De nombreux prédéfinis vous attendent ICI. Si vous voulez tenter l'aventure Elysion il peut s'agir d'une excellente façon de commencer !
Curieux de connaître les dernières nouvelles de l'archipel ? Le topic des nouvelles elysiennes est là pour ça ! Mais attention, rumeurs et ragots peuvent se mélanger à la vérité...

Aller en bas
Kaalys
Co-fondatrice
Dragon affranchi


Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée Empty Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée

le Lun 3 Juil - 18:18

   
   

Kaalys, Dragon de Nacre


   
   

Identité de votre dragon


   Prénom : Kaalys
   Surnom : Le Nacré, Dragon de Nacre. Écailles de Nacre, Blanchâme
   Date de ponte : An 6 du quatrième âge
   Date d’éclosion : 25 janvier de l’an 7 du quatrième âge
   Age : 3 ans
   Lieu de naissance : Domaine Baptistral
   Lieu de vie : Nomade

   

Caractéristiques (Cliquez ici pour les compétences)


   Force physique : Bon
   Agilité : Moyen
   Furtivité : Faible
   Réflexes : Bon
   Endurance : Moyen
   Résistance : Bon
   Vol : Bon

   Force mentale : Bon
   Perception : Moyen
   Intelligence : Très bon
   Beauté/charisme : Bon
   Mémoire : Moyen

   Griffes et crocs : Bon
   Craché de feu : Moyen
   Combat en vol : Moyen
   Combat au sol : Maître
   

   
   

   

Description physique


   

Son œuf était d'un blanc laiteux tirant sur le crème, uni et assez gros. On aurait dit une grosse pierre légèrement ovale aux extrémités plus sombres presque dorées. Cet œuf était magnifique, résistant et particulièrement lourd pour ceux ayant eu l'occasion de le transporter. Sans doute allait-il donner naissance à un dragon massif, pensaient les bipèdes qui l'admiraient dans l'espoir de le voir éclore pour eux. Pour Kaalys, cet œuf fut un écrin au centre duquel il se familiarisa avec le monde. Car, tandis que de nombreux mortels s’effaraient autour de lui et de ses sœurs, Kaalys pouvait sentir leur présence, leur agitation … Puis un jour, une main fine et frêle vint se poser délicatement sur la coquille douce et chaude de Kaalys. Le petit être avait sentit, lorsque le jeune Baptistrel était entré dans la pièce, qu'il était celui qu'il attendait. Dawan ne le savait pas encore, mais le dragon de nacre l'avait choisi. Et alors naquit un petit dragonnet.

La coquille percée, le corps encore tout engourdit du saurien de nacre rejoignit les bras de son lié. Petite chose fragile, Kaalys n'était pas très dégourdit mais son regard d'un doré limpide brillait d'intelligence. Le petit mâle était pourvu de belles écailles d'un blanc qui partait en un camaïeu crème, rappelant ainsi sa mère, Silaraë. Il ne l'avait jamais vu, mais il savait que cette couleur venait d'elle tandis que son poitrail, d'un jaune un peu plus terne que le doré, rappelait les écailles de son père Atalos. Ses ailes, d'une belle envergure, promettaient des vols incroyables en compagnie de son Lié. Toutefois, le dragonnet semblait plus massif que ses congénères, ses muscles soulignés par le dégradé de ses belles écailles nacrées.

Lorsqu'il décidait de marcher plutôt que d'être porté par son Lié, Kaalys laissait sa queue traîner derrière lui. Les piques épaisses qui l'ornaient déjà raclaient les dalles de marbres et provoquaient un bruit peu agréable. Encore gauche, il faisait sourire les bipèdes qui le croisaient. Plusieurs fois, il en vint à briser le mobilier avec ses ailes qu'il jugeaient alors plus encombrantes qu'autre chose...

Gauche, il avait pourtant déjà le port altier. Son museau était court, semblant rendre son profil plus massif encore. Sa tête était couronnée de trois petites cordes de chaque côté, ridicule par leur taille. Sans doute deviendraient t-elles bien plus longues avec les mois. Il avait également deux petites excroissances au dessus des yeux, lui offrant un regard un peu plus intense encore.

Adulte, comment serait-il ? Semblable à son père sur bien des aspects. Le corps taillé pour le combat, ses griffes ivoire viendront souligner la puissance de ses pattes et son corps sera musculeux. Sa démarche sera assurée, sa queue dodelinera dans l'air à chacun de ses pas. Ses grandes ailes blanches repliées contre son corps lorsqu'il sera au sol viendront le soutenir dans les cieux. Excellent combattant sur la terre ferme, il ne manquera pourtant pas d'aisance dans les cieux bien qu'il sera surclassé par sa sœur lorsqu'elle sera grande. La largeur de son poitrail attirera son lié, qui pourra venir y chercher chaleur et réconfort. Les trois petites cornes ridicules qui ornaient sa tête étant dragonnet seront plus longues et plus épaisse, d'un blanc tirant vers le gris très léger. Grand et robuste, Kaalys dégagera pourtant beaucoup de bienveillance. En effet, la nature a était amusante avec lui, car le dragon n'apprécie pas les conflits. Pourtant, il se battra lorsqu'il y sera contraint.

   

   

Description mentale


   


Petit, déjà, Kaalys était courageux. L'exploration du Domaine Baptistral où il vit le jour lui permit de gagner en assurance. Il ne craignait pas de s'aventurer seul car il était un dragonnet très réfléchi, très intelligent aussi. Le Nacré sait reconnaître le danger lorsqu'il le rencontre, il sait lorsqu'il est préférable de ne pas s'aventurer plus loin ou, au contraire, lorsqu'il le faut. Calme et réfléchi, il observe le monde avec un recul étonnant pour un si jeune dragon. Sans doute est-il le plus sage de sa portée.

Très loyal, son amour pour son Lié était infini. Bien qu’il soit désormais seul, Kaalys continu à se lier avec différents bipèdes et, qui sait ? Peut être trouvera t-il un jour un presque-lié, comme sa soeur.

En tout cas, il apprécie le respect que les mortels formulent tous à son égard et il espère sincèrement trouver pour eux la voie de la Sagesse. Pour eux, oui, car Kaalys n'hésite pas à s'interposer devant l'injustice ou à intervenir dans les affaires des bipèdes. Il aime prendre le rôle de l’arbitre ou du conseiller. Toutefois, cette tendance à se mêler des affaires des autres lui portera sûrement préjudice plus tard, il lui faudra donc faire preuve de prudence... Mais cela ne sera sans doute pas chose aisé, car Kaalys est aussi téméraire et les causes qu'il défend lui tiennent à cœur.

Enfin, comme tous les Dragons, Kaalys est très intelligent, plus que n'importe quel bipède. Toutefois, il se démarque parmi les siens. Plus intelligent que la moyenne draconique, il ne tolère pas l'irrespect, que ce soit envers lui, son lié, ou ses semblables. Il n'apprécie pas non plus les mensonges et punis sévèrement les tricheurs. Toutefois, sa sévérité sera généralement tempérée par sa bienveillance. En effet, Kaalys n'apprécie pas le conflit et préfère les solutions pacifiques.

Toutefois, comme l’histoire l’a démontrée, il est parfois nécessaire de se battre. Le Nacré su mettre de l’eau dans son vin et a comprit avec le temps que tous les bipèdes ne sont pas bons, ni tous les êtres peuplant ce monde. Il lutta contre les Chimères et continuera à le faire, mais sa méfiance envers les bipèdes est également plus grande. Kaalys ne voit plus le monde au travers des yeux d’un jeune dragonnet, mais d’un dragon adulte ayant appris, de la vie comme des siens.

Alignement : Kaalys a à coeur le bien du plus grand nombre. Il cherche à maintenir et consolider la paix présente entre les Hommes, les Elfes et les Vampires, mais il espère également pouvoir unir les Graärh à cette paix. Cette idéal le forcera sans doute à prendre position contre ceux qui osent se servir de cette race féline, fragilisant ainsi la paix qu’il désire plus que tout, mais le Nacré ne saurait laisser ces crimes impunis. Son coeur est vierge de mauvaises intentions, mais sans doute fera t-il le mal pour faire le bien. Quant aux Chimères, il ne les oublie pas et n’aura aucune pitié pour elles. Il ne faut pas chatouiller le dragon qui dort.

   

   

   
   

Histoire


   

La chaleur du désert vint accueillir trois gros œufs. Tous différents, ils étaient déjà un aperçu de ce qu'ils contenaient. A la chaleur du soleil vint la fraîcheur du sable tandis qu'une immense dragonne blanche cachait son trésor. Silarae allait quitter ce monde, mais pas sans offrir à Ambarhùna un peu d'espoir en la personne de ses enfants. A peine pondu, la conscience exceptionnelle des dragons s'éveillait et, peu à peu, Kaalys prit conscience de la présence de ses deux sœurs.

Puis un jour, le sable découvrit son trésor. Des mains se posèrent sur sa coquille et on le souleva, l'extirpant de la terre. Bien trop jeune, Kaalys ne pu savoir qui le prenait ainsi, mais bientôt les trois œufs trouvèrent une nouvelle place ensemble. Le temps s'écoula tandis que le petit dragon se développait dans son écrin protecteur. Son œuf était d'un blanc nacré, rappelant sa mère, mais une touche d'or venait rappeler son père. Il le savait grâce aux quelques brides de souvenir confié par Silarae.

Le temps passa et, blottit dans sa coquille, prisonnier de son œuf aussi dur que l'acier, Kaalys patientait. Le monde, lui, s'impatientait. Mais qu'attendait-il exactement ? Le dragonnet en avait une vague idée, une pensée, un devoir que lui avait transmis sa mère, celle-la même qui était morte, brisée par ceux qui les attendaient, ses sœurs et lui. Et cet autre œuf, petit dernier, qu'on vint un jour apporté près de lui.

Le temps s'écoula, inexorablement, et malgré la venue de nombreux bipèdes, tous repartirent sans que rien ne change... jusqu'au jour où une jeune Elfette et une jeune Humaine vinrent les rencontrer. Pour l'Elfette, Kaalys sentit sa sœur éclore. Le départ de celle-ci le fit bouger dans sa coquille, mais le Nacré était patient et attendait son bipède. L'autre œuf dévoila un dragon cuivré. Kaalys avait hâte de le rencontrer.

Un jour, un petit Elfe vint caresser son œuf. A peine était-il entré par les lourdes portes que Kaalys s'agita. C'était lui ! Son Lié ! Il le sentait. Encore dans sa coquille, le Nacré s'agita et … le jeune Chanteciel vint effleurer sa cuirasse protectrice. La panique fut le premier sentiment que le dragonnet ressentit tandis que son futur lié s'enfuyait quérir de l'aide. Kaalys demeura interdit... Devait-il encore attendre ? Le Chanteciel n'était pas encore près ? Face a ses interrogations, le premier coup que le Nacré porta à sa prison fut vain car bien trop faible.

Puis soudain, courageux et ivre de vouloir rencontrer celui qui était sa vie, Kaalys s'agita. Sa coquille exiguë, pourtant si dure, ne résista guère longtemps et libéra le saurien aux yeux dorés. La lumière l'aveugla quelques instants, alors que le Nacré titubait après tant d'effort... Puis, il releva son regard vers Lui. Vers son Lié. Mais la faim, rapidement, vint étreindre son petit corps et Kaalys planta ses minuscules crocs dans la main qui le caressait.

A peine né, tous s’émerveillaient devant le Nacré. Tous le couvaient d'un regard empli de respect, souvent protecteur et brillant d'émotion. La vie hors de sa coquille était magnifique, le domaine qui accueillait le jeune dragon était très paisible. Le jeune saurien alla de rencontre en rencontre, découvrant peu de temps après sa naissance sa sœur, Aïasil, ainsi que Alkhytis.

Puis, plusieurs jours plus tard, Kaalys fit preuve de son premier acte de courage. En ce jour de fête, les choses auraient dû bien se passer, les bipèdes et les dragons auraient dû être heureux... Mais une Ombre tenta quelque chose de mal. Le jeune Saurien fit son premier acte de courage – sûrement un peu déraisonné du fait de sa petite taille – pour arrêter le vil être qui avait tenté le pire. Déjà, le jeune dragon montrait à quel point la paix et la justice lui importaient alors qu'il essayait d'arrêter ce criminel.


Les jours, les semaines et les mois s'écoulèrent. Kaalys grandissait, devenant un peu moins gauche, gagnant en hauteur et en force. Bientôt, il dépasserait son Lié ! Le Nacré avait grand hâte que ce jour arrive, car cela signifierait qu'ils pourraient voler !

Mais un jour, le Chanteciel vint trouver son Lié et lui apprit qu'ils partaient en voyage. La Nacré fut si heureux qu'il se permit quelques petits bons joyeux autour de sa demi-âme avant de le suivre. Le voyage jusqu'à Aldaria, sous la chaleur du mois de juillet, fut long mais Kaalys découvrit moult de choses durant son voyage, son esprit curieux de découvrir tout ce qu'il y avait à savoir sur le monde qui l'entourait. Durant ces quelques semaines, le jeune Elfe lui apprit qu'un autre Dragon avait éclot et qu'ils se rendaient, avec Elrond et Moëbius, à Aldaria afin de s'assurer que tout aller bien. En effet, contrairement à sa soeur, Alkhytis ou lui-même, cet œuf avait éclos en des circonstances particulières et la Caste autant que son Lié voulait s'assurer du bien-être du nouveau né.

Toutefois, la joie de rencontrer un congénère fut tempéré par une nouvelle qui brisa quelque chose dans son poitrail. En effet, Kaalys apprit par l'intermédiaire de son Lié que sa sœur, Aïasil, était morte. Ou plutôt, avait-elle rejoint de nouveau sa coquille... Etait-ce une tombe ou la possibilité d'un nouveau départ ? Bien que sa première rencontre avec sa sœur se fût mal passée, cette nouvelle bouscula le jeune saurien qui sentit son esprit s'attrister. Le jeune dragon sembla soudainement très morne, en proie à un immense chagrin. La perte d'un dragon était une tragédie pour Ambarhùna, mais encore plus pour le Nacré. Lui qui avait déjà perdu sa mère se sentit bien seul face à la mort de sa sœur, bien qu'il en restât une à naître. C'est à cette occasion que Kaalys fit la rencontre de son père, Atalos le Doré, dont le Lié demeurait à Aldaria. Cette rencontre fut pour lui d'un grand secours et lorsqu'il fut temps de retourner dans les montagnes, le coeur du saurien de nacre était plus serein.

Malheureusement, de tragiques évènements vinrent, par la suite, ébranler la vie de l'Eclat de Nacre. En effet, lorsque le Domaine fut victime d'une attaque, Kaalys fut malheureusement atteint par la magie du Néant employée par les vils Chimères. Si celle-ci ne laissa pas la moindre blessure physique, elle eut toutefois raison de la magie du Lien qui unissait le Nacré et son Lié, séparant les deux êtres qui avaient, depuis sa naissance, fait un. Kaalys s'en retrouva terriblement ébranlé, lui qui était tant habitué et heureux d'avoir Dawan dans son esprit. La solitude lui pesa, souvent et douloureusement, mais le Nacré fut en mesure de se reconstruire peu à peu, rassuré par la survie du jeune Chanteciel qui devait partager sa vie.

Seul dans sa tête, Kaalys décida de se rendre, avec les armées Elfique, Humaine et Vampirique, à la lisière de l'ancienne forêt des Elfes afin d'y combattre les Chimères. Le Nacré, pourtant contre l'étalage de la violence, c'était résolu à combattre pour la survie de Ambarhùna et des êtres qui l'habitaient. Cette bataille et les quelques évènements qui suivirent lui apprirent que, parfois, il était inévitable et même important de se battre pour ses idées.

En décembre, lorsque tous les éléments du plan de l'esprit-dragon furent en place, l'armée des trois peuples subit un assaut sans précédent. Les rives du Wylorel furent victimes de la plus importante bataille ayant eu lieux contre les Chimères et, faisait l’objet d’une chance insolente, elles parvinrent à détruire l’obélisque sensé sauver les habitants d'Ambarhùna.

Après une longue série de défaite tout au long des mois qui suivirent, Kaalys participa à la première victoire des trois peuples au sein de Fort Espérance. Toutefois, cette victoire avait un goût doux-amer, car malgré leurs efforts, Ambarhùna venait d'être perdu. Toutefois, bien que jeune par la taille, Kaalys parvint à aider les bipèdes en charriant un maximum de matériaux par la voie des airs. Son feu servit même à forger le métal lorsque son utilisation était requise, assurant aux gréements des navires une robustesse maximale. Puis, lorsque la gigantesque flotte fut prête, le Dragon de Nacre prit son envol avec tous ses congénères. Sa tâche était simple mais pourtant capitale : trouver une terre d'accueil. Et cette mission fut longue et éprouvante, bien qu'elle permit aux corps et aux muscles du jeune dragon de se renforcer au-delà de l'espérance en un laps de temps très court.

Puis un jour, la terre fut en vue. Kaalys se souvient encore de ce jour comme l'un des plus beaux. Et lorsque ses griffes touchèrent la neige, la joie et le soulagement inonda son poitrail. Plus tard, quatre autres îles furent découvertes, empêchant ainsi aux plus belliqueux des bipèdes d'en venir aux armes. Quant à Kaalys, ce dernier ne se sentait lié à aucun peuple et n'avait le devoir de suivre personne, si ce n'était son propre cœur. Cet archipel était son nouveau foyer, dans son ensemble.
   

   
   

Liens


   

 
Silaraë et Atalos : Sa mère, Kaalys ne pourra jamais la connaître. Il n'en sait pas non plus grand chose, mais il la connaît un peu car elle est dans sa mémoire. Sensation étrange de connaître quelqu'un sans l'avoir rencontré, Kaalys trouve là un peu de réconfort. Il se souvient de sa présence alors qu'il était encore dans son œuf,. Atalos, pour sa part, est encore en vie et vit avec son Lié près d'Aldaria. Kaalys a eu l'occasion de le rencontrer lorsqu'il était à la capitale avec son propre Lié. Il l'aime beaucoup et est fier d'être son fils !

Löthilith & Aïasil : Ses deux sœurs. Avant leur naissance, il sentait déjà leurs présences à côté de son œuf et les aimait déjà. Si son lien avec la première est ténue, sa relation avec la seconde est très forte. Kaalys adore Aïasil, mais il est aussi toujours inquiet pour elle et tout ce qu'elle a vécue.

Alkhytis : Kaalys et lui ont été dans la même pièce pendant longtemps. Le Nacré a donc sentir sa présence à ses côtés, à lui et ses sœurs. Compagnon de jeu et presque frère une fois éclot, ils s'entendent bien.

Harthea Thaidforodren : Kaalys a vu en elle douceur et sincérité. Il a promis de l'aider dans son but de paix et elle lui a retourné la promesse sans hésiter. Il a confiance en elle.

Cynoë : Kaalys apprécie le Lié aux écailles violines et il sait qu'il pourra toujours discuter avec lui si l'envie lui prend. C'est ce dernier qui convainquit Kaalys que tous les hommes ne sont pas bon ou ne mérite pas d'être sauvé.

Verith : Sa première rencontre avec le dragon rouge, Kaalys s'en souviendra longtemps. Deux opposés. Il est le seul être que Kaalys redoute pour l'instant. Cela pourra-t-il changer un jour ?
   

   
   

Derrière l'écran


   

   Petite présentation : C.f Orfraie

   Particularités rp ? : C.f Orfraie

   Rythme RP ? (Une réponse RP dans les 7 jours est attendue) : C.f Orfraie

   Comment avez vous découvert le forum ? : C.f Orfraie

   Avez vous signé le règlement ? : (Clic!) Vi
   

   

   

   



Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée 1561315440-darkkaalyssigna
Kaalys parle en gold
Kaalys
Co-fondatrice
Dragon affranchi


Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée Empty Re: Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée

le Mer 16 Aoû - 23:41
Fiche terminée Smile



Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée 1561315440-darkkaalyssigna
Kaalys parle en gold
Verith
Administrateur
Dragon libre


Feuille de personnage
Particularités:
Voir le profil de l'utilisateur

Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée Empty Re: Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée

le Jeu 17 Aoû - 22:28

Bienvenue sur tes nouvelles terres Invité

Tes compétences ont été validées, tu pourras les faire évoluer tout au long de ton aventure.

Tu peux aussi adresser tes questions ici

Bonne chance pour cette nouvelle aventure qui s'offre à toi !

Contenu sponsorisé

Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée Empty Re: Kaalys, Dragon de Nacre | Terminée

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum