De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !

Partagez
Aller en bas
avatar
Modérateur
Dragon libre


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Les non-liés [PV Kälyna]

le Ven 23 Fév - 19:12
¤ Réunion ¤

30 Août an 1762 du troisième âge

L’île de Nyn-Tiamat. Verith ne savait pas pourquoi, mais il sentait qu’il allait y passer un bon petit moment. Ces récentes rencontres avec les Graärh avaient été pour le moins … intéressantes. Oui, le mot était juste. Verith ne l’avait jamais caché. Un jour, lorsque le moment serait propice, ou plutôt, lorsque enfin plus aucun obstacle ne se mettrait sur sa route, il entrerait en guerre ouverte avec les bipèdes. Sa volonté d’exterminer cette race était réelle. C’était nécessaire, pour la survie des siens. Mais plus seulement, c’était également nécessaire pour les Graärh. Le rouge ne doutait pas que certaines des souffrances que les dragons avaient connues, les félins les connaîtraient aussi. Cependant, eux ne s’en relèveraient peut-être pas. L’enfant de l’orage avait peut-être trouvé ici de nouveau allier pour mener à bien ce combat. Allier, c'était étrange que de l’utiliser pour désigner quelqu’un d’autre qu’un dragon libre. Le colérique secoua quelque peu la tête, chassant cette idée ainsi que le petit monticule de neige qui s’était formé à l’extrémité de son museau. Si jamais il était amené à agir ici, il allait avoir besoin de soutien. L’enfant de l’orage savait qu’il pouvait compter sur sa femme et sa fille, mais il ne souhaitait pas encore les impliquer. Pas tout de suite en tout cas. Verith ne désirait pas les inquiéter et encore moins les importunités. Aujourd’hui il jouerait les éclaireurs et lorsque tout danger serait écarté, il amènerait Keetech et Nynsith à rencontrer les Graärh pour se lier d’amitié avec eux. Sur qui d’autre le dragon de l’ire pouvait-il compter ? Oh il y avait bien une personne. Elle était une bipède certes, et il est bien connu qu’il faut toujours se méfier des bipèdes, mais cette dernière était l’un de ses protégés. Plus encore ! Elle était partie ses protégés, celle qui avait sans doute le plus fait ses preuves avec Alford. À ses côtés, elle empruntait le plus périlleux des chemins. Comme Alford et lui l’avaient été par le passé, Kälyna et Verith étaient liés par un élément commun. Preuve une fois de plus que le lien n’était pas une chose utile à ce monde.

Gentiment, le colérique lui avait demandé de se rendre sur l’île de glace, là où il se trouvait. Tous deux avaient à parler. Ils devaient parler de ce qui s’était passé, de ce qui se passait et de ce qui se passerait. L’enfant de l’orage aurait pu se déplacer, certes, cela aurait sans doute été plus pratique, mais il avait à faire ici. D’ailleurs il ignorait si Sombréclait était sur quelque chose d’important en ce moment. Tout ce qu’il savait, c’est que depuis la mort de sa fille, elle était devenue morose et distante. Verith pouvait le comprendre. Il était lui-même père. Mais plus encore, ayant perdu de nombreux proches, il comprenait ce que l’ancienne prêtresse pouvait ressentir. Il avait préféré la laisser un peu seule, pour gérer elle-même ces sentiments. Lui laisser le temps de digérer la chose. Était-ce la meilleure façon d’agir ? Pour lui oui, il n’était pas des plus conciliant avec les bipèdes, alors il n’aurait pas été le mieux placer pour la réconforter. Même si, ayant perdu plus de proches qu’elle, il aurait pu lui fournir de bon conseil. Un soupir s’échappa de lui. Quoi qu’il en soit, il avait laissé de l’eau couler sous les ponts, espérant que Sombréclait ait pu digérer la chose. Mais à présent, il était temps de lui occuper l’esprit. Il ne fallait pas la laisser broyer du noir. Au contraire, il fallait canaliser cette énergie au lieu de la perdre.

Le grand rouge attendait l’elfette en bordure du port vampirique du port de Nevrast. Patiemment, il attendait son arrivée. Elle ne devrait plus tarder, il pouvait sentir son écaille qu’elle portait sur elle se rapprocher. L’extrémité de la queue du dragon vint s’enrouler autour d’un arbre non loin et il l’arracha. Il posa ce dernier devant lui et en quelque coup de griffe il le réduisit en morceaux. Rassemblant ces derniers, il cracha une gerbe de flammes, venant enflammer ce feu de camp de très grandes tailles. Lui n’était pas gêné par le froid, mais ce n’était pas le cas de Sombréclat.
avatar
Administratrice
Guerrière libre

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Sauterelle 3
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les non-liés [PV Kälyna]

le Lun 7 Mai - 21:24
Le froid engouffrait les poumons de Kälyna et formait cette buée caractéristique. Le bon côté des choses, c’est que cela signifiait qu’elle était toujours vivante malgré le fait qu’elle avait mis les pieds chez les morts dernièrement. Ce n’était pas une expérience qu’elle avait envie de revivre de sitôt. Mais quelque chose n’allait pas depuis un bon moment déjà, c’est que la Mort la rattrapait peu à peu. L’ancienne prêtresse ressentait le besoin d’en faire part à son Protecteur dont elle n’avait pu voir qu’à de rares occasions ces dernières années. Lui aussi était-il dans le même bateau?

Parlant de bateau, c’est à bord de son propre Brick, nouvellement acquis après l’expédition dans le royaume des défunts, que la dame blanche conquérait les flots qui l’emmenaient à Nyn-Tiamat. C’est là qu’elle irait rejoindre le Rouge qui l’avait appelée. Les nuits succédèrent aux jours sans encombre et le continent vampirique apparut enfin à ses yeux. Peu de temps après, elle accostait au port de Nevrast et mettait pied à terre. Ici, il faisait plus que froid. Elle n’aimait pas cela, bien que son visage de marbre ne voulait pas le démontrer. Pour quelles raisons le Colérique avait-il décidé de se rencontrer ici, lui qui pouvait être partout en un claquement d’ailes, ou presque? C’est qu’il devait avoir une bonne raison. Espérons-le, car la dame blanche n’avait pas envie de finir avec un bloc de glace comme animal de compagnie. Fidji, son écureuil, s’était glissé en boule et se réchauffait contre la peau de son torse. Hors de question de le laisser seul sur son navire, il venait avec elle.

Verith ne fut pas difficile à trouver. Il suffit de se diriger vers la lueur rougeâtre parmi toute cette blancheur. Personne n’avait eu l’audace de rester près du périmètre, cela voulait donc dire que la prêtresse et le Feu de l’Ire seraient tranquilles.

Ses lèvres noires arquèrent un sourire et Kälyna le salua d’un signe de tête. Ses mains blanches s’étirèrent ensuite vers les flammes.

« J’apprécie le geste. »

En d’autres termes, elle remerciait Verith d’avoir pensé à elle et ainsi de lui éviter que son sang se glace pour une raison autre que la terreur.

« Je vous écoute. »

L’or se mêla à l’or. S’il l’avait appelée ici, ce n’était pas pour parler de la température glaciale de ce continent, n’est-ce pas? Kälyna était particulièrement calme.


avatar
Modérateur
Dragon libre


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les non-liés [PV Kälyna]

le Mer 23 Mai - 13:22
¤ Un légende ¤

Une rencontre importante allait avoir lieu. Après tout, à chaque fois qu’un dragon était impliqué l’évènement était important. Deux complices allaient se retrouver sur cette île au climat polaire pour discuter. L’enfant de l’orage avait fait déplacer sa protégée jusqu’ici et pour une bonne raison. En d’autres circonstances, il aurait pu bouger et c’est avec plaisir qu’il l’aurait fait, quittant ainsi cette terre de glace qui ne lui seyait guère. Malheureusement, le grand rouge se devait de rester ici pour le moment, aussi c’est la bipède qui viendrait à lui. Le rouge attendu avec autant de patience qu’il était capable d’avoir, même si sur ce point Verith avait fait d’incroyables progrès, presque miraculeux. Il faut dire qu’il avait appris à la dure. Après une certaine attente, une silhouette apparut dans la neige, la seule qui osait s’approcher de lui. Cela ne pouvait être que Sombréclat. Il n’eut même pas besoin d’étendre son esprit pour en être sûr. Il reconnut de loin l’odeur de celle-ci, ainsi que du petit compagnon qui l’accompagnait. Ainsi elle était venue avec son petit animal roux. Ce dernier serait sans doute, parmi les trois protagonistes, celui qui supporterait le moins le climat de Nyn-Tiamat.

Kälyna ne perdit pas un instant et vint se mettre au coin du feu que Verith avait allumé. Il avait bien fait de le faire. Si lui pouvait supporter le froid, ce n’était pas le cas de sa protégée. L’ancienne prêtresse blanche donna un petit coup de tête pour saluer le colosse de rubis et lui en fit de même, venant s’allonger dans la neige, venant placer sa queue de sorte à faire un large cercle autour d’eux, couper ainsi le vent qui pouvait sévir.

« Je voulais discuter un peu avec toi, Sombréclat. Tu es bien l’une des rares non-dragons avec qui j’apprécie de converser. »

Verith ferma les yeux et respira avec paix et tranquillité, son timbre de voix laissant transpirer sa satisfaction.

« Ce statut de privilégier, tu le mérites. Cette voie que tu empruntes en me suivant est périlleuse, mais digne. Je suis conscient de la difficulté des épreuves que cela t’impose et je sais que tu es capable de la surmonter. Je serais là pour récompenser tes efforts et réparer les sacrifices que tu auras dû faire. »

Le dragon rouvrit les yeux, l’or rencontre l’or avec intensité.

« Ce jour où je t’ai pris à l’empereur des elfes, je ne le regrette pas. A l’époque je n’imaginais pas que notre promesse donnerait ses fruits si rapidement. Mais nous y sommes parvenus, nous avons fait un premier pas. Le traitre est mort … »

Le colérique détourna le regard pour regarder sa patte droite.

« Malheureusement, cet exploit nous aura imposé un lourd tribut. Cependant, chaque bataille comporte son lot de risque et de blessure. »

Le rouge ricana un peu.

« Quelle mesquinerie de sa part, quel mauvais perdant. On dirait presque l’un des dieux morts. Arrogant … Suffisant. Tellement persuadé d’avoir raison … tellement persuadé que nous ayons tort. Cette malédiction n’est qu’un contretemps … elle ne nous arrêtera pas Sombréclat. »

Verith observa à nouveau Kälyna.

« Si je t’ai fait venir ici, c’est parce que je ne pouvais pas encore partir. Je suis sur une piste. J’ai rencontré le peuple qui vit ici. Ils parlent d’une ancienne légende : Un puits. Un puits qui ferait office de connexion entre eux et les esprits-liés. Je pense qu’il s’agit d’un puits de magie. Mais plus encore, je pense qu’il pourrait s’agir d’un passage vers le plan astral. Dans tous les cas, cela représente un espoir et expliquerait bien des choses. Pourquoi la magie est-elle présente ici alors qu’il n’y a aucun dragon ? Pourquoi les esprits-liés sont-ils plus fort ici qu’ils ne l’étaient sur Ambarhùna ? Peut-être suis-je trop optimiste, mais si ces dernières années m’ont appris quelque chose, c’est à croire en ce que je crois, à suivre ma voie, à être optimiste. Rien n’arrive vraiment par hasard. Si cette légende existe, elle permettra de nous libérer. Si cette légende existe, elle nous permettra peut-être même de défaire les chimères. Je suis certain qu’elles finiront par nous trouver. »

L’enfant de l’orage marque une pause.

« Et toi, que penses-tu de tout cela. De cette histoire, de cet archipel, de ces mystères et étrangetés ? »
avatar
Administratrice
Guerrière libre

Feuille de personnage
Esprit-lié n°1: Sauterelle 3
Esprit-lié n°2: Aucun
Esprit-lié n°3: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les non-liés [PV Kälyna]

le Jeu 24 Mai - 21:07
Verith avait toute l’attention de Kälyna et il gagna son or. Bien sûr qu’il désirait discuter avec elle, car sinon il ne l’aurait pas invitée à le joindre ici dans cette contrée gelée. Elle acquiesça d’un signe de tête, lui signifiant ainsi de poursuivre. C’était inutile de lui dire qu’elle le savait déjà et que ses paroles étaient superflues, les premières du moins. C’était plein d’évidences : d’abord le fait qu’ils s’appréciaient. Sombréclat n’avait pas besoin de mots pour le réaliser. Elle n’était pas comme d’autres qui avaient le besoin d’entendre des louanges et de tendres mots d’amour pour se sentir apprécié ni qu’elle avait besoin qu’on lui brandit une carotte attachée à un bâton pour avancer. Elle était au-dessus de tout cela.

« Cela est bien aimable de votre part. Cependant, les sacrifices ne sont pas pour vous. Or, je ne souhaite pas de récompenses de votre part. »

Seuls les gestes comptent aux yeux de l’ancienne prêtresse. Et sans vouloir brusquer l’ire du dragon rouge, tout ne tournait pas autour de lui. Ce n’était certainement pas l’appât du gain ni le but d’être davantage dans les bonnes grâces du Rouge qui régissaient ses actions. Tout cela, elle l’avait délaissé lorsqu’elle avait mis une croix sur le Tyran Blanc. Ce qu’elle était aujourd’hui, elle le devait notamment à Verith. La relation entre Kälyna et Verith était particulière, un peu compliquée, et très spéciale. Cependant, le lien qui les unissait était puissant. C’est ce qu’elle croyait réellement, du moins.

« J’ai vécu pire comme malédiction. »

Sa voix était claire et assurée. Bien sûr, elle faisait référence à l’Inséparable tronquée qui était une totale erreur de la nature. Ce qui lui arrivait depuis qu’ils avaient tué ce fameux traître l’inquiétait beaucoup en réalité. Elle y pensait à chaque jour et on ne manquait pas de lui rappeler physiquement qu’elle avait commis ce que d’autres qualifieraient de crime, mais c’était un mal pour un bien. Les fins justifient les moyens. Et quoiqu’il advienne, elle n’était pas seule cette fois-ci.

« Elle ne nous arrêtera pas, non. Cependant, jouer les optimistes ne changera rien. Il faut commencer à agir avant qu’il ne soit trop tard. »

Kälyna n’était pas du genre optimiste à confier ses malheurs aux prières en espérant qu’une intervention divine quelconque agisse pour elle. Si elle avait appris quelque chose avec le temps, c’était qu’on était toujours mieux de faire les choses soi-même.

« Un puits de magie… »

La dame blanche avait murmuré ces mots. C’était intéressant, très intéressant. En tout cas, Verith avait été le plus efficace des deux. Mais depuis la mort de Mëryl, Kälyna n’avait plus été la même. Son décès l’avait affectée beaucoup plus qu’elle ne l’aurait voulu, qu’elle ne l’aurait imaginé jadis. Était-ce possible de croire qu’elle avait vécu de la tristesse? La voix de Verith la ramena sur Elysion.

« Tandis qu’à Ambarhùna, les dieux tenaient une grande importance, ayant même pris forme physique pour mieux mourir, il n’en est rien ici. Ils n’ont jamais fait partie de leur histoire. Et vous avez levé un point intéressant : il n’y avait aucun dragon et pourtant, ce continent ne manque pas de magie. Il semble puiser son essence ailleurs. Serait-ce ce fameux puits, comme vous aviez mentionné? Que dit cette légende précisément? Je suis intéressée à en avoir le cœur net. Qu’avez-vous sur le sujet? »

Le continent était différent et de nouvelles règles s’appliquaient. Encore de nombreux éléments leur échappaient. Ils n’étaient pas au bout de leur découverte.

« Je suis certaine que les Chimères nous ont déjà retrouvées. La question est : quand se montreront-elles et que ferons-nous? »

La dame blanche n’avait aucune preuve, mais c’était son côté pessimiste qui parlait.

« Tiamaranta regorge d’étrangetés et de mystères. Je n’ai pas eu la chance, ou la malchance, de rencontrer personnellement les premiers habitants de ces lieux. Comment expliquer que les Graärh peuvent se lier à plus d’un Esprit-lié? On aurait pu croire que c’était propre à eux, mais non. Cette particularité commence aussi à affecter les anciens habitants d’Ambarhùna. Il y a tant de mystères à résoudre. Elfes et vampires se transforment en cette autre chose. Je n’ai pas encore été atteinte, mais cela n’est qu’une question de temps je présume. Est-ce une autre forme de malédiction? »

Ses craintes étaient légitimes, n’est-ce pas? Kälyna ne se reconnaissait plus en tant qu’elfe ou en tout cas, ne faisait plus partie du peuple elfique. Cependant, cette transformation que certains elfes ou vampires subissaient ne lui disait rien qui vaille. Les gens affectés semblaient bien le vivre et en réalité, il ne semblait y avoir que des bénéfices liés à cette transformation. Perdraient-ils la raison avec le temps? Deviendraient-ils malades? Se transformeraient-ils en monstre? Était-ce le commencement de la fin?

Oui… Kälyna avait cette légère tendance à paranoïer. Elle avait certainement raison de craindre le pire, non?


avatar
Modérateur
Dragon libre


Feuille de personnage
Esprit-lié n°1:
Esprit-lié n°2:
Esprit-lié n°3:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les non-liés [PV Kälyna]

le Ven 15 Juin - 22:26
¤ Raisonnement ¤

Le colérique observait la bipède qu’il avait baptisé Sombréclat, celle qui l’avait pris sous son aile, celle qu’il avait arrachée à l’empereur elfique et d’une sentence de mort, celle qu’il avait décidé de qualifier de protéger. Il dodelina légèrement de la tête en entendant la réponse de l’ancienne prêtresse blanche.

« Je le sais, l’appât du gain ne guide point tes pas comme nombre de bipèdes. Néanmoins, je ne laisserais pas mon honneur être sali par l’ingratitude. Ce que tu as fait compte énormément. Je saurais te récompense, que tu le souhaites ou non. »

Verith était, sans nul doute d’ailleurs, un peu maladroit dans ses expressions. Il pouvait donner l’impression d’imposer quelque chose à Kälyna, même si ce quelque chose est purement bénéfique, et ce qui était vrai en somme. Quand on félicite et récompense, encore plus quand il s’agit d’un dragon, on accepte sans discuter. Mais le rouge n’était pas un ancestral comme les autres, s’il félicitait ou récompensait quelqu’un, c’était sincère, profondément sincère. S’il agissait ainsi, c’est parce qu’on lui avait fait plaisir. Dès lors, l’honneur, la logique, le bon sens, le code draconique, les lois naturelles et sa propre façon d’être commandaient qu’il remercie la personne. Exactement, le rouge remerciait la petite bipède face à lui, même s’il ne considérait plus cette dernière comme une bipède depuis longtemps déjà. Mais cela, l’enfant de l’orage savait que Sombréclat saurait percer à travers son comportement, certes complexe, et comprendrait qu’il était en ce moment même en train de la remercier.

Le rouge continua d’observer l’elfette, l’écoutant, plissant légèrement les yeux.

« Ne te surmène pas Sombréclat. Inutile de porter un masque avec moi. Je sens ton inquiétude et ton chagrin. Tu es ma protéger, j’aurais dû venir te voir plus tôt. Mais je tenais à progresser pour t’apporter de bonne nouvelle et cet espoir afin de t’alléger. Si un jour tu souhaites discuter, de la malédiction ou de la perte de ta fille, afin de soulager ton fardeau, n’hésite pas. J’ai déjà été maudit, et si je n’ai jamais personnellement perdu d’enfant, j’ai en revanche perdu un frère, une mère, une sœur et j’ai en moi la mémoire de nombreuses tragédies draconique. J’ignore si ça fait de moi celui le mieux placer pour pouvoir en parler avec toi, mais je sais au moins que je connais ce terrain de la souffrance. »

Verith fixa du regard Kälyna, d’un air sérieux et tendre à la fois, lui faisant comprendre qu’il était là si besoin. Puis lentement il reprit, l’air de rien. Il ne souhaitait pas forcer celle-ci, seulement l’informer.

« J’ai pu discuter avec les plus anciens membres de cette espèce nommés les Graärh. Malheureusement, leur culture semble essentiellement orale. Beaucoup d’informations semblent avoir été perdues avec le temps, je me dois donc de suivre la piste des miettes de pain. D’après ce que j’ai compris, il aurait existé un puits de magie nommé le Bâoli. Celui-ci aurait été une sorte de point de rencontre entre les esprits-liés et cette espèce. Un peu comme une frontière entre deux mondes. Mais cette légende est liée à deux autres. Deux mythes en rapport avec deux légions. Le premier raconte l’histoire d’un puissant empire et l’autre la chute d’un empire conduit à sa perte par son arrogance et la soif de puissance. Je pense que ses trois histoires sont plus étroitement liées qu’on ne le pense et que le pensent les Graärh. Je pense que le puissant empire dont il fait référence dans le premier mythe et le même que dans le deuxième mythe. Et je pense que l’arrogance et la soif de puissance ont un rapport avec ce fameux puits de magie. Il m’est d’avis que cette histoire se rapproche pour beaucoup de celle du Tyran Blanc. Il m’est d’avis que certains Graärh, las et insatisfait de vénérer les Esprits-liés, qui semblent être leurs divinités, ont désiré voler leurs pouvoirs. Ont désiré devenir eux-mêmes des dieux. »

Le colérique laissa planer un silence.

« Bien entendu, un tel affront n’est pas sans conséquence. Concernant le Tyran, les dieux ont répliqué et l’ont enfermé. Ici, il est fort à parier que les Esprits-liés ont sévèrement châtié les Graärh et scellé l’accès du puits afin que cette trahison ne se reproduise plus jamais. »

Verith soupira un peu.

« À partir de là j’ai établi une vérité et deux théories. Le puits existe bel et bien. C’est la seule explication au vu de ce que je sais du fonctionnement de la magie. Et justifiant que cet archipel regorge de magie bien qu’il n’y ait aucun dragon et cela explique aussi pourquoi les Esprits-liés sont si forts et pourquoi certains bipèdes puissent se lier à plusieurs. Concernant les théories. Premièrement, il s’agit bien d’une source de magie, dans ce cas il est possible d’y puiser, non seulement pour nous débarrasser de cette malédiction, mais aussi pour se débarrasser des chimères. Pour l’avoir observé de près, la magie des esprits-liés s’approche de la haute magie maniée par les divinités. Deuxièmement, il s’agit d’un portail menant aux mondes des Esprits-liés, et j’irais même jusqu’à dire au plan astral lui-même. J’ai l’intime conviction qu’il doit y avoir un moyen de se débarrasser d’une malédiction dans le plan astral, je serais même prêt à parier qu’on doit pouvoir en trouver un au sein des ruines des sanctuaires des différents dieux où nous sommes allés lors de notre dernier passage. Par ailleurs, je pense que nous pourrions aller plus loin encore, comme les Chimères viennent du plan astral, il pourrait y avoir un moyen de les renvoyer là-bas. Peut-être en piégeant ce fameux Bâoli. Il nous suffirait alors de sceller les passages entre le plan astral et notre monde après les avoir aspirés vers ce premier comme on aspire le venin d’une plaie. »

Le rouge ferma les yeux et dodelina de la tête.

« Cette dernière solution est peu satisfaisante je te l’accorde, car malheureusement on les aurait simplement bannis au lieu de les tuer. Mais dans notre situation ce serait, je pense, toujours mieux que rien. »

L’enfant de l’orage rouvrit les yeux et les posa à nouveau sur Kälyna.

« À partir de ce constat-là, il ne manque plus que de trouver le Bâoli. Cette tâche ne sera pas facile … mais … »

Verith dévoila ses crocs en retroussant ses babines.

« La magie, surtout la magie puissante, laisse des traces. Il suffit de les trouver et de suivre la piste jusqu’à son origine. »

Optimiste, oui Verith l’était, peut-être un peu, mais il avait des raisons de l’être et il n’était d’ailleurs pas du genre à se morfondre. Cependant, était-ce pour autant de l’optimisme ? Pas totalement. Verith était un combattant, et il n’arrêtait pas de combattre. Il était buté, extrêmement buté, si un mur se trouvait devant lui, alors il le défoncerait, même si cela parait impossible. Il n’était pas du genre à se laisser abattra par la première complication, le premier obstacle. Il avançait, encore et toujours.

« Tu as fait mention d’elfe et de vampire se transformant. Je n’ai jamais entendu parler de ça. J’ai très peu été au contact des bipèdes ces derniers temps, tout mon temps étant consacré aux Graärh. Peux-tu m’en dire plus ? Que sais-tu exactement ? J’essaierais de me renseigner afin d’en savoir plus de mon côté. S’il s’agit d’une nouvelle malédiction, dans ce cas … il nous suffira de la vaincre elle aussi. »
Contenu sponsorisé

Re: Les non-liés [PV Kälyna]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum