant bien que mal, l’abomination et que le combat paraissait s’éterniser. Ce dernier sentait qu’il ne tiendrait pas longtemps et vit sa vue commencer à se brouiller. « Allez un dernier effort ! On y est presque ! ».

Avec l’énergie du désespoir, le gamin utilisa toutes les parcelles de magie qui parcouraient son corps et parvint, presque miraculeusement, à figer la créature pendant l’espace d’une seconde. Il n’en fallait pas plus au capitaine Sorein armé de son épée pour lui planter son arme en plein milieu du crâne et lui ôter la vie. Cependant, malgré la liesse suscitée par cette victoire inespérée tant l’affrontement fut long et ardu, l’empereur sentit l’inquiétude le gagner. D’où venait cette créature et d’où lui provenait sa force et sa résistance ?

Après cela, le blond sentit ses genoux chanceler et tomba sur le sol où il resta quelques instants immobile, tentant de reprendre des forces tant les efforts fournis durant ce combat l’avait épuisé. Tout d’un coup, il aperçut le dernier brick sélénien bord à bord avec la demoiselle des horizons et bientôt des hommes d’équipage Sélénien passèrent par-dessus le bastingage, abordant le vaisseau pirate.

Nolan se redressa à grande peine, le souffle court et il s’écria à leur attention, aussi fort que le lui permettait sa voix haletante:

- Séléniens, le combat n’a que trop duré, cessez l’affrontement ! C’est votre empereur Nolan Kohan qui vous l’ordonne. J’ai conclu un marché avec le Capitaine Sorein et il a accepté de m’aider à sauver les membres de l’équipage de la frégate en échange d’une rançon. Dès lors nous n’avons plus aucune raison de le combattre.

Puis tournant la tête en direction du capitaine Sorein, le gamin poursuivit d’un ton plus ferme :

- Capitaine Sorein, nous venons de combattre cette créature ensemble et ce sont nos efforts conjugués qui nous ont permis de la vaincre. Les membres du Brick sont mal en point ainsi que vos hommes, si nous voulons survivre nous n’avons pas d’autre choix que nous allier en joignant à nouveau nos forces car ce monstre possédait une force colossale et c’est presque un miracle que nous soyons encore en vie. Permettez à l’équipage sélénien de combattre aux côtés de vos hommes afin que nous ayons une chance de triompher si d’autres créatures semblables à celle-ci nous attaquent !

Spoiler:
Nolan est parvenu juste à temps à user de sa magie pour immobiliser l’innommable créature ayant fait irruption à bord du navire pirate. Il en a dès lors profité pour mettre de la distance entre lui et elle. Cependant, très rapidement l’empereur s’est rendu compte que quelque chose clochait. Sa magie luttait avec une force en provenance de la bête et elle perdait. L’oiseau bipède difforme se remit bientôt à bouger, d’abord de manière erratique, puis de plus en plus fluide.

Redoublant d’efforts, puisant davantage dans son énergie magique, Nolan parvient à garder actif son sort et à restreindre autant qu’il pouvait les mouvements de la bête. Ceci n’est malheureusement qu’une question de temps, les efforts de l’empereur ne pouvant que retarder l’inévitable. Les pirates du navire se lancent alors à l’assaut de cette dernière.

Le combat qui s’ensuivit fut … d’une extrême violence. Même ralentie, la cauchemardesque créature est parvenue à tenir tête à l’équipage. Lacérant leurs corps avec ses griffes et son bec comme s’ils n’étaient que de vulgaire feuille de papier. L’humain lutte magiquement de toutes ses forces pour apporter son soutien aux pirates, mais le combat traine, encore et encore. Puis, Nolan finit par sentir un moment de faiblesse chez son adversaire et donne tout ce qu’il a. La bête qui n’avait eu de cesse de gagner du terrain fut brusquement figée sur place l’espace d’une seconde.

Seconde qui lui fut fatale, car ne pouvant esquiver l’assaut du capitaine Soreïn, elle se retrouva avec une épée au milieu du crâne. L’effort cesse brusquement et le soulagement s’abat. Ce combat, Nolan le sent, ils étaient à un cheveu de le perdre. Qu’elle était donc cette créature ? Et d’où lui venaient cette force et résistance ?

L’empereur, à peine se redresse-t-il, qu’il remarque le dernier Brick sélénien encore à flot bord à bord avec la frégate pirate. Des hommes de l’empire passent par-dessus le bastingage, abordant le navire de Soreïn.

Les deux camps sont salement amochés. Que cela soit lié aux tirs de Soreïn pour les Séléniens, que le combat avec la bête pour les pirates.

Que fait Nolan ?


avatar
Marin

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Pïe 2
Esprit-lié n°2: Lémurien, niv 2
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Jeu 21 Juin 2018 - 8:06
C'était fait, l'oeil vitreux qui le fixait était crevé. Mais la créature était encore debout et prête à tuer. Les marins l'encerclaient, ayant repris courage, ils commençaient à la maitriser mais les griffes et le bec acérés les intimidaient toujours. Désorienté, l'oiseau repoussa un cri rauque et tourna la tête pour regarder de son deuxième oeil. Mauvais choix. Empochant un second galet et faisant tournoyer avec force la lanière de cuir qui vrombit dans l'air, et fit un bruit sec et mat lorsque le projectile partit. Archibald lapida à nouveau la créature et le deuxième oeil laiteux éclata dans une gerbe de sang. Alors le capitaine pirate bondit comme un fauve sur la créature et la frappa de sa masse. L'impact produit un son craquant et la magie entoura le monstre. Il semblait embourbé et pataud dans ses mouvement et l'équipage en profita pour le mettre à terre une bonne fois pour toutes.

Une vague de soulagement monta dans le coeur d'Archibald, alors qu'il regardait les autres finir le boulot. Il était soulagé d'avoir réussi son coup, enfin, ses deux coups ! La fronde n'avait pas servi depuis un petit moment, elle n'était pas trop faite pour se battre en mer, pas assez de portée pour viser les autres navires et trop imprécise pour ne pas risquer de toucher un allié pendant un abordage. Mais bon, les circonstance étaient vraiment exceptionnelles ce coup-ci. Il rangea l'arme dans sa sacoche, il avait déjà assez abusé de sa bonne fortune pour aujourd'hui, il ne retenterai rien de tel.

Mais des questions le turlupinaient alors qu'il regardait les hommes ligoter l'oiseau difforme. Combien d'aberrations existait-il ? D'où venait-elle ? Y-en-avait-il des volantes ? Celle-ci était elle adulte ou encore poussin ? Encore combien de temps cette bataille absurde allait-elle continuer ? C'était surtout la douleur de ses blessures qui parlait actuellement et lui mettait les idées noires, son moral était plutôt mauvais malgré sa réussite à la fronde. Il sentit la mélancolie, cette vieille amie, revenir s'installer lentement dans son esprit, ses esprits-liés trop affaiblis pour le garder vif et joueur. Il était las de ce genre de petits jeux de guerre, peut-être avait-il déjà trop fait son temps sur le champs de bataille ? Mais les années de paix et d'alcoolisme qui allaient avec avaient laissé un goût amer à ses souvenirs. Si le combat ne lui allait plus, que restait-il ?

Il fut interrompu dans son questionnement intérieur par une secousse qui ébranla le pont. Le navire ennemi, le fameux navire étrange surgi de nulle part. Il était là prêt à être abordé. "Toi là ! Comment tu t'appelles ?!" C'était un matelot, enfin sûrement un officier vu sa manière de parler.
"Euh... Je suis le saboteur ! J'ai la lettre du capitaine !"
"Ah tiens ! Bon bah tant mieux, ça m'aurait fait chier de jeter par-dessus bord un clandestin aussi utile ! Bon bah maintenant que t'es là, rejoins l'équipe d'abordage, on a besoin de gars comme toi sur le pont ennemi en cas d'entourloupe. Allez vas-y ! Bondit leur dessus, Lémur La Caillasse !"
Oh non. Pas un surnom. Il y avait échappé toute sa carrière, c'était vraiment pas de bol. En plus c'était vraiment pas terrible...

Archibald décida de ne pas contester les ordres et se rendit avec les autres sur les passerelles d'abordage. Le bateau ennemi était en sale état, l'attaque du maelstrom avait ravagé le pont et il s'y amoncelait des débris de bois et des cadavres. L'ambiance était lugubre, à part les grincements des cordages et des mats, le navire était silencieux. L'équipe d'abordage se mit à inspecter les corps pour voir si on pouvait récupérer quelque chose. Archibald qui d'habitude n'était pas le dernier pour jouer les charognard et récupérer des breloques ou des piècettes, préférait regarder de loin. Même s'il était las d'une manière générale, il était quand même sur un navire ennemi et il préférait rester vigilant. Il mit le doigt sur ce qui clochait.
Le navire battait pavillon sélénien et pourtant, une femme morte portait un emblème de Caladon, l'ancienne Caladon. Un très mauvais pressentiment lui montait petit à petit. Non... C'était sûrement un vieux vêtement récupéré dans la cale d'une des nefs de l'exil. Il se mit à faire le tour des corps, récoltant des grognements de la part des pirates en train de récuperer des pièces d'armures, des boucles de ceintures et autres petit butins.
Une femme glorienne ?
Un homme aldarien ?
Un elfe ?!
Encore un glorien...
Une vampire ?!!!

Impossible. L'attaque généralisée des chimères avait uni les peuple et atténué les vieux griefs mais pas à ce point. Même lors de l'exil, les navires étaient un peu groupés par race et par faction. C'était des ombres surgies du passé  et amalgamé d'une sorte beaucoup trop étrange... Ambarhuna était tombée, ses habitants massacrés par les chimères. Alors qu'est ce qu'ils faisaient là, tous ensemble, sur le même navire, tout ces rappels du passé déchu.
Tout ça prenait des allures de mauvais augure et de malédiction qui mirent la chair de poule au jeune marin et lui mirent les sens à vif. Il redoutait de découvrir d'autres choses dans les entrailles de ce navire mais en même temps il était pressé d'en avoir fini avec tout ça pour enfin rentrer sur la terre ferme.

Des pas montèrent de la cabine. Archibald était parmi les seuls à les entendre, trop aux aguets pour ne pas les remarquer. C'était une personne seule, qui montait les escaliers à pas lents et irréguliers. Sûrement un membre d'équipage blessé. Il sortit sa hache et héla les autres pirates pour qu'ils cessent leurs fouilles et se tint prêt. C'était trop stressant d'attendre que l’ascension prennent fin mais il dut le supporter.

Alors une silhouette svelte et musclée, vêtue de vêtements en piteux états qui évoquait une armure légère, sortit à la lumière du jour, s'appuyant lourdement sur l'encadrement. C'était une femme d'âge mûr, un peu plus de la cinquantaine, elle possédait une assez forte stature et des traits très carrés. Ses cheveux grisonnants étaient ramené en arrière en une queue de guerrier mais des mèches ébouriffées tombaient sur ses yeux. Des rides, des cicatrices et des taches de sang très nombreuses lui donnait un air très farouche et sévère, c'était une guerrière d'expérience et même blessée, elle dégageait une aura de danger.
La guerrière releva ses cheveux et se redressa de toute sa hauteur faisant face aux pirates, un air de défi dans le regard.
C'est alors qu'Archibald lâcha sa hache et se mit à trembler des mains et des genoux. Ce regard sévère et sûr de lui, il le connaissait par coeur. Ce regard lui pesait dessus et l'encourageait quand il s'entrainait à la hache jusqu'à tomber par terre de fatigue. Ce regard lui enflammait le coeur lorsqu'il combattait et qu'il laissait l'instinct prendre le dessus pour terrasser ses ennemis. Et enfin ce regard le soignait quand il pansait ses blessures près du feu le soir, satisfait de s'être donné à fond et de s'être bien battu.
"Mam... Brise-Pif ?"
Brise-Pif la maitresse d'arme, Brise-Pif la forgeronne, Brise-Pif la mère de substitution.
Archibald sentit des larmes perler aux coins de ses yeux. C'était trop d'émotions de la revoir ainsi.
"Mais... Je t'ai déjà perdu deux fois c'est impossible ! Déjà lors de l'invasion Almaréenne j'ai cru mourir de t'avoir perdu toi et la caravane ! Et puis je t'ai retrouvé sur le front contre les chimères où j'ai dû t'abandonner encore une fois pour monter sur les navires ! Comment est-ce possible ?!"
Les pirates en voyant la nouvelle venue s'était préparés à lui sauter dessus à lui lancer un couteau dans la gorge mais en entendant les paroles du saboteur, ils s'interrompirent, intrigués. Le jeune guerrier serra les poings mais ne s'approcha pas de son parent. Il s'essuya les yeux et ravala ses larmes. C'était incroyablement dur mais il devait rester maître de lui-même, il était sur ce bateau étrange, couvert de cadavres Ambarhunéens et il venait de se battre contre un monstre oiseau horrible. Toutes les cauchemarderies semblaient possible sur cette satanée mer. Il se baissa et ramassa sa hache et s'y cramponna fermement. D'une certes tremblotante mais pleine de détermination il reprit :
"Comment peut tu être encore en vie ? Comment peut tu te trouver ici ? Réponds."


drunken Naviguer et chanter, telle est ma fierté.drunken
king Un marin bourré vous attaque, prévoyez une douche et des pansements. king
Un bien bel homme, d'art et de chant
Odeur d'opium, et de talent
Mais désormais, tel une bête
Un être laid, tu es abjectes.
                                              Toryné Dalis
avatar
Pirate

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Cerf 1
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Jeu 21 Juin 2018 - 13:20
La magie avait complètement désertait son navire et Soreïn le ressentait pleinement. Ce qui le faisait déjà enrager au plus profondément de son être. On portait atteinte à son navire et à son équipage. Alors, lorsqu'il vit la créature sortie de nul part, surgir sur le pont de son navire, c'était la goute qui faisait déborder le vase et il laissa libre champ à sa rage.
L'équipage suivit son commandant comme un seul homme et ils s'enfoncèrent dans un combat titanesque contre une créature qui paressé intuable, bien qu'elle fut fortement entravé par une intervention extérieur. Soreïn n'était pas stupide. Il ne voyait pas l'Empereur à ses côtés, mais il l'entendait derrière lui les encourager. Plus encore, une fatigue certaine se laissait entendre dans les mots du jeune freluquet. Soreïn ne tarda donc à associer un plus un et comprit que l'Empereur était la cause du ralentissement de la créature.
Bien que l'effort du souverain était la bienvenue dans ce combat, elle ne fut pas suffisante à sauver tout les hommes de Soreïn qui en vit certains périr sous les griffes décharnées de cette engeance, étripé comme des malpropres par celle-ci. Cela ne manqua aucunement de faire rugir de rage le capitaine pirate qui s'était déjà avancé dans la mêlée, ajoutant ses coup d'Effroi à ceux de ses hommes.
Finalement, après un moment, la créature finit par se tourner vers l'officier de Marine et, d'un pas libéré, s'avança vers lui, comme un défis fait au Capitaine. Les yeux noirs de la chose semblaient se fixer sur Soreïn qui fonça sur elle, le sabre au clair tandis que les griffes aiguisés de cette inconnue venaient fondre sur le corps du Capitaine qui ne dût sa survie qu'à un infime mouvement perturbé de la créature par un ultime regain de force de l'Empereur.

Les vêtements de Soreïn furent lacéré, et sa chaire ne se vit affublée que d'un léger sillon perlant à peine à la surface, tandis que sa lame, elle, parvient à trouver son chemin dans les chaires de cette monstruosité, venant la trancher en deux dans une gerbe de sang macabre et écœurante. Un coup d'oeil à cette chose soulevait bien des questions. Mais le vieux loup de mer était bien content de s'être débarrassé de cette chose. Les réponses viendrait plus tard.
Cependant, la joie fut de courte durée lorsque l'équipage perçut le grincement du bois d'une coque contre une autre. Et déjà des pas inconnu posait le pied sur le pont de la Demoiselle des Horizons.
Le sabre toujours au clair, Soreïn désigna l'Empereur de la pointe de son arme avant de prendre la parole, en réponse aux propose du souverain.


-Sir Kohan. Pour votre aide dans la défaite de cette chose, je vous suis reconnaissant. Mais si vos hommes ne quittent pas prestement mon bord, cela sera perçu par mon second derrière vous comme une déclaration d'hostilité. Les Séléniens pourront peut être nous couler, mais ils ne vous sauveront pas. Le Capitaine se retourna, pointant sa lame vers les marins séléniens. La voix du vampire s'éleva à nouveau tandis qu'il s'exprimait aussi fort qu'il le pouvait, afin d'être même entendu par les officiers séléniens. Écoutez moi bien, soldats. La vie de votre Empereur, mais également celle de vos frères entrain de se noyer et la votre est actuellement suspendu par un très fin fil. Au moindre faux geste, ce fil sera coupé et vous perdrez tout. Alors voici ce que vous pouvez faire. Vous repartez sur votre navire et vous déguerpissez aussi vite que possible. Mon navire ne vous poursuivra pas et vous avez l'avantage d'être suffisamment loin du navire du Capitaine des Gredins et de celui du Capitaine Oswald. Profitez de ce répis pour partir aussi loin que vous le pouvez. Pour le moment, personne ne sait ce qui se trouve à mon bord. Si vous faites ce que je vous dis, vous pourrez revoir les vôtre rapidement. Sinon, nous coulerons tous. Et sachez que j'emporterais avec moi autant d'entre vous qu'il me restera un souffle de non-vie. Réfléchissez bien, mais réfléchissez vite. Vous n'avez pas deux sabliers pour décider. Passé ce délais, je considérerais que vous avez choisi la mort.

Et, comme pour confirmer les propos de son capitaine, Maestrea sorti un petit sablier de sable bleu qu'elle mit à perler sur le bastingage du château arrière, tandis que Joshua apprêtait ses armes et observait attentivement les officiers et le reste de l'équipage sélénien, guettant le moindre faux mouvement. Au moindre indice, il était prêt à exécuter le souverain, son épée levée, prête à agir.

A cet instant, la vigie signala un message provenant du Maelström qui ordonnait de retenir les séléniens. Soreïn restait silencieux. Après tout, il avait d'autres soucis pour l'instant. Il ignorait donc l'ordre du Capitaine des Gredins. Celui ci avait échoué dans ce qu'il avait promit. Il n'avait donc plus aucune autorité sur l'Espérance. Et de toute façon, si le brick sélénien venait a prendre la fuite, l'équipage du navire ne pourrait les rattraper sans réactiver avant l'ensemble des glyphes du navire. Mais cela, Soreïn préférait le taire pour l'instant.
avatar
Admin
Capitaine des gredins


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Orque, niv 3
Esprit-lié n°2: Lion, niv 3
Esprit-lié n°3: Bourdon, niv 3
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Jeu 21 Juin 2018 - 15:16
¤ Terrible découverte en haute mer ¤

Une ignoble créature était montée à bord du Maelstrom, un passager clandestin dont le capitaine se serait bien passé. Malheureusement, celui-ci était à bord il fallait s’en occuper, toutefois le balancer à la flotte ne serait pas facile, mais surtout peu intéressant. Quelle était cette chose qui pouvait faire frissonner de peur Eärendil ? Jamais il n’avait vu une telle chose. Venait-elle de l’archipel ? Tant de questions étaient en train de l’assaillir, mais surtout comment était-elle arrivée là ? Était-ce une créature marine ? Au vu de son apparence, un non serait la réponse, mais pour peu que cette dernière soit magique, ce qui était surement le cas, alors tout pouvait arriver. Aussi l’elfe sombre ne donna pas l’ordre de la tuer, mais plutôt de la capturer. Lui-même s’y afféra en venant fixer à son arme un pot de poison paralysant. Le combat débuta. Il fut court, mais intense. La bête trancha à deux trois de ses hommes et en estropia cinq qu’autres avant qu’un premier harpon ne vient se planter dans l’une de ses jambes. Nathaniel en profita alors pour abattre sa masse sur le bec de la bête, explosant le pot. Celle-ci se mit alors à ralentir. Le poison suffirait-il ? Non, il ne fallait prendre aucun risque. Cette monstruosité avait coupé un homme en deux d’un simple coup de griffe comme aurait pu le faire un dragon. L’elfe à la chevelure d’écume hurla l’ordre de continuer. Sans attendre, de nouvelles lances furent plantées dans les membres de la créature, celle-ci ralentit, il commença à lui jeter des filets et lorsque ses mouvements furent suffisamment restreints, on vint lui passer des chaines. Sans la moindre once de pitié, l’infâme bestiole fut saucissonnée et on l’attacha au mat avant d’user de magie pour restreindre encore plus celle-ci. L’agitation finit par retomber. La bête était capturée, du moins Nathaniel l’espérait.

Entre-temps, le Maelstrom avait percuté la frégate inconnue et l’elfe put porter toute son attention vers un danger moins grand que le poussin difforme. Mais à sa grande surprise, rien se ne produisit. Aucun matelot ne bondit par-dessus le bastingage pour l’attaquer. Sans plus attendre le propre équipage du navire de ligne prit d’assaut le bâtiment ennemi. La mort, rien d’autre que la mort ne régnait à bord. Eärendil se porta au-devant pour constater cela à son tour. Le pont était recouvert de cadavres et criblé d’impacts magique. Sans nul doute, le précédent tir de l’aileron de la baleine avait décimé ces derniers. Comme d’autres, Nathaniel sauta à bord du navire sans vie, son regard se portant vers lesdits cadavres sur lesquels certains de ses hommes se jetaient avec avidité afin de les dépouiller. Mais rapidement, quelque chose l’interloqua.

« Attendez. Ne prenez rien. »

L’elfe à la chevelure d’écume s’approcha d’un premier cadavre et se pencha sur lui pour l’observer, il fit de même avec un deuxième puis un troisième. Des humains aux armoiries d’Aldaria et de Gloria. Des elfes et des vampires aux armoiries respectives de ses deux empires. Certains portaient même des armures du temps du protectorat. La dernière fois avait vu tel rassemblement, c’était lors de l’affrontement du Tyran Blanc, puis de … Le capitaine de la confrérie blêmit puis du bruit se fit entendre sur le pont. Une silhouette venait de sortir de la cale, titubante, visiblement blesser. Un homme s’adressa à elle, le ton de sa voix plein de sentiment à son égard. Il la connaissait ? Puis à mesure que l’homme parlait, la peur étreignit le cœur du capitaine aussi certainement que la voix de l’humain devenait tremblotante.

« Tuez-la ! Tuez-la immédiatement avant qu’elle ne s’en prenne à nous. »

La voix du capitaine s’était faite aussi autoritaire qu’affolée. Sans plus attendre, plusieurs arbalétriers décochèrent leurs carreaux, perçant la femme devant eux qui s’affaissa. Elle lâcha un cri strident d’agonie ressemblant un à sifflement bien trop familier avant de s’effondrer. Nathaniel se redressa, les yeux écarquillés.

« Elles nous ont retrouvés … Elles nous ont retrouvés ! »

La frégate entière fut prise d’un tremblement suivit de craquements terribles. La coque était en train de se briser.

« Embarquez un maximum de corps ! Il nous faudra des preuves. »

Le regard du capitaine balaya tout le bateau, sur le gaillard arrière de celui-ci se trouvait une sorte de long tube encore fumant. Il s’en approcha alors que son équipage s’affairait à regagner le navire en emportant quelques corps. L’elfe tâcha de garder son équilibre, parvenant à rejoindre l’étrange objet et se pencha pour regarder à l’intérieur. Il y avait une légère odeur de chair brulée, mais plus encore, autour desdits engins se trouvaient des plumes brûlées. Cette chose était leur création et ils les bombardaient avec ? Il avait entendu l’histoire d’une louve vampirique géante et d’un singe géant sans pourtant les avoir vus de ses yeux. Voilà une troisième monstruosité à mettre à leur crédit. Revenant brusquement à la réalité quand le pont du navire vint être parcouru d’une large fissure, Nathaniel courut jusqu’au point de contact avec son propre bâtiment, usant de son agilité elfique afin de ne pas tomber et grimper à bord.

« Donnez-moi ma une longue-vue ! »

Eärendil arracha des mains l’objet qu’on lui tendit pour observer l’horizon, à la recherche des deux autres navires : la frégate de Soreïn et le dernier Brick sélénien encore debout. Le deuxième venait tout juste de s’immobiliser. Quoi ? Le vampire se faisait aborder ? Mais que foutait cet incapable. Le capitaine des gredins aurait deux mots à toucher au capitaine des pirates une fois de retour. Un capitaine qui manquait de faire défection, un deuxième qui non seulement n’occupait pas l’ennemi, empêchant ainsi Nathaniel de récupérer tranquillement la cargaison, mais qui en plus se faisait maintenant aborder. L’elfe à la chevelure d’écume ne savait pas ce qui le retenait de ne pas couler la frégate et le brick d’un coup de gueule de la baleine. A oui c’est vrai !

« Qu’on informe la demoiselle des horizons. Il faut retenir les Séléniens ! »

Oui, il fallait avertir ces derniers tout de suite de l’horrible découverte : les Chimères, les Chimères les avaient retrouvées. Elles étaient … de retour. L’elfe sombre retourna à la barre de son bâtiment, lentement celui-ci se mit à bouger. Les dégâts subits, mais également l’épave devant eux n’étaient pas là pour faciliter les choses. Alors que le maelstrom se mettait finalement en direction de la demoiselle des horizons, le nid-de-pie lui annonça que le brick sélénien s’était désolidarisé et semblait mettre le cap vers le large. Un grognement de colère s’échappa du capitaine. Voilà pourquoi il voulait être capitaine des pirates, parce qu’avec lui, on était sûr que tout le monde accomplissait son travail. Le capitaine des pirates allait l’entendre sur l’incompétence de ceux qu’il avait sous sa garde.

Nathaniel inspira profondément, tâchant de retrouver son calme. Il ne parviendrait pas à rattraper le Brick. Le Maelstrom n’était pas assez rapide et l’elfe n’avait pas l’intention d’user de son esprit-lié pour combler cela, il allait en avoir besoin. Le Brick du capitaine Oswald était trop amoché et ne tiendrait pas la distance. Et la frégate de Soreïn. Si les Séléniens étaient partis, c’est que celui-ci devait être mort.

« Qu’on mette cette créature et les corps ramassés à la cale. »

L’elfe lâcha la barre un instant pour se pencher en direction du pont, s’adressant à tout l’équipage. Prenant un air sévère et menaçant.

« Vous ne parlerez de cela à personne, pas même entre vous. Nous n’avons rien trouvé à bord de la frégate. Est-ce bien clair ? Si jamais cette information fuite, je saurais qu’elle ne peut venir que d’ici. Cela causerait du tort à la confrérie. Et si vous faites du tort à la confrérie, votre mort sera atroce. J’espère que vous ferez preuve de même sagesse sur ce point. »

Nathaniel retourna à la barre, l’équipage avait compris le message, mais plus encore, l’équipage avait compris l’intérêt de celui-ci. Pourquoi garder le secret ? Parce que le secret vaut de l’or. Il aurait été prêt à le révéler gratuitement aux Séléniens en raison de la panique du moment. Mais maintenant qu’il savait ces derniers hors d’atteinte, il avait eu le temps de retrouver son sang-froid. Cités libres, Séléniens, Vampires, Elfes … combien seraient-ils prêts à payer pour savoir que les Chimères sont de retour et ainsi se préparer ? Ayant retrouvé le sourire, Nathaniel se tourna vers le porte-drapeau.

« Informer le capitaine Oswald d’aborder la demoiselle des horizons. Si le capitaine Soreïn est vivant, qu’on me l’apporte. Dans le cas contraire, qu’on m’apporte l’officier avec le plus haut grade encore vivant. »

Eärendil fit tourner son gouvernail afin de changer de cap. Il n’allait plus vers la frégate pirate, mais là où la frégate sélénienne avait coulé. Il était venu ici pour une bonne raison : les diamants. Il ne repartirait pas sans, à moins d’avoir tout tenté pour les récupérer. Même s’il savait qu’il pourrait récupérer bien plus en revendant l’information qu’il avait acquise, l’elfe n’était pas dupe pour autant. La richesse, Athgalan et la confrérie allaient en avoir besoin pour se préparer à la tempête qui allait s’abattre sur l’archipel. Plus elles en auraient, mieux elles seraient préparées et donc mieux elles résisteraient.

« Que l’on commence à rassembler des cordages, un maximum de cordage ! Second, prenez la barre, je dois aller récupérer quelque chose dans ma cabine. »

L’elfe à la chevelure d’écume quitta le gaillard arrière pour rejoindre ses quartiers. L’endroit avait été bousculé, de nombreuses affaires étaient au sol, mais aucun projectile magique n’avait traversé l’endroit. Le pirate se dirigea vers une commode et la releva avant de venir ouvrir un tiroir. Où était-il ? Où était-il ? Ah ici ! Le gredin vint saisir une petite gemme entre deux de ses doigts.

« Nolan Kohan. Je jure que, même si je dois en remonter ne serait-ce qu’un seul, je vous l’enverrais par lettre. »

Nathaniel vint enfermer la pierre dans un pendentif. Il prit soin de ne pas l'activer, pas tout de suite, il fallait attendre le bon moment. Et remonta sur le pont.


Equipement:
Cœur chaleureux :
Provenance elfique
Pierre qui tient parfaitement dans le creux de la paume, de couleur azurée veinée d'argent. En la frottant contre soi, elle produit une chaleur suffisante pour ne pas mourir de froid. Son effet dure une heure.
Glyphe : produit une chaleur suffisante pour ne pas mourir de froid - élémentaire


avatar

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Aucun
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

le Jeu 21 Juin 2018 - 17:06
Nolan, Soreïn, Bégonia, Archibald, je tiens à vous féliciter ! Cette intrigue a été particulièrement longue et particulièrement mouvementée, mais vous avez tenu bon. Il s’agissait de la première intrigue comportant une phase de PVP qui s’est malheureusement étendu sur une plus large partie de l’intrigue que je ne l’avais prévu. L’intrigue a connu quelques complications, je tiens à m’excuser pour ce fait. C’était une intrigue test aussi je vous demanderais de faire preuve de compréhension et de clémence.

Je tiens également à féliciter Arakjörn qui a fait pour la première fois le mj d’une intrigue et qui s’en est bien sorti. Il aura, je suis sur, le plaisir de remplir à nouveau ce rôle dans une prochaine intrigue.

Encore bravo à tous !

Cette intrigue est terminée, il ne reste désormais plus qu’à poster vos conclusions. La conclusion ne comporte pas de directive et est facultative. Je vous invite à respecter l’ordre de passage avec de poster vos conclusions (sauf si cette dernière n’entraine pas d’impact sur les autres personnages. Vous pouvez aussi vous arranger entre vous). Vous avez deux semaines pour les poster, après quoi ce rp sera définitivement fermé.

En attendant, voici vos récompenses !

Nolan Kohan : 100 PP
Sorëin Dobern : 1 XP
Bégonia Castin : 0.5 XP
Archibald Habbot : 100 PP
Alyssa Mayzol
Nathanaël  Eärendil : Artéfact de dragon


Dernière édition par Le conteur le Jeu 21 Juin 2018 - 17:07, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: [Intrigue] Du vent dans les voiles

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum