Connexion
-42%
Le deal à ne pas rater :
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif naturel – ...
129.99 € 225.00 €
Voir le deal

descriptionEzel Bonaventure EmptyEzel Bonaventure

more_horiz
Ezel
Bonaventure

Identité et caractéristiques

  • Race : Humain

  • Sexe : Homme

  • Surnom : L'Asphodèle, l'Edelweiss

  • Date de naissance : 25 décembre 1738

  • Age réel : 24 hivers

  • Age en apparence : tout pareil

  • Lieu de naissance : Dans une roulotte, sur une route enneigée d’Ambarhuna

  • Lieu de vie : A bord de la caravelle Le Dragon Ronflant

  • Rang social :Petit peuple

  • Poste/Emploi : Artiste, Contrebandier






    Caractéristiques physiques
  • Force : Moyen

  • Endurance : Bon

  • Coordination (agilité/réflexe) : Bon

  • Furtivité : Très Faible

  • Perception : Moyen




    Caractéristiques mentales
  • Force mentale : Bon

  • Education : Moyen

  • Charisme : Très Bon

  • Intuition : Moyen

  • Espérance/chance : Faible




    Résistances
  • Résistance physique : Bon

  • Résistance magique : Moyen




    Compétences
  • Magie : Moyen

  • Expertise :

  • Arme 1 : Armes de jets : Moyen

  • Arme 2 : /

  • Arme 3 : /

  • Arme 4 : /

  • Habileté : Bon

  • Navigation : Médiocre

  • Equitation : Moyen

  • Dressage : Moyen




    Bonus
  • Bonus : Habileté (Pirate)





Équipements

Arme principale :

  • Ma magie.
  • Deux douzaines de couteaux de lancer habilement dissimulés.

Autres objets : Outre un ensemble d’objets vitaux pour un usage quotidien, je possède un objet unique en son genre : le Médaillon de Rupol. Ce bijou particulier, appartenait à un riche althaïen qui l'avait acquis à un prix dérisoire et qu'il me fit cadeau. Pourtant, il est extrêmement utile puisqu'il permet d'absorber et réutiliser un nombre illimité de vêtements ! [fonctionne comme un espace de stockage pour vêtements]



Description physique

En toute modestie, je me considère comme une oeuvre parfaite. Vous ne me croyez pas ? Regardez donc cette haute stature, délicatement sculptée par des entraînements quotidiens d’acrobate. Chaque muscle qui parcours ce mètre quatre-vingt-trois de pure beauté est juste assez proéminent pour être aguicheur et ni trop gros pour paraître excessif. A cela, ajoutez une peau claire et imberbe, aussi douce qu’une fleur de lotus, méticuleusement débarrassée de ces horribles poils chaque jour. Bien sûr, ce corps tout en souplesse et flexibilité présente quelque imperfections qui le rendent tout à fait charmant. Ces fines lignes blanches que vous pouvez apercevoir sur mes mains, ne sont que les vestiges de coupures accumulées en lançant des couteaux. Les plus tatillons d’entre vous remarqueront que j’ai un pied plus grand que l’autre… et encore faut-il être particulièrement près ! ça et là, d'autres cicatrices récoltées par mes très -trop- nombreuses chutes d'acrobaties quand j'étais enfant. Mais rien qu'il ne soit trop difficile à masquer sous une bonne couche de maquillage, ne vous en faites pas. De même que les vilaines callosités de mes mains. A cause de ces maudites cordes de chapiteau, c'est une plaie à faire disparaître !

Comment ne pas remarquer, par contre, une aussi jolie face que celle-ci ? Un visage parfaitement dessiné, des lèvres pleines que l’on embrasserait toute la journée, un petit nez mutin et adorable, des oreilles rondes et percées pour y accrocher pierreries et joailleries. Et ces yeux ! Comment ne pas succomber devant ces mires couleur glaciers où pétillent mille malices, sublimant cet air narquois et nonchalant ? Brillant comme de la paille d’or et aussi scintillant que de la neige fraîche reflétant le soleil, mes cheveux courts sont perpétuellement sculptés en une bourrasque gelée.  

Enfin, mes tenues vestimentaires sont très voyantes, scintillant dans les tons blancs et bleutés. Que ce soit des chemises ouvertes ou des robes échancrées, pourvu que ce soit provocateur. Et bien sûr, en tout temps et toute saisons, je me couvre d’un subtil parfum d’edelweiss, fleur envoûtante et enivrante des neiges par excellence.

Car oui je porte aussi des robes, et même du maquillage. Je me travesti pour mes représentations sur scène. C’est tout un art que de revêtir un autre sexe qu’est le féminin. Arrondir ses traits, porter une perruque, créer des formes là où les hommes en sont dépourvus. On pourrait même dire qu’“Elza” pourrait facilement être ma sœur jumelle.


Description psychologique

Beaucoup me voient comme quelqu’un d’arrogant… et je ne vais pas leur donner tort. Étonné ? On peut très bien être arrogant et le reconnaître vous savez ? Et si je suis arrogant, et parfois même orgueilleux, c’est parce que je suis sûr de mes capacités. Une grande estime et confiance en soi entraînent souvent une arrogance naturelle dit-on. Après tout, si j’ai grandement hérité du physique de feu ma mère, c’est bien mon père qui m’a élevé, qui m’a en grande partie transmis cette assurance ! Il m’a également transmis la loyauté, le sens de la famille et surtout, surtout, que notre vie est éphémère, alors autant en profiter à fond. Outre cette auto-suffisance, je suis quand même assez ouvert d’esprit et aux autres. Je rends volontier service, surtout si on me rend service en retour.
Je crois depuis toujours en une certaine forme d’équilibre naturel. Pour chaque actions, une conséquence. Et comme la nature est bien faite, chaque conséquence tend à équilibrer une autre. Ce simple principe à mon sens, justifie à lui seul de faire ce qu’on veut de notre vie. En notre âme et conscience, nous pouvons tout nous permettre. Voilà pourquoi je ne me prends pas au sérieux : notre vie est courte et chaque instant est précieux. C’est bien pour ça que vous ne me verrez presque jamais en colère. Cette grande comédie qu’est la vie est bien trop remplie de ses joies et de ses peines pour perdre notre temps en combats stériles. Et puis, je viens d’une longue lignée d’artistes voyageurs. Ce besoin de liberté est quasiment inscrit dans mes gènes. D’ailleurs, c’est au nom de cette liberté si chérie que je me refuse à toute forme d’esclavagisme. Bien sûr, je pense que tout le monde n’est pas égal, il y a toujours des plus faibles que moi… c’est juste que je me dis que si je devais me retrouver à la place de ceux que j'opprimerais, je le vivrais très mal. C’est ça, pour moi, faire preuve d’humanité en quelque sorte: pouvoir me mettre à la place des autres.
Après, je ne viendrai pas juger les actes des autres. Chacun fait ce qu’il veut avec sa conscience. Je dis juste qu’il faut bien se rappeler que l’oppression finit souvent par la rébellion, et que je préfère faire partie de ceux qui ne font pas des cibles parfaites aux foudres de la colère.

Vous l’aurez compris, j’aime bien les graärh. Ils ont quelque chose de plus simple que les autres races. Le peu que j'ai pu en apprendre sur eux m'a conforté dans le choix de mon père de les considérer comme des êtres libres. Hélas, le mal que notre peuple leur a causé ne me permettra sans doute pas d'en  savoir plus. Peut-être dans quelques années qui sait ? Par contre allez expliquer ça aux vampires !

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit hein. J’aime aussi le peuple de la Nuit, je leur trouve une certaine fascination. Des êtres maudits, condamnés à une jeunesse éternelle, ça a quelque chose de profondément romantique et attractif vous ne trouvez pas ? D’ailleurs, s’il n’y avait pas cette histoire de perte de mémoire, le sang ne me dérangerait pas plus que cela finalement.

Ah, je ne peux pas vous laisser sans vous parler de mon personnage, Elza. Non ce n’est pas un dédoublement de la personnalité, je vous rassure tout de suite. Il s’agirait plutôt… d’un masque. Oui voilà, un masque que je revêt pour le public. Elza est née alors que je cherchais mon nom de scène, un peu par la force des choses. Elle est aimable, douce et généreuse, à l’image du Cirque en somme. Elle représente exactement les idéaux de la troupe et je suis très fier de l’incarner. Elle représente un peu la meilleure partie de moi-même, ce côté “lumineux” qui parfois me fait défaut dans mes choix.

Alignement : Je ne me considère pas comme quelqu’un de foncièrement “bon” ou “méchant”. Je profite simplement de la vie en faisant autant de “bonnes” et “mauvaises” actions. Je respecte mon propre code de l’honneur et ma dévotion est toute acquise à ceux que je considère comme ma famille et mes amis.

Proposition d’Esprits-Liés:
Spoiler :


  • La Saïga: Ezel est un fervent défenseur de la magie. Pour lui, il s’agit d’un art noble et esthétique.Provenant d’un cirque, où les créatures rares et autres personnes aux physiques atypiques ne sont pas rares, les cornes seraient un très bon élément RP et intéressant à exploiter.

  • Le Léopard des Neiges: L’Esprit par excellence d’un mage spécialisé dans la glace. Usant et abusant de cet élément, à la fois beau et dangereux, le Léopard aura tôt fait d’être attiré par Ezel et son potentiel magique.

  • Le Serpent: L’art du déguisement est primordiale dans la vie d’Ezel. En scène et dans la vie, il aime se déguiser, dissimuler son identité et incarner des personnages. Cette faculté est aussi très utile quand on opère dans les transactions clandestines, telles les activités peu reluisantes du cirque.

  • L’Antilope:Pour un artiste, l’apparence est une notion très importante pour assurer un spectacle de qualité. L’Antilope est une bonne vision de cette notion. Son pouvoir d’attraction n’est pas négligeable dans le succès d’une représentation réussie.

  • le Lémurien: Outre son penchant pour la magie, Ezel est un acrobate aguerri. Ses numéros d’équilibriste et de lanceur de couteaux sont d’ailleurs particulièrement appréciés et en cela, le Lémurien aura jeté son dévolu sur lui.




Histoire

Même si j’adore parler de moi, je pense qu’il est préférable que je vous parle d’abord de mes parents. Ne râlez pas, c’est essentiel pour que vous compreniez mon univers. Alors c’est parti.

Issu de la célèbre famille Bonaventure, Bartolomé a repris le cirque familial, comme son père avant lui, et son grand-père avant lui, et son arrière grand-mère avant lui, sillonnant les routes d’Ambharuna, à bord de roulottes et plantant son chapiteau là où le vent le menait. Les Forains, ou les Gens du voyage, comme disent les gens du peuple, ont toujours eu une réputation compliquée. Si beaucoup aiment venir voir les choses extraordinaire et extravagante des foires, beaucoup les traitent de voleurs et de sombres rumeurs pas très nettes circulent également (quand bien même ne dit-on qu'il n'y a pas de fumée sans feu ?). Voyez ça comme une relation d’amour-haine passive-agressive. Il faut dire que la remise en question de l'autorité  des Kohan n’aide pas à ouvrir les bras. Que voulez vous, le désir de liberté ne s’encombre pas de ce genre de considérations. Le Cirque s'est toujours farouchement opposé à une certaine forme d'autorité par une élite. Hélas, il a toujours dû sauver les apparence pour se permettre d'exister.
Toujours est-il, que c’est en digne successeur de cet héritage du monde du spectacle que Bartolomé endossa le rôle de Monsieur Loyal, le grand chef du cirque. Véritable chef d’orchestre, chapeautant les moindres aspect communautaires de la troupe. Il faut dire que ça lui va comme un gant. De haute stature -bien qu’ayant depuis toujours un ventre rebondi- et aussi roux que le feu de sa passion, ce digne Monarque sait capter une audience comme personne. Et même si la réputation du Cirque du Renouveau n’était plus à faire auprès des classes populaires, il est à noter que c’est grâce à son charisme communicatif que même les elfes se laissèrent tenter à aller voir son spectacle. Mais ce qui changea radicalement sa vie...

… fut sans doute sa rencontre avec une jeune danseuse vagabonde du nom de Roseméralda, ou plus connu sous le surnom de “Rosa”. De dix ans sa cadette, cela ne l’empêcha pas de tomber éperdument amoureux d’elle. Un amour presque aussi fort que celui des Inséparables. Un amour déraisonnable, un amour fou, un amour véritable. Pendant des mois, il lui fit la cour. D’abord en l’invitant à rejoindre sa troupe, puis en la courtisan entre deux répétitions. Et bien que leur sentiments soient réciproques, il n’obtint jamais plus d’informations sur les origines de sa bien-aimé. Et puis au fond, qui s’en souciait ? Ils étaient heureux et c’était tout ce qui comptait après tout. Et au bout de la deuxième année de vie commune, le vingts-cinq décembre 1738, les cris d’un bambin célébraient leur union devant l’éternité. Ce bambin, c’était moi.

J’eût une enfance heureuse et insouciante, dans la plus pure tradition des Forains. Ce mode de vie nomade me fut plus que profitable, je pût voyager et m'imprégner de diverses cultures au fil de nos pérégrinations. Mes parents voulurent m’offrir un petit frère ou une petite sœur mais les caprices du destin sont parfois bien cruels. Je n’avais que 7 ans à l’époque quand une maladie foudroyante faucha ma mère douce et aimante. Encore aujourd’hui, je ne sais pas ce qu’était ce mal. Le petit garçon en moi l'a tout simplement appelé la maladie “Et paf, tu meurs”.

De cet événement, j’ai appris deux choses : la vie peut te prendre aussi facilement qu’elle te donne et, que l’esprit humain est parfois assez complexe et très étrange. C’est à cette période que mon vénérable père, dans son immense chagrin, remarqua à quel point je ressemblais à ma mère et commença à me déguiser. Moi qui ne voyais que la peine s'envoler de ses yeux quand il posait les yeux sur moi vêtu ainsi, je ne prenais aucunement conscience que ce n'était pas normal, même pour des Forains. Je ne comprenais pas pourquoi les gens chuchotaient quand il me voyait en robe. Ne voyaient-ils pas que cela rendait mon père heureux ? Était-ce ces même ragots qui poussa Bartolomé à m'ordonner de cacher "Elza" et de ne danser que pour lui ?  Sans doutes.... C’est d’ailleurs à la même période que lui-même décida de porter des roses dans sa barbe rousse, comme le faisait jadis Roseméralda dans ses cheveux. Il prit alors ce nom de “Barbe à Rosa” qu’on lui connaît aujourd’hui. Véritable preuve d'amour d'un veuf endeuillé ou mascarade pour étouffer les rumeurs ? Je vous laisse seuls juges...

Mon histoire aurait pu s’arrêter là, entre mes entrainement au lancer de couteaux, les acrobaties, la vie au sein du cirque et mes séances de déguisement, si les dragons n’étaient pas revenus. J’avais 11 ans quand la magie revint. De conte, de légende, c’était devenu une soudaine réalité. Quelle ne fut pas ma surprise le jour où l’on m’annonça que d’un simple geste, nous pouvions faire plier le monde à notre volonté ? D’un simple geste, créer à partir de rien ? Dire que j’étais excité serait un doux euphémisme. Très vite je suppliait mon père de trouver quelqu’un pour m’enseigner cet art qui au yeux du gamin que j’étais, était le plus beau de tous.
Ne sachant trop où chercher, nous nous déplacions alors de ville non plus pour nos performances mais aussi pour chercher des mâitres mages.

Comme un vase communicant, le retour de la magie avait également attisé le feu de la guerre. Si jusqu'alors nous nous avions évité de nous mêler des affaires politiques de l'Empire, la dure réalité se présenta à moi lors d’une attaque des Vampires alors que nous étions en transit. Ce fut le jour le plus effrayant de ma vie je crois bien. Près de la moitié de la troupe fut décimée. Ce fut un véritable carnage. Par chance, une garnison impériale était également sur la piste des buveurs de sang et leur escarmouche nous permis de nous enfuir. Les survivants s’éparpillèrent au quatre coins du royaume, fuyant pour leur vie. Jusqu’alors indépendant, le Cirque du Renouveau, réduit à une dizaine de membres seulement, dû faire face à un choix difficile : se réfugier dans une ville humaine ou s’accrocher à sa liberté et mourir des mains d’êtres ignobles.

Mon père, se souciant toujours de mon bien-être, décida donc de rejoindre Althaïa, avec la promesse de reformer le Cirque une fois la menace écartée. Je ne vais pas vous mentir en disant que cela n'a pas été les années les plus faciles de ma vie. Même si les Althaïens étaient plus à même d'apprécier les arts du Cirque, nous dûmes, pour la plupart, s'attirer les faveurs de Mécènes et pour d'autres, se mettre aux services de riches notables de la ville. Ce fut d'ailleurs mon cas. Par chance, si on peut appeler ça une chance, un riche marchand me trouva fort plaisant à regarder et m'engagea dans sa maisonnée. Il sembla que mon côté efféminé lui plut énormément et il n'hésita pas à investir beaucoup dans mon éducation pour cultiver cette ambiguïté. Pour lui, pour un non-althaïen, j'avais "un bon potentiel" elfique. Être traité plus comme une possession et un animal de compagnie ne me plut guère mais au moins avais-je quelques loisirs, comme celui d'apprendre les rudiment de la magie ou encore d'étoffer ma garde-robes. C'est aussi grâce à ce marchand que j'appris à fabriquer moi-même mes parfums et qu'on m'attribua les surnoms des fleurs que j'affectionne : l'Asphodèle et l'Edelweiss.

Et quand je pensais que notre situation ne pouvait pas empirer, vint le Tyran Blanc. Encore une fois, mon père dû prendre la difficile décision de rejoindre le Protectorat, mû par un instinct de conservation inhérente aux Forains. Ô bien sûr il eût été facile de céder à la facilité et de collaborer avec cette abomination mais sa conscience l’en empêcha. Le Cirque n’était plus que ruines mais ses valeurs subsistaient toujours ! Et l’adolescent que j’étais, se trouvait démuni et désabusé. C’est à ce moment que l’équilibre du monde m'apparut : pour toutes ces jeunes années d’oisiveté et de tranquillité, j’en récoltais à présent les fruits empoisonnés.

Cependant, alors que je voyais tout en noir, je fis une curieuse découverte. Alors que je pensais que notre mode de vie, notre histoire, n’avait aucune importance dans ce monde, je découvrais avec stupeur que nous avions un pouvoir, un pouvoir bien plus grand que la magie : celui de cultiver l’espoir et la joie. Les peuples ne peuvent plus combattre s’ils n'ont plus la foi ou de raison de se battre. Et c’est en cela que les artistes sont si importants : inspirer de la lumière dans les ténèbres. Cela faisait des années que nous avions oublié cela que cette évidence même nous fit comme un choc. Nous n’étions peut être pas des combattants, mais nous avions d’autres ressources !

Fort de cette résolution -et cette fois il n’était pas question pour moi de subir les événements- avec mon père, nous avons reformé lentement mais sûrement une nouvelle Troupe. Jamais le Cirque du Renouveau n’avait aussi bien porté son nom. Je fis même la connaissance d'un vampire, à des lieux de l'idée que je me faisais de cette race : Toryné Dalis. Même si les premiers temps, je n'osais m'approcher de lui, mon expérience avec le marchand althaïen m'ayant marqué plus que de raison, je finis par me lier d'amitié. Grâce à lui, je pris de plus en plus confiance en moi et décida de révéler "Elza" au grand public. Il fallait dire qu'il s'y connaissait beaucoup question féminité et frontière des genres.
C'est également à cette occasion que nous nous rapprochions de la Cour des Miracles. En un sens, c'était un rapprochement logique, nos compétences étaient très utiles pour ces gredins. Sans toutefois accepter dans faire officiellement parti, mon père négocia une alliance profitable à tous. Après tout, nous étions toujours mis en marge de la bonne société, autant s’entraider non ?

Et enfin, à la mort du Tyran Blanc, nous reprîmes les routes dans cette ère de paix… pendant un temps. Parce que visiblement les ennuis ne venaient jamais seuls vint le temps des Chimères. Et cette fois-ci, ce fut la débandade. Plus rien ne semblait pouvoir contenir leur déferlante. Cette fois-ci, seule la fuite du continent nous sauverait. Et fort heureux de l'alliance avec la Cour, nous trouvâmes refuge sur l'un de leur navire, dirigé par la main de fer de Nathaniel Eärendil.

Dire que la traversée fut de tout repos… serait un mensonge bien trop gros.  Cette cohabitation forcée entraîna quelques dissensions, mais au final, nous étions tous dans le même bateau, littéralement. Mais finalement, nous n'étions pas si différents. Pour preuve, certains membre de la Cour décidèrent de rejoindre le Cirque. Le Renouveau, c'était bien pour  commencer une nouvelle vie non ?

“Terre en vue !”

Ô combien cette simple phrase peut vous emporter sur les rivages de l’euphorie !
Les Chimères étaient derrières nous, une nouvelle vie s’offrait à nous. L’heure de la reconstruction pouvait débuter, et quoi de mieux pour reconstruire le Cirque que d’accueillir une nouvelle âme  ? Dans la liesse générale, après des mois d'errance, les premiers pleurs de ma fille se firent entendre, véritable surprise inattendue. Visiblement, la première fût sans doutes Astrid. Ni elle ni moins ne nous attendions à ça, malgré toute nos mesures pour qu'une telle chose n'arrive pas. Moi qui avait été bercé par les récits de mon père et de son grand amour, je devais avouer que cela me faisait étrange d'avoir créé la vie sans réel amour. Mais ce n'est pas pour autant que je rejetais mon enfant. Au contraire, j'accueillais Golvine comme ma marque de renouveau, symbole de nouvelle vie.

Contrairement à beaucoup d'Ambahruniens, je suis né sur les routes, mon foyer est celui que je me créé. Aussi, je décidais de fonder mon foyer sur le Dragon Ronflant, une magnifique caravelle durement négociée à la Cour, maintenant rebaptisé la Confrérie pirate, en échanges de promesses de services. Maintenant que nous étions sur un archipel, nos routes étaient maritimes. Évoluer, s'adapter, n'était-ce pas là l'essence de tout artiste ?

Les premiers temps furent quelques peu difficiles. Nous devions prendre nos marques, nous refaire une nouvelle réputation au sein des nouvelles cités, même si celle de l'ancien continent nous collait toujours un peu à la peau. Mais c'était bien mal connaître notre résilience si vous croyez que nous n'avons pas réussi à faire notre nom ! L'Art ne connait pas de limite.

Concernant les derniers événements, je reste mitigé. Je n’arrive pas à croire que les Chimères aient vraiment disparues. Mais qui sait ? Peut-être aurons-nous enfin une bonne surprise ? Mais surtout, le plus important… ce renouveau de la magie avec le “Baôli” des graärh, me laisse entrevoir une formidable opportunité de faire évoluer mes talents !



Liens

  • Bartolomé Bonaventure, dit “Barbe à Rosa”(pnj) : Père, Capitaine, Directeur, cet homme de 63 ans représente à lui seul toute les facettes qui m’ont forgé en l’homme que je suis aujourd’hui. Je ne saurai lui exprimer toute l’estime que j’ai pour lui si ce n’est en continuant son oeuvre. Petit à petit, jours après jours, il lâche de plus en plus la barre pour que je reprenne le flambeau.

  • Golvine Bonaventure(pnj) : Mon petit Perroquet, mon rayon de soleil. Bien qu’issu d’un “accident”il y a 2 ans , je l’aime profondément et je compte bien lui donner une vie joyeuse. Tout l’équipage du Dragon Ronflant constitue sa famille et lui fourni un environnement propice à une vie sans soucis. Pour l’instant trop petite, elle ne connaît pas la face sombre du Cirque...

  • Toryné Dalis : Un des principaux mécènes du cirque rencontré pendant le Protectorat et grand amateur de maquillage et de robes. Si un jour je dois rejoindre la Nuit, nul doute que c’est lui que je choisirai pour m’y emmener, si je trouve un jour le moyen de conserver ma mémoire. Pour le moment, je me contente de passer d’agréables moments en sa compagnie.

  • Nathanael Erendil : Le Roi de la Confrérie. Je le connais depuis quelques années maintenant, quand le Cirque faisait parti de la Cour des Miracles. C’est un être dangereux qu’il vaut mieux ne pas froisser. J’ai réussi à le contenter pour le moment mais on est jamais trop prudent quand même...

  • Astrid Sinclair(pnj) : C’est la voyante du cirque et accessoirement la mère de mon enfant. Nous nous connaissons depuis des années, même de façon très intime mais ça s’arrête là. Elle n’est pas celle qui partagera mon cœur. Nous nous partageons la garde de Golvine avec le reste de l’équipage.



Derrière le clavier

  • Petite présentation : voir Janga

  • Particularité RP ? Ce personnage peut sembler avoir des problèmes de personnalité multiple, mais ce n’est rien d’autre qu’une composante du Drag en différenciant son alter ego comme une autre personne

  • Rythme RP ? ASAP comme on dit sur cette île qu’est le UK o/

  • Comment as-tu découvert le forum ? Un cuisinier et une cheffe de Légion m’en ont parlé.

  • As-tu signé le reglement ? Oui

descriptionEzel Bonaventure EmptyCaractéristiques

more_horiz
Caractéristiques physiques

  • Force : Moyen

  • Endurance : Bon

  • Coordination (agilité/réflexe) : Bon

  • Furtivité : Très Faible

  • Perception : Moyen

  • Caractéristiques mentales

  • Force mentale : Bon

  • Education : Moyen

  • Charisme : Très Bon (Maître avec Arendal, Grand-Maître avec Yormunn)

  • Intuition : Moyen

  • Espérance/chance : Faible

  • Résistances

  • Résistance physique : Bon Très bon (+1 Esprit Léopard des neiges)

  • Résistance magique : Moyen

  • Compétences

  • Magie : Moyen

  • Expertise :

  • Arme 1 : Armes de jets : Moyen

  • Arme 2 : /

  • Arme 3 : /

  • Arme 4 : /

  • Habileté : Bon

  • Navigation : Médiocre

  • Equitation : Moyen

  • Dressage : Moyen

  • Bonus

  • Bonus : Habileté (Pirate)


  • Dernière édition par Ezel Bonaventure le Jeu 23 Jan - 10:50, édité 3 fois

    descriptionEzel Bonaventure EmptyEsprit(s)-Lié(s)

    more_horiz

    Le Léopard des neiges




    Rareté : Rare

    Election :
    - Personne ayant une affinité avec la glace
    - Personne froide de nature, physiquement ou mentalement
    - Personne peu bavarde




    Gains de niveau 1

    +1 rang de Résistance physique
    Le spirite devient capable de refroidir un objet à l'extrême.
    Sa peau devient froide en permanence (non dangereuse au toucher).




    Gains de niveau 2

    Le spirite peut refroidir un être vivant jusqu’à la paralysie par contact physique (réussite automatique jusqu’au niveau de Résistance physique Très bon). En contrepartie, sa peau est froide en permanence (dangereuse au toucher).
    Il devient capable de créer des objets en glace (armes, objets simples) ainsi qu'une manipulation légère de la neige.
    Le spirite est immunisé aux températures négatives.




    Gains de niveau 3

    +1 rang de Résistance physique
    Le spirite devient capable de refroidir un être vivant jusqu’à la mort sans contact physique.
    Il peut refroidir la température alentour de 15 degrés dans un rayon de 20m.
    Le spirite se perfectionne dans la création d’objets en glace (armes, objets complexes).





    Le Serpent




    Rareté : Rare

    Election :
    - Personne sachant s’adapter
    - Personne aimant se déguiser, adepte des nombreuses identités
    - Personne ayant des secrets, des desseins cachés




    Gains de niveau 1

    Le spirite a la capacité de prendre, une fois par jour et pendant cinq minutes, l’apparence d’une seule personne. Il doit avoir vu la personne dont il prend l’apparence au moins une fois (seul le physique change, pas les vêtements).
    Il possède une vision thermique pendant 5 minutes.
    Il acquiert la capacité de faire ressortir une pulsion chez la cible par le toucher pendant 5 minutes (faim, soif, sommeil, etc).




    Gains de niveau 2

    Le spirite a la capacité de prendre l’apparence d’autant de personnes qu’il le souhaite, mais il ne peut pas prendre plus d’une fois l’apparence d’une même personne par jour et la transformation dure une heure. Il est aussi capable d’imiter la voix de la personne à la perfection (seul le physique change, pas les vêtements).
    Sa vision thermique se prolonge jusqu'à 10 minutes.
    Il est capable de faire ressortir une pulsion chez la cible par le toucher pendant 10 minutes (faim, soif, sommeil, etc).




    Gains de niveau 3

    Le spirite a la capacité de prendre l’apparence d’autant de personnes qu’il le souhaite sans la moindre limite. Il est capable d’imiter ceux dont il prend l’apparence à la perfection (seul le physique change, pas les vêtements).
    Sa vision thermique dure pendant 15 minutes.
    Il est capable de faire ressortir une pulsion chez la cible par le toucher pendant 15 minutes (faim, soif, sommeil, etc).







    Dernière édition par Ezel Bonaventure le Sam 9 Nov - 13:01, édité 2 fois

    descriptionEzel Bonaventure EmptyInventaire

    more_horiz

     

    Inventaire


     

    Equipement




    Arendal, la couronne boréale
    Initialement un simple serre-tête en métal, c'est à présent à la fois une couronne sur la tête d'Ezel et un diadème de glace éternel sur la celle d'Elza, à force de manipulations magiques. Ezel ne sait pas trop comment il a réussi à la créer, mais elle reste un très bel objet, agréable à regarder. Constituée de fractales de glace, elle nuance entre le blanc neige et le bleu glacier en une myriade de cristaux. Agissant parfois comme un prisme, des reflets violets et mauves peuvent parfois accrocher le regard. En plus d'être un accessoire de mode particulièrement élégant entrant dans la composition de ses personnages, c'est également un puissant objet magique. Les glyphes apposés dessus sont directement gravés dans les arabesques et les sillons qui ornent la couronne. Quelques emplacements sont présents si l'on veut rajouter des saphirs ou des améthystes.

    Cristal de Bonne Aventure
    Arborant des teintes oscillantes entre le bleu glacier et le mauve améthystes, cette glace éternelle est obtenue par la magie du spirite Léopard des neiges, Ezel Bonaventure. Celui-ci l'a créé par accident, alors qu'il s’entraînait à la Voie du Léopard. Alors blessé, son sang s'est mélangé avec les cristaux de glace de son sort, lui donnant ces teintes si particulières, et n'a pas fondu depuis. En recouvrant des supports métalliques, Ezel obtient ainsi un pseudo-alliage particulièrement original. De par son origine particulière, le "cristal de bonne aventure" est amené à évoluer en même temps que son créateur.
    Garder la tête froide - Soutien unique : -2 RP pour les compétences Mentales

    Connaissance des fractales - Soutien unique : -2 RP pour la compétence de Magie

    Bonus : + Beauté hivernale : L'objet est agréable à regarder et participe au Charisme de son porteur (+1 Charisme)
    + Glacéternelle : L'objet se reconstruit s'il est détruit en utilisant l'humidité ambiante pour reconstruire ses cristaux de glace.
    + Cœur de l'hiver : Concentré d'énergie magique, réduit le coût des sorts liés à l'Eau et la Glace d'un quart.

    Malus :
    - Fonte des glaces : Vulnérabilité accrue aux sorts et glyphes liés à l’essence de Feu.
    - Permafrost : L'objet est froid et nécessite une Résistance Physique de niveau Bon au moins, une immunité au froid ou des gants pour être manipulé.


    Effets :
    Cristallomorphose : En infusant une partie de son énergie magique, l'objet peut être remodeler à volonté, dans la limite d'une ressemblance de type d'objet et de la capacité naturelle du léopard des neiges (petits/moyens objets)
    Cristal du Léopard : Double la puissance des glyphes élémentaires (sauf flux de Feu)



    Yormunn, le serpent transformiste
    Bijou
    S'enroulant au ras du cou, ce bijou singulier et étonnament tout en sobriété venant de son porteur, représente un serpent en Aren, un alliage d’ilith et de vrai-argent, auquel on a incorporé de la poudre de tourmaline. Forgé à haute température par très courtes périodes, selon un procédé de damasquinage complexe. Il est trempé magiquement et infusé avec de l’énergie. Sa couleur finale varie entre le bleu glacier et le blanc neige du matin.
    Délicatement ciselé, il faut s'approcher pour noter les petits details qui le sépare d'un véritable animal. Le fermoir se compose de la mâchoire amovible du reptile venant se refermer sur un discret anneau au bout de sa queue. Mais ce qui attire le regard, reste les tourmalines en lieu et place des yeux de la bête. Aussi bleues que celui de son possesseur, un flocon de neige est gravé à l'intérieur de chacune. Étrangement, le cristal semble capter la lumière dans toute les directions, donnant l'étrange sensation d'être suivi du regard. Des glyphes en filigrane sont visibles furtivement sur le ventre du reptile suivant certain angles.
    Garde-Robe - Draconique unique : fonctionne comme un espace de stockage pour vêtements et de changer de vêtements rapidement.

    Mue du Serpent - draconique unique : S'active lors d'une utilisation du pouvoir du Serpent ou de l'Imposture du Serpent. Le bijou créé alors une copie des vêtements de la cible. Cette copie n'est pas parfaite et dépend des connaissances en couture pour s'approcher au mieux de l'original. Les vêtements créés sont constitués de vrais matériaux mais disparaissent avec les changements d'apparence du spirite et ne copient pas les glyphes et alliages.

    Bonus :
    + Résistance physique : Diminue la gravité des dégâts physiques subis par l'objet d’un rang, les objets non forgés ne traversent plus.
    + Réservoir magique : L'objet peut contenir une réserve magique équivalente à un sort de niveau Maître, dans laquelle le possesseur pourra puiser. La réserve se remplit lentement (en 1 semaine) en absorbant la magie du porteur.
    + Absorption magique : L'objet absorbe depuis la trame l’équivalent énergétique d’un sort de niveau Maître toutes les 10 minutes / 2 tours d’intrigue, et la transmet au corps du porteur ou à un objet doté d’une réserve magique.
    + Esthétisme : L’objet est très beau, il attire l’oeil et aide au Charisme de son porteur (+1 rang de Charisme)

    Effets:
    Versatilité: À chaque changement de tenue, le bijou change de forme pour s'adapter et être le mieux mis en avant. Ces formes peuvent varier entre collier, bracelet de bras ou de cheville et brassard.


    Anneau des murmures

    Lié à Ilhan Avente
    Anneau en argent d'apparence simple, sans fioritures.Il permet cependant de converser discrètement avec le porteur de son anneau-lié.
    Communication – Soutien : Permet de communiquer entre porteurs d’une même paire d'anneaux des murmures.


    Bague des utopies illusoires
    Cadeau de Victoria
    lettre attachée :
    Ser Bonaventure,

    Recevez ce cadeau en hommage des actes que votre cirque apporta lors des festivités qui accompagnèrent mon couronnement. Pour tous les rêves et les merveilles que vous éveillâtes dans les yeux des enfants, comme des adultes, puisse cette bague vous apporter à chaque instant le rappel que les illusions ne sont au final que des espoirs, désirs et vœux transposés en images.

    Pour l'Empire et son peuple, je vous invite à poursuivre cette route où le sillage du Dragon Ronflant réchauffe les cœurs et permet à tous de préserver cette part d'émerveillement et d'imagination au plus profond de soi.

    Avec reconnaissance,

    Impératrice Kohan

    Une bague d'argent dotée de petites pierres d'améthyste et de topaze incrustées en cercle parfait autour du bijou, alternant leurs couleurs. Une gravure, à l’intérieur, rappelle au lecteur que tous les rêves peuvent se réaliser.
    Monde idéal - Draconique : Permet à son porteur de s'immerger lui-même (ou une autre personne consentante) dans le monde idéal selon le porteur de l'anneau. Cela dure une heure, à chaque fois.Glyphe rare


    Anneau de Corail
    Cadeau d'Alda
    Très bel anneau fait de palladium et orné d'un morceau de corail blanc, gravé d'un symbole lié à la vie.
    Soins et énergie - Draconique : Une fois par jour, permet de rendre au porteur son énergie et de soigner ses blessures en fonction de son niveau d'Éducation.
    Moyen ou moins : Toutes ses blessures légères
    Bon et Très bon : Toutes ses blessures lourdes et légères
    Maître et plus : Toutes ses blessures quelle qu'en soit la gravité, y compris mortelles. Glyphe rare


    Set de couteaux de lancer
    2 x 12 couteaux
    Deux douzaines de couteaux de lancer habilement dissimulés. Ils ne sont pas très aiguisés mais bien manipulés, ils peuvent se révéler très redoutables. Des glyphes luisent faiblement quand on les regarde de plus près.
    Retour - soutien : revient dans la main du lanceur sur appel mental.


     

    Bazar




    Sphère enténébrée
    "Tu me vois, tu m'vois plus"
    Spoiler :
    Votre vie n’est que théâtre et illusion,
    Tout en parade et belles floraisons,
    Sous les rires de spectateurs charmés,
    Que vous aimez tant ensuite duper.

    Mais méfiez-vous alors de ne pas être trahi,
    A jouer ainsi au chat et à la souris,
    Jouez donc des ombres pour vous cacher
    et vous pourrez, pour fuir, vous en draper.

    Un petit althaïen qui aime tant l’art,
    Et qui a joué parfois les mécènes d’un soir.

    Une sphère sombre faite d'obsidienne, aux discrets reflets pourpres quand on l’observe sous une source de lumière. Elle semble remplie de ténèbres.
    Maîtrise des ombres - Élémentaire : Permet de contrôler les ombres, de les animer et de les épaissir pour en draper l'utilisateur. Ne sert cependant pas à l'attaque, il s'agit d'un objet conçu dans un objectif de dissimulation.Glyphe rare

    Tournoiement - Élémentaire : Tourne autour du porteur une fois activée.Glyphe rare

    Iglace - Élémentaire unique : A l’activation, les ombres contrôlées grâce à la sphère s’imprègnent de froid et peuvent alors former un dôme protecteur de glaces noires, que certains nomment Iglace. La taille et la durée du dôme dépendent de la puissance magique du mage qui active le glyphe.


    Spiegelseel, le miroir de l'âme
    Objet unique
    Imposant miroir de plein-pied, il se démarque notamment par sa composition. Le cadre est en bois massif de Sapik incrusté d'incantations, de symboles cabalistiques et de glyphes mystérieux propres aux gens du voyage. , Une glace magique et éternelle recouvre le tout et forme la surface réfléchissante. Enchâssées dans les fractales, des saphirs et des améthystes se mélangent harmonieusement avec les cristaux magiques et scintillent de milles feux à la lumière, décomposant la lumière en formant des aurores.
    Ezel a mit des années à le créer, assemblant petit à petit, morceaux par morceaux, gravant chaque détails à la main. S'il reste un magnifique objet de curiosité pour les visiteurs du Cirque, sa réelle utilité demeure dans le désir secret de sa fabrication : cristalliser la mémoire et les souvenirs d'Ezel dans le but de rejoindre la Nuit et de recouvrer son identité.
    Doppelgänger - draconique : Le miroir ne reflète pas la personne, mais un autre "moi". Ce peut être la version idéalisée d'une personne, son côté opposé, une autre personnalité. Le reflet suit les même mouvements que le spectateur dans tout les cas.

    Erinnerüngen - draconique : Le miroir cristallise les pensées et les aspirations de la personne qu'il reflète en son sein.

    Speïcher - draconique : Les souvenirs enfermés dans le miroir peuvent être restitués en interagissant avec le reflet. La restitution peut être orale (le reflet raconte le souvenirs), visuelle (le reflet montre la scène à travers la surface) ou magique (directement dans la mémoire), uniquement pour le créateur de l'objet.


    Épingle de chaleur
    Cadeau de Luna
    Une épingle à cheveux possédant une lame, bien dissimulée dans un fourreau de bois de rose délicatement ouvragé de fleurs et d'entrelacs.
    Poison (euphorie) - Amélioration technologique : Le bijou est un écrin dans lequel on y met un poison euphorisant. L’épingle est imprégnée du poison et sa piqûre instille une délicieuse chaleur, ravivant la bonne humeur et la bonté de la victime (pendant 10 minutes ou 2 tours d’intrigue). Un jet de Résistance physique réussi peut dissiper cet effet. Pour le renouveler, il faut ranger l’épingle dans son écrin pour qu’elle s’enduise à nouveau.


    Le tarot du Renouveau
    Objet symbolique
    Paquet de 75 cartes de tarot, comprenant 52 cartes réparties en 4 enseignes et 23 atouts. Chaque carte est illustrée, vernie à la main, et renforcée avec un châssis de metal léger. Le set est transporté dans une poche de cuir sur laquelle est gravé un trèfle à 7 feuilles sur lequel une coccinelle se prélasse. De conception gitane, une aura de mystère et de mysticisme se degage de l'objet... à moins que ce ne soit qu'une impression de l'imagerie collective ?





    Navire



    Le Dragon Ronflant
    Le Cirque flottant
    Lieu de vie du Cirque du Renouveau, cette Caravelle tient son nom de sa figure de proue représentant un dragon profondément endormi et de sa coque, constituée de bois de sapik sculpté en écailles, générant une sorte de léger ronflement avec le ressac des vagues. Fameux trois mâts, les voiles reprennent exactement les même couleurs que le chapiteau du Cirque. Hissé haut dans le ciel, le pavillon des Bonaventure flotte au vent, juste au dessus de la mini-cabine de la vigie.
    Au pont arrière, se trouve la cabine du capitaine et du second, tandis que le pont inférieur est réservé aux artistes et aux machinistes. La cale renferme quant à elle tout le matériel, licite et illicite, du cirque. Bien que massif, le vaisseau peut naviguer en eau peu profonde grâce à un tirant d'eau relativement faible.
    Si son apparence bariolée et atypique rend ce navire si unique, c'est aussi les enchantements qui y sont apposés. Le plus notable sans doute, est la présence d'un esprit mystérieux et bienfaiteur, réparant les petites blessures du bateau. Si vous rencontrez un jour un petit être armé d'un maillet, n'ayez aucune crainte et saluez le de votre plus beau sourire. Ce sera là sa plus belle récompense…

    Coque noctambule

    Entièrement constituée de bois de sapik, cette coque est recouverte d'une laque de poudre d'artefact draconique et de pierres oniriques. Ces dernières sont récupérés par des spirites Chauve-Souris à l'aide de capteurs de rêves gitans. Une fois les ingrédients broyés et mélangés dans de la résine naturelle, la laque est ensuite appliquée durant le crépuscule et laissée séchée à la lumière lunaire.  Les propriétées magiques naturelle du bois de sapik et des artefacts draconiques permettent alors à l'ensemble du navire d'être alimenté en énergie onirique prevenant des rêves de l'équipage, et de s'animer à la lueur de la lune.
    (Ne peut pas être utilisé en intrigue maritime)
    Klabautermann - draconique unique : Apparition bénéfique prenant soin du navire. Réduit à 0 le coût d'entretien.

    Le pacte des Saltimbanques - draconique unique : Chaque membre de l'équipe offre une petite partie de son énergie pour assurer le fonctionnement du navire. Cette énergie est stockée, telle une batterie, dans un objet spécifique, connu du seul capitaine et de son second. Réduit le coût de l'équipage à zéro.

    Rêve de dragon - draconique unique : Distord l'espace au sein du navire, rendant les cabines et la cale plus grandes qu'elle ne le devraient.

    Bonus :
    + Rêve intemporel (Inaltérabilité): Le navire ne souffre plus du passage du temps et des éléments
    + Comme dans un rêve (Poid-): le navire est beaucoup plus léger [Rapidité +1 (n'est pas un bonus en caractéristique mais offre l'initiative à l’attaque)] .
    + Capteur de rêves : réduit le coût des sorts et des glyphes à bord en concentrant la magie et les rêves ambiants (-25%).
    + Gardien des rêves (Impassable): Le navire est protégé contre les sorts et glyphes du flux d'érudition ainsi que contre les vibrations baptistrales.

    Malus:
    Doux rêveur : impossibilité d'armement.

    Effets :
    "J'ai fait un rêve étrange..." : Le navire dispose de son propre univers onirique, permettant à tous ses passagers de rejoindre, partager et protéger leur rêves. Le sommeil est alors plus réparateur et le moral est toujours au top.

    "...où le bateau marchait tout seul" :
    Lorsque le timonier, ou le capitaine, dort et rêve d'une destination, la figure du dragon ronflant s'éveille et poursuit son chemin vers cette destination. Si cette dernière se situe sur la terre ferme, il déploie alors ses pattes et tel un somnambule, marchera toute la nuit. [distance limitée aux zones cotières et portuaires]




    Dernière édition par Ezel Bonaventure le Sam 22 Fév - 6:02, édité 25 fois (Raison : Mise en page)

    descriptionEzel Bonaventure EmptyRécompenses

    more_horiz

    Rune
    Loterie "L'important c'est de participer"
    Récompense Challenge de Vegetal
    Lot fil rouge 2019

    Gemme de sang
    Lot fil rouge 2019
    Loterie fil rouge 2019

    Cristal de magie
    Loterie Octobre 2019
    Lot fil rouge 2019

    Artefact draconique
    Lot fil rouge 2019

    Maniaquerie elfique
    Récompense Challenge de Vegetal

    Eclat de génie
    Boutique festival d'automne 2019

    Entrainement gratuit OU talent gratuit OU talent unique
    Lot fil rouge 2019

    Rabais de 1000Po
    Loterie intrigue "Question de morale"


    Dernière édition par Ezel Bonaventure le Sam 15 Fév - 2:23, édité 13 fois (Raison : Retrait récompense achat boutique)

    descriptionEzel Bonaventure EmptySorts uniques

    more_horiz
    La Voie du Léopard

    Flux : élémentaire
    Type : soutien passif

    Provenance : Ezel a toujours été intimement lié à la magie du Léopard. Il en a fait un art de vivre de vivre et c'est de cette dévotion envers cet élément qu'est né ce sort, bien que de façon tout à fait fortuite. En effet, suite à l'ouverture du Baôli, c'est directement sa maîtrise et sa perception de la magie qui s'en est trouvé changé et orienté de cette manière.

    Effet(s) : Ce sort est un effet passif. En puisant dans l'énergie magique de son Esprit et de la Trame, Ezel teint ses sorts des flux élémentaire d'eau, de construction, d'invocation et de mouvement, de l'essence de Glace. Cette modification ne se fait pas sans contrecoups puisqu'elle restreint Ezel à ces seuls flux, le Léopard étant bien décidé à ce qu'il suive sa voie. (la "télékinésie" étant appelée alors "cryokinésie)"

    En plus de changer la nature de ses sorts, c'est aussi les gestes-clefs associés qui s'en trouvent modifiés. A l'image des cristaux de glace, les sorts peuvent être modelés et leurs formes modifiés avec pour seule limite, l'imagination. En ce sens, Ezel doit utiliser des geste-clefs qui imitent au mieux la forme de ce qu'il veut obtenir. Habitude issue du monde du spectacle dans lequel il a grandit, énoncer verbalement son intention aide grandement à améliorer la qualité et la précision de ses sorts.
    Par exemple, s'il veut créer une dague, Ezel imitera le geste de tenir une dague et murmura, ou criera, "dague de glace".

    La Voie du Léopard étant difficile et demandant une certaine rigueur, les sorts d'Ezel coûtent environ 25% d'énergie de plus jusqu'au niveau Maître. Ce malus peut monter jusqu'à 60% dans un milieu aride et descendre jusqu'à 10% dans un milieu froid et/ou abondant en eau. Ils sont cependant d'autant plus puissants que difficiles à maîtriser (60% dans un milieu froid/ abondant en eau, 35% généralement et 10% dans un endroit aride).

    Informations complémentaires : Ce sort est le pilier de la maîtrise magique d'Ezel. Il s'agit d'une spécialisation poussée à son extrême, inaugurée par le nouveau système de magie mis en place.  Il entre dans le cadre de vraiment spécialiser le personnage, avec ses avantages et ses défauts prévisibles.
    En outre, ce sort est principalement basé sur le personnage originel d'Elsa de la Reine des neiges, de la magie de Grey dans Fairy Tail et de la propension des héros de mangas à crier le nom de leur attaques.


    L'Imposture du Serpent

    Flux : Aucun, énergie des Esprits-Liés
    Type : Autres

    Provenance : Ezel est un artiste transformiste et c'est pour cela que le Serpent a dardé sa langue fourchue sur lui. Fort de cette identité, il profite de son savoir-faire en matière de spectacle et de déguisement pour profiter pleinement des pouvoirs du Serpent.

    Effet(s) : En puisant dans les pouvoirs d'imitation du Serpent et de son propre talent en travestissement, Ezel peut revêtir n'importe quelle apparence bipède (elfe, vampire, humain, graärh) issue de son imagination. La durée de cette métamorphose est égale à celle du niveau de l'esprit-lié du Serpent de l'utilisateur.

    Lors de ses transformations, la peau d'Ezel se recouvre d'une fine pellicule de givre, semblable à de petites écailles de glace. Comme une mue de serpent, la pellicule se craquelle et le saltimbanque peut alors profiter d'une nouvelle apparence. Parmi ses transformations préférées, on peut noter Elza bien sûr, mais aussi Hel'za, sa jumelle maléfique ou encore Fen'rhir, le graärh léopard des neiges .

    Informations complémentaires : La passion pour la glace et la capacité de transformation d'Ezel me font beaucoup penser à Loki, dieu nordique aux multiples formes et né à Jotunheim, la terre des géants de glace. Il est notamment le père de Fenrir, Jormungandr, le Serpent-monde et de Hel, la maitresse du monde souterrain.

    descriptionEzel Bonaventure EmptyLe Cirque du Renouveau

    more_horiz
    Le Cirque du Renouveau

    Aussi appelée Troupe Bonaventure, ce groupe de jongleurs, voltigeurs et autres artistes fantaisistes existe depuis 3 générations maintenant. Créé et dirigé par la famille Bonaventure, il jouit d'une solide réputation chez les différentes peuplades de l'ancien continent. S'étant toujours illustré par sa capacité d'adaptation, le cirque est un des rares groupuscules artistiques à avoir survécu à l'annihilation au travers des différentes guerres de ces dernières décades. Bien que souvent controversé pour des histoires de vols et de contrebande, parfois à tort ou à raison (mais jamais prouvés), sa volonté de répandre la joie et l'émerveillement n'a jamais faibli. Servant avant tout ses propres intérêts, le Cirque se déclare ne répondre d'aucun royaume, ni d'aucune entité royale ou militaire. Seul le vent de la liberté l'entraîne sur les route.

    Des rires et chants…


    Prônant les arts manuels et magique, tous les artistes du cirque se dédient à performer des spectacles d'une qualité rarement égalée. Cette vie de bohème, que peu osent embrasser, n'est pas de tout repos mais fascine tout autant. Majoritairement composée de la famille Bonaventure, une partie de ses membres sont des anciens criminels repentis, à la recherche d'une vie meilleure. C'est de cette volonté d'octroyer une seconde chance à qui veut travailler dur pour se racheter, que le cirque tire son nom. Sa cohésion en fait l'un des rare représentant des arts du cirque.

    ...pour les menteurs et les voleurs.


    Si la réputation du cirque n'est plus à faire, il en jouit d'une autre moins reluisante. Les Forains, ou Gens du Voyage, comme on les surnomme, sont pour beaucoups un ramassis de voleurs, de menteurs et d'assassins sous couvert de numéros d'adresse et de prestidigitations. Même si les accusations n'ont jamais vraiment démontré quoi que ce soit (les preuves et témoins ayant tendance à "disparaître" mystérieusement), la méfiance demeure et la plupart des délits commis dans une ville de passage sont bien facilement attribués au Cirque.

    Étonnamment, derrière les doutes et les fumisteries, se cache un fond de vérité. Comme pour contrebalancer le "bien" que le Cirque propage, on doit cependant noter son affiliation aux pirates (notamment les Capitaines des Gredins et des Contrebandiers) , héritée de son appartenance à la Cour des Miracles. Si effectivement, le cirque se spécialise dans la contrebande et le trafic de produits illicites, il n'est cependant pas versé dans le meurtre…

    Hiérarchie


    Composé d'une cinquantaine de membres, le Cirque, telle une grande famille, vit tantôt sur le Dragon Ronflant, tantôt dans des roulottes et tentes pendant les escales dans les villes. À sa tête, se trouve le "Monsieur Loyal", prenant comme fonction à la fois de directeur et de capitaine. Ce rôle est tenu par Bartolomé "Barbe à Rosa" Bonaventure (PNJ), secondé par son Successeur, Ezel Bonaventure. Ayant le même pouvoir et prenant toutes les décisions sur l'avenir du cirque, ils commandent aux deux divisions du Cirque.

    Les "Voltigeurs" : Majoritairement composée des artistes. Ils assurent les spectacles et la partie créative. Ils s'assurent de focaliser l'attention sur eux afin de cacher au mieux les actions illicites de la Troupe. Ils sont les moins au courant des opérations, pour en savoir le moins possible ou par choix personnel.

    Les "Assureurs" : Majoritairement composée des aides et machinistes. Ils profitent de la lumière braquée sur les Voltigeurs pour opérer les méfaits du Cirque. Ils s'agit souvent des criminels repentis, ayant déjà un pieds dans l'illégalité.

    En outre, chaque membre du cirque se voit attribué une carte de tarot (sauf Monsieur Loyal et son Successeur, qui en ont deux). Ainsi, les Voltigeurs sont désigné par leur carte d'atout et les Assureurs par leur enseigne (pique, cœur, carré, trèfle)

    Quelques personnalités notable du Cirque et leur attributs :


    • Bartolomé Bonaventure, Monsieur Loyal : Le Soleil, Roi de Pique
    • Ezel Bonaventure, le Successeur : La Lune, Roi de Coeur
    • Astrid Sinclair, diseuse de bonne aventure : La Roue de la Fortune
    • Archibald Habbot, équilibriste et boute-en-train : Le Fou
    • Golvine Bonaventure, mascotte : L'Impératrice
    • Sah, mime et garde du corps : Valet de Carreau
    • @Malkirutse Selyem, costumier : La Prêtresse

    Merci à Archi d'avoir accepté de PNJisé son personnage

    descriptionEzel Bonaventure EmptyRe: Ezel Bonaventure

    more_horiz
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    <<